AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Transhumanisme, posthumains : faut-il en avoir peur ?


Cette liste vous présente les différents essais traitant du transhumanisme, un courant "utopiste" qui soulève bien des questions. Mais avec l'essor des nouvelles technologies (thérapies géniques, nanotechnologies réparatrices, hybridation homme-machine...), s'agit-il encore d'une utopie ?


1 Transhumain
Bruce Benderson
8 citations

Transhumain décrit le temps, pas si lointain, où la biologie et la technologie seront étroitement imbriquées et produiront une nouvelle espèce humaine dont les facultés seront améliorées et augmentées considérablement. Un grand nombre de savants en train de travailler aujourd'hui se sont rendus compte que les progrès de la technologie sont en train de s'accroître de manière exponentielle. On estime que durant les vingt premières années du XXIe siècle plus de progrès seront accomplis que pendant tout le vingtième siècle. Dans vingt ans, on aura un modèle complet du cerveau humain, et notre corps sera plus prothétique que biologique. En même temps, la taille des ordinateurs, qui a déjà diminué très rapidement, atteindra des proportions microscopiques.Toutes ces conditions mèneront à l'avènement d'un être humain nouveau : moitié mécanique, moitié biologique, avec un cerveau-ordinateur qui sera capable de cogiter cinq mille fois plus rapidement et qui possédera une mémoire très étendue. Les savants et les philosophes ont appelé l'arrivée du surhumain et son super-cerveau "La Singularité". Ce livre examine leurs idées et décrit les projets actuels en vue de produire une nouvelle espèce humaine. On rencontrera des machines intelligentes qui peuvent sentir et reconnaître des visages, des muscles artificiels qui sont presque identiques au tissu musculaire humain, des robots élevés comme des enfants, des ordinateurs que l'on peut manipuler sans les toucher, seulement par les ondes du cerveau, et des changements radicaux de notre environnement sur le plan sub-atomique par la technologie. Ajouter à mes livres
2 La tentation transhumaniste
Franck Damour
1 citation

Transhumanisme. Il y a quelques années, ce terme était peu connu du public, avant les livres de ou Jean-Claude Guillebaud. Quelle est cette idée parmi « les plus dangereuses du monde » ? Ni plus, ni moins que de faire de la transformation des corps, puis de toute l'espèce humaine, un objectif majeur. Cette transformation, dans le sens d'une augmentation des capacités et d'un allongement considérable de l'espérance de vie, serait le fruit d'une convergence des nouvelles technologies. Ce courant utopiste est révélateur des glissements sismiques que la définition de l'humain est en train de vivre. Des frontières autrefois établies, sont mises à mal par l'essor technologique : frontière entre l'humain et l'animal, entre l'humain et la machine, entre le corps et l'esprit. Un état des lieux et un diagnostic ne sauraient suffire. Il faut en effet poser un jugement et, s'il rencontre quelque estime, le soumettre à la discussion publique. Faut-il se résoudre à dire adieu à cet humain qui doit faire l'amour pour avoir des enfants ? Qui doit apprendre et s'exercer pour connaître ? Qui souffre et meurt, et apprend à rester un vivant ? Dire adieu à cet humain qui doit se discipliner, éduquer son corps, écouter son âme ? Ajouter à mes livres
3 Demain les Posthumains
Jean-Michel Besnier
2 critiques 6 citations

Clones, robots, cyborgs, organes artificiels... : la science-fiction d'hier devient notre réalité et l'on se demande déjà comment préserver une définition de l'humain. Chez ceux que les machines fascinent, Jean-Michel BESNIER perçoit une forme de lassitude - voire de honte - d'être seulement hommes. Aux autres qui, au nous d'idéaux humanistes, refusent les progrès techniques, il reproche en revanche leur inconséquence : n'ont-ils pas cru que la liberté humaine consistait à s'arracher à la nature - ce que la technique permet d'obtenir effectivement? Les métaphysiciens de toujours souhaitent que l'Esprit triomphe de la Nature. Les visionnaires d'aujourd'hui, proclamant l'avènement du posthumain, annoncent la réalisation concrète de cette ambition. Grâce à son ingéniosité, l'homme n'aura bientôt plus le souci de naître : il s'autoproduira. II ne connaîtra plus la maladie : des nanorobots le répareront en permanence. Il ne mourra plus, sauf à effacer volontairement le contenu téléchargé de sa conscience.Mais comment vivrons-nous dans ce monde-là? Quelle éthique nous mettra en harmonie avec une humanité élargie, capable d'inclure autant les animaux que les robots ou les cyborgs? Quels droits, par exemple, devrons-nous accorder à ces robots chargés, là où les hommes sont défaillants, de rendre nos fins de vie plus humaines? Les utopies posthumaines nous obligent à affronter ces questions, à évaluer nos dispositions à engager le dialogue avec cet autre, hier animal ou barbare, aujourd'hui machine ou cyborg. N'est-ce pas là justement, aujourd'hui comme hier, que se joue la grandeur de l'humain? Ajouter à mes livres
4 Le post-humanisme - Qui serons-nous demain ?
Jean-Michel Besnier
1 critique

Cyborgs, surhommes, mutants, clones, et robots : Les biotechnologies, les technologies d'information, la robotique, les nanotechnologies et les neurosciences, sont en train de bouleverser très rapidement ce que nous sommes: nos corps, nos esprits, notre langage, notre rapport au monde et notre héritage naturel, et elles nourrissent des utopies transhumanistes. Les utopies tranhumanistes : Mais que signifie l'espoir mis dans ces technologies pour accroître nos capacités physiques et mentales, résister aux virus, trouver l'éternelle jeunesse, bref nous affranchir de notre condition humaine imparfaite, limitée et mortelle ? Un questionnement philosophique d'une grande actualité : Jean-Michel Besnier explore ces utopies transhumanistes et s'interroge sur les raisons de vouloir écarter le corps biologique et de souhaiter s'arracher à ce qui fait de nous des humains, distincts des animaux, des dieux et des machines. Il nous invite, en laissant de côté les positions morales trop simplistes qui conduisent au refus craintif du progrès technologique ou à des positions antihumanistes, à nous interroger sur nos devenirs possibles, sur les valeurs existantes et à inventer qui accompagneraient notre nouvelle humanité. Un questionnement philosophique d'une grande actualité. Ajouter à mes livres
5 Encyclopedie du trans/posthumanisme : L'humain et ses préfixes
Gilbert Hottois
Les préfixes de l'humain sont nombreux (ab- in-, para-, pré-, post-, proto-, sub-, sur-, trans-humain...). Ils invitent à réfléchir à la nature, aux limites et aux transformations de l'être humain ainsi qu'aux réactions intellectuelles et émotionnelles suscitées. Le trans/posthumanisme concerne toutes les techniques matérielles d'augmentation ou d'amélioration (physique, cognitive, émotionnelle) de l'homme, une perspective volontiers située dans le prolongement de l'humanisme progressiste des Lumières. Mais l'homme « amélioré ou augmenté » - « transformé » - pourrait s'éloigner toujours davantage des conditions de l'homme naturel « cultivé » ordinaire. Le transhumanisme risque de verser, brutalement ou imperceptiblement, dans le posthumanisme, référant à des entités qui, bien que « descendant » de l'homme, seraient aussi étrangères à celui-ci que l'espèce humaine est éloignée des formes de vie paléontologiques. Le posthumanisme flirte avec le nihilisme et l'imagination apocalyptique. Aux franges les plus audacieuses de la bioéthique, l'Encyclopédie n'écarte pas plus qu'elle ne focalise les questions éthiques. Elle englobe, sans les confondre, l'analyse conceptuelle, l'extrapolation technoscientifique et l'imagination spéculative. La première partie « Philosophie et éthique » est consacrée au débat philosophique relatif au trans/posthumanisme. Les entrées reflètent le vocabulaire conceptuel propre aux principaux auteurs trans/posthumanistes et à leurs critiques directs. La deuxième partie « Technoscience et médecine d'amélioration » parcourt les références actuelles aux sciences et aux techniques biomédicales inhérentes à la problématique transhumaniste. Elle distingue entre ce qui se fait, pourra probablement se faire ou relève du domaine de la projection spéculative et imaginaire. La troisième partie « Techniques, arts et science-fiction » est centrée autour des échanges entre technosciences et créations artistiques, spécialement l'imaginaire de la science-fiction où les thèmes post/transhumanistes sont fortement représentés. Ajouter à mes livres
6 Le transhumanisme est-il un humanisme ?
Gilbert Hottois
1 critique

Les idées, les critiques, les fantasmes, espoirs et angoisses transhumanistes sont culturellement omniprésents. La notion centrale d'amélioration/augmentation des capacités humaines n'est pas neuve. Ce qui est nouveau et qui porte le transhumanisme est que de la médecine à la robotique, des biotechnologies aux sciences cognitives, des nanotechnosciences à l'astronautique, ces idées et fantasmes connaissent de plus en plus d'ébauches de concrétisation. Ce sont ces avancées technoscientifiques projetées comme à poursuivre indéfiniment dans l'avenir qui provoquent la réflexion philosophique, éthique, politique, et lui accordent du poids et du sérieux Gilbert Hottois est professeur émérite de l'Université libre de Bruxelles. Il est Membre de l'Académie royale de Belgique ainsi que de l'Institut International de Philosophie. Professeur invité dans plusieurs universités d'Amérique du Nord et du Sud, d'Afrique et d'Europe, dont le Collège de France en 2003, il est l'auteur de plus de vingt livres et l'éditeur scientifique d'autant d'ouvrages collectifs, dont un dictionnaire et une encyclopédie de bioéthique. Ajouter à mes livres
7 Transhumanisme : A la limite des valeurs humanistes
Charles Susanne
Le groupe de réflexion Darwin a envisagé d'étendre ses sujets de réflexion au transhumanisme, à la limite de l'humanisme et du posthumanisme, termes que le présent ouvrage tente de définir, tant la littérature sur ce sujet est parfois confuse. Les améliorations de l'humain peuvent être envisagées dans de nombreux domaines médicaux et psychologiques. Mais où se trouve, dans ces domaines, la limite entre thérapeutique et ce que l'on peut considérer comme de l amélioration ? Les auteurs proposent comme voie raisonnable de vivre avec nos techno-sciences, en dehors de la technophobie et de la technophilie. Il est vain de prendre comme idéal, d'une part, un retour illusoire à la Nature ou, d'autre part, à un monde uniquement artificiel ; il est vain aussi de considérer que toutes les innovations technologiques seraient bonnes ou, a contrario, d'utiliser le principe de précaution à tort et à travers. Paradis terrestre ou apocalypse ? Impossible de généraliser une conclusion tant les applications techniques sont variables, de l'ingénierie génétique à la lutte contre le vieillissement, de la nanomédecine aux aspects eugéniques, du dopage physique au dopage intellectuel, des implants bioniques aux membres bioniques. Impossible aussi de juger raisonnablement d'élucubrations fantasmatiques ou de projets de science-fiction. Restons donc attentifs, continuons à nous informer, restons critiques ! Le groupe Darwin espère pouvoir y contribuer modestement par ce livre. Notre horizon devrait être celui d un monde, où les humains cherchent à vivre humainement avec les techniques. Il est donc le devoir de tout citoyen probe et libre de s'informer, de mesurer correctement les enjeux. Ajouter à mes livres
8 Humain, post-humain
Dominique Lecourt
L'attrait de l'inconnu semble avoir cédé le pas devant la peur de l'incertain. Désormais, le discours des bio-catastrophistes domine le monde. Le procès de la technique est ouvert pour s'être emparée de la vie. Montrés du doigt, médecins et chercheurs menaceraient la nature humaine elle-même en bouleversant la procréation, la sexualité, l'alimentation, le vieillissement, la mort ? Bref, l'humanité serait appelée à disparaître. Le fantôme d?un bébé cloné a mobilisé toutes les peurs de la planète : « crime contre l'humanité », « contre l'espèce humaine » ou au contraire une puissante incitation à faire preuve d'inventivité normative ? L'embryon humain est-il sacré ? Allons-nous abolir les dispositions légales favorables à l'avortement ? Saurons-nous repenser nos modes de vie et nos institutions modernes passablement délabrées ? Annoncée naguère par les techno-prophètes comme surhumanité, la post-humanité est aujourd'hui dépeinte sous les traits de l'inhumanité même. Mais l'éthique ne saurait se borner à formuler des interdictions. Elle a vocation à explorer et affiner de nouveaux modes d'être. Cela relève de la responsabilité de tous. Ajouter à mes livres
9 Complexité du posthumanisme : Trois essais dialectiques sur la sociologie de Bruno Latour
Frédéric Vandenberghe
L'auteur propose ici une analyse critique du post-humanisme dans une perspective humaniste qui, si elle exagère parfois l'étendue du risque, pouvant sembler catastrophiste voire conservatrice, est avant une lutte politique contre les réifications de notre époque. A partir des philosophies et sociologies post-humanistes de la technologie, expressions idéologiques de la logique culturelle du néo-capitalisme, il développe une critique post-marxiste de l'économie bio-politique. Ajouter à mes livres
10 La tentation de l'homme-Dieu
Bertrand Vergely
4 critiques 22 citations

Considérer l'homme, ce n'est pas forcément faire de lui un dieu ; respecter la démocratie, ce n'est pas nécessairement céder aux passions démocratiques liées à l'égalité ou à la sécurité. Dans cet essai vif et engagé, Bertrand Vergely pointe les effets dramatiques d'un fantasme qui prend aujourd'hui de plus en plus de place : le désir d'être sans limite. Le transhumanisme promet d'en finir avec la mort : l'homme sera-t-il plus libre en devenant un corps perpétuel ? Sera-t-il plus vivant lorsque la naissance naturelle et la différence sexuée auront été abolies ? Sera-t-il plus heureux parce que le monde de demain sera celui de la réussite pour tous et du risque zéro ? En un mot, va-t-on vraiment servir le genre humain en faisant advenir l'homme-Dieu inscrit dans les rêves inavoués de l'humanisme occidental ? Et si nous cessions de promouvoir ce colosse aux pieds d'argile qu'est l'homme-Dieu ? Nous pouvons nous libérer de son désespoir et de son orgueil nihilistes. Sa tyrannie n'est pas une fatalité. Il suffit de le vouloir. Ajouter à mes livres
11 La mort de la mort
Laurent Alexandre
4 critiques 20 citations

La révolution de la vie ou comment la biotechnologie va bouleverser l'humanité. La génomique et les thérapies géniques, les cellules souches, la nano-médecine, les nanotechnologies réparatrices, l'hybridation entre l'homme et la machine sont autant de technologies qui vont bouleverser en quelques générations tous nos rapports au monde. Il est aussi probable que l'espérance de vie doublera au minimum, au cours du XXIe siècle. Le face-à-face entre les bioconservateurs et les bioprogressistes va aller en s'amplifiant. De l'homme réparé à l'homme augmenté, il n'y a qu'un pas qui sera inévitablement franchi. Que deviendra notre système de retraites actuel quand l'espérance de vie atteindra cent quatre-vingts ans ? L'homme changera-t-il de nature ? Les religions seront-elles anéanties ou revivifiées ? La mort de la mort préfigure-t-elle la mort de Dieu ? Ajouter à mes livres
12 Nous deviendrons immortels - Superheros - Scientologues - Transhumains
Pierre-José Billotte
N.A.S.A., 14 janvier 2004, 15h25 - États-Unis, côte est. George W. Bush entre en campagne et lance la colonisation du système solaire. Et si ce jour-là, ironie de l'histoire, le président célébrait la fin du monde américain ? Mais pourquoi cette société bascule-t-elle avec autant d'aisance dans le fantastique technologique que lui suggère la science-fiction ? Et si la science-fiction de l'âge d'or n'était pas de la fiction ? Où veut-elle réellement emmener le peuple américain ? La religion qui fut souvent dans l'histoire le plus acharné contre-pouvoir de la science, est-elle en mesure de s?opposer à cette nouvelle fièvre ? Ou tout le contraire ? Et si finalement la prophétie de Ray Bradbury disait juste ? Les Américains, ou peut-être de nouveaux Américains, deviendront-ils un jour immortels ? Ajouter à mes livres
13 Serons-nous immortels ? : Oméga 3, nanotechnologies, clonage...
Ray Kurzweil
L'immortalité ? Ce rêve est peut-être à notre portée. Les découvertes actuelles et attendues dans le domaine des biotechnologies et des nanotechnologies vont nous permettre d'allonger considérablement notre espérance de vie. Ray Kurzweil et Terry Grossman nous expliquent pourquoi, et nous montrent comment tirer parti de ce que l'on sait déjà. Ils explorent les incroyables perspectives offertes par la science. Ils nous apprennent comment adapter notre régime alimentaire et nous expliquent quels sont les exercices physiques à pratiquer et les tests médicaux à prévoir. Tout cela nous permettra d'éviter 90 % des maladies mortelles qui nous menacent et de vivre longtemps, voire éternellement... en bonne santé ! " Cet ouvrage remet en question, sans aucun a priori, les croyances populaires concernant le vieillissement ou la maladie. Il offre des solutions innovantes pour demeurer jeune et en bonne santé, éternellement. " Ajouter à mes livres
14 Humanité 2.0 : la bible du changement
Ray Kurzweil
2 critiques

Nous entrons dans une nouvelle ère où la définition même de l'être humain va évoluer fortement et s'enrichir. Notre espèce va se libérer des bases de sa génétique et réaliser des prouesses inimaginables en terme d'intelligence, de progrès matériel et de longévité. Dans cette union de l'homme et de la machine, le savoir et les compétences implantés dans nos cerveaux se combineront aux vastes capacités, à la rapidité et aux capacités de partage de nos créations technologiques. Cette fusion est la base de la Singularité, la nouvelle ère de l'humanité. Ajouter à mes livres
15 La révolution transhumaniste
Luc Ferry
5 critiques 5 citations

" Ne croyez surtout pas qu'il s'agisse de science-fiction : 18 avril 2015, une équipe de généticiens chinois entreprenait d'"améliorer" le génome de quatre-vingt-trois embryons humains. Jusqu'où ira-t-on dans cette voie ? Sera-t-il possible un jour (bientôt ? déjà ?) d'"augmenter" à volonté tel ou tel trait de caractère de ses enfants, d'éradiquer dans l'embryon les maladies génétiques, voire d'enrayer la vieillesse et la mort en façonnant une nouvelle espèce d'humains "augmentés' ? Nous n'en sommes pas (tout à fait) là, mais de nombreux centres de recherche "transhumanistes" y travaillent partout dans le monde, avec des financements colossaux en provenance de géants du Web tel Google. Les progrès des technosciences sont d'une rapidité inimaginable, ils échappent encore à toute régulation. En parallèle, cette "infrastructure du monde' qu'est le Web a permis l'apparition d'une économie dite "collaborative", celle que symbolisent des applications comme Uber, Airbnb ou BlaBlaCar. Selon l'idéologue Jeremy Rifkin, elles annoncent la fin du capitalisme au profit d'un monde de gratuité et de souci de l'autre. N'est-ce pas, tout à l'inverse, vers un hyperlibéralisme, vénal et dérégulateur, que nous nous dirigeons ? Certaines perspectives ouvertes par les innovations technoscientifiques sont enthousiasmantes, d'autres effrayantes. Ce livre cherche d'abord à les faire comprendre, et à réhabiliter l'idéal philosophique de la régulation, une notion désormais vitale, tant du côté de la médecine que de l'économie. " Ajouter à mes livres
16 Les premières victimes du transhumanisme
Jean-Marie Le Méné
Nous sommes entrés dans une période de marchandisation du vivant et une nouvelle étape va encore être franchie. Dans l'histoire, c'est un événement sans précédent. Aujourd'hui, la quasi-totalité d'une population, éliminée sur le critère de son génome imparfait, a disparu. L'extinction de cette partie de l'humanité est le fait d'un eugénisme efficace vendu par des marchands, acheté par l'État et mis en oeuvre par la médecine. Une redoutable machine à trier les humains arrive de la Silicon Valley sur le marché européen. Elle est précédée d'une clinquante caravane commerciale. De guerre lasse, j'étais prêt à entendre ceux qui me conseillaient de déposer les armes. Le faire aurait été une capitulation. Jean-Marie Le Méné est le principal adversaire de l?eugénisme en France. La fondation Jérôme Lejeune qu'il a créée et qu'il préside depuis vingt ans accueille en consultation les rescapés de ce « racisme chromosomique » et finance la recherche pour les guérir. Ajouter à mes livres
17 Aux frontières de l'Humain
Pierre Koest
Tels des exilés, nous nous trouvons aujourd'hui dans l'entre-deux d'une frontière, qui sépare l'Humain du Trans-humain. Les progrès vertigineux de la convergence des nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives font miroiter un futur aux accents utopiques, qui nous promet longévité accrue et augmentation exponentielle de nos capacités biologiques. Mais apparait conjointement la menace d'un triomphe de l'intelligence artificielle et à terme de l'extinction de ce que l'on nommait humanité. Ajouter à mes livres
18 Le transhumanisme est un intégrisme
Mathieu Terence
2 critiques 5 citations

Le romancier dissèque le mouvement transhumaniste, met au jour ses fondements idéologiques ainsi que les moyens financiers et médiatiques qui lui ont permis de se développer. Il dénonce une illusion du libéralisme mondialisé, l'apologie d'un corps entièrement dévoué à la performance et la négation intégriste de l'humanité. Ajouter à mes livres
19 La fin de l'espèce humaine
Jean-Pierre Dickès
Ces quatre dernières années, les sciences ont fait des progrès absolument fulgurants en biologie, en génétique, en bionique et en robotique. Ceux-ci aboutissent à transformer profondément la nature de l'homme et le font évoluer vers une post-humanité dont les contours sont inquiétants ; ceci dans la mesure où ils seront issus de transgressions permanentes de l'ordre naturel. Les transhumanistes appellent notamment à une nouvelle humanité détruisant par là notre espèce en la transformant en machines. Parmi le fouillis de découvertes plus invraisemblables les unes que les autres, le docteur Jean-Pierre Dickès, après des années de recherche, essaye de faire le point sur ces nouvelles technologies ? Son livre d'une densité extraordinaire, est une mise en garde contre les savants fous qui, au nom du progrès, sont en train de détruire l'Humanité. Il y a là un avertissement solennel dont tout le monde devrait prendre conscience. avant qu'il ne soit trop tard. Ajouter à mes livres
20 La société de l'amélioration - La perfectibilité humaine des Lumières au transhumanisme
Nicolas Le Dévédec
Du dopage sportif à l'usage de psychotropes pour accroître les capacités intellectuelles ou mieux contrôler les émotions, du recours aux nouvelles technologies reproductives permettant une maîtrise croissante des naissances, au développement d'une médecine anti-âge qui oeuvre à l'effacement de toute trace du vieillissement, jamais il n'a été autant question d'améliorer l'être humain et ses performances par le biais des avancées technoscientifiques et biomédicales. L'enjeu de ce livre est de montrer que cette aspiration contemporaine à un humain amélioré marque le renversement complet de l'idéal humaniste et politique de la perfectibilité humaine formulé au dix-huitième siècle. Il ne s'agit en effet désormais plus tant d'améliorer l'être humain dans et par la société que de l'adapter en le modifiant techniquement, avec tout ce que cela implique de désinvestissement politique. Comment un tel renversement et une telle dépolitisation de la perfectibilité ont-ils pu avoir lieu ? C'est ce que tente d'éclairer cette étude à travers un vaste parcours socio-historique, des Lumières au transhumanisme. Ajouter à mes livres
21 Transhumanisme et posthumanisme
Michel Nachez
Des courants scientifiques et technologiques de très hauts niveaux prônent des idées qui peuvent paraître utopiques et poursuivent de concrètes recherches vouées à provoquer une (trans)mutation prochaine de l'être humain : homme augmenté dans ses capacités physiques et mentales, jeunesse et durée de vie prolongées, symbiose avec la machine et l'intelligence artificielle, quasi immortalité ? Le but : amener l'espèce humaine à un considérable bond évolutif et, à l'extrême, faire même quasi table rase de l'humain ? du moins de l'humain tel que nous le connaissons et le reconnaissons encore aujourd'hui ? Ce livre vous présente le transhumanisme et le posthumanisme ? qui ne visent rien de moins que le Surhomme?Présentation de l'auteur Michel Nachez est docteur en anthropologie et enseigne à l'Université de Strasbourg (UdS) et à l'École Nationale Supérieure d'Informatique pour l'Industrie et l'Entreprise (ENSIIE). Son domaine de recherche est la cyberanthropologie selon deux axes : d'une part les relations hommes/machines intelligentes (intelligence artificielle et robots), d'autre part les univers virtuels en tant qu'objet anthropologique et espace expérimental d'enseignement immersif dans le monde virtuel de l'UdS : la Grille EVER (Environnement Virtuel d'Enseignement et de Recherche). Il est auteur d'articles scientifiques et d'ouvrages dans ces domaines, entre autres La révolution robotique (Uppr, 2015), Les machines "Intelligentes" et l'homme (Néothèque, 2014) et Fin de l'emploi - Pour les Humains ? Ajouter à mes livres
22 Humain : Une enquête philosophique sur ces révolutions qui changent nos vies
Monique Atlan
5 critiques 3 citations

L'impossible d'hier est-il devenu le possible d'aujourd'hui ? Produire des cellules artificielles, recomposer l'ADN, transformer nos cerveaux en machines artificielles, voir directement nos pensées sur un écran, réparer notre corps à l'infini grâce aux nanotechnologies jusqu'à repousser la maladie, la vieillesse, puis la mort... s'agit-il de science ou de fiction ? Comment penser ces mutations scientifiques associées à la révolution numérique, à la mondialisation, à l'écologie triomphante, à notre responsabilité planétaire ? Sommes-nous face à une prospective caricaturale ou à une étape nouvelle dans l'histoire de l'humanité ? Pour répondre à ces questions, Monique Atlan et Roger-Pol Droit ont entrepris un tour du monde scientifique dans les laboratoires des chercheurs les plus réputés. Du MIT au Collège de France, de Stanford à Saclay, de Harvard à l'École normale supérieure, à New York, Londres ou Hambourg, leur enquête sans équivalent fournit une boussole irremplaçable et accessible à tous pour identifier les carrefours de pensée et les choix qui nous attendent. Dans ce grand chantier du XXIe siècle, ils font dialoguer les disciplines et confrontent les points de vue pour renouveler cette question philosophique centrale : qu'est-ce que l'humain ? Monique Atlan et Roger-Pol Droit ont interrogé, aux quatre coins du monde, les personnalités suivantes : Jean Claude Ameisen, Henri Atlan, Marc Augé, Zygmunt Bauman, Jean-Michel Besnier, Gérard Berry, Rémi Brague, Michael Braungart, Monique Canto-Sperber, Manuel Castells, Moran Cerf, David Chalmers, Georges Church, Daniel Cohen, Antonio Damasio, Stanislas Dehaene, Philippe Descola, Freeman Dyson, Jean-Pierre Dupuy, Bernard Edelman, Alain Ehrenberg, René Frydman, Francis Fukuyama, Marcel Gauchet, André Green, Jürgen Habermas, Georges Hansel, François Hartog, Françoise Héritier, Jean-Claude Heudin, Christian Jambet, Sudhir Kakar, Étienne Klein, Julia Kristeva, Ray Kurzweil, Pierre-Marie Lledo, Douglas Melton, Jean-Claude Milner, Marvin Minsky, Nicholas Negroponte, Erik Orsenna, Corine Pelluchon, Isabelle Quéval, Joël de Rosnay, Amartya Sen, Richard Sennett, Peter Sloterdijk, Jean-Didier Vincent, Elie Wiesel et Francis Wolff. Ajouter à mes livres
23 Technoprog, La contre-culture transhumaniste qui améliore l'espèce humaine
Marc Roux
1 critique 15 citations

Nous sommes aux portes de la plus grande transformation de notre histoire : l'humain possède les moyens d'intervenir sur sa propre évolution, de manipuler la vie, l'intelligence, le temps, de changer le monde. Le courant de pensée transhumaniste prône l'usage des sciences et des technologies pour augmenter les capacités de l homme, lui permettre de vivre des siècles et même de devenir immortel. Véritable disruption de l'espèce humaine, ce mouvement fait naître espoirs, utopies, mais aussi fantasmes et inquiétudes. Dans un style limpide, Didier Coeurnelle et Marc Roux retracent l'histoire du transhumanisme, ses promesses, ses controverses, ses outrances, ses objectifs, ses perspectives et son programme pour le futur de l'humanité. Ils décrivent toutes les améliorations et l'éventail des prouesses technologiques pour vivre plus heureux, en bonne santé et beaucoup plus longtemps : implants connectés, hybridation homme-machine, cyborgs, bio-impression 3D, cerveau augmenté, intelligence artificielle, robotique, nanotechnologies, biotechnologies, sciences cognitives, etc. Ce livre nous emmène à la découverte d'un technoprogressisme attentif aux questions environnementales, sanitaires et sociales, et dévoile les progrès possibles pour l'économie, l'écologie, l'éducation, la santé, la démocratie et la société dans son ensemble. C'est un outil indispensable pour comprendre ce qui se prépare, une boussole pour le monde qui vient. L'identité humaine dépend désormais de ce que nous voulons en faire. Ajouter à mes livres
24 L'humain augmenté
Edouard Kleinpeter
Augmenter l'humain, devenir plus fort, plus rapide, plus intelligent, plus connecté, vivre plus vieux et en meilleure santé, repousser les limites de la souffrance et de la mort. Le développement technologique porte la promesse d'un être meilleur. Mais cet amour de l'homme du futur ne cache-t-il pas une haine de l'homme du présent, de ses limites et de sa finitude ? Quelles conceptions du corps et de l'esprit sont sous-tendues par les discours transhumanistes ? Donner des clés pour comprendre le rapport d'attraction-répulsion qu'entretient l'être humain avec les technologies qu'il crée, cristallisé autour de la notion d'homme augmenté, constitue l'objet de ce numéro des Essentiels d'Hermès. Ajouter à mes livres
25 La Fin de l'homme
Francis Fukuyama
1 citation

La biotechnique contemporaine menace-t-elle d'altérer la nature humaine et de nous propulser ainsi dans une "post-humanité" effrayante ? La nature humaine modèle et détermine les différents types possibles de régimes politiques. Toute technique assez puissante pour remodeler ce que nous sommes menace potentiellement la démocratie libérale et la nature de la politique elle-même. Nous devons refuser ces mondes futurs qui nous sont proposés sous le faux étendard de la liberté - qu'il soit celui des droits de reproduction illimités ou celui de la recherche scientifique sans entraves. La liberté véritable signifie la liberté, pour les communautés politiques, de protéger les valeurs qui les fondent contre la révolution biologique d'aujourd'hui. Ajouter à mes livres
26 Nous en 2030
Daniel-Philippe de Sudres
Quel avenir nous réservent Bill Gates, Lary Page, Mark Zuckerberg et bien d'autres ? Comment vivrons-nous en 2030 ? Ce livre nous révèle que deux groupes de milliardaires s'affrontent actuellement. Les uns veulent nous transformer en précaires contrôlés par des robots. Les autres nous veulent un avenir de stabilité assuré par les technosciences. Lesquels gagneront ce combat ? Après 1984 d'Orwell et Le meilleur des mondes d'Huxley, voici LE nouveau grand roman de (géo)politique économique, institutionnelle et civilisationnelle nous montrant à quoi ressemblera notre vie au plus bas du cycle de Kondratiev (années 2025/30), puis peu après, quand naîtra la première civilisation de type I, selon l'échelle de Kardashev si « les bons » gagnent... Une « évasion » prospectiviste dans notre avenir le plus plausible. Un livre d'histoire... future : l'Histoire des années 2020 à 2080. Ajouter à mes livres
27 Bienvenue en transhumanie : Sur l'homme de demain
Geneviève Rodis-Lewis
3 citations

« Les transhumanistes sont des idéologues visant au dépassement de l'espèce humaine, qu'ils considèrent comme imparfaite, par une cyber-humanité. Le rêve des transhumanistes est donc celui de l'immortalité pour une créature, produit du génie de l'homme. » Saviez-vous que les cyborgs existent déjà ? Qu'il est aujourd'hui possible à des amateurs de pratiquer des manipulations génétiques dans leur cuisine ? Que bientôt il sera possible d'intégrer la puissance d'un ordinateur complet sur une seule puce ? Connaissez-vous la brouette moléculaire ? L'Apocalypse est-elle pour demain ? Loin de la pensée dominante du conformisme écologique, les auteurs voient plus loin : l'homme augmenté. Dans cet essai percutant, Geneviève Ferone et Jean-Didier Vincent nous proposent une réflexion sur le « forçage technologique » et ses implications politiques. Des émeutes spontanées au réchauffement climatique, de Palo Alto à Maputo, de Tunis à New York, nos enquêteurs au pays du futur interrogent la capacité de l'homme à survivre. Ajouter à mes livres
28 Technocorps : La sociologie du corps à l'épreuve des nouvelles technologies
Brigitte Munier
2 critiques 49 citations

Voici venu le temps des "technocorps" : l'hybridation technologique du corps humain ne vise plus seulement à le réparer mais à l'améliorer. Des handicapés, amputés et appareillés, défient des athlètes valides à des championnats mondiaux et des technoprophètes théorisent l'avènement prochain d'une posthumanité immortelle... Le rapport NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, infirmation et cognition), publié en 2002 aux Etats-Unis, affirmait déjà la possibilité d'améliorer les performances humaines par la convergence des technosciences. Pour la première fois de son histoire, l'humanité est confrontée à des choix majeurs concernant le devenir de son espèce. Issus de diverses disciplines - l'anthropologie, la philosophie, les sciences de l'information et les sciences sociales -, les contributeurs, ici réunis, offrent une lecture critique de l'innovation technoscientifique : son sens, ses promesses, ses paris et ses risques. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          2614

Ils ont apprécié cette liste