AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Du noir chez les Soviets

Liste créée par Pecosa - 29 livres. Thèmes et genres : urss , polar noir , polar enquête , goulag , kgb , nkvd

Quelque part en URSS...


1 Le royaume des voleurs, une enquête de l'inspecteur Korolev
William Ryan
25 critiques 23 citations

Premier volet des aventures de l'inspecteur Korolev. A lire aussi Film noir à Odessa et Les enfants de l'Etat. 1936, début de la terreur stalinienne. Le cadavre mutilé d une jeune femme est retrouvé sur l autel d une église désaffectée. L inspecteur Korolev, chef de la section criminelle de la Milice de Moscou, est chargé d enquêter. Comme la victime est citoyenne américaine, l organisation la plus redoutée de toute la Russie, appelée NKVD, s en mêle. Les moindres faits et gestes de Korolev sont observés. Bien décidé malgré tout à découvrir ce qui se cache derrière ce crime effroyable, il pénètre dans le royaume des Voleurs, ces individus qui règnent sur la pègre moscovite. À mesure que d autres corps sont découverts et que la pression venue d en haut augmente, Korolev se demande qui sont les vrais criminels dans cette Russie où prédominent la peur, la faim, et l incertitude. Ajouter à mes livres
2 La ville des voleurs
David Benioff
14 critiques 8 citations

Leningrad, 1941. Deux adolescents attendent leur exécution au fond d'une cellule. Mais alors que Lev et son charismatique compagnon, Kolya, s'apprêtent à recevoir la balle qui mettra fin à leurs jours, ils se voient poser un étrange ultimatum : ils auront la vie sauve à condition de se procurer une douzaine d'?ufs pour le gâteau d'anniversaire de la fille d'un puissant colonel soviétique. Dans une ville en proie aux pires privations, les deux compères se mettent en chasse, traversant les lignes ennemies à la recherche de l'impossible. Tour à tour profond et drôle, excitant et terrifiant, La Ville des voleurs est un roman d'aventures saisissant, en même temps qu'un récit initiatique à la sensibilité toute contemporaine. Ajouter à mes livres
3 Enfant 44
Tom Rob Smith
147 critiques 44 citations

Premier volet des aventures de Leo . A lire aussi Kolyma. Le premier roman d'un jeune auteur qui fait une entrée fracassante sur la scène littéraire internationale. Hiver 1953, Moscou. Le corps d'un petit garçon est retrouvé sur une voie ferrée. Agent du MGB, la police d'Etat chargée du contre-espionnage, Léo est un officier particulièrement zélé. Alors que la famille de l'enfant croit à un assassinat, lui reste fidèle à la ligne du parti : le crime n'existe pas dans le parfait État socialiste, il s'agit d'un accident. L'affaire est classée mais le doute s'installe dans l'esprit de Léo. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l'exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C'est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l'Oural, qu'il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l'accident " de Moscou. Prrenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d'eux des ennemis du peuple.. Ajouter à mes livres
4 Le Village
Dan Smith
57 critiques 40 citations

En 1930, dans le village ukrainien de Vyriv. Luka, vétéran de la guerre de Crimée et ses deux fils recueillent un homme inconscient qu'ils trouvent dans la steppe enneigée. Dans son traîneau gisent deux corps d'enfants atrocement mutilés. La panique s'empare des villageois... Ajouter à mes livres
5 Hybris
Clément de Obaldia
1 critique 1 citation

Sergueï Konrad, journaliste modèle de la Pravda, s'enlise dans un quotidien morne qu'il partage entre son journal et sa compagne Lena. Dans les laboratoires du Parti, on prépare en secret l'avènement de l'Homme nouveau pour renforcer la puissance de l'empire soviétique. L'Expérience, dont Sergueï est l'un des cobayes, fait basculer son destin et celui de ses camarades. Le virus qu'on lui injecte modifie ses facultés mentales et physiques : il s'enfuit et devient dès lors un homme traqué. Au terme d'un long parcours initiatique et tragique à travers l'URSS, il va conquérir sa liberté - mais à quel prix ? L'histoire de Sergueï illustre le drame de la démesure, Hybris, née d'un violent conflit entre les aspirations de l'homme à la liberté et un régime qui veut l'asservir à ses idéaux de toute puissance. Des tentatives pour créer l'Homo sovieticus ont réellement eu lieu, mais leur échec ne signifie pas que l'Expérience est terminée. L'amélioration de l'homme et de ses performances reste un sujet brûlant d'actualité, faisant écho aux interrogations de Sergueï sur l'avenir de l'humanité. Ajouter à mes livres
6 L'Evangile du bourreau
Gueorgui Vaïner
8 critiques 11 citations

Pavel Egorovitch Khvatkine, " honnête " professeur de droit, croyait bien avoir échappé à son passé d'ancien membre très influent des sections spéciales du KGB à la toute fin du règne de Staline. Or, lors d'une soirée bien arrosée, surgit un homme se prétendant "gardien des fourneaux de l'enfer" et venu lui demander des comptes sur sa carrière passée... Ecrit entre 1976 et 1980 et longtemps tenu secret, L'Evangile du bourreau, peinture sidérante du système répressif soviétique sous Staline, a fait sensation lors de sa première publication en ex-URSS. Sa langue faite de russe classique et d'argot des bas-fonds comme son étonnante galerie de bourreaux parfaitement intégrée dans un suspense romanesque font de ce livre un thriller inoubliable Ajouter à mes livres
7 Avis à mon exécuteur
Romain Slocombe
11 critiques 6 citations

Parce que la réalité dépasse toujours la fiction, il a fallu attendre Avis à mon exécuteur pour qu'un roman révèle enfin les plus extraordinaires secrets des renseignements soviétiques. Lundi 10 février 1941, Washington, hôtel Bellevue. Un homme arrivé la veille est retrouvé mort d'une balle dans la tête, une arme près de lui. La police conclut au suicide. Nul ne sait encore que l'inconnu a été l'un des plus importants agents secrets des services de renseignements soviétiques, le témoin des pires conflits politiques du XXe siècle. Un suicide, vraiment ?... Ajouter à mes livres
8 Empereurs des ténèbres
Ignacio Del Valle
16 critiques 39 citations

Empereurs des ténèbres L'hiver 1943 s'éternise, comme la guerre sur le front russe près de Leningrad. La División Azul, composée de militaires franquistes et de phalangistes, se bat aux côtés de l'armée allemande. Un matin, on découvre, pris dans les glaces d'une rivière, le cadavre d'un soldat espagnol. Il a été égorgé et sur son épaule une mystérieuse phrase a été inscrite à la lame : « Prends garde, Dieu te regarde. » C'est la première victime d'une étrange série... L'ex-lieutenant Arturo Andrade, garçon violent et arriviste ayant sur la conscience plusieurs meurtres commis à Madrid, est chargé de l'enquête. Le froid, la faim et un conflit interminable forment la toile de fond de ce roman où la folie des combats côtoie celle des pauvres diables d'un asile proche qui seront victimes eux aussi de la tourmente, sur ce front où l'on assassine, où l'on joue à la violeta, variante de la roulette russe, où la voix de Hitler résonne dans un paysage de neige et où le jour se confond avec la nuit... Ce thriller historique explore des lieux fantomatiques, tel le palais d'été des tsars Tsarkoïe Selo, et dévoile les secrets de personnages aussi ambigus que fascinants. Fresque en noir et blanc zébrée de pourpre, hantée par les quatre cavaliers de l'Apocalypse, Empereurs des ténèbres montre que toute âme, qu'elle soit sombre ou innocente, est infiniment complexe, et nous ouvre les portes de l'enfer sur terre. Ajouter à mes livres
9 Une imposture
Juan Manuel de Prada
5 critiques

Madrid, 1942. Antonio, un malfrat madrilène, voleur à la tire et détrousseur de riches provinciaux, endosse le meurtre commis par sa complice et bien-aimée Carmen. Pour échapper à la police, il s'engage dans la División Azul. Envoyé sur le front soviétique, il est fait prisonnier par l?Armée rouge où il usurpera l?identité d?un homme qui lui ressemble comme un frère jumeau, Gabriel Mendoza. Libéré en 1954, c?est sous ce nom qu?il rentrera en Espagne où, après avoir hérité de la fortune de la famille Mendoza, il sombrera dans le crime afin d'éliminer les traces de son passé. Ce résumé succinct ne saurait rendre compte de la puissance de ce roman qui fait appel au meilleur de Dickens et de Dostoïevski et dont la langue, d?une stupéfiante richesse, peint des personnages aspirant au bien et à l'amour, mais prisonniers de forces qui les dépassent et incapables de se soustraire à la mécanique de leur destin. Après Les Masques du héros, La Tempête, Le Septième Voile, Juan Manuel de Prada poursuit dans Une imposture une ?uvre remarquable sur la faiblesse et l'inconsistance humaines qui vouent les êtres au mal et à la trahison. Ajouter à mes livres
10 Toutes les vagues de l'océan
Victor del Arbol
66 critiques 87 citations

Gonzalo Gil reçoit un message qui bouleverse son existence : sa soeur, de qui il est sans nouvelles depuis de nombreuses années, a mis fin à ses jours dans des circonstances tragiques. Et la police la soupçonne d?avoir auparavant assassiné un mafieux russe pour venger la mort de son jeune fils. Ce qui ne semble alors qu? un sombre règlement de comptes ouvre une voie tortueuse sur les secrets de l?histoire familiale et de la figure mythique du père, nimbée de non-dits et de silences. Cet homme idéaliste, parti servir la révolution dans la Russie stalinienne, a connu dans l?enfer de Nazino l?incarnation du mal absolu, avec l?implacable Igor, et de l?amour fou avec l?incandescente Irina. La violence des sentiments qui se font jour dans cette maudite ?île aux cannibales? marque à jamais le destin des trois protagonistes et celui de leurs descendants. Révolution communiste, guerre civile espagnole, Seconde Guerre mondiale, c?est toujours du côté de la résistance, de la probité, de l?abnégation que ce parangon de vertu, mort à la fleur de l?âge, a traversé le siècle dernier. Sur fond de pression immobilière et de mafia russe, l?enquête qui s?ouvre aujourd?hui à Barcelone rebat les cartes du passé. La chance tant attendue, pour Gonzalo, d?ébranler la statue du commandeur, de connaître l?homme pour pouvoir enfin aimer le père. Toutes les vagues de l?océan déferlent dans cette admirable fresque d?un xxe siècle dantesque porteur de toutes les utopies et de toutes les abjections humaines Ajouter à mes livres
11 El rojo en el azul
Jeronimo Tristante
Un républicain sur le front de l'est. España, 1938. En la vorágine de la batalla del Ebro un comunista herido es confundido con un héroe franquista. Su nueva identidad le salva la vida pero también lo obliga a alistarse en la División Azul. Convertido en espía involuntario llegará a Rusia para enfrentarse a una misión suicida que cambiará su vida para siempre. Un magnífico relato de guerra, intriga y suspense en el que nadie es quien parece ser. Ajouter à mes livres
12 Zombies de leningrado
Javier Cosnava
2 citations

1942. Los ejércitos de Hitler han invadido Rusia ya hace un año. Al llegar a la ciudad de Leningrado han decidido sitiarla, bombardearla y reducirla a cenizas para dar una lección a los soviéticos. Pero lo que no saben es que, al condenar al hambre a los millones de personas que se refugian tras sus muros, han puesto la primera piedra en el nacimiento de una legión de zombies hambrientos y de carroñeros Masticadores. Esta es su historia, la de la primera novela Z basada íntegramente en hechos reales. Y es que a veces la realidad supera a la ficción, a la imaginación desaforada del más desaforado novelista. Más de un millón de personas murieron de hambre, fueron devoradas o al menos parcialmente comidas. Escalofriante historia real. Ajouter à mes livres
13 Le dernier paradis
Antonio Garrido
18 critiques 13 citations

Jack, comme tant d?autres travailleurs, est une victime de la crise des années 30. Renvoyé parce qu?il est juif de l?usine Ford où il travaillait à Détroit, il retourne habiter chez son père, à New York. L?homme, vieux, colérique, sombre, à l?instar du pays, dans la dépression. Jack, sans travail, sans argent, a bien du mal à s?occuper de ce père devenu alcoolique, et à payer le loyer que le propriétaire, Kowalski, leur réclame chaque semaine de façon toujours plus insistante. Un soir que Kowalski débarque avec deux hommes de main, un coup de feu part. Persuadé qu?il va être accusé de meurtre, Jack n?a d?autre choix que de fuir le pays. Il s?embarque alors avec son ami Andrew, un idéaliste et militant communiste de la première heure, pour l?Union soviétique car cette nation nouvelle, paradis des travailleurs, cherche des ouvriers qualifiés pour développer son industrie automobile. Pourtant, une fois en URSS, les promesses s?évanouissent et les illusions laissent la place au désenchantement. Jack découvre un monde où tout est respect de l?ordre, répression et corruption. Devenu agent double bien malgré lui, il se laisse entraîner par les événements, mais il va bientôt devoir chercher à comprendre qui tire réellement les ficelles de son destin et choisir son camp, en politique comme en amour. Ajouter à mes livres
14 La Berceuse de Staline
Guillaume Prévost
9 critiques 3 citations

Mars 1920. Alors que l'enquête sur laquelle il travaille à Paris - l'assassinat sauvage d'un ancien espion des services secrets du tsar - piétine, François-Claudius Simon, brillant inspecteur du 36, quai des Orfèvres, est envoyé en mission officieuse à Moscou, pour tenter de trouver un accord avec les autorités russes sur une autre affaire, délicate, qui met en cause un ministre de premier plan. Le jeune inspecteur est prévenu : s les choses tournent mal, il devra se débrouiller seul. Pas question que le gouvernement français prenne le risque de rallumer les hostilités avec ce régime incontrôlable. Or, dans l'atmosphère de paranoïa aiguë et de complot permanent qui caractérise la Russie de Lénine, les choses ne peuvent que mal tourner. Surtout quand un certain Joseph Staline s'en mêle.... Ajouter à mes livres
15 Les meilleurs d'entre nous
Patrick Pesnot
3 critiques 13 citations

Nicolas Katz, militant internationaliste devenu apparatchik du Parti et membre du service de renseignement de l'Armée rouge, le GRU, voit peu à peu ses certitudes militantes s'effondrer.Staline a commencé ses purges et Katz a peur.Pour sa vie, pour sa femme Sarah et pour sa fille Rachel. Il a d'autant plus de raisons d'avoir peurqu'il n'ignore rien des méthodes de ses « camarades » dans les caves de la Loubianka !Quel jeu joue son ami d'enfance Jacob Stobline, lui qui a été à ses côtés au long de ces trente années ? Et quelles ont été les relations qu'il a entretenues avec Sarah ?Le roman débute en 1937, au moment où Nicolas se sent traqué.Puis, en remontant le temps, nous suivons Katz dans son rôle de commis-voyageur de la Révolution dans l'Europe de l'avant-Seconde Guerre mondiale découvrant les manipulations de Staline. Par exemple, ces armes défectueuses livrées aux révolutionnaires espagnols contre de l'or bien réel. Ou encore les man?uvres secrètes en faveur d'Hitler...Il veut encore y croire, cet idéaliste, mais au fil du récit il comprend qu'il a été floué.Pour le forcer à rentrer à Moscou et donc l'éliminer, sa fille Rachel, pensionnaire en Suisse, est enlevée. Mais c'est à Paris que Katz se rend. C'est à Paris qu'il va tenter de dénoncer les agissements de Staline. Traqué, il cherche à renouer des contacts avec ceux qu'il pense être des « amis fiables ». Mais la mort frappe toujours avec un coup d'avance. Il ne peut plus accorder sa confiance à quiconque, pas même aux femmes en lesquelles il l'avait placée : Sarah, Olga, Anna Kedrova, toutes sont devenues suspectes.Jusqu'à la fin, cet homme aux idéaux purs s'est fait berner par tous ceux qui lui ont été les plus chers.Il y a cru, en vain. Ajouter à mes livres
16 L'acteur qui voulait tuer Staline
Paul Goldberg
2 critiques 10 citations

URSS, février 1953. Alors que les purges antisémites font rage, trois émissaires du gouvernement soviétique débarquent au beau milieu de la nuit chez le vieux Solomon Shimonovich Levinson, ancien acteur du défunt théâtre yiddish de Moscou. À leur grande surprise, Solomon s’avère un adepte hors pair du close-combat et sa réaction est aussi inattendue que douloureuse. En fuite, notre homme imagine la solution qui lui permettrait d’arranger ses affaires, et par la même occasion celles de son pays : en finir avec Staline. Il décide donc de réunir un petit groupe d’acteurs et d’intellectuels dans le but d’assassiner le « petit père des peuples ». Il faut dire que depuis quelque temps déjà ce dernier a sombré dans la folie. Le complot juif fait à nouveau la une des journaux. On parle de convois de déportés juifs vers la Sibérie, d’un nouvel holocauste. Devant la menace d’une guerre nucléaire, les Occidentaux hésitent à intervenir. Solomon, entouré entre autre d’un médecin et d’un ingénieur noir américain, arrivera-t-il à mener sa mission à bien ? Le 5 mars 1953, Joseph Staline meurt officiellement des suites d’une hémorragie cérébrale. Que s’est-il réellement passé ? Le genre pourtant éprouvé du roman historique est parcouru d’un nouveau frisson. Avec un récit iconoclaste, anachronique, provocateur, Paul Goldberg bouleverse en effet avec une audace inédite et un humour ravageur les fondamentaux du genre et nous offre une remarquable réflexion sur notre monde doublée d’un rare plaisir de lecture. Ajouter à mes livres
17 Rouge Sibérie
Paul Watkins
5 critiques 2 citations

Septembre 1939. La Seconde Guerre mondiale a commencé. Alors que les combats font rage en Pologne, l'obsession de Staline pour le trésor disparu de Nicolas II est ravivée quand un des ses indicateurs prétend avoir retrouvé la trace de l'homme qui avait été mandaté par le tsar pour dissimuler son or. Mais l'homme est retrouvé poignardé. Staline convoque alors au Kremlin l'inspecteur Pekkala et lui ordonne de démasquer le meurtrier. Pour accomplir sa mission, Pekkala doit retourner à Borodok, le goulag tristement célèbre où il a séjourné de nombreuses années en tant que prisonnier. Le premier détective de Staline devra s'y faire passer pour un détenu, dans le but d'élucider le mystère... Mais cette mission, qui fait resurgir un passé cauchemardesque, n'est-elle pas de trop pour l'ingénieux Pekkala ? Ajouter à mes livres
18 Le violoniste
Mechtild Borrmann
68 critiques 24 citations

Moscou, 1948. Alors que le violoniste virtuose Ilja Grenko quitte la salle de concert sous des tonnerres d'applaudissements, son stradivarius à la main, il est arrêté et conduit à la terrifiante Loubianka, le siège du KGB, sans comprendre ce qu'on lui reproche. Après des jours de privations, d'humiliations et d'interrogatoires, Ilja signe des aveux absurdes qui le condamnent à vingt ans de goulag, après qu'on lui a promis que sa femme Galina et leurs deux très jeunes enfants ne seront pas inquiétés. Mais sa famille est envoyée en exil au bout du monde, dans un enfer à ciel ouvert, le Kazakhstan. Le violon de Grenko d'une valeur inestimable disparaît à jamais. Deux générations et quelques meurtres plus tard, le petit-fils de Ilja, Sasha, se met en quête du stradivarius et apprend les heures les plus sombres de l-histoire de sa famille, broyée par le régime totalitaire et ses hommes de main, indifférents à toute dignité humaine. Ajouter à mes livres
19 Les neiges bleues
Piotr Bednarski
35 critiques 37 citations

Suggestion de Thyuig. " [...] la température était tombée en dessous de moins quarante degrés. La neige se fit bleue et la limite entre terre et ciel s'estompa. Le soleil, dépouillé de sa splendeur et privé de son éclat, végétait désormais dans une misère prolétarienne. Le froid vif buvait toute sa chaude et vivifiante liqueur - désormais seuls le feu de bois, l'amour et trois cents grammes quotidiens d'un pain mêlé de cellulose et d'arêtes de poisson devaient nous défendre contre la mort. " Au c?ur du système répressif soviétique des années 1940, dans l'antichambre du goulag, quelque part en Sibérie, un petit garçon de huit ans tente de conserver cette joie de vivre propre à l'enfance. Malgré les morts, les disparitions, les emprisonnements, le jeune Petia, condamné à devenir adulte avant d'avoir dix ans, va survivre grâce à la foi, mais surtout grâce à la poésie. Un récit autobiographique bouleversant. Ajouter à mes livres
20 Gorky park
Martin Cruz Smith
3 critiques 2 citations

Suggestion de Sauveterre. Moscou. Dans la neige qui recouvre le parc Gorki, un milicien découvre trois cadavres abattus par balles : deux hommes et une femme, le visage et les membres mutilés. L'enquête est confiée au commissaire Arkadi Renko, de la brigade criminelle de la ville. Flic intègre, il est cependant sans illusion. Si le KGB s'intéresse aussi à ce triple meurtre, c'est que l'affaire doit mettre en cause de hautes personnalités de la Nomenklatura. S'attendant à tout moment à se voir retirer le dossier, Renko, malgré les obstacles et les dangers, ira jusqu'au bout dans sa quête qui s'achèvera aux États-Unis.Salué par la critique à sa sortie comme un chef-d'?uvre,Gorki Parkvaut d'abord pour sa vraisemblance : cette reconstitution de l'univers moscovite des années quatre-vingt reste d'une grande crédibilité. L'autre intérêt du récit tient au personnage de Renko, un passionné vertueux confronté à la corruption. Ajouter à mes livres
21 Le train vert
Herbert Lieberman
3 critiques 1 citation

Le train vert assurant la liaison entre Leningrad et Helsinki vient d'être immobilisé par l'Armée rouge à quelques kilomètres de la frontière finlandaise. Des dessous diplomatiques de cette halte forcée, les occupants du train ignorent tout. Peter Stern, Frau Kunkel, Junji Asawa : tous sont, en apparence, des touristes ordinaires. Autour des voies, les militaires s'installent dans le crépuscule et l'attente. Les wagons bruissent de rumeurs d'espionnage et une évasion se prépare. Partant de l'expérience quotidienne des otages pour s'intéresser, par paliers, aux forces en présence sur la scène internationale, ce grand thriller politique cerne au plus près la réalité humaine de la Guerre froide. Ajouter à mes livres
22 Les Gens d'en face
Georges Simenon
6 critiques 6 citations

" Comment ! vous avez du pain blanc ! " Les deux Persans entraient dans le salon, le consul et sa femme, et c'était celle-ci qui s'extasiait devant la table couverte de sandwiches joliment arrangés. Or, il n'y avait pas une minute qu'on disait à Adil bey : " - II n'existe que trois consulats à Batum : le vôtre, celui de Perse et le nôtre. Mais les Persans sont infréquentables." C'était Mme Pendelli qui parlait ainsi, la femme du consul d'Italie, et celui-ci, affalé dans un fauteuil, fumait une mince cigarette à bout rose. Les deux femmes se rejoignirent en souriant au milieu du salon au moment précis où des sons, qui n'avaient été jusque-là qu'une rumeur vague dans la ville ensoleillée, s'amplifiaient et soudain, au coin de la rue, éclataient en fanfare. Alors tout le monde gagna la véranda pour regarder le cortège. Ajouter à mes livres
23 Les amoureux de Léningrad
Charles Exbrayat
1 critique 1 citation

Qui est le traître qui a signalé à la police stalinienne la filière organisée par le pope Gleboff pour faire passer en Occident les amateurs de liberté ? L'étudiant Tolgenho qui s'en vante pour obliger Ioula, la fiancée de son camarade Boris, à se soumettre à sa fantaisie... ou le pope lui-même que Ioula aperçoit en compagnie d'un policier? Elle ne sait plus et les hésitations de ce gare conduisent à des fausses manœuvres dangereuses dans la Russie de 1933, comme l'expérimentent à leurs dépens Les Amoureux de Leningrad. La faute à qui ? Aux perplexités de Ioula ou à la fatalité ? La jaune Russe a péché par manque de foi, mais la confiance absolue ne donne pas de meilleurs résultats, ainsi qu'il appert de l'aventure des Amoureux de Saint-Etienne, où l'on voit le Destin s'amuser à bloquer l'une après l'autre, par la naïveté de Lulu la Crêpe, les issues qui permettraient au maître en baratin Jo la Douceur d'échapper à la sentence du Corse. A croire que les filles d'Eve sont vouées à être un instrument de perte pour tous les Adams du monde, comme eu semble persuadé Christovîo, l'ermite des grands espaces portugais où l'on élève des taureaux - mais quelle part ont réellement Claudia et Amalia dans le sort des Amoureux du Ribatejo ? Lisez pour en juger leur dramatique histoire, la dernière du trio de nouvelles publiées dans ce volume. Ajouter à mes livres
24 Le météorologue
Olivier Rolin
46 critiques 52 citations

Suggestion de Petitebalabolka. Son domaine c?était les nuages. Sur toute l?étendue immense de l?URSS, les avions avaient besoin de ses prévisions pour atterrir, les navires pour se frayer un chemin à travers les glaces, les tracteurs pour labourer les terres noires. Dans la conquête de l?espace commençante, ses instruments sondaient la stratosphère, il rêvait de domestiquer l?énergie des vents et du soleil, il croyait "construire le socialisme", jusqu?au jour de 1934 où il fut arrêté comme "saboteur". À partir de cette date sa vie, celle d?une victime parmi des millions d?autres de la terreur stalinienne, fut une descente aux enfers. Pendant ses années de camp, et jusqu?à la veille de sa mort atroce, il envoyait à sa toute jeune fille, Éléonora, des dessins, des herbiers, des devinettes. C?est la découverte de cette correspondance adressée à une enfant qu?il ne reverrait pas qui m?a décidé à enquêter sur le destin d?Alexéï Féodossévitch Vangengheim, le météorologue. Mais aussi la conviction que ces histoires d?un autre temps, d?un autre pays, ne sont pas lointaines comme on pourrait le penser : le triomphe mondial du capitalisme ne s?expliquerait pas sans la fin terrible de l?espérance révolutionnaire. Ajouter à mes livres
25 Orgasme à Moscou
Edgar Hilsenrath
23 critiques 14 citations

Guerre froide, 1970. La fille du patron de la mafia new yorkaise, Anna Maria Pepperoni, connaît son premier orgasme lors d'un voyage de presse à Moscou. Le fauteur de trouble(s) ? Sergueï Mandelbaum, fils de rabbin et dissident juif fauché doté d'une étonnante propension à susciter des orgasmes. La mafia met tout en oeuvre pour le faire venir aux Etats-Unis afin d'épouser Anna Maria, mais le passeur qu'elle a recruté est un dangereux dépeceur sexuel. Les obstacles, et pas seulement diplomatiques, s'accumulent. Ecrit en 1979, entre Le Nazi et le barbier et Fuck America, ce livre hautement " politique " relève du divertissement loufoque et survolté. Ajouter à mes livres
26 Partie de chasse
Enki Bilal
11 critiques 9 citations

" Et si Vassili Alexandrovitch m'a sauvé la mise en faisant de moi l'artisan du grand bond de la paysannerie bulgare, comme on disait en 1958... C'est toujours le même cauchemar que j'ai depuis... Celui d'un monstre obscène et ambigu venu de je ne sais quelle étoile à jamais refroidie... Et ce monstre il m'arrive de penser que c'est moi, Vasil Stroyanov, à moins que ce ne soit le Parti lui-même, dont je ne suis qu'une bouche imprécatrice, qu'une griffe atroce... Ajouter à mes livres
27 Bouche du diable
Jérôme Charyn
2 critiques 2 citations

L'histoire hallucinante deBouche du diablecommence par un jour d'hiver en Ukraine,à la fin de la deuxième guerre mondiale. Un jeune garçon, à moitié mort de froid dans la neige, est recueilli par une vieille paysanne. Son destin le mènera de l'orphelinat d'État de Karkhov jusqu'aux Etats-Unis où, sous le nom d'emprunt de William Budd, il servira d'agent de liaison aux services soviétiques. Avant de chercher en vain à échapper à son embrigadement.Bouche du diable,écrit par le romancier Jerome Charyn et somptueusement dessiné par Boucq, démarre comme un récit d'espionnage avant de dériver peu à peu vers le fantastique et la fable métaphysique. C'est aussi une mise en images de New York comme peu de bandes dessinées ont su en proposer. Boucq alterne avec le même bonheur les scènes de rue dénuées de complaisance, une poursuite dantesque dans les égouts de la ville ou des plongées vertigineuses du haut d'un gratte-ciel en construction. Une oeuvre forte où le réalisme le plus cru voisine de purs moments de spiritualité Ajouter à mes livres
28 Little Tulip
Jérôme Charyn
47 critiques 29 citations

Emprisonné en même temps que ses parents, c'est à l'âge de sept ans que Pavel a découvert l'enfer du goulag. Séparé des siens, il a dû apprendre à survivre seul. Quelques années plus tard, il connaît bien les règles qui régissent son univers: la violence permanente, l'incurie des gardiens, la toute-puissance des chefs de gangs,... Il sait que s'adapter et s'endurcir ne suffisent pas. Grâce à ses talents de tatoueur, il obtient la protection de Kiril la Baleine, le plus cruel des caïds. Mais s'allier avec le diable a toujours un prix... Ajouter à mes livres
29 Le Tour de valse
Ruben Pellejero
7 critiques 4 citations

En septembre 1946, Vitor Kolonieitsev est arrêté sur dénonciation anonyme et déporté en Sibérie au camp de Taïchet. Il est condamné à dix ans de rééducation par le travail. Il laisse une femme, Kalia, et deux enfants, Serioja et Voulia. Les années passent. Kalia correspond régulièrement avec son mari. Jusqu'au jour où celui-ci lui demande d'arrêter de lui écrire, ses lettres ravivant toute l'ignominie de la situation. Kalia essaie tant bien que mal de survivre, elle qui est considérée comme la femme d'un Zek, un ennemi du peuple. Avril 1953. Staline meurt et, dans les mois qui suivent, des milliers de prisonniers reviennent des camps. Mais pas Vitor. Sans nouvelles, Kalia décide d'aller en Sibérie, pour le retrouver. Elle doit gagner peu à peu la confiance de la population, peu encline à parler de ce qui se passait dans les camps à quelques kilomètres de chez eux. Au fil des semaines, elle rencontre d'anciens Zeks restés dans la région, n'ayant plus nulle part où aller. Elle va alors apprendre toute l'horreur de leurs conditions de vie, et l'instauration d'une pratique particulièrement perverse: le tour de valse. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          3127