AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


En savoir plus sur Charlie hebdo


Quelques livres supplémentaires pour mieux connaître l'histoire du journal satirique et de ses journalistes, à travers les récits de ceux qui y ont travaillé ou qui l'ont étudié, liste complétée par les "témoignages" de ceux qui allaient devenir les victimes ou les survivants des attentats de janvier...


1 De Charlie Hebdo à #Charlie : Enjeux, histoire, perspectives
Jane Weston Vauclair
1 critique 1 citation

Phénomène d'actualité que nous commémorons, le mouvement populaire "Je suis Charlie" est aussi le reflet de profondes transformations sociétales. C'est ce qu'explique cet ouvrage, précis, complet et accessible, qui prend un peu de distance avec les événements récents pour les décrypter : quels sont les enjeux du débat ? Quel retour historique peut-on faire sur la tradition française de la caricature ? Quelles perspectives peut-on dégager pour l'avenir ? L'expertise d'une chercheuse britannique en presse satirique et l'approche d'un enseignant politologue franco-suisse se complètent pour offrir au lecteur un regard croisé, dévoiler les dessous du drame et éclairer les défis futurs. Le journal, devenu symbole malgré lui, fait ici l'objet d'une analyse originale qui le remet au coeur des débats de société. Ajouter à mes livres
2 Bête, méchant et hebdomadaire : Une histoire de Charlie Hebdo (1969-1982)
Stéphane Mazurier
A l'heure où l'héritage de mai 68 soulève de nouvelles passions, tout le monde garde en mémoire le choc que fut l'apparition de L'Hebdo Hara-Kiri, interdit en 1969 et devenu Charlie Hebdo. L'aventure de Charlie Hebdo, expérience unique dans l'histoire de la presse, est d'abord celle de sa rédaction, de ces hommes et de ces femmes qui ont fait le journal, l'ont dirigé, l'ont administré, l'ont composé de dessins et d'articles. C'est également l'analyse du regard porté par Charlie Hebdo sur " l'écume des jours ", l'histoire des années 1969 à 1982 face aux médias, à la politique, aux débats de société et aux phénomènes culturels de ce temps. Drôle, provocateur, libertaire, écologiste, féministe, anticlérical et antimilitariste, Charlie Hebdo s'impose comme une publication à la fois marginale, populaire et emblématique de cette époque. Cet ouvrage documenté et vivant constitue la première histoire du " seul journal au monde dont chaque collaborateur était une vedette ", éclairée par les portraits et les témoignages de ses principaux acteurs : Cavanna, le Professeur Choron, Delfeil de 'Ibn, Reiser, Fournier, Gébé, Wolinski, Cabu, Isabelle, Siné, Willem, Sylvie Caster,' jusqu'à Coluche. À travers l'évocation des revers financiers, des échecs et des coups de génie de l'hebdomadaire " bête et méchant ", Stéphane Mazurier raconte le combat d'une poignée d'auteurs contre la censure, l'ordre et le conformisme, et en faveur d'une liberté absolue du rire et de l'intelligence. Ajouter à mes livres
3 C'était Charlie
Philippe Val
« Après les attentats du 7 janvier 2015, je me suis réveillé dans un cauchemar : rien de ce que j'entendais ne correspondait plus à la réalité. Certains, effrayés par l'horreur, ou habités par d'obscurs ressentiments, se sont permis de réinventer notre histoire : "Ils sont morts, mais ils l'ont quand même bien cherché." Puis, la presse et Internet se sont mis à grouiller d'articles, de dossiers, de tribunes où les fondateurs du second Charlie, dont il ne reste que trois survivants, étaient représentés comme des petits malins qui avaient publié les caricatures de Mahomet pour gagner de l'argent et disparaître avec la caisse. Alors que mes amis venaient de mourir, j'ai été interrogé dans les médias par des gens qui s'érigeaient en procureurs. Depuis toujours, nous avions pris le parti des immigrés, et lutté contre les préjugés racistes. Et soudain, nous avons vu ceux pour qui nous demandions le respect et la justice brandir les poings et demander notre mort. Une partie de la gauche, prête à brader la laïcité pour ne pas perdre un réservoir de voix, nous a insultés en traitant de zombies ceux qui exprimaient leur peine et leur attachement aux valeurs démocratiques qu'incarnaient les victimes des terroristes. Dans cette confusion où règnent le mensonge et la peur, qui, aujourd'hui, peut comprendre l'étendue de l'oeuvre accomplie pendant plus de vingt ans, par cette équipe joyeuse et géniale : Cabu, Cavanna, Wolinski, Renaud, Caroline Fourest, Riss, Charb, Luz, Gébé, Oncle Bernard, Riad Sattouf, Catherine, et tant d'autres dont il sera question ici ? Alors j'ai décidé d'écrire ce livre. Pour la mémoire des morts et l'honneur des vivants. » Ajouter à mes livres
4 Mohicans
Denis Robert
7 critiques 5 citations

Je voudrais avoir la froideur de l'entomologiste en entamant ce récit. Prendre les pièces une par une, remonter le temps. Éclater le temps. Disséquer. Poser. Observer. Dater. Comprendre. C'est l'histoire de deux êtres rares : Cavanna et Choron. C'est l'histoire d'un premier journal, puis d'un deuxième, d'un troisième : tous créés par une bande de kamikazes, ivres de liberté et bourrés de talent. Ces journaux ont amusé, éclairé, ouvert les yeux et les esprits de deux ou trois générations de lecteurs, de citoyens, d'électeurs, de journalistes. Hara-Kiri mensuel, Hara-Kiri hebdo, La Gueule ouverte, Charlie Mensuel et le dernier : Charlie Hebdo... 1960-1985 : vingt-cinq années d'insolence, d'humour, de spontanéité et de subversion. L'époque étant ce qu'elle est, ces journaux fougueux qui sentaient le foutre, la sueur, l'alcool, la liberté sont devenus des marques. C'est l'histoire de la dilapidation d'un héritage. Une histoire tumultueuse, magnifique, triste et honteuse. À mes yeux, elle est exemplaire. Ajouter à mes livres
5 Qui est vraiment Charlie? Ces 21 jours qui ébranlèrent les lecteurs du Monde
Pascal Galinier
« Qui est vraiment Charlie ? » s'interrogent en 21 jours, en 3 semaines, en 3 temps les lecteurs du Monde : « Je suis Charlie ! », « Je suis Charlie ? » et « Charlie... et après ». Les lecteurs écrivent comme des journalistes. Les mots sont forts et les phrases cognent : c'est la conscience d'un peuple de lecteurs qui veut partager avec d'autres lecteurs-citoyens :« Charb pensait-il entraîner la disparition de son journal en faisant le djihad contre le djihad ?... Ceux qui témoignent contrela mafia changent de pays et d'identité... »« Au-delà du choc et de la tristesse, je m'interroge sur l'utilisation de cet « Allah akbar » [?] repris en choeur par tous les médias.Ce n'est pas une arme de guerre, et son usage est strictement limité au début des cinq prières obligatoires. »« Triomphe de la pensée unique, laïque, obligatoire et gratuite : Je ne suis pas Charlie. Je ne serai jamais plus Charlie. » En 2015, la société des lecteurs du Monde fête ses 30 ans. Cet ouvrage est à la fois un hommage à ses lecteurs « militants de l'ombre » et à ce quotidien qui tient lieu de conscience nationale.Les textes sont choisis et présentés par Pascal Galinier, le médiateur du Monde et par le journaliste Dominique Buffier. En postface, Patrick Pelloux, un des « Charlie » historique, icône du mouvement « Je suis Charlie » nous dit « qui est vraiment Charlie » pour lui. Cet ouvrage est sans doute le témoignage le plus symbolique et le plus complet de ce qu'a vécu la France en janvier 2015. Ajouter à mes livres
6 Charlie, l'onde de choc : Une citoyenneté bousculée, un avenir à réinventer
Laurence Hansen-Love
Discussion entre Catfish Tomei et Laurence Hansen-Löve : Nous partageons la volonté d'apprécier la portée des événements de janvier 2015 et de reconsidérer l'avenir en conséquence. Nous examinons ensemble ce qui constitue à nos yeux les nouveaux défis de l'après Charlie : reconfigurer le débat public, refonder une citoyenneté bousculée, repenser une diversité assumée, une égalité malmenée et un avenir fragilisé. En un mot: réinvestir le monde commun. Nous partons des événements de janvier pour tracer un sillon de réflexion dans des directions connexes et diverses. Le livre s'efforce, avec le recul dont nous bénéficions désormais, de remettre les réactions aux événements en perspective : de quoi les attentats furent-ils le reflet ? Cette partie de la population française qui s'est soulevée le 11 janvier : que voulait-elle, qu'attend-elle, que peut-elle ? Et aujourd'hui, quels sont les combats que nous voulons mener, en conformité avec l'inspiration de ce 11 janvier ? Ajouter à mes livres
7 Et soudain ils ne riaient plus
Marie-France Etchegoin
C'est un matin de janvier. Le 7 exactement. Dehors, la température dépasse tout juste zéro. À Gennevilliers, un homme vêtu d'une veste à capuche, blanche et aux emmanchures noires, sonne à l'interphone d'un immeuble de briques. Il s'est réveillé tôt. Il n'est encore qu'un simple point dans la multitude qui converge, au lever du jour, vers la capitale... Voilà le récit minutieux, heure par heure, minute par minute, des trois jours de janvier 2015 où tout a basculé pour la société française, de l'attaque de Charlie Hebdo à la prise d'otages de l'Hyper Cacher. C'est un livre au plus près possible des faits. Il raconte la tension, les nuits, les accélérations, les pauses, la sidération, la révolte et la peur. La traque des assassins et les failles dont ils ont profité. La course contre la montre pour empêcher qu'ils ne recommencent. Le courage des victimes. La petite histoire des anonymes et la réaction des autorités. En reprenant les faits tels qu'ils se sont passés, ce livre nous plonge dans l'histoire en train de s'écrire et non comme on la reconstitue a posteriori. Il fixe les événements pour nous permettre de les comprendre. Ces trois jours resteront dans notre mémoire collective. Ils nous disent quelque chose de la France, de ses grandeurs et de ses faiblesses. De nos vulnérabilités aussi. Ils préfigurent une nouvelle époque. Ajouter à mes livres
8 L'après-Charlie : 20 questions pour en débattre sans tabou
Jean-Louis Bianco
4 critiques 6 citations

Les attentats djihadistes de janvier 2015 à Paris ont suscité des réactions sur la planète entière. Tout de suite, une foule de questions a surgi. « Est-on obligé de dire "Je suis Charlie" ? », « Où est le mal si j'affirme que je suis Charlie Coulibaly ? », « Pourquoi la liberté d'expression pour les caricaturistes et les interdictions pour Dieudonné ? », « Pourquoi toute la presse fait-elle la leçon aux musulmans ? », « Pourquoi plus d'indignation pour les victimes de Charlie que pour celles de Mohamed Merah ? », « Pourquoi proclamer les valeurs de la République - liberté, égalité, fraternité - alors qu'on laisse faire les discriminations ? », « Et si tous ces assassinats étaient le fruit d'un complot ? » Plutôt que de taire ces questions dérangeantes, ce livre y répond, pour permettre d'en débattre sans tabou. Des jeunes donnent leur réponse. Lylia Bouzar, Samuel Grzybowski et Jean-Louis Bianco donnent ensuite chacun la leur. Qu'on soit Charlie ou non, chacun est concerné. Le débat est ouvert. Ajouter à mes livres
9 Le défi Charlie
Pierre Lefébure
« Je suis Charlie »... Du 7 au 9 janvier 2015, la France a basculé dans la tragédie et une nouvelle ère politique et sociétale. Après l'effroi sont venus les temps de la communion, mais aussi des débats tout azimuts : liberté de la presse, droit au blasphème, place spécifique de l'islam, théories du complot (liste non exhaustive). Un an après cet événement inouï, des chercheurs (historiens, sociologues, politistes) explorent toutes les facettes médiatiques de cette tragédie qui endeuille toujours et marquera plus longtemps encore le pays. En étudiant le traitement à chaud des médias, le lecteur découvre et réfléchit sur la sidération, la communion et la colère d'une société. Avec les contributions de : Romain Badouard, Maëlle Bazin, Timothé Deldicque, Christian Delporte, Joël Gombin, Pierre-Emmanuel Guigo, Pierre Lefébure, Bérénice Mariau, Katharina Niemeyer, Claire Sécail et Gaël Villeneuve. Ajouter à mes livres
10 Je ne capitule pas : Après les attentats de Charlie Hebdo, à quoi ça sert un prof ?
M. S. Lamoureux
3 critiques 3 citations

« Sauf exception, vous et moi, on ne fréquente pas les mêmes types. Mes potes sont dangereux : ils pensent toujours en avance des autres. Vous croyez que je dis ça parce que je vis en banlieue et que j'y suis prof ? Pas du tout. Pour vous, Montaigne, par exemple, c'est un vieux mort il y a des siècles, qui parle dans un langage qu'on ne comprend pas et dont on n'a rien à fiche. Pour moi, c'est un gars qui en a, parce qu'il faut en avoir, au XVIe siècle, pour braver la censure, risquer l'exil ou la mort, regarder autrement que tout le monde, et déclarer face à un Indien exhibé par le roi que c'est pas de la marchandise, c'est un humain. Ils sont comme ça, mes potes. Ils s'appellent Aristote, La Boétie, Molière, Voltaire, Victor Hugo, Robert Desnos, Prévert ou Camus. Y'en a même des vivants : Schmitt, Pennac, Abd Al Malik, Daoud ? Mon boulot, c'est de faire le "truchement", le passeur d'art entre eux et la centaine d'ados qu'on me confie tous les ans depuis plus de vingt ans. » M.S. Lamoureux est devenue professeure par vocation. Pour l'Éducation nationale, elle enseigne dans des établissements dits « sensibles ». C'est son choix. Elle-même a passé sa jeunesse dans une cité de banlieue, dans des conditions qui ne sont pas si éloignées de celles de ses élèves. Elle y vit d'ailleurs avec ses propres enfants. Si ces derniers connaissent son parcours, ses élèves en ignorent tout, ce qui lui donne les moyens de déchiffrer leurs codes, de prendre en compte leur réalité en sachant que là, plus qu'ailleurs peut-être, le respect se gagne. Pourtant, le 11 janvier 2015, au lendemain des attentats meurtriers qui ont secoué la France, elle pose la question : à quoi ça sert un prof ? A-t-elle transmis aux enfants les valeurs qui lui sont chères ? Face l'horreur et ses conséquences ? remise en cause des valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité ? celle qui se considère comme une interprète du savoir auprès des plus jeunes ressent alors l'urgence de réaffirmer son rôle, le rôle de tous les professeurs, et de tous ceux qui éduquent : quels discours, quels actes sont urgents pour préserver nos adolescents de cette menace qui les guette et nous guette tous si nous ne réagissons pas ? Dans ce livre, elle invite le lecteur à l'accompagner sur son sentier, et surtout réfléchir ce qu'il reste accomplir ensemble pour réinstaller durablement la confiance dans la mission de l'école de la République. Ajouter à mes livres
11 Petite histoire de la caricature de presse en 40 images
Dominique Moncond'huy
3 critiques

Ce parcours composé de 40 illustrations commentées est suivi d'un dossier, «La caricature de presse en contextes», composé des points suivants : - La satire, une tradition européenne - L'apparence et ses leçons supposées - La presse satirique en France - L'art du mordant - Groupement de textes : la satire en littérature - Retour sur image : changements d?échelle - Circuler dans le livre Recommandé pour les classes de lycée. Ajouter à mes livres
12 Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes
Charb
4 critiques 13 citations

« Non, vraiment, le terme « islamophobie » est mal choisi s'il doit désigner la haine que certains tarés ont des musulmans. Il n'est pas seulement mal choisi, il est dangereux. [...] Lutter contre le racisme, c'est lutter contre tous les racismes, alors lutter contre l'islamophobie, c'est lutter contre quoi ? Contre la critique d'une religion, ou contre la détestation des gens qui pratiquent cette religion parce qu'ils sont d'origine étrangère ? » Charb, acteur majeur de Charlie Hebdo depuis 1992 et fervent défenseur de l'égalité des droits, témoigne de son inquiétude de voir la lutte antiraciste remplacée par une lutte pour la protection et la promotion d'une religion. Car le terme « islamophobie » laisse entendre qu'il est plus grave de détester l'islam, c'est-à-dire un courant de pensée parfaitement critiquable, que les musulmans. Or, si critiquer une religion n'est pas un délit, discriminer quelqu'un en raison de son appartenance religieuse l'est, incontestablement. Un opuscule salutaire pour démontrer que le mot « islamophobie » contente à la fois les racistes, les islamistes radicaux, les politiques démagogiques et les journalistes fainéants. Ajouter à mes livres
13 Et si on aimait la France
Bernard Maris
10 critiques 18 citations

"« Ainsi vous écrivez un livre sur la France ? » « Oui. » « Ah? et sous quel angle ? Le déclin ? L'avenir ? L'universalité ? Le messianisme ? La cuisine ? Les filles ? » C'est vrai, il faut un angle? Alors, disons que je me pose moi aussi des questions de dettes et de créances. Une manière de dresser un bilan, actif passif, mais surtout de redonner au mot dette tout son sens, celui de faute, de culpabilité. Un livre pour dire : non, Français, vous n'êtes pas coupables, vous ne devez rien ; le chômage, la catastrophe urbaine, le déclin de la langue, ce n'est pas vous ; le racisme, ce n'est pas vous, contrairement à ce qu'on veut vous faire croire. Vous n'êtes pas coupables. Retrouvez ce sourire qui fit l'envie des voyageurs pendant des siècles, au « pays où Dieu est heureux ». Revenant de Rome, ville où je pourrais définitivement vivre, je me sens plein d'optimisme pour la France et songe qu'un petit rien pourrait redonner à ce Paris si triste, si bruyant et qui fut autrefois si gai, son sourire." Ajouter à mes livres
14 Dessins cruels
Cabu
1 critique 1 citation

Cabu s'amuse de tout. Du président de la République récemment élu, de sa politique incertaine, de son Premier ministre, de sa Première dame, de ses escapades amoureuses. Et il continue joyeusement avec l'opposition de droite, le Front national d'extrême droite, les intégristes religieux de tous poils. Cabu n'épargne personne. C'est pour ça qu'il est drôlement cruel. Ajouter à mes livres
15 Le village des femmes
Georges Wolinski
3 critiques 1 citation

Avec Le Village des femmes, Georges Wolinski signe un roman graphique inédit, le premier du genre dans sa prestigieuse carrière de dessinateur. La peinture pittoresque, drôle et provocatrice d'un village de femmes... avec un homme au milieu. Ajouter à mes livres
16 Murs... Murs : La vie plus forte que les barreaux
Tignous
3 critiques 8 citations

Dans l’envers des prisons Ils sont détenus, gardiens, avocats, médecins ou visiteurs. Pour le meilleur et pour le pire, ils partagent un temps le même espace, fait de béton et de métal. Pour le meilleur et pour le pire, ils vivent ensemble. Et derrière ces murs, ce sont des histoires d’amour, d’amitié, de rébellion, des drames qui se nouent. Des tranches de vie que TIGNOUS nous raconte dans ce reportage dessiné poignant. Enquête, témoignages, correspondances, interviews, l'auteur nous emmène en immersion dans quelques-uns des plus grands centres pénitentiaires de France. Il nous montre comment l’humanité parvient à subsister quoi qu’il arrive, révélant au grand jour ces histoires dont on entend habituellement que les murmures... TIGNOUS, qui avait découvert le dessin d’audience et obtenu la Carte de la Presse Judiciaire à l’issu du Procès Colonna, était passionné par l’univers judiciaire et avait notamment deux projets de livres issus d’audiences sur les Prud’hommes et les femmes battues qui lui tenaient particulièrement à cœur. Génie du dessin, il se révèle une fois encore dans cette œuvre posthume en artiste engagé, humaniste et social. Ajouter à mes livres
17 Cent rébus littéraires
Philippe Honoré (II)
Choix des meilleurs rébus de l'auteur qui publie régulièrement dans la revue Lire. Un dessin par page avec sa définition-devinette, la solution étant renvoyée, écrite à l'envers, au verso, chaque énigme ayant pour objet des noms d'écrivains, des héros de romans, ou des titres d' oeuvres littéraires. Longtemps épuisé, les éditions Aléa viennent de rééditer (avril 2015) l'ouvrage Cent rébus littéraires en hommage a son auteur Honoré, tombé sous les balles terroriste lors de l'attaque de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Ajouter à mes livres
18 La capacité de s'aimer
Elsa Cayat
3 critiques 1 citation

L'ultime livre de la « psy de Charlie Hebdo », assassinée lors de la tuerie du 7 janvier. Pour pouvoir aimer l'autre et être aimé, il faut d'abord être capable de s'aimer soi-même. Un bréviaire anti-haine, pour ne plus vivre dans un monde "déshabité". Ajouter à mes livres
19 Catharsis
Luz
41 critiques 21 citations

Alors naît Catharsis. Un livre thérapeutique où Luz nous livre par petites nouvelles ses pensées, son quotidien depuis ce jour qui a bouleversé sa vie, et à une autre échelle, celle de millions d'êtres humains. Les sentiments se bousculent, les styles, le ton. Du rire aux larmes, de la laideur à la beauté, de la colère à l'amour. Catharsis est un ouvrage bouleversant. Y a du Charlie dedans, bien sûr, mais aussi y a du Charb, y a du Cabu, y a du sexe, y a de la musique, y a du Reiser, y a du Feiffer, y a du Franquin, y a la police, y a du rouge, y a l'enfance, y a du rire, y a pas de chanson française, y a du rock, y a du roll, y a des yeux rouges et y a du rire, y a un pigeon, y a de la poésie, y a du Gébé, y a de la pluie, y a du soleil. Y a un auteur qui revit, et un livre incroyable qui s'affirme déjà comme un ouvrage nécessaire. Ajouter à mes livres
20 Mozart qu'on assassine
Catherine Meurisse
Cette année Mozart a mal commencé. Grâce a l'ouvrage que vous tenez dans les mains, elle devrait bien finir. Catherine, Charb, Jul, Luz, Riss, et Tignous, fins connaisseurs de la vie du musicien et de son oeuvre ont décidé de rectifier le tombereau d'approximations et d'inexactitudes que des spécialistes autoproclamés se sont autoriées a déverser a l'occasion du 250e anniversaire d'Amadeüs. les éditeurs de biographies fantaisistes, de compilations musicales soi-disant exhaustives tremblent. Leur petit commerce est terminé ! Ajouter à mes livres
21 Le rêve américain expliqué aux mécréants
Riss
Satire iconoclaste de la culture américaine et de l'Amérique des flics véreux, de la peine de mort, de l'immigration illégale en provenance du Mexique, de l'industrie du spectacle, etc. Ajouter à mes livres
22 Toujours là, toujours prêt
Patrick Pelloux
10 critiques 17 citations

7 janvier 2015. 11 h 30 AM environ. XIe arrondissement de Paris. Deux hommes cagoulés, habillés de noir et armés de fusils d'assaut pénètrent au 10 rue Nicolas-Appert, local du journal satirique Charlie Hebdo, et assassinent douze personnes à bout portant. Parmi elles, Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski, amis de Patrick Pelloux qui, ce jour là et à cet instant-là, aurait du se trouver parmi eux. Arrivé juste après, il fut donc l'un des tous premiers à découvrir ce champ d'horreur et se sent, depuis, tel un rescapé. Il raconte, dans ce cinquième volet de ses Chroniques parues dans Charlie Hebdo, exactement ce qui c'est passé, puis, comment tenir et continuer à vivre après un tel drame, massacre auquel il a échappé de justesse. Cette sombre période des attentats, qui a commencé par cette tuerie sanglante, a plongé la France entière dans un désarroi et une tristesse sans nom. Patrick Pelloux, comme à l'accoutumée, nous propose de l'accompagner, depuis ce jour mortel, dans son quotidien des urgences, du SAMU, du système social, dans notre vie en somme, si souvent ponctuée par la maladie, les accidents, la malchance ou l'injustice. Du rire aux larmes, des peurs au bonheur, ce volume couvre l'année d'avant et l'année d'après cet acte de guerre perpétré en plein Paris. Le regard et son analyse sur ces événements et sur cette actualité sont d'une importance exceptionnelle. Un Patrick Pelloux toujours sincère, authentique, et plus émouvant que jamais. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          251