AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Les Joies de l'affût

Liste créée par Alzie - 51 livres. Thèmes et genres : chasse , chasseurs , Gibier , prédateurs , braconniers , Fauconnerie , histoire , mythologie , littérature

Pratiquée depuis la nuit des temps, contestée aujourd'hui, la chasse est un thème très présent dans les arts, une très grande source d'inspiration littéraire. Les écrits sur le sujet sont nombreux comme le montrent deux libraires curieux, Jérôme et Valentine del Moral, dans leurs "Récits de campagne et de chasse" (1). Cette liste propose à tous les lecteurs à l'affût d'en débusquer quelques-uns, anciens et plus modernes - fictions, contes, essais, beaux livres, pour tous les goûts. Parties de chasse et parties de campagne, chasseurs et chassés, proies et prédateurs, braconniers, se partagent des histoires de traques, mais pas seulement, car la chasse, outre sa dimension symbolique, est souvent prétexte à parler de la nature et même à donner la parole aux animaux. A côté de ces romans ou récits, la liste inclut des livres traitant plus spécifiquement de l'histoire de la chasse et de pratiques ancestrales, de mythologie, ainsi que des livres d'art ou des catalogues d'expositions. Sont jointes également des réflexions plus contemporaines et d'actualité, la chasse étant devenue un sujet très discuté aujourd'hui. Bonnes battues. (Voir aussi le quiz "un chasseur sachant chasser sans son...") (image : Diane, Jean Goujon, Château d'Anet)
+ Lire la suite


1 Récits de campagne et de chasse
Jérôme Del Moral
Deux jeunes auteurs, libraires dans la vie, et trois passions : la campagne, la chasse et les grands textes. Un art de vivre à la française. Qu'elle soit à tir, à courre ou au vol, la chasse a toujours fait partie de notre patrimoine et de notre imaginaire ; elle a rythmé et rythme toujours le calendrier de l'antique civilisation campagnarde dont nous sommes issus. Or, s'il est un territoire giboyeux de la littérature plutôt délaissé depuis quelque temps, c'est bien celui des chasseurs-conteurs : un univers qu'on aurait tort de croire réservé aux seuls maniaques de la gâchette et autres tartarins. À travers le vaste panorama de cette bibliothèque portative, Jérôme et Valentine del Moral, libraires épicuriens, n'ont eu qu'un seul souci : le plaisir du lecteur. De la fin du XVIe siècle à la Première Guerre mondiale, on retrouvera donc tous les grands veneurs du genre, Elzéar Blaze ou le marquis de Foudras, quelques évadés de la littérature générale, Alexandre Dumas, Maupassant ou Jules Renard, mais aussi un certain nombre de bons fusils plus ou moins inattendus comme Jules Verne ou cet étonnant braconnier Labruyerre qui se fit garde-chasse en nous livrant les secrets de son ancien métier. À la fin de la promenade, un dictionnaire cynégétique érudit et buissonnier vient heureusement compléter le tableau en nous initiant aux arcanes d'un savoir subtil et précis. Jusqu'à aujourd'hui, la chasse a su rester la clef d'un véritable art de vivre à la française. Elle demeure un carrefour ou la communion avec la nature, l'amitié et la gastronomie font bon ménage. Alors, par saint Hubert, bonne lecture ! Ajouter à mes livres
2 Une partie de chasse
Agnès Desarthe
43 critiques 38 citations

Ce court roman, d'une intensité et d'une audace formelle rares, raconte l'histoire de quatre chasseurs dont l'équipée tourne mal. Il y a Farnèse, Peretti, Dumestre, et surtout Tristan, un jeune homme qui est le principal protagoniste et narrateur de cet étonnant récit, ponctué de rencontres ou d'événements improbables (un animal qui parle, un trou monstrueux qui engloutit les hommes, le déclenchement du Déluge).Tandis que la partie de chasse progresse, Tristan voit défiler les moments-clés de son enfance et de son adolescence, ses amours, ses haines, la maladie de sa mère, dans une sorte d'autobiographie fiévreuse. Le vrai sujet de ce livre, c'est d'abord la jeunesse, celle de Tristan mais aussi la nôtre. Disons plutôt : le deuil de la jeunesse, lorsque, comme dans un cataclysme, tout ce que nous avons désiré, aimé, rêvé, disparaît à jamais pour laisser la place à l'adulte qui va naître. Mais c'est aussi un roman où les corps - la peau, la chair, les muscles - jouent un rôle capital, un livre « matérialiste » dans lequel les personnages existent en fonction de leur capacité de résistance aux agressions qu'ils subissent, et aux traumatismes qui en sont la conséquence. Ajouter à mes livres
3 Le poids du papillon
Erri De Luca
125 critiques 196 citations

Quelque part dans les Alpes italiennes, un chamois domine sa harde depuis des années. D'une taille et d'une puissance exceptionelles, l'animal pressent pourtant que sa dernière saison en tant que roi est arrivée. En face de lui, un braconnier revenu vivre en haute montagne, ses espoirs en la Révolution déçus, sait lui aussi que le temps joue contre lui. Sa dernière ambition de chasseur sera d'abattre le seul animal qui lui ait toujours échappé. Et puis, face à ses deux forces, il y a la délicatesse tragique d'une paire d'ailes, cette "plume ajoutée au poids des ans". Le poids du papillon nous offre une épure poétique d'une très grande beauté. Erri De Luca condence ici sa vision de l'homme et de la nature pour affirmer plus que jamais son talent de conteur, indifférent à toutes les modes littéraires. Ajouter à mes livres
4 Comme un sanglier
Lawrence Norfolk
2 critiques

Le mot de l'auteur : "Dans la mythologie grecque, soixante chasseurs et une chasseresse, Atalante, sont appelés par le royaume de Calydon pour le débarrasser d'un sanglier sauvage. Il y a plusieurs récits de cette chasse chez les Anciens, mais aucun ne s'accorde véritablement avec l'autre. Ils offrent des listes de chasseurs différents, relatent des événements différents, proposent des fins différentes. Certains évoquent une histoire d'amour destructrice, d'autres non. Mais qui dit la vérité ? Et qui a finalement tué le sanglier ? Trois millénaires plus tard, dans la même région de Grèce, la chasse reprend. Cette fois, la proie est un officier Nazi ; les chasseurs, des partisans grecs ; et leur témoin, Salomon Memel. Il survit à la guerre et écrit un poème, "La Chasse au Sanglier", qui est publié et reçoit un accueil enthousiaste. Mais peut-on faire confiance à cette version ? Lorsque Ruth, son amour d'avant-guerre, arrive à Paris pour faire du poème un film, c'est l'étape finale de la chasse qui commence. Elle enquête sur l'histoire cachée et renforce les parallélismes entre les chasses, l'ancienne et la moderne, pour découvrir la vérité derrière les deux. Les événements du livre se font écho. Les détails reviennent. Les images émergent, disparaissent et refont surface trois mille ans plus tard. J'ai voulu que les histoires soient liées, s'entrecroisent jusqu'à former un filet pour piéger le sanglier." Lawrence Norfolk. Lawrence Norfolk, né en 1963, vit à Londres. Ses deux premiers romans, "Le Dictionnaire de Lemprière" (Grasset, 1994) et "Le Rhinocéros du pape" ( Grasset, 1997), ont été vendus à plus d'un million d'exemplaires dans le monde et ont été traduits dans vingt-six langues. Ajouter à mes livres
5 La chasse au Snark, suivi de Jabberwocky
Lewis Carroll
4 critiques 10 citations

Il y a les amoureux d'Alice, ceux qui veulent passer de l'autre côté du miroir, et il y a ceux qui sont partis à la chasse au snark. Les inconditionnels de Lewis Carroll aiment présenterLa Chasse au Snarkcomme l'épure sublime de l'oeuvre du maître. Fantaisiste, satirique, ludique et profond,La chasse au Snarkest un petit joyau de récit. Imaginez les bons Anglais partis un jour à la recherche du snark. Mais qu'est-ce que le snark ? Là est toute la question. Il paraît que c'est un animal, mais on ne l'a jamais vu. On le dit même le roi des animaux fabuleux. Seulement comment le capturer ? Lewis Carroll nous met en garde"car le snark est une singulière créature qui ne peut être attrapée d'une façon singulière". Décidément, la tâche s'annonce rude pour les bons Anglais. Rien n'est simple et d'ailleurs tout se complique quand le snark prend la parole.Balançant de façon indolente et décomplexée entre jeu littéraire et raisonnement mathématique, Lewis Carroll mène son monde par le bout du nez. Mais nous ne bouderons pas notre plaisir à chasser le snark en compagnie de ce professeur de vie dont Breton disait qu'il était "le maître de l'écolebuissonnière". En route, la chasse est ouverte.--Denis Gombert Ajouter à mes livres
6 Le héron
Giorgio Bassani
Edgardo Limentani mène à Ferrare une existence désabusée et " végète au fond d'un sombre puits de paresseuse tristesse ". Au cours d'un dimanche de chasse à l'affût, en pleine campagne ferraraise, Edgardo acquiert l'angoissante conscience non pas de mourir, mais d'être déjà mort. Comme certains oiseaux que le fusil dédaigne, comme les hérons, il ne peut garder son allure dans la vie qu'empaillé. La mort finalement offre la transfiguration, le repos ; elle est la perfection de la beauté. Histoire d'une contemplation de la mort, Le héron est un bref voyage aux enfers, à la fois prétexte à une méditation sur la vanité d'une vie qui s'épuise dans un quotidien terne et mesquin, et attaque voilée contre les sombres mythes de l'esthétisme contemporain. Ajouter à mes livres
7 La Chasse aux coqs de bruyère
Mario Rigoni Stern
2 critiques 1 citation

La Chasse aux coqs de bruyère, c'est d'abord un coin de terre dans les Alpes de Vénitie. Dans ce plein air ample et immémorial s'inscrit la passion de la chasse à laquelle s'ajoute, comme en contre-chant, le remords de tuer pour rien, pour le plaisir. A ce passe-temps innocent répond en écho l'activité coupable de la guerre qui, en 1915, transforma ces montagnes en un affreux champ de bataille. Conteur de premier ordre, Mario Rigoni Stern parle le langage des humbles. " L'auteur d'Un sergent dans la neige (10/18, n° 2634) et de Histoire de Tönle (n° 2633) est un poète et un humaniste (...) malgré les douleurs et les violences extrêmes, il sauve ce qu'il y a de plus précieux, l'amour des hommes, la fraternité ". Ajouter à mes livres
8 La Chasse aux canards
Hugo Claus
Pendant une chasse aux canards chez les Metziers, un employé tue le chef de famille. Longtemps après, l'arrivée d'un soldat américain bouleverse les liens mystérieux qui unissaient les personnages, provoquant une seconde chasse aux canards, dont la victime n'est pas celle que l'on attendait. Ajouter à mes livres
9 Contes de la bécasse
Guy de Maupassant
94 critiques 99 citations

Des récits pour les soirées de chasse, après les longues marches, l'attente et la fatigue du jour.Histoires de la campagne, cette Normandie natale que l'auteur évoque avec une tendresse narquoise et la hantise du plaisir vif Ajouter à mes livres
10 Tartarin de Tarascon
Alphonse Daudet
47 critiques 48 citations

"En France, tout le monde est un peu de Tarascon" A Tarascon, Tartarin raconte partout qu'il est le plus grand chasseur. Pour raconter, ça, il raconte beaucoup, et pour expliquer, ça, il explique ! Mais les gens de Tarascon, eux, voudraient bien voir des preuves de son héroïsme... Alors, à force de le dire, Tartarin de Tarascon est bien obligé de partir... en Afrique, au pays des lions !  Ajouter à mes livres
11 Raboliot
Maurice Genevoix
18 critiques 15 citations

On l'appelle Raboliot parce qu'il ressemble à un lapin de rabouillère (nid de garennes). Braconnier passionné, hardi, sûr de lui et de son adresse, rien ne peut l'empêcher d'obéir à ce besoin de chasse nocturne qui l'empoigne chaque soir. Le gendarme Bourrel, cependant, a failli le prendre sur le fait. Excité par le danger, Raboliot multiplie les imprudences et va jusqu'à narguer ouvertement Bourrel. Dès lors, entre les deux hommes, commence une lutte sans merci. Traqué, Raboliot doit fuir, vivant dans les bois comme un loup. Au bout de trois mois, accablé de solitude, torturé par le désir de revoir sa femme et ses enfants, Raboliot revient chez lui? et c'est le drame.Raboliot est sans doute le plus représentatif des romans que Maurice Genevoix, conteur exceptionnel, consacra à son terroir, la Sologne. Ajouter à mes livres
12 Le Livre du braconnier
Pierre Aucante
Du paysan du Moyen-Âge au moderne Raboliot, Marieke et Pierre Aucante ont traqué le braconnier dans l'histoire et la littérature, et, micro en main, dans toute la France d'aujourd'hui. Des Ardennes au Périgord, de la Bretagne à l'Ariège et bien sûr dans leur Sologne natale, ils ont recueilli les confidences et les témoignages de ces « drôles de chasseurs » qui donnent du braconnier actuel une image surprenante, enracinée dans les profondeurs de l'histoire régionale.  Richement illustré par des documents étonnants et pour la plupart inédits, le Livre du braconnier explore tous les recoins de la nébuleuse braconnière. Il reconstitue les conditions de la chasse au temps des seigneurs, à l'époque où le manant risquait le carcan, les galères ou même le gibet, les vicissitudes de la répression au XIXe siècle, quand gardes et braconniers s'entretuaient au coin des bois. Il nous fait découvrir une galerie de personnages, étranges et fascinants, truands ou esthètes, révoltés ou victimes, femmes braconnières, curés saisis par le démon de la chasse, héros mythifiés et transposés dans la fiction avec l'humour truculent d'Alphonse Allais, la poésie sensuelle d'Henri Vincenot, le romantisme tragique de Maurice Genevoix... Ajouter à mes livres
13 La derniere harde
Maurice Genevoix
6 critiques 7 citations

Dans la forêt qui vit et change suivant les saisons, la harde jouit d'un bonheur précaire. Les vieux mâles poursuivis sont habiles à dépister les chasseurs, et, lorsqu'ils se sentent traqués, à déharder un daguet qui sera la victime. Cependant, un à un, ils disparaissent.... Pour le Rouge aussi, bête magnifique, dix-cors roi de la forêt - dont nous suivons avec émotion la vie au cours de ce livre - le tragique hallali sonnera-t-il ? Et les biches demeureront-elles veuves ? Ajouter à mes livres
14 Le Grand Brame
Nicolas Vanier
5 critiques 5 citations

La Sologne, Les Herteignes, un grand domaine où à la lande de bruyères succèdent des bois de hêtres, de bouleaux, de pins, de chênes... Benoît, le petit-fils du maître des lieux, et Joseph, le garde-chasse, aiment se lever avant l'aube pour parcourir chemins et sentiers, au coeur des forêts ou au bord des étangs afin d'y surprendre un sanglier solitaire ou le plus beau cerf du pays. Ici, on aime la chasse parce qu'on aime la nature. Et l'homme encore une fois va mettre en péril cette harmonie. Qui va hériter des Herteignes ? La famille se déchire. Et ceux qui veulent préserver l'esprit du grand domaine sont le moins bien armés. Mais du passé de Diane, la cousine silencieuse, surgiront peut-être les clefs du futur. Ajouter à mes livres
15 La Chasse royale
Pierre Moinot
1 citation

Deux hommes lourdement chargés montent la pente raide du Herrenberg : Henri Guifred et son ami Philippe Lussac vont comme d'habitude passer la saison de la chasse chez le garde Metzer, au coeur des Vosges - Henri simplement pour le plaisir primitif et violent de courir les bois, Philippe pour secouer la tristesse laissée par la fin d'un amour manqué. Les dérivatifs ne lui manqueront pas, car l'abondance du gibier a attiré des braconniers. Il s'en faut de peu qu'Henri se prenne au collet tendu pour un chevreuil. Le pire est qu'un braconnier surpris tire pour tuer dans ces régions sauvages. Aux joies de l'affût dans la forêt encore endormie se mêle le piment du danger. Pourtant ni les chevreuils ni les braconniers du Herrenberg ne hantent les rêveries de Philippe autant que l'image d'Hélène Servance entrevue dans les cépées. Aimer encore? Il s'en défend, mais c'est un homme à l'esprit divisé, anxieux de trouver une règle de vie, qui aide Henri et Metzer à a nettoyer » leur domaine. Ainsi, en contrepoint de cette entreprise dangereuse, une troublante aventure spirituelle forme la trame de ce roman tout frémissant des cruelles beautés de la chasse.  Ajouter à mes livres
16 Palombes
Bernard Manciet
vieux chêne, en plein milieu de la force svelte des pins. Or il se met à tournoyer - une toupie - avec un bruissement de pluie. Les palombes lui tombent droit dessus, quelques-unes, d'abord, puis leurs ombres, rapides, en frémissant, et puis le vol entier. Dans toutes les branches, comme une bourrasque de grêle, un fracas de tôle, sifflant, féroce. L'arbre s'est pris à claquer, à caracoler de peur, plutôt crépiter, et à flamber d'ailes implacables. La ruée, la razzia sur la foison des glands. Les palombes, ma parole, les avalent par les ailes. Elles se cognent, elles s'entre-tueraient. Elles se massacrent. En tout cas, elles massacrent le chêne. Douces palombes. Douces palombes, pourtant, au plumage subtilement dégradé de bleu, qui les fait ressembler au petit jour de nos contrées atlantiques, avec des touches de blanc éclatant, sur l'aile, un collier nacré, un bec précieux, ivoire, carmin. Palombes est une évocation de la Gascogne, ce pays où les palombes passent et prennent leur élan avant de franchir les Pyrénées. Bernard Manciet nous parle de cet oiseau bleu capable de semer dans le c?ur des hommes les passions les plus violentes. Ajouter à mes livres
17 Le faucon des neiges
Stuart Harrison
6 critiques 1 citation

Après huit années de prison, Michael Somers est revenu dans son pays natal. l'ouest montagneux du Canada. II n'y rencontre que méfiance et ostracisme. En recueillant un magnifique faucon des neiges, blessé par un braconnier. il se lie avec un garçonnet. Jamie enfermé dans le mutisme depuis l'accident de chasse qui a coûté la vie à son père. Leur commune passion pour cet oiseau va aider Jamie à surmonter son traumatisme. et rapprocher Michael de la mère, Susan. Des êtres au passé douloureux. le dialogue avec l'animal, la splendeur de la nature canadienne : un livre dans la veine de L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, de Nicholas Evans Ajouter à mes livres
18 La Petite Caille
Ivan Tourgueniev
2 critiques

Un garçon de 10 ans part chasser dans la steppe avec son père. Son chien débusque une caille qui se met à voleter étrangement, comme si elle était blessée. Et dans l'oeil noir de la caille, recroquevillée dans les mains de son père, l'enfant lit un message qu'il n'oubliera jamais.  Une histoire qui témoigne de l'amour de l'auteur pour la nature et pour les hommes, "à travers les yeux d'un enfant de 10 ans, qui se trouve pour la première fois en face de l'injustice, la solitude et la mort." Ajouter à mes livres
19 Histoires de chasses et d'autres choses
Pierre Bourély
Biologiste et naturaliste, l'auteur nous entraîne dans ses expéditions de chasse, pour nous faire découvrir les comportements naturels des prédateurs et de leurs proies, au sein d'un environnement sauvage et primitif. Il y rencontre aussi les hommes, et observe que "la manière dont se pratique la chasse, la façon dont le gibier se traque, se prépare et se mange, révèle le caractère du pays profond". L'après chasse est un moment privilégié : au bivouac, à la belle étoile, autour d'un feu, les hommes se libèrent et se dévoilent. Pierre Bourély, en traquant, devient un prédateur. Dans la brousse, la steppe, ou la jungle, sur ses traces, vivons avec lui la magie et le romantique des chasses aventureuses. Le soir, dans l'humble cabane, la tente précaire ou la promiscuité d'une chambrée, écoutons le parler des armes, des trophées, des "exploits" des chasseurs, avec le vocabulaire des combats amoureux, qu'il ne craint pas de rapprocher des péripéties de la chasse. Ennemi de la langue de bois, il pratique avec humour et provocation, celle des forêts, plus libre et parfois féroce. Oui, il nous parle de chasses et d'autres choses. On le lit jusqu'à l'hallali ! Ses reportages l'ont mené partout dans le monde. En véritable globe-hunter. Ajouter à mes livres
20 Le Chasseur
Éric Vuillard
C'est l'ouverture de la saison de chasse - voilà ce que déclare une bête qui, en même temps, nous apprend qu'elle fait partie du gibier. A quel règne animal appartient cette bête ? Nous ne le saurons pas. Il y a des moments où elle se donne sous les espèces du rongeur, d'autre sous celles du félin, ou de l'animal fouisseur, voire de l'enfant-loup - peu importe. En réalité, elle éprouve dans sa chair, selon les moments, les périodes de sa vie des affects appartenant à telle ou telle de ces races. L'important c'est qu'elle tient son rôle dans le cérémonial, le rituel de la partie de chasse. A ce titre, elle doit se préoccuper du chasseur, qui la tient en son pouvoir et qui la tient à distance, tour à tour. Un livre sur la contiguïté avec le prédateur, sur la communauté d'horizon qu'une traque instaure entre le poursuivant et le poursuivi, un univers et des enjeux qui ne sont pas sans nous rappeler le Kafka des Nouvelles Animalières ou le monde de Louis-René des Forets.  Ajouter à mes livres
21 Le Dauphin
José Cardoso Pires
Le narrateur, qui est écrivain, retourne en 1967 à la Gafeira où, l'année précédente, il était allé faire l'ouverture de la chasse. Entre temps, la femme du seigneur du lieu s'est suicidée, leur valet métis est mort mystérieusement et le seigneur lui-même ? le Dauphin ? a disparu. Le narrateur, qui avait déjà pris des notes, fait son enquête et découvre peu à peu la vérité sur le véritable délire dans lequel vit toute une société. Ce roman est à la fois une histoire de chasse, une chronique stendhalienne et un roman de m?urs. Ajouter à mes livres
22 Scène de chasse en blanc
Mats Wägeus
3 critiques 2 citations

Grégor, Henrik et le narrateur se retrouvent pour une partie de chasse. Ce sont des amis, des passionnés de " l'art de donner la mort ". Le soir, après avoir battu ensemble les froides forêts nordiques, ils se livrent à d'étranges rites autour de leurs tableaux de chasse Les proies se faisant rares, le désir de chasser efface une à une les dernières traces de valeurs morales. Dans le silence glacé du monde blanc, les trois amis décident de se constituer eux-mêmes gibier... Scène de chasse en blanc est un livre d'une beauté glaçante, à l'effrayante logique, soutenu par une langue, un style savants, d'une extrême rigueur. Ajouter à mes livres
23 Tueur de bisons
Frank Mayer
9 critiques 9 citations

Frank Mayer a quitté ce monde à l'âge de 104 ans dans la ville de Fairplay, Colorado, en 1954. Avec lui disparaissait le dernier tueur de bisons. Mais il avait livré les souvenirs de sa jeunesse aventureuse passée sur la " piste des buffalos ". Porté par la gouaille d'un vieux briscard narquois, son récit est un témoignage effarant sur un carnage sans précédent sous le soleil : on estime que 15 millions de bisons américains ont été exterminés entre 1870 et 1880. Mayer s'est jeté à corps perdu dans ce " business ", de l'abattage des troupeaux dans les Grandes Plaines jusqu'à la collecte des ossements pour recyclage dans les industries agroalimentaires de la côte Est. En notre âge de désastres environnementaux, sa parole, illustration accablante de la capacité destructrice des hommes, mérite que l'on s'y attarde, même trop tard. Ajouter à mes livres
24 Le tigre : une histoire vraie de vengeance et de survie
John Vaillant
21 critiques 19 citations

" Tandis que, dans la clairière, l'homme distingue les contours familiers de sa demeure, son chien se met soudain à l'arrêt. Ils chassent ensemble depuis longtemps et l'homme n'a aucun mal à comprendre qu'une créature rôde aux alentours de la cabane. Alors dans la nuit noire retentit un grondement qui semble venir de partout à la fois" Hiver 1997. Un habitant d'un village isolé dans les forêts de l'Extrême-Orient russe, proche de la frontière chinoise, se fait dévorer par un tigre de Sibérie. Le comportement quasiment humain du fauve laisse à penser qu'il poursuit une sorte de vengeance , Iouri Trouch et ses hommes de "l'inspection Tigre" se lancent sur la piste du dangereux animal, afin d'éviter de nouvelles victimes. John Vaillant suit l'équipe d'inspecteurs dans leur traque du tigre, à travers la forêt dense et le froid mordant. La population de cette région, minée par la pauvreté et les dures conditions de vie, s'est tournée vers le braconnage et l'abattage illégal de la forêt pour survivre. Elle a contribué à la disparition progressive du tigre de l'Amour, qui figure aujourd'hui sur la liste rouge des espèces menacées en Russie. A travers ce récit d'aventure haletant, basé sur une histoire vraie, Vaillant révèle la dévastation économique, culturelle et environnementale de la Russie post-soviétique. Il signe là un livre puissant, dans la veine de Dersou Ouzala, sur les rapports entre l'homme et la nature sauvage; ainsi que sur les limites de l'exploitation du milieu naturel.  Ajouter à mes livres
25 Le léopard des neiges
Tchinguiz Aïtmatov
2 critiques 4 citations

Les destins croisés d'un léopard des neiges banni de son clan et d'un journaliste indépendant qui ne se reconnaît pas dans la nouvelle vie, dominée par le marché et les oligarques, une légende kirghize, les montagnes, les passions, l'amour, la chasse, le rêve et la violence... Ce roman tisse la trame de l'époque dans laquelle sont entrés l'Asie centrale et le monde, et celle des destins individuels. Avec ce nouveau livre, Tchinguiz Aïtmatov, qui est l'un des principaux écrivains de la langue russe, fait son retour en France. Ses lecteurs retrouveront avec bonheur son grand art de conteur, son souffle épique, son amour de la nature, son sens de la vie et des mythes, la profondeur de sa réflexion sur les enjeux les plus essentiels de l'humanité. Ajouter à mes livres
26 Le chasseur de loups-marins
Claire Vigneau
Mon enfance est peuplée du souvenir d'histoires de chasse. Des récits tragiques, avec mort d'hommes parfois. A l'époque, je rêvais souvent à cet univers glacé. Quand mon père cessa la chasse, découragé par la chute de la valeur des peaux, ma mère en fut soulagée. Auparavant la chasse aux loups marins avait constitué un revenu important pour ma famille. Par la suite, il est devenu absurde d'y risquer sa vie. Mais chaque hiver, quand la banquise se rapprochait, je sentais une tristesse envahir mon père.Il n'est pas très facile d'aborder cette chasse de façon sereine : elle est maintenant politique et les opinions sont tranchées. Voici une histoire qui s'inscrit parfaitement dans la collection Carré blanc. Ajouter à mes livres
27 Le fusil de chasse
Yasushi Inoué
102 critiques 101 citations

Tu avais fini de frotter le canon et tu remontais la culasse, que tu avais également nettoyée. Alors tu levas et abaissas plusieurs fois le fusil en épaulant à chaque fois. Mais peu après le fusil ne bougea plus. Tu l'appuyas fermement contre ton épaule et tu visas, en fermant un ?il. Je me rendis compte que le canon était manifestement dirigé vers mon dos. Y.L. Trois lettres, adressées au même homme par trois femmes différentes, forment la texture tragique de ce récit singulier. Au départ, une banale histoire d'adultère. À l'arrivée, l'une des plus belles histoires d'amour de la littérature contemporaine. Avec une formidable économie de moyens, dans une langue subtilement dépouillée, Yasushi Inoué donne la version éternelle du couple maudit. Ajouter à mes livres
28 Poil et plume
Michèle Lenoble-Pinson
Seriez-vous « en défaut » ? Qui vous a « donné le change » ? Adressez-vous à « un fin limier ». Il vous mettra « sur la voie ». Les usagers de la langue française ne se doutent pas du nombre élevé de locutions cynégétiques qui sont passées dans le vocabulaire courant. Définir ces locutions et déceler leur sens originel, humer l'odeur des prés et des bois, entendre les fanfares de chasse, toucher le chaperon et le leurre pendant le dressage des faucons, suivre les chiens, faire tête avec le cerf? voilà le contenu et le plaisir de cet ouvrage. Quatre modes de chasse ont fourni des termes à la langue usuelle : la vénerie, la fauconnerie, la chasse à tir et le piégeage. Les termes les plus anciens sont nés à la cour des rois de France, férus d'art cynégétique. Ce recueil propose une quête lexicale dans le passé et le présent de la langue, dans la chasse gardée d'une terminologie riche et imagée, réservée aux initiés, mais offerte ici aux passionnés de langue française. Il est préfacé par Jean Pruvost. Michèle Lenoble-Pinson est docteur en philosophie et lettres et auteur d'une thèse, publiée, sur « Le langage de la chasse : gibiers et prédateurs ». Professeur émérite de l'Université Saint-Louis, où elle enseigna la langue française, en particulier la grammaire et la lexicologie, elle est l'auteur, entre autres, d' « Anglicismes et substituts français » (1991), de « La rédaction scientifique » (1996), du « Guide de féminisation des noms de métier, fonction, grade ou titre » (2005) et d'un recueil de dictées, « Écrire sans faute » (2012). Elle a mis à jour « Le français correct » de Maurice Grevisse, un guide pratique de difficultés lexicales et grammaticales (De Boeck, 2009). À Paris, douze ans durant, Michèle Lenoble-Pinson participa aux travaux mensuels de la « Commission générale de terminologie et de néologie ». Elle est membre du « Conseil international de la langue française » (CILF). Ajouter à mes livres
29 Dictionnaire amoureux de la chasse
Dominique Venner
Dominique Venner dévoile ici les secrets d'une passion ancestrale que partagent plusieurs centaines de milliers de chasseurs. Au gré de sa fantaisie, il a dispersé de la lettre A à la lettre Z récits, souvenirs et réflexions. Le livre, qui va bien au-delà d'un simple dictionnaire, n'en contient pas moins pourtant de nombreuses définitions utiles sur le gibier, les armes, les chiens, ainsi que les termes de chasse et de vénerie. Cet ouvrage sans équivalent couvre l'historique des mythes et des légendes qui ont toujours escorté la chasse. On y trouve surtout les traces d'une longue initiation passant par la vénerie française et par les chasses, grandes ou petites, de toute la planète. Ajouter à mes livres
30 Le dictionnaire insolent de la chasse
Eric Joly
Pour ce deuxième ouvrage de la collection Le dictionnaire insolent, Eric Joly, journaliste, actuel rédacteur en chef de Voyages de chasse, responsable de la rubrique chasse du Chasseur Français durant 20 ans et auteur d'une trentaine d'ouvrages sur les thèmes de la chasse, la pêche et la nature, a bien voulu prêter sa plume. L'auteur nous propose une approche originale, insolente, moqueuse et humoristique.  Il présente aux lecteurs la découverte ou redécouverte du vocabulaire employé dans le monde de la chasse et qui met à mal la bien-pensance. En effet ce fléau sévit aussi bien à la ville qu'à la campagne et les chasseurs ont également été contaminés. Ce livre devrait donc amuser les chasseurs et leur entourage mais pas seulement, tant le vocabulaire cynégétique a déteint sur notre langue et les mots que nous employons tous les jours.  Ajouter à mes livres
31 L'Art et la Chasse
Bénédicte Ottinger
La chasse compte parmi les activités fondamentales de l'homme depuis des temps immémoriaux, comme l'attestent les peintures des grottes préhistoriques. Si elle a pour finalité originelle de se nourrir et de parer aux incursions des bêtes féroces, l'apparition de l'élevage fait évoluer son rôle dans la société. Ecole de vertu pour les jeunes gens dans la société grecque antique, elle est considérée comme un entraînement au combat guerrier, rôle qu'elle conservera des siècles durant lorsque les princes et souverains se réserveront l'usage exclusif d'un loisir tout aussi raffiné que codifié.Le terme de déduit de chasse, apparu au Moyen Age, évoque la fonction récréative qu'elle recèle, avant que l'on puisse parler de sport à son propos. Sa dimension symbolique la rend pourtant étrangère à la notion de plaisir gratuit dont on pourrait l'accuser. La richesse artistique qui l'accompagne en fait un phénomène culturel de premier plan qui illustre la relation complexe qu'entretient l'homme avec la nature. A partir des oeuvres d'art auxquelles les pratiques cynégétiques ont donné naissance, cet ouvrage analyse les enjeux dont la chasse fait l'objet dans la société, des origines à nos jours. Il présente l'organisation du rituel, son vocabulaire, ses gestes, sa musique, les espaces voués à son accomplissement, le bestiaire des animaux auxiliaires et celui des proies. Il rappelle l'étroitesse de la frontière qui sépare le monde sauvage de la civilisation, évoque la chasse comme quête spirituelle, mais aussi comme manifestation du pouvoir souverain. Il témoigne d'un véritable art de vivre pour ceux qui aiment à s'entourer des oeuvres et objets à sujet cynégétique : tapisseries, céramiques, bronzes...Quelques noms suffisent à rappeler l'importance de la chasse comme source d'inspiration pour les artistes Uccello, Rubens, Delacroix, Oudry, Barye, Courbet... A la fois savant et richement illustré, ce livre retrace l'évolution de la chasse dans l'art, depuis les grottes de Lascaux jusqu'à la période contemporaine. Ajouter à mes livres
32 Gaston Fébus : Prince Soleil (1331-1391)
Sophie Lagabrielle
Figure haute en couleurs du XIVe siècle, Gaston III, comte de Foix et vicomte de Béarn, choisit de se faire appeler « Fébus », c'est-à-dire « Soleil », et organise lui-même sa légende. Personnage flamboyant, grand politique, administrateur hors pair, c'est aussi un lettré et un poète. Il nous est connu par les récits détaillés de Froissart, qui l'admire mais laisse deviner quelques ombres inquiétantes dans ce tableau idéal? Gaston Fébus doit surtout sa renommée au Livre de la Chasse, qu'il écrivit en s'appuyant sur sa propre expérience de grand chasseur. Les versions enluminées de ce traité sont aussi belles que nombreuses. Le présent ouvrage en illustre l'exceptionnelle qualité, tout en replaçant ces manuscrits dans leur contexte, au c?ur de la vie de cour et de l'histoire mouvementée du Prince Soleil.   Cet ouvrage a été publié à l?occasion de l'exposition « Gaston Fébus. Prince Soleil, 1331-1391 », présentée à Paris au Musée de Cluny-Musée national du Moyen Âge, du 30 novembre 2011 au 5 mars 2012, puis au Musée national du château de Pau, du 17 mars au 17 juin 2012. Ajouter à mes livres
33 Versailles: Les chasses exotiques de Louis XV : [exposition]
Xavier Salmon
Ajouter à mes livres
34 Portraits en costume de chasse
Claude d' Anthenaise
Depuis que la peinture s'intéresse à l'art du portrait, elle a produit une très grande quantité d'images de chasseurs parmi lesquelles se trouvent bon nombre de chefs-d'oeuvre de l'art occidental (Vélasquez, Goya, Desportes, Nattier, Gainsborough, Stubbs, Boldini...). Qu'ils soient veneurs, fauconniers ou chasseurs à tir, les modèles paraissent très désireux d'être représentés dans la tenue évoquant une activité qu'ils affectionnent. En posant ainsi en habit de chasse, recherchent-ils seulement le moyen de prolonger le plaisir éphémère de la capture ? Ou le costume vient-il signifier un aspect de la personnalité du modèle qui échappe aux traits du visage ? Selon les époques et les circonstances, la tenue de chasse peut-être perçue comme une manifestation de puissance, comme le signe distinctif d'une élite ou d'une communauté sociale. Il peut aussi contribuer à définir le caractère du personnage représenté et préciser ses qualités morales, son aptitude au commandement ou à la vie sociale. L'auteur s'attache à en démonter les codes et à mettre en relation l'évolution de ces images avec celle des pratiques cynégétiques qui les ont inspirées Ajouter à mes livres
35 Pavillons de chasse
Michel Beurdeley
La chasse en France est une tradition millénaire. Chasse à courre ou à tir elle attire les rois, les nobles, les paysans et à partir du XIXe siècle les bourgeois. L'action de chasse est codifiée et les temps de repos dans des pavillons construits ou aménagés à cet effet ont une importance extrême. Ce n'est pas un hasard si Louis XIV choisit pour résidence un ancien relais de chasse, Versailles. Les rois de France constituent une dynastie de chasseurs émérites. Les princes ne sont pas en reste ; la meute du Grand Condé ne comprenait pas moins de mille chiens. On chasse dans toute l'Europe et ces invitations fréquentes donnent des occasions d'échanges et de voyages prisés. À travers tableaux, sculptures, gravures et photos l'auteur traite ici le sujet en chasseur. Michel Beurdeley mêle l'Histoire à l'anecdote il campe l'esprit de moments privilégiés. Des photos inédites d'Olivier Dassault rythment l'ouvrage de son art étonnant. Ajouter à mes livres
36 L'ART DE LA FAUCONNERIE
Patrick Morel
1 critique

Les fauconniers sont les gardiens d'une tradition, d'un langage, de gestes et de valeurs qui ont mérité la reconnaissance universelle de l'Art de la Fauconnerie au titre de patrimoine culturel vivant de l'humanité par l'UNESCO. L'ouvrage écrit par Patrick MOREL, ancien président de l'Association internationale de fauconnerie et considéré comme un des plus grands fauconniers au monde, aidé de spécialistes des différents types de chasse à vol, explique ce qu'est la fauconnerie : un extraordinaire mode de chasse, un art, une fascination, une passion et un mode de vie. La fauconnerie est un ensemble de savoir-faire qui commence avec l'élevage ou la capture de l'oiseau, se poursuit avec la subtilité de l'affaitage et en- n s'exprime sur le terrain par la chasse à vol. Chaque phase demande une somme d'observations et de connaissances, une analyse du développement comportemental de l'oiseau et requiert une multitude de gestes et de détails pour atteindre la perfection de l'oeuvre d'art. L'ouvrage va permettre de découvrir un art peu connu à ceux qui voudraient le pratiquer, mais aussi aux chasseurs, écologistes et amoureux de la nature en général. Le livre donne un exposé très complet et vivant non seulement des meilleurs moyens de pratiquer la fauconnerie, mais révèle aussi pourquoi les fauconniers le font, les plaisirs qu'elle apporte et le patrimoine ancestral et glorieux dont les praticiens modernes s'inspirent. Par rapport à beaucoup de traités pratiques, cet ouvrage se distingue parce qu'il exprime les joies essentielles du sport et surtout une philosophie, si difficile pour beaucoup à mettre en mots, qui démontre que l'art de la fauconnerie est un concept qui va bien au-delà de la chasse avec des rapaces. Pour les personnes qui souhaitent régler par virement bancaire : BIC : KOLBFR21 IBAN : FR76 1325 9027 8910 1297 0020 032 Merci de bien vouloir valider votre commande... Ajouter à mes livres
37 Le Faucon : Favori des princes
Corinne Beck
En Égypte, il est l'incarnation du dieu Horus ; dans la Rigveda, c'est Indra qui prend la forme d'un faucon pour apporter aux hommes la nourriture des dieux. Les origines de la chasse au vol se perdent dans la nuit des temps, mais c'est au Moyen Âge que la fauconnerie connaît son âge d'or : avec passion, faste et puissance, elle devient la distraction favorite des seigneurs, le privilège de la noblesse. Partageant la vie quotidienne de ces oiseaux de luxe, les fauconniers médiévaux peuvent être considérés comme les ancêtres des ornithologues contemporains. Ajouter à mes livres
38 Histoire de la chasse : L'Homme et la Bête
Andrée Corvol
La première histoire complète de la chasse à la fois comme sport , mode de vie , tradition , enjeu économique et écologique . Le monde a changé . Longtemps , la société célébra le chasseur qui combattait les fauves et lui procurait du gibier . Les exigences de la chasse rythmaient alors les travaux et les jours de nos ancêtres . Elles supposaient un solide entraînement et une excellente connaissance de la nature et des animaux . Le comte de Foix Gaston Phébus , avec qui s'ouvre cette passionnante histoire de la chasse , fit de cette pratique un art qui inspira nombre de rois et de nobles . Les veneurs et leurs meutes galopant à travers prés et bois constituaient un spectacle familier aux hommes de l'Ancien Régime . La chasse participait de l'éducation des princes , les préparait à la guerre , les familiarisait avec la mort . Jusqu'à la Grande Guerre , le droit de chasse refléta l'inégale organisation de la société et les disparités régionales . Depuis , l' urbanisation intense de la France et le développement industriel ont transformé la relation des hommes aux bêtes , à la nature , à la chasse . L'animal issu parfois d'élevage n'est plus si sauvage ...Certaines espèces prolifèrent au point de compromettre les forêts et les cultures environnantes . Des chasseurs sont saisis de doute face aux défenseurs de la nature qui dénoncent une pratique barbare . En Europe , en France notamment les nouvelles politiques qui préservent les espèces menacées et réintroduisent les espèces éteintes suscitent bien des résistances . Ainsi , au fil du temps , et contre toute attente , la chasse , dont l'histoire paraissait révolue , est devenue un enjeu majeur pour les régions et ses répercussions politiques ne sont pas minces . Ajouter à mes livres
39 Mangeurs de viande : De la préhistoire à nos jours
Marylène Patou-Mathis
L'homme est un mangeur de viande. Par nécessité physiologique, par goût ; de la viande animale, mais aussi de la chair humaine lors de repas cannibales. Certains chercheurs affirment que la consommation de viande a déclenché l'hominisation ; pour d'autres, c'est la chasse et ses rituels très hiérarchisés qui auraient favorisé l'émergence de l'homme sociétal... Marylène Patou-Mathis, au cours de ses travaux sur la préhistoire dont elle est une de nos meilleurs spécialistes, a étudié le rôle et l'impact de la viande sauvage dans les sociétés humaines jusqu'à notre époque. A travers la viande, c'est bien évidemment de la place de l'animal dont il s'agit. Une relation complexe s'est établie au fil du temps. En témoignent l'art préhistorique, les récits mythologiques, les croyances... où la figure animale est omniprésente. Cette théâtralisation de la Nature semble tomber dans l'oubli. Pourtant, la chasse, vieille de plusieurs centaines de milliers d'années, fait partie de notre patrimoine culturel. Seules quelques pratiques perdurent dans nos sociétés, telles la chasse à courre ou la tauromachie, avatar ancien du culte du taureau, mais elles font désormais polémiques. Signe que l'animal, aujourd'hui comme hier, occupe une place centrale dans notre monde et dans notre imaginaire qui s'en nourrit inlassablement... Ajouter à mes livres
40 L'Art de la chasse
Xénophon
Né près d'Athènes, Xénophon (426-354 av. J.-C.) est issu d'une famille aristocratique très aisée. Il prend part à la défense d'Athènes dans la guerre du Péloponnèse. En 401, il rejoint les Spartiates combattant en Asie Mineure aux côtés de Cyrus, qui cherchait alors à renverser son frère. Après l'échec de la campagne des Dix-Mille, où Cyrus perdit la vie, il est élu général, et, traversant l'Asie, conduit les Grecs jusqu'à Trébizonte, exploit qu'il raconte dans l'Anabase. Surnommé « l'abeille grecque », Xénophon nous a laissé une oeuvre aussi variée qu'abondante. De l'enseignement de Socrate dont il fut le disciple, il a tiré des ouvrages dits socratiques, les Mémorables, Le Banquet, l'Apologie et, d'une certaine manière, l'Économique (dialogue socratique évoquant les problèmes de gestion d'un domaine). Son travail d'historien se compose de l'Anabase et surtout des Helléniques où il poursuit le récit de la guerre du Péloponnèse là où Thucydide avait interrompu son enquête. Outre des traités sur la cavalerie, la chasse et une histoire romancée de la vie de Cyrus, la Cyropédie, nous lui devons des ouvrages politiques, témoignant de son admiration pour Sparte, la cité rivale d'Athènes. Ajouter à mes livres
41 Le Chasseur et la Cité : Chasse et Erotique dans la Grèce Ancienne
Alain Schnapp
Pour tout Grec en passe de devenir adulte, la chasse est à la fois une épreuve et un passe-temps. Sa pratique est l'un des révélateurs de l'histoire de la cité. En examinant les liens qui unissent les figures du chasseur dans la Grèce archaïque et classique, Alain Schnapp, professeur à l'Université de Paris I et membre du Centre Louis Gernet (CNRS), a voulu, plutôt qu'écrire une histoire de la chasse, montrer comment, à travers cette pratique sociale, la cité grecque s'est construite et pensée. Par un va-et-vient permanent entre les textes classiques et les images peintes sur les vases, il révèle comment la chasse, école de citoyenneté et de civilité, témoin de l'ambivalence de la condition humaine partagée entre humanité et animalité, a constamment suscité passions et inquiétudes. En maîtrisant ses pulsions, en affrontant les risques de la quête en forêt, le chasseur incarne la perfection de la jeunesse, la beauté des corps, bref, l'ordre d'un monde qui doit faire place aux dieux, aux hommes et aux animaux. Ajouter à mes livres
42 Chasseurs et chassés : Relations entre l'homme et les grands prédateurs
Hans Kruuk
Hans Kruuk raconte dans ce livre la fascinante histoire des carnivores et des relations complexes que nous entretenons avec eux. Il traite de la sauvage beauté des carnivores et de leur protection, mais aussi de leur utilisation comme animaux de compagnie ou comme fournisseurs de peaux et de produits médicinaux, de leur rôle dans nos loisirs sportifs ainsi que de leur réputation de mangeurs d'hommes et de tueurs de moutons, en expliquant avec des mots simples quelle est la fonction des carnivores dans la nature, quel est leur impact sur la vie des hommes, ainsi que la place qu'ils occupent dans l'art et la littérature, et comment et pourquoi nous réagissons instinctivement à leur présence. Ajouter à mes livres
43 Le sang noir : Chasse et mythe du sauvage en Europe
Bertrand Hell
1 citation

Chasseur à l'automne, ou encore de l'homme des bois, du loup-garou, de l'enragé, du possédé. Il préside aussi à la poursuite céleste des pléiades par Orion. Analysant la pratique de la chasse, en France et en Europe, Bertrand Hell retrace, à travers le motif central du sang noir, les multiples aspects du mythe de l'homme sauvage, dont il est la métaphore dans notre culture. S'adonner à la chasse, c'est s'abandonner au flux sauvage, risquer de passer sous son empire ; il y faut donc des règles précises. mais la passion peut devenir fureur, et fièvre dangereuse. De la Méditerranée à la Sibérie, mythes et mythologies illustrent ces débordements ; le thème touche à la cosmologie, à la théologie, à la médecine, il organise en profondeur l'imaginaire de notre culture, et l'on verra que saint Hubert s'inscrit dans la filiation d'Artémis, la divine chasseresse. Ajouter à mes livres
44 La chasse : Le vrai du faux
Frédéric Denhez
4 critiques 6 citations

« Il est temps que les chasseurs reprennent le contrôle d'eux-mêmes ».  Un constat de Frédéric Denhez qui ouvre d'emblée le débat sur un sujet, où pro - et anti - sont en perpétuelle confrontation dans notre société, la chasse.  Des Néandertaliens à nos jours, la chasse a perdu sa vocation originelle de subsistance pour devenir une activité de loisirs bien souvent critiquée par des associations et des hommes soucieux d'environnement et d'éthique envers les animaux. Cette évolution n'est donc pas sans susciter un certain nombre de questions.  Cro-Magnon est-il un chasseur ? Quelles ont été les fonctions rituelles et symboliques de la chasse à travers les temps et les civilisations ? Pourquoi la chasse choque-t-elle autant ?  Les chasseurs sont-ils des protecteurs de la nature ?  Que chasse-t-on ? Quand ? De quelles façons ? A quels prix ? Quelle est la différence entre un chasseur et un braconnier ? La France est-elle le paradis du chasseur ?  Le loup aura-t-il la peau des éleveurs, ou l'inverse ?  Frédéric Denhez fait le point, dans ce livre, pour que l'homme, citoyen et consommateur, trouve des réponses claires et objectives à propos d'une pratique ancestrale dont les motivations ont évolué au cours du temps, et qui ne cesse d'attiser les controverses. Ajouter à mes livres
45 Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus !
Marc Giraud
5 critiques 1 citation

Des révélations sur la chasse et les chasseurs. Un livre indispensable pour les amateurs de nature. Savez-vous que certaines armes de chasse peuvent tuer à trois kilomètres, et que ce loisir fait une vingtaine de morts par an ? Que l'on peut chasser sur la plage en plein mois d'août ? Qu'une chasse peut se terminer dans votre jardin ? Que cette pratique met la biodiversité en danger ? Qu'il est impossible de sanctionner des chasseurs ivres ? Pouvoir politique (le premier groupe à l'assemblée est le groupe « chasse »), pouvoir économique (bénéficiant en partie d'argent public) : le lobby des chasseurs jouit en France de droits, et de passe-droits, qui bafouent les règles de la démocratie. La France compte des dizaines de millions de promeneurs, cyclistes, randonneurs ou cueilleurs de champignons, mais dans les bois, ce sont les fusils qui font la loi. Réglementations d'une extrême complexité, dérogations, tolérances, exceptions : tout est fait pour que les usagers de la nature ne puissent pas comprendre ce qui est autorisé ou pas. Tout, sauf ce livre qui rend ces règles enfin accessibles? sans se priver de pointer les abus. Ajouter à mes livres
46 Le livre noir de la chasse : Massacres & abus de pouvoir
Pierre Athanaze
3 critiques 2 citations

Le mépris des lois, les exactions et les brutalités des chasseurs en France sont légion. Sur tout le territoire, ils laissent des cadavres d'animaux éventrés, sans souci des épidémies, partout ils dressent des pièges non sélectifs dans lesquels agonisent des espèces protégées, des chiens, des chats... En France, 25 millions d'oiseaux et près de 5 millions de mammifères sont tués chaque année. C'est le pays où l'on chasse le plus grand nombre d'espèces dont beaucoup sont en mauvais état de conservation et protégées dans les pays voisins. Cet ouvrage révèle le vrai visage du lobby de la chasse en France son organisation anti-démocratique, son manque de transparence, son financement inéquitable, l'appui de l'écrasante majorité des politiques, leurs mensonges face aux protecteurs de la nature, les lois faites sur mesure, l'inertie face aux accidents mortels, l'incitation par les ministres au prosélytisme de la chasse dans les écoles : tout y est décrypté. En s'appuyant sur des faits réels et des documents officiels, l'auteur dresse un réquisitoire sans concession pour que chacun de nous prenne conscience de ce véritable scandale au profit d'une minorité méprisant l'environnement, la nature et la société. Ajouter à mes livres
47 Chasses subtiles
Ernst Jünger
Les sciences naturelles sont présentes dans tous les livres de Jünger. Dans les tranchées de 14-18, il écoutait les oiseaux chanter ou étudiait la végétation folle du no man's land. Dans Paris occupé, il contemplait les têtards du bois de Boulogne, un figuier ou des paulownias en fleur. Finalement, en 1967, il consacre un ouvrage entier à sa passion des insectes, et avant tout des coléoptères, qui occupent dans son existence une place aussi essentielle que les papillons dans celle de Nabokov. Mais on peut apprécier ce livre sans rien connaître des carabes, des cicindèles et autres coptolabrus antæus varietas mellianus. Il contient en effet un portrait de son père, des personnages pittoresques, des expéditions en Sardaigne ou dans la vallée du Nil, et des réflexions désabusées sur le monde moderne. Ajouter à mes livres
48 Le chasseur de papillons
Janwillem Van de Wetering
Ajouter à mes livres
49 Le chasseur
Julia Leigh
7 critiques 1 citation

Ajouter à mes livres
50 Mémoires d'un chasseur de renards
Siegfried Sassoon
Ajouter à mes livres
51 Mémoires d'un chasseur
Ivan Tourgueniev
3 critiques 11 citations

Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          102

Ils ont apprécié cette liste