AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Découvrez les meilleures listes de livres


Aux ordres citoyens : abbayes et monastères


Des quelques huit cent trente sept monastères qui existaient en France avant l'époque carolingienne, il ne reste que peu de traces aujourd'hui. Durant tout le haut Moyen-Âge, le mouvement de création d'abbayes et de monastères a été continu et s'est poursuivi ensuite jusqu'à atteindre une densité, qui a marqué durablement le paysage par son architecture. On peut difficilement dissocier la forme architecturale des abbayes, monastères et de tant de prieurés, de l'histoire du monachisme dont les débuts européens sont dominés par la figure de Benoît de Nursie (v.480-547), fondateur du monastère du Mont Cassin, à qui l'on doit "La Règle des monastères" écrite au milieu du VIe siècle. En France, Saint Honorat fonde, en 400, un des premiers monastères, aux Îles de Lerins. Bien après, Louis le Pieux fait appel à un autre Benoît, d'Aniane, qui adapte la règle à tous les établissements et élabore même un plan idéal de monastère (début du IXe siècle), où apparaît un cloître, pour la première fois peut-être. La fondation de l'abbaye de Cluny (909) par le duc d'Aquitaine Guillaume III, est capitale pour l'Église qui veut s'affranchir de la tutelle du pouvoir temporel imposée par les Carolingiens ; Cluny lui prêtera main forte. Le réseau clunisien compte environ 10 000 moines répartis sur 815 établissements, en France, à la fin du XIe siècle. Citeaux, établissement fondé par Robert de Molesme, en 1098, dont l'art est indissociable d'une autre grande figure de la rénovation bénédictine : Bernard de Clairvaux (1090-1153) est l'autre grand nom que l'on doit retenir pour le XIIe siècle. C'est pourquoi cette liste est à la fois un parcours historique, architectural et artistique bâti autour des noms de Cluny, de Citeaux et de quelques autres saints incontournables ou réformateurs. C'est également une invitation, plus printanière et bientôt estivale, à découvrir dans ces lieux de méditation qui furent aussi des lieux d'écriture et de lecture, des cloîtres rafraîchissants, ou à pérégriner tout simplement sur ces hauts lieux du silence, devenus maintenant très touristiques. Une lecture passionnante : "Qu'est-ce qu'une église" d'Alain Erlande-Brandenburg, Gallimard, 2010, pour les informations contenues dans cette présentation. Autres listes complémentaires du sujet : madameduberry aux cathédrales, petitsoleil au vitrail, LydiaB au Moyen-Âge. Toutes suggestions bienvenues.
+ Lire la suite


1 Abbayes et Monastères d'Europe : Histoire, art et architecture
Bernhard Schütz
Les monastères et abbayes ont joué pendant des siècles un rôle majeur dans l'histoire culturelle de l'ancienne Europe. Après le déclin du monde antique, les premières communautés monastiques imprimèrent sur l'Occident naissant le sceau du christianisme, tout en assumant des fonctions dignes d'un pouvoir politique. Dès le début du Moyen Age, les monastères agirent non seulement comme des hauts lieux de la Foi, mais aussi comme des foyers où se développèrent, à l'abri du monde et dans l'ascèse, l'érudition, la connaissance et la création artistique. Dans chaque monastère, on retrouve toujours un cloître, sur lequel se greffent l'église et les bâtiments conventuels. Même après les nombreuses pertes occasionnées par la Réforme et la sécularisation, l'apport immense des ordres monastiques à l'histoire de l'architecture reste aujourd'hui encore saisissant. Il n'est pas étonnant dès lors que l'architecture monastique des époques romane et gothique, marquée par la spiritualité, l'ordre et la mesure, tout comme les fastueuses résidences spirituelles du Baroque avec leurs salles et bibliothèques prestigieuses, figurent au palmarès des curiosités touristiques européennes. Cet ouvrage présente cet héritage monumental de l'architecture conventuelle occidentale au fil des époques et des styles. Est retracée l'histoire des communautés monastiques chrétiennes, dont saint Augustin, saint Benoît de Nursie, les Cisterciens, Clunisiens et autres ordres sont les grandes figures. Puis, de France à l'Italie, de l'Allemagne à la Grande Bretagne, ou de l'Espagne à l'Autriche, les principaux monuments sont étudiés selon les particularités régionales. Le fait que les monastères offrent aujourd'hui une physionomie très différente selon les pays - comme le montre le large éventail des exemples de cet ouvrage - est avant tout le résultat de processus historiques profonds. Par exemple, les ruines grandioses d'abbayes médiévales anglaises portent les stigmates des réformes radicales d'Henri VIII, alors que les monastères baroques aux allures de châteaux, présents notamment dans le sud de l'Allemagne et dans les anciens territoires des Habsbourg, sont la démonstration éclatante du triomphe de la Contre-Réforme. Cet ouvrage est la somme de la richesse de l'art monastique et restera le témoin de la diversité de l'histoire et de la culture de l'Europe chrétienne. Ajouter à mes livres
2 Monastères. Des pierres pour la prière
Michel Bouttier
Les moines et les moniales constituent une population silencieuse mais agissante. La pensée, la technologie, les sciences historiques, les activités sociales, l'enseignement, les arts et notamment l'architecture sont autant de domaines qui leur sont redevables d'un progrès. Monastères relate l'évolution d'un type d'habitat correspondant â un mode de vie, tout en étudiant la structure et l'organisation des diverses communautés religieuses. Ajouter à mes livres
3 Saint-Benoît et la vie monastique
Claude Jean-Nesmy
1 critique

La vie monastique a existé avant Saint Benoît. Mais c'est lui qui en inventa réellement la formule communautaire pour l'Occident latin. Né vers 480, dans la province de Nursie, d'une famille de propriétaires terriens, il décida de mener une vie d'ascèse dès l'âge de vingt ans, et se retira dans une grotte à Subiaco, avant de s'établir, en 525, au Mont-Cassin, et d'y fonder le premier monastère « bénédictin ». Instruit par l'expérience, connaissant fort bien la tradition antérieure (celle de Pacôme, de Basile, d'Augustin), il rédigea à la fin de sa vie sa propre Règle des moines, la plus célèbre de toutes, la plus équilibrée. Son influence et celle de la tradition bénédictine seront telles qu'on appellera Benoît le « père de l'Europe ». ce livre retrace avec une exceptionnelle clarté sa vie et son oeuvre, dans le contexte de l'époque, ainsi que leur influence religieuse et culturelle en Occident. Ajouter à mes livres
4 Saint Benoît et son héritage artistique
Roberto Cassanelli
1 critique

Comment ne pas apprécier à sa juste valeur l'apport des Bénédictins à la culture figurative de la civilisation occidentale, grâce à la diffusion et l'épanouissement de leurs monastères sous les latitudes européennes et au rôle essentiel que ceux-ci jouèrent, dans la transmission du savoir entre Antiquité et Moyen Âge, jusqu'au seuil de la modernité et même, en donnant naissance à des ramifications surprenantes et inattendues, jusqu'à la réalité la plus contemporaine ? Il ne s'agit pas là d'une histoire linéaire mais d'un parcours complexe et accidenté, riche en « ruptures » et en articulations qui constituent même souvent ses apogées. Une équipe de spécialistes (historiens du monachisme, historiens de l'art, archéologues) a sondé l'histoire et la production artistique de l'univers bénédictin, écartant les schématisations faciles et les simplifications commodes, et faisant en sorte que les faits historiques, les orientations culturelles, les instances spirituelles et surtout les créations et les ?uvres d'art dialoguent librement en marge des formules préconstruites qui avaient prévalu jusqu'ici. Le monachisme bénédictin au sens propre n'étant pas né au Ve siècle mais au XIe siècle sous l'impulsion de Benoît d'Ariane et de la cour carolingienne, la priorité a été accordée à la question des sources historiques concernant saint Benoît (le second livre des « Dialogues » de Grégoire le Grand, la « Regula ») et de leur incidence sur la formation de l'« image » du saint et la naissance d'une iconographie spécifique, ainsi qu'à la question du choix topographique particulier des premiers sites (en lien avec certaines considérations connexes d'ordre archéologique et architectural (forme et organisation du monastère, naissance du cloître) ...  Ajouter à mes livres
5 Cluny : De l'abbaye à l'ordre clunisien, Xe-XVIIIe siècle
Daniel-Odon Hurel
Cluny, c'est à la fois une abbaye, l'une des plus somptueuses qui fut, avec la plus vaste église de la Chrétienté médiévale, et un ordre monastique, l'ordre clunisien, d'un éclat et d'une puissance sans pareils. Moins de deux siècles après sa fondation en 909 ou 910, Cluny commande un réseau de plus d'un millier de prieurés disséminés dans toute l'Europe occidentale et fait de son abbé l'un des personnages les plus éminents de la Chrétienté. Mais toute médaille a son revers : le système clunisien tarde à se structurer. Concurrencé par de nouvelles formes de vie religieuse, en proie à des difficultés économiques, Cluny perd sa prééminence. Au XIIe siècle, renouant avec l'austérité bénédictine, l'ordre commence à décliner jusqu'à sa disparition dans la tourmente révolutionnaire. L'une des forces du présent livre est de rendre justice au Cluny d'après la période des grands fastes, longtemps négligé par les historiens. Ajouter à mes livres
6 Cluny 910-2010 : Onze siècles de rayonnement
Neil Stratford
Fondée en 910, l'abbaye de Cluny (Saône-et-Loire) devient au XIIe siècle une capitale monastique et spirituelle au rayonnement sans équivalent dans l'Occident médiéval. Aujourd'hui encore, les vestiges de l'abbaye révèlent la splendeur passée de ce chef d'oeuvre de l'art roman. En 1910, l'Académie de Mâcon publiait les actes du congrès d'Histoire et d'Archéologie intitulés Millénaire de Cluny. Un siècle plus tard, les Éditions du patrimoine célèbrent le onzième centenaire de l'illustre abbaye en réunissant, sous la direction de Neil Stratford, les contributions de quarante spécialistes sur son histoire et son rôle culturel à l'échelle de la France et de l'Europe. Fruit du travail et des recherches menées depuis plusieurs décennies, cet ouvrage a pour vocation de transmettre une connaissance approfondie de Cluny et de son rayonnement spirituel et artistique dans tout l'Occident médiéval. Ajouter à mes livres
7 L'Ordre de Cluny. 909-1789
Marcel Pacaut
1 critique 1 citation

L'abbaye de Cluny - fondée en 909-910 dans la région de Mâcon - et l'immense ordre religieux dont elle devint bientôt la tête occupent une place unique dans l'histoire européenne. Considérée par ses abbés et ses moines comme le plus parfait modèle monastique, soutenue par l'empereur et les princes les plus puissants, enserrée dans le réseau de relations féodo-vassaliques du monde seigneurial, elle a, par son ascendant spirituel et par sa richesse, marqué les mentalités et la culture, les luttes politiques et les structures économiques de l'Occident quand celui-ci émergea de sa longue torpeur. Elle a contribué à le structuré et a été l'un des moteurs de son évolution. Bien loin de relever de la seule histoire religieuse, le destin de Cluny conduit donc l'historien à évoquer le rôle effectif de l'ensemble des pouvoirs s'exerçant sur la société médiévale. Comblant une lacune historiographique, le présent livre représente une importante contribution à l'étude de la genèse de l'Occident sur laquelle, à partir de ce pôle exceptionnel, il jette une lumière nouvelle. Ajouter à mes livres
8 Bernard de Clairvaux
Pierre Aubé
Mort il y a tout juste 850 ans, Bernard de Clairvaux (1091-1153) est de ces personnages à ce point complexes qu'ils en deviennent paralysants. Y compris pour les historiens. Issu d'une famille de l'aristocratie, premier abbé de Clairvaux, il est, d'abord, la figure de proue du prodigieux essor des cisterciens, ces " moines blancs " qui ont rénové en profondeur - et durablement - la vie religieuse de l'Occident médiéval. Encore tallait-il jauger le poids réel d'un génie aux facettes innombrables en le replaçant au c?ur d'un siècle lui aussi complexe qui aura connu un schisme dévastateur et des mutations qui touchent à tous les aspects de la vie de l'Orient et de l'Occident. Celui qui s'est dit " la chimère de son siècle " a initié une croisade et théorisé la " guerre sainte ", a mis la main à tout ce qui a pu agiter la vie religieuse, politique, intellectuelle ou artistique d'un moment de l'Histoire entre tous fécond. Moine engagé aux foucades redoutées des papes comme des princes, brutal dès lors qu'il s'engage - pas toujours à bon escient l'" affaire Abélard " en est une illustration caricaturale -, Bernard de Clairvaux est aussi un prêcheur formidable, un écrivain de haute volée, un ascète exigeant et un mystique parmi les plus inspirés. Un demi-siècle et plus de savantes recherches bernardines intenses permettent d'évaluer à nouveaux frais la personnalité la plus charismatique et la plus controversée du premier XIIe siècle, tout comme l'exacte nature des impulsions d'un homme tout entier féodal qui, souvent hors du cloître, a pesé sur son temps davantage que quiconque. Connaisseur sans pareil du XIIe siècle et écrivain de grande race, Pierre Aubé relève avec panache un défi difficile et comble brillamment une lacune dans la galerie des portraits du Moyen Age européen Ajouter à mes livres
9 Bernard de Clairvaux
Marie-Madeleine Davy
1 citation

Spécialiste de la mystique médiévale, Marie Madeleine Davy propose ici l'une des plus brillantes études sur le moine cistercien Bernard de Clairvaux, figure majeure du XlIe siècle. Réformateur de l'ordre de Cîteaux, Bernard de Clairvaux dispensa un enseignement où l'humanité est sans cesse reliée à la dimension divine, le temps à l'éternité. Fasciné par l'intériorité, privilégiant les vertus monastiques que sont l'oubli de soi, la prière et la pauvreté, il propagea une spiritualité entièrement tournée vers l'amour: amour de Dieu, des hommes et des idées. Ce chantre de la "mystique nuptiale " exerça non seulement une grande influence au sein de l'Église, mais aussi dans le monde politique et culturel. II prêcha, notamment, la seconde croisade à Vézelay, et tenta de faire cesser les pogroms contre les Juifs. C'est ce double itinéraire, d'homme de foi et d'action, que nous présente avec une grande acuité Marie-Madeleine Davy. Ajouter à mes livres
10 Les Moines blancs. Histoire de l'ordre de Cîteaux
Marcel Pacaut
Présents sur les cinq continents, les moines (et moniales) "blancs " - par opposition aux moines "noirs " de la tradition bénédictine - forment aujourd'hui encore l'un des ensembles de congrégations les plus importantes du monde catholique. Quant à leur histoire quasi millénaire - Cîteaux a été fondé en Côte d'Or il y a près de neuf siècles, en 1098, pour favoriser une observance rigoureuse de la règle de saint Benoît -, elle a constitué un fait de civilisation majeur : sous l'impulsion de saint Bernard en particulier, cet ordre a introduit ou véhiculé dans la chrétienté médiévale une spiritualité et une théologie adaptées à un monde en pleine mutation, un mode d'exploitation économique nouveau, une sensibilité qui s'est traduite dans l'architecture comme dans le chant de l'enluminure. L'organisation de Cîteaux (un réseau serré d'abbayes "mères ", "filles ", "petites-filles "...) et sa cohésion en ont rapidement fait une puissance considérable sur le plan politique : qu'il s'agisse de la croisade ou bien des compétitions à la tête de l'Eglise, l'ordre a été pour les princes laïcs et les papes du Moyen Age un allié, un adversaire ou un arbitre à ne pas négliger. Même lorsque de nouvelles formes de la vie religieuse sont apparues (au XIIIe siècle, au XVIIe siècle, etc.), l'esprit de Cîteaux, par-delà de multiples crises et scissions, ne s'est jamais perdu : il suffira de citer l'exemple de la réforme instituée par l'abbé de Rancé à l'abbaye de la Trappe sous Louis XIV. Ajouter à mes livres
11 Le siècle de saint Bernard et Abélard
Jacques Verger
1 critique

Le XIIe siècle n'est pas seulement le «siècle de saint Bernard». Sans doute Bernard de Clairvaux incarne à la perfection le message culturel et religieux de la réforme monastique. Mais des voix nouvelles s'élèvent désormais du côté des écoles et des villes, que Bernard ne fera pas taire. Elles parlent aussi, mais autrement, de l'homme et de Dieu, du péché et de la liberté. Eloquente et passionnée, celle de Pierre Abélard les domine. On l'entend aussi dans ce livre qui raconte l'histoire de la chrétienté au XIIe siècle et donne accès, par le récit du conflit entre Bernard de Clairvaux et Abélard, aux racines des compromis et des malentendus entre l'Eglise et le monde moderne. Ajouter à mes livres
12 Lettres des deux amants : Attribuées à Héloïse et Abélard
Héloïse
2 citations

Un manuscrit du XVe siècle, provenant de l'abbaye de Clairvaux, renferme de longs extraits de lettres et de poèmes échangés par deux amants anonymes. Exceptionnelle par son ampleur et sa richesse, cette correspondance privée médiévale est presque unique en son genre. Les silhouettes des deux amants qui s'écrivent ainsi la rendent plus captivante encore. L'homme est un maître célèbre, soucieux de sa réputation, la femme est son élève qui cherche à mener avec lui un dialogue philosophique et littéraire. Tous deux habitent une ville de France, au début du XIIe siècle. Au fil de leurs messages, on voit se nouer une liaison qui traverse plusieurs brouilles et réconciliations et s'achève dans le malentendu et la séparation. Faut-il identifier ces personnages à Héloïse et Abélard ? Peut-on éviter de le faire ? Historiens et philologues sont divisés sur la question. Aux yeux de Sylvain Piron, dans une étude qui reprend l'ensemble des données disponibles, cette attribution offre la meilleure solution au mystère des deux amants. L'histoire du couple le plus célèbre du Moyen Age n'était connue que par des lettres échangées par Abélard et Héloïse quinze ans après leur séparation. Les Lettres des deux amants, au terme de la démonstration, permettent de saisir sur le vif les débuts d'un amour devenu légendaire. Présentées, traduites en français et suivies du texte latin établi par Ewald Könsgen, ces lettres apportent une contribution aussi bouleversante qu'inattendue au patrimoine mondial de la littérature amoureuse. Ajouter à mes livres
13 Saint Bernard : L'art cistercien
Georges Duby
2 critiques

Saint Bernard n'a pas fondé l'ordre cistercien, mais il a fait son succès. Pendant les deux derniers tiers du XIIe siècle, à travers l'Europe entière, va s'édifier le grand bâtiment, le vaste chantier issu de Cîteaux. Et saint Bernard en est bien le patron, le maître d'ouvrage dont la parole a gouverné, comme le reste, l'art. Parce que cet art est inséparable d'une morale, qu'il incarnait. Mais si la parole de saint Bernard eut cette force de persuasion, si la congrégation qu'il animait put édifier ce qui voulait être la représentation visible d'une éthique et si cet édifice exerça tant d'influence sur la culture européenne, c'est que le siècle attendait cette parole, cette exigence morale, de rigueur, de renoncement et de dépassement. Car si la manière cistercienne de construire fut suscitée par l'enseignement de saint Bernard, elle le fut aussi par tout l'élan du XIIe siècle. Ajouter à mes livres
14 Robert d'Arbrissel, fondateur de Fontevraud
Jacques Dalarun
1 citation

Saint Jean au pied du calvaire, soutenant la Vierge pâmée dans la majesté de sa douleur. Tel est le modèle que Robert d'Arbrissel, dans l'ordre qu'il fonde en 1101 à Fontevraud, donne à ses frères pour servir leurs soeurs, les fiancées du Christ. Fontevraud fait rêver. Pourtant, comme l'écrit Georges Duby, Robert d'Arbrissel est « un personnage étrange à nos yeux, étrange aux yeux de ses contemporains ». À cet homme qui a vécu, parlé, « marché sans cesse, sur les chemins, dans la forêt de Bretagne, du Maine, de l'Anjou, au tournant des XIe et XIIe siècles, dans une époque de pleine ébullition culturelle, des problèmes se posaient, analogues à ceux qui aujourd'hui nous préoccupent : comment se tenir face au pouvoir, face à l'argent, face aux mystères de l'univers ? Face aux désirs ? Comment les hommes doivent-ils traiter les femmes ? À ces questions, Robert donna des réponses violentes, dérangeantes. Les évêques parlaient de lui comme d'un fou, d'un obsédé. Des disciples en effet s'attachaient toujours plus nombreux à ses pas, et dans cette suite de femmes, de ces épouses de prêtres que la réforme du clergé jetait sur le pavé, de ces épouses de princes, répudiées, bafouées, des femmes éperdues, attendant la lumière, coudoyaient les hommes le jour, la nuit : scandale. Robert fini par fonder l'abbaye de Fontevraud. Les religieux se trouvaient ici subordonnés aux religieuses. Autre scandale... » C'est à partir de textes inédits que l'auteur restitue ainsi à travers la vie exemplaire de Robert d'Arbrissel, les débuts de la vie monastique et de la spiritualité au Moyen Âge. Ajouter à mes livres
15 Origines cisterciennes
Alessandro Azzimonti
Aux commencements de l'ordre de Cîteaux, l'intuition spirituelle qui fut celle de Robert de Molesme, d'Étienne Harding, puis de Bernard de Clairvaux s'est traduite dans des textes narratifs, législatifs et liturgiques. Les plus célèbres sont le Petit Exorde de Cîteaux et la Charte de Charité. Ces textes, bien loin d'être des règlements austères, sont pleins de la saveur des commencements, ils sont l'expression de la ferveur et de la générosité de ces hommes assoiffés de Dieu. La plus grande partie des pages qui sont ici proposées au public étaient jusqu'à présent accessibles uniquement dans des éditions savantes. Ajouter à mes livres
16 L'ordre cistercien : D'après les trois soeurs provençales, Sénanque, Silvacane, Le Thoronet
François Cali
1 critique

Est-il architecture sacrée plus actuelle que celle de ces monastères élevés au XIIe siècle par des hommes qui fuyaient le tumulte des villes pour trouver en forêt la solitude, le silence, l'eau, la pierre, la lumière ? Engendré par l'espace naturel et surnaturel, « l'environnement » géographique et mystique du Désert, déterminé par un « cadre de vie », la règle de saint Benoît, le monastère cistercien est exemplaire de ce qu'on appelle aujourd'hui une architecture fonctionnelle. Instrument agricole et instrument liturgique, instrument de prière, l'architecture cistercienne articule, structure, dans un ordre rigoureux, autour du cloître, ses différents bâtiments en fonction de leur utilisation d'heure en heure canoniale, au rythme solaire de l'office divin. C'est ce mouvement de l'ombre et de la lumière, informant l'architecture du lever au coucher du soleil et de l'hiver à l'été, que les photographies de ce livre ont saisi, en relevant pas à pas les lieux réguliers parcourus par le moine du XIIe siècle dans sa vie quotidienne, de Matines à Complies. Mis en regard de ces photographies exceptionnellement habitées par le mystère et les formes dénudées de l'espace monastique, des texte du XIIe siècle permettent de suivre en même temps le mouvement intérieur de la méditation et de la contemplation cisterciennes, à la recherche d'une Lumière dont Bernard de Clairvaux disait qu'elle s'incarnait dans l'Ombre et dans la Pierre.... De toutes les architectures de Cîteaux, aucune n'était plus favorable à cette démonstration que celle des « trois soeurs provençales », Sénanque, Silvacane et le Thoronet. Elles sont restituées ici avec l'aide d'un procédé d'impression révolutionnaire particulièrement apte à restituer la profondeur des noirs et la densité de la lumière. Le livre en quelques mots : Une célébration sensible et lumineuse par le texte et l'image du monde cistercien avec un procédé d'impression spécial pour le rendu des noirs. Nouvelle édition à l'identique de la première édition de 1972. Ajouter à mes livres
17 Le Rêve cistercien
Léon Pressouyre
2 critiques 4 citations

Les cisterciens voulaient mener une vie monastique parfaite, sans compromission avec le siècle. Leur aventure spirituelle, commencée en 1098, est toujours actuelle, et concerne aujourd'hui quelque sept mille moines et moniales. Mais le rêve cistercien va bien au-delà d'une quête confinée aux monastères où vivent des chrétiens épris d'absolu. Il a profondément modifié les relations de l'homme à la nature, à la société, à l'art. Dès le XIIe siècle, la volonté de réforme et les aspirations mystiques de solitaires volontairement coupés du monde ont déterminé des métamorphoses qui nous concernent tous. Historien et archéologue, Léon Pressouyre nous convie à ce retour aux sources. Ajouter à mes livres
18 Les cisterciens
Jean Blanc
Loin des villes, dans la paix des cloîtres et le recueillement des prières, les moines cisterciens poursuivent depuis le XIe siècle une aventure spirituelle basée sur une quête d'absolu et une lecture originale des rapports de l'homme à la nature, à la société et à l'art. En trente-trois citations et autant d'illustrations, cet ouvrage révèle toute la force de la sagesse cistercienne. Ajouter à mes livres
19 L'Architecture du silence
Terryl N. Kinder
Quand les cisterciens ont, aux XIIe et XIIe siècles, édifié leurs abbayes, ils recherchaient rigueur et austérité. Conçues pour abriter une vie dédiée à la prière et à l'écoute, les abbayes cisterciennes de France donnent au silence une résonance envoûtante. Cîteaux, Fontenay, Noirlac, Pontigny, Sénanque, Trois-Fontaines, Fontfroide, Les-Vaux-de-Cernay... Si certaines sont en ruines, d'autres s'élèvent encore majestueusement. Le visiteur comme le lecteur s'arrête pour se laisser entraîner, au fil des 100 photos de David Heald, à un inoubliable voyage intérieur. Ajouter à mes livres
20 Les abbayes cisterciennes
Jean-François Leroux-Dhuys
L'ouvrage de Jean-François Leroux retrace chronologiquement l'aventure cistercienne qui s'est déroulée aussi bien en France (Fontfroide, Fontenay, Senanque, Pontigny, Royaumont) qu'en Allemagne (Bebenausen, Maulbronn), en République Tchèque (Osek, Sedlec, Tisnov, Zdar) ou au Portugal (Alcobaca, Portalegre), etc. Ce texte savant est illustré par les somptueuses photographies d'Henri Gaud qui a consacré plus de cinq années à parcourir l'Europe pour immortaliser les sites prestigieux consacrés à l'art cistercien. Il a su capter la rigueur poétique de ces lieux, leur austérité séduisante ; il rend magnifiquement compte des lignes harmonieuses et majestueuses des principales abbayes cisterciennes européennes. Ajouter à mes livres
21 Les Cisterciens
Nicolas d' Andoque
1 critique

L'aventure cistercienne débute en 1098, lorsque Robert de Molesme, Amlbéric et Étienne Harding, animés par une volonté de retour à la Règle de Saint Benoît, fondent en un lieu appelé Cistels, leur Novum Manasterium. Avec Bernard de Clairevaux, l'Ordre de Cîteaux multiplie ses fondations. Appréciés des pouvoirs religieux et politiques, grands organisateurs, ceux que l'on a appelé les moines blancs façonnent une théologie mystique originale, tout en ouvrant de nouvelles voies à l'art et à l'architecture. Aujourd'hui encore, les fils spirituels des fondateurs de l'Ordre, membres de la grande famille cistercienne, continuent à en écrire l'histoire. Ajouter à mes livres
22 L'abcdaire des cisterciens et du monde de citeaux
Jean-François Bazin
1 citation

Ajouter à mes livres
23 Initiation à la symbolique romane (XIIe siècle)
Marie-Madeleine Davy
1 critique 2 citations

Le douzième siècle, cette Renaissance médiévale, est le grand âge de l'art roman. L'homme de ce temps possède une exacte connaissance de sa situation : il est pèlerin de la Jérusalem céleste et, de ce fait, voué à une marche ascendante. Relié à un monde invisible dans lequel il se meut, il sait d'où il vient et où il va. Sa certitude relève de sa foi. Que cette foi se développe à l'intérieur de l?Église ou qu'elle soit hétérodoxe, elle demeure vivante. Le moine y répond à l'intérieur de son cloître, le professeur dans son enseignement ; l'artiste en témoigne sur la pierre ou par la couleur. Le monde est un, du macrocosme au microcosme, et il est signe de l'Invisible. L'art et ses symboles l'enseignent. Du portail de Cluny à la littérature du Graal, Marie Madeleine Davy nous donne accès à l'extraordinaire richesse symbolique du douzième siècle Ajouter à mes livres
24 Les 3 soeurs provençales : Le Thoronet, Silvacane, Sénanque, abbayes cisterciennes et vie monastique
Serge Panarotto
Les abbayes cisterciennes représentent une conception épurée, équilibrée et fonctionnelle de l'architecture religieuse. De là viennent leur beauté et la spiritualité qui s'en dégage. Elles sont le reflet d'un renouveau de la vie monastique intervenu au XIIe siècle et de son essor, sous l?impulsion de saint Bernard, dans toute l'Europe chrétienne, entre le XIIe et le XIVe siècle. La Provence a la chance de posséder trois de ces abbayes remarquablement bien conservées et restaurées. Bien insérées dans un environnement naturel préservé, Le Thoronet, Silvacane et Sénanque sont restées très proches de l'idéal cistercien des origines. Affiliées au même ordre religieux, on les appelle les trois soeurs provençales. Mais, même si elles se ressemblent, elles ont aussi, chacune, un caractère individuel bien affirmé. L'approche architecturale est complétée ici par des approches historiques, économiques ainsi que religieuses et spirituelles, raisons d'être de ces établissements. Un tour d'horizon des autres fondations cisterciennes de Provence, disparues ou toujours présentes, complète cet ouvrage. Ajouter à mes livres
25 Le Thoronet : Une abbaye cistercienne (1DVD)
Yves Esquieu
La collection "Les grands témoins de l'architecture" Les titres de la collection traitent de monuments et d'ensembles architecturaux ou urbains exemplaires et représentatifs d'une époque et d'une typologie. Accompagnés d'un DVD, ces livres offrent au lecteur la possibilité de diversifier l'approche du sujet, de choisir son propre niveau de lecture et d'approfondissement. Pour bénéficier des qualités inhérentes à chaque support, et afin d'offrir la lecture au plus large public, les sujets sont adaptés aux différents médias : chaque livre est conçu de manière à s'articuler étroitement avec le DVD. Le recours aux modèles virtuels des monuments représente un apport important dans la compréhension de l'architecture. Les trois partenaires que sont la Cité de l'architecture et du patrimoine, l'agence de création multimédia Aristeas et les éditions Actes Sud ont rassemblé leurs moyens pour mettre en ?uvre cette nouvelle collection et associé leurs compétences pour élaborer les contenus culturels. L'abbaye du Thoronet Pour la première fois, le livre et le DVD sur l'abbaye du Thoronet, monument emblématique de l'architecture cistercienne, permettent de comprendre et de visualiser les propositions de reconstitution de l'ensemble des bâtiments de l'abbaye romane, conservés et disparus, dans leurs dimensions et leurs fonctionnalités. Ajouter à mes livres
26 L'Abbaye du Thoronet
Jean-Yves Andrieux
La beauté de l'abbaye du Thoronet n'a rien d'intemporel : elle est enracinée dans les convictions du XIIe siècle dont elle tire toute sa force. Mais elle n'a pas traversé les siècles indemne. Elle est aussi devenue, en partie, l'oeuvre de ceux qui, en recevant pour charge de la restaurer depuis 1840, s'en sont emparé et ont conçu pour elle une seconde vie. Ce livre raconte les mésaventures anciennes et récentes du Thoronet et examine les traces plus ou moins apparentes qu'elles ont laissées - dont certaines sont inattendues et même incongrues. Elles ne déprécient en rien l'exceptionnelle qualité de son architecture et sont même indispensables pour en discerner les principes. Ajouter à mes livres
27 Les pierres sauvages
Fernand Pouillon
23 critiques 69 citations

Ce roman se présente comme le journal du maître d'oeuvre qui, au xii' siècle, édifia en Provence l'abbaye du Thoronet, exemple d'architecture cistercienne. Jour après jour, nous voyons ce moine constructeur aux prises avec la faiblesse des hommes et l'inertie des choses, harcelé par les éléments contraires et, plus encore, par ses propres contradictions. La vie d'un chantier médiéval, les problèmes techniques, financiers ou doctrinaux que posait sa bonne marche, les solutions d'une étonnante modernité qui leur furent données apparaissent ici bien peu conformes à ce Moyen Age de convention dont l'image encombre souvent nos mémoires. Cependant, cette vivante chronique de la naissance d'un chef-d'oeuvre, appuyée à la fois sur des recherches historiques originales et sur une longue expérience du métier de bâtisseur, est aussi une réflexion passionnée sur les rapports du beau et du nécessaire, de l'ordre humain et de l'ordre naturel. Et elle est encore une méditation lyrique sur l'Ordre en lequel tous les ordres ont 'leur place, et sur cet art qui rassemble tous les autres : l'architecture. Mais elle est, d'abord, un acte de foi. Ajouter à mes livres
28 L'art cistercien hors de France
Anselme Dimier
Ajouter à mes livres
29 Abbaye cistercienne en France
Clarisse Renaud
Après une première édition consacrée aux abbayes cisterciennes d'hommes, voici une seconde version revue et augmentée de 32 pages pour inclure les monastères de femmes. La nouvelle mise en page offre des photographies inédites réalisées par Henri Gaud, de nouveaux rapprochements architecturaux et un inventaire élargi du décor cistercien. Le propos, accessible à tous, démontre une fois de plus l'extrême diversité de l'architecture cistercienne. Ajouter à mes livres
30 Moines et religieux au Moyen Age
Jacques Berlioz
1 critique 1 citation

Moines et religieux au Moyen Age. Les grands fondateurs. La vie monastique. Les femmes de Dieu. Les ordres mendiants. Ajouter à mes livres
31 La vie des moines au temps des grandes abbayes: La vie quotidienne
Eric Palazzo
On peut dater les débuts du monachisme en Occident autour du VIe siècle. Mais, c'est à partir du VIIIe siècle que la vie communautaire commence à s'organiser véritablement avec la diffusion de la règle de saint Benoît. Approuvée par l'Eglise romaine, la règle bénédictine adaptée par Cluny, au Xe siècle, puis par Cîteaux, au XIIe siècle, se diffuse dans tout l'Occident. L'Europe se couvre d'abbayes et de monastères. La vie monacale exerce alors une grande fascination et connaît un extraordinaire engouement. Mais que savons-nous de la vie quotidienne de ces moines, du fonctionnement interne des monastères, de l'organisation sacrale de leur espace, de la hiérarchie qui les gouverne, des rites et des pratiques de leurs membres, de leur rôle essentiel dans la transmission de la culture ? Rien ou peu de choses et, pourtant, cette vie recluse continue à nous émouvoir dès que nous franchissons l'entrée d'un cloître. A travers mille petits faits puisés dans les chroniques et les coutumiers, les écrits des fondateurs et les vies de saints, ce livre offre une synthèse complète et très concrète sur cette période qui fut bien l'apogée du monachisme.DOM ANSELME DAVRIL est moine en l'abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire et historien de la liturgie. Ajouter à mes livres
32 La vie des moines au temps des grandes abbayes : Xe-XIIIe siècles
Anselme Davril
4 critiques

Ajouter à mes livres
33 Les ordres monastiques et religieux au Moyen-Age
Marcel Pacaut
1 critique

L'histoire des ordres monastiques et religieux au Moyen Age constitue un chapitre essentiel de l'histoire ecclésiastique et spirituelle de cette période, tellement il est éclatant que moines et religieux - Benoît, Colomba, François d'Assise, Dominique - n'ont cessé de tenir une place importante dans l'Église et d'y exercer une influence durable. Elle permet de plus d'éclairer le difficile problème d'ordre psychologique qui est celui de la vocation religieuse et de voir comment, selon les temps et les hommes, on a donné à celle-ci le sens d'une fuite totale du monde ou celui d'une préparation spirituelle à l'action. Mais cette histoire déborde de beaucoup le seul cadre religieux, car c'est en tous domaines que les moines ont joué un rôle éminent, aussi bien dans le secteur de la pensée et de l'art que dans celui des institutions, des économies et des techniques. A côté des individualités, les grandes organisations, particulièrement Cluny, Citeaux et les Mendiants, ont pesé, par leur puissance et leur rayonnement, sur l'évolution de ces siècles, qui, sans eux, n'auraient pas été ce qu'ils furent et n'auraient pas donné au moyen Age sa pleine singularité. Ajouter à mes livres
34 Abbayes et monastères. : Principaux ordres monastiques et religieux des origines au XXème siècle
Pascal Arnoux
Ajouter à mes livres
35 Ordres et Monastères
Christina Kruger
2 critiques 14 citations

Ce superbe ouvrage explore les différents ordres religieux en examinant leurs doctrines, les abbés et abbesses célèbres et les érudits monacaux de renom.  Il examine également l'architecture des complexes monacaux , l'art et l'artisanat des moines et des moniales, la vie quotidienne du cloître, les jardins...  Ajouter à mes livres
36 Les Abbayes Médiévales en France
Marc Déceneux
Ajouter à mes livres
37 Abbayes et monastères de la France médiévale
Claude Wenzler
Aujourd'hui encore, l'architecture monastique, avec ses chapiteaux historiés, ses cloîtres au silence apaisant, ses églises baignées de lumière, suscite une fascination curieuse chez nos contemporains. Pénétrer dans l'un de ces lieux, c'est remonter dans le temps, retrouver la ferveur de ces premiers ermites épris d'absolu qui, dés le IV° siècle, fuyaient les vanités du monde, se retiraient dans les déserts afin de mieux approcher Dieu et attiraient des communautés de moines autour d'eux.C'est pour organiser la vie spirituelle et matérielle de sa communauté du mont Cassin que saint Benoît de Nursie, au début du VI° siècle, rédigea une règle monastique : demeurer loin du monde, prier au sein de la communauté, méditer dans le silence, vivre du travail de ses mains... Et c'est pour la construction d'une véritable cité de Dieu, que fut tracé, dans les premières années du IX° siècle, le plan du monastère de Saint-Gall, déterminant un habitat monastique idéal... La règle de saint Benoît et le plan de Saint-Gall s'imposeront progressivement. jusqu'à créer, au tournant de l'an mil, le cadre spirituel et architectural d'un microcosme presque parlait qui, pendant longtemps, ne pourra être menacé que par son propre et immense succès.A travers les vestiges plus ou moins considérables de multiples abbayes médiévales, comme Cluny et Fontenay en Bourgogne, Fontevraud en Anjou, le Thoronet, Sénanque et Silvacane en Provence, Saint-Michel-de-Cuxa et Saint-Martin-du-Canigou Dans les Pyrénées..., ce livre va à la rencontre des hommes qui ont créé, travaillé et prié dans cet univers monastique. Il révèle toute la beauté et la fonctionnalité de l'enceinte où se déroulait leur existence, modèle de cohérence entre une éthique de vie et une esthétique de l'architecture, à la convergence de la foi, de l'économie, du progrès des techniques et du développement durable. Ajouter à mes livres
38 L'Abbaye de Fontenay : De saint Bernard au Patrimoine mondial
Louis André
1 critique

L'abbaye de Fontenay, fondée en 1119 par saint Bernard au nord de la Bourgogne, est le plus ancien témoin de l'architecture cistercienne en Europe. Seconde fille de Clairvaux, le monument constitue l'un des ensembles monastiques les plus complets et conserve aussi la forge médiévale où les moines exerçaient la métallurgie. Vendus comme bien national, en 1790, les bâtiments sont réutilisés pour une usine de papeterie, rachetée en 1820 par Élie de Montgolfier. Les machines envahissent les bâtiments et l'activité industrielle s'étend progressivement dans toute la vallée de Fontenay, jusqu'à ce que l'abbaye soit rachetée en 1906 par le banquier lyonnais Édouard Aynard, époux de Rose de Montgolfier, qui en entreprend une restauration exemplaire. Après lui, pierre à pierre, ses descendants parachèvent la renaissance de Fontenay, couronnée par l'inscription sur la liste du Patrimoine mondial (UNESCO), en 1981. Chaque année, des milliers de visiteurs attestent de sa beauté intemporelle, résultat de trois vies consacrées la première à la prière, la deuxième à l'industrie, la dernière au patrimoine. Louis André, ancien conservateur du patrimoine, a participé à la rénovation du musée des Arts et Métiers du CNAM, à Paris. Auteur d'une thèse sur l'industrie papetière en France au XIXe siècle, il est actuellement maître de conférences au département d'histoire de l'art de l'université de Rennes 2 Ajouter à mes livres
39 Cloîtres
Véronique Rouchon-Mouilleron
1 critique 3 citations

Si l'église est l'âme d'une abbaye, le cloître en est le c?ur. Il cerne de ses quatre galeries le " préau " de forme carrée ou rectangulaire, souvent planté de fleurs ou d'arbustes, et, appuyé sur l'abbatiale, distribue les différentes salles des bâtiments conventuels. Des milliers d'abbayes ont été érigées sur ce plan immuable, qui place le cloître au centre de toutes les activités. Parler du cloître, c'est donc évoquer les différentes heures du jour, le rythme des moines entre prière et travail, la symbolique de l'espace au sein de cet univers de silence et de contemplation. Véritable introduction à l'histoire des ordres religieux, cet ouvrage nous laisse ainsi entrevoir la vie monacale autour de ce lieu tour à tour simple couloir de circulation et espace de méditation. Il nous propose surtout une véritable leçon d'architecture et de sculpture : entre le IXe et le XVe siècle, sept cents ans d'art croisent l'ensemble de ces cloîtres, depuis l'époque préromane en passant par l'âge d'or de l'art roman (Sénanque, Santo Domingo Silos...) jusqu'à l'exubérance flamboyante du dernier gothique, des styles mudéjar ou manuélin (Villefranchedu-Rouergue, Batalha...), et ce dans toute l'Europe occidentale chrétienne. Un reportage photographique inédit, présenté à travers un portfolio thématique, nous révèle la richesse, la diversité et la beauté de ces lieux fascinants, monuments parmi les plus extraordinaires du monde.  Ajouter à mes livres
40 LE CLOITRE DE MOISSAC
Maurice Scelles
Plus beau cloître du monde », le cloître de Moissac est célèbre pour être le plus ancien cloître historié. Achevé en 1100, il compte parmi les rares à avoir été conservés dans leur intégralité. Pour la première fois, ses soixante-seize chapiteaux et ses grands reliefs en marbre sont intégralement reproduits, sur toutes leurs faces, par quelque quatre cents photographies en couleur. Citant les sources, explicitant les scènes, analysant le style, les auteurs s?attachent à en déchiffrer le sens, révélant ainsi un ensemble d?images sans précédent, d?une étonnante richesse iconographique. C'est à une véritable redécouverte de la sculpture de Moissac que cet ouvrage nous invite, nous permettant d'en percevoir la très grande beauté. Un livre au travers duquel l?amateur d?art roman saisira le dessein des sculpteurs, attentifs à traduire dans la pierre la pensée d? un homme hors du commun, l?abbé Ansquitil, commanditaire du cloître, dont l??uvre a contribué à l?éclosion de la grande sculpture monumentale romane. Ajouter à mes livres
41 Conques
Jean-Claude Fau
1 critique 2 citations

Cet album à l'iconographie très riche aborde les temps forts de l'histoire de Conques et les composantes de son patrimoine artistique. Du village actuel, qui a su préserver son authenticité, à l'histoire de Sainte Foy, du tympan du Jugement dernier, oeuvre majeure de la sculpture romane, au centre de pèlerinage sur le chemin de Saint Jacques, du Trésor aux vitraux de Pierre Soulages, Jean-Claude Fau met sa connaissance de l'histoire et de l'art au service de son amour pour Conques. Ajouter à mes livres
42 Le cloître de Saint-Guilhem-le-Désert
Hélène Palouzié
1 critique

Peu de monuments romans ont connu un destin aussi étonnant : l'exceptionnelle sculpture du cloître est aujourd'hui dispersée entre les musées des Cloîtres de New York (Cloisters), de la Société archéologique de Montpellier (Musée languedocien) et de l'Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert. Pour la première fois, un ouvrage présente l'histoire mouvementée du monument, de sa construction, de sa destruction et de sa dispersion jusqu'à sa renaissance actuelle. Associant recherche scientifique, nouvelles technologies et mise en valeur d'un patrimoine classé monument historique, reconstitutions et anastyloses font revivre les arcades disparues. La modélisation 3D de l'abbaye permet de rêver à une reconstitution intégrale du cloître in situ, restituant sa fonction au sein de l'ensemble abbatial. Ajouter à mes livres
43 L'abbaye de Saint-Wandrille
Joseph Daoust
Ajouter à mes livres
44 La Grande Chartreuse : Le désert et les hommes
Chantal Spillemaecker
Depuis près d'un millénaire, la montagne de Chartreuse, comme une porte vers l'au-delà abrite une citadelle de prière ou des hommes ont fait v?u de silence et de solitude, consacrant leur vie entière à Dieu. Ces pages évoquent à la fois la très longue histoire de ce " phare de la chrétienté " ainsi que les hommes dans la singularité de leur vie monastique, inscrivant ce lieu remarquable dans le patrimoine spirituel des Alpes. Dix ans après la parution de son premier titre, la collection revient sur ce haut lieu de notre patrimoine dans une édition entièrement renouvelée et augmentée. Ajouter à mes livres
45 Guide des Abbayes et Prieurés en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur
Jacques Morel (IV)
Ce guide référence l'ensemble des abbayes, chartreuses, prieurés, monastères, couvents et ermitages de Rhône-Alpes. Connus ou méconnus, publics ou privés, tous présentent un intérêt historique, touristique et/ou architectural. Ajouter à mes livres
46 La route des abbayes en Languedoc-Roussillon
Frédérique Barbut
Ajouter à mes livres
47 La routes des abbayes en Bourgogne
Frédérique Barbut
Berceau de l'ordre de Cluny et de l'ordre de Cîteaux, qui ont ensuite rayonné dans toute l'Europe médiévale, la Bourgogne conserve encore aujourd'hui sa vocation monastique. Tout en nous plongeant au c?ur de l'histoire des abbayes, cette route nous propose de découvrir leur riche patrimoine architectural. Ces lieux sont propices à la sérénité. Le visiteur, quelles que soient ses croyances ou ses convictions religieuses, y goûte une pais toujours rare.  Ajouter à mes livres
48 L'Abbaye du Bec-Hellouin
Miche de Boüard
Ajouter à mes livres
49 Abbaye-aux-Dames
Maylis Baylé
Ajouter à mes livres
50 L'Abbaye de Boscodon, 1132-2002
Christian Gay (II)
Depuis le début du XIIe siècle, l'abbaye de Boscodon, malgré une vie agitée, a pourtant survécu jusqu'à nos jours. Edifiée en pleine montagne dans un style roman des plus purs, elle a subi les assauts d'opposants et de rivaux religieux ou politiques selon le contexte de l'histoire. La vie rurale qui s'y est installée pendant deux cents ans l'a sauvée de la destruction. Depuis trente ans, sous l'égide d'une association qui la remembre, la restaure et l'anime, elle revit sur les plans culturel et spirituel. Ce livre veut modestement aujourd'hui faire découvrir, l'histoire de cette abbaye toujours renaissante de ses cendres pour des périodes plus ou moins longues par l'enthousiasme et la passion de ceux qui l'ont aimée.  Ajouter à mes livres
51 Lavaudieu. Les trésors d'une Abbaye
Anne Courtillé
1 citation

Au _XIe siècle, après avoir fondé l'abbaye de la Chaise-Dieu, saint Robert de Turlande installa un prieuré de bénédictines dans un creux vallonné et riant, au bord de la Sénouire. Au fil des siècles, le monastère se développa et devint une importante abbaye, que les religieuses ne cessèrent d'embellir. Le visiteur peut encore admirer aujourd'hui l'exceptionnel cloître roman ? le seul subsistant en Auvergne ? aux proportions harmonieuses et aux chapiteaux à feuillages ou à figures ; mais aussi l'ancien réfectoire décoré d'une immense fresque d'inspiration byzantine du XIIe siècle. Dans l'église Saint-André se déploie un extraordinaire ensemble de peintures murales du _XIIe au XVIIIe siècle, dont certaines n'ont pas d'équivalent (« Mort Noire » _XIVe siècle, « Martyre de Sainte Ursule _XVIe siècle). Ce livre invite le touriste et l'amateur d'art à découvrir ou redécouvrir Lavaudieu, haut lieu de l'Auvergne romane. Anne Courtillé retrace d'abord l'histoire du monastère, puis pas à pas, décrit les bâtiments. Elle en explique les décors sculptés ou peints, faisant ainsi le point, après plusieurs campagnes de restaurations, sur les dernières découvertes. Le remarquable mobilier n'est pas oublié : Christ roman, Vierge de pitié en pierre du _XVIe siècle, nombreuses statues en bois polychrome... Ajouter à mes livres
52 L'abbaye de la Chaise-Dieu : Mille ans de présence religieuse
Jacques Bellut
1 citation

Mille ans de présence religieuse 1043 - Robert de Turlande monte en ermite sur le plateau du Livradois. Il est bientôt rejoint par de nombreux frères et fonde un monastère qu'il appelle Casa Dei 1342 - Pierre Roger, ancien novice de la Chaise-Dieu, est élu pape en Avignon sous le nom de Clément VI. Il décide de faire reconstruire l'abbatiale et d'y être enterré 1518 - Peu avant sa mort, l'abbé Jacques de Saint-Nectaire voit installée, au-dessus des stalles du ch?ur , la suite de tapisseries qu'il avait commandée sur la Vie du Christ 1683 - Mgr Serroni, abbé, consacre le nouveau maître-autel, inaugure l'orgue ainsi que les nouveaux bâtiments conventuels 1791 - L'abbaye est fermée dans la tourmente révolutionnaire 1984 - La Communauté des frères de saint Jean ouvre le prieuré Sainte Marie.  Ajouter à mes livres
53 Monastères du Moyen Age autour de Paris
Yves Gallet
Les premiers moines se manifestent dans le lointain Orient, au début de notre ère. "Suivre nu le Christ nu" dans l'ascèse, le dépouillement, la mortification et la prière, tel est l'idéal contemplatif des Pères du désert. L'aventure spirituelle gagne l'Occident au cours des IIIe et IVe siècles sous la forme de petites communautés placées sous la direction d'un père, ou abbé, et régies par quelques principes simples organisant la vie quotidienne. Durant un millénaire et demi, des dizaines de monastères ont contribué à façonner le visage de l'Ile-de-France. Abbayes, prieurés ou commanderies n'ont souvent légué que leur église, parfois les ruines de leurs bâtiments conventuels ou encore une grange. Du monastère bénédictin traditionnel aux somptueuses réalisations de l'ordre cistercien, en passant par le style austère des ordres mendiants, ils sont les témoins d'une architecture complexe et variée. Royaumont,Saint-Denis, Jouarre sont, avec les grandes abbayes parisiennes, les fleurons incontestés de ce patrimoine. Ajouter à mes livres
54 Mont-Saint-Michel
Michel Pastoureau
" Toute cette architecture s'élance avec une ardeur d'escalade que les siècles n'ont pas refroidie et semble vouloir prendre d'assaut la montagne qu'elle couvre. Le génie grec cherchait la ligne horizontale, et le génie gothique la ligne perpendiculaire, comme s'il eût essayé d'atteindre et de percer le ciel. L'un exprimait le calme, l'autre l'inquiétude. " Théophile Gautier Ajouter à mes livres
55 Les plus belles abbayes de France
François Collombet
Alors, laissez-vous emporter au des Plus Belles Abbayes De France par ce formidable élan des ordres monastiques et des hommes, apprenez tout ce qui les concerne, histoire, architecture, dates essentielles, règles conventuelles, chant grégorien, sans oublier des informations plus profanes sur les heures de visite, les concerts, les expositions ou même ce que certaines abbayes fabriquent. Le Mont-Saint-Michel, Fontevraud, Cluny, Royaumont, Silvacane, Longpont, Fontenay... Oubliez un instant le monde du quotidien et partez avec nous pour le plus spirituel des voyages à travers les régions de France.  Ajouter à mes livres
56 Le guide routier de l'Europe cistercienne
Bernard Peugniez
Bernard Peugniez s'est très tôt intéressé à l'histoire de son village natal, où ses parents cultivaient des « terres d'abbaye ». A l'âge des grandes passions, il s'éprend de Vaucelles, dont la ruine naguère inévitable s'apprêtait à laisser son habit de verdure pour une résurrection que ses nouveaux acquéreurs allaient mener de front pendant plus de 40 années. Il y apportera sa contribution en y amenant des jeunes en situation de handicap et en les encadrant dans le débroussaillage et le dégagement des vieilles pierres. Diplômé de l'Ecole Nationale de la Santé Publique de Rennes en 1979, il dirigera plusieurs établissements médico-sociaux et achèvera sa carrière à l'abbaye de Valloires en 2008. Son « Routier des Abbayes cisterciennes de France » (Ed. du Signe, 1994) et son « Routier cistercien, Abbayes et sites » (Ed. Gaud, 2001), aujourd'hui épuisés, trouvent une suite naturelle dans ce Guide routier européen, fruit de 40 années d'une étude assidue et d'une fréquentation passionnément amoureuse des sites cisterciens, tout autant que de ceux et celles qui y demeurent et les animent. Une manière originale de voyager à travers l'Europe entière sur un thème fédérateur puissant, capable encore, après plus de 9 siècles d'existence, de relier les hommes et les femmes dans leur quête de beauté et de spiritualité. Ajouter à mes livres
57 Les moines d'Occident : L'éternité de l'Europe
Guy Lobrichon
Loin des vacarmes et des contraintes imposés par les sociétés contemporaines, le moine reste une énigme. Exilé, pénitent, imprécateur, prophète, il témoigne d'autres réalités que celle du visible. Toutes les cultures lui ont fait place et, peut-être plus qu'ailleurs, celles de l'Europe médiévale. La règle bénédictine établie au VIe siècle par Benoît de Nursie est sans doute à l'origine de la réussite exceptionnelle des moines d'Occident. Dès le IXe siècle, ils conquièrent les plus hautes charges : conseillers des princes, administrateurs, financiers, seigneurs de vastes domaines, historiens officiels, chevaliers ; les moines interviennent bientôt dans tous les cadres de la vie religieuse, politique et sociale. Aux XIe et XIIe siècles, les moines d'Occident sont au faîte de leur puissance: c'est le temps du triomphe des abbayes de Cluny et de Cîteaux qui essaiment dans toute l'Europe, imposant leurs modèles d'organisation, leurs usages liturgiques et leur esthétique. Spécialiste du Moyen Age, Guy Lobrichon retrace l'histoire de ces moines d'Occident qui ont fait l'éternité de l'Europe. Pères fondateurs du monachisme, abbés, abbesses, moines, moniales, convers, Bénédictins, Clunisiens, Cisterciens, Chartreux..., et tous les lieux qui leur sont liés, Vézelay, Cluny, Conques, Fontfroide, Silvacane, le Mont-Saint-Michel, Saint-Benoît-sur-Loire, Camaldoli, Monte Oliveto, Poblet, Santa Maria de las Cuevas, Saint-Gall, Fulda, Melk, Durrow... 130 documents. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          1610

Ils ont apprécié cette liste