AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


L'Âge du fer : culture du Hallstatt

Liste créée par Alzie - 20 livres. Thèmes et genres : gaule , gaulois , celtes , Rites et cérémonies funéraires , archéologie , archéologie funéraire

Une tombe celte princière du Ve siècle avant J.-C., appartenant à la culture du Hallstatt (- 800 à - 450 av J.-C.) vient d'être découverte à Lavau près de Troyes, dans l'Aube. Le site sur lequel a été mis au jour cette sépulture exceptionnelle a été utilisé de l'âge du Bronze, vers 1400 avant J.-C., jusqu'au début de l'ère chrétienne. La découverte, rendue publique le 4 mars dernier, renvoie à celle de Vix en 1953, non loin de ce site. Retour par quelques livres sur une période archéologique peu connue, ainsi que sur les origines de la civilisation celtique et l'histoire de son extension en Europe. Voir aussi : Gaulois, Celtes etc... Photo : vase de Vix


1 L'âge du Fer en France : Premières villes, premiers Etats celtiques
Patrice Brun
1 citation

L'âge du Fer, qui correspond aux sept derniers siècles avant notre ère, marque la naissance des premières villes et des premiers États sur notre territoire. Le métal, qui donne son nom à la période, n'a joué qu'un rôle assez tardif durant ce moment essentiel où ont alterné phases de développement et de déclin, stratégies de concentration vers les premières villes fortes et moments d'éclatement. Grâce à l'archéologie préventive, les fouilles, réalisées dorénavant sur des surfaces suffisantes pour appréhender des sites de cette période, battent en brèche la vision traditionnelle et réductrice de ces sociétés. On comprend mieux, dès lors, comment l'organisation urbaine et étatique, adoptée dès la fin du IIe siècle avant notre ère, est à la source d'une nouvelle période historique, durant laquelle les sociétés sont devenues plus interdépendantes : des biens, des personnes, des idées, des savoir-faire circulaient dans toute l'Europe. Les mythiques cavaliers à la longue épée en fer, les relations avec les Grecs installés à Marseille, le pouvoir ostentatoire de la princesse de Vix, les grandes migrations et la furie guerrière celtiques, les sacrifices humains liés à une plus haute spiritualité, l'apparente étrangeté de l'art celtique, la mise au point, décisive, d'une agriculture adaptée aux terres difficiles des plateaux, les Oppida - lieux névralgiques de la guerre des Gaules - prennent sens et relief dans cette perspective renouvelée. Autant de bouleversements de nos connaissances opérés sur cette période depuis les années 1990, dont la question de l'origine des Celtes, qui est elle-même reconsidérée. Ajouter à mes livres
2 L'Europe des origines: La Protohistoire (6000-500 avant J.-C.)
Venceslas Kruta
Etude de l'art de l'Europe pendant la période appelée protohistoire, entre la préhistoire et l'histoire, (de 6000 à 500 avant J.C) : sa forme, sa matière et fonction ; les dieux immobiles ; le langage des symboles ; l'émergence de l'homme ; l'imagerie venue d'Orient ; la découverte du récit. Ajouter à mes livres
3 Les celtes
Paul-Marie Duval
"L'Univers des Forrnes ", collection voulue par André Malraux, est la plus prestigieuse Histoire universelle de l'art. En vingt volumes, cette nouvelle édition présente les grandes civilisations et l'histoire de leurs chefs-d'oeuvre, de la Préhistoire au déclin de la Rome antique. Les Celtes, au temps même de la Grèce et de Rome. ont occupé une grande partie de l'Europe. Au cours du second âge du fer (à partir du Ve siècle av. J.-C.), ils s'installent en Gaule et en Bohême, en Grande-Bretagne et en Irlande, en Italie du nord, dans le Moyen-Danube. Ils traversent les Balkans, pillent la Grèce et fondent, en Asie Mineure, le royaume de Galatie. Dans ces vastes territoires, pendant près d'un millénaire, ils créent et répandent un art abondant et varié qui n'appartient qu'à eux. Leur culture occupe une place majeure dans la formation de l'Occident. Dans l'Europe dite barbare, à l'époque du miracle grec, se produit une sorte de miracle celtique où se reconnaît une certaine famille d'artistes et d'esprits qui ajoute des formes irréelles, inventées, inachevées ou suggérées à celles de la Nature, qui aime éprouver et veut communiquer l'intellectuelle rêverie. Le texte d'origine de Paul-Marie Duval, illustré par une documentation photographique largement en couleur, est introduit par une nouvelle présentation et augmenté d'urne bibliographie mise à jour dues à Christiane Eluère, conservateur en chef au Centre de recherche et de restauration des Musées de France. Ajouter à mes livres
4 Les celtes
Venceslas Kruta
3 critiques

Par « Celtes », il faut entendre tout simplement les populations de langue celtique, de l'Asie Mineure à l'Irlande, car c'est la langue qui marque l'appartenance ethnique, et, par là, fait l'homogénéité d'un peuple. L'étude d'une civilisation reculée, plus près encore de nos origines que nos ancêtres les Gaulois, ne peut se dispenser d'une réflexion sur les sources linguistiques, géographiques, archéologiques, qui permettent ensuite une véritable reconstitution historique. C'est ainsi qu'est retracée dans cet ouvrage l'histoire des Celtes continentaux, à partir de leur apparition sur la scène historique au cours du Ve siècle avant notre ère, jusqu'à leur perte d'autonomie et leur soumission à l'Empire romain au Ier siècle avant notre ère. Ajouter à mes livres
5 La civilisation celtique
Christian-Joseph Guyonvarc'h
6 critiques 6 citations

Qui étaient les Celtes ? Des barbares grossiers que Rome a convertis, par le glaive d'abord, par la persuasion ensuite, à la civilisation ? Ou bien une aristocratie militaire brillante, conduite par des chefs spirituels, les druides, détenteurs de la plus haute initiation, et que Rome a délibérément détruite ? Les Celtes apparaissent enfin ici pour ce qu'ils furent réellement : des peuples différents, ayant sur la religion, la société, l?État, des conceptions inconciliables avec celles de la Rome antique sur lesquelles s'est fondée l'Europe médiévale et moderne. Mieux : ce sont les Celtes d'Irlande qui, profondément et sincèrement christianisés, ont sauvé la culture classique du néant des temps mérovingiens. Françoise Le Roux est spécialiste de l'histoire des religions. Christian-J. Guyonvarc'h a été professeur de celtique à l'université de Rennes-II. Il est notamment l'auteur chez Payot de Magie, médecine et divination chez les Celtes. Ajouter à mes livres
6 Les Celtes de l'Age du fer dans la moitié nord de la France
Olivier Buchsenschutz
1 critique

" L'Âge du fer " nous inscrit dans la lignée des peuples sans écriture, mais la mention des " Celtes " montre que nous savons à qui nous avons à faire : des textes latins et grecs nous ouvrent de nombreuses pistes, que l'enquête archéologique suit, conteste, ou commente. Les découvertes ont été tellement nombreuses et spectaculaires ces dernières années que cette France septentrionale est devenue centrale pour l'étude du monde celtique européen. La prospection aérienne a bénéficié de plusieurs années sèches, les sauvetages sur les grands travaux d'aménagement ont révélé des sépultures, parfois très riches, et de très nombreux habitats, révolutionnant notre vision de cette région. Les fouilles de sanctuaires ont mis au jour des centaines d'armes et les traces de rituels complexes, les programmes relancés sur des sites majeurs comme le mont Beuvray, ont alimenté les discussions sur l'évolution de la société, qui nouent un dialogue permanent entre sources archéologiques et textuelles. Ajouter à mes livres
7 Le guerrier gaulois : Du Hallstatt à la conquête romaine
Franck Mathieu
Rarement une image fut aussi stéréotypée et fausse que celle du guerrier gaulois. Ce cliché, créé au XIXe siècle, montrait des hommes grands, moustachus avec de longues nattes blondes, bardés de lourdes armes de bronze et de casques portant des ailes déployées. L'archéologie moderne est venue, depuis, rétablir une réalité plus prosaïque, nous faisant découvrir ses nobles cuirassés mais aussi ses modestes vélites, ses porteurs d'étendards ou de carnyx, ses paysans enrôlés et ses mercenaires, ses cavaliers et ses fantassins. A l'évidence, la silhouette du guerrier gaulois n'a jamais été unique et a évolué depuis le début de l'âge celtique jusqu'à la conquête romaine. Les différentes sources disponibles permettent, par les techniques de la reconstitution, d'en donner une nouvelle image et de découvrir l'art de la guerre des Celtes. Ajouter à mes livres
8 HISTOIRE ET ARCHEOLOGIE [No 98] du 01/10/1985 - LES TOMBES A CHAR DES PRINCES ET GUERRIERS CELTES.
Histoire et Archéologie
Les premières sépultures contenant des chars entiers apparaissent au cours du premier âge du Fer (Hallstatt). Il s'agit alors de chars processionnels à quatre roues. Au second âge du Fer (La Tène), le char évolue pour se transformer en un char de guerre à deux roues. L'examen du matériel contenu dans ces tombes a permis de déceler qu'un commerce important existait à travers l'Europe. SOMMAIRE Des chars processionnels aux chars de combat Les chars de La Tène dans l'Ardenne belge 250 tombes à char en Champagne Une tombe à char... sans char Les tombes princières du Rhin Les tombes à char de l'aristocratie gauloise La découverte exceptionnelle de Wetwang Slack La nécropole celtique de Bouqueval La découverte de la forêt de Brotonne Yougoslavie : la tombe de Brezice Bordeneuve-de-Bory : la seule tombe à char d'Aquitaine Ajouter à mes livres
9 Regard sur la Gaule : Recueil d'articles
Christian Goudineau
1 critique

Des débuts de l'Age du Fer jusqu'à la fin du Haut Empire romain, ce livre illustré de photographies et de cartes propose le vaste panorama de dix siècles de Gaule antique. Les articles réunis ici font l'objet de commentaires et de critiques de l'auteur, qui témoignent de son érudition et du plaisir qu'il prend à la transmettre, mais aussi de sa capacité à reconsidérer ses propres certitudes. Publié par les éditions Errance en 1998, cet ouvrage devenu une référence constitue une excellente introduction à la Gaule et aux Gaulois. Ajouter à mes livres
10 Religion et société en Gaule
Christian Goudineau
Grâce aux découvertes archéologiques des deux ou trois dernières décennies, notre vision de la religion celtique s'est totalement transformée. Des monuments ont été mis au jour, des rituels se sont révélés, des milliers d'objets ont été recueillis. Loin de se réduire à des cultes naturistes et à des sacrifices sanglants, cette religion - comme toutes celles de l'antiquité païenne - se fonde sur des observations savantes et inspire les conduites sociales. Cet ouvrage offre un vaste panorama des découvertes et des interprétations. Ajouter à mes livres
11 Le Trésor de Vix : Histoire et portée d'une grande découverte
René Joffroy
1 critique 1 citation

Jusqu'à présent, la découverte de la sépulture de Vix n'avait fait l'objet que de publications essentiellement destinées aux spécialistes. Il manquait encore, sur cette fabuleuse aventure de l'archéologie, un livre qui, non seulement décrivît le trésor et les circonstances de son exhumation, mais aussi dressât un vaste tableau de l'époque - cinq siècles avant notre ère - sur laquelle il nous a ouvert des horizons insoupçonnés. René Joffroy a consenti à écrire un tel volume. Sans jamais sacrifier les rigueurs scientifiques, son texte est profondément attachant par la bonhomie du récit et la saveur des anecdotes. Que de problèmes sont posés par la fameuse trouvaille ! L'auteur les traite avec maîtrise, avec une sereine prudence aussi. Qui était cette femme de haut rang qui, dans ce site aujourd'hui perdu de Bourgogne, fut enterrée dans ses plus beaux atours, avec un cortège d'objets fastueux pour son voyage dans l'au-delà ? Le mystère demeure, mais la découverte de sa tombe prouve qu'il y avait au c?ur de la Bourgogne, cinq siècles avant notre ère, une population profondément touchée par la grâce de l'art. La "princesse" de Vix était contemporaine de Tarquin le Superbe, de Thémistocle et de Darius. Voilà qui nous apporte de troublantes révélations sur les temps lointains de la Gaule indépendante. René Joffroy en peint une fresque colorée et singulièrement attachante. Ajouter à mes livres
12 La Préhistoire des Celtes : Celtes et Gaulois l'Archéologie face à l'Histoire, Actes de la table ronde de Bologne 28-29 mai 2005
Daniele Vitali
La table ronde de Bologne-Monterenzio abordait le très délicat - et vieux - problème de la "Préhistoire des Celtes", qui oblige à confronter données littéraires, archéologiques et linguistiques. La documentation archéologique disponible a fortement augmenté depuis qu'ont été caractérisés les faciès culturels du Domaine hallstattien occidental (Westhallstattkreis) et de La Tène. C'est à partir des progrès de la recherche dans des régions périphériques à ce "noyau celtique" nord-alpin que la question celtique est aujourd'hui reconsidérée par les archéologues. De leur côté, les linguistes ont délimité une région du continent - nettement plus vaste que celle concernée par les cultures "celtiques" des archéologues - où étaient parlées au dernier millénaire avant le changement d'ère des langues appartenant à une famille distincte, qu'ils ont également désignée comme celtique. Enfin, la relecture incessante des sources littéraires conduit à considérer avec plus de recul les informations relatives aux Celtes qui, rangés d'abord au même rang que des peuples mythiques comme les Hyperboréens, n'émergent que progressivement dans les écrits des auteurs grecs. Une autre difficulté est de parvenir à se dégager de modèles interprétatifs trop convenus, comme le modèle migratoire, sans pour autant tomber dans l'excès inverse et refuser tout schéma interprétatif présenté par les savants des générations passées. Réexamen des sources, mise en question des paradigmes et confrontation des approches issues de disciplines très différentes font donc partie des difficiles questions que se posent les auteurs de ce volume. Ajouter à mes livres
13 Les celtes en Europe
Maurice Meuleau
1 critique

Nous savons que les Celtes n'étaient pas les barbares incultes et débraillés décrits par les Grecs et les Romains. Dans les travaux de l'agriculture, de la métallurgie et du bois, ils ont établi des traditions et des connaissances techniques qui se sont maintenues jusqu'à l'époque contemporaine. Mais les dernières découvertes ont changé notre regard sur l'extention et la durée de la civilisation celtique. Pendant quinze à vingt siècles, elle s'est étendue sur toute l'Europe continentale ; absorbée dans le monde romain, elle a longtemps maintenu son originalité et sa population : près de la moitié des habitants de l'empire étaient des Celtes, par leur religion, leur langue et leur mode de vie. L'abscence quasi totale de documents écrits, venus du monde celtique nous a privés de la plus grande littérature épique et religieuse, et nous n'avons qu'une connaissance approchée de sa pensée et de ses croyances. Mais nous en savons assez pour en apprécier l'unité sur tout le continent européen, de la mer Noire à l'Atlantique. En particulier, nous percevons bien l'idéal guerrier d'un monde où la quête de la gloire a été universelle. Nous pressentons seulement les violences entre peuples celtiques auxquelles un tel impératif pouvait mener ; mais nous connaissons bien des guerres et des conquêtes menées à la périphérie du monde celtique, les "grandes expéditions", dont les Grecs et Romains ont gardé longtemps le souvenir terrifié. Ajouter à mes livres
14 L'Europe archéologique : Un continent redécouvert par l'archéologie
Jean-Paul Demoule
1 critique 1 citation

Parvenus à un point charnière de leur histoire - les 50 ans de la construction d'une Union qui intègre désormais 27 nations -, les Européens ont-ils vraiment conscience de tout ce qui les rapproche ? Il y a près de 2 millions d'années, une première vague d'" immigrants " venus d'Afrique peuple le continent du Caucase à l'Atlantique. Une deuxième vague invente l'art rupestre et partage une culture qui embrasse, elle aussi, l'Europe. Il y a 8 000 ans, une révolution venue du Proche-Orient, le Néolithique, implante l'agriculture et les premiers villages. Puis naît, à l'âge du Bronze, la civilisation urbaine, qui couvre progressivement tout le territoire. Sur les vestiges de l'Empire romain s'impose l'ordre féodal. Enfin, l'histoire européenne oscille entre des empires vastes mais provisoires et l'éparpillement d'unités territoriales souveraines. Seule l'archéologie peut faire revivre, à partir des archives du sol, cette longue mémoire, entre vie quotidienne, pratiques religieuses et relations avec l'environnement. Dans ce livre, illustré et documenté grâce aux découvertes des trente dernières années, treize archéologues européens se sont associés autour d'un même projet : contribuer, par une meilleure compréhension de la préhistoire et de l'histoire des Européens, à une plus juste perception de leur destin collectif. Ajouter à mes livres
15 Mythologie du monde celte
Claude Sterckx
1 critique 1 citation

Mystérieux Celtes ? Oui et non... Oui parce qu'on les croit généralement enveloppés d'une aura hors du commun... Non, parce que les chercheurs ont mis au jour bien des aspects de leur personnalité et de leur mode de vie... Oui encore, parce que ces travaux restent trop mal connus et que, trop souvent, des élucubrations alléchantes mais largement fantasmatiques tiennent le devant de la scène... Laissant les fantasmes à ceux qu'ils séduisent, la recherche de la vérité est un jeu gratifiant qui laisse voir que les traditions des anciens Celtes étaient étonnamment subtiles et que les formes dans lesquelles ils les ont le mieux exprimées - mythes, contes et légendes - surpassent souvent les meilleurs romans ! Le présent livre propose d'abord une introduction à l'état actuel des connaissances puis s'attache à une analyse des conceptions du monde telles que les révèle la mythologie : car celle-là n'est pas un simple recueil de contes mais une tentative, dans un langage imagé, d'expliquer le fonctionnement et le destin de l'univers en fonction des connaissances scientifiques et de la réflexion philosophique de l'époque. Ajouter à mes livres
16 La Celtique méditerranéenne
Dominique Garcia
Il existe une Celtique méditerranéenne. C'est un espace actif dans l'essor des peuples préromains d'Europe occidentale (Celtes, Ibères, Ligures...) situé à l'interface des sociétés classiques et des communautés protohistoriques. Du Languedoc-Roussillon aux Alpes et à la Provence (avec des incursions vers le Nord de l'Italie et la Catalogne espagnole), dans ces régions précocement fréquentées par les Etrusques, les Grecs et les Romains c'est une autre image du Celte qui se fait jour grâce aux résultats de l'archéologie. Développement des villes et des villages, structuration des espaces économiques et politiques, témoignages des pratiques cultuelles et de l'organisation de la société trouvent ici un éclairage nouveau. Ajouter à mes livres
17 Archéologie du vin et de l'huile en Gaule romaine
Jean-Pierre Brun
Le vin et l'huile furent d'abord importés en Gaule par les Grecs et les Romains. Après la conquête romaine, l'oléiculture et la viticulture se diffusèrent rapidement et les agriculteurs du Midi furent dès lors capables de submerger l'Empire romain de leur vin. Si l'oléiculture est restée cantonnée en Provence et dans le Languedoc pour des raisons climatiques, la viticulture s'est diffusée dans les Trois Gaules, en Germanie et même en Grande Bretagne, dès le Haut-Empire. L'archéologie a révélé, ces vingt dernières années, de très nombreuses exploitations vinicoles et oléicoles confirmant la place économique fondamentale du vin et de l'huile durant l'Antiquité. Après les trois précédents ouvrages, ce livre conclut une étude d'ensemble sur une nouvelle approche de l'histoire des civilisations du vin et de l'huile. Il apporte une bibliographie alphabétique des publications citées, et des index qui autorisent une orientation rapide dans les quatre volumes. Ajouter à mes livres
18 SITES GAULOIS EN FRANCE
Renée Grimaud
1 critique 1 citation

Un guide de visite des principaux sites gaulois en France, du Nord au Sud. L'ouvrage est richement illustré de photos des sites mais aussi de reconstitutions (lieux de vie et activités gauloises) afin de rendre ce guide très vivant. ? L'objectif de ce livre est de cheminer sur les traces des Gaulois en France. ? De Bibracte à Alésia en passant par Gergovie, sans oublier les Gaulois du Midi, il se propose d?entraîner le visiteur vers les nombreux oppida ? places fortes ? que compte notre territoire. ? A la lumière des découvertes archéologiques récentes, l?auteur rappelle en même temps quelques traits de la civilisation gauloise, dont la richesse se dévoile au fil des pages. ? Sont évoqués aussi les archéosites et les troupes de reconstitution qui font revivre la mémoire de nos lointains ancêtres. Ajouter à mes livres
19 Villes, villages et campagnes de l'Europe celtique
Françoise Audouze
Ce livre pose les premiers jalons d'une histoire de l'habitat en France et en Europe occidentale au cours des deux derniers millénaires avant la conquête romaine. S'opposant aux clichés hérités des textes antiques, l'archéologie nous révèle une longue histoire, fertile en rebondissements, qui voit la mise en place des terroirs, la naissance de l'architecture en bois et de l'artisanat rural, le développement d'un habitat hiérarchisé, des essais avortés puis réussis d'urbanisation. Archéologues de métiers, les auteurs se sont attachés à décrire et à expliquer cette évolution à travers les transformations techniques, économiques et sociales. Du bassin du Danube aux rivages de l'Atlantique, le lecteur découvrira un unité culturelle si profonde que, malgré des divisions épisodiques, elle ressurgit sans cesse. Ajouter à mes livres
20 La conquête du passé
Alain Schnapp
Ce livre est une tentative d'archéologie de l'archéologie, une enquête sur le savoir de ceux qu'on appelle depuis l'Antiquité romaine les antiquaires. Contrairement à une idée répandue, l'archéologie entendue comme l'étude des vestiges du passé n'est pas une invention de la Renaissance. Elle était déjà familière aux scribes d'Assyrie, d'Egypte ou de Chine, elle était discutée par les sophistes d'Ionie, et mise en pratique par les historiens de Rome. Qu'il y ait eu des hommes avant Adam, voilà la révélation scandaleuse du XIXe siècle. Pourquoi cette antiquité de l'homme, connue des Assyriens, des Egyptiens et des Perses, a-t-elle été mise à l'écart par la révélation biblique ? En suivant une piste qui part d'Hésiode et de Lucrèce, à travers la tradition judéo-arabe et Giordano Bruno, pour arriver au génial et méconnu Isaac Lapeyrère, la petite musique des préadamites nous découvre un pan des mystères de l'histoire naturelle et si décriée de l'homme. Cette histoire n'est pas une succession harmonieuse de progrès, mais la redécouverte et l'interprétation, souvent erratique, d'observations dont la mémoire s'était perdue. Elle n'a pas été faite par les seuls antiquaires : de Khaemois, fils de Ramsès II, en passant par Nabonide, roi de Babylone, et l'érudit romain Varron, un même goût du passé associe les hommes les plus divers. Plus tard saint Augustin, les clercs des abbayes médiévales, Pétrarque, Rabelais, Raphaël, Rubens, Newton, Diderot, Jefferson et Goethe apporteront leur note particulière à la passion des hommes pour les traces matérielles du passé. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          191

Ils ont apprécié cette liste