AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Les marins pêcheurs

Liste créée par palamede - 20 livres. Thèmes et genres :



1 Entre ciel et terre
Jón Kalman Stefánsson
122 critiques 328 citations

"Certains mots sont probablement aptes à changer le monde, ils ont le pouvoir de nous consoler et de sécher nos larmes. Certains mots sont des balles de fusil, d’autres des notes de violon. Certains sont capables de faire fondre la glace qui nous enserre le cœur et il est même possible de les dépêcher comme des cohortes de sauveteurs quand les jours sont contraires." Parfois, à cause des mots, on meurt de froid. Comme Bardur, pêcheur à la morue islandais, il y a un siècle. Trop occupé à retenir des vers du Paradis perdu de Milton, il oublie sa vareuse en partant en mer. De retour sur la terre ferme, son meilleur ami entame un périlleux voyage pour rendre à son propriétaire, un vieux capitaine devenu aveugle, le livre funeste. Pour savoir aussi s'il veut continuer à vivre. Ajouter à mes livres
2 La mer les emportera
Nick Dybek
12 critiques 10 citations

1986. Dans le Grand Nord américain, à Loyalty Island, le riche armateur John Gaunt se meurt. Avec lui, c'est toute une communauté qui risque de disparaître : celles des pêcheurs du crabe royal. Chez les Bollings, la nouvelle exacerbe les tensions entre les parents de Cal. Mais, surtout, le jeune garçon ne reconnaît plus son père qui semble prêt à tout, même au pire, pour sauver son avenir et celui des autres marins. Lorsqu'il découvre ce qui se trame, Cal se retrouve confronté à un insoluble dilemme : dénoncer son père ou se taire... Un roman au style riche et évocateur, qui explore avec intelligence le bien, le mal et les multiples nuances qui les lient l'un à l'autre. Ajouter à mes livres
3 Un royaume sous la mer
Henri Queffélec
1 critique 3 citations

Ce roman de mer, comme il y a des romans d'aventure ou des romans d'amour, est l'œuvre d'un authentique Breton, amoureux de sa terre et de l'océan qui l'entoure. Nul folklorisme facile pourtant, nulle couleur locale trop insistante ou déplacée mais, simplement, la relation fidèle de tranches de vie d'un milieu professionnel qui a radicalement changé depuis l'époque décrite par le roman : celui des pêcheurs hauturiers. Dans Un royaume sous la mer un homme, Jean Modénou, patron du bateau Le Gamineur, est partagé entre sa vie en mer, rude, mais qu'il chérit plus que tout, et sa vie à terre, triste, sinon déprimante, aux côtés de son épouse Madeleine, née Le Stir, parfaite femme d'intérieur au caractère difficile et avec laquelle les sujets de mésentente sont nombreux. Les relations de ce couple forment la vraie trame du roman, sur laquelle vient se greffer la découverte par Jean Modénou et son équipage d'un banc de poissons d'une prodigieuse richesse, un " coin à pêche " localisé par hasard et qui donne bien vite lieu à toutes les convoitises. Celle entre autres du beau-frère du patron de pêche, Jos Le Stir, protégé parMadeleine, qui suscitera la trahison de l'un des membres de l'équipage de son mari. Par petites touches successives, à mesure qu'avance le récit, parfaitement structuré, l'univers des protagonistes se met en place, et l'on est alors embarqué dans lemonde de Henri Queffélec, un monde âpre, dur à l'ouvrage, mais où les passions sont d'une violence qui n'a d'égal que celle de la mer quand elle se déchaîne. Ajouter à mes livres
4 Dans le jardin des pêcheurs : Marseille, des pêcheurs, des bateaux, des histoires
Olivier Emran
1 critique

Ils ne sont plus beaucoup les pêcheurs de Marseille et, à l'heure où la ville sommeille encore, une petite poignée d'hommes seulement embarque sur leur barquette. Olivier Emran et Jean-Luc Abraïni sont partis en mer, eux aussi, suivre ces hommes hors normes. Grâce à leurs photos et leurs entretiens, leurs moments de vie partagés avec les marins, les deux auteurs nous font entrer dans l'univers de la mer, de la nuit, de la pêche. Monde mystérieux et, pour beaucoup, inconnu. Dix portraits de pêcheurs, la carte d'identité d'un métier fascinant qui se transmet de génération en génération avec toujours et encore ce même amour salé de la mer. Ajouter à mes livres
5 Pêcheurs à Islande
Philippe Leribaux
1 critique

Rendue célèbre par les romans de Pierre Loti et les chansons de Théodore Botrel, la pêche morutière « à Islande » (comme on disait autrefois) a constitué, durant toute la seconde moitié du XIXe siècle, la grande nouveauté économique de la côte nord de la Bretagne. Ayant ouvert la voie en 1852, Paimpol devenait le port islandais par excellence et entraînait dans son sillage les autres ports de la baie de Saint-Brieuc : Dahouët, Binic, Le Portrieux, Le Légué ; ainsi qu'au-delà de la baie, Tréguier et Saint-Malo. Sans pour autant abandonner Terre-Neuve qu'ils fréquentaient depuis plusieurs siècles, ces différents ports expédièrent dès lors, chaque année, à Islande des centaines de goélettes. Aventure étonnante qui allait marquer de façon durable non seulement le littoral, mais encore l'arrière-pays qui participait à l'armement de ces flottilles et où se recrutaient nombre d'Islandais. Ajouter à mes livres
6 Mammig, Tome 1 : Les temps héroïques
Jean Failler
3 critiques 1 citation

Lorsqu'en 1879 Jeanne Tanneau batelière de l'Odet, accepta d'épouser Charles Carval, marin-pêcheur au Guilvinec, elle ne se doutait qu'elle venait, avec son époux, de jeter les bases d'une famille qui allait faire parler d'elle sur la côte bigoudène. Restée veuve très tôt, elle perdit trois de ses quatre enfants prématurément. Le petit dernier, François, se lança dans le commerce du poisson et, avec un flair et une pugnacité hors du commun, il allait hisser la maison Carval au premier rang des entreprises de la région. Son fils lui succéda, puis son petit-fils, et c'est grâce à des hommes et des femmes de cette trempe que le petit havre du Guilvinec est devenu, à l'aube du XXIe siècle, le premier port français de pêche fraîche. Ajouter à mes livres
7 Mammig, Tome 2 : Le temps des malamoks
Jean Failler
1 critique

1939. La guerre n'épargne pas le pays bigouden. François Carval, déjà durement éprouvé par les combats de 14/18, est épuisé, et transmet la gestion des affaires à son fils Francis et à son épouse. Afin d'échapper au STO, Francis doit gagner l'Angleterre, où il s'engage dans les Forces Françaises Libres. Il ne retrouvera le sol natal, la jeune fille qu'il aime et le fils né de cet amour qu'en 1945. Il va alors prendre définitivement la tête de la société Carval, dont il va diversifier les activités et les développer avec succès. Le temps de la marine à voile est passé, les bateaux, les techniques de pêche ont changé. Francis va accompagner cette mutation avec un enthousiasme que tous ne partageront pas. Ajouter à mes livres
8 Mammig, Tome 3 : Pécheurs de haute mer
Jean Failler
Dans les années 60, le port du Guilvinec tourne à plein régime : le poisson abonde, la demande est forte, la prospérité règne. Mais les marins vont s'apercevoir que les ressources de la mer ne sont pas inépuisables, et qu'ils doivent pousser de plus en plus loin en mer pour trouver le poisson. Concarneau et Lorient arment désormais de grands chalutiers en acier qui pêchent par tous les temps. Francis Carval sent que l'heure est venue pour le port du Guilvinec d'entamer sa mutation, sous peine de stagner, donc de décliner. Il se lance alors dans l'armement de ces chalutiers en acier, nécessaires selon lui à procurer un approvisionnement régulier à la criée. Tout ceci ne va pas sans heurts. L'expansion de la société Carval fait des jaloux. Dans cette série historique, Jean Failler nous montre une autre facette de ses talents d écrivain, en nous racontant, de manière romancée, l'histoire de la création du Guilvinec, port de pêche du pays bigouden en sud-Finistère, et par là même l évolution de la pêche et de ses métiers tout au long du XXe siècle. En laissant parler ses souvenirs, puisque lui-même grandit et travailla dans cet environnement, il nous livre ici un témoignage authentique, pittoresque et captivant. de la vie du peuple de la côte en pays bigouden. Ajouter à mes livres
9 Le grand métier. Journal d'un capitaine de pêche de Fécamp
Jean Recher
1 critique

"Le grand métier", c'est d'abord la mémoire d'une des professions les plus dures dans les mers les plus cruelles, celles de l'Arctique : Terre-Neuve, Groenland, île aux Ours, mer de Barents... Ce livre relate, dans le détail, la vie de cette unité de soixante volontaires que constitue l'équipage d'un chalutier, hommes d'autant plus rudes qu'ils sont normands et... "à la part" Un livre traversé d'embruns, de glace et de courage, qui éclipse définitivement 1'imagerie un peu désuète de "Pêcheurs d'Islande". Ce témoignage irremplaçable est aussi un livre politique : à la honte des pouvoirs qui se sont succédé, la grande pêche française, jusqu'alors à la pointe de la pêche mondiale, subit une crise si profonde que Fécamp, jadis forêt de mâts, désarme ses navires. Jean Recher, capitaine du dernier chalutier français, le "Vikings", est allé le conduire en Norvège pour y être vendu... et, comme des millions de Français, il pointe au chômage. Ajouter à mes livres
10 Fleur de sable
Nathalie de Broc
2 critiques 2 citations

Ils étaient trois. Trois amis d'enfance, dans les années cinquante à Douarnenez, partageant la même passion pour la mer et une même volonté de faire fortune. Ils étaient trois garçons mais il fallait aussi compter avec Elisa, soeur de l'un, amoureuse de l'autre et secrètement adulée par le troisième. A bord de leur Fleur de Sable, fier langoustier construit de leurs mains, les trois inséparables se lancèrent vers la Mauritanie et, les saisons de pêche succédant aux saisons de pêche toujours plus fructueuses, la fortune vint. Jusqu'à ce que l'un des trois amis si pleins de certitudes commence à douter : avoir les poches pleines apporte-t-il vraiment le bonheur ? Sa rencontre avec une femme, belle et mystérieuse fleur du désert, y était sans doute pour quelque chose. La donne, alors, changea du tout au tout. Et l'amitié avec. Paolig, Germain et Christian n'avaient plus les mêmes rêves et allaient le payer cher. Très cher. Ajouter à mes livres
11 Dictionnaire amoureux de la Bretagne
Yann Queffélec
6 critiques 8 citations

Ma Bretagne est le pays des travailleurs de la mer : pêcheurs à pied, pêcheurs à flot, patrons pêcheurs, pêcheurs hauturiers, gabariers, goémoniers, batteurs de grèves, humbles titans amphibies qui font corps avec le bateau pour aller loin ou qui s’en tiennent aux entrelacs périlleux du trait côtier, là où brumes et courants multiplient les noyés. Ajouter à mes livres
12 La Promesse de l'océan
Françoise Bourdin
74 critiques 37 citations

Dans les Côtes d’Armor, Mahé dirige avec intelligence et détermination l’entreprise de pêche familiale. Mais entre les aléas de la crise et le caractère irascible de son père, son quotidien est loin d’être un long fleuve tranquille… Sans compter qu’à 30 ans, Mahé n’a toujours pas trouvé l’homme de sa vie. Elle n’est pas indifférente au charme d’un séduisant dentiste aux yeux gris, mais son douloureux passé amoureux est sur le point de la rattraper de la manière la plus inattendue… Ajouter à mes livres
13 Pêcheur d'Islande
Pierre Loti
93 critiques 76 citations

Suggéré par Titania. La Marie, navigue vers l'Islande emmenant à son bord les pêcheurs bretons qu'on appelle les "Islandais". Pourtant, la mer du Nord est dangereuse, et chaque année, certains équipiers ne reviennent pas. Après avoir vécu à Paris, Gaud, une belle et douce jeune femme, revient vivre en Bretagne. Elle tombe alors éperdument amoureuse de Yann, marin sur La Marie. Mais, lui, n'aime que la mer... Ajouter à mes livres
14 Le vieil Homme et la mer
Ernest Hemingway
290 critiques 265 citations

suggéré par Titania. Le vieil homme part tout seul, sur la mer, dans sa petite barque, à la recherche d'un grand poisson. Le grand poisson mord à son hameçon. Pendant trois jours et deux nuits le vieux luttera contre lui. A la fin, au prix des efforts incroyables, il en viendra à bout. Le vieux installe sa voile et met le cap sur la terre. Au bout d'une heure, les requins arrivent et dévorent le grand poisson. Le vieux en tue autant qu'il peut, mais quand il rentre au port il ne reste du poisson que la tête et l'arête. C'est la condition même de l'homme qui est dépeinte ici; c'est l'histoire du courage humain, de l'énergie humaine, de l'amour des êtres; c'est le poème de la pêche au gros poisson, c'est la victoire du cœur sur le désespoir. Ajouter à mes livres
15 Moby Dick
Herman Melville
114 critiques 203 citations

suggéré par Titania. Avec Moby Dick, Melville a donné naissance à un livre-culte et inscrit dans la mémoire des hommes un nouveau mythe : celui de la baleine blanche. Fort de son expérience de marin, qui a nourri ses romans précédents et lui a assuré le succès, l'écrivain américain, alors en pleine maturité, raconte la folle quête du capitaine Achab et sa dernière rencontre avec le grand cachalot. Véritable encyclopédie de la mer, nouvelle Bible aux accents prophétiques, parabole chargée de thèmes universels, Moby Dick n'en reste pas moins construit avec une savante maîtrise, maintenant un suspense lent, qui s'accélère peu à peu jusqu'à l'apocalypse finale. Ajouter à mes livres
16 Capitaines courageux
Rudyard Kipling
11 critiques 4 citations

Suggéré par Titania. Harvay Cheyne est un jeune héritier arrogant qui tombe à la mer alors qu'il effectue une croisière en compagnie de ses riches parents. Les marins-pêcheurs du Sommes-ici lui sauvent la vie et le ramènent à bord de leur navire.. Harvey doit se rendre à l'évidence : sa richesse ne lui sera d'aucune aide pour convaincre le capitaine de le ramener à ses parents. Le seul moyen pour lui de les retrouver est d'accepter le travail que lui propose le capitaine, Disko Troop. Avec l'aide de Dan, le fils de Disko, Harvey va peu à peu mériter sa place dans l'univers rude des capitaines courageux... Ajouter à mes livres
17 Un poisson à la conquête du monde ou La fabuleuse histoire de la morue
Mark Kurlansky
1 critique

Une idée d'Adenolia. Pour elle, on a déclaré des guerres, déclenché des révolutions. Elle a été la base de l'alimentation de nation entières. Des économies en ont dépendu. Elle a accompagné la colonisation de l'Amérique du Nord. Pour les millions d'êtres qu'elle a fait vivre, elle a incarné un trésor plus précieux que l'or. La morue a ainsi joué un rôle fascinant et essentiel dans l'histoire du monde. Son épopée s'étend sur mille ans et quatre continents. Les Viking la poursuivirent à travers l'Atlantique. Les Basques en firent commerce dès le Moyen Age. Elle fut l'emblème des vaisseaux de la Nouvelle-Angleterre et de Terre-Neuve comme des barques de pêcheurs côtiers, des élégants schooners comme des navires-usines labourant l'Atlantique. De ports de l'Islande, de la Scandinavie, de l'Angleterre, aux rivages du Brésil et de l'Afrique occidentale, Mark Kurlansky ressuscite cette étonnante aventure. Sans oublier les recettes d'antan et d'aujourd'hui, il évoque les enjeux scientifiques et historiques, et finalement le drame d'un poisson, aujourd'hui au bord de l'extinction. Ajouter à mes livres
18 Pêcheurs autour du monde : Un an de voyage en mers lointaines
Guillaume Daoulas
Une idée d'Adenolia. Guillaume et Gilles, amis d'enfance et de canne à pêche, ont pris la mer à la découverte des pêcheurs traditionnels et de leurs savoir-faire. Un an et huit destinations plus tard, ils ont ramené dans leurs filets des rencontres, des récits, des images, des vidéos et même quelques recettes... Navigation aidant, ils ont dressé un état des lieux de la pêche dans le monde. Un carnet de voyage singulier. Ajouter à mes livres
19 Forçats de l'océan. La grande pêche de Terre-Neuve aux Kerguelen.
Lionel Martin
1 critique

Une idée d'Adenolia. 20 000 pêcheurs français par an, appelés terre-neuvas, pendant cinq siècles sont allés pêcher la morue sur les bancs de Terre-Neuve. Pourquoi allait-on pêcher la morue ? Pourquoi les terre-neuvas étaient-ils considérés par nos ennemis anglais comme les meilleurs marins du monde ? Pourquoi devenaient-ils corsaires ? Après 36 ans de navigation à la pêche morutière, de mousse à capitaine, Lionel MARTIN nous parlera de son quotidien : 18h de travail par jour, des cadences infernales, un froid parfois terrible et cela dix mois par an. Ajouter à mes livres
20 D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds
Jón Kalman Stefánsson
110 critiques 241 citations

Suggéré par joedi. Jón Kalman Stefánsson entremêle trois époques et trois générations qui condensent un siècle d’histoire islandaise. Lorsque Ari atterrit, il foule la terre de ses ancêtres mais aussi de ses propres enfants, une terre que Stefánsson peuple de personnages merveilleux, de figures marquées par le sel marin autant que par la lyre. Ari l’ancien poète bien sûr, mais aussi sa grand-mère Margrét, que certains déclareront démente au moment où d’autres céderont devant ses cheveux dénoués. Et c’est précisément à ce croisement de la folie et de l’érotisme que la plume de Jón Kalman Stefánsson nous saisit, avec simplicité, de toute sa beauté. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          2211

Ils ont apprécié cette liste