AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Carnets d'ailleurs


Quand le dessin se fait la malle. Carnets de voyages contemporains, dans la BD. (image : Loustal) Mise à jour : 23.10.2018


1 Esprits d'Ailleurs
Jacques de Loustal
1 critique

Coloriste rompu à toutes les disciplines, de l'encre à l'aquarelle, en passant par le fusain et le lavis, Loustal sait restituer comme personne l'atmosphère d'un lieu, l'état d'esprit d'un personnage. Esprits d'ailleurs, qui rassemble six années de voyages lointains et proches : Égypte, Vietnam, Costa Rica, Canada, Écosse, Italie, Maroc, Croatie... esquisse une géographie très personnelle, faite de sensations et d'émotions. Ajouter à mes livres
2 Penser parallèle
Jean-Marc Troubet
1 critique

Carnets "deux voyages" : l'un à Madagascar et l'autre en Australie. Ajouter à mes livres
3 Carnets de voyages 2002
Jacques de Loustal
Quand il parcourt le monde, Loustal revient les valises chargées de dessins qui représentent la beauté et la simplicité des lieux qu'il a visités. Il utilise toutes les techniques : plume, aquarelle, pastel, feutre-pinceau, crayon... Paysages, animaux, scènes de rues, tout inspire notre voyageur dessinateur. Dans ce carnet de voyages 2002, Loustal s'est promené dans les ruelles de Cuzco et sur le site du Machu Pichu. Il a goûté au sable des plages du Sénégal et observé les pêcheurs aux Marquises. Il a croqué la beauté des jardins andalous et celle des rues du Vietnam. Ajouter à mes livres
4 Carnet de Voyages 2003-2005
Jacques de Loustal
Les dessins de ses voyages au Maroc Oriental, aux Iles Eoliennes, en Irlande, au Brésil, à La Réunion, en Bolivie, en Thaïlande et en Namibie Ajouter à mes livres
5 Dessins d'ailleurs
Jacques de Loustal
1 critique

Coloriste rompu à toutes les disciplines, de l'encre à l'aquarelle, en passant par le fusain et le lavis, Loustal sait restituer comme personne l?atmosphère d'un lieu, l'état d'esprit d'un personnage. Dessins d'ailleurs, qui rassemble six années de voyages lointains et proches : Égypte, Vietnam, Costa Rica, Canada, Écosse, Italie, Maroc, Croatie, esquisse une géographie très personnelle, faite de sensations et d'émotions. Ajouter à mes livres
6 Un automne à Hanôi
Clément Baloup
Un automne à Hanoï puise son inspiration dans un séjour de deux mois que Clément Baloup a effectué à Hanoï. Cet ouvrage, il l'a conçu comme un intermédiaire entre un reportage et un témoignage: ses histoires courtes nous font partager des rencontres, des moments touchants, des ambiances et surtout une autre vision du monde. Puisant dans ses somptueux carnets de voyage et s'inspirant de la peinture vietnamienne, Clément nous entraîne dans un univers coloré et envoûtant, véritable mosaïque d'images et de sensations. Un album pictural et sensible, dépaysant et enchanteur: un véritable régal pour les yeux ! Ajouter à mes livres
7 Carnets de voyage 2
Titouan Lamazou
2 critiques 1 citation

Il y a deux ans, le premier volume des Carnets de voyage de Titouan Lamazou faisait ses escales au Japon, au Bénin, en Grèce, en Égypte et à Cuba. Aujourd'hui, l'artiste navigateur (étudiant à l'École des Beaux-Arts d'Aix-Marseille et formé à la voile aux côtés d'Éric Tabarly, vainqueur du Vendée Globe) livre son second volume. Haïti, le Mali, la Colombie, la Russie, l'Indonésie... Des pays traversés par ce personnage singulier qui dessine, note, photographie, noircit allègrement de pleines pages de carnets de voyage. Au c?ur de ces traversées, ce sont aussi d'exceptionnelles rencontres : Sergine André, Jean-Gérard Marveille, Malick Sidibé, Seydou Keita, Alvaro Mutis, la princesse Agung Sri, danseuse balinaise, des peintres, des écrivains, des cinéastes... Un ouvrage remarquable, largement illustré par des dessins, des gouaches, des montages photographiques de ces artistes amis de Titouan Lamazou. Une délicieuse invitation à la rencontre artistique, au hasard des haltes, au gré des humeurs, suivant les climats, les latitudes. --Céline Darner Ajouter à mes livres
8 Carnets de voyage
Titouan Lamazou
3 critiques 7 citations

D'habitude je préfère les gens à leur environnement..." Les carnets de voyage, rapportés par Titouan Lamazou de cinq pays de styles particulièrement contrastés, sont fait de rencontres : les marins aux felouques et Naguib Mahfouz, prix nobel de littérature en Égypte ; Jorge, le mécanicien trapéziste à Cuba ; à un violoniste et un moine d'Amorgos en Grèce ; le grand Romuald Hazoumé au Bénin ; Arimura Sen le dessinateur de BD au japon... Scènes de vie, portraits, matières, objets insolites, compositions inédites... la création de l'artiste nomade séduit par son aisance et son honnêteté, elle témoigne de son insatiable curiosité. Surprenant par la richesse et la diversité de ses illustrations, cet album nous livre aussi, avec humour et poésie, les réflexions de voyage de cet homme atypique : artiste pour les marins, marin pour les artistes. Ajouter à mes livres
9 Incredible India
Georges Bess
L'Inde, Georges Bess la connaît par coeur. Il l'a arpentée en long, en large et en travers. Dans ses carnets de voyage, il montre à travers le prisme de son double Jordi son observation du pays, mêlant contemplation, questionnements existentiels ou délires métaphysiques. En résulte une série d'histoires courtes savoureuses, servies magistralement par un trait tantôt précis, expressif, grandiose ou comique, mais toujours juste. Rassemblées dans le présent recueil augmenté d'illustrations et croquis, ces histoires offrent un panorama unique de l'Inde et permettent d'admirer le travail polymorphe d'un auteur à nul autre pareil. Ajouter à mes livres
10 Les fleurs de Tchernobyl : Carnet de voyage en terre irradié
Gildas Chasseboeuf
3 critiques 10 citations

Du 25 avril au 12 mai 2008, Gildas Chasseboeuf et Emmanuel Lepage se sont rendus dans la région de Tchernobyl en Ukraine. Les deux aquarellistes ont donc découvert le sarcophage de béton, des terres abandonnées mais également le retour de la vie, celle de la nature, celles des hommes... L'objectif de leur voyage était de voir, dessiner et écouter pour, à leur retour, éditer un livre et monter une exposition au profit de l'association "Les Enfants de Tchernobyl". Les Fleurs de Tchernobyl a ainsi été initialement publié par l'association "Les Dessin'acteurs", fin 2008. Le livre a rapidement été épuisé. La Boîte à Bulles en présente donc une seconde version, revue et enrichie, en parallèle à la sortie, chez Futuropolis, de la bande dessinée d'Emmanuel Lepage : Un Printemps à Tchernobyl. Deux approches, complémentaires, pour une même expérience. Un ouvrage fort, porté par les aquarelles de, Gildas Chasseboeuf et Emmanuel Lepage. Ajouter à mes livres
11 Un Américain en balade
Craig Thompson
11 critiques 5 citations

" Cher Lewis, Nous t'envoyons donc cet américain épris de culture du vieux continent. Il arrive par le train et il en veut. Il vide les frigos, il excite nos enfants, il courtise nos femmes. Je suis néanmoins sûr que tu lui feras un bon accueil. Reçois ma bénédiction. " Lettre écrite par Blutch le 25 avril 2004. A l'occasion d'une journée promotionnelle, Craig Thompson découvre l'Europe, très loin de son Amérique profonde. De paris à Essaouira en passant par Barcelone, son crayon capture les paysages et sa soif de connaître d'autres cultures se révèle au travers de ses rencontres, rapportées avec une sensibilité émouvante. Ses humeurs vagabondes et ses réflexions nous livrent sans tabou son enthousiasme comme son dégoût, au point que ce carnet de voyage devient un véritable récit où l'introspection et l'étonnement se rejoignent dans un même regard, toujours généreux et drôle ! Ajouter à mes livres
12 Voyages
Philippe Djian
1 critique

Au musée du Louvre, Philippe Djian propose, le temps d'une exposition, un voyage onirique dans les arts et la littérature. Goût pour l'ailleurs, désir de passer au-delà des frontières, le voyage se découvre aussi comme une universelle interrogation humaine sur l'avenir de l'individu ou de l'espèce, une transhumance des âmes, un exil intérieur, une forme de la création littéraire. Le texte de Philippe Djian, écrit pour le livre qui accompagne l'exposition, ne sera pas un commentaire des ouvres qu'il a choisies mais un ensemble autonome qui pourrait être lu seul. Il précède les reproductions des ouvres présentées, puisées par l'auteur dans le fonds de la collection Edmond de Rothschild conservé au musée du Louvre. De nombreux dessins et estampes de Dürer, Rembrandt, Seghers et bien d'autres, des livres, des carnets de voyages d'artistes occidentaux des XVIIIee et XIXe siècles, seront accompagnés de dessins de Victor Hugo, d'estampes de Pierre Alechinsky ou de Louise Bourgeois, une vidéo de Bill Viola, une grande encre d'Henri Michaux, enfin une ouvre contemporaine consacrée, par le Collectif anonyme défendu par Vincent Sator, à la Cartographie littéraire de Guy Debord. Sera également présentée une ouvre spécialement créée pour cette occasion, un cadavre-exquis vidéo d'une durée de cinq minutes tournant en boucle sur moniteur - moment de création libre par des cinéastes et vidéastes souhaitant mettre en scène la relation entre la feuille, la route, le voyage et la littérature. Du 16 au 18 janvier 2015, à l'auditorium du Louvre, Philippe Djian, entouré de quelques invités, prolongera ses «Voyages» dans les domaines de la musique, de la littérature et du cinéma. Ajouter à mes livres
13 Jusqu'à Sakhaline
Pascal Rabaté
1 citation

Précédemment paru en 2005, Jusqu'à Sakhaline, est réédité dans une version totalement remaniée et augmentée. Sur les traces de Tchekhov, textes, photos et dessins rendent compte d'un voyage surprenant et envoûtant, durant lequel les deux auteurs ont accompli tout à la fois, un travail de mémoire et un reportage sur la Russie du début du XXIe siècle. En 1890, Anton Tchekhov a 30 ans, il est médecin, écrivain et se sait tuberculeux. Il quitte alors Moscou et entreprend un voyage de 10 000 kilomètres à travers la Russie pour enquêter sur la colonie concentrationnaire de Sakhaline, une île aux confins de la Sibérie, faisant face au Japon. Pour justifier ce périple, il prétend vouloir écrire sa thèse de médecine sur les conditions de vie dans l'île. Un siècle et quelques années plus tard, le dessinateur Pascal Rabaté et le photographe Jean-Hugues Berrou se lancent sur ses traces. L'île de Sakhaline ayant longtemps été interdite aux étrangers, les difficultés commencent dès Moscou. Et c'est sans visa, ni autorisation d'aucune sorte que les auteurs se mettent en route pour l'île. Le voyage est long à travers la Sibérie. Arrivés sur l'île, à Alexandrovsk, Berrou et Rabaté cherchent à rencontrer des Ghiliaks, les premiers habitants de l'île, dont parle Tchekhov dans ses récits. Aujourd'hui, on les nomme Nivx, comme ils se sont toujours appelés eux-mêmes. Mais personne ne peut ou veut les renseigner... Ajouter à mes livres
14 La tentation
Renaud De Heyn
2 critiques 3 citations

Renaud De Heyn (1972) sillonne le monde musulman, du Sénégal au Xinjiang, depuis plus de dix ans. En 1995, il part un an pour rallier le parvis de Sainte-Sophie à Pékin en passant par la route de la soie. Chaque jour, il écrit, dessine et collecte des documents divers. Il aurait pu devenir caissier dans un cirque au Baloutchistan, moine soufi à Shiraz, vendeur de tapis en Cappadoce ou saddhù à Bénares, mais il opte pour la bande dessinée qu'il enseigne aujourd'hui au Maroc. Dans "La Tentation, Carnet de voyage au Pakistan", il nous raconte l'un des pays qui l'a le plus marqué. Quelle est cette partie du monde où des gens attaquent un train à dos de cheval ? Comment vivent les gens dans ce qu'on appelle aujourd'hui le Croissant d'Or ? Ajouter à mes livres
15 Le parfum des olives
Hugues Baudoin
3 citations

J'ai écrit et dessiné sur ma mère, Éloge de la poussière, sur mon frère, Piero, mon grand-père, Couma acò, sur mes amours, beaucoup. J'ai fait des carnets de voyage. Toujours je me suis mis en scène. À chaque fois, j?ai surtout parlé de moi. Ici, c'est un peu différent, c'est un de mes fils, Hugues, qui parle, c'est encore un carnet de voyage mais je n'étais pas dans ce voyage. (Edmond Baudoin) Dans Le Parfum des olives, nous suivons le parcours d'un comédien qui rêve de faire se rencontrer, et jouer ensemble, des gens de théâtre, Palestiniens et Israéliens. Pour celà il part là-bas, entre Tel-Aviv et Jérusalem avec l'idée de faire également un documentaire autour de cette aventure. Ajouter à mes livres
16 Palaces
Simon Hureau
2 critiques 2 citations

La réédition (augmentée d'une trentaine de pages) d?un ouvrage majeur, sélectionné en 2004 pour le Prix du Meilleur premier album au festival d'Angoulême. " Simon Hureau n'est pas de ces auteurs voyageurs pour qui le monde n'existe que parce qu'ils l'ont visité. On ne trouvera donc pas dans son récit les habituelles appréciations ethnocentrées de petit dessinateur de BD exilé en territoire inconnu. Cette fois, c'est le monde, le pays qui l'accueille (ici, le Cambodge) qui l'observe, s'amuse et nous amuse de l'inadaptation de cette sorte de SDF lunaire et risque tout. Car, il risque sa vie, Simon, l'inconscient. Il dort au bord des rivières sans doute infestées de crocodiles, et enveloppé dans de douteux sacs de ciment trouvés sur place. Il a également une incompréhensible prédilection pour les nuits passées dans des temples abandonnées aux âmes errantes des crimes de Pol Pot. (?) Il se balade au crépuscule dans des champs de hautes herbes pas complètement déminés et remplis de serpents morts ou vivants qu'il s'amuse à ramasser pour sa collection. Il nourrit également une passion pour les reptiles, insectes et limules en tout genre qu'il rassemble très précieusement dans un sac qu'il se fera évidemment dérober avec le reste de ses affaires? Enfin, on appréciera la véritable aisance de dessin et de narration dont fait preuve l'auteur pour rendre compte de ses pérégrinations, alors que quelques temples d'une jolie couleur de lichens vermillon viennent éclairer ce remarquable album de plusieurs pages d'une superbe bichromie orangée. " l'avis des bulles Ajouter à mes livres
17 Bureau des prolongations
Simon Hureau
1 critique

Si vous avez lu Palaces, le premier ouvrage de Simon Hureau, vous saurez que l'auteur était en voyage au Cambodge. Ce que vous apprendrez avec Bureau des Prolongations c'est que son voyage a duré bien plus longtemps que prévu en raison des péripéties qu'il nous narre ici en détails et à l'issue desquelles il parviendra tout de même à rentrer en France. Si en plus d'être un peu casse cou, Simon est un peu distrait, il faut dire aussi qu'il est tout autant inconscient, et que curieusement, cela va lui sauver la mise? Simon, est donc contraint de rester au Cambodge car il s'est fait volé ses papiers avec toutes ses affaires, carnets de croquis et passeport compris. Seulement au Cambodge, on ne refait pas des papiers si rapidement que cela et, comme ailleurs, c'est tout un parcours, avec l'exotisme et la poussière en plus ! Alors tant qu'à rester contraint et forcé, autant continuer à visiter du pays, c'est ce que s'est dit Simon Hureau et c?est pour notre plus grand plaisir de lecteur? Ajouter à mes livres
18 Kompilasi Komikus : [Carnet de résidences] en Indonésie
Sylvain Moizie
1 critique 1 citation

Du décalage horaire à la barrière de la langue, de la découverte insolite de décors somptueux à la rencontre de talents émergents de la bande dessinée indonésienne, cet ouvrage emporte le lecteur dans l'immersion totale qu'ont vécu quatre talentueux auteurs de la Boîte à bulles (J. Alessandra, C. Baloup, S. Hureau et Sylvain-Moizie). Avec l'humour et le style qui leur est propre, chacun dévoile une facette de son séjour, loin du chemin touristique. Un album vivant et coloré qui invite à découvrir ce pays lointain qu'est l'Indonésie. Ajouter à mes livres
19 Carnet d'un matelot
Christophe Blain
1 critique

Début mai 1992, Christophe Blain reçoit sa feuille de route pour rejoindre le centre de formation maritime d'Hourtin. Avant d'embarquer à bord de la frégate Tourville, le matelot Blain glisse dans son paquetage ses effets personnels les plus précieux : une boîte d'aquarelles, des pinceaux et des carnets. Jour après jour, il dessine tout ce qu'il voit et nous livre un témoignage émouvant et unique sur la vie quotidienne des appelés du contingent réunis pour neuf mois à bord d'un bâtiment de guerre.------------------------------------------------------------------------- Par l'auteur de "Quay d'Orsay" Ajouter à mes livres
20 Caravane
Jorge Zentner
1 critique 2 citations

Carnet de voyage onirique à travers le désert, cette Caravane nous entraîne, à la suite des chameliers et des guides, dans un voyage hors du temps et du monde, dans un espace qui défie toutes les frontières : celles du rêve et du cauchemar, celles du jour et de la nuit, derrière un narrateur qui vit ce voyage sans point de départ ni but? Les couleurs du désert blanc se mêlent à l?obscurité la plus profonde, restituées ici par Svart qui redonne toute sa dimension colorée à cette déambulation au rythme du pas des chameaux. La réédition bienvenue d'un ouvrage épuisé, mais dans une version colorisée qui correspond au désir initial des auteurs. Une dimension supplémentaire apportée à cet ouvrage qui avait déjà connu un bel accueil pour sa première édition française en 2003, en noir et blanc, aux éditions Frémok. Un ouvrage dans la veine très appréciée des carnets de voyage, mais qui apporte une touche très personnelle à ce genre : loin de l'anecdote, le lecteur est transporté dans un road-movie sans route, une introspection à laquelle font écho la beauté des paysages et la simplicité très graphique du dessin. Ajouter à mes livres
21 Carnet de Lettonie
Christophe Blain
2 critiques

Entre le port de Riga, la capitale, et les forêts recouvertes par la neige de l?intérieur des terres, l?auteur a pu découvrir ce pays Balte à l?identité si particulière, coincé entre la grande et envahissante Russie et la toute proche Europe. Christophe Blain a effectué deux séjours en Lettonie, l?un en hiver, l?autre en été. Il nous rapporte ses impressions d?un pays qu?il découvre. Ajouter à mes livres
22 Kyôto-béziers
Pierre Duba
1 citation

Daniel Jeanneteau doit partir au Japon plusieurs mois. Pierre Duba rêvant du voyage, lui propose de correspondre chaque jour et de décrire ce qu'il voit, ce qu'il fait. Il lui répondra par des planches de bande dessinée improvisées chaque jour... Ainsi commence Kyôto/Béziers, deux carnets traçant, plus que la vie de l'un à Béziers où celle de l'autre à Kyôto, l'étonnante liberté qu'autorise la distance. Maurice Blanchot dit, au sujet de l'amitié, que la distance est la condition de l'échange. Durant ces quelques mois, à la fois trop courts et déployés en une infinité d'instant, les deux auteurs ont été proche comme jamais auparavant. La nuit partagée comme la matrice de leurs rêves (toujours l'un veillait pendant que l'autre dormait), ouvrait une intériorité aux dimensions du monde.  Ajouter à mes livres
23 Carnet d'afrique c
Jano
1 critique

Jano a promené son regard acéré sur une Afrique iconoclaste, ramenant de son exploration un album de souvenirs, qu'on ne trouvera évidemment jamais dans les guides touristiques.  Des scènes de vies dans différents pays africains croquées avec humour et simplicité par Jano, qui a réuni ses impressions, ses découvertes et ses joies de voyageur dans ce carnet de voyage chatoyant. Un recueil de dessins pris sur le vif, qui offre un bel aperçu du continent africain, par le dessinateur de Kebra et Keubla. Ajouter à mes livres
24 Carnet du Pérou : Sur la route de Cuzco
Fabcaro
23 critiques 14 citations

Depuis une dizaine d'années, Fabcaro trace sa route d'auteur à travers des bandes-dessinées pleines d'humour et d'autodérision, oscillant entre autobiographie et rire grinçant, seul ou officiant au scénario pour d'autres. En décembre 2011, lors d'un atelier en pays Cathare, Fabcaro croise la route d'une jeune plasticienne en résidence, originaire de Cuzco, qui, selon lui, "dégageait une énergie qu'on sentait jaillie de cette terre lointaine dont je ne savais rien". Entre eux va naître une forte complicité artistique et humaine. Dès lors, il n'a qu'une obsession : se rendre dans ce pays. Ce qu'il finira par faire en juillet 2012, s'engageant dans un périple qu'il souhaite le moins préparé possible afin d'en conserver toute l'authenticité, la virginité du voyageur qui a tout à découvrir, refusant d'être parasité par les clichés et les préjugés. Il va alors s'immerger dans un univers fascinant dont il découvre jour après jour la richesse et la diversité des mythes, rites et croyances. Il va croiser des destins, s'émouvoir, tisser des liens forts mais aussi approfondir une culture indigène dont les détails pittoresques le feront plonger dans une altérité salvatrice. Il en reviendra profondément transformé. Jusque dans son travail : changeant de cap et délaissant l'humour qui était jusque-là sa marque de fabrique, pour ramener un carnet poignant et plein d'humanité, vrai voyage philosophique aux portes d'un ancien monde qui n'a pas encore été entièrement submergé par la modernité. Ainsi, ce Carnet du Pérou est aussi la description du parcours d'un homme profondément remué dans ses fondements et ses certitudes, à l'orée d'un revirement artistique salvateur, découvrant que l'autobiographie peut-être aussi un exercice ouvert sur le monde, tourné vers l'autre plutôt que sur soi. Apprendre enfin à se décentrer afin de devenir un modeste passeur, témoin des trésors insoupçonnés d'humanité dont regorge l'extérieur. Ajouter à mes livres
25 Salaam Palestine ! : Carnet de voyage en Terre d'Humanité
Véronique Massenot
2 critiques 1 citation

Ce « livre-carnet » raconte le voyage que les auteurs (un écrivain, un dessinateur et un photographe) ont entrepris en octobre 2009, dans le cadre d'un échange artistique franco-palestinien entre les Centres Culturels Français sur place et le Rendez-Vous du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand.  Ils sont partis dans l'idée de faire le portrait d'une Palestine méconnue, vécue et racontée par les Palestiniens eux-mêmes. Pour cela, ils ont apporté avec eux une exposition de leurs travaux qui voyageait de CCF en CCF, depuis Hébron jusqu'à Naplouse en passant par Ramallah. Les vernissages furent l'occasion de premières rencontres et ensuite, les choses se sont vite enchaînées : « Les Palestiniens se sentent si peu reconnus, ont tant besoin d'être écoutés, qu'il nous fut très facile de les aborder. Entretiens, portraits sur le vif, reportages photographiques... Nous n'avons pas chômé ! ». Un carnet de route à trois voix qui fait la part belle à l?humain Ajouter à mes livres
26 Le Paradis... en quelque sorte
Jean-Marc Troubet
1 citation

En 2005, Troub s a remonté le fleuve Mahakam sur l'île de Bornéo pour aller à la rencontre des indiens Dayaks. Communicant avec les autochtones par le dessin, il nous relate cette expérience unique au pays des réducteurs de têtes, partagé entre illusion et désillusion. Avec un bracelet de perles au bras, son passeport Dayak et son carnet à dessins comme dictionnaire, Troub's suit le fleuve pour aller de villages en villages. Il fera des rencontres étonnantes, mais découvrira aussi que même à Bornéo, la civilisation occidentale est présente. Rites ancestraux et soirées karaoké rythment la vie des autochtones. «Troub's a eu la bonne idée, ou la chance, de pousser jusqu'à Long Apari et de s'y poser quelque temps, d'y vivre, d'y respirer l'air du temps qui passe, un peu de l'air d'antan.» Explique Bernard Sellato ethnologue et spécialiste de Bornéo, dans sa préface. «...Long Apari est resté un havre de paix relative, où la vie coule encore au rythme des travaux agricoles, comme le fleuve à celui des crues et étiages. Des chiens, des chats, des poules, mais pas de « hello mister ». Bien sûr, la télé est là, incontournable, se substituant aux veillées de contes à la torche de résine, elle-même remplacée par le néon. Mais au-delà de Long Apari, il n'y a plus rien, on ne peut pas aller plus loin. On croit, en remontant aux sources du fleuve, pouvoir remonter le temps. Mais ce temps n'est plus... Voici donc une savoureuse chronique d'un fleuve et du temps qui coule. » Grand bourlingueur, Troub's ne part jamais sans son matériel de dessin : «En voyage, j'ai toujours sur moi des carnets de tailles différentes pour dessiner, et un petit pour écrire. Tout commence là, je note assidûment, obsessionnellement peut être, tout ce qui me fait réagir, sans aucune censure. J'accumule et c'est un vrai plaisir. Ensuite, de retour dans mon atelier, j'essaye d'y mettre de l'ordre. Pour ce livre, j'ai commencé par reprendre mes écrits pour en faire un texte cohérent et lisible par n'importe qui, un journal de bord. Ensuite, j'ai placé les croquis fait sur place, un peu comme des illustrations du texte. Et pour finir, j'y ai inclus des pages de bd, des strips, aux endroits où cela me paraissait importun. » Ajouter à mes livres
27 Carnet du Portugal
Cyril Pedrosa
1 critique

Parti à Lisbonne et dans le village natal de son grand-père pour l'écriture de Portugal, Cyril Pedrosa a, trois mois durant, réalisé esquisses et dessins des lieux où il a résidé. À l'aquarelle, à la plume, au crayon, il a su capter la fragilité de l'instant, en une série de croquis préparatoires qui offrent un point de vue inédit et passionnant sur une oeuvre en train de naître et de se construire. Nul besoin de textes ou d'appareil critique: la force évocatrice des dessins de Cyril Pedrosa se suffit à elle-même pour raconter, par touches subtiles, l'élaboration d'un des récits graphiques majeurs de ces dernières années. Ajouter à mes livres
28 Portraits de voyage
Stéphanie Ledoux
9 critiques 11 citations

Du Yemen au Vanuatu, de la Birmanie à Madagascar, c'est à un voyage inédit, au croisement des peuples, que nous convie la peintre/globe-trotteuse Stéphanie Ledoux. Dans la rue, sur une place ou dans l'espace privé parfois réduit à une simple case, à la lumière du jour ou sous l'éclairage d'une bougie, le portrait se construit à la faveur d'une rencontre toujours singulière. Le livre nous dit la richesse des cultures, l'art du portrait et l'humanisme de la rencontre avec l'autre. Stéphanie Ledoux est passée sans transition du métier de biologiste à celui de globe-trotteuse/carnettiste/peintre. Elle sillonne la planète à la rencontre des peuples, puisant dans la confrontation avec l'autre l'inspiration à sa peinture, lors de séances de portraits, courtes ou statiques, dans la pénombre, en pleine rue ou chez l'habitant, toujours sensibles. Ajouter à mes livres
29 Istanbul, Carnets d'Orient
Jacques Ferrandez
Réalisé dans le même esprit que ses ?Carnets de voyage? en Syrie, l?ouvrage de Jacques Ferrandez donne l?impression de marcher aux côtés de son auteur et nous fait découvrir, au rythme de ses promenades, les rues d?Istambul, ses personnages, ses couleurs, ses odeurs, et les paysages des ports et villages de Turquie qu?il visite. Dans un style très éloigné de la B.D., sans vocation aucune à faire office de guide touristique, ce livre à la fois intime et généreux reste cependant une réelle incitation au voyage. La délicatesse des aquarelles, le souci du détail (ou devrait-on dire : l?amour de toutes les petites choses du quotidien qui font la vie des hommes et des peuples), les commentaires attentifs et précis font de ces pages, ponctuées de croquis au crayon ou de reproductions d?objets anodins, un recueil poétique et enchanteur. À ajouter abolument à sa collection d?objets rares. Ajouter à mes livres
30 Parenthèse Patagone
Aude Picault
6 critiques 1 citation

Aude Picault nous fait voyager dans des terres mystérieuses au bout du monde. Novembre 2014, Aude Picault est en Patagonie. C'est en canotant dans le golfe du Morbihan que lui est venue l'envie de ce voyage dans les latitudes extrêmes de l'hémisphère Sud. Elle tire un récit superbe de ces territoires qui ne peuvent être approchés qu'en bateau, là où soufflent les terribles quarantièmes rugissants et cinquantièmes hurlants, et où les glaciers font un bruit d'enfer... Un voyage magique au bout du monde. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          418