AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Quel est votre Simenon préféré ?

Liste créée par moravia - 14 livres. Thèmes et genres :

Cette liste est pour vous. Pour faire part de l'enthousiasme que vous avez pour un des livres de Georges Simenon. À choisir dans toute l'œuvre, si vaste de l'écrivain. Un seul livre par lecteur. (Merci à Orphea qui a fait naitre l'idée de cette liste).


1 Les fiançailles de M. Hire
Georges Simenon
15 critiques 11 citations

(Merci à Alzie pour cette proposition). Etrange personnage que ce M. Hire, solitaire et sans profession stable, d'origine étrangère, qui déjà par deux fois a eu maille à partir avec la police. Le voisinage n'aime guère sa façon d'espionner la jeune Alice et de la suivre, même quand elle sort avec son ami... Aussi, le jour où l'on découvre une femme assassinée sur un terrain vague de Villejuif, il a toutes les caractéristiques du suspect idéal. La police le prend en filature, et les pas de M. Hire vont bel et bien nous conduire à la vérité. Une vérité à la fois sordide et tragique dont il sera la première victime. Ajouter à mes livres
2 La tête d'un homme
Georges Simenon
12 critiques 15 citations

(Choix d' Ann39). C'est cette fois-ci parmi la faune internationale de Montparnasse et de La Coupole, haut lieu des années 30, que le commissaire Maigret promène sa pipe. L'homme qui l'y a amené sans le savoir est condamné à mort pour le meurtre d'une riche veuve Américaine et de sa femme de chambre. Convaincu de son innocence, Maigret a obtenu qu'on le laisse s'évader afin de suivre ses faits et gestes. Il repère très vite deux hommes laissés de côté par l'enquête : Crosby, le neveu de la victime, et surtout Radek, un ancien étudiant tchèque sans aucun moyen d'existence. Conscient des soupçons du policier, ce jeune homme à l'évidence supérieurement intelligent le met au défi de découvrir la vérité. Un défi qu'on ne lance pas impunément à Maigret, surtout quand il s'agit de la tête d'un homme. Ajouter à mes livres
3 L'Homme qui regardait passer les trains
Georges Simenon
3 critiques 12 citations

(Choix d'Erveine). Kees Popinga est employé par Julius de Coster qui dirige une maison de fournitures de bateaux. Son patron, qui va faire faillite, s'enfuit en simulant un suicide. Dès lors Popinga est un autre homme. Il ne veut plus obéir à la routine journalière et quitte sa femme, ses deux enfants, son métier. Mais cette «libération» ne sera qu'un échec que Simenon décrit avec ce sens de la fatalité qui rappelle les tragiques grecs. Ajouter à mes livres
4 Le Bourgmestre de Furnes
Georges Simenon
13 critiques 9 citations

(Choix de latina). " Lui, on l'appelait Baas, c'est-à-dire Patron, non seulement chez lui, non seulement dans sa manufacture de cigares, mais à l'hôtel de ville, au café et jusque dans la rue ". Un banal petit scandale - un employé communal qui se suicide parce qu'il a fait un enfant à la fille d'un notable et qu'on n'a pas voulu lui avancer l'argent nécessaire pour arranger l'histoire - et le cours ordinaire de la vie méthodiquement organisée de Joris Terlinck va basculer. Le bourgmestre de Furnes, comme un étranger dans sa propre maison, va prendre conscience de son impuissance et de sa fragilité d'homme. Ajouter à mes livres
5 Maigret et le corps sans tête
Georges Simenon
9 critiques 5 citations

(Choix de caryatide). L'un après l'autre, les morceaux d'un cadavre, découverts par des mariniers, sortent des eaux du canal Saint-Martin, au-dessus de l'écluse des Récollets. Seule la tête demeure introuvable. C'est dans un bistro voisin, sur le quai de Valmy, que Maigret va entreprendre de humer les mystères du quartier. Le patron du café, Omer Callas, est absent : aux dires de sa femme Aline, il s'approvisionne en vins dans la région de Poitiers. Le policier a tôt fait de repérer les amants - l'un régulier, l'autre occasionnel - de cette femme évasive et sèche, adonnée à la boisson. Peu à peu l'étau se resserre autour d'elle. Mais quel intérêt pouvait-elle avoir à faire disparaître un mari aussi peu gênant ? La vérité surgira, étonnante, liée à ces paradoxes du coeur humain, à ces énigmes de la personnalité et du destin que Georges Simenon excelle à débusquer dans les existences les plus ordinaires. Ajouter à mes livres
6 Le train
Georges Simenon
10 critiques 13 citations

(choix de SZRAMOWO). Juin 40. L'exode pousse des millions de civils sur les routes de la France défaite. Dans la débandade générale, sous les bombes de stukas allemands, un train file vers le sud. Parqués dans la foule de ce train, un homme et une femme. Elle est une jeune juive. Il est commerçant près de Maubeuge et, à la première alerte, sa famille a été dispersée. Dans la pénombre et la promiscuité du wagon à bestiaux bondé, sans mot dire, les deux inconnus s'allongent côte à côte. Lentement ils s'étreignent, s'accouplent. Étonnés, ils accomplissent quelque chose qui ressemble à l'amour. Ajouter à mes livres
7 L'escalier de fer
Georges Simenon
7 critiques 2 citations

(Mon choix). Il était un peu plus de neuf heures et demie quand Louise était passée dans la chambre à coucher et avait commencé à se déshabiller, d'une façon qu'il savait être une sorte de signal. Assis dans son fauteuil, dans la salle à manger qui servait de salon, il la regardait tout en épiant les mouvements de son estomac, inquiet de la chaleur inaccoutumée qui lui montait peu à peu de la poitrine à la gorge. Il croyait encore à une indigestion et se dit que celle-ci tombait à un mauvais moment. Puis deux ou trois crampes lui fouillèrent le ventre en même temps que ses tempes se couvraient de sueur et qu'il était saisi de vertige. La tête lui tournait. Ajouter à mes livres
8 La Vérité sur Bébé Donge
Georges Simenon
5 critiques 4 citations

(choix de Medusa). Une main aux ongles laqués met de l'arsenic dans une tasse de café et un homme frôle la mort. Sous un éclairage implacable, de menus faits prouveront peu à peu que cette main est celle d'une victime plutôt que celle d'une criminelle. Simenon raconte avec une psychologie pénétrante le drame silencieux de la vie d'une femme. Ajouter à mes livres
9 Crime impuni
Georges Simenon
2 critiques 2 citations

(choix de Haut Vaure). Des cris d'enfants éclatèrent dans la cour de l'école d'en face et Élie sut qu'il était dix heures moins le quart. Certaines fois, il lui arrivait d'attendre avec une impatience qui frisait le malaise ce déchirement brutal de l'air par les voix de deux cents gamins jaillissant des classes pour la récréation. On aurait juré que, chaque matin, quelques instants avant ce feu d'artifice sonore, le silence régnait plus profondément sur le quartier comme si celui-ci tout entier était dans l'attente. Ajouter à mes livres
10 Betty
Georges Simenon
3 critiques 6 citations

(choix de CorinneCo). Après trois jours d'errance et d'alcool, épuisée et à bout de nerfs, Betty a l'air d'une bête blessée. Comment est-elle arrivée dans ce restaurant-boîte de nuit des environs de Paris, triste refuge d'une faune bourgeoise et cossue ? Pourquoi Laure, une habituée de l'endroit, recueille-t-elle cette fille à la dérive ? Entre la bourgeoise vieillissante et déchue et l'étrange créature, naissent de mystérieuses relations d'hostilité et de secrète affection. Lentement, Betty reprend ses esprits et révèle à sa bienfaitrice l'enchaînement d'échecs et de vices qui l'a détruite. Laure ignore encore la vraie nature de Betty. Est-elle une mal-aimée ou un être foncièrement pervers? C'est alors qu'un homme entre en scène et la vérité, peu à peu, apparaît, imprévisible et fatale. Ajouter à mes livres
11 Les fantômes du chapelier
Georges Simenon
10 critiques 7 citations

(choix de CorinneCo). On était le 3 décembre et il pleuvait toujours. Le chiffre 3 se détachait, énorme, très noir, avec une sorte de gros ventre, sur le blanc cru du calendrier fixé à la droite de la caisse, contre la cloison en chêne sombre séparant le magasin de l?étalage. Il y avait exactement vingt jours, puisque cela avait eu lieu le 13 novembre encore un 3 obèse sur le calendrier , que la première vieille femme avait été assassinée, près de l?église Saint-Sauveur, à quelques pas du canal. Or, il pleuvait depuis le 13 novembre. On pouvait dire que, depuis vingt jours, il pleuvait sans interruption. C?était le plus souvent une longue pluie crépitante et, quand on courait la ville, en rasant les maisons, on entendait l?eau couler dans les gouttières ; on choisissait les rues à arcades, pour être un moment à l?abri ; on changeait de souliers en rentrant chez soi ; dans tous les foyers, des pardessus, des chapeaux séchaient près du poêle, et ceux qui manquaient de vêtements de rechange vivaient dans une perpétuelle humidité froide. Il faisait noir bien avant quatre heures et certaines fenêtres étaient éclairées du matin au soir. Ajouter à mes livres
12 Le Testament Donadieu
Georges Simenon
2 critiques 2 citations

(choix d'Ann39) Philippe Dargens, fils d'un élégant aventurier, directeur de cinéma, a réussi à s'introduire dans une famille d'armateurs de La Rochelle, les Donadieu. Pour faire fortune, il n'hésite devant rien : il fait la conquête de sa belle-mère qu'un testament éloignait des affaires, il écarte ses beaux-frères... Il trahit peu à peu tous les idéaux de sa jeunesse et utilise son entourage pour satisfaire ses ambitions. Le plus balzacien des romans de Georges Simenon. Ajouter à mes livres
13 Le Chat
Georges Simenon
15 critiques 7 citations

(choix de CorinneCo). II avait lâché le journal, qui s'était d'abord déployé sur ses genoux puis qui avait glissé lentement avant d'atterrir sur le parquet ciré. On aurait cru qu'il venait de s'endormir si, de temps en temps, une mince fente ne s'était dessinée entre ses paupières. Est-ce que sa femme était dupe ? Elle tricotait, dans son fauteuil bas, de l'autre côté du foyer. Elle n'avait jamais l'air de l'observer, mais il savait depuis longtemps que rien ne lui échappait, pas même le tressaillement à peine perceptible d'un de ses muscles. Ajouter à mes livres
14 La Maison du canal
Georges Simenon
7 critiques 4 citations

(choix de Dourvach). Un merveilleux souvenir de lecture. L'obscurité, la pluie, les odeurs des berges du canal, la pauvre Edmée sous l'emprise des rivalités entre ses "vagues cousins" de Flandres chez qui elle a dû venir habiter... 1932 : dans l'art littéraire, un (discret) chef d'oeuvre était né. Rarement le "génie du Lieu" qu'est Simenon ne s'est autant révélé que dans cette peinture âpre, où la Poétique sauvage de cette "Maison du canal" possède pour nous odeurs et couleurs inoubliables... jusqu'au drame final (*). (*) ... me permettant cependant de vous déconseiller ici l'adaptation cinématographique d'Alain Berliner, si plate et décevante : un très gentil ratage illustratif - dans un "naturalisme à la française" - qui m'a semblé aggravé par la piêtre performance de l'actrice principale, "surjouant" la frêle et trop belle Edmée (Isild Le Besco). Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          2440

Ils ont apprécié cette liste