AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Frontières, Homicides et Narcoliteratura

Liste créée par Pecosa - 67 livres. Thèmes et genres : mexique , amérique du nord , frontière , littérature , drogue , droits de l'homme , femmes , meurtre , ciudad juarez , tijuana , colombie , cartels



1 Amexica - la guerre conte le crime organisé sur la frontière Etats-Unis / Mexique
Ed Vulliamy
4 critiques 1 citation

Pendant deux ans, Ed Vulliamy a enquêté le long de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Il a parcouru plus de 3000 kilomètres de l?océan Pacifique au golfe du Mexique le long d?une ligne qui est devenue l?un des endroits les plus dangereux du monde. Là règnent le crime organisé, les milices armées des cartels qui sont en concurrence et font régner la terreur au Mexique. Ligne de partage entre le Nord et le Sud, l?abondance matérielle et la pauvreté, la frontière est le lien du trafic des drogues et des armes que consomment les Etats-Unis et l?Europe, un trafic au poids économique sans équivalent sur la planète et qui fait chaque année plus de 5000 victimes. Chaque jour, près d?un million de personnes traversent cette frontière hautement sécurisée pour aller travailler dans les maquiladoras, ces "usines de la misère" où la mondialisation se révèle sous son visage le plus exécrable. Zone de non-droit également où la corruption sévit à tous les niveaux. Tout au long de ce voyage, Ed Vulliamy a rencontré de nombreux acteurs : mafieux, hommes politiques, policiers, prêtres et évêques, journalistes, travailleurs humanitaires ou sociaux, repentis et détenus. Autant de portraits et d?histoires personnelles dans cette plongée sidérante en enfer. Cette enquête aux allures de véritable roman noir évoque entre autres les films de Guillermo Arriaga, des frères Cohen ou d?Antonin Inarritu... Ajouter à mes livres
2 Des os dans le désert
Sergio González Rodríguez
4 critiques 1 citation

Le 23 janvier 1993, le corps d'une adolescente de 13 ans est découvert dans un terrain vague en périphérie de Ciudad Juàrez, à la frontière nord du Mexique. Elle a été torturée, violée puis étranglée. Entre 1993 et 2007, près de 500 femmes connaîtront le même sort. Des centaines d'autres sont toujours portées disparues. Des os dans le désert est l'histoire d'un crime contre l'humanité volontairement irrésolu, une enquête à haut risque - Sergio Gonzàlez Rodriguez échappa par miracle à son exécution programmée un soir de juin 1999 - qui transgresse les règles du journalisme pour devenir un roman sans fiction, un impitoyable réquisitoire contre l'impunité et la violence misogyne. Roberto Bolano, qui fera de Gonzàlez Rodriguez l'un des personnages de son ultime roman, 2666, dont la partie centrale est consacrée au féminicide de Ciudad Juàrez, définit ainsi Des os dans le désert : " Ce n'est pas un livre qui appartient à la tradition du roman d'aventures mais à la tradition apocalyptique, les deux seules catégories toujours vivantes sur notre continent. Peut-être parce que ce sont elles, uniquement, qui nous permettent d'approcher l'abîme qui nous entoure. " Un abîme encore aujourd'hui grand ouvert sous les pas des femmes de la ville-frontière. Ajouter à mes livres
3 L'Homme Sans tête
Sergio González Rodríguez
1 critique 4 citations

Employant les techniques littéraires chères à Capote (De sang froid), Ellroy (Ma part d?ombre) ou encore Saviano (Gomorra), techniques de la non-fiction novel entre roman, enquête journaliste et essai ? cf. Des os dans le désert ?, avec L?Homme sans tête Sergio González Rodríguez analyse le phénomène de la décapitation à partir de la découverte de plus en plus fréquente au Mexique de corps sans tête ou de têtes tranchées exposées à la vue de tous en signe d?avertissement. Enquête insolite et tissu narratif aux multiples résonnances culturelles et politiques, L?Homme sans tête dénonce l?apogée de la violence de notre monde contemporain par le geste le plus atroce, le plus symbolique qui soit : la décapitation. Des décapitations par les trafiquants de drogue au Mexique aux décapitations par les fondamentalistes musulmans largement diffusées sur internet, d?Orient en Occident, l?acte de décollation représente le geste suprême de l?atrocité : la perte de raison dans son sens extrême. L?auteur étudie aussi les phénomènes actuels de sorcellerie et de sacrifices humains utilisés par les narcotrafiquants, les nouvelles expressions de l?intimidation et de la peur, l?usage des corps des victimes comme messages d?une cruauté sans limites à l?adresse des adversaires. Et l?émergence de cultes criminels comme celui de la Sainte-Mort. Ajouter à mes livres
4 La frontière de verre
Carlos Fuentes
1 critique 1 citation

Avec uneécriture multiple qui donne naissance à des personnages et à des histoires s'abreuvant à tous les genres - fantastique, comique, dramatique -, Carlos Fuentes tisse ses nouvelles entre elles et les nourrit de personnages récurrents. Comme cet homme d'affaires mexicain exportateur d'une main-d'oeuvre bon marché et amoureux fou de sa future belle-fille ; cet étudiant en médecine passionnément épris de son condisciple américain ; ou ce cuisinier mexicain découvrant avec effroi la cuisine made in USA et l'obésité...L'écrivain mexicain étudie cet univers étrange qu'est la frontière, lieu de séparation et d'association, barrière transparente.La Frontera de cristal, titre original de ce "roman en neuf récits" est aussi celui de la septième histoire qui raconte l'étrange relation entre un laveur de vitres mexicain suspendu au sommet d'un building et une Américaine travaillant pour une grande agence de publicité. Tout les sépare et les rapproche, hormis peut-être cette frontière de verre - les murs du bâtiment - métaphore de la cicatrice qui délimite les États-Unis et le Mexique. Disséquant sans relâche les individus, les fictions de Carlos Fuentes sont toutes révélatrices d'un certain constat social.--Hector Chavez Ajouter à mes livres
5 Ni vivants ni morts
Federico Mastrogiovanni
5 critiques 4 citations

Depuis une dizaine d’années, on compte plus de 30 000 disparus au Mexique. Avec les 43 étudiants de l’École normale d’Ayotzinapa, l’onde de choc s’est répandue dans le monde, mais ni la pression internationale, ni les associations des droits de l’homme, ni les initiatives des familles n’ont suffi, dans ce cas comme dans d’autres, à faire apparaître la vérité – et encore moins à enrayer le phénomène. Ni vivants ni morts : les disparus sont là, dans cet interstice, ce no man’s land, invisibles, sans corps, sans tombe, sans aucune existence. Arrachés à leur vie, et comme dissous dans l’atmosphère. Pour leurs proches, aucun recours, le deuil impossible, l’angoisse interminable, les menaces, l’hypocrisie des autorités. L’enquête fouillée de Federico Mastrogiovanni, à travers des entretiens avec les parents des victimes, des experts, des activistes, des journalistes, démontre que la disparition forcée est un outil de pouvoir terriblement efficace, qui fait taire jusqu’à la possibilité d’une contestation. C’est le portrait sensible et effrayant d’un pays miné par la peur, où l’État piétine sciemment ses propres prérogatives – et les droits de ses citoyens –, quand il ne se comporte pas directement comme le pire des délinquants. Ajouter à mes livres
6 La Frontière
Patrick Bard
20 critiques 15 citations

Bienvenue à Ciudad Juàrez, frontière américano-mexicaine... du mauvais côté du Rio Grande, celui du Mexique. Bienvenue dans "la ville où même le diable a peur de vivre". Journaliste au grand quotidien espagnol El Diario, Toni Zambudio est envoyé à Juàrez par son rédacteur en chef pour enquêter sur une série de meurtres abominables : en moins de deux ans, les cadavres de cinquante trois jeune filles atrocement mutilées ont été retrouvés aux abords de la ville. Crimes rituels commis par une secte satanique ? ?uvre d'un terrifiant serial killer ? Toutes les questions restent en suspens dans cet univers d'extrême pauvreté où la mondialisation économique a apporté avec ses usines l'humiliation, le commerce de la chair, la violence et la mort. Et ce que va découvrir Toni Zambudio est pire encore que le pire des cauchemars... Terriblement noir et violent, ce roman ne fait hélas que se baser sur des faits réels. Ajouter à mes livres
7 La trilogie des confins
Cormac McCarthy
7 critiques 14 citations

Ajouter à mes livres
8 Triple Crossing
Sebastian Rotella
18 critiques 10 citations

Chaque nuit, sur la Ligne entre le Mexique et les États-Unis, une foule de migrants tentent leur chance. Et chaque nuit, les agents de la patrouille frontalière américaine sont là pour les refouler. Certains, sans scrupules, profitent de la faiblesse des clandestins et donnent libre cours à leurs penchants sadiques. D'autres, comme Valentin Pescatore, essaient de s'en tenir aux règles. Cela ne l'empêche pas de commettre une entorse qui pourrait lui valoir une sanction sévère, à moins de collaborer? Mais avec qui, au juste? C'est bien les Américains qui lui demandent d'infiltrer une famille de narcos de Tijuana, mais qui peut garantir que son inexpérience ne va pas l'entraîner du côté de la corruption, de la drogue et de l'argent facile? En tout cas, c'est ce que redoute Leo Méndez, flic mexicain aux allures de justicier. Sebastian Rotella nous conduit vers de troubles frontières dans un thriller saisissant sur la mondialisation du crime. Ajouter à mes livres
9 Trafiquants & associés
Sebastian Rotella
5 critiques 6 citations

Des migrantes africaines massacrées dans un motel à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Un groupe financier au pouvoir sans limites. Une femme en fuite avec des documents qui pourraient bien signer l’arrêt de mort du groupe, ou le sien… À la solde de la firme sans scrupules, des tueurs professionnels se lancent à sa poursuite, talonnés par le duo d’enquêteurs formé par Valentin Pescatore et Leo Méndez. S’ils n’ont pas les mêmes méthodes – plus musclées pour Pescatore, plus cérébrales pour Méndez –, ces deux-là ont la même ténacité et la même aversion pour les cartels de la drogue et pour les entreprises qui au grand jour lessivent leur argent sale. Un polar haletant qui plonge le lecteur au cœur de la toile tissée entre trafiquants en tout genre et multinationales corrompues. Ajouter à mes livres
10 El sicario
Charles Bowden
A Juarez hit man (Sicario) speaks: he has killed hundreds of people, is an expert in torture and kidnapping, and for many years was a commander of the state police, receiving training from the FBI. There is a contract on his life of $250,000, and he lives as a fugitive. This title shows the life of a cartel hitman. Ajouter à mes livres
11 Mourir au Mexique
John Gibler
1 citation

« 95 % des crimes liés au narcotrafic ne font l’objet d’aucune enquête. Le pourcentage est trop écrasant pour refléter une incapacité du gouvernement. Il s’agit plutôt d’un incroyable taux de réussite où l’objectif n’est pas la justice, mais l’impunité. » Dans une enquête loin de tout sensationnalisme, John Gibler déconstruit les mythes du narcotrafic et nous fait parvenir les récits et les voix de ceux qui se rebellent contre le silence et la mort anonyme. En mettant au jour l’horreur du quotidien de cette véritable politique de terreur, il nous montre ce que le narcotrafic est pour le capitalisme : une aubaine où les profits nagent dans le sang. Ajouter à mes livres
12 El Narco : La montée sanglante des cartels mexicains
Ioan Grillo
1 critique

Ajouter à mes livres
13 La ville qui tue les femmes : Enquête à Ciudad Juarez
Marc Fernandez
1 critique

Ciudad Juarez, Mexique, Etat de Chihuahua, à la frontière avec les Etats-Unis. Depuis 1993, près de quatre cents femmes ont été assassinées et on compte, aujourd'hui encore, plus de cinq cents disparues. Pourtant, dix ans après la découverte du corps de la première victime, et malgré l'arrestation de nombreux suspects, les autorités n'ont toujours pas identifié les responsables de ces meurtres. Pis encore, les crimes continuent au rythme infernal de deux victimes par mois, et Ciudad Juarez est aujourd'hui considérée comme la capitale mondiale du " féminicide ". Marc Fernandez et Jean-Christophe Rampal ont mené l'enquête au c?ur de cette ville qui tue, à la rencontre des principaux protagonistes de l'affaire - flics douteux, avocats téméraires, boucs émissaires torturés pour avouer des crimes qu'ils n'ont pas commis, familles de victimes et femmes d'honneur... Ils reviennent sur les différentes pistes, des plus folles aux plus scientifiques, d'un dossier hélas loin d'être fermé. Car si aujourd'hui les criminels restent introuvables, une chose est certaine : les assassinats de Ciudad Juarez rendent compte de la perversité de cette ville-frontière, royaume de la drogue et de la corruption, véritable laboratoire de la mondialisation sauvage. Ajouter à mes livres
14 Féminicides et impunité Le cas de Ciudad Juárez
Marie-France Labrecque
1 critique 2 citations

"Ciudad Juárez est devenue synonyme de violence extrême. Cette ville frontalière du nord du Mexique, où sont établies de nombreuses maquiladoras, constitue non seulement l?un des principaux sites de la guerre sans merci que se livrent les cartels de la drogue, elle représente aussi le lieu emblématique de ce qu?on appelle aujourd?hui le "féminicide". Plus d?un millier de femmes ont été tuées depuis 1993 dans cette ville de 1,3 million d?habitants. Leurs cadavres ont souvent été retrouvés sur des terrains vagues ou dans le désert entourant l?agglomération, portant des marques de torture et de sévices sexuels. Toutes sortes d?hypothèses circulent sur ces crimes, mais un fait demeure : la plupart sont restés impunis. Comment expliquer une telle impunité ? Le terme de « féminicide » s?est peu à peu imposé pour désigner cette réalité intolérable qui n?est pas propre au Mexique. S?il signifie le fait de tuer une femme pour le simple fait d?être une femme, ce concept met également en cause la responsabilité de l?État, qui se révèle incapable de garantir le respect de la vie des femmes. De plus, le fait que les femmes assassinées proviennent en général de milieux modestes et racialisés ouvre la réflexion sur plusieurs types de féminicides. Ajouter à mes livres
15 Les disparues de Juarez
Sam Hawken
2 critiques

Comment survivre dans une des villes les plus dangereuses du monde, Ciudad Juárez ? Dans les bas-fonds mafieux de la capitale du narco-trafic, un polar atmosphérique ultra-violent, sur les traces de ceux qui, depuis une dizaine d'années, se livrent aux pires atrocités sur les femmes et les pauvres. Ultra-violent, solidement documenté et tristement inspiré de faits réels, un polar choc sur la ville la plus dangereuse du monde... Ciudad Juárez. Petite cité suintante de chaleur à la frontière américaine. On y échoue quand on n'a plus rien à perdre. Comme Kelly Courter, boxeur minable qui survit tout juste entre combats truqués et petit trafic de marijuana. Seule lueur dans sa morne existence : Paloma, la soeur de son meilleur ami, pasionaria de la cause des femmes disparues. Ciudad Juárez. On y reste par désespoir, comme Rafael Sevilla, vieux flic alcoolique et veuf, jamais remis de la disparition inexpliquée de sa fille. Ajouter à mes livres
16 2666
Roberto Bolaño
32 critiques 38 citations

2666 est le dernier roman écrit par Roberto Bolano. Il a été publié de manière posthume en 2004 et aussitôt salué par la critique internationale. De l'Europe en ruines jusqu'au désert du Sonora à la frontière du Mexique et du Texas, hanté par les meurtres non résolus de centaines de femmes, 2666 offre un parcours abyssal à travers une culture et une civilisation en déroute. L'entreprise de Bolano est ambitieuse. Embrassant tous les genres, du vaudeville au récit de guerre, en passant par le policier, le fantastique et le comique, 2666 étreint la littérature et incarne ce qu'elle a de plus essentiel : relever le défi de dire l'horreur, la mort, l'absence de sens, mais aussi l'amour. "Qu'est-ce qui fait une écriture de qualité? Savoir s'immerger dans la noirceur, savoir sauter dans le vide et comprendre que la littérature constitue un appel fondamentalement dangereux. " (Roberto Bolano, discours d'acceptation du Prix Romulo Gallegos, 1999) Ajouter à mes livres
17 La Reine du Sud
Arturo Pérez-Reverte
15 critiques 37 citations

Nom: MENDOZA Prénom: Teresa Nationalité: mexicaine Née à Culiacan, Etat du Sinaloa, Mexique, veuve de Raimundo Davila Parra, mort assassiné. S'installe à Melilla, Espagne. Soupçonnée de trafic de tabac. Arrêtée et condamnée à plusieurs mois de prison. Liée à Patricia O'Farrell, délinquante notoire. Probablement à la tête de la plus grosse entreprise de transport de cocaïne et de haschich en Méditerranée pour le compte du cartel de Medellin, des mafias russes et italiennes. Femme d'affaires redoutable et dangereuse, multimillionnaire, mène une vie discrète, aime le rêve et la solitude en mer à bord de son yacht. Aucune preuve n'a pu être retenue contre elle. Ajouter à mes livres
18 Les Travaux du Royaume
Yuri Herrera
3 critiques 6 citations

Dans une ville du nord du Mexique, la vie quotidienne de Lobo (le loup), un baron de la drogue. Chanteur de corridos, Lobo incarne la plus ancienne tradition de la poésie populaire de cette région. Il est chargé de chanter les louanges de son seigneur et de faire la propagande pour le cartel. Fidèle à son chef, il joue également pour lui le rôle d'espion et de confident. Premier roman. Ajouter à mes livres
19 Eclipse de lune
Rolo Diez
En quelques années, des centaines de femmes ont disparu à Ciudad Juárez, ville frontalière du Nord du Mexique. Ces disparitions défrayent la chronique du monde entier, mais la police laisse faire. Après tout, il s'agit de pauvres filles. Flic polygame, macho et corrompu, l'inspecteur Carlos Hernández n'en est pas moins épris de justice, généreux et courageux. Membre des « Relations Opérationnelles », services chargés de missions délicates, il doit enquêter sur un meurtre qui n'a rien à voir avec cette série sanglante. En remontant le fil d'un sinistre réseau criminel, il met au jour des liens étroits entre l'industrie textile, le monde politique et le narcotrafic. Selon lui, quand on est honnête, au Mexique, on crève de faim. Alors, sans jamais pactiser avec la mafia ou les politiciens véreux, il profite des circonstances pour s'arroger quelques avantages tout en sauvant l'honneur et, surtout, les innocents. Ajouter à mes livres
20 Rêves de frontière
Paco Ignacio Taibo II
3 critiques 2 citations

Héctor, le détective borgne de Paco Taibo II, part sur les traces d'une actrice de cinéma qu'il a bien connue lorsqu'ils étaient l'un et l'autre étudiants. Il la retrouve tout au long des villes qui jalonnent la frontière entre le Mexique et les états-unis. Elle dit être poursuivie par un policier amoureux et violent qui lui fait peur. Mais dans son sillage, se meuvent aussi un producteur de « Soap Opéras » télévisés qui n'hésite pas à jouer les proxénètes, .et un dangereux narcotrafiquant. « A la différence des auteurs de romans policiers, Belascoaran appréciait les histoires complexes, mais où rien ne se passait. » Paco Taibo en grande forme signe là une histoire complexe comme la vie, quand le passé revient à la surface et vous donne un sacré coup de blues. Il nous livre la quintessence de « l'esprit Belascoaran Shayne », ce mélange incomparable de subtilité, de nostalgie et d'humour qui font de la lecture de ce court récit un vrai régal. Ajouter à mes livres
21 Les limites de la nuit
Eduardo Antonio Parra
4 critiques 4 citations

En huit nouvelles haletantes, Eduardo Antonio Parra nous offre une manière de roman à épisodesconsacré à la nuit mexicaine, tragique et infiniment solitaire des prostituées, des cholos, ou coyotesde rue, et des noceurs invétérés. Avec une force d?évocation hallucinante, l?auteur campe despersonnages pris au piège du désir, appel fiévreux des corps ou folie charnelle de la vengeance.Une sensualité trouble, qui se manifeste en bouffées de violence à couper le souffle, imprègnecette écriture des limites, autant qu?elle anime chacun des personnages à travers ses errancesdans la fièvre des rues. Dans la rumeur hantée du Rio Bravo où roule la foule des noyés qui crurent atteindre l?autre rive, ces histoires de meurtre, de pulsions chaotiques et d?amour éperdu révèlent un écrivain de haute allure. Ajouter à mes livres
22 Terre de personne
Eduardo Antonio Parra
Chacune de ces nouvelles se déroule dans le Nord mexicain où, si la réalité est toujours parfaitement claire et tangible, elle n’en est pas moins d’une irréalité apocalyptique.Eduardo Antonio Parra navigue entre ces deux pôles, mêlant mythe et vérité, poésie et dénonciation, se faisant le cartographe de cette immensité hallucinée que constituent le désert, le rio Bravo, les villes frontalières — Monterrey ou El Paso —, les villages fantômes, ceux où l’on croit encore aux démons, où défilent tour à tour des paysans sans terre, des clochards transfigurés par l’amour, des prostituées, des femmes sans hommes, des hommes qui sont partis pour l’autre rive — la mort ou les États-Unis.Sous la plume de Parra, cette "terre de personne" devient la terre de tous les êtres humains, de tous les fantasmes, un cercle de l’horreur où la beauté fait irruption de la façon la plus inattendue et la plus saisissante. Ajouter à mes livres
23 Récif
Juan Villoro
4 critiques 3 citations

La côte mexicaine des Caraïbes, autrefois paradisiaque, a désormais tout d’un enfer sur terre. Les aléas climatiques, la crise économique et le délitement général du pays ont tué le business mais attiré un nouveau type de touristes, adeptes de sensations fortes. Un seul complexe hôtelier, situé à l’orée d’une immense barrière de corail et géré par Mario Müller, ex-leader du groupe de rock mexicain les Extraditables, semble survivre : la Pyramide. L’établissement propose une plongée dans la terreur mexicaine : faux kidnapping par de pseudo-guérilleros, rencontre avec des mygales, pratique de sports extrêmes sans filet. Un an après l’arrivée de Tony Góngora, l’âme damnée de Müller, son ancien compagnon de bohème rock, ex-junkie, la folie gagne peu à peu les lieux. Un membre de l’équipe est assassiné. Sous ces tristes tropiques ravagés par la cupidité des uns et la veulerie des autres, Tony, avec l’indolence des désespérés, part à la recherche de la vérité. Roman postmoderne, Récif est une balade mélancolique et réflexive dans les tréfonds de l’âme contemporaine, en même temps qu’un saisissant aperçu des maux qui ravagent le Mexique. Ajouter à mes livres
24 La griffe du chien
Don Winslow
113 critiques 73 citations

Suggestion Encoredunoir. Ajouter à mes livres
25 Cartel
Don Winslow
68 critiques 90 citations

Dix ans après La Griffe du chien, Don Winslow revient avec un livre encore plus fort sur la montée en puissance des narco-empires. 2004. Adan Barrera, incarnation romanesque d?El Chapo, ronge son frein dans une prison fédérale de Californie, tandis qu?Art Keller, l?ex-agent de la DEA qui a causé sa chute, veille sur les abeilles dans un monastère. Quand Barrera s?échappe, reprend les affaires en main et met la tête de Keller à prix, la CIA et les Mexicains sortent l?Américain de sa retraite : lui seul connaît intimement le fugitif. La guerre de la drogue reprend de plus belle entre les différentes organisations, brillamment orchestrée par Barrera qui tire toutes les ficelles : la police, l?armée et jusqu?aux plus hauts fonctionnaires mexicains sont à sa solde. Alors que la lutte pour le contrôle de tous les cartels fait rage, avec une violence inouïe, Art Keller s?emploie à abattre son ennemi de toujours. Jusqu?où ira cette vendetta ? Ajouter à mes livres
26 Sinaloa Story
Barry Gifford
1 critique

Employing a strange and bountiful cast of characters, The Sinaloa Story bobs and weaves as if challenging the reader to follow a spectacular, if often incoherent, narrative. This is no small task, considering the action rolls at a page-turning clip and reads like a noir film treatment in which characters are ushered in and out of the plot with the speed and finality of a high-caliber slug. The story line, such as it is, revolves around DelRay Mudo, a dim-witted mechanic who falls hard for Ava Varazo, a stunning and scheming prostitute who easily beguiles him into helping her rob her pimp of $500,000, part of which belongs to Mr. Nice, a notorious mob boss. When Ava quickly dumps DelRay (and locks him in the trunk of his car) then splits with the cash, this development comes as no surprise. When she heads to Mexico to join a guerilla band known as the Countless Raindrops, however, an unforeseen and intriguing twist begins. This twist abruptly unravels into a bizarre tangle of events which are connected to previous episodes by only the thinnest of threads. The result is a darkly exhilarating and scattershot ride in which kidnapping, murder, amnesia, and prophetic dreams abound, as do colorful personalities with memorable names such as Cobra Box, Ruby Ponds Cure, Thankful Priest, and Cairo Fly. To say the book is nonlinear is putting it mildly; the only thing some of these vignettes have in common is that they happen to be contained within the same book. But Gifford has a knack for creating electrifying, grainy snapshots of subterranean life, pulling defining moments into vivid focus while leaving the background mired in shadow and mystery. Ajouter à mes livres
27 Perdita Durango
Barry Gifford
1 critique 3 citations

A la fin de Sailor et Lula, la mystérieuse et dangereuse Perdita Durango prenait la fuite en laissant son amant, Bobby Perou, mort devant le magasin d'aliments pour animaux qu'il venait de "braquer" en compagnie de Sailor. Nous la retrouvons à la Nouvelle-Orléans, où elle a fait la connaissance de Roméo Dolorosa, un pilleur de banques, originaire de l'île de Caribe et adepte de "Santeria", une version latino du culte vaudou. Pour faire croire à ses pouvoirs surnaturels, Roméo, avec l'aide de Perdita, kidnappe un couple de jeunes Américains à la frontière mexicaine, dans le but d'organiser un sacrifice humain. Parallèlement, Marcello "zyeux fous" Santos le charge de convoyer un camion de placentas humains destinés à l'industrie cosmétique jusqu'à Los Angeles. La cavale de Roméo et Perdita, unis par le goût de la mort et du mal, fait écho, en beaucoup plus noir, à celle de Sailor et Lula. Ajouter à mes livres
28 Les serpents de la frontière
James Crumley
1 critique 5 citations

Ajouter à mes livres
29 Une saison de scorpions
Bernardo Fernandez
1 critique

Même les tueurs à gages ont des états d'âme... Au moment d'abattre celui qui doit être son dernier " client " avant la retraite, El Güero décide d'épargner ce bon père de famille et se retrouve... à la place du mort. En cavale au volant de sa précieuse Impala, pourchassé par ses anciens collègues, il croisera le chemin d'un braqueur de banques yougoslave et de sa fine équipe de " narcojuniors ". La rencontre entre l'ex-tueur à gages et les apprentis gangsters sur fond de quiproquos en plein désert mexicain fera des étincelles... Délirant et violent comme un Tarantino, ce court roman est un " western urbain " drôle et vivant, peuplé de personnages hauts en couleur. Ajouter à mes livres
30 Hielo Negro
Bernardo Fernandez
1 critique 1 citation

Six casses pratiqués dans des laboratoires pharmaceutiques à Mexico, une équipe parfaitement organisée donne l'assaut. Six hommes déguisés en gorilles tuent 12 personnes pour saisir une énorme cargaison contenant un produit essentiel à la fabrication d'un nouveau médicament. Andrea et son acolyte enquêtent sur l'affaire jusqu'à ce qu'on la leur retire au profit de la police fédérale car c'est une affaire de drogue. Andrea poursuit l'enquête et remonte jusqu'à Lizzy Zubiage, une femme puissante à la tête du cartel de drogue le plus dangereux du Mexique Ajouter à mes livres
31 La Frontière sud
José Luis Muñoz
14 citations

Mike Demon (déjà aperçu dans Babylone Vegas) est vendeur d'assurances. Il mène une existence de bon Américain moyen tout en s'offrant des escapades amoureuses ou sexuelles lors de ses tournées. À Tijuana, il promet à la prostituée sublime dont il est tombé follement amoureux de lui faire passer la frontière. C'est sans compter Fred Vargas, un flic mexicain violent et véreux, qui fait chanter les bons pères de famille yankee venus s'encanailler de l'autre côté de la frontière... Une double intrigue menée de main de maître pour un western noir sursaturé de violence et de sexe. Ajouter à mes livres
32 La loi des Wolfe
James Carlos Blake
7 critiques 3 citations

Eddie Gato appartient à la grande famille des Wolfe, une dynastie qui pratique la contrebande à la frontière du Mexique et des Etats-Unis. Depuis des siècles, les Wolfe ont survécu en instaurant une loi, la leur. Parmi les nombreuses obligations qu'elle comporte, celle de poursuivre des études avant de participer aux activités du clan. Mais avec toute l'arrogance de la jeunesse, Eddie Gato refuse de s'y soumettre et quitte sa famille pour chercher fortune au Mexique. Il se fait embaucher comme garde par un cartel mafieux, et ne tarde pas, toutefois, à succomber au charme de Miranda, la maîtresse d'un des chefs. Ayant tué ce dernier, il doit s'enfuir avec la belle, repasser la frontière et regagner les Etats-Unis. Un chemin semé d'embûches quand on a des ennemis impitoyables à ses trousses... Une flamboyante histoire de fuite et de vengeance située dans un territoire cinématographique : la "Tierra del Diablo", aride désert à la frontière Etats-Unis-Mexique. Ajouter à mes livres
33 La maison Wolfe
James Carlos Blake
2 critiques 8 citations

Ajouter à mes livres
34 Châtié par le feu
Jeffery Deaver
2 critiques 5 citations

Hermosillo, Mexique. Alonso Maria Carillo, dit aussi Cuchillo, "le Couteau", jouit d'une réputation de parrain cruel et très efficace. On ne lui connaît qu'un seul vice : une passion pour les livres rares. Il en possède des milliers, qu'il collectionne compulsivement et conserve avec amour. Aussi, lorsque Carillo est visé par un contrat, les deux hommes chargés de l'assassiner, Evans et Diaz, pensent que ce sera un jeu d'enfant. Un bel autodafé devrait remettre Cuchillo dans le droit chemin. C'était oublier qu'un parrain se laisse rarement déposséder de son bien. Ajouter à mes livres
35 Angel baby
Richard Lange
17 critiques 18 citations

Séquestrée à Tijuana par son mari, un puissant narcotrafiquant surnommé « El Principe », Luz réussit à s’échapper. Elle est déterminée à retrouver sa fille Isabel, confiée à une tante qui vit à Los Angeles, et à prendre un nouveau départ. Dans sa cavale, elle rencontre Malone, un jeune Américain à bout de souffle, qui noie dans les excès en tous genres la culpabilité de la mort de sa petite fille renversée par une voiture. Toutes les semaines, il planque des clandestins dans le coffre de sa voiture et leur fait passer la frontière pour les Etats-Unis en échange de quelques billets. Le mari de Luz a confié à son homme de main Jeronimo, surnommé « El Apache », gangster fraîchement sorti de prison, une mission pour se racheter, avec une condition non-négociable : s’il échoue, sa famille en paiera le prix. Sur leurs talons : l’agent Mike Thacker, garde-frontière corrompu, criblé de dettes et obsédé sexuel, qui n’hésite pas à profiter des à-côtés des trafics frontaliers... Les destins de ces quatre personnages vont rapidement s’entremêler, alors que s’engage une véritable course-poursuite entre le désert de Californie et Los Angeles. Un roman à l’ambiance sombre et électrique, tout entier construit autour des contrastes et des similitudes, des écarts et des rapprochements improbables de part et d’autre de la frontière américaine, dont le rythme haletant emprunte autant à la tragédie qu’au grand roman populaire. Ajouter à mes livres
36 Tijuana Straits
Kem Nunn
33 critiques 19 citations

Sam Fahey mène une vie solitaire à Tijuana Straits, à la frontière de la Californie et du Mexique, jusqu’au jour où il recueille Magdalena, une jeune femme mexicaine qui a échappé à une tentative d’assassinat. Elle entraîne Sam à la recherche de ses meurtriers au Mexique où règnent la corruption, l’immigration clandestine et les trafiquants de drogue Ajouter à mes livres
37 Tijuana
Hélène Couturier
Collectif. Ajouter à mes livres
38 Guet-apens
Sam Hawken
A Ciudad Juárez (Mexique)/El Paso (Texas), de nos jours. Los Aztecas : un gang redoutable qui agit au nom des cartels de drogue de la frontière américano-mexicaine. Ici, pas de demi-mesure ni de discussion : pour régner en maître sur des deux côtés de la frontière, les hommes de José Martinez, el jefe, n'hésitent pas à semer les cadavres. Felipe Morales est un Aztecas. Recruté en prison par les membres du gang, "Flip" est rapidement contacté par Martinez à sa sortie. Problème pour le jefe : les barreaux de sa cellule, Flip s'est juré de ne plus jamais les revoir. Et pour cela, il est prêt à prendre de gros risques. Officier de police à El Paso, Cristina Salas est sur le pied de guerre. Son obsession : faire tomber les Aztecas et ramener le calme de son côté de la frontière. Et quand Flip la contacte pour vendre des infos sur le gang en échange de la protection de la police, Cristina entrevoit un espoir. À Ciudad Juárez, un homme veut espérer lui aussi : l'officier Matias Segura, le Monsieur anti-criminalité de Juárez, aux méthodes musclées, s'apprête à collaborer avec Cristina et le FBI. Un vaste projet de guet-apens se dessine? Le combat à mort est engagé. Mais dans cette arène, Flip, Cristina et Segura feront-ils le poids ? Ajouter à mes livres
39 Dans le terrier du lapin blanc
Juan Pablo Villalobos
6 critiques

Orphelin de mère, Tochtli est un petit garçon comme les autres qui a pour papa un héros. Son héros travaille : il fait commerce de cocaïne, il est très riche - ses doigts sont couverts de bagues en or et en diamants, et très puissant - quand il reçoit des invités (crapules associées, prostituées, politiciens véreux …) on ne sait pas s’ils sont encore des gens ou déjà des cadavres. Comme tous les enfants, il aime jouer. Avec les mots, les chapeaux, les sabres. Et il excelle au jeu des questions / réponses. Quelqu’un annonce une quantité d’impacts dans une partie du corps et l’autre répond : “vivant, cadavre ou pronostic réservé”. Par exemple “trente balles dans l’ongle du petit orteil du pied gauche ?” : “vivant”. Entouré d’une “bande de mecs”, il ne quitte jamais le terrier. Il a un précepteur qui lui enseigne l’histoire et la géographie et lui transmet son obsession pour le Japon, le code d’honneur des samouraïs, et pour l’histoire de France. Tochtli aime beaucoup les Français, si délicats, qui enlèvent la couronne du roi avant de lui couper la tête pour éviter de la cabosser. Quand il manifeste l’envie de visiter un zoo, papa lui achète un lion et deux tigres. Mais quand il s’agit d’un désir a priori impossible à assouvir, comme des hippopotames nains du Libéria en voie d’extinction ? On enfreint les règles de sécurité et on embarque pour une odyssée délirante et initiatique en direction de Monrovia. Papa peut tout. Rien ni personne ne lui résiste. Et cette omnipotence astronomique pèse lourd dans la construction de l’imaginaire de l’enfant, pour qui il n’existe aucune opposition entre le monde fantastique où tout est possible et le monde du réel. Mexicaniste jusqu’à l’absurde - les prénoms de tous les personnages comme l’enfant Tochtli : lapin, le père Yolcaut : serpent à sonnette, sont empruntés au dialecte náhuatl, la langue indigène la plus parlée au Mexique - l’auteur transpose cette violence prégnante dans d’autres cultures pour l’affilier à une longue tradition humaine. Ajouter à mes livres
40 Balles d'argent
Elmer Mendoza
4 critiques 1 citation

Anéanti par une rupture amoureuse, dépendant de son psy, l?inspecteur Edgar Mendieta, alias leGaucher, s?oublie dans un travail acharné. Il enquête sur le meurtre de Bruno Canizales, avocataussi prestigieux que décrié pour sa vie dissolue et fils d?un ancien ministre de l?Agriculture retrouvé la tête perforée d?une balle en argent. Le téléphone de Mendieta ne cesse de sonner etl?inspecteur, harcelé par son supérieur, découvre que sa route est jonchée de nouveaux cadavres. Qui se cache derrière ces crimes ? Les narcos ? Les politiciens soucieux de nettoyer le terrain avant les élections ? Les membres de l?étrange Petite Fraternité Universelle, dont Canizales faisait partie ?Mendieta s?escrime à trouver les coupables et à faire son travail à grands coups d?adrénaline et avec une bonne dose d?humour. Il court les bars et les villas huppées, croise des journalistes et decharmantes lesbiennes, pour finir par démêler un écheveau où convergent des intérêts divers. Mais il est le seul à vouloir réellement aller jusqu?au bout, sans doute parce qu?il n?a rien à perdre. Avec Balles d?argent, l?auteur mexicain Elmer Mendoza nous plonge dans un Mexique âpre et rude où il ne fait pas bon vivre ni mourir. Loin des cartes postales et des plages de Cancun, nous évoluons dans une ville de la frontière américaine à la fois glauque et corrompue, une ville sans foi ni loi, pervertie par l?argent sale de la drogue où la violence est à chaque coin de rue. Le livre témoigne de la transformation radicale que connaît le pays depuis une dizaine d?années et d?un Mexique devenu la plaque tournante du trafic de cocaïne entre la Colombie et les Etats-Unis. Balles d?argent est servi par un style sec, nerveux et incisif qui suscite et retient l?empathie du lecteur dans un savoureux compromis d?élégance naturelle et d?humour. Cerné par la mort et une corruption endémique qui gangrène tout sur son passage, l?auteur n?oublie pas de porter un regard tendre sur ce pays qui est le sien et qu?il aime. Ajouter à mes livres
41 L'épreuve de l'acide
Elmer Mendoza
5 critiques

Le détective Edgar Mendieta, alias Zurdo, le Gaucher, songe au suicide. Quarante-trois ans, un boulot de chien, pas de femme, pas même un petit divorce, et une très forte tendance à l?autoflagellation : allez trouver un sens à tout ça. Pour couronner le tout, on le charge d?enquêter sur la mort d?une splendide strip-teaseuse, Mayra Cabral de Melo, qu?il a connue d?un peu trop près : une bombe aux yeux vairons, un couleur miel, l?autre vert, la seule à l?avoir traité avec indulgence, presque tendresse. La belle choisissait ses ?amants? parmi les notables de Culiacán ; les pistes se multiplient, mais elles ne mènent nulle part. Zurdo est bon pour la tournée des night-clubs, cantinas et autres arrière-cours du Mexique contemporain, au moment où le gouvernement vient de déclarer la guerre aux narcos. Dans une nuit perpétuelle, il s?enfonce dans les bas-fonds de la ville, entre les trafiquants d?armes, les politiciens véreux, les faux gringos, les vrais espions, les narcos tout-puissants et les danseuses paniquées. Il croise un collectionneur de guitares cassées (mais célèbres), le père du président des États-Unis, et retrouve Samantha Valdés, nouvelle boss du Cartel du Pacifique. Pour Mendieta, l?heure n?est pas à la rigolade : Gris, son fidèle lieutenant, est en pleine crise amoureuse et pas vraiment dans son assiette ; son chef trouve que finalement il vaudrait mieux abandonner l?enquête ; lui n?arrive pas à mettre la main sur son psy et pleure son amour perdu. Pendant ce temps, la tequila coule à flots, les cadavres s?empilent, et son spleen n?est pas près de s?arranger. Avec son style inimitable, Mendoza nous plonge dans un Mexique baroque et délirant, où on tutoie la mort à tous les coins de rue, entre deux verres. Un polar impeccable, avec tous les ingrédients du genre, plus une bonne dose d?humour et l?argot lyrique des truands latinos. Ajouter à mes livres
42 41
Rogelio Guedea
8 critiques 3 citations

À l'intérieur d'un coffre d'une voiture, le cadavre de Ramiro Hernández Montes, tué par balle. Situation pour le moins embarrassante pour le frère de la victime qui espère son élection au poste de gouverneur de l'État de Colima. Quatre flics sont chargés de l'enquête avec pour consigne de l'étouffer : le servile commandant Obispo, le Tigre Guerrero, violent mais efficace, Román et Sabino, deux policiers machos confrontés au monde gay. Car l'enquête révèle une série d'assassinats d'homosexuels, tous abattus avec un calibre .41, mais aussi les orgies organisées dans des villas luxueuses et le goût de certains notables pour les enfants. Ailleurs dans la ville, un gamin livré à lui-même se lie d'amitié avec un adulte qui ne tarde pas à l'initier à la drogue et au sexe. Un jour, on le présente à un couple, Roi Camilo et Reine Sofia... Tiré d'un fait divers, roman concession sur la perte de l'innocence, 41 montre jusqu'où peut aller la perversion des plus vils personnages politiques. Rogelio Guedea a été fonctionnaire fédéral dans son pays. Il a quitté le Mexique avec sa famille à la suite de nombreuses menaces de mort. Aujourd'hui, il vit en Nouvelle-Zélande où il enseigne la littérature hispanique. il est considéré comme l'une des nouvelles voix du polar mexicain. 41 a reçu le Premio Interamericano de Literatura Carlos Montemayor. Ajouter à mes livres
43 Les enfants du jaguar
John Vaillant
3 critiques

Héctor, un clandestin mexicain, se retrouve coincé avec d?autres passagers illégaux dans le camion de leurs passeurs, en plein désert, alors qu?ils tentent comme tant d?autres de rejoindre les États-Unis dans l?espoir d?une vie meilleure. Les coyotes ? comme on appelle les trafiquants d?êtres humains de ce côté de l?Atlantique ?, prétextant une panne, ont soutiré aux passagers leur argent avant de partir chercher des secours. Quatre longs jours vont s?écouler? : alors que les réserves d?eau s?épuisent et que les chances de réchapper de cet enfer s?amenuisent, Héctor, qui ne dispose que du numéro de téléphone d?une femme aux États-Unis, retrace son parcours de Oaxaca à la frontière et révèle par là même la communauté de destins qui unit ces territoires hostiles de part et d?autre du Río Bravo. Un roman haletant, qui dit l?horreur du trafic de migrants entre le Mexique et les États-Unis et l?incroyable instinct de survie qui nous anime. Ajouter à mes livres
44 Les minutes noires
Martin Solares
3 critiques

Dans la petite ville de Paracuan, dans le golfe du Mexique, le meurtre d'un journaliste met en émoi la population et la police locale. Ramon Cabrera, dit le Grizzli, a été chargé de l'affaire. Il tire bientôt les fils d'une intrigue qui le renvoie plus de vingt ans en arrière. Et si ses collègues du commissariat semblent lui mettre des bâtons dans les roues, c'est que cette nouvelle enquête vient déterrer de vieilles histoires que certains auraient préféré oublier. Mais le Grizzli doit, par la force des choses, s'y replonger, reprenant les recherches sur un tueur de petites filles qui dans les années soixante-dix terrorisa la région. Ajouter à mes livres
45 N'envoyez pas de fleurs
Martin Solares
5 critiques 1 citation

L’action se déroule dans le Golfe du Mexique, non loin de la frontière avec les États-Unis, à La Eternidad : une ville qui porte mal son nom car ses habitants ne semblent pas voués à y faire des vieux os. Une jeune fille de dix-sept ans vient d’y être enlevée. C’est un événement parfaitement banal dans la région. Mais les parents de Cristina sont riches et puissants et, avec l’aide du consul américain Don Williams, ils ont décidé de retrouver leur fille coûte que coûte. Ils font appel à un ancien policier Carlos Treviño. Dès lors, l’enquête avance à grands pas, ce qui n’aurait pas été le cas avec la police locale. La police, justement : elle est dirigée par le commissaire Margarito González, que tout le monde craint et qui a quelques comptes à régler avec Treviño. La Eternidad, ses meurtres, ses enlèvements, sa police corrompue…composent une allégorie du Mexique contemporain. Le récit est haletant et impitoyable. Ce roman noir politique permet de comprendre au plus près les liens entre la mairie de la ville, les policiers, les syndicats, les gardes du corps des différents groupes, le consul des États-Unis, la collusion entre tous. Ajouter à mes livres
46 Mezquite Road
Gabriel Trujillo Munoz
6 critiques 5 citations

Mezquite Road nous entraîne beaucoup plus loin que les romans précédents dans l’enfer de la frontière entre la Californie et la Basse-Californie. La guerre qui oppose narcotrafiquants, proxénètes, patrons de salles de jeux, agents infiltrés du FBI, de la DEA, et autorités mexicaines corrompues est cette fois très sanglante et très explicite sur les rapports entre les latinos et leurs tout-puissants voisins du Nord. Chargé de retrouver un disparu, Morgado va nous montrer, en rebondissant à toute allure d’un règlement de compte à l’autre, que le vent qui souffle sur la frontière pue. Ajouter à mes livres
47 L'ultime secret de Frida K.
Gregorio Leon
12 critiques 6 citations

Culte de la Santa Muerte. Un autoportrait de Frida Kahlo a été volé à Mexico. Une jeune détective privée espagnole, Daniela Ackerman, est envoyée sur place pour le retrouver et fait une découverte surprenante : la toile contiendrait un message codé à destination de Léon Trotski, le célèbre révolutionnaire? devenu l?amant de Frida Kahlo pendant l?exil mexicain de celui-ci. Au même moment, une série de meurtres défraye la chronique : les cadavres de strip-teaseuses sont retrouvés mutilés, l?image de la Santa Muerte, l?Ange de la mort, tatouée sur le sein gauche, tandis que des autels consacrés à cette secte religieuse rivale du Vatican sont détruits. Daniela se retrouve ainsi plongée dans une enquête mêlant narcotrafiquants dévots de la Santa Muerte, évêques officieux et curés aux visages d?ange, tueurs à gages en maillot du Real de Madrid et procureures mangeuses d?hommes obsédées par la chirurgie esthétique? Un polar hispanique explosif qui nous dévoile, à travers une intrigue contemporaine sulfureuse, l?ultime secret de Frida Kahlo et de sa liaison clandestine avec Trotski quelques mois avant son assassinat. Ajouter à mes livres
48 Santa muerte
Francis Mobio
Consacré au culte de la Santa Muerte, adulée entre autre, par les narcos. Ajouter à mes livres
49 La Vierge des tueurs
Fernando Vallejo
8 critiques 26 citations

(Colombie) "Histoire d'un amour halluciné dans la capitale de la haine", La Vierge des tueurs est un roman provocateur, outrancier et en total décalage par rapport à la littérature sud-américaine de ces dernières années. Une prose déchaînée, irrespectueuse et autodestructrice. Fernando, le narrateur, grammairien comme son auteur, revient à Medellin. Là, chaque jour, les sicaires assassinent sur ordre des narcotrafiquants et la haine engendrant la haine, les meurtres ne cessent jamais. Dans la ville grouillante de morts, de bruits et de lâcheté, Fernando rencontre Alexis, l'ange exterminateur. Jeune et beau tueur qui porte trois scapulaires, "l'un au cou, un autre à l'avant-bras et un autre à la cheville" ; pour obtenir l'affaire, ne pas rater la cible et se faire payer. Et l'ange va réaliser ce que souhaite le plus le narrateur : le débarrasser de tous les gêneurs, mendiants qui implorent les saints, grossiers personnages, badauds trop curieux et même femmes et enfants. Fernando le reconnaît, "on va finir par liquider tout Medellin". Le roman tourne alors en boucle. Alexis est remplacé par son double, les morts reviennent se faire tuer et les vivants sont en instance de mort. C'est "la loi de Medellin", celle du chaos qui va désormais régir le monde. Vallejo nous entraîne dans un délire à la limite du supportable, un jeu de massacres où l'auteur est la première cible, un chant funèbre et macabre qui n'est pas sans rappeler ceux de Maldoror, du "montévidéen" Ducasse-Lautréamont. Un roman exceptionnel et dérangeant. --Stellio Paris Ajouter à mes livres
50 Le léopard au soleil
Laura Restrepo
( Colombie) Ajouter à mes livres
51 Pablo Escobar, trafiquant de cocaïne
Thierry Noël
3 critiques 13 citations

Colombie. Il commandita un attentat contre un avion de ligne, fit assassiner, outre ses concurrents, des hommes d’État, des policiers ou des journalistes qui tentaient de dénoncer ses exactions. Dans la Colombie des années 1970 et 1980, Pablo Escobar s’est imposé comme un trafiquant hors normes, non seulement un baron de la cocaïne à la tête de l’un des plus puissants réseaux du pays, mais aussi un combattant sans scrupules, à l’origine de la mort ou de la disparition de milliers de personnes. Vingt ans après sa mort, cette figure emblématique de l’Amérique latine est pourtant toujours l’objet d’un véritable culte : nombreux sont ceux qui célèbrent en lui le bandit philanthrope en lutte contre l’oligarchie, le rebelle dressé contre l’État ou encore le patriote dénonçant les ingérences américaines. En réalité, en bâtissant son empire sur la violence et la corruption, le « Patron » a largement contribué à la ruine du pays, qui peine aujourd’hui encore à se relever de ces années noires. Ajouter à mes livres
52 Il faut tuer Pablo Escobar
Mark Bowden
9 citations

Il faut tuer Pablo Escobar raconte l'ascension et la chute spectaculaire du criminel le plus riche et le plus violent de l'histoire du XXe siècle. La vie de celui qui fut à la tête du cartel de Medellin ne ressemble à aucune autre. Elu membre du Parlement colombien, il fit construire des maisons, des routes et des hôpitaux, et devint un héros pour les pauvres. Et pourtant, Escobar avait un autre visage. Ce livre nous fait pénétrer au sein de son organisation criminelle qui réussit à maintenir une nation tout entière en otage. Arrivé au sommet de sa carrière, couvert de femmes, de sang et de gloire, il disposait de revenus, provenant du trafic de drogue, si élevés que le magazine Forbes l'avait classé septième fortune du monde. L'homme était devenu tellement dangereux que les forces spéciales américaines prirent la décision de l'abattre. Mark Bowden a eu pour la première fois accès aux archives des services secrets, aux transcriptions des conversations téléphoniques de Pablo Escobar, et il a interviewé les principaux acteurs de cette exceptionnelle chasse à l'homme. Il nous raconte avec un remarquable souci du détail et un sens aigu de la dramaturgie l'histoire extravagante du plus grand des mafieux, dans un récit fait d'enlèvements, de meurtres et d'évasions, à vous couper le souffle. Ajouter à mes livres
53 L'enfant qui savait tuer
Matt Whyman
5 critiques 4 citations

(Colombie) Haut comme trois pommes, Sonny déteste qu'on l'appelle Shorty. A douze ans, il aime encore les sucettes et vit à Medellin, en Colombie. Une ville où les trafiquants de drogue font la loi et où les armes remplacent souvent les mots. Plus qu'un copain, Alberto est pour Sonny un véritable frère. Tous deux rêvent de fuir la misère et la rue. Quand Alberto se fait " embaucher " comme tueur à gages par un parrain de la drogue et finit par disparaître tragiquement, Sonny se retrouve seul, totalement perdu. Une seule voie s'impose à lui prendre la relève de son ami. Un revolver lui procurera le respect et la sécurité auxquels il aspire. Et de quoi vivre décemment. En toute innocence, Sonny signe ainsi sa perte. Mais a-t-il vraiment le choix ? L'histoire de Sonny témoigne d'une réalité que tout le monde devrait connaître. Un livre que l'on reçoit comme un coup de poing. Ajouter à mes livres
54 Sansalina
Nicolas Jaillet
7 critiques

Pablo Zorfi va mal. Son quotidien n?est que meurtres, enlèvements et trahisons. Dans le Mexique des années 20, les bordels tournent à fond, loin de la poussière et des Pancho Villa moustachus. L?enfant des rues de Sansalina est maintenant le maître de la ville. Mais il est devenu mauvais comme un crotale. Ses meilleurs amis le terrorisent. Il n?a qu?une solution pour se convaincre qu?il a encore un avenir : revoir Dolores. Toucher sa peau. La jeune femme respire la liberté. Personne ne lui dicte ce qu?elle doit faire. Elle a oublié Sansalina, sa violence et ses hommes. Dolores aussi avait un rêve d?enfant, pour lequel elle a tout sacrifié. Elle a fondé une bibliothèque. Le jour où ce rêve explose comme une vulgaire boîte d'allumettes, c'est un autre combat qui s'engage. Ajouter à mes livres
55 Narco Football Club
Marc Fernandez
1 critique

Mexique, jour de finale de la Copa Libertadores qui couronne le club de foot champion d?Amérique latine. Un match à haut risque, qui oppose pour la première fois à ce niveau de la compétition les équipes rivales de la frontière, les Chacals et les Coyotes, toutes deux aux mains des cartels de la drogue. Quelques heures avant le coup d?envoi, le cadavre de l?entraîneur des Chacals est retrouvé dans un terrain vague. Dans une ville en état de siège, envahie de supporters surexcités, une équipe de superflics est dépêchée en urgence depuis la capitale pour résoudre l?affaire avant que la situation ne devienne incontrôlable. Ajouter à mes livres
56 J'ai regardé le diable en face
Maud Tabachnik
4 critiques 7 citations

Ciudad Juarez, un million trois cent mille habitants. Ville frontière entre Mexique et Etats-Unis. Cité sans âme livrée au crime, à la drogue et à la violence des mafias. Sandra Khan, journaliste au San Francisco Chronicle, se retrouve confrontée à un monde où la peur et l'indifférence servent de terreau a l'inhumanité. Conviction et courage seront ses armes pour tenter de comprendre pourquoi des crimes abominables sont perpétrés contre des centaines de jeunes femmes sans que, depuis plus de dix ans, les autorités aient réussi à identifier les assassins ou leurs commanditaires. Mais Sandra n'en sortira pas indemne. Car personne ne peut regarder le Diable en face sans se brûler. Avec cette nouvelle enquête de Sandra Khan, Maud Tabachnik, après Douze heures pour mourir, nous entraîne une fois encore dans la terrifiante actualité du monde. L'énigme de Ciudad Juarez fascine autant qu'elle révolte pour une raison aussi aberrante que simple : les femmes y meurent parce que nées femmes. Ajouter à mes livres
57 Doggybags, Tome 3
Run
7 critiques 1 citation

Le tome 3 de DoggyBags sera muy caliente, puisque les trois histoires se dérouleront au Mexique, plus précisément à Ciudad Juarez, capitale internationale du narcotrafic et du kidnapping. Au Mexique, la vie ne vaut rien, mais elle a un prix. Au sommaire de ce DoggyBags 3: - Le chef d'un cartel hanté par les crimes qu'il a commis. - Un « Rape and Revenge » érotico-exotique sur fond de danse du voile. - La vengeance de deux flics névrosés contre le cartel le plus dangereux de la ville, le jour de la fête des morts. Directeur artistique de l?agence Teamchman, RUN crée en 2004 le collectif de graphistes Semperfi (www.semperultimo.com), référence internationale en matière de toy design et de graphisme. Réalisé en 2002, le court métrage Mutafukaz, annonciateur de la B.D., fait le tour du monde et est nommé au Sundance Festival en 2003. En 2006, Run crée le label 619 au sein des éditions Ankama et publie le premier tome de la série culte Mutafukaz ! Ajouter à mes livres
58 100 Bullets : Brother Lono
Brian Azzarello
3 critiques 1 citation

La dernière fois que Lono a été aperçu vivant, c'était avant son affrontement funeste avec Dizzy Cordoba. Mais il faut plus qu'une balle dans la poitrine pour éliminer définitivement l'indomptable Minuteman. Depuis les derniers événements survenus dans 100 Bullets, Lono a quitté les Etats-Unis pour le Mexique, où il vit pour l'instant caché dans un monastère. Un lieu saint dans lequel les nonnes dissimulent bien des secrets. Ajouter à mes livres
59 Viva la vida : Los sueños de Ciudad Juarez
Edmond Baudoin
7 critiques 14 citations

Ajouter à mes livres
60 Juarez
Nathalie Sergeef
5 critiques 2 citations

Depuis 1993, dans la petite ville frontière de Ciudad Juarez, près de 2000 cadavres de femmes ont été retrouvés, et plus de 2000 sont portées disparues. Sûr que ça crée des vocations. Gael Garcia Morales est venu à Juarez pour y retrouver la trace de sa s?ur, dont le visage figure parmi ceux des milliers de disparues pour lesquelles les familles désespérées collent des affichettes. Quelques mois plus tôt, elle avait rejoint l?association Esperanza, qui s?oppose aux trafiquants de drogue, aux policiers complaisants et aux avocats véreux pour faire la lumière sur ces assassinats ignobles. Mais Juarez n?aime pas les fouineurs. Certains ont tenté de mener leur propre enquête, on ne les a jamais revus?Dans le domaine de l?horreur, la réalité dépasse malheureusement souvent la fiction, et les auteurs se sont inspirés de faits réels pour ce one shot racontant l?enquête d?un personnage, menée au c?ur des vérités obscures de cette cité mexicaine gouvernée par le crime et l'impunité. Ajouter à mes livres
61 Agence Interpol, tome 1 : Mexico
Philippe Thirault
2 critiques 1 citation

Une enquête border-line dans la moiteur et la violence des rues de Mexico. Des cadavres de femmes décapitées sont retrouvés en plusieurs endroits de Mexico. Tikal, un détective aux méthodes plutôt expéditives, est sur l?affaire. Face à l?incurie de la police locale, Clare Burnell, agent d?Interpol, n?a d?autre choix que de s?associer avec Tikal. Même si les motivations de ce dernier se révèlent bien plus complexes qu?elles n?en ont l?air? Ajouter à mes livres
62 Luchadoras
Peggy Adam
1 critique 1 citation

Depuis 1993, plus de 600 femmes ont disparu et plus de 400 ont été assassinées à Ciudad Juarez, ville mexicaine frontalière des Etats-Unis. Victimes de tueurs inconnus ou de violence conjugale. Ciudad Juarez est ainsi devenue un triste symbole de la maltraitance des femmes dans le monde. A l'heure actuelle, la plupart de ces crimes restent irrésolus. C'est dans ce cadre véridique que Peggy Adam a imaginé Luchadoras. Ajouter à mes livres
63 Narcos, tome 1 : Coke and roll
Emmanuel Herzet
2 critiques 2 citations

Il s'appelle Rico Riva. Pour sa femme et ses amis, il est formateur pour les jeunes recrues de la DEA. En réalité, ilémarge au service Action et hérite des missions les plus périlleuses. Il passe sa vie dans les bas-fonds de l'AmériqueLatine, arme au poing, à déstabiliser la production des cartels de la drogue. Objectif qu'il partage avec son collègue Matthew Deadrick. Mais le terrain de Matthew, ce serait plutôt les yachts huppés de Miami, là où se décide la distribution. Un objectif commun, deux routes parallèles... Ajouter à mes livres
64 Narcos, tome 2 : Tequila 9 mm
Orville
1 critique 1 citation

Ajouter à mes livres
65 Narcos, tome 3 : Mexico'n carne
Giuseppe Liotti
1 critique

Ajouter à mes livres
66 La caida et coyota
Juliette Bensimon Marchina
À Los Angeles, dans le quartier latino de Boyle Heights, habite une adolescente typique. Atteinte de narcolepsie, on la surnomme "La Caïda" (La Chute). De l'autre côté de la frontière, à Juarez, une intrépide justicière mi-femme mi-coyote affronte les cartels, sur la trace de centaines de femmes enlevées, violées puis tuées. À priori, tout les sépare. Et pourtant lorsque la Caïda s'endort, Coyota se réveille. Ajouter à mes livres
67 Narcoficciones en México y Colombia
Brigitte Adriaensen
Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          2410

Ils ont apprécié cette liste