AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


LA MAGIE ONOMASTIQUE : UNE INVITATION AU VOYAGE

Liste créée par wellibus2 - 21 livres. Thèmes et genres : voyages , Voyages autour du monde , voyageurs , villes , monde , carnets de voyage , onomastique

Qu'il est loin mon pays, qu'il est loin


1 Les Lettres manuscrites de Rimbaud, d'Europe, d'Afrique et d'Arabie, coffret (4 volumes)
Arthur Rimbaud
ZANZIBAR...................................................................................Pour la première fois se trouvent réunies autant de lettres manuscrites de Rimbaud. Elles proviennent de toutes les périodes de sa vie et constituent un véritable journal intime qu'aurait tenu, au jour le jour, le poète. Parce que les trois premiers cahiers reproduisent les manuscrits, le quatrième qui les transcrit ne pouvait être que fidèle, exact, respectueux du texte comme aucune édition ne le fut. Les commentaires, volontairement sobres situent la lettre, la décrivent matériellement, et racontent ses cheminements jusqu'aux collections actuelles. Ce travail précis est le fruit de la traque passionnée que mène, depuis plus de dix ans déjà, Claude Jeancolas sur les traces de Rimbaud. D'abord en Europe à travers ses lettres fougueuses sur sa vision de la poésie et de l'écriture et ses Lettres passionnées d'amour. Puis, aux confins des golfes d'Arabie et dans les déserts d'Afrique. Une vingtaine d'inédits dans cette dernière période éclairent d'un jour nouveau ce qu'on savait du convoyeur d'armes et du négociateur : sa rigueur dans les comptes, son honnêteté, son acharnement à recouvrer les dettes du roi envers ses amis. Enfin, c'est le retour, la maladie et les lettres déchirantes à sa mère et à sa sueur. Aucune biographie ne saurait être plus émouvante. Entrer dans cette intimité, par effraction en somme, nous trouble plus encore par la vision sans entraves de la lecture directe de l'écriture originelle. Ajouter à mes livres
2 Dons
Farah Nuruddin
MOGADISCIO.................................................................................Duniya, sage-femme de Mogadisco, a trente-cinq ans, élève seule ses trois enfants. Elle aime son metier, ses enfants, son frère qui vit en Italie et son ami Basaaso. Un bébé trouve dans une poubelle divise et soude à la fois cette famille. Dans un pays où la pénurie est partout, l'auteur évoque sans agressivité la dépendance de son pays à l'aide occidentale. Ajouter à mes livres
3 Le Roman inachevé
Louis Aragon
14 critiques 80 citations

ODESSA.........................................................................................Ce poème s'appelle "Roman": c'est qu'il est un roman, au sens ancien du mot, au sens des romans médiévaux ; et surtout parce que, malgré le caractère autobiographique, ce poème est plus que le récit - journal ou mémoires - de la vie de l'auteur, un roman qui en est tiré. Il faut le lire dans le contexte de l'œuvre d'Aragon. Il s'agissait ici d'éviter les redites: on n'y trouvera pas le côté politique des Yeux et la Mémoire ou les heures de la Résistance de La Diane française ou du Musée Grévin. Le domaine privé, cette fois, l'emporte sur le domaine public. Même si nous traversons deux guerres, et le surréalisme, et bien des pays étrangers. Poème au sens des Yeux et la Mémoire, ce Roman inachevé ne pouvait être achevé justement en raison de ces redites que cela eût comporté pour l'auteur. Peut-être la nouveauté de ce livre tient-elle d'abord à la diversité des formes poétiques employées. Diversité des mètres employés qui viendra contredire une idée courante qu'on se fait de la poésie d'Aragon. Il semble que, plus que le pas donné à telle ou telle méthode d'écriture, Aragon ait voulu marquer que la poésie est d'abord langage, et que le langage, sous toutes ses formes, a droit de cité dans ce royaume sans frontières qu'on appelle la poésie. Plus que jamais, ici, l'amour tient la première place. Ajouter à mes livres
4 Le Tyran éternel
Patrick Grainville
YAMOUSSOUKRO........................................................................Il a libéré la Côte-d'Ivoire du colonisateur. Il a été le révolutionnaire, le Père fondateur, le Président à vie. Il a régné pendant quarante ans, jusqu'à sa mort. C'est Houphouët-Boigny, et c'est le narrateur du livre. Du ciel, il contemple et commente sans relâche son village natal, Yamoussoukro, dont il a fait la capitale de son pays et où il a bâti la plus grande basilique du monde, une réplique de Saint-Pierre de Rome ! Et pas question qu'on ternisse son épopée. Mais, sur terre, Sylvanus complote contre la mémoire du vieux chef : écrivain turbulent, il se moque de la cathédrale. Un jour, il découvre l'existence d'un albinos mystérieux, un Nègre blanc, le bouc émissaire que jadis on sacrifiait dans le lac des crocodiles. Qui est cet albinos fascinant et caché ? Dans un parc animalier, une poignée d'Africains et de Blancs - parmi lesquels Thérèse et Assioussou, les amants sans mesure - défendent avec les moyens les plus extrêmes leur royaume sauvage contre les manigances du tourisme industriel. Eux aussi vont se passionner pour l'Albinos : le retour de l'exclu, du sans-peau, de l'écorché, de l'innommable, c'est celui d'une vérité maudite qui vient bouleverser l'ordre et la légende du tyran éternel. Ajouter à mes livres
5 Le réveil des tartares. En Mongolie sur les traces de Guillaume de Rubrouck
Michel Jan
OULAN-BATOR.................................................................... En 1990, une expédition franco-mongole traversait la Mongolie à cheval sur plus de mille kilomètres en franchissant l'Altaï. Profitant de l'ouverture d'un pays parmi les plus fermés du monde, les cavaliers s'étaient fixés deux objectifs : suivre les traces du franciscain Guillaume de Rubrouck, envoyé par Saint Louis à la cour des khans au milieu du XIIIe siècle, et redécouvrir ceux que l'Occident appela longtemps Tartares. Michel Jan, spécialiste de l'Asie orientale, a tenu son journal en ces contrées décrites par frère Guillaume comme "la terre des peuples étranges". Ajouter à mes livres
6 Tour du monde en 80 jours : Mon premier voyage
Jean Cocteau
2 critiques 23 citations

KUALA.LUMPUR...................................................................Pour fêter le centenaire de Jules Verne, Jean Cocteau et Marcel Khill, surnommé pour l'occasion Passepartout, projettent de partir sur les traces des héros de Jules Verne. Le journal Paris-Soir ayant accepté le projet, nos deux voyageurs constatent que ce périple, que Jules Verne fait faire à Philéas Fogg en 1873, n'a rien perdu de sa difficulté soixante-trois ans plus tard, en 1936... Ajouter à mes livres
7 Lettres de Russie - La Russie en 1839
Marquis de Custine
3 critiques

SAINT-PETERSBOURG........................................................" Le livre le plus intelligent écrit .sur la Russie par un étranger ", s'écriait Herzen en 1843. Par un paradoxe qui va très loin la postérité a fini par ratifier le jugement du grand ancêtre en exil de tous les contestataires russes de nos jours. Best-seller tombé dans l'oubli et redécouvert en U.R.S.S. par l'édition clandestine et en Occident au moment de la guerre froide, la Russie en 1839 a, si l'on veut comprendre celle d'aujourd'hui, la même importance que pour les Etats-Unis La Démocratie en Amérique de Tocqueville. Le réquisitoire de grand style, qu'au milieu du siècle dernier dressait cet aristocrate libéral, paraît mieux s'appliquer à la Russie de Staline et même de Brejnev qu'à l'Empire des tsars. Pourquoi ? Ajouter à mes livres
8 Les pagodes d'or
Pierre Loti
3 critiques 3 citations

RANGOUN.............................................................................................Le 12 février 1900, le vaisseau de Pierre Loti fait une escale de vingt-quatre heures à Rangoon, capitale de la Birmanie. C'est l'occasion pour Loti d'écrire ce petit texte poétique lors de sa visite de la grande pagode de Shwedagon dont il apercevait le stupa d'or si loin de la mer... Ajouter à mes livres
9 Mahé des Indes ; L'Inde (sans les Anglais)
Pierre Loti
1 critique 1 citation

PONDICHERY..................................................................." C'est en considérant l'Inde comme un pays imaginaire qu'on s'approche le plus de la réalité ", affirmait le philosophe Jean Grenier. S'il est un auteur répondant à merveille à ces exigences c'est bien Pierre Lotti, tant Mahé des Indes et l'Inde (sans les Anglais) regorgent de couleurs, de contrastes, de fragrances, de musiques, de merveilles et de misère. De Mahé à la côte de Malabar, de Hyderabad à Jaipur, d'Agra aux rives sacrées du Gange, Loti s'y révèle poète et fin ethnographe, sensible aux grands espaces à travers ce qui sera bien plus qu'une quête mystique, un pèlerinage, qu'une frivole escapade de mauvais touriste amateur d'exotisme. Ajouter à mes livres
10 Un devin m'a dit : Voyages en Asie
Tiziano Terzani
9 critiques 30 citations

LUANG PRABANG.................................................En 1976, à Hong Kong, Tiziano Terzani rencontre un devin qui le met en garde : "Ne prends surtout pas l'avion en 1993 !" Seize années plus tard, le 31 décembre 1992, il décide de respecter la prophétie. Pendant un an, il voyage en train, en bateau, en bus ou à dos d'éléphant, et découvre une Asie que le voyageur pressé ne connaît plus. Cette année sans prendre les airs est le prétexte pour brosser l'un des tableaux les plus riches et jamais peints de l'Asie, de sa culture propre, de sa spiritualité et de ses peuples. Avec lui, on suit la chasse aux esprits dans les ruelles de Bangkok, l'hystérie géomancienne des généraux birmans, les pelotons d'exécution des Khmers rouges au Cambodge, et l'on découvre un continent aux prises avec ses propres démons, écartelé entre une modernisation à travers laquelle se dessinent les prémices de la mondialisation et des cultures ancestrales souvent garantes du lien social. Dans chaque pays visité, Terzani va aussi à la rencontre de nouveaux devins, comme pour jouer avec le prétexte même de son périple et confronter la prédiction initiale aux dires de nouveaux prophètes, pas toujours très inspirés. Mais c'est surtout une façon d'approcher comme personne avant lui la spiritualité propre à ce continent si fascinant. Souvent comparé à Kapuscinski, à Bruce Chatwin ou à Nicolas Bouvier, Terzani signe ici, et de loin, son plus grand livre. Ajouter à mes livres
11 Jean le Pérégrin
Mika Waltari
3 critiques 3 citations

CONSTANTINOPLE.................................................................Ce roman posthume de Waltari (1981), composé dès les années cinquante et qui annonce à bien des égards Les Amants de Byzance a été comparé à sa sortie à l'?uvre au noir de Marguerite Yourcenar. Johannes, jeune théologien malmené par la brutalité des temps (nous sommes au milieu du XVe siècle) tenaillé entre l'Orient et l'Occident - et tenaillé non moins entre la chair et l'esprit - s'engage dans l'armée chrétienne qui veut sauver Byzance des Turcs, et tombe entre les mains du sultan Murad... puis entre celles de son fils Mehmed, le futur conquérant de Constantinople... Un monde va mourir sous ses yeux, tandis que s'annonce une ère nouvelle toute liée à la puissance matérielle - et à une autre forme de violence jusqu'alors inconnue... Ajouter à mes livres
12 Ecuador
Henri Michaux
3 critiques 33 citations

GUADALUPE..........................................................................Récit de voyage parfois drôle et souvent émouvant, Ecuador est le journal tenu par Henri Michaux en 1928, lorsqu'il entreprend un voyage à travers les Andes, les montagnes de l'Equateur et les forêts du Brésil pour arriver un an plus tard à l'embouchure de l'Amazone. De son voyage en bateau (il avait été un temps matelot avant de se lancer dans l'écriture) jusqu'à cette découverte des forêts tropicales, il raconte les moindres détails dans une langue savoureuse. Homme de lettres belge, il dut sa découverte et sa reconnaissance tardive à André Gide. Un de ses premiers écrits (il n'avait jusque là publié que quelques plaquettes), Ecuador révèle son immense talent de poète. Il dévoile en effet ici ses désormais célèbres espaces du dedans, révélateurs à la fois de voyages intérieurs et de ce périple sud-américain . Entre le récit de voyage et le carnet intime (il souffrait à l'époque du coeur), c'est un texte sincère et poétique à souhait auquel nous sommes confrontés. --Florent Mazzoleni Ajouter à mes livres
13 Le pèlerin de Samarcande
Geoffrey Moorhouse
1 critique 1 citation

SAMARCANDE................................................................................Un voyageur anglais qui rêve de retrouver les oasis de la Route de la Soie visite l'Asie centrale soviétique an 1989, à l'heure exacte où l'empire "éclate". Rien d'idéologique ou de théorique dans sa vision des choses : nous avons affaire à un poète, nourri d'histoire et de légende, doublé d'un philosophe plein d'indulgence et de compassion pour qui seul compte le destin singulier des mille et un individus qui composent ce qu'il est convenu d'appeler un peuple. Cette façon impressionniste d'appréhender le réel ne l'empêche nullement de prendre la mesure des enjeux douloureux de l'époque ( débacle russe en Afghanistan, crise d'identité nationale, fermentation religieuse, désordres et violences présents et à venir). Mais là n'est pas le coeur de son propos. Le retient d'abord ce paradoxe que les hommes, d'où qu'ils soient, ont à construire leur présent à l'aide d'un passé qui n'est pas fait pour cela...Des jeunes filles rougissantes (musulmanes de surcroît) improvisent sur un rythme disco une danse d'un érotisme fracassant...des bergers qui sentent encore leur steppe campent sous les dernières statues de Lénine, promises à la même démolition que leurs songes de liberté sans limite..les tombeaux des anciens khans, oeuvres d'architectes oubliés, dressent leurs ruines sublimes à l'orée de banlieues où toute la tristesse du monde semble s'être donné rendez-vous. Le livre s'ouvre et se ferme sur deux évocations maqiques de cette vieille Russie frottée d'Orient et d'éternité : les icones, et les chants nés de la steppe. Humour, intelligence, sensibilité, art d'introduire les fils du passé dans le tissu du présent pour nous le rendre mieux visible : tels sont les sésames de ce voyage à travers des espaces où loge encore, sous les décombres du siècle, la fragile beauté des contes de nos enfances. Éitions Phébus (janvier 1993) Ajouter à mes livres
14 Kim
Rudyard Kipling
32 critiques 26 citations

LAHORE.................................................................................................Les foules de l'Inde victorienne, ses gares, ses trains surpeuplés, ses routes poussiéreuses... Le racisme, la ségrégation, le colonialisme brutal d'un Empire au faîte de sa puissance... Voix, langues, castes et religions mêlées comme dans une rumeur d'océan... Kipling, à 35 ans, se replonge dans ses souvenirs d'enfance, avec tendresse et nostalgie. Pas à pas il suit la quête initiatique du jeune Kim et de son guide, vieux lama dont la simplicité d'esprit confine à la sagesse absolue: quittant son monastère et ses neiges inviolées, il est parti à la recherche du fleuve qui lave de tout péché. Route longue et tortueuse parfois, entrecoupée de rencontres et d'embûches, dont Kim le protège: vif et malicieux, la langue toujours bien pendue, partout il se glisse, interroge, déjoue les pièges, et peu à peu se rapproche, lui aussi, de la vérité. Quelle vérité ? Celle de Bouddha peut-être, ou bien celle de son coeur, qui bat au rythme d'une Inde majestueuse, fascinante et profondément humaine. --Scarbo Ajouter à mes livres
15 Le roman du conquérant
Nedim Gürsel
4 critiques 1 citation

ISTAMBUL...................................................................................Ce roman narre, avec une hauteur d'inspiration magnifique, dans une langue précise et chatoyante, la prise de Constantinople par les Ottomans et le début du Grand Empire. Il met en scène un écrivain contemporain, confronté au personnage flamboyant et terrible que fut Mehmed le Conquérant, cet " inspiré de Dieu " qui n'était pas pour autant un saint... L'histoire et la sensibilité turques, la Constantinople d'hier et l'Istanbul d'aujourd'hui sont ainsi au rendez-vous d'un roman qui est aussi la meilleure introduction à la Turquie. Tout voyageur qui aura lu Le Roman du Conquérant contemplera le Bosphore, la Corne d'Or, la Marmara, Sainte-Sophie d'un œil neuf. Quant à ceux qui ne les ont pas encore vus, ils en rêveront. Ajouter à mes livres
16 Voyages sans alibi
Jacques Meunier
2 citations

HONOLULU...........................................................................Album de fugues et de vagabonderies, en tous lieux de la planète. Une curiosité planétaire servie par une culture littéraire anime ce recueil vagabond qui multiplie les anecdotes et les réflexions sur les temps et les espaces étrangers qui provoquent le sédentaire en nous. Ajouter à mes livres
17 Michel Strogoff
Jules Verne
84 critiques 54 citations

NIJNI - NOVGOROD............................................................Les provinces sibériennes de la Russie sont envahies par des hordes tartares dont Ivan Ogareff est l'âme. Ce traître, poussé par une ambition insensée autant que par la haine, projette d'entamer l'empire moscovite ! Le frère du tsar est en péril à Irkoutsk, à 5 523 kilomètres de Moscou et les communications sont coupées. Comment le prévenir ? Pour passer, en dépit des difficultés sans nombre et presque insurmontables, il faudrait un courrier d'une intelligence et d'un courage quasi surhumains. Le capitaine Michel Strogoff est choisi et part, porteur d'une lettre du tsar, en même temps qu'une jeune Livonienne, la belle Nadia, et que deux journalistes, l'Anglais Harry Blount et le Français Alcide Jolivet... Ajouter à mes livres
18 Lady Jane
Ghislaine Schoeller
1 critique 16 citations

PALMYRE.......................................................................................Elle avait tout pour séduire : la beauté , un des plus vieux nom de l'aristocratie britannique , la fortune . Elle les séduira tous : Lord Ellenborough , son premier mari ; le prince Félix de Schwarzenberg , son premier amour ; le roi Louis Ier de Bavière , son premier roi . Et aussi le baron Karl Von Venningen , le comte Siridion Théotoki , le roi Othon de Grèce . Et puis le général pallikare Cristodoulos Hadji Petros , héros de l'Indépendance grecque ; et puis le cheikh Medjuel el-Mesrab , un bédouin dont elle fera son quatrième mari . Elle a tout pour fasciner : l'esprit vif , la passion la plus intransigeante , l'âme la plus romantique dans un caractère de fer . Elle fascina Balzac qui en fera l'une des héroïnes du Lys dans la vallée . Femme de passion et femme libre , femme d'audace et d'aventure , romanesque et sentimentale , méprisant les conventions et sacrifiant tout à l'amour , elle est l'héroÏne byronnienne par excellence . Ajouter à mes livres
19 Les Temps sauvages
Joseph Kessel
11 critiques 16 citations

VLADIVOSTOK.............................................................................En octobre 1918, on demande des aviateurs volontaires pour la Sibérie. Joseph Kessel, sous-lieutenant de vingt ans, s'embarque à Brest. Vladivostok est une ville soumise à la loi de la jungle. Une ancienne caserne enforme six mille prostituées. A bord de leur train de luxe, l'ataman Semenof et ses cosaques font régner la terreur. Une nuit, au cabaret L'Aquarium, Kessel rencontre Léna, une chanteuse mince, triste, qui murmure : " Aime-moi noire... " Ainsi commence une étrange et poignante histoire d'amour, à la mesure de cette fin du monde Ajouter à mes livres
20 Ilona vient avec la pluie
Alvaro Mutis
8 critiques 11 citations

PANAMA..................................................................................C'est à Panama que Maqroll le Gabier, aventurier immortel et personnage emblématique de l'œuvre d'Alvaro Mutis, retrouve par hasard Ilona, qui a le don d'apparaître dans les endroits les plus inattendus et les plus reculés, par un temps invariablement pluvieux... Elle est la complice de Maqroll, une aventurière à sa mesure ; comme lui, elle sait que la vie est faite de hasards qui ne mènent nulle part mais qu'il faut néanmoins vivre intensément jusqu'à leurs ultimes conséquences. En vieux amants qu'à chaque rencontre le désir réunit, ils montent un lupanar de luxe à seule fin de gagner de l'argent et d'échapper au port qui les retient prisonniers. Mais comme toujours chez Mutis, cette nouvelle tentative pour atteindre un but incertain se soldera par l'échec. Ce second volet des Entreprises et tribulations de Maqroll le Gabier met en scène une parenthèse dans le voyage sans fin de cet anti-héros, où sexe et mort se confondent pour affirmer une fois de plus que la vie est un perpétuel inachèvement. Ajouter à mes livres
21 Salammbô
Gustave Flaubert
86 critiques 96 citations

MEGARA , faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar DE Patsales une fusée éclairante dans cette liste... ( éclairée ? ) Il arriva juste au pied de la terrasse. Salammbô était penchée sur la balustrade; ces effroyables prunelles la contemplaient, et la conscience lui surgit de tout ce qu'il avait souffert pour elle. Bien qu'il agonisât, elle le revoyait dans sa tente, à genoux, lui entourant la taille de ses bras, balbutiant des paroles douces; elle avait soif de les sentir encore, de les entendre; elle ne voulait pas qu'il mourût! À ce moment-là, Mâtho eut un grand tressaillement; elle allait crier. Il s'abattit à la renverse et ne bougea plus. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          133

Ils ont apprécié cette liste