AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


L'éternel instant

Liste créée par Alzie - 45 livres. Thèmes et genres : sable , instants , instantanés , poésie , estampe , littérature , haïku , éphémère , éphémérides , essai , nouvelles , aquarelle , encres , chroniques

"Arrivera-t-il jusqu'à la surface de ma claire conscience, ce souvenir, l'instant ancien que l'attraction d'un instant identique est venu de si loin solliciter, émouvoir, soulever tout au fond de moi ?" - Proust, A la Recherche du Temps Perdu, Nrf, Gallimard, tome 1, p.46 - Les livres de cette liste évoquent l'instant. Retenir l'instant et tenter de dire ou montrer l'éphémère. Images, moments, impressions, sensations ou émotions fugaces retranscrites dans des formes très diverses qui traitent de l'écoulement du temps (essais, poésie, nouvelles, chroniques, journal mais aussi encres, aquarelles, esquisses, photos, estampes).


1 Instants
Éditions Rouages
1 critique 1 citation

À l'instant où vous lisez ces mots, Un chasseur est chassé Une balle est figée Un pigeon se suicide Un marteau se venge Un homme attend la mort Un autre attend la vie Un troisième est indécis Une vieille liquide des inconnus Une planche rencontre un crâne Un homme rencontre une femme Un idiot court après un sadique Suivez le fil? Ajouter à mes livres
2 Poèmes périssables
Abdellatif Laâbi
1 citation

Que viens-tu faire ici lecteur ? Tu as ouvert sans ménagement ce livre et tu remues fébrilement le sable des pages à la recherche de je ne sais quel trésor enfoui Es-tu là pour pleurer ou pour rire N'as-tu personne d'autre à qui parler Ta vie est-elle à ce point vide ? Alors referme vite ce livre Pose-le loin du réveille-matin et de la boîte à médicament Laisse-le mûrir au soleil du désir sur la branche du beau silence Ajouter à mes livres
3 Chronique de l'éphémère
Edmond Baudoin
Une ligne noire ondule sous le pinceau d'Edmond Baudoin. Le trait évolue sur la feuille blanche dessinant quelques formes indescriptibles. D'ample, le geste devient plus précis, l'épaisseur du trait ne cesse d'évoluer. « Tu vois, me dit Edmond, le trait du pinceau change au cours de mon tracé, comme un changement de musique. C?est de cette façon que je donne vie à mon dessin ». Et je vois apparaître une danseuse sur cette feuille blanche. Sortie de nulle part, elle ondule sur le rythme d'une danse mystérieuse. Maître dans le maniement du pinceau et de l'encre noire, la qualité essentielle d'Edmond Baudoin est son aptitude à retranscrire la vie. Sous sa main, les corps transpirent, se tordent, se fondent avec l'expression la plus naturelle du vivant. Les éditions Six Pieds Sous Terre éditent aujourd'hui un recueil d'histoires dont la plupart ont été pré-publiées dans le magasine Jade. Cette Chronique de l'Ephémère nous transporte dans de petites situations cocasses, des moments douloureux et des faits de tous les jours. Attention, sa lecture est un tel plaisir, qu'elle peut inciter certains d'entre nous à courir acheter encre et pinceau. Ajouter à mes livres
4 Ephémère
Frédéric Marais
12 critiques 2 citations

Voici l'histoire d'un héros minuscule et exceptionnel. Qui ne craint aucun des prédateurs tapis dans les pages. Un héros éphémère. Ajouter à mes livres
5 Les Ephémères
Dan Bouchery
1 citation

Les Éphémères de Dan Bouchery, ce sont ces instants, ces instantanés nés d'une vie. Passé et présent mêlés, imbriqués, allers et retours pendulaires, l'un s'alimentant de l'autre, l'autre se construisant sur l'un. Jacques Fournier Ajouter à mes livres
6 Ephéméride
Chantal Dupuy-Dunier
6 citations

Chaque jour, pendant un an, Chantal Dupuy-Dunier a composé un court poème lié à l'heure, à la saison et à l'atmosphère ambiantes, dans l'idée que l'étalement de cette écriture "son insistance, ou sa répétition" l'emporterait sur la fragilité de chaque instant. « Ce livre juste et poignant renoue aussi avec un certain pan de notre tradition poétique, dans la proximité de Supervielle ou de Jean Follain. » Ajouter à mes livres
7 Instants
Youri
1 critique 3 citations

Poèmes du jeu de la vie, de l'instant éternel, de la vitesse immobile. Les portes s'ouvrent de la naissance à la mort et entre les deux, les espaces pour ceux qui ne veulent pas quitter la lumière, les arbres et les secrets des hommes. Ajouter à mes livres
8 L'intuition de l'instant
Gaston Bachelard
3 critiques 14 citations

"La durée intime, c'est toujours la sagesse. Ce qui coordonne le monde ce ne sont pas les forces du passé, c'est l'harmonie tout en tension que le monde va réaliser. On peut parler dune harmonie préétablie dans les choses, il n y a d'action que par une harmonie préétablie dans la raison. Toute la force du temps se condense dans l'instant novateur où la vue se dessille, près de la fontaine de Siloë, sous le toucher d'un divin rédempteur qui nous donne d'un même geste la joie et la raison, et le moyen d'être éternel par la vérité et la bonté." Gaston Bachelard. Qu'est-ce que le temps ? Que faut-il entendre par durée, instant, moment ? Y a-t-il un fondement à la réalité ? Pour Gaston Bachelard, la vérité est avant tout une histoire, une perception du vrai, admise aujourd'hui, niée demain; le monde est imaginé avant d'être vu et remémoré. Un essai limpide, qui est aussi une excellente introduction à une philosophie originale où le poème et le théorème ne s'excluent pas. Un hommage de la pensée à la pensée.  Ajouter à mes livres
9 Face à ce qui se dérobe
Henri Michaux
1 citation

Ajouter à mes livres
10 Passages
Henri Michaux
3 critiques 16 citations

" Dès que j'écris, c'est pour commencer à inventer. À peine est-ce sorti, voilà que je me mets de tous côtés à lui présenter des barreaux de réalité et, ce nouvel ensemble obtenu, à lui en présenter de nouveaux encore plus réels, et ainsi, de compromis en compromis, j'arrive, eh bien j'arrive à ce que j'écris qui est de l'invention saisie à la gorge et à qui on n'a pas donné la belle existence qui lui semblait promise. C'est pourtant dans cette honnêteté tardive mais rigoureuse et par degrés, et puis plus rigoureuse encore mais toujours plus tardive que je trouve une des joies et un des supplices d'écrire. " Ajouter à mes livres
11 Par des traits
Henri Michaux
S'il est un écrivain qui incarne l'esprit de Fata Morgana, c'est bien Henri Michaux. Ici, le trait est à l'honneur, "premier début et dernière des traces", trait fondateur, genèse de toute construction. Trait destructeur également, celui qui ?biffe?, rature, met un terme. L'ouvrage se poursuit par un essai, "Des langues et des écritures. Pourquoi l'envie de s'en détourner"?, où l'auteur développe une interrogation précise sur la langue, la lecture, le signe pictographique. Il nous confie alors les raisons de sa recherche d'une "langue modeste, plus intime", une langue moins encombrée, épurée, la langue parfaite des "hommes sachant qu'ils ne savent pas". Ajouter à mes livres
12 Encre
Christian Arthaud
Il y a quelque chose des haïkus dans les premiers poèmes de ce recueil : une sagesse humble s'y murmure où l'homme n'est souvent qu'un fétu de paille face au monde. C'est dit sans pathos, sans grandiloquence, mais avec cet art poétique qui donne à quelques vers une ouverture immense : « Sur la route de la montagne, / Je n'accompagne personne. / Personne ne m'accompagne, / Seul un coeur immense résonne. » L'humilité permet aussi une douce auto-ironie qui fait sourire, attendrit parfois. Les poèmes questionnent de petits moments suspendus par l'acuité d'un regard qui joue du vide à quoi, peut-être, se résumerait l'existence. Puis, les poèmes s'élargissent, prennent, non de l'ampleur, mais un peu plus de place, prennent leur temps, comme si l'apaisement était fruit de la lucidité : « Chaque jour qui passe / est un malentendu qui se dissipe. » L'observation, la flânerie se mêlent à la réflexion morale sans pour autant que le noir de l'encre ne pèse sur la page. C'est toujours au plus près de l'évanescence que s'écrivent ces poèmes du doute. Dans cette incrédulité qui pourtant fait écrire en « Dansant ainsi sur l'obstacle ». On peut lire les poèmes de Christian Arthaud comme en une gymnastique quotidienne : quelques vers à l'aube qui traceront toute la journée leurs chemins en nous. Comme si Encre était le viatique du présent. Ajouter à mes livres
13 Peindre dans l'instant
Richard Robson Brettell
Le livre de Richard R. Brettell entend redonner sa place à " l'impression au sein de l'impressionnisme, c'est-à-dire à la notion de " peinture rapide". Les oeuvres présentées ici n'ont pas nécessairement été exécutées " vite ", mais elles " semblent " avoir été peintes dans l'urgence. Le lecteur y trouvera de nombreux paysages qui ont posé au peintre le problème du temps : comment rendre par l'image une nature en perpétuel mouvement ? Pour représenter l'instant, faut-il peindre dans l'instant ? Les impressionnistes chercheront des réponses à ces questions dans une correspondance, réelle ou simulée, entre le temps représenté et le temps de la représentation. L'auteur recherche les antécédents de cette peinture rapide dans l'histoire de l'art (Rubens, Fragonard, Hals ... ), puis analyse la gestuelle propre aux différents artistes impressionnistes (Manet, Monet, Cézanne, Renoir...) ou postimpressionnistes (Van Gogh). Par la liberté et la visibilité de leur touche, leurs ?uvres nous offrent en effet une certaine transcription de la réalité, mais surtout, elles nous permettent d'assister presque " en direct " au processus de création picturale. Ajouter à mes livres
14 Les nuages... là-bas... les merveilleux nuages : Autour des études de ciel d'Eugène Boudin
Musée Malraux
1 critique 1 citation

Au Salon de 1859, Eugène Boudin, " l'homme des ciels par excellence ", fait l'admiration de Charles Baudelaire pour son exceptionnel talent à dessiner et à peindre " les prodigieuses magies de l'air et de l'eau ", selon les mots du poète. Alors que la science définit peu à peu de façon objective la nature et la composition des nuages, la photographie, alors émergente, tente elle aussi, au cours du XIXe siècle, d'en capturer de manière plus sensible " les vapeurs insaisissables ", au point, au fil du temps, d'en faire l'un de ses thèmes de prédilection. Autour de l'histoire et de la figure du nuage, ce livre rend ainsi un double hommage, au grand maître de Honfleur comme à la créativité des photographes des XIXe et XXe siècles (Marville, Le Gray, Nègre, Gimpel, Thiollier, puis Stieglitz, Weston, Boucher, Kertész...) jusqu'à nos jours (Plossu, Burkhard, Mériel, Méchain, Garcin, ParkeHarrison, Pelen, Madoz, Muniz, Goldin, ou encore Pierre et Gilles...). Entre variations infinies et figures de style, leurs propositions se confrontent, se complètent et se répondent à travers des face-à-face aussi passionnants que surprenants. Ajouter à mes livres
15 Les couleurs de l'instant nouvelles impressionnistes
Hubert Heckmann
2 critiques 1 citation

Et si l'impressionnisme était aussi littéraire? Dans le sillage de Monet et Renoir, mais aussi de Boudin, Maupassant et Zola, les auteurs de ce recueil ont joué au jeu des impressions, chacun selon son goût et sa sensibilité. Les nouvelles que nous presentons ici notent les impressions fugitives, captent les couleurs de l'instant, et débusquent le réel dans le miroitement des apparences.  La nouvelle entretient d'évidentes résonance avec l'impressionnisme: récit bref, qui prend sa forme moderne et son essor dans la Normandie du XIXé siecle, ce genre littéraire se prête naturellement à l'art de suggéré, de donner à deviner ce qu'il laisse en suspens. Selon le principe d'une divagation buissonnière, sont ici rassemblées des histoires de tonalités différentes, tragiques ou comiques, policières ou poétiques. Ce sont ainsi différents aspects de l'impressionnisme littéraire, tel qu'il innerve encore la création vivante aujourd'hui, qui explorent les participants à ce volume. Ajouter à mes livres
16 Le jeu de l'éternel et de l'éphémère
Nelly Delay
Temps cyclique de l'antique religion shintô ou fulgurance du zen ; pause suspendue du théâtre nô, créant l'attente de ce qui va suivre ; énergie noire du trait calligraphique comme la trace d'un rythme corporel... le temps au Japon n'est pas cette durée continue dans laquelle viendrait s'imprimer notre expérience : éternel présent voué à l'éphémère, il a l'intensité de ce qui n'aura jamais plus lieu. Ce sentiment du temps trouve sa parfaite expression dans l'art de l'ukiyo-e. En ces estampes et ces peintures du " monde flottant ", s'épanouit la pathétique beauté des choses appelées à disparaître. Nelly Delay nous invite à une réflexion sur ce " jeu de l'éternel et de l'éphémère " - en même temps qu'elle apporte un nouveau et fascinant éclairage sur l'art japonais. Ajouter à mes livres
17 Estampes japonaises : Images d'un monde éphémère
Bibliothèque nationale de France
" Vivre uniquement le moment présent, se livrer tout entier à la contemplation de la lune, de la neige, de la fleur de cerisier et de la feuille d'érable... ne pas se laisser abattre par la pauvreté... mais dériver comme une calebasse sur la rivière, c'est ce qui s'appelle ukiyo. " À cette définition du terme ukiyo, par l'écrivain Asai Ryôi (1612-1691), il a suffi d'ajouter le mot image, " e " en japonais, pour désigner un nouvel art qui bouleversa la conception de l'espace et du modelé, celui de l'estampe japonaise. C'est cet art apparu durant l'époque d'Edo (1603.1868) que le présent ouvrage révèle en puisant dans le fonds prodigieux de la Bibliothèque nationale de France. Issues de la nouvelle culture civile et populaire qui s'est développée autour de la ville d'Edo, capitale shogunale et ancienne Tôkyô, les estampes des XVIIIe et XIXe siècles illustrent avec une grande expressivité un large éventail de thèmes liés à l'écoulement de la vie terrestre éphémère : le théâtre et le sumo, la beauté féminine, la parodie, la faune, la flore, le paysage... Au fil de ces thèmes les ?uvres des grands maîtres, de Harunobu à Hiroshige, en passant par Utamaro et Hokusai, sont ici reproduites et commentées. Leur modernisme, l'audace de leurs compositions et de leurs formats étonnent À travers leur style d'un raffinement extrême, c'est la vision hédoniste d'une société qui s'exprime, son mode de vie, ses aspirations et jusqu'à ses fantasmes les plus intimes dans les estampes érotiques ou " images de printemps ". Ajouter à mes livres
18 Le monde des estampes japonaises
Nelly Delay
Au XVIe siècle, le japon semblait figé pour l'éternité. L'empereur vit à Kyoto, entre temples et palais, dans un monde qui se veut immuable. Or, le choc se produit, en 1590, lorsque le shogun Tokugawa Ieyasu - le véritable maître du pays - décide de quitter la capitale, s'installe à Edo (l'actuelle Tokyo) et donne ordre à tous ses vassaux d'y édifier leurs demeures. Ces travaux drainent vers Edo nombre de commerçants, d'ouvriers, d'artisans et d'artistes. Cette classe nouvelle de chonin, les gens de la ville, s'enrichit considérablement. Mécènes, ils vont commanditer un art nouveau, l'ukiyo-e, qui s'exprime avant tout par l'estampe : les sujets sont empruntés à la vie quotidienne, aux scènes de rues foisonnantes d'activités, au théâtre nouveau, le kabuki, aux " maisons vertes ", qui abritent les plus belles courtisanes, célèbres par leur beauté autant que par leurs dons de musiciennes et de danseuses. Ajouter à mes livres
19 Esquisses au fil du pinceau
Shunboku Ooka
2 citations

Voici deux albums provenant du fonds de la très riche collection Jacques Doucet. Puisant leur beauté dans le rapport vigoureux du noir et du blanc, ils témoignent de la maîtrise et du raffinement atteints par l'estampe à l'époque d'Edo au Japon. Ils étaient d'abord destinés à servir de modèles aux élèves qui apprenaient l'art difficile du pinceau et de l'encre. Animaux, fleurs, insectes, chacune de ces images offre un fragment du monde, tel un haïku capturant l'instant d'une vie saisi dans sa brève intensité. Présentés dans une reliure fermée par un ruban, ils nous rappellent que l'estampe fut avant tout un art de la suggestion. S'il passionna Edmond de Goncourt et les impressionnistes, il offre toujours à celui qui le regarde la vibration de la vie dans tout son éclat intact. Ajouter à mes livres
20 Traces et fragments dans l'esthétique japonaise
Murielle Hladik
Comment se traduit la méditation sur le temps qui passe en Occident et en Orient ? Quels sont les rapports entre l'architecture et le temps ? Si pour les occidentaux, la figure de la ruine reste un des lieux communs les plus propices à cette réflexion, d'autres figures traversent l'esthétique japonaise, du théâtre nô à la poésie en passant par l'art des jardins et l'architecture. Le jardin à l'abandon (haien), la trace (ato) et la demeure provisoire (yado) révèlent une manière éphémère et transitoire d'habiter le monde. Alors qu'en Occident, la menace du temps ne devient effective qu'une fois l'acte de création terminé, on constate au Japon une fragilisation volontaire de l'oeuvre dès son édification. Le dialogue esthétique entre deux cultures instauré par l'auteur se prolonge auprès des artistes contemporains dont le travail, par-delà les frontières et les traditions, s'inscrit lui aussi dans une réflexion sur le passage du temps. Ajouter à mes livres
21 L'encre, l'eau, l'air, la couleur : Encres de Chine et aquarelles 1954-2007
Zao Wou-Ki
Faisant suite aux " Carnets de voyage 1948-1952 " parus aux Éditions Albin Michel en octobre 2006, ce livre réunit une sélection d'encres de Chine et d'aquarelles de Zao Wou-Ki réalisées entre 1954 et 2007 qui font l'objet d'une exposition au musée de l'Hospice Saint Roch d'Issoudun à partir de juin 2008. Cette oeuvre sur papier, moins connue que l'oeuvre peinte, est émouvante de fragilité, de légèreté. Elle est nuée et vapeur, elle flotte et fuit, en nous offrant l'occasion de prendre du champs, d'échapper à la pesanteur. " Montrer en dissimulant, briser et faire trembler la ligne directe, tracer, en musant, les détours de la promenade et les pattes de mouche du pinceau rêveur, voilà ce qu'aime Zao Wou-Ki, et, tout à coup, avec le même air de fête qui anime campagnes et villages chinois, le tableau apparaît, frémissant joyeusement et un peu drôle dans un verger de signes. " Voici ce qu'écrivait Michaux à l'époque, lorsqu'il découvrit le travail de ce tout jeune Chinois fraîchement arrivé en France et qui allait devenir son grand ami. Ajouter à mes livres
22 Scènes d'un monde flottant =: Kenneth White
Kenneth White
D'abord, un essai autobiographique où s'exprime la fascination de l'auteur pour le monde flottant" tel qu'il se dessine dans les estampes de Hiroshige, Hokusai et Utamaro, et pour le mélange de culture populaire et de culture aristocratique que l'on trouve au Japon pendant la période des Genroku (XVIIIe siècle). Ensuite, lors d'une expérience cinématographique à Hong Kong, la tentative de traduire le "monde flottant" en termes modernes, par une sorte de "ciné-poésie". Et pour finir, un carnet de notes où il est question de littérature (occidentale et orientale), de cinéma (occidental et oriental), de traduction, de construction navale, de voyages maritimes, de nomadisme intellectuel, d'érotisme comparé, d'esthétique, de philosophie et d'amitié, mais surtout, peut-être, des prémisses d'une poésie qui, à notre époque mouvante, est dans l'air ou sur la mer et qu'il s'agit de capter, pour une plus grande jouissance des sens et de l'intelligence." Ajouter à mes livres
23 Le Collectionneur d'instants
Quint Buchholz
4 critiques 3 citations

Max, le peintre qui aime se qualifier de "collectionneur d'instants", s'installe sur une île pour peindre les images qu'il a en tête. Il y fait la connaissance d'un jeune garçon, un petit violoniste intrigué par le travail de Max. Ce dernier finira par lui confier les clefs de son atelier...  Ajouter à mes livres
24 Haïku
Philippe Jaccottet
11 citations

"Je veux prendre la parole en faveur du petit, des actes invisibles de l'esprit humain, je veux célébrer les petites formes, les formes lyriques, les poèmes, les petits chants, les esquisses et les bagatelles. Parce que le battement d'ailes d'un papillon sur une petite fleur, quelque part, suffit, je le sais, à changer en profondeur le cours de l'Histoire". Ajouter à mes livres
25 L'art du haïku - Pour une philosophie de l'instant
Pascale Senk
8 critiques 30 citations

Renouer le lien primordial avec la nature, cultiver la modestie et la simplicité, rechercher la spontanéité : L'Art du Haïku nous entraîne sur le chemin de cette sagesse qui nous a laissé les textes les plus étonnants de la littérature japonaise et nous démontre toute la modernité de son enseignement. L'enquête de Pascale Senk nous fait découvrir comment la pratique du haïku inspire aujourd'hui, à des adeptes venus de tous horizons, une nouvelle approche de la vie. En introduction aux haïkus les plus emblématiques, la présentation de Vincent Brochard n'apporte pas seulement un éclairage historique et littéraire, elle est aussi une véritable initiation à la visée spirituelle qui est au coeur de cet usage de l'écriture. A la fois essai, guide pratique et anthologie, L'Art du Haïku montre la voie d'un authentique art de vivre. Ajouter à mes livres
26 Les haïkus du carnet
Gérard Le Gouic
"Une amie poète m'avait offert ce très joli carnet et souhaitait,dans sa dédicace,qu'il fut rempli "chaque jour d'un poème face à la mer". Sans l'avoir relégué dans le tiroir des souvenirs,je ne l'ouvris pas pendant deux mois. Puis il me vint à l'esprit d'y écrire des poèmes courts,de la même veine,si je la retrouvais,que ma trilogie Trois poèmes pour trois âges de l'eau. Et pourquoi ne m'essaierais-je pas au haïku en respectant sa règle d'or:un premier vers de cinq syllabes,un deuxième de sept,le dernier de cinq? Je n'avais jusqu'alors pratiqué que le vers libre. Par défi,je m'imposai le carcan rigide du haïku que j'étais sûr de ne pouvoir respecter longtemps,mais la tentative m'aguichait. Et ce rythme si particulier de l'imper bref m'imprégna aussitôt, se transforma en respiration poétique naturelle ;" Ajouter à mes livres
27 Au Cabaret de l'éphémère
André Velter
1 citation

Peut-on jouer l'espace contre le temps ? S'inventer un univers moins balisé, moins ressassé, et contrer des saisons sans cesse plus meurtrières ? C'est le pari de ce livre pareil à un voyage qui partirait partout et n'en reviendrait pas. Errance qui décalerait les méridiens, les habitudes, les pensées, les vies toujours à l'heure, qui changerait le tournis du monde en danse de derviche, avec frénésie et ferveur, vertige et jubilation, dans le sillage ou le souvenir de villes traversées, d'océans et de déserts franchis connue autant de zones d'insomnie. Au Cabaret de l'éphémère, il fait bon être présent au présent, aimer l'amour infiniment, bivouaquer dans la résonance active des quatrains d'Omar Khayyam, mais en improvisant une poésie au cours qui entend tenir parole. Ajouter à mes livres
28 Chroniques fugitives
Fabrice Ehanno
Il me semble un peu succinct de présenter ce recueil ambulatoire comme un puzzle éclaté d'impressions de voyage ,une quête existentielle, solitaire et fuyante le cours d'une année sans cesse prolongée ? et continûment, ce personnage dérouté qui tente de saisir des fragments de monde. Pour ma part, j'ai voulu représenter, raconter le monde et ses possibles : son étendue, sa matérialité, le passage du temps et l'invisible, l'imaginaire enfin? cet univers aléatoire et fugitif. / F. E. Ajouter à mes livres
29 Journal fugitif au Moyen-Orient : Vers Alep
Joël Vernet
1 citation

"Pour ma part, je n'ai jamais écrit que les lieux où je n'ai fait  que passer, j'ai écrit en fugitif, comme si le temps m'était  compté, retenant quelques images, quelques portraits hauts en  couleur, brossant des sortes de manuscrits enluminés par des  tableaux de vie récente." Un séjour de deux ans à Alep (1999- 2001) a permis à Vernet de sillonner la Syrie et les alentours  en voyageur sans but, habillé d'effacement et d'invisible, avec  ce seul programme : "greffer son ignorance à de l'inconnu".  Son récit n'est pas un journal, plutôt une chronique sans date  des grandeurs et misères, sublime et sordide, qui lèvent sous le  pas de l'errant avide des rencontres les plus humbles et les plus  fortes. Méditation plus encore que reportage, ces pages  témoignent moins d'une fuite hors du monde civilisé que d'une  marche décidée vers la solitude essentielle. Patience du regard  partagée par les compères photographes. Ajouter à mes livres
30 Instants de vie
Virginia Woolf
1 critique 3 citations

"Instants de vie"est composé de cinq textes distincts, tous autobiographiques. Avec verve, avec fureur, avec humour, avec âpreté, Virginia Woolf écrit, à plusieurs époques de sa vie, la crudité, la sauvagerie d'une existence en apparence très civilisée. À vingt-cinq ans dans "Réminiscences" (1908), à cinquante-huit ans dans "Une esquisse du passé" (1939), elle raconte une même histoire, celle de son enfance, de sa jeunesse, et crie la même plainte. Virginia parle de sa défunte mère, Julia Stephen, dynamique et rêveuse, à la beauté ensorcelante, qui laisse derrière elle un vide irréparable. De sa soeur Stella, qui mourra quelque temps après sa mère. Et enfin du père, Leslie Stephen, prêtre défroqué, philosophe médiocre, qui impose à ses filles et à son épouse son autorité étouffante, toute victorienne. Un père qui, à la mort de son épouse, transforme la maison, jusqu'alors lumineuse et radieuse, en un lieu glauque, poisseux, où tout est prétexte à de froides agressions. Mais "Instants de vie" rend compte également des années heureuses, en particulier à Saint Ives en Cornouailles, où la famille passait les vacances du vivant de Julia Stephens. Et la drôlerie irrésistible de Virginia Woolf se révèle dans les trois textes qui closent le recueil, dans lesquels l'auteur revisite son passé avec distance et humour devant ses amis du groupe de Bloomsbury. Rires, larmes et mélancolie, c'est une Virginia Woolf passionnée, ravagée par le passé qui se découvre ici. "Instants de vie"remet en question toute la lecture d'une oeuvre inépuisable et permet de mieux pénétrer une vie impérissable.  Ajouter à mes livres
31 Le sable de l'instant
Francine Carrillo
En peu de mots, l'auteur capte et traduit les sentiments qui nous traversent toutes et tous. Et ces mots glissent doucement vers l'âme ; la vie pénètre ; la beauté sourit. Francine Carrillo les tisse, marie à chaque page le profane et le sacré. Les mots ! « La parole est mon outil. Et je n?aime guère les discours dogmatiques. C'est peut-être pourquoi j'utilise la poésie qui évoque plutôt que d'affirmer. » Tribune de Genève Une poésie, toute en finesse et sobriété qui touche le lecteur en son c?ur. Une halte spirituelle ?cuménique.  Ajouter à mes livres
32 L'Instant multiple
Ernest Jones
Vingt et une nouvelles où, à chaque fois, se joue, le temps d?un éclair, le sens de la vie. Anecdote, hasard, rencontre, pour qui sait les déchiffrer, projettent un faisceau de lumière sur les mobiles souterrains qui déterminent l?existence. Après L?Embranchement des heures, en 1991, Le Double du calendrier, en 1993, L?Angle de vue en 1997, Philippe Jones persévère, en orfèvre, dans l?art du bref. Ajouter à mes livres
33 L'instant et son ombre
Jean-Christophe Bailly
L'une des 24 planches du Pencil of Nature de W. H. Fox Talbot, le premier livre de photographies jamais publié, montre une meule de foin contre laquelle est posée une échelle dont l'ombre se découpe avec netteté. De cette photographie émane une force singulière, qui permet d'interroger l'apparition de l'image, et ce qu'elle garde du temps qui s'écoule. L'ombre portée est, dans ce cadre, l'objet d'un vertige tout particulier. Qu'est-ce qu'une prise photographique, qu'est-ce qui s'y dépose ? A partir des images de Talbot, mais aussi de celles de Hiroshima et de l'homme soufflé, l'auteur élabore un véritable récit de formation qui interroge la puissance fictionnelle de ces apparitions. Entre la paix de la campagne anglaise et la violence anéantissante de la bombe atomique, c'est tout le destin de la photographie qui se joue. Ajouter à mes livres
34 Le chant du loriot ou l'eternel instant
Jacques Brosse
Seuls un regard attentif, une curiosité toujours en éveil pour tout ce qui vit autour de nous peuvent faire de chaque journée ce qu'elle est véritablement , une merveille unique, comme chaque minute est un éternel instant. Avec ce livres d'heures, peuplé d'arbres et d'oiseaux, de fleurs et d'insectes, Jacques Brosse, naturaliste, philosophie qui est aussi un poéte, ne nous convie pas seulement à une réflexion profonde, sereine, sur notre condition au sein de l'ordre cosmique, par voie de conséquence, il nous invite à les mieux vivre, car de nous même dépend que le paradis terrestre soit ici et maintenant Ajouter à mes livres
35 Presque dans l'instant
Jean-Jacques Grand
PORTFOLIO comprenant sept planches d'un artiste rompu à la calligraphie gestuelle... "La peinture est pour moi un langage plus direct que la parole ou l'écriture, le moyen de transmettre une émotion presque dans l'instant. Le premier jet qui parvient à se défaire de l'intention peut livrer son lot d'imprévu. Ce n'est pas la pomme qui fait Chardin ou Cézanne, ce sont eux qui créent un univers à partir de leur pomme intérieure. L'attitude que je souhaite atteindre s'enracine chez Michaux, Rothko, Wols, Tobey, de Stael, Hartung ou encore Picasso pour citer quelques artistes occidentaux, un monde auquel je ne peux m'empêcher d'appartenir malgré d'impérieux élans vers l'Orient, la préhistoire, le cosmos et l'au-delà de notre petite existence besogneuse." Ajouter à mes livres
36 Instantanés
Alain Robbe-Grillet
2 citations

Cet ouvrage rassemble six textes écrits entre 1954 et 1962 : « Trois visions réfléchies » (Le mannequin, Le remplaçant, La mauvaise direction) - « Le Chemin du retour » - « Scène » - « La Plage » - « Dans les couloirs du métropolitain » - « La Chambre secrète ». Ajouter à mes livres
37 Instantanés
Roger Grenier
1 critique 7 citations

«En photographie, l'instantané est le contraire de la pose. Les auteurs dont j'ai saisi ici quelques instantanés ne posent pas. Il ne s'agit ni de biographie ni d'études de leurs ?uvres. Simplement du souvenir que je garde d'eux. On reverra Dominique Aury entourée de ses animaux favoris, Albert Camus à Combat, Julio Cortázar, aussi insolite dans sa vie que dans ses nouvelles, Gaston Gallimard quant il était un jeune homme fou de littérature, Romain Gary mon voisin de la rue du Bac, Ionesco de retour en Mayenne, son pays d'enfance, Raymond Queneau tenant dans ses bras sa petite chienne tibétaine. Claude Roy sur le pont des Arts. Et l'on entendra de nouvelles paroles de Prévert. Vingt-cinq portraits. Tous ceux dont je parle ici, ou presque tous, je les ai connus personnellement. Et je continue à penser à eux, toujours avec sympathie et, pour quelques-uns, avec affection.» Roger Grenier. Ajouter à mes livres
38 Instantanés II
Roger Grenier
1 critique 4 citations

Poursuivant la galerie de portraits qu'il avait inaugurée avec un premier volume d'Instantanés, l'auteur évoque ses souvenirs à propos de Gaston Bachelard, Hector Bianciotti, Roger Caillois, Louis Guilloux, Jean-Bertrand Pontalis et quelques autres. Il témoigne de son admiration et de son amitié. Un ultime chapitre, pour rire, traite des belles fréquentations du chien Ulysse qui, partageant une vie d'éditeur, a entretenu des relations cordiales avec Aragon, René Char, Massin, Claude Roy, Marguerite Yourcenar, Kundera, Ionesco, Dominique Aury, Raymond Queneau, Claude Chabrol, Romain Gary... Ajouter à mes livres
39 Ce jour-là
Willy Ronis
16 critiques 13 citations

J'ai la mémoire de toutes mes photos, elles forment le tissu de ma vie et pal Ibis, bien sûr, elles se font des signes par-delà les années. Elles se répondent, elles conversent, elles tissent des secrets. À partir d'une cinquantaine de photos, Willy Rouis dessine son autoportrait. On le suit dans ses voyages, ses virées dans les rues de Paris et sur les bords de la Marne, ses reportages aussi. Une photo, c'est un moment pris sur le vif, mais c'est aussi l'histoire d'un jour. Ce jour-là : UN autoportrait à la manière d'un Je me souviens. C'est avec émotion due ce livre feuillette à la fois son être le plus intime, son talent de photographe et son talent de conteur. Ajouter à mes livres
40 Etudes sur le temps humain : Tome 4, Mesure de l'instant
Georges Poulet
Avec ce dernier volume, Georges Poulet s'attache à l'élément constitutif de la temporalité : l'instant. Il montre combien l'instant est une réalité mouvante, qui se métamorphose au gré des oeuvres maîtresses de la littérature européenne. Instant vide et égaré entre une transcendance divine et les abîmes de l'intériorité au XVIIe siècle, chez Racine ; instant sans cesse renaissant et neuf au XVIIIe siècle, il devient le siège léger du bonheur que l'on tente de revivre sans fin chez Stendhal ; instant qui se dilate jusqu'à l'éternité dans le romantisme, avant de se scinder définitivement chez Marcel Proust. Ainsi se clôt la magistrale enquête de Georges Poulet, vaste synthèse de l'histoire de la littérature, et investigation approfondie d'une dimension fondamentale de la conscience humaine. Ajouter à mes livres
41 L'instant éternel : Le retour du tragique dans les sociétés postmodernes
Michel Maffesoli
Une longue période semble s'achever, celle où les interrogations du présent devaient trouver leur réponse dans le futur. Celle où il était d'abord question de préparer l'avenir, de programmer sur le long terme l'économie et la société. Or, on assiste aujourd'hui à ce que l'on peut appeler le retour du destin, lequel s'exprime sous la forme de l'imprévisible et du pur présent. Cette nouvelle intensité de l'instant explose dans toutes les directions : des vidéo-clips aux jeux informatiques, des manifestations sportives aux fêtes techno, en passant par l'écologie, voire l'astrologie. A l'idéologie du progrès centrée sur l'individu atomisé se substitue un univers de rituels, de plaisirs et d'imaginaires partagés : un véritable réenchantement du monde passant par la fête et par une autre relation à l'environnement. L'éthique qui naît de cette société nouvelle ne peut être que celle du tragique. Celle d'un acquiescement à la plénitude de l'instant doublé de l'acceptation lucide de l'éphémère Ajouter à mes livres
42 Fugacites
Gil Roc
"FUGACITES" de Gil Roc, recueil de poèmes, collection "Eveil" n°2 de la revue "MES SAGES POETIQUE", 1996. Ajouter à mes livres
43 La sérénité de l'instant
Thich Nhat Hanh
6 critiques 13 citations

Dans La Sérénité de l'instant, Thich Nhat Hanh, nous prouve que dans l'ordinaire de la vie, les situations les plus simples - si souvent négligées au profit d'une fuite dans un ailleurs fantomatique - sont capables de nous transformer et de transformer peu à peu le monde.  Ajouter à mes livres
44 À l'orient de tout
François Cheng
8 critiques 64 citations

L'auteur décline le thème de l'alliance du roc et des racines, du minéral et du vivant pour suggérer que la promesse peut être dans l'incertain, dans l'éphémère. Tous les poèmes rassemblés par François Cheng ont pour objectif de ressembler à des instants fragiles, des méditations légères. Ajouter à mes livres
45 Géographie de l'instant
Sylvain Tesson
14 critiques 69 citations

Sylvain Tesson est un étrange voyageur qui mêle les enseignements de la forêt au murmure des livres, un géographe du temps du rêve intérieur. Ses carnets de bord sont les chapitres d'un roman d'aventures dont l'action se déroule dans les maisons de bois de Mandchourie, les ruines d'Haïti, le luxe de Madison Avenue, les pentes afghanes ou celles des Cévennes. Leur titre serait «Choses vues». Une histoire de l'instant vécu. Marcheur invisible, vagabond des frontières, il a compris que le seul espace où l'on peut se connaître vraiment se situe dans les lisières, les entre-deux, les chien et loup, les solitudes. Cet ouvrage est aussi une leçon de sagesse et d'humour. Il nous invite à partir, à parcourir les lieux magiques de l'enfance et de l'esprit, à la poursuite de la beauté et du plaisir. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          167

Ils ont apprécié cette liste