AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Au Louvre


"Combien de fois je me suis perdu dans le Louvre ! Plus souvent, me semble-t-il, depuis qu'on a réduit le nombre des issues à une seule, comme fut jadis le labyrinthe pour Thésée et ses amis ; il aurait cherché, lui aussi, des ascenseurs évanescents, grimpé des escaliers épuisants, trouvé fermées des ailes entières, pour travaux ou autres raisons, mystérieuses..." (La visite au musée, Henri Lewi, p. 33). Mise à jour juin 2017 ; septembre 2017.


1 La visite au musée
Henri Lewi
2 critiques 7 citations

Le temps d'une visite au musée, rêvant devant les toiles de Rembrandt, Botticelli ou Delacroix, Henri Lewi se demande s'il est nécessaire d'être docte pour aller à la rencontre d'un tableau, ou s'il n'existe pas au contraire un charme et un bienfait du non-savoir... Le visiteur est bien conscient que le commentaire même savant des oeuvres change au fil du temps, que le regard le plus juste, à toute époque, est le plus personnel. A travers ce voyage parcourant le temps et les formes, il se confirme que la beauté trouve son origine dans notre propre désir, un désir d'éblouissement. Proust pensait que la vraie vie se situait dans la littérature : le surcroît d'existence vient ici se loger dans le Marot peint par Corneille de Lyon ou encore sur la pulpe des fruits rêvés par Chardin, et non dans la voix du conférencier qui commente les oeuvres. Au gré d'une érudition fluide et malicieuse, l'auteur nous invite à l'abandon et au coup d'oeil impertinent. Les réflexions de son visiteur ne cherchent pas forcément une cohérence, ni une vérité permanente ; le Louvre lui-même est changeant, vivant, paradoxal. Dans cet espace de la froide raison et de l'ordre social, le chef-d'oeuvre se dérobe à la mort ainsi qu'aux explications. Echappant à l'histoire et peut-être même à l'intention de son créateur, le tableau nous somme de deviner en lui l'ineffable et la grâce, ce qui - le visiteur honnête en conviendra - se passe de tout commentaire. Ajouter à mes livres
2 Pèlerinage au Louvre
François Cheng
Pèlerinage au Louvre. C'est son musée du Louvre que François Cheng nous convie à parcourir dans ce livre. Mieux même, il nous entraîne dans une véritable redécouverte de cette collection, longuement fréquentée, en nous offrant le privilège de " revoir " en sa compagnie un certain nombre de ses plus beaux tableaux. Sont ainsi convoqués les plus grands noms de la peinture, qu il s'agisse de Giotto, Pierro della Francesca, Lotto, Léonard de Vinci, Le Caravage, Poussin, Watteau, Delacroix, Corot, Goya, Van Eyck, Memling, Rubens, Vermeer, Rembrand, Turner ou encore Dürer et Cranach, révélés par une plume subtile, attentive et pénétrante, ces chefs-d'?uvre semblent alors éclairés d'un regard étonnamment neufs. Et François Cheng, " Pèlerin de l'Occident " depuis plus d'un demi-siècle, de nous inviter dans son sillage à goûter toute l'intimité de ce palais dont il se fait le héraut Ajouter à mes livres
3 Le musée du Louvre
Théophile Gautier
1 citation

On connaît Théophile Gautier (1811-1872), grand romancier et poète romantique, auteur de Mademoiselle Maupin, du Capitaine Fracasse, du Roman de la Momie et des célèbres vers du recueil Émaux et camées. Sestravaux de critique d art et de fervent défenseur des beaux-arts méritent amplement d être redécouverts. C est ce que propose cette réédition illustrée et annotée du guide du musée du Louvre, rédigée par Gautier en 1867, alors que la seconde Exposition universelle de Paris ouvrait ses portes. À travers une prose chatoyante, l auteur nous invite à parcourir les salles et galeries de ce « sanctuaire de l art » pour découvrir sous son il d esthète avisé les collections telles qu elles s offraient au public sous le Second Empire. Des différentes écoles de peinture (française, italienne, hollandaise et flamande mais aussi espagnole), selon un choix que seule guide la délectation visuelle, il donne une lecture qui loin de s encombrer d érudition favorise une approche directe de la forme et du coloris. Authentique entreprise de vulgarisation, ses descriptions vivantes, relevées d anecdotes et de détails inattendus, constituent une initiation réjouissante à l histoire de la peinture de la Renaissance au XIXe siècle. Par ses partis pris esthétiques, ce texte nous dévoile le musée imaginaire de Théophile Gautier : son goût des grands maîtres italiens de la Renaissance, son admiration pour le réalisme hollandais et particulièrement pour Rembrandt, son inclinaison pour les artistes de son siècle (Gros, Girodet, Géricault...). Ajouter à mes livres
4 Le Louvre, une histoire de palais
Geneviève Bresc-Bautier
Le Louvre ? Personne, à ce jour, n'a donné d'explication convaincante sur l'origine du mot. Mais, pour tous, ce terme est devenu synonyme de celui de musée. Et ce musée fait parfois oublier le palais. Pourtant, de la forteresse médiévale jusqu'au plus prestigieux musée du monde, les murs du palais du Louvre sont les témoins de huit siècles d'architecture et d'histoire tour à tour brillante et dramatique. Les plus grands architectes l'ont construit, les meilleurs artistes l'ont embelli par leurs décors : Jean Goujon, Le Vau, Le Brun, Poussin, Percier, Fontaine, Delacroix, Carpeaux, Ieoh Ming Pei ont ainsi contribué à sa grandeur et à sa richesse. Cet ouvrage raconte comment et pourquoi a été créé le Louvre. Il nous entraîne à la découverte, siècle par siècle, des différentes étapes de son édification et de ses transformations. Il dévoile une saga mouvementée intimement liée à l'histoire de France. Ajouter à mes livres
5 Le jocond - Qui était vraiment Mona Lisa ?
Sophie Herfort
1 critique

1490. Léonard de Vinci, au faîte de sa gloire, rencontre Salaï, un garçonnet inculte et capricieux, mais d'une beauté troublante. C'est le coup de foudre. Le génie achète le gamin pour une poignée de florins, l'installe chez lui et en fait son élève... D'une plume flamboyante, Sophie Herfort retrace la passion scandaleuse du maître pour le jeune garçon, au coeur d'une Italie en pleine effervescence créatrice. En ces temps où l'homosexualité est passible du bûcher, Léonard non seulement ne quittera jamais Salaï, mais il l'immortalisera sous les traits d'une femme dans son tableau le plus célèbre. Les illustrations, esquisses préparatoires et correspondances privées de Léonard de Vinci ne laissent pas de place au doute : la Joconde n'est pas une femme. Un amour fou qui donnera naissance à l'oeuvre la plus énigmatique de tous les temps. Ajouter à mes livres
6 A quoi pensent les chinois en regardant Mona Lisa ?
Christine Cayol
4 critiques 9 citations

À quoi pensent les Chinois quand ils arpentent nos musées ? Habitués à leurs paysages célestes, calligraphies et devises confucéennes, que pensent-ils de nos anges, vierges et crucifix ? Aux lisières de l'histoire de l'art et de l'essai, ce livre prend la forme d'un échange entre Christine Cayol, philosophe résidant en Chine, et Wu hongmiao, professeur de français à l'université de Wuhan. À partir d'une vingtaine de chefs-d'oeuvre de la peinture occidentale, de Giotto à Picasso, en passant par Rembrandt et Vélasquez, les deux auteurs confrontent leurs manières de voir, de regarder, de penser, de percevoir et de comprendre le monde aujourd'hui. Il s'agit pour eux de comparer leurs approches afin de mesurer l'étendue de leurs différences et de leurs ressemblances. Car, somme toute, sommes-nous si éloignés les uns des autres ? À l'heure où la Chine devient un partenaire de premier plan, il est grand temps de comprendre ce que les Chinois saisissent de notre civilisation, et réciproquement. Ajouter à mes livres
7 Une femme disparait. Le vol de La Joconde au Louvre en 1911
Jérôme Coignard
Voler La Joconde ? Et pourquoi pas la tour Eiffel ! Le 21 août 1911, le tableau est dérobé au musée du Louvre. On croit d'abord à une farce. Puis l'évidence du vol criminel s'impose. C'est alors dans le monde entier un déferlement de stupeur et d'indignation. Et bientôt un immense éclat de rire. La police et la justice s'essoufflent, les pistes se multiplient à Paris, à Londres, à Bruxelles, à Berlin. On néglige au passage un indice capital, l'empreinte digitale laissée par le voleur sur la vitre du tableau... Tandis que l'extrême droite agite le spectre du " complot juif Picasso est inquiété, Apollinaire jeté en prison. Et Monna Lisa devient une héroïne populaire. Quand, en 1913, on retrouve enfin le tableau à Florence, le voleur, un ouvrier italien, ne semble pas à la hauteur du crime. C'est le vol le plus audacieux de l'Histoire que raconte cet ouvrage, fondé sur une enquête dans les archives et la presse de l'époque. C'est aussi une énigme, à laquelle il propose enfin une solution. Qui était donc cet Allemand si assidu au Louvre avant le vol ? Un espion ? Un escroc ?... Ajouter à mes livres
8 L'ABCdaire du Louvre
Brigitte Govignon
Le Mot de l'éditeur : L'ABCdaire du musée du Louvre Pour découvrir ou redécouvrir les richesses inestimables du musée le plus célèbre du monde, avec les collections de peintures antiques, les antiquités égyptiennes, et les plus grands chefs-d'oeuvre de la peinture française, flamande, italienne... . Ajouter à mes livres
9 Louvre
Philippe Apeloig
2 critiques 2 citations

Véritable promenade visuelle dans le musée du louvre, cet ouvrage propose une sélection de près de 500 oeuvres : incontournables, historiques, rares, intrigantes, créés par les plus grands artistes, elles proviennent de toutes les contrées du monde et représentent encyclopédique. Antiques, médiévales ou modernes, ce sont des peintures, des sculptures, des dessins, des objets d'art. L'association surprenante de ces chefs-d'oeuvre et la mise en scéne inattendue de certains détails offrent un regard nouveau sur l'une des plus prestigieuses collections du monde. Ajouter à mes livres
10 Dictionnaire amoureux du Louvre
Pierre Rosenberg
2 critiques 1 citation

Le Louvre est une machine à remonter le temps où il suffit de parcourir quelques centaines de mètres pour traverser les siècles. On entre par la Pyramide et l'on se retrouve en un instant aux pieds des solides tours bâties par Philippe Auguste. Feuilleter ce Dictionnaire amoureux, c'est découvrir ou redécouvrir avec un ?il indiscret des générations d'artistes et d'?uvres d'art. C'est aussi apprendre comment Dominique-Vivant Denon a inventé un musée moderne. Qui mieux que Pierre Rosenberg pour découvrir et aimer un lieu magique, une authentique " ville d'art " dans la ville ? " L'homme à l'écharpe rouge " prend le lecteur par la main pour lui raconter tel peintre, lui décrire tel tableau, lui glisser anecdotes et détails piquants... Cet ouvrage est une invitation à un vagabondage érudit et curieux à travers le plus grand musée du monde. Ajouter à mes livres
11 Dominique Vivant Denon et le Louvre de Napoléon
Jean Chatelain
Ajouter à mes livres
12 Le Cavalier du Louvre : Vivant Denon, 1747-1825
Philippe Sollers
2 critiques 7 citations

" Il a donc traversé tous les régimes ? Louis XV, Louis XVI, la Révolution, la Terreur, le Directoire, le Consulat, l'Empire, la Restauration ? Sans y perdre la tête ? Et vous dites qu'après avoir fondé le musée du Louvre, il a fini sa vie tranquillement à Paris, quai Voltaire, comme un collectionneur célèbre, visité de partout? Qu'il a son tombeau très officiel, avec statue, au Père-Lachaise ? Qu'il a connu tout le monde, les rois, les reines, Frédéric de Prusse, le cardinal de Bernis, Catherine de Russie, Pie VII, des généraux, des ambassadeurs, Robespierre, Joséphine, Napoléon, et aussi Diderot, Voltaire, Stendhal ? Il a donc vécu cent cinquante ans ? Non, soixante-dix-huit. Une vie tantôt calme et tantôt frénétique ; méditative, ou bien à cheval, au milieu des canons. " Ajouter à mes livres
13 Belphégor
Arthur Bernède
17 critiques 5 citations

" Belphégor est un mystère. Le mystère le plus troublant que l'on puisse imaginer et dont nous n'avons pas le droit de soulever, même légèrement, le voile... Qu'il nous suffise de dire que l'auteur de Judex, Coeur de Française, Surcouf et de tant d'autres récits justement célèbres n'a peut-être pas encore écrit un roman plus captivant, plus original et mieux digne de conquérir les suffrages de nos lecteurs ! " Belphégor était présenté ainsi dans Le Petit Parisien en 1927 lors de sa parution en feuilleton. L'intrigue ? Elle tient dans la première ligne du livre : " Il y a un fantôme au Louvre ! Telle était l'étrange rumeur qui, le matin du 17 mai 1925, circulait dans notre musée national... " À partir de là, il ne reste plus au lecteur qu'à suivre... Ajouter à mes livres
14 Les Coulisses du Louvre
Pascal Bonafoux
2 critiques 3 citations

A quoi ressemblent les réserves du musée du Louvre? Les ateliers de restauration, de modelage? Les couloirs et les salles vides avant l'accrochage des toiles? Quelles sont les précautions à prendre avant de décrocher les tableaux? Où sont rangées les oeuvres d'art? Comment se passent les rondes de nuit...? Autant de questions que le public averti ou le simple promeneur ne peut s'empêcher de se poser en parcourant l'un des plus beaux musées du monde. A travers plus de 300 photographies réalisées par Jean-Pierre Couderc entre 1985 et 2000 et commentées par l'historien d'art Pascal Bonafoux, ce livre nous invite à une exploration complète et à une promenade curieuse et peu commune dans ce dédale précieux des coulisses du musée du Louvre et nous permet de mieux comprendre les diverses activités et les divers métiers qui le composent. Ajouter à mes livres
15 Histoires insolites du Louvre
Henri Pigaillem
1 critique

Savez-vous que le premier télégraphe a été mis en service sur les toits du Louvre ? Que Géricault a mis d'étranges chaussettes à ses naufragés du Radeau de la Méduse parce qu'il ne savait pas dessiner les pieds ? Qu'après la défaite de 1871, Bismarck parcourut le musée mais ne vit que des cadres vides, les peintures ayant été évacuées ? Que Courbet en visitant le Louvre s'est exclamé : « Toute cette peinture, à côté de la mienne, c'est de la merde ! » Que le logo Rolls Royce s'inspire de la Victoire de Samothrace ?  Musée le plus visité au monde, le Louvre est un palais dont les secrets touchent aussi bien à l'histoire de l'art qu'à la grande histoire de France. On y croise quelques personnages étranges, des rois et des princes, des artistes, des collectionneurs et des oeuvres fascinantes.  Ce livre dévoile les petites histoires qui ont fait ce lieu, les anecdotes qui révèlent des facettes méconnues du plus beau musée du monde. Petites et grandes histoires du Louvre  et de ses oeuvres. Ajouter à mes livres
16 Louvre secret et insolite
Daniel Soulié
2 critiques

Plus grand musée de France et l un des plus importants au monde, le Louvre renferme des trésors qui attirent chaque année des millions de visiteurs.Mais leur histoire n est pas toujours connue. Il existe en effet un Louvre plus secret, abritant des uvres ou des objets au caractère singulier et inattendu. Parmi elles : la main droite de La Victoire de Samothrace... dont le pouce et l annulaire sont à Vienne un tableau de Daniel Volterra pouvant être vu d endroit comme d envers les aventures de La Joconde... qui aurait pu souffrir irrémédiablement de son accrochage dans une salle de bains royale Les Noces de Cana, de Véronèse, plus grand tableau du musée, qui doit précisément à ses dimensions et à sa fragilité de ne pas avoir été restitué à l Italie les pilosités de La Liberté guidant le peuple de Delacroix un imitateur de Vermeer... devenu au XIXe siècle plus recherché que son modèle l uvre la plus ancienne exposée au Louvre, une statue néolithique vieille de plus de 9 000 ans L Odalisque de François Boucher, sous les traits de la femme du peintre... et une réplique du même tableau, à Cologne, sous ceux d une maîtresse de Louis XV un peintre fabriquant ses pigments avec les c urs des rois...Le Louvre étant un palais avant d être un musée, cet aspect est également évoqué, du puits mystérieux du Louvre médiéval au Salon carré transformé en chapelle pour le mariage de Napoléon Ier avec Marie-Louise. Ajouter à mes livres
17 Nestor Burma : Le soleil naît derrière le Louvre (BD)
Jacques Tardi
5 critiques 5 citations

Janvier 1954, dans le ventre de Paris, rue de Rivoli. Cette nuit-là, Nestor Burma est sur les traces de l'un de ses vieux clients: un certain Lheureux, de Limoges, venu à Paris pour une bonne java dans les quartiers chauds, comme il le fait très régulièrement - ce que sa femme, Emilie, n'apprécie bien sûr que très modérément.  Mais ce qui s'annonce comme une enquête de routine va bientôt s'avérer plus préoccupant : il y a du cadavre dans l'air? Après La nuit de Saint-Germain des Prés, déjà proposé par le tandem Tardi et Moynot en 2004, voici donc une nouvelle adaptation à quatre mains d'une aventure de Nestor Burma, d'après l'un des romans de Léo Malet. Magistral, comme toujours. Ajouter à mes livres
18 Le soleil naît derrière le Louvre
Léo Malet
2 critiques 3 citations

Le héros central des romans de Léo Malet est Nestor Burma, détective de choc qui se proclame lui-même « l'homme qui met le mystère knock-out ». C'est un personnage assez inhabituel dans le roman policier français. Non conformiste, individualiste forcené dans un monde qui se « robotise », c'est un enquêteur privé, en général démuni de « phynance », et qui part le matin ? ou le soir ? à la recherche de sa subsistance quotidienne, à travers la jungle de la grande ville. Sa spécialité est la découverte de cadavres, plus ou moins parvenus à maturation. Il en trouverait dans une blague à tabac. Il collectionne aussi les coups de matraque sur la tête, ce qui semble lui stimuler l'intellect. Sensible au charme féminin, on a dit de lui que « bohème, cynique, jovial, canaille et sentimental à la fois, c'était un dur au coeur tendre, employant une langue savoureuse pour raconter ses tribulations ». C'est de la fenêtre d'une chambre de palace que, par deux fois, Nestor Burma verra le soleil naître derrière le Louvre, avec tout ce qu'une naissance suppose de cris, tant d'amour que de douleur. Il ne s'imaginait pourtant pas être conduit là, alors qu'il sillonnait le carreau des Halles, à la recherche d'un mari volage. Mais, entre-temps, il n'avait pas fait que retrouver l'infidèle. Il y avait eu aussi un cadavre... Et ce cadavre, « du diable entendu », appelait des cadavres encore. L'action de ce roman se passe en 1954, époque où le « Ventre de Paris.» existait encore. Ajouter à mes livres
19 Le Resquilleur du Louvre
Bernard Chenez
1 critique

Il n'a pas vraiment de nom ; il emprunte, chourave serait plus exact, le badge d'un employé du musée, François Larcin, joli nom pour un SDF de l'âme qui vient chercher refuge entre Fragonard et Delacroix, la Victoire de Samothrace et Jean-François Millet. Il cherche un endroit pour crécher, drague les touristes, fait les poches du vestiaire, seulement les adultes, pas s'en prendre aux enfants !  Grâce à lui, on vit le quotidien du plus grand musée du monde. C'est dans cet univers sublime et mystérieux qu'il a décidé de vivre, en clandestin !  Un regard à la Doisneau, des inventaires à la Prévert. Nous sommes les témoins bienveillants d'une arnaque sentimentale : celle qui consiste à s'approprier l'histoire de l'art pour comprendre la beauté du monde par-delà sa noirceur quotidienne. Sous nos yeux éberlués par tant de grâce et d'audace, François Larcin construit son paradis, nous prouvant que chacun trouve le sien où il veut. En solitaire, en resquilleur ! Ajouter à mes livres
20 Les plus belles fesses du Louvre
Bruno de Baecque
1 citation

Mélange de malice, d'histoire de l'art, d'éclats de rire, d'angles de visions, une visite qui réveille, aiguise, le regard sur les fesses du Louvre. Les fesses du Gladiateur, de Dircé, de Mercure, d'Adonis, la main aux fesses de la bacchante, la raie des fesses de la Vénus de Milo, de la maîtresse de Sardanapale, les bras alanguis d'Angélique, la cuisse de l'Esclave rebelle, la toison chevelue de Marie-Madeleine, la grâce des femmes rondes au Bain Turc... Qu'est-ce qui se passe au Louvre ? Nous regardons enfin pour le plaisir, nous varions les angles, les points de vue, nous découvrons que ces oeuvres nous parlent de nous... Artistes : Bruno de Baecque Ajouter à mes livres
21 Détails vus au Louvre
Nadeije Laneyrie-Dagen
1 critique

Peindre un tableau c'est, souvent, raconter une histoire. C'est aussi, quelquefois, en raconter plusieurs. Doit-il représenter une Vierge ou une scène amoureuse ? L'artiste se laisse à l'occasion détourner par un détail : un motif qui l'enchante et auquel il consacre le meilleur de son talent. Ce motif peut être un accessoire : bouquet de fleurs, bijou, tapis à la géométrie compliquée, chat qui joue à faire ses griffes... Le peintre peut s'attarder sur une anecdote secondaire, se délecter à définir une forme particulière, la remplir de couleur et faire d'un simple détail le révélateur de toute l'intrigue. De plans en plans, de motifs symboliques en détails furtifs, des peintures que l'on croyait connues, ainsi vues, prennent une saveur inédite. Les redécouvrir, les connaître autrement: tel est l'objet de ce livre qui se promène dans une centaine des plus grands chefs-d'oeuvre du musée du Louvre. Ajouter à mes livres
22 Belles du Louvre
Vincent Pomarède
A travers les représentations de reines, de princesses, de bourgeoises et de paysannes, ce sont toutes les civilisations qui défilent devant nous, ainsi que leur réalité politique, économique et sociale ; à travers les figures de déesses, de nymphes, de vierges ou de saintes, ce sont toutes les religions de l'histoire du monde qui se révèlent dans leur différence et leur complémentarité ; à travers les images d'épouses, de mères, de maîtresses, de femmes offertes ou de liseuses mélancoliques, c'est l'intimité, l'infini et le mystère de la féminité que les artistes sont parvenus à décrire.  Ajouter à mes livres
23 Le Louvre à cheval
Jean Rochefort
1 critique

Jean Rochefort, l'une des figures les plus aimées du cinéma, a une passion dévorante : le cheval.Cet amour trouve sa source à l' âge de 30 ans, lors du tournage de Cartouche.Dans un dialogue complice, Jean Rochefort et Edwart Vignot, historien de l'art, nous convient à une promenade au Musée du Louvre au coeur des chefs-d'oeuvre qui mettent en scène la figure équine.Ils exaltent l'animal, son mystère et son esthétique, ils analysent la créativité et les connaissances des artistes. Des gros plans révèlent des détails inédits que seul un esthète de l'art équestre peut expliquer.Il en résulte une lecture émouvante, originale, humoristique, poétique mais aussi scientifique de ces chefs-d'oeuvre que le public ne regardera plus jamais de la même manière.C' est aussi le plus beau cours d'équitation qui soit. Amoureux du cheval, amateurs d'art, passionnés ou collectionneurs de peinture animalière, chacun trouvera un plaisir immense en feuilletant ces pages. Ajouter à mes livres
24 Le Louvre pour les Nuls
Daniel Soulié
6 critiques 3 citations

Pour la première fois dans l'histoire de la collection « Pour les Nuls », ce livre est publié en coédition avec les Editions du musée du Louvre. Préface de Henri Loyrette, président-directeur général du musée du Louvre. Fleuron du patrimoine français, le Louvre accueille plus de 8 millions de visiteurs par an. Il n?en est pas moins placé dans une situation paradoxale qui fait de lui, d?un côté, le musée le plus visité au monde et, de l'autre, une institution méconnue. Si tout visiteur qui entre sous la pyramide a en tête les images mille fois reproduites de la Joconde, de la Vénus de Milo ou de la Victoire de Samothrace, peu imaginent l'extraordinaire diversité des collections du musée. Qui sait en arrivant au Louvre qu'il aura l'occasion de parcourir des salles abritant la collection d'antiquités orientales la plus complète au monde ? Qu'il franchit le seuil d'un édifice vieux de plus de huit siècles qui a été le témoin de nombreux événements majeurs de l'histoire ? Ou encore que le Louvre est une fourmilière où s'activent plus de 2 000 personnes : conservateurs, agents de surveillance, conférenciers? mais aussi doreurs, marbriers, pompiers et garçons de café ? C'est ce Louvre connu et insolite que ce livre vous propose de découvrir Ajouter à mes livres
25 Louvre avec vues
Lois Lammerhuber
1 critique

Le musée du Louvre ouvre ses fenêtres, comme autant de cadres, sur les plus belles vues de la capitale : l?Opéra, la Seine, les jardins des Tuileries? Au fil des saisons et des heures de la journée ou de la nuit, le photographe Lois Lammerhuber a saisi la part d?invisible de ce haut lieu de l?art. Ses photographies invitent à redécouvrir un lieu supposé notoire, à travers des points de vue décalés, poétiques, voire insolites, des confrontations surprenantes dans lesquelles les ?uvres, comme le musée lui-même, sont totalement revisités. Ajouter à mes livres
26 Le chien qui louche
Etienne Davodeau
104 critiques 25 citations

Fabien est surveillant au Louvre. Il aime son métier. Il aime aussi Mathilde. Celle-ci le présente à sa famille, dans la vaste maison de campagne près d'Angers. Non sans appréhension, car le clan Benion est un peu spécial. Il y a son père, Louis, qui est à la tête depuis 1975 de l'entreprise familiale de meubles, fondée en 1947, et ses deux frères, Maxime, l'aîné, et Joseph. Ils ne sont pas méchants, plutôt maladroits et ont un humour qui n'est pas forcément subtil. Le fait que Fabien travaille au Louvre est une coïncidence bienvenue, puisqu'ils viennent de retrouver au grenier, le tableau d'un aïeul, peint au XIXe siècle. C'est une affreuse toile représentant un pauvre clébard qui louche. Que vaut le travail de l'ancêtre ? demandent les Benion. Est-ce une croûte ou un chef-d'oeuvre ? Fabien, bien emmerdé, botte vaguement en touche. Alors, pour les Benion, la cause est entendue, tant que l'inverse n'est pas prouvé, nul doute que le tableau ait sa place sur les cimaises du musée du Louvre ! On s'en amuse et Fabien espère que tout ça n'est qu'une lubie. Jusqu'au jour où, les deux frangins débarquent au Louvre et s'enquièrent de ses démarches.Le Chien qui louche au Louvre serait la preuve de son engagement pour marquer son entrée dans la famille Benion ! Alors là, Fabien est très mal. C est de Monsieur André Balouchi que viendra son salut. Il est l'un des visiteurs les plus assidus du musée et fait partie de la très secrète République du Louvre, qui s'intéresse au bizarre, à l'aléatoire, à l'improbable? En coédition avec le Musée du Louvre Ajouter à mes livres
27 Période glaciaire
Nicolas de Crécy
27 critiques 3 citations

Vous êtes un explorateur. Vous vous trouvez devant un immense palais (il s'agit du Louvre, mais vous n'en savez rien). Vous y entrez. Vous découvrez alors des siècles d'art. Vous êtes maintenant perplexe: quelle signification ces images collées au mur pouvaient-elles donc avoir pour vos ancêtres? En vérité, il faut bien le dire, vous ne savez que penser de tout cela. Vous voilà bien songeur, d autant plus que le flair historiologique de votre chien-cochon ne vous évitera aucune interprétation hasardeuse et, disons-le, farfelue... Nicolas de Crecy a inauguré en 2005 avec Période glaciaire une collection de bande dessinée en co-édition avec Le Musée du Louvre. Une collection où des auteurs, confrontent leur univers à celui d'un des plus prestigieux musée au monde. Une plaisante réflexion en forme de fable sur la culture, dans un des plus beaux musée du monde, avec bien sur Nicolas de Crecy en guide de grand talent. Ajouter à mes livres
28 Les Gardiens du Louvre
Jirô Taniguchi
75 critiques 29 citations

Au terme d'un voyage collectif en Europe, un dessinateur japonais fait étape en solitaire à Paris, dans l'idée de visiter les musées de la capitale. Mais, cloué au lit de sa chambre d'hôtel par une fièvre insidieuse, il se trouve confronté avant tout à une forme de solitude absolue, celle des souffrants en terre étrangère, privés de tout recours immédiat au coeur de l'inconnu. Alors que le mal lui laisse quelque répit, il met son projet à exécution, et se perd dans les allées bondées du Louvre. Très vite, il va découvrir bien des facettes insoupçonnées de ce musée-monde, à la rencontre d'oeuvres et d'artistes de diverses époques, au cours d'un périple oscillant entre rêve et réalité, qui le mènera pour finir à la croisée des chemins entre tragédie collective et histoire personnelle. Ajouter à mes livres
29 Les fantômes du Louvre
Enki Bilal
6 critiques 2 citations

lls hantent les couloirs du musée du Louvre... ils sont morts depuis longtemps, souvent de manière violente... ils sont légionnaire romain, muse, peintre, officier allemand... ils ont croisé un jour un peintre, un sculpteur, leur modèle... Enki Bilal les a croisés, errants dans les couloirs du Louvre, a proximité de l'oeuvre qui a fait basculer leur vie : la Joconde, la Victoire de Samothrace, un Christ couché, un masque égyptien... Il nous livre leur vie en une galerie de portraits inattendue. Ajouter à mes livres
30 Un enchantement
Christian Durieux
20 critiques 9 citations

Exceptionnellement fermé au public ce soir-là, le musée du Louvre est le centre d'une réception mondaine très particulière : on fête un départ peu habituel, celui du président de la république, après 14 ans à l'Élysée. Curieusement, le seul qui ne semble pas goûter au spectacle en est l'invité d'honneur. Il ressent cela comme un enterrement. Il quitte discrètement la soirée, une bouteille dans chaque main, et commence à parcourir les salles désertes du musée, pour mieux en apprécier les ?uvres. Il tombe sur une jeune femme absorbée dans la contemplation d'un tableau. S'ensuit alors une nuit fantasque dans les couloirs du Louvre, entre séduction et érudition, (nous sommes dans l'un des plus beaux musées du monde, ne l'oublions pas), humour et fantaisie, réflexions philosophiques et poésie. Et bien sûr, petites phrases assassines, car le président est un fin politicien. Une nuit d'enchantement entre le président et sa dernière muse  Ajouter à mes livres
31 Rohan au Louvre
Hirohiko Araki
3 critiques

Cinquième volume de la collection de bande dessinée en collaboration avec le musée du Louvre, Rohan au Louvre, du Japonais Hirohiko Araki, en est certainement le livre le plus surprenant. Le plus international aussi, puisqu'il s'agit d'une création originale, en couleur directe, de ce mangaka célébrissime et même cultissime en son pays, avec près d'une centaine de livres publiés ! Rohan Kishibe est un jeune mangaka. Pendant ses vacances, il fait la connaissance d une jeune femme, Nanasé, qui loue une chambre chez sa grand-mère. Le voyant dessiner, elle lui parle d'un tableau, certainement le tableau le plus étrange au monde : celui de Nizaémon Yamamura, peint avec la couleur la plus noire jamais créée, dont la matière aurait été extraite d'un grand arbre, vieux de plus de 1 000 ans. Un tableau maudit, car le peintre fut condamné à mort par son Seigneur pour avoir abattu l'arbre vénérable. Le tableau échappa de peu à la destruction et aurait été acheté par un conservateur du Louvre, il y quelque deux cents ans. À la fin de l'été, Rohan rentre chez ses parents et oublie cette histoire. Dix ans plus tard, devenu un professionnel reconnu, Rohan entend à nouveau parler du fameux tableau noir. Profitant d'un séjour à Paris, il décide alors d'aller le voir au musée du Louvre. Las ! Le tableau, s'il apparaît bien dans les répertoires du musée, n'est pas exposé. Il est introuvable et semble avoir disparu... Une enquête haletante au c?ur du plus grand musée du monde. Ajouter à mes livres
32 Les Sous-sols du Révolu : Extraits du journal d'un expert
Marc-Antoine Mathieu
19 critiques 6 citations

Dans un futur indéterminé, à moins qu?il ne s?agisse d?un monde parallèle ou d?une autre dimension de la réalité, Marc-Antoine Mathieu nous entraîne dans les profondeurs du musée, dans les entrailles de l?institution. Nous suivons les pas du Volumeur, chargé de quantifier l'inquantifiable, et de son assistant Léonard. Ils vont arpenter les coulisses du plus grand musée du monde pour en prendre les mesures. Mais peut-on mesurer l?incommensurable ?  Ajouter à mes livres
33 Musée du Louvre, tome 3 : Aux heures impaires
Éric Liberge
10 critiques 3 citations

Après Nicolas de Crécy et Marc-Antoine Mathieu c'est au tour d'Éric Liberge d'explorer le musée du Louvre. Cette fois-ci l'auteur nous convie à une visite guidée de nuit, à l'heure où le Louvre se réveille...L'auteur de Mardi-Gras Descendres; signe un ouvrage flamboyant, teinté de fantastique où plane l'ombre de Belphégor. Bastien, un jeune sourd, a rendez-vous au Louvre pour faire un stage. Il est réprimandé par un gardien qui le voit manger un sandwich dans la grande galerie alors qu'il attend son entretien d'embauche. Se sentant agressé, Bastien fuit le gardien lorsqu'il est rattrapé par un mystérieux personnage, Fu Zhi Ha, qui se présente, en langage des signes, comme gardien de nuit et se propose de l'aider. Les deux personnages ne tardent pas à se lier d'amitié, mais il faudra plusieurs visites nocturnes au gardien avant qu'il ne révèle à son jeune hôte la vraie nature de son travail : une âme habite chaque oeuvre d'art, aussi ancienne soit-elle, car l'artiste qui l'a engendrée y a insufflé toute sa force créatrice. Mais ces forces sont comme autant de lions en cage, qui ont besoin irrépressible de s'ébattre hors de leur cadre pour ne pas devenir moribondes et altérer l'objet d'art proprement dit, de façon irréversible.Chaque musée du monde a son gardien de nuit qui, suivant un lourd programme de rotations très réglementées, organise cette soupape de liberté aux heures impaires de la nuit close, en fonction des types d'oeuvres et des collections.La tâche n'est pas sans difficulté car, comme son créateur, l'oeuvre d'art continue d'être une éponge du monde qui l'entoure, et la pression qu'elle relâche donne lieu aux manifestations les plus inattendues et assurément les plus irrationnelles.L'étudiant n'en croit évidemment pas un mot, et lors d'une nouvelle escapade nocturne, le gardien lui fausse compagnie pour confronter le jeune homme à ce qu'il refusait de croire, et tester son courage.Car le vieil homme, harassé par ces années de service, se cherche un successeur... Ajouter à mes livres
34 Le Ciel au-dessus du Louvre
Yslaire
12 critiques 4 citations

Il fallait bien Le Louvre, Robespierre et le peintre David pour réunir ces deux personnalités. Une collaboration inédite, entre Bernard Yslaire, auteur de Sambre, du XXe Ciel, du Ciel au-dessus de Bruxelles ou récent scénariste de La Guerre des Sambre, et Jean-Claude Carrière, scénariste de Buñuel, Wajda, Forman ou Louis Malle au cinéma, mais aussi dramaturge, romancier, comédien. Immense homme de lettres. Le quatrième album co-édité par Futuropolis et Le Louvre fera incontestablement date. Son casting est déjà un événement. Mais au-delà de l'accolement de deux grand noms, Le Ciel au-dessus du Louvre est surtout une plongée dans la Révolution Française sous un angle totalement inédit : celui de la représentation de la Révolution. Jean-Claude Carrière avait déjà magistralement abordé le sujet de la Révolution dans le film «Danton» de Wajda. Mais son regard, confronté à celui de Bernard Yslaire, renouvelle le sujet. Robespierre apparaît à la fois éclairé et perdu, tandis que David accomplit son destin : celui d'un peintre tiraillé entre devoir et art. Un livre sur un tableau inachevé qui traverse à lui seul tous les thèmes et les débats de la Révolution Française. Une page d'Histoire revue, corrigée, interprétée, et assaisonnée comme il se doit de plumes d'ange, qui plonge le lecteur dans les grandes questions auxquelles notre temps n'a pas davantage répondu que la Révolution Française.  Ajouter à mes livres
35 L'Art du chevalement
Loo Hui Phang
8 critiques 4 citations

Orfeo est frappé par la beauté de ce lieu inconnu et étrange pour lui. Parcourant les galeries, il décrit ce qu'il voit à Pigeon, dont il a bandé les yeux pour les protéger de la lumière. Dans une atmosphère irréelle, leur chemin croise des oeuvres d'époques très lointaines et très différentes, qui s'animent sur leur passage. Il y a l'Idole aux Yeux qui parle, vole, explique, raconte ; le cul d'Hermaphrodite qui lui rappelle tant Yvette, la Muse des mineurs ; les Ouchebtis, en grand nombre, à la recherche de la sépulture de leur maître ; la déesse Bastet sous l'apparence d'un chat... Un dialogue débute entre Orfeo et les oeuvres d'art. Celles-ci lui expliquent leurs fonctions, tandis que le jeune homme leur déroule l'histoire de la fosse 9. Ouvertes en 1889, les galeries de la fosse 9 sont inondées, chevaux compris, les machines démontées par les Allemands, afin de détruire l'industrie du charbon, pendant la Grande Guerre. Elle reprend du service en 1924 seulement, le temps de tout remettre en marche, pour devenir après la Seconde Guerre, un camps pour les prisonniers allemands, puis le lieu des garnisons britanniques. C'est alors qu'Orféo et son meilleur ami le Grand Dédé ? celui qui ressemble tant à la statue du Kouros de Paros, exposée dans la Galerie du Temps ?, descendent à leur tour comme les pères et grands-pères dans la mine. Pigeon y est alors depuis déjà 10 ans. Entre le monde de la mine et les oeuvres d'art, des correspondances sémantiques se créent, un lien intime se tisse entre les générations. C'est un dialogue à travers le temps, qui raconte l'histoire des hommes, de leur vie de labeur, de leurs souffrances, et l'histoire de l'art. Une réflexion fine, légère, intelligente sur le rôle de l'art, qui prend tout son sens, en ce musée construit en plein coeur du bassin minier du Nord Pas-de-Calais, région tant de fois meurtrie par les guerres et l?exploitation intensive du charbon. En coédition avec le musée du Louvre-Lens Ajouter à mes livres
36 Les rêveurs du Louvre
Marie Laureillard-Wendland
1 critique 1 citation

La collection Louvre a 10 ans. Pour célébrer cet anniversaire, une série d'expositions internationales a été programmée. Fin 2015, le MoNTUE museum de Taipei a été le premier musée à accueillir la collection. 11 auteurs francophones et japonais y ont côtoyé 7 auteurs de manhua qui ont réalisé une histoire courte sur le Louvre. A l'été 2016, c'est au tour du Mori Art Center de Tokyo d'accueillir l'exposition. 4 mangaka se sont prêtés à l'exercice de l'histoire courte. "Les Rêveurs du Louvre" reprennent 8 de ces histoires. 4 auteurs japonais et 4 auteurs taïwanais. 8 regards originaux sur le plus grand musée du monde. Ajouter à mes livres
37 Le Louvre insolent
Cécile Baron
3 critiques 5 citations

Grâce à ce parcours buissonnier dans les salles de peinture du Louvre, c'est une autre manière, légère et sans complexe, de découvrir le musée le plus visité au monde et l'histoire de l'art qui est proposée ici. Parce qu'on peut aussi rire au musée ! Un Henri IV au sourire passablement niais bien gainé dans sa tunique d'Hercule, un moine tonsuré du XVe siècle qui vole comme une fusée, une toile de Rubens saturée de putti... Et pourtant, vous êtes au Louvre, véritable temple de la Culture, or, en lieu et place d'un quelconque sentiment esthétique ou philosophique de rigueur, c'est l'esprit qui divague, qui s'attache à des détails incongrus et le fou rire qui point. Parce que le bon goût est celui que l'on se forge, l'enjeu de ce parcours buissonnier, plaisamment iconoclaste mais surtout iconophile, est de s'autoriser à railler gentiment des peintures parfois loufoques. Une entrée à la dérobée pour aller à la rencontre, sans complexe et avec légèreté, d'oeuvres, voire de chefs d'oeuvre, parfois méconnus. Ajouter à mes livres
38 Les chats du Louvre
Taiyou Matsumoto
7 critiques 1 citation

Matsumoto a développé un univers poétique et onirique très personnel. Avec Les Chats du Louvre, il nous invite à découvrir les véritables habitants du musée qui veillent sur ce lieu et ses oeuvres depuis l'origine, de drôles de chats qui changent d'apparence la nuit? Ajouter à mes livres
39 Le Louvre entrouvert
Robert Marteau
1 critique 12 citations

Le musée est une forêt, soit aussi bien une porte qui donne sur le lieu du musée, qui fut, pour ce qui est du Louvre, celui des loups. C'est le lieu où chacun s'invite à voir, à regarder, à regarder voir ce qui survient. A l'improviste, au 6e tour, c'est la surprise, c'est l'étonnement, parfois la soudaine illumination, seuil de la révélation. Par l'art, par le métier, par le charme et la magie, le naturel apparaît vêtu de sa vraie couleur et de sa vraie lumière. Hors de tout chemin tracé, recueillir comme sous la dictée ce que dit l'?uvre muette devenue parlante, tel est le propos, et tel est le mode selon lequel se constitue la matière du présent ouvrage. Ajouter à mes livres
40 Les habitants du Louvre
Christian Boltanski
Umberto Eco est le Grand Invité de l'auditorium du Louvre en 2009-2010. Dans le cadre de ce programme, intitulé « Vertige de la liste », Christian Boltanski et Jacques Roubaud ont conçu un ouvrage construit sur le principe du livre Ensemble qu'ils ont publié en 1997. Les noms de tous les artistes présents dans les collections du Louvre sont d'abord mélangés à ceux des agents du musée, de manière à constituer une liste unique et indifférenciée. Les auteurs peuvent ainsi jouer sur les notions d'anonymat ou de célébrité, tout en créant une sorte d'annuaire distant de tous ceux qui, connus ou inconnus, artistes ou employés, font la réputation du Louvre. S'y ajoutent plusieurs listes « thématiques » organisées avec beaucoup d'humour et de finesse. La troisième partie du livre rapproche des portraits d'agents du Louvre et des autoportraits d'artistes conservés au Louvre. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          4612