AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


NI DIEU, NI MAITRE : LIBRES ! TOUJOURS


« Il faut beaucoup d’indisciplinés pour faire un peuple libre » Georges Bernanos dans les Enfants humiliés Depuis au moins deux décennies, c’est-à-dire depuis la disparition du prétendu « socialisme réel », on a assisté à la réaffirmation de pratiques sociales et politiques se revendiquant ouvertement de l’anarchisme ou pouvant en être rapprochées. D’autre part, on a vu se multiplier dans de nombreux pays des recherches nouvelles, pointues et approfondies, sur les pensées et les pratiques libertaires, qu’il s’agisse de prendre en considération des auteur.e.s qui ont souvent été méprisés par le monde académique ou de rendre compte d’expériences sociales et historiques qui, d’une manière ou d’une autre, se sont réclamées de l’anarchie.
+ Lire la suite


1 L'épopée de la rèvolte, le roman vrai d'un siècle d'anarchie (1862-1962)
Gilbert Guilleminault
1 citation

L'histoire héroïque et sanglante de l'anarchie, ce cri de révolte désespéré qui s'élève des ruines fumantes de la Commune de Paris et des potences de Chicago, des champs de l'Ukraine en 1920 et des ramblas de Barcelone pendant la guerre d'Espagne, tel est le sujet de cet ouvrage conçu selon les principes de la collection du « Roman Vrai » de Gilbert Guilleminault -, une grande aventure vécue à travers de grands destins, dans le contexte historique du siècle, et illustrée de plus de 200 documents d'époque. De Louise Michel à l'insaisissable Ravachol, d'Emile Henry (le Saint-Just de l'Anarchie) à l'indomptable Marius Jacob, de Gustave Hervé à Louis Lecoin, de l'Ukrainien Makhno à l'Espagnol Durruti... ils sont tous là, apôtres et bandits, terroristes et véritables hommes d'Etat. Tous ont refusé d'accepter la société telle qu'elle leur était imposée. Tous ont souffert, beaucoup ont péri dans cette lutte désespérée, où se rejoignent paradoxalement celui qui servit de modèle à Arsène Lupin et celui qui faillit faire échouer, en 1920, la Révolution de Lénine. Ajouter à mes livres
2 Lacrymos : Récits d'anarchistes face aux pleurs
Francis Dupuis-Déri
Il y a quelques années, je m?étais engagé dans plusieurs mobilisations anarchistes en Amérique du Nord et en France, principalement dans le cadre de l?agitation altermondialiste. Je menais en simultané des recherches universitaires sur le mouvement anarchiste. Je traînais partout mon appareil enregistreur et mon calepin de notes, pour mener des entrevues d?activistes. Je leur posais diverses questions au sujet de leur forme d?action, de leur manière de s?organiser, des processus de prise de décision au sein de leurs groupes et de leurs motivations politiques. Ces questions appelaient des réponses plutôt analytiques, « rationnelles », car je cherchais à savoir comment s?articulaient dans la pensée, l?organisation et l?action des anarchistes d?aujourd?hui, les beaux principes d?égalité, de liberté et de solidarité. Un jour, j?ai eu l?idée d?ajouter en fin d?entrevue cette dernière question : « Avez-vous déjà pleuré pour des raisons politiques ? Ajouter à mes livres
3 Pour un municipalisme libertaire
Murray Bookchin
3 critiques 4 citations

Les dernières élections municipales furent marquées, entre autres, par la multiplication de listes se réclamant d?une démocratie dite « locale » ou « participative ». Ce phénomène est l?aboutissement d?une longue recherche visant à ?émergence de nouvelles modalités d?action politique démocratique. C?est aussi le sens de ces quelques textes de Murray Bookchin, dans lesquels il revient sur quelques aspects historiques concernant l?émergence de la cité et de l?espace politique qui a résulté de la révolution urbaine. Cette recherche est rendue nécessaire par l?innefficience des espérances révolutionnaires fondé sur l?organisation des travailleurs. Car « ce n?est pas à "unir" et à organiser le prolétariat en vue des changements qu?a servi l?usine, mais à le dresser aux réflexes de la subordination, de l?obéissance, et du labeur abrutissant. Comme tout ce qui est opprimé dans la société, le prolétariat ne reprend vie que quand il ôte ses habits industriels pour s?adonner librement et spontanément à la communication, c?est-à-dire au processus vivant qui donne un sens au mot "communauté" ». Ajouter à mes livres
4 Camus et sa critique libertaire de la violence
Lou Marin
1 critique 3 citations

Alors que l'écrivain le plus lu des Français fait l'objet de récupérations éhontées, tant de la part de Nicolas Sarkozy que des philosophes de Cour en passant par les publicistes tout terrain, il nous a paru essentiel de rappeler l'attachement viscéral, indémenti de Camus à ce qu'il appelait " le génie libertaire " - ce que nient ou minimisent tous ses biographes. Il lui doit d'avoir pu résoudre son horreur de la violence, sans jamais taire en lui le désir d'une révolution non sanglante, dans la lignée de la non-violence de Gandhi, au service de la vie aujourd'hui meurtrie par une société étatiste, industrielle. Plus que jamais brille la phrase de l'anarchiste russe Lazarévitch : " Nous sommes en présence d'un des rares écrivains qui n'acceptent pas de se laisser corrompre. Ajouter à mes livres
5 Lyon et l'esprit proudhonien : Actes du colloque de Lyon, 6 et 7 decembre 2002
Alain Pessin
Les historiens de la ville de Lyon ainsi que les biographes de Proudhon ont souvent évoqué les liens entre la cité des Canuts et la pensée proudhonienne. Ils se sont interrogés sur la genèse de l'anarchisme, sur l'importance des révoltes de 1831 et de 1834 dans les premières réflexions de Proudhon sur la force révolutionnaire des associations ouvrières. Il importe aujourd'hui de reprendre les interrogations et d'y répondre avec plus de précision. Il y a lieu aussi de prendre appui sur ces questions pour construire de nouvelles lectures du proudhonisme, pour s'interroger aussi sur le mode d'actualité de l'anarchisme proudhonien. L'ensemble des textes composant cet ouvrage est issu des contributions au colloque Lyon et l'esprit proudhonien qui s'est tenu à Lyon en décembre 2002 Ajouter à mes livres
6 Les chemins qui ne mènent pas à Rome : Réflexions et maximes d'un libertaire
Georges Brassens
1 critique 6 citations

Ajouter à mes livres
7 L'anarchisme a-t-il un avenir. actes du colloque de toulouse
Mimmo Pucciarelli
Le colloque international de Toulouse de l?automne 1999 n?a pas répondu à la prométhéenne question : l?Anarchisme a-t-il un avenir ?, même relativise par le sous-titre, Histoire de femmes, d?hommes et de leurs imaginaires. Mais nous n?attendions pas de réponse à cette question. Elle rappelle au contraire cette fondamentale incertitude sans réponse, sans fin, de l?anarchisme et de son devenir, sans cesse interrogés. Cette interrogation s?appuie, aujourd?hui, plus qu?hier, sur le renouveau incontestatble d?une présence, d?un marquage anarchiste et libertaire dans les mouvements sociaux de notre temps. Dans les discours, les images... jusque dans la récupération par la publicité. Présences anarchistes dans les grands mouvements sociaux qui, comme Seattle et Nice, ont defrayé les chroniques mondialisées de notre temps. Présences multiples au quotidien à travers un grand nombre d?expériences associatives ou de vie, comme les squats... Bien des idées ou des propositions, voire des pratiques qui fondent l?imaginaire anarchiste depuis longtemps, ne sont-elles pas réactualisées, reprises consciemment ou non par des associations, des collectifs, des groupes ne se proclamant ni anarchistes, ni libertaires ? Ces signes qui se multiplient depuis la chute du mur de Berlin dans l?ensemble de nos sociétés « occidentales » et riches ne sonnent-elles pas comme une promesse d?avenir ? Ajouter à mes livres
8 Le trésor des méchancetés : Anthologie d'humour à l'usage des anarchistes
Jean-Manuel Traimond
Enfin ! Le Trésor des méchancetés, le vrai, l?authentique, est réédité. Un argumentaire, un arsenal, une boîte à outils, une poche à venin, un coffret à poisons, voilà ce qu?est cette anthologie d?épigrammes, de maximes et de piques de toutes provenances. Jean Manuel Traimond a volé ses armes à l?intégralité du spectre politique ; de Joseph de Maistre à Guy Debord, de Napoléon à Fénéon, de Thiers à Stirner, sans oublier affiches anonymes, brochures obscures et fiel introuvable. Utile aux anarchistes, il le sera plus encore aux hésitants. Ajouter à mes livres
9 L'anarchie dans la societe contemporaine : une heresie necessaire ?
Maurice Joyeux
Lorsque j?écrivis L?Anarchie et la révolte de la jeunesse, ce livre aujourd?hui épuisé, il s?agissait simplement pour moi de remonter aux sources et définir la part de la pensée anarchiste dans cette extraordinaire explosion de joie qui, en 1968, secoua la jeunesse du monde. Mon propos consistait à constater la permanence de l?anarchie à travers les fureurs et les dégoûts d?une jeunesse qui cherchait une solution à sa difficulté d?exister dans une société que les sciences, les techniques et, par conséquent, l?éthique et l?esthétique entraînaient vers un univers imprévisible. Avec le recul du temps et compte tenu du phénomène constant qui veut que le récit, échappant à l?événement, devienne histoire, il m?est apparu nécessaire de placer cette évocation du divorce de la jeunesse des écoles avec sa bourgeoisie nourricière entre deux textes qui n?y figuraient pas lors de la première édition. Le premier situe l?anarchie, dont il sera longuement parlé, par rapport aux idéaux proposés à la réflexion des hommes. Le second mesure le chemin parcouru par ces jeunes universitaires un instant enivrés par un zeste d?anarchie détourné de sa signification profonde et taillé sur mesure à leur usage par des politiciens blanchis sous le harnais. Maurice Joyeux (4ème de couverture) Ajouter à mes livres
10 L'anarchie en société
David Goodway
Depuis plus de trente ans, en plus de trente livres, l?infatigable Colin Ward a présenté les solutions anarchistes à d?innombrables problèmes de la vie quotidienne. Il a été un journaliste anarchiste plus longtemps encore, publiant la célébre revue Anarchy dans les années soixante. Son ouverture d?esprit, sa compréhension des réalités pratiques, sa tenace volonté de concrétiser l?anarchisme en ont fait l?un des anarchistes les plus créateurs du siècle. Les conversations avec Colin Ward sont la meilleure introduction à sa pensée et à son action. Ajouter à mes livres
11 Introduction à la philosophie écologique et politique de l'anarchisme
John Clark
Face à la crise des idéologies de droite comme de gauche, les trois essais que nous proposons dans cette brochure (Qu'est-ce que l'anarchisme ?, La politique de la libération : de la classe à la culture, L'anarchisme et la crise mondiale actuelle) ouvrent une autre perspective : le communautarisme anarchiste, à propos duquel, tôt ou tard, doit s'interroger tout écologiste et tout théoricien de la libération. Mais aussi question pour toute philosophie alternative à la politique de l'autruche qui consiste à ne réagir qu'au coup par coup au lieu de décider d'orienter son destin. Ajouter à mes livres
12 Ni l'arbre, ni la pierre : des combats pour la liberté aux déchirements de l'exil
Daniel Pinos
1 critique 2 citations

« Mon père était ouvrier à l?usine et le reste du temps avec ses compagnons, il préparait la révolution sociale. Enfant, dans les années cinquante, je considérais mon père comme quelqu?un ayant deux métiers : ouvrier et révolutionnaire. » Les femmes et les hommes qui vécurent cette odyssée s?affrontèrent, la rage au ventre à l?ignominie des pouvoirs. A la joie, la vitalité et l?enthousiasme immense qui régnaient durant la révolution espagnole succéderont la détresse des réfugiés, dépossédés de leurs armes et parqués honteusement dans des camps de concentration français, la résistance contre le fascisme et l?espoir déçu d?un retour en Aragon. Nous nous souviendrons longtemps, avec tendresse, de cette grand-tante chanteuse de music-hall à Barcelone, de ces grands oncles rebelles et aventuriers, bandoleros au service du mouvement libertaire, de cette grand-mère se répandant d?affection pour ses petits-enfants, leur chantant Hijos del pueblo, l?hymne des anarchistes. Nous repenserons au restaurant populaire collectivisé de Sarinena où se rencontrèrent Juliana et Eusébio, les parents de l?auteur. Nous les imaginons débordant de révolte, de désir et d?espérance. Ils prennent place dans notre mémoire... Ajouter à mes livres
13 Les milieux libres : Vivre en anarchiste à la belle époque en France
Céline Beaudet
A la fin du XIXe siècle, les anarchistes se lancèrent à l'assaut du Vieux Monde. Poignard, revolver, bombe..., tout était bon pour zigouiller les rois, les patrons, les militaires, les juges, les flics, les curés... L'objectif était de " terroriser " les puissants et d'insuffler l'esprit de révolte aux petites gens. Ce fut un fiasco total ! Comprenant que la révolution sociale c'était aussi une longue marche d'organisation et d'exemplarité, les anarchistes se retroussèrent alors les manches. La plupart mirent sur pied des Bourses du Travail et construisirent un syndicalisme révolutionnaire (via la CGT) prônant le sabotage (à mauvaise paye, mauvais travail) et la grève générale insurrectionnelle et gestionnaire (les ouvriers s'emparent des usines et les font tourner au profit du peuple). D'autres, parfois les mêmes, afin de démontrer ce qu'il pouvait en être de la société future, enfilèrent le bleu de chauffe d'expériences en tous genres, en espérant en sortir drapés des habits de lumière de l'exemplarité. Et c'est ainsi, qu'au début du XXe siècle, en France, à la Belle Epoque, les anarchistes créèrent des centaines de Milieux Libres. Ici, il s'agissait de communautés de vie. Là, de coopératives ouvrières de production et de consommation. Ailleurs, d'expériences naturistes, végétariennes, d'amour libre... Ailleurs, encore, d'écoles libertaires, d'éducation intégrale (physique, manuelle, intellectuelle), de contraception... Ce livre nous brosse un panorama de cette volonté de changer les choses et la vie, tout de suite, ici et maintenant. Tous ceux et toutes celles qui ne confondent pas la nouvelle jeunesse de la révolte avec l'éternelle révolte de la jeunesse devraient en faire leur miel. Cet ouvrage est en fait l'édition d'un mémoire de maîtrise d'histoire et de sociologie soutenu à Nanterre en 2003 sous la direction de Anne Steiner et Francis Démier Ajouter à mes livres
14 Machinations et artifices : Antoine Cyvoct et l'attentat de Bellecour (Lyon 1882)
Laurent Gallet
1 critique

Le lundi 23 octobre 1882, l?existence du jeune militant anarchiste Antoine Cyvoct est bouleversée. Ce jour-là, à vingt-trois heures de distance, deux bombes retentissent dans les nuits lyonnaises et occasionnent le décès d?un employé de commerce. C?est d?abord le café restaurant l?Assommoir, situé sous le théâtre Bellecour, qui est l?objet d?un attentat. Deux hommes et une femme quittent le box numéro 2 peu avant que l?explosion se fasse entendre. La nuit suivante, c?est le bureau de recrutement militaire qui est visé. Ce n?est qu?à la fin de l?année 1883, les 11 et 12 décembre précisément, que s?ouvre le procès d?Antoine Cyvoct pour ces deux attentats. La première grande affaire de « propagande par le fait » en France donne au parti anarchiste son « premier martyr Ajouter à mes livres
15 Communisme et anarchie. L'esprit de révolte
Petr Alekseevitch Kropotkine
1 critique 1 citation

En ce qui concerne L esprit de Révolte, petit texte publié en 1881, Kropotkine développe une théorie de l Histoire en rupture avec les thèses hégélienne et marxiste. En s appuyant sur l analyse de la Révolution française de 1789, il considère que les acteurs majeurs et décisifs de cet événement sont les « petites gens ». Ainsi, ce ne sont pas les élites bourgeoises et cultivées qui bouleversent le cours ordinaire des choses mais bien les gens du peuple, qui, par esprit de révolte, développe sans stratégie établie un activisme révolutionnaire qui conduit aux changements profonds. L agitation préalable et nécessaire avant que les conditions de la révolution soient arrivées à maturité est initiée et entretenue par les grandes masses. Les années qui précédèrent 1789 virent une multiplication des pamphlets, libelles, brochures ou plus simplement encore, afin que tous comprennent, de dessins caricaturant les m urs de la cour de Louis XVI, ceux-ci se révélèrent être des armes de propagande extrêmement efficaces qui « contaminèrent » la plus grande partie de la population, alimentant ainsi la colère sourde des gens maltraitées. En quelques pages, Kropotkine propose donc un manuel théorique de la révolution, de ses acteurs et des moyens nécessaires à son épanouissement. Ajouter à mes livres
16 Louise la pétroleuse ou l'hydre de l'anarchie
François Cavanna
3 critiques 3 citations

Pour grands enfants pas trop sages Petite fantaisie graveleuse, signée par l?auteur des Ritals, des Ruskoffs, de Maria, ? : François Cavanna. Introduction : « Voici, ma chère enfant, un livre qui te raconte l?histoire d?une petite fille qui, au lieu d?être modeste, obéissante et pieuse comme toi, fut une orgueilleuse, une raisonneuse et une répondeuse. Tu verras comme le bon Petit Jésus l?en a bien punie. Puisse cette histoire t?inciter à toujours suivre les conseils de tes excellents parents et à ne pas regarder par le trou de la serrure lorsqu?ils sont au lit. « - Ta grand-mère, Comtesse de Ségur, née Rostopchine ? Avec par ordre d?apparition : Camille, Madeleine, Sophie, Louise, la bonne, Gribouille, le général Dourakine, etc ? Se lit en quelques minutes avec une saine délectation ! A recommander à tous les grands enfants, de préférence pas trop sages. Ajouter à mes livres
17 Manifeste de l'anarchie
Anselme Bellegarrigue
10 citations

Au fait, au fait ! Interprétation de l idée démocratique suivi de Manifeste de l anarchie. Publié quelques mois après les soulèvements de 1848, le pamphlet Au fait, au fait ! Interprétation de l idée démocratique est l implacable bilan d une révolution manquée et un ardent plaidoyer pour la liberté. Souverain de sa personne, Bellegarrigue rejette la notion de gouvernement sur des bases morales. Dans toute sa fougue, il demeure lucide et entrevoit ce qui, dans la jeune Deuxième République, ouvre la voie à l autoritarisme du Second Empire. Dans Le Manifeste de l anarchie, écrit en 1850, Bellegarrigue a fourbi ses armes rhétoriques et livre une diatribe sans pitié contre l illusion démocratique. Le tout premier texte de ce genre dans l histoire française. Ajouter à mes livres
18 Eloge de l'anarchie par deux excentriques chinois
Jean Lévi
4 citations

Pour divers que soient les jugements qu'ils portent sur l'essence de la civilisation chinoise, il est deux points sur lesquels les spécialistes s'accordent. Le premier est que la Chine n'a jamais connu ni même imaginé qu'une seule forme de gouvernement, et le second que le débat d'idées tel qu'il se pratique en Occident depuis les Grecs n'y avait pas cours. Les traductions des trois polémiques que nous présentons ici ont pour premier objet d'apporter un démenti à ces assertions. Ajouter à mes livres
19 L'anarchie expliquée à mon père
Francis Dupuis-Déri
2 critiques 13 citations

Qu?est-ce que l?anarchie et que veulent les anarchistes?? Un humaniste curieux et désireux de?comprendre interroge son fils, un militant anarchiste qui s?est penché sur le sujet. Au fil de leur dialogue, les deux hommes remontent aux racines des notions d?anarchie et de démocratie. Ils évoquent certaines figures de l?anarchisme et les différents courants de ce mouvement révolutionnaire, tout en illustrant leurs propos d?exemples tirés du monde d?aujourd?hui. Ensemble, ils analysent la critique anarchiste des grands systèmes de domination ? l?État, la religion, le patriarcat, le capitalisme et le racisme ? et offrent ainsi une initiation vivante et originale à l?anarchie. Thomas Déri est né apatride à Paris en 1936. Insoumis, il s?installe au Québec au moment de la guerre d?Algérie. Homme de lettres, il a été tour à tour professeur, éditeur, directeur général du Salon du livre de Montréal, cofondateur de la Librairie du Québec à Paris, rédacteur-­réviseur et traducteur. Francis Dupuis-Déri est né à Montréal en 1966. Il est professeur de science politique à l?Université du Québec à Montréal (uqam). Il a codirigé ­l?ouvrage collectif Nous sommes ingouvernables. Les anarchistes au Québec aujourd?hui, et signé plusieurs livres, dont Les Black Blocs. La liberté et l?égalité se manifestent et Démocratie. Histoire politique d?un mot Ajouter à mes livres
20 Histoire mondiale de l'anarchie
Gaetano Manfredonia
1 critique

Nourrie d'une exceptionnelle documentation visuelle et conçue par le spécialiste reconnu, cette histoire mondiale de l'anarchie s'annonce comme le livre de référence. C'est un panorama construit en une centaine de séquences de 1848 à nos jours qu'a réalisé Gaetano Manfredonia. De la Russie au Japon en passant par l'Espagne, les Etats-Unis et la France l'auteur livre une série de récits captivants, mettant en scène acteurs et penseurs, étapes historiques majeures, contexte social et politique. La qualité et la variété de l'iconographie confère à cette fresque son caractère saisissant : photographies d'archive bien sûr mais aussi correspondances, tracts, chansons, estampes, caricatures, journaux et livres. Gaetano Manfredonia démontre comment l'anarchisme a contribué à faire évoluer la société, qu'il s'agisse par exemple des conditons de travail ou du statut de la femme. Il souligne la pertinence de son projet : pourfendant une société absorbée par la logique marchande comme le dirigisme d'état, l'anarchisme revendique l'autonomie des individus, défend les valeurs de l'entraide et de la solidarité. Selon lui, l'échange équitable ou les AMAP sont des projets tout ce qu'il y a de plus proudhoniens Ajouter à mes livres
21 Histoire de l'anarchie
Max Nettlau
Zénon, Rabelais, Diderot, Owen, Fourier, Proudhon, Stirner, Dejacques, Kropotkine, Elisée, Reclus, Bakounine, Makhno, Malatesta. Les mouvements fédéralistes et mutualistes, les débuts de l'internationale, l'anarcho-communisme, le syndicalisme révolutionnaire, la révolution espagnole. Dans cet ouvrage unique, Max Netlau, chercheur et travailleur infatigable, surnommé l'Herodote de l'anarchie fait ici une mise au point définitive de la pensée et du mouvement anarchiste, à travers le monde, de l'antiquité à nos jours. Ajouter à mes livres
22 Dictionnaire de l'anarchie
Michel Ragon
1 critique

Se situant en dehors des partis et les récusant tous, l'anarchie se singularise par l'association tumultueuse de tendances parfois contradictoires. Michel Ragon, depuis longtemps témoin engagé de l'épopée libertaire dont il fut le grand romancier (La Mémoire des vaincus), rassemble ici pour la première fois les éléments d'un Dictionnaire de l'anarchie, véritable mise en récit de cette aventure méconnue mais capitale. Dictionnaire des principaux militants de l'anarchie et de ses théoriciens, tels Proudhon, Bakounine, Kropotkine, ce livre est aussi un dictionnaire de tous ceux qui se sont réclamés ou se réclament de la pensée libertaire, comme Breton et Camus, Céline et Dubuffet, Richard Wagner et Oscar Wilde... Dictionnaire des hommes, mais aussi des idées et de la pensée anarchiste dans le monde contemporain, de son influence, souvent méconnue, voire occultée. Ajouter à mes livres
23 L'anarchie et l'église
Elisée Reclus
Aux Editions de Londres, nous n'avons rien contre l'église. D'ailleurs, outremanche, on aime tellement les églises qu'elles existent en profusion, ce que nous rappelle Voltaire dans "Lettres anglaises". "L'Anarchie et l'Eglise" d'Elisée Reclus est un règlement de comptes entre notre ami anarchiste et l'église institutionnalisée, "séculaire", qu'il accuse de presque tous les maux de la société. Ce n'est pas tellement à la foi, et encore moins à Dieu que Reclus s'en prend, mais bien à une organisation d'exploiteurs. Ajouter à mes livres
24 Le bref été de l'anarchie : La vie et la mort de Buenaventura Durruti
Hans Magnus Enzensberger
4 critiques 2 citations

Si Hans Magnus Enzensberger a choisi de nommer " roman " cette vie de Durruti, ce n'est pas par excès de modestie, et encore moins par ironie. Un souci de rigueur l'y conduit, rigueur ni plus ni moins paradoxale que l'entreprise du livre même. S'en expliquant, l'auteur justifie du même coup le parti qu'il a pris de " raconter " cette vie par le seul moyen d'un assemblage de documents : extraits de reportages, discours, tracts, brochures, Mémoires, interviews de témoins survivants, sans jamais intervenir directement dans le récit. Roman de collage donc, reconstitution toujours fragmentaire, à la fois lacunaire et trop riche, " contradictoire ", toujours ramenée aux incertitudes scintillantes de la tradition orale : roman de Durruti, où l'Histoire apparaît comme " fiction collective Ajouter à mes livres
25 Le Magazine Littéraire n°436. La pensée libertaire, de Diogène aux altermondialistes
Le magazine littéraire
Refuser tout pouvoir pour enfuir régner sur soi et maîtriser ses passions, sa vie, son quotidien : tel est l'esprit libertaire. Comme l'écrit Michel Onfray en ouverture de ce dossier, la pensée libertaire place 'la construction de soi comme une singularité souverain'. À travers une analyse critique du pouvoir, qu'il soit religieux, politique ou économique, il s'agit de libérer l'individu de toutes les formes d'assujettissement. Vaste programme, que l'on réduit trop souvent à la cause anarchiste. Ajouter à mes livres
26 Makhno. Tome 1 : 1918-1919 : La révolution libertaire en Ukraine
François Hombourger
le parcours aventureux du jeune spartakiste allemand, Jürgen personnage imaginaire, nous conduit du Berlin insurgée à l'issue de la Première Guerre Mondiale, à la Russie révolutionnaire et l'immense espoir qu'elle soulève alors dans le monde. Tout d'abord enrôlé dans l'Armée Rouge, il affronte la plus terrible des guerres civiles. Expédié en Ukraine par le pouvoir central de Moscou afin d'imposer le nouvel ordre bolchevik, il y constate le rejet et l'hostilité des populations. Croisant le destin exceptionnel de l'anarchiste Makhno, il rejoint finalement le peuple en armes et rencontre l'amour en la personne de l'énergique et séduisante Natalia. Pour construire une société libertaire, démocratique et pluraliste, les paysans ukrainiens doivent lutter pendant 3 ans contre les allemands, les tsaristes, les nationalistes et les communistes qui veulent y instaurer leur dictature... Dans cette fresque historique, des destins individuels écrivent l'épopée de cette révolution méconnue : l'Ukraine libertaire. Ajouter à mes livres
27 Makhno. Tome 2 : 1920-1934. La révolution libertaire en Ukraine
François Hombourger
le parcours aventureux du jeune spartakiste allemand, Jürgen personnage imaginaire, nous conduit du Berlin insurgée à l'issue de la Première Guerre Mondiale, à la Russie révolutionnaire et l'immense espoir qu'elle soulève alors dans le monde. Tout d'abord enrôlé dans l'Armée Rouge, il affronte la plus terrible des guerres civiles. Expédié en Ukraine par le pouvoir central de Moscou afin d'imposer le nouvel ordre bolchevik, il y constate le rejet et l'hostilité des populations. Croisant le destin exceptionnel de l'anarchiste Makhno, il rejoint finalement le peuple en armes et rencontre l'amour en la personne de l'énergique et séduisante Natalia. Pour construire une société libertaire, démocratique et pluraliste, les paysans ukrainiens doivent lutter pendant 3 ans contre les allemands, les tsaristes, les nationalistes et les communistes qui veulent y instaurer leur dictature... Dans cette fresque historique, des destins individuels écrivent l'épopée de cette révolution méconnue : l'Ukraine libertaire. Ajouter à mes livres
28 La voie libertaire
Michel Ragon
1 citation

En dehors des grandes routes très fréquentées (celles du marxisme et du capitalisme), il en existe une autre, comme à l'écart : la voie libertaire. C'est celle que Michel Ragon a empruntée dès sa vingtième année et à laquelle il est toujours demeuré fidèle. Ami du pacifiste Louis Lecoin qui, à la suite de sa grève de la faim en 1962, obtint un statut pour les objecteurs de conscience, ami de Maurice Joyeux qui fut le leader du mouvement anarchiste dans les années 1950-1970, Michel Ragon a connu tous les vieux militants du mouvement libertaire et se trouve aujourd'hui le compagnon des plus jeunes. Son roman, " La Mémoire des vaincus ", publié en 1990, a beaucoup contribué à redonner une actualité à un courant politique que beaucoup croyaient disparu. Comme le démontre " la Voie libertaire ", non seulement la pensée libertaire n'est pas moribonde, mais avec l'écroulement du marxisme-léninisme elle trouve aujourd'hui un regain de vitalité. On connaît mal les relations étroites qui se sont établies dans les années 1950 entre l'anarchie, André Breton et le surréalisme et, si l'on sait que Félix Fénéon était anarchiste, on souligne rarement l'adhésion de Jean Dubuffet, de Noam Chomsky et de John Cage à la philosophie libertaire. Ce Proudhon à Cohn-Bendit, de Brassens à Léo Ferré, de Mirbeau à Camus, de Henry Thoreau à Marcuse, la famille libertaire est d'une étonnante richesse et d'une extraordinaire diversité. La " Voie libertaire " retrace le chemin de la fin du XIXe siècle à nos jours. " La Voie libertaire " de Michel Ragon est une histoire personnelle de l'anarchie, avec des documents rares et souvent inédits. Ajouter à mes livres
29 Le Socialisme libertaire
Mikhaïl Bakounine
2 citations

Michel Bakounine est le premier révolutionnaire russe dont l'Europe ait entendu la voix.Dans les textes qui composent le présent volume,on trouvera sa conception de l'Internationale,du collectivisme,sa révolte contre le gouvernement de la science et contre le danger menaçant de la techno-bureaucratie.La préfiguration d'un syndicalisme révolutionnaire animé d'un courant libertaire et autogestionnaire qui n'a cessé de traverser les masses affiliées aux grandes centrales syndicales jusqu'à aujourd'hui. Edition établie et présentée par Fernand Rude Ajouter à mes livres
30 L'ordre libertaire
Michel Onfray
21 critiques 52 citations

Albert Camus écrivait en 1953 dans ses Carnets : « Je demande une seule chose, et je la demande humblement, bien que je sache qu?elle est exorbitante : être lu avec attention. » Pour lui rendre justice, croiser sa pensée et son existence, saluer une vie philosophique exemplaire, j?ai souhaité écrire ce livre après l?avoir lu avec attention." (M. Onfray) Pour mettre fin à une légende fabriquée de toutes pièces par Sartre et les siens, celle d?un Camus « philosophe pour classes terminales », d?un homme de gauche tiède, d?un penseur des petits Blancs pendant la guerre d?Algérie, Michel Onfray nous invite à la rencontre d?une ?uvre et d?un destin exceptionnels. Né à Alger, Albert Camus a appris la philosophie en même temps qu?il découvrait un monde auquel il est resté fidèle toute sa vie, celui des pauvres, des humiliés, des victimes. Celui de son père, ouvrier agricole mort à la guerre, celui de sa mère, femme de ménage morte aux mots mais modèle de vertu méditerranéenne : droiture, courage, sens de l?honneur, modestie, dignité. La vie philosophique d?Albert Camus, qui fut hédoniste, libertaire, anarchiste, anticolonialiste et viscéralement hostile à tous les totalitarismes, illustre de bout en bout cette morale solaire. Ajouter à mes livres
31 Et pourtant ils existent ! : 1954-2004 : Le Monde libertaire a 50 ans
Cabu
1 critique 1 citation

Ajouter à mes livres
32 Discours sur l'horreur de l'art
Enrico Baj
L?horreur : celle que l?art contemporain pense de lui-même ou celle du commercialisme qui le ravage ? Le Discours sur l?horreur de l?art part de cette question, mais ni Enrico Baj, ni Paul Virilio n?en restent là. Enrico Baj, peinre italien anarchiste dont tant d??uvres ont été censurées, Berluskaiser, Funérailles de l?anarchiste Pinelli, Nixon Parade... sait tout des appétits des marchands de l?art. Paul Virilio, qui réalisa des vitraux pour Matisse, a critiqué avec virulence les ambitions de la sécurité et les illusions de la communication. Entre autres ! Leur dialogue, éblouissant, est à la fois une introduction simple à la pensée complexe de Paul Virilio et une féroce révélation des tares de l?art. Ajouter à mes livres
33 Pierre Ansart & l'anarchisme proudhonien
Alain Pessin
Cette question de l'actualité du proudhonisme n'a cessé d'être reposée depuis la disparition de Proudhon en 1865. Elle a été posée au lendemain de la Commune de Paris en 1871, puis dans l'anarcho-syndicalisme des années 1890, dans les prémisses et dans le déroulement de la Révolution russe de 1917, dans les Conseils ouvriers allemands de 1918-19, et en bien d?autres lieux et moments de l'histoire, dans la Guerre civile espagnole, ou encore dans la rébellion de mai 68 en France. Soit que des circonstances comparables aient conduit aux mêmes initiatives, soit que l?oeuvre proudhonienne ait comporté des intuitions du futur, tout se passe comme si cette oeuvre avait rejoint, pour des raisons qu?il faudrait discerner, les circonstances ultérieures de l?histoire. Ajouter à mes livres
34 Léo Ferré : Poétique du libertaire
Michel Perraudeau
1 critique 2 citations

« J?suis un type à part, Un? grain? d?ananar... », chantait Ferré. Si quelqu?un a sa place dans la galerie de portraits brossés par la collection Graine d?ananar, c?est bien lui. Ses parents s?appelaient Joseph et Marie. L?anecdote s?arrête là. Son passage chez les frères des écoles chrétiennes de Bordighera, « la prison », ne laissera que des souvenirs de souffrances et d?humiliations. « Et si vraiment dieu existait, comme le disait Bakounine, ce camarade vitamine, il faudrait s?en débarrasser », chantait-il dans Le Chien, titre rendu public avec le groupe rock Zoo alors qu?il existe quelque part un enregistrement mythique avec le trio jazz fusion John Mac Laughlin-Miroslav Vitous-Billy Cobham qui fut calé après un rendez-vous raté avec Jimi Hendrix. Interprété par Jean-Roger Caussimon, les Frères Jacques, Marc Ogeret, Catherine Sauvage, Pia Colombo, Juliette Gréco, Catherine Ribeiro, Joan Pau Verdier, Ann Gaytan, Mama Béa Tekielski, Noir Désir, Bernard Lavilliers, Philippe Léotard, Sapho, Hubert Félix Thiéfaine, Zebda, Serge Utgé-Royo... et bien d?autres (parfois pour le pire du pire), Léo a aussi ému l?incandescente danseuse Marie-Claude Pietragalla qui, en 2003, monta Ni Dieu, ni maître, un spectacle inspiré par l??uvre ferréenne. En peu de mots, Michel Perraudeau, explore la vie, le bestiaire (loups...) et les révoltes de Ferré, interroge sa filiation (Rutebeuf, Baudelaire, Apollinaire, Rimbaud... Aragon), son écriture et sa musique, cherche d?éventuels héritiers chez des artistes comme Hubert-Félix Thiéfaine, Bertrand Cantat ou Grand Corps Malade. Une série de documents (photos, affiches, journaux) s?arrêtent sur les galas donnés par Ferré au Monde libertaire, au groupe libertaire Louise Michel, à Radio Libertaire, sur ses collaborations au Monde libertaire, au Magazine libertaire ou à la revue culturelle anarchiste La Rue. En annexe, sont reproduits également plusieurs textes de Léo. Introduction à l?anarchie, long texte publié dans Le Monde libertaire de janvier 1968, côtoie des chansons comme La solitude, Ni dieu ni maître, Les anarchistes, Thank you Satan, L?oppression et, bien sûr, Graine d?ananar. Ajouter à mes livres
35 Makhno et la révolution ukrainienne, 1917-1921 (Commune mémoire)
Ettore Cinnella
1 critique

Makhno et la makhnovchtchina ont été fortement attaqués par les bolchéviques et, à l?inverse, totalement voués aux nues par les anarchistes. Mais rares ont été ceux qui ont su trouver le juste milieu et faire ressortir autant les points positifs que les contradictions de ce vaste et original mouvement populaire qui, il faut le rappeler, a sauvé les bolchéviques d?une défaite cuisante contre les blancs. Oui, les anarchistes, avec Makhno à leur tête, ont dû quelques fois se battrent contre l?antisémistisme, quasi ancestral, des paysans ukrainiens qui s?étaient joints à l?armée insurrectionnelle. Oui, Makhno, qui ne parlait pratiquement pas ukrainien, n?a pas su accepter une alliance avec les pétliouriens et ainsi s?unir pour se battre à la fois contre les blancs et contre les rouges. Le texte d?Ettore Cinnella est suivi du journal que Galina A. Kouzmenko, la compagne de Makhno, tint en février-mars 1920. Il tomba entre les mains de la police communiste et resta enfoui dans les archives pendant soixante-dix ans ; il a été publié pour la première fois, en traduction russe, à la veille de la chute de l?URSS. Ce document permet de connaître d?autres détails sur l?épopée de la makhnovchtchina. Ajouter à mes livres
36 La philosophie du punk : Histoire d'une révolte culturelle
Craig O'Hara
1 critique

Cette étude n'a pas été écrite uniquement pour le fana de musique, mais aussi pour les lecteurs qui s?intéressent à différentes philosophies politiques et sociales. "La musique rock est devenue, au même titre que n?importe quel produit culturel grand public, une musique conventionnelle, promue et sous-traitée par des géants institutionnels, un hédonisme rituel et superficiel." Le mouvement punk rock, ou simplement punk, même s?il n?y a pas non plus complètement échappé, fait figure d?exception à la politique de récupération et de marchandisage du rock?n?roll traditionnel. Il est important de préciser que je vais traiter des idées et non des styles musicaux spécifiques, qui sont nombreux. Je laisserai ça aux critiques. À ma connaissance, c?est le seul travail de la sorte existant. De nombreux livres traitant du mouvement de la fin des années soixante-dix ont été écrits, mais ils sont démodés pour la plupart, et relativement obsolètes. Très peu ont tenté de saisir la philosophie des scènes punks internationales toujours changeantes. Je pense que participer à ce mouvement est une manière très efficace et amusante d?en apprendre sur la politique, comment changer les choses (si possible), et de s?essayer à l?individualisme et à la non-conformité d?une manière positive pour chacun et chacune. Les punks ont progressé et mûri dans leur philosophie depuis les débuts du mouvement. Je ne vais pas tenter de présenter un historique, mais d?informer sur une philosophie grandissante et changeante. Ajouter à mes livres
37 La Cecilia. : Histoire d'une communauté anarchique et de son fondateur Giovanni Rossi
Isabelle Felici
1 critique

Suivant la vague d'émigration italienne vers le Brésil, Giovanni Rossi, vétérinaire pisan, anarchiste de c?ur et défenseur du socialisme expérimental, part en 1890, en compagnie de quelques camarades, pour fonder une communauté basée sur les principes anarchistes, un projet qu'il avait vainement tenté de réaliser en Italie. Après maintes péripéties, alternant des périodes d'enthousiasme et de total découragement, la Cecilia est dissoute en 1894. Voyage, amour, exotisme, grands idéaux mais aussi grandes déceptions, tout concourt à donner un caractère exaltant à cette expérience de vie communautaire à laquelle ont déjà été consacrés un roman, une chanson, un film, une pièce de théâtre. Cette étude, basée sur du matériel d'archives et des journaux d'époque, retrace toute l'histoire de la colonie, depuis la naissance du projet dans les rêves du tout jeune Rossi jusqu'aux traces laissées dans l'imaginaire de ceux qui se sont intéressés, de près ou de loin, à la Cecilia. (quatrième de couverture) Ajouter à mes livres
38 Les anarchistes français face aux guerres coloniales (1945-1962)
Sylvain Boulouque
Lorsque éclatent les insurrections coloniales et que s'enclenche le cycle répressif avec les opérations de " maintien de l'ordre ", en France le mouvement anarchiste est confronté à une multitude de questions quant à son engagement et à ses choix. Anticolonialistes depuis les origines, rétifs à l'idée nationale et refusant les constructions étatiques par définition, les libertaires se retrouvent devant la quasi-obligation de choisir entre la politique coloniale de la métropole et les idéologies que proposent les mouvements de libération nationale. L'auteur propose une étude des réactions des anarchistes et recherche les motivations qui ont poussé certains militants à devenir actifs défenseurs des mouvements indépendantistes alors que d'autres refusent au contraire de se voir imposer ce système binaire. Leurs engagements répondent aussi à d'autres logiques Ajouter à mes livres
39 Les black blocs
Francis Dupuis-Déri
Les Black Blocs qui participent régulièrement aux manifestations d?opposition à la mondialisation du capitalisme y ont acquis une certain notoriété, principalement en raison de la force qu?ils y déploient occasionnellement contre les médias officiels publics ou privés, les symboles du capitalisme et les policiers. Mais cette renommée est entachée par la haine et le mépris que leur vouent leurs très nombreux détracteurs : les politiciens, les policiers, les intellectuels de droite, des journalistes, des universitaires ainsi que plusieurs porte-parole du mouvement antimondialisation. Toutes ces critiques s?entendent pour dénigrer les participants aux Black Blocs, et tout autre manifestant ayant recours à la force, les dépeignant comme des individus dénués de convictions politiques et qui ne participent aux manifestations que dans l?unique intention d?assouvir un désir viscéral de destruction. Du politicien au policier, en passant par l?idéologue capitaliste, le bon manifestant, la « porte-parole » du mouvement altermondialiste, l?éditorialiste, le journaliste et même l?analyste communiste, tous partagent ici les mêmes sentiments et les mêmes conclusions. À ce discours unanime ne manque pourtant qu?une voix, celle des personnes ayant participé à des Black Blocs. La réalité devient à la fois plus complexe et plus intéressante lorsqu?on accepte de prêter l?oreille à leurs discours, un effort qui permet de mieux comprendre ce phénomène, ses origines, sa dynamique, ses objectifs, ses faiblesses et ses succès. Ajouter à mes livres
40 Claire l'enragée ! : Entretien avec Claire Auzias
Mimmo Pucciarelli
Ce récit de vie sans voile, issu d'un long entretien avec l'historienne féministe et anarchiste Claire Auzias, nous permet de revisiter la période assez explosive que de nombreuses jeunes personnes de sa génération ont vécue, entre le milieu des années soixante et les années soixante-dix. Mais il nous offre un modèle de miroir pouvant nous servir à tisser une mémoire libertaire. Ajouter à mes livres
41 Citoyen du volcan : Epitaphe pour Jean Sénac
Max Leroy
1 critique

Poète, socialiste, anarchiste, révolutionnaire, chrétien mécréant, homosexuel? Cessons la liste : Jean Sénac refusait les étiquettes. Né pied-noir et fils spirituel de Camus, Sénac prit pourtant fait et cause pour l?indépendance de l?Algérie. Mais une ­Algérie pour tous : Arabes, Berbères, Kabyles, Juifs, Européens. Destin de franc-tireur que celui qui fut le sien : le traître devint trouble-fête lorsqu?il décida, quoi qu?il lui en ­coutât, de maintenir son cap poétique et politique ? bâtir sa « ­République des pauvres ». Il s?écroula en 1973 dans un taudis d?Alger, le crâne ­fracturé, le corps lardé de coups de couteau. « Vous verrez que je serai assassiné », avait-il prédit. Quarante années n?ont pas suffi à dissiper le brouillard qui entoure sa mort. Ironie du sort : celui qui a tant chanté le soleil demeure à l?ombre de nos Histoires. Il est temps de l?en sortir. Ajouter à mes livres
42 L'anarchisme au pays des provos : Constantes, organisations et force critique des libertaires hollandais
Thom Holterman
« L?anarchisme au pays des provos », c?est l?anarchisme hollandais. Quelques militants ? dont Ferdinand Domela Nieuwenhuis ? ont publié en français mais leurs ouvrages et leurs parcours sont mal connus de notre public. Thom Holterman a entrepris de combler cette lacune. Cinq portraits sont dressés : Ferdinand Domela Nieuwenhuis, Arthur Lehning, le fameux spécialiste de Bakounine, Barthélemy de Ligt, l?antimilitariste, sans oublier Clara Wichmann et Anton Constandse. Des courants sont décrits où la pratique et l?action ­priment sur la théorie. Ces portraits et ces pratiques permettent d?ébaucher un cheminement et d?esquisser la teneur de la pensée libertaire de ce pays, ­itinéraire épaulé par les précurseurs Érasme et Spinoza, puis par l?insoumis Max Havelaar avec, plus tard, le mouvement Provo qui, en quelque sorte, sera le premier mouvement écologique de la planète et qui donnera au monde une turbulente et sympathique ­impulsion anarchiste bien avant Mai 68. Si la pensée libertaire hollandaise exprime sa force critique, elle le fait associée à un potentiel créatif non négligeable, un anarchisme pragmatique, un anarchisme d?ici et de maintenant ; pour tout dire, un anarchisme au pays des provos. Ajouter à mes livres
43 Emma Goldman, une éthique de l'émancipation
Max Leroy
1 critique

"Emma Goldman a été victime, tout particulièrement dans le monde francophone, d'une étrange amnésie qui a fait que le mouvement anarchiste, pourtant si enclin à célébrer son histoire et ses héros, semble parfois aisément oublier qu'il a aussi compté de nombreuses héroïnes", écrit Normand Baillargeon à propos de celle que les services secrets nord-américains décrivirent comme l'une des anarchistes les plus dangereuses de son pays d'adoption. Cette biographie, la première en langue française, retrace l'histoire de cette militante inlassable de l'émancipation, à la fois libertaire et communiste, féministe et nietzschéenne. Née en Lituanie et morte à Toronto, sa vie se lie aux deux siècles qu'elle escorta : des grèves ouvrières états-uniennes à la Première Guerre mondiale, de la Russie rouge à la Catalogne, de la montée du fascisme à la lutte contre le nazisme, Goldman fut de tous les fronts et jamais la prison, l'exil et la mise au ban n'entamèrent sa détermination. Ajouter à mes livres
44 Révoltez-vous ! : Répertoire non-exhaustif des idées, des pratiques et des revendications anarchistes
Un Indigné
S?indigner c?est bien, se révolter c?est mieux. L?indignation ne sert pas à grand-chose si à un moment ou un autre elle ne débouche pas sur un engagement direct, sur un ferment de révolte, visant à s?opposer ouvertement aux causes qui l?ont motivée. Or, hier comme aujourd?hui, les raisons de se révolter ne manquent certes pas. Capitalisme, ­étatisme, ­cléricalisme et domination masculine sont toujours là. C?est moins le danger de voir la révolte détournée de ses objectifs libérateurs qui caractérise l?époque actuelle que son absence. Tout est mis en ?uvre pour faire croire aux individus qu?ils n?ont plus de prise sur leur vie au-delà d?un vague « contrôle citoyen ». Voilà pourquoi le premier des objectifs que doivent se fixer toutes celles et tous ceux qui ne veulent plus se contenter de ­s?indigner par procuration, toutes celles et tous ceux pour qui la situation actuelle est devenue insupportable pour eux-mêmes et pour ceux qui les entourent, toutes celles et tous ceux qui ­ressentent la nécessité de se révolter contre un ordre de plus en plus injuste, c?est d??uvrer en vue d?élargir à nouveaux les ­horizons du possible. Ajouter à mes livres
45 L'anarchie expliquée à ma fille
Gurrieri Pippo
1 critique

- Salut papa. - Salut, qu?est-ce que tu écoutes ? - De la musique anarcho-punk, il s?agit d?un CD qui m?a été prêté par un copain. Des textes très intenses, j?aime beaucoup leur musique? Mais il y a un problème. - De quoi s?agit-il ? - Ce copain fréquente des garçons qui se disent anarchistes, qui écoutent tous ce genre de musique et j?aimerais les fréquenter aussi. - Il est où le problème ? - C?est que moi, sur les anarchistes, j?ai pas les idées très claires? Ajouter à mes livres
46 Les zanars : Tome 1, Aldine
Ronald Creagh
1 critique

Le numéroïde « Ten Sixty Six » est envoyé sur la planète Terre pour une mission dont il ignore la raison. Il découvre les zanars et leur fonctionnement en groupe. Tel est le premier épisode d?une série parfaitement imprévisible, car l?auteur de cette histoire vient de recevoir une mise en garde des Martiens, à l?heure où nous mettons sous presse. On sait seulement qu?il nous avait annoncé : Ajouter à mes livres
47 Dionysos au Drapeau Noir : Nietzsche et les Anarchistes
Max Leroy
2 citations

On les croise sur le front espagnol ou déportés dans l?Oural, les armes à la main durant la Révolution allemande ou bien au fond des geôles sud-américaines ; on les aperçoit, déserteurs ou clandestins, dans les forêts de l?Italie mussolinienne ou résistant contre l?occupant allemand ; on ne sait pourtant comment les nommer : anarchistes, libertaires, nietzschéens ? Tout cela à la fois. Quelque part entre un drapeau noir et ­Ainsi parlait Zarathoustra. Leurs noms ? Emma Goldman, Gustav Landauer, Biófilo Panclasta, Renzo Novatore, Victor Serge ou encore, parmi tant d?autres, Albert Camus? Ces héritiers ont l?hommage cavalier : leur fidélité est au prix du pas de côté. Militants, poètes ou penseurs engagés, d?une manière ou d?une autre, dans les milieux libertaires et révolutionnaires, ils n?hésitèrent pas à s?inspirer de l??uvre laissée par le philosophe prussien pour bâtir leurs projets d?émancipation ? et l?on sait le mépris que Nietzsche vouait aux socialistes en général et aux anarchistes en particulier? Cet essai interroge ce compagnonnage méconnu. Ajouter à mes livres
48 Francisco Ferrer, une éducation libertaire en héritage : Suivi de L'Ecole moderne de Francisco Ferrer
Sylvain Wagnon
Redécouvrir Francisco Ferrer, l?anarchiste, le pédagogue, le franc-maçon et le rationaliste du début du XXe siècle n?est pas faire ?uvre de commémoration pour le « martyr » de la libre pensée, mais replacer sa réflexion et son action dans son contexte. Nous avons exploré l?itinéraire de Francisco Ferrer dans ses tâtonnements et dans sa complexité, au croisement de plusieurs histoires : celle de l?anarchisme, de l?éducation libertaire mais aussi de l?éducation nouvelle. En effet, cet anarchiste « éducationniste » s?engage dans l?élaboration d?un projet éducatif global, dans la lignée de celui de Paul Robin, mais avec ses propres convictions et sans limiter son action à la création d?une école rationaliste. Son ouvrage l?École moderne, traduit ici en français dans son intégralité, éclaire de façon nouvelle sa volonté de ne pas se replier sur une dénonciation de l?école traditionnelle et de l?éducation coexercitive mais d?innover pédagogiquement. Son combat pour la transformation de la société par l?éducation, de faire de l?apprenant un être émancipé, libre de penser et d?agir, reste un idéal et un défi particulièrement d?actualité. Ajouter à mes livres
49 Les orages libertaires : Politique de Léo Ferré
Max Leroy
1 critique 1 citation

Le chanteur est connu ; nul besoin d?y revenir. Mais qu?en est-il du poète et de l?écrivain ? Et plus particulièrement de l?écrivain politique ? De l?Irlande du Nord à la chute d?Allende, de la guerre d?Algérie à la dictature franquiste, Léo Ferré fut un témoin critique de son temps. S?il hésitait à se considérer comme un « militant », son ?uvre et sa vie témoignent toutefois d?un engagement continu. C?est cet engagement, inscrit dans la longue tradition anarchiste, qui est questionné tout au long de ce livre. « Les hommes debout ne se couchent que pour mourir », lança-t-il un jour. Si l?homme est mort, le poète demeure d?aplomb, ses vers frappant aux portes de notre temps. Ajouter à mes livres
50 L'anarchisme espagnol entre pouvoir et révolution
Claudio Venza
En novembre 1936, alors que la guerre civile faisait rage en Espagne et que la révolution y faisait son chemin, quatre anarchistes entrèrent comme ministres au gouvernement du socialiste Largo Caballero. Quelles étaient les causes, et quelles furent les conséquences de cette décision ? Claudio Venza remonte, dans cet ouvrage synthétique, aux origines du mouvement anarchiste espagnol et aux débats sur la question du pouvoir et de la révolution, du pouvoir dans la révolution, de la révolution sans l?État. « La démarche adoptée, écrit l?auteur, est de type problématique, c?est pourquoi l?interprétation proposée comporte plus de questions que de réponses, évoque plus de débats ouverts que de solutions toutes faites et bien établies. » Cette démarche permet d?ouvrir de nouvelles perspectives dans l?interprétation de cette période de l?histoire révolutionnaire en général, et libertaire en particulier, et, en même temps, d?envisager son devenir. Ajouter à mes livres
51 Philosophie de l'anarchie : Théories libertaires, pratiques quotidiennes et ontologie
Jean-Christophe Angaut
Depuis au moins deux décennies, c?est-à-dire depuis la disparition du prétendu « socialisme réel », on a assisté à la réaffirmation de pratiques sociales et politiques se revendiquant ouvertement de l?anarchisme ou pouvant en être rapprochées. D?autre part, on a vu se multiplier dans de nombreux pays des recherches nouvelles, pointues et approfondies, sur les pensées et les pratiques libertaires, qu?il s?agisse de prendre en considération des auteur.e.s qui ont souvent été méprisés par le monde académique ou de rendre compte d?expériences sociales et historiques qui, d?une manière ou d?une autre, se sont réclamées de l?anarchie. Les textes ici présentés, issus du Colloque international de Lyon de mai 2011, ont comme objectif de faire le point sur ces recherches, en réunissant les personnes qui y sont impliquées. Et surtout de continuer à maintenir ouvert un espace pour une double confrontation : entre les savoirs et les pratiques d?abord, et entre philosophie et sociologie d?autre part. Il s?agit de poursuivre nos interrogations à propos des contours des pratiques d?émancipations et des formes de contestations radicales de la domination vers lesquelles les théories et les pratiques libertaires font signe. Ajouter à mes livres
52 Engagement libertaire & organisations anarchistes
Mimmo Pucciarelli
Nous sommes sûrs que les propos tenus dans les pages qui suivent nous permettront de nous approcher un peu plus de l?anarchisme. Moins avec cet esprit militant ayant les yeux rivés sur une machinerie formatée pour faire croître le nombre de ses militant-e-s, de son prestige ou de sa place au sein des prochaines manifestations, qu?avec celui empreint d?insoumission et de révolte contre les injustices sociales, mais aussi de cette volonté, ferme, de continuer à envisager le changement social, ici et maintenant, accompagné par une éthique « révolutionnaire » certes, mais surtout pas aveugle. Nous ne savons pas si le chemin parcouru jusqu?ici par Laurent et Jean-Louis va aider celles et ceux qui sont pressés d?en découdre avec les questions intolérables des guerres, de la famine, de l?exploitation, de l?écologie, du sexisme, du spécisme, y un largo eccetera, mais nous pensons qu?il leur permettra aussi de rester lucides et amoureux de cet anarchisme en personne que nous continuerons, pour notre part, à vous proposer dans d?autres volumes ! Ajouter à mes livres
53 Libres ! Toujours... : Anthologie de la chanson et de la poésie anarchistes du XIXe siècle
Gaetano Manfredonia
Tout au long des XIXe et XXe siècles, la chanson joue un rôle majeur dans les affrontements politiques et les luttes qui émaillent l?émergence d?abord, puis l?affirmation des mouvements socialistes et ouvriers. Les anarchistes aussi ont tendance à voir dans la chanson un moyen de propagande particulièrement efficace pour la diffusion de leurs idées auprès des masses. La fonction de la chanson politique, toutefois, n?est pas exclusivement propagandiste car elle s?adresse aussi bien à un large public qu?aux militants eux-mêmes dont elle contribue à forger et à entretenir leur sentiment d?appartenance au groupe et à son système de valeurs. La production chansonnière libertaire des années 1880-1914, tout spécialement, va jouer un rôle déterminant dans la constitution d?une identité libertaire en diffusant des images de l?anarchisme et des anarchistes qui finiront par faire corps avec ce mouvement. La connaissance de la chanson anarchiste du XIXe siècle nous facilite ainsi l?accès à ce que l?on peut appeler l?imaginaire utopique libertaire, resté dans ses grandes lignes pratiquement inchangé jusqu?à nos jours. Placés devant le caractère pléthorique de la production chansonnière libertaire, des choix s?imposaient. Nous avons donc décidé de reproduire les chansons les plus représentatives du répertoire anarchiste de l?époque y compris celles qui étaient communes avec les autres courants socialistes. Ainsi, dans Libres ! Toujours?, les chansons d?Eugène Pottier et ­Jean­-Baptiste Clément continuent à côtoyer celles moins bien connues de leurs homologues anarchistes : Constant Marie, Paul Paillette, Paul Martinet, François Brunel et bien d?autres. Il s?agit là d?auteurs tombés aujourd?hui dans l?oubli ou presque, mais partageant, tous, une même volonté de changement social radical et ?uvrant à leur manière pour un monde de justice et de liberté. Ajouter à mes livres
54 Anarchie économique
Baba
C?est nous-mêmes, petites gens, qui nous persuadons que la réalité marchande et financière du monde prime sur la réalité concrète et naturelle. Il en va ainsi lorsque nous admettons que le déficit en argent d?un hôpital public, ou d?une entreprise privée produisant des choses réellement utiles (c?est-à-dire non encore perverties par la fabrication économique de pseudo besoins), puisse entraîner sa fermeture. Une telle proposition a autant de sens que refuser des mots d?amour à l?être aimé parce que le stock de mots d?amour de la journée serait épuisé. C?est confondre la réalité concrète de son sentiment amoureux avec son signe, le mot amoureux. C?est confondre la vie réelle avec la valeur en argent qui lui est attribuée par les marchés. C?est écraser la vie sous des représentations qui nous ont échappé. C?est renoncer à vivre Ajouter à mes livres
55 Vivre l'anarchie : Expériences communautaires et réalisations alternatives antiautoritaires (XIXe et XXe siècles)
Gaetano Manfredonia
Loin de l?image d?Épinal de l?anarchiste poseur de bombes ou doux rêveur, les courants libertaires ont su impulser dès leur origine des pratiques militantes visant à favoriser le changement radical au moyen de réalisations de projets de communautés de vie ou de travail en rupture avec les conditions de vie et de production de leur temps. Cette volonté de commencer les transformations souhaitées ici et maintenant sans attendre le jour hypothétique de la révolution sociale n?a pas été l?apanage exclusif des courants libertaires. Elle prolonge, à sa manière, les pratiques des réformateurs sociaux d?avant 1848 qui les envisageaient explicitement comme des formes d?expérimentation sociale. Nous reproduisons ici les actes du colloque Vivre l?anarchie : expériences communautaires et réalisations alternatives antiautoritaires (XIXe et XXe siècles) qui s?est tenu du 1er au 3 mai 2009 au château de Ligoure, en Haute-Vienne. Organisé à l?initiative du Centre international de recherches sur l?anarchisme (CIRA) du Limousin, cette rencontre a permis pendant trois jours aux nombreux participants de mieux connaître et faire connaître cette conception anarchiste du changement social que l?on peut appeler « réalisatrice ». Ajouter à mes livres
56 La vie sera mille fois plus belle : Les Mujeres libres, les anarchistes espagnols et l'émancipation des femmes
Martha A. Ackelsberg
En 1936, des groupes de femmes à Madrid et à Barcelone fondèrent les Mujeres Libres, organisation destinée à libérer les femmes du « triple asservissement à l?ignorance, en tant que femmes, et en tant que productrices ». Bien que cela ait duré moins de trois ans (leurs activités en Espagne connurent une fin abrupte lors de la victoire des forces franquistes en février 1939), les Mujeres Libres mobilisèrent plus de 20 000 femmes et développèrent un vaste réseau d?activités visant à accroître l?autonomie des femmes tout en construisant un sens de la communauté. L?histoire de ma découverte de ces femmes et de leurs activités couvre de nombreuses années et de nombreux kilomètres, des explorations dans les archives ainsi que des conversations avec des militantes âgées. Je suis parvenue à comprendre la portée de leurs visions et de leurs réussites grâce à nos efforts communs pour communiquer au-delà des différences de culture, d?âge, de classe et de contexte politique. Nombre de ces femmes m?ont laissé entrer chez elles et ont partagé leur histoire ; j?ai essayé d?entendre leur langage et de prêter attention à la fois à ce qui nous rapprochait et à ce qui nous séparait. Ajouter à mes livres
57 Poésie d'un rebelle : Poète, anarchiste, émigré (1876-1953)
Isabelle Felici
Cette étude est consacrée à l'oeuvre poétique de Gigi Damiani, grand nom du journalisme anarchiste italien et compagnon de route d?Errico Malatesta. Si le parcours de vie de cet autodidacte commence et se termine à Rome (1876-1953), il le conduit dans de nombreuses métropoles, notamment celles où s'est installée une forte communauté italienne : São Paulo, Marseille, Paris, Bruxelles, Tunis. Partout il compose des poésies de lutte et d'espoir, surtout dans les moments les plus troubles de l'histoire italienne et internationale, dont des pans entiers apparaissent ainsi sous un angle inédit, tandis que se dessine également le parcours d'un militant qui, quels qu'aient été les sacrifices à accomplir, n'a jamais suivi d?autres chemins que les chemins de la liberté Ajouter à mes livres
58 L'espace politique de l'anarchie : Esquisses pour une philosophie politique de l'anarchisme
Eduardo Colombo
L?anarchie est la figure d?un espace politique non hiérarchique organisé par et pour l?autonomie du sujet de l?action. Un principe d?organisation, un mode de représentation du politique. L?État est un principe différent, ou opposé, paradigme de l?expropriation du pouvoir entre les mains d?une élite. Traditionnellement, la philosophie politique a fourni la matière première qui justifie et légitime le pouvoir politique existant, c?est-à-dire le droit de l?État à obtenir, par la force s?il le faut, l?obéissance de ses sujets. À l?opposé, ces textes nous proposent de réfléchir de façon étendue et contradictoire sur les formes institutionnelles d?une future « société anarchiste ». Pour ce faire ils scrutent les dimensions de l?espace publique où les êtres humains pourront se reconnaître libres et égaux : une construction historique, une institution, dépendante de ce qu?ils veulent et de ce qu?ils font. L?espace de la liberté. Ajouter à mes livres
59 Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur : Portrait d'un anarchiste (1879-1954)
Jean-Marc Delpech
1 critique

Honnête ? « Qui est conforme ou qui se conforme aux règles de la morale, de la probité, de la loyauté » nous dit le Petit Larousse. Mais de quelle morale peut-il s?agir dans une société régie par le capitalisme triomphant et soutenue par le principe de la lutte des classes ? « Qui ne vole pas, ne fait ni escroquerie, ni détournement » ajoute le Petit Robert. Hypocrite et légale ambiguïté qui transforme l?honnête homme en mouton social, en bon citoyen. Ce à quoi le non citoyen Jacob Alexandre Marius (1879-1954), ex matricule 34777, peut répondre en 1932 : « Il y a une erreur, disons le mot, un mensonge capital. Celui-ci : la délinquance est l?exception, l?honnêteté la règle. » Loin, très loin des clichés de l?extraordinaire aventurier, l?histoire de l?honnête Travailleur de la nuit, du « cas témoin de l?illégalisme » (selon l?expression de l?historien Jean Maitron) s?inscrit de toute évidence dans le cadre d?une guerre sociale pensée et menée au nom de l?idéal anarchiste à la fin du xixe siècle, une époque que d?aucuns à fortiori ont osé qualifier de Belle. L?histoire de Jacob finit par éclairer celle de tout un mouvement. Et l?irrévérencieux cambrioleur, qui porte haut le verbe libertaire, est appelé à payer très cher ses atteintes à la divine et bourgeoise propriété. Mais le bagne et ses iniquités ne peuvent briser un être probe, loyal et moral... un honnête homme. Ajouter à mes livres
60 Commissaire de choc : L'engagement d'un jeune militant anarchiste dans la Guerre civile espagnole
Joan Sans Sicart
Lorsque, courant 2006, nous avons reçu la version française de Commissaire de choc, nous avons été quelque peu surpris qu?un compagnon, ayant participé soixante-dix ans plus tôt à la Guerre civile et à la Révolution libertaire espagnoles, nous adresse ce manuscrit. Nous ne connaissions pas Joan Sans Sicart, et pas plus l?édition en castillan de son récit... Et puis, il y avait ce titre, Commissaire de choc, qui nous a d?emblée inspiré quelques réticences. Cependant, après avoir lu ce texte, nous avons immédiatement senti que, derrière ces souvenirs, il y avait plus que l?engagement « militaire » d?un jeune libertaire pour combattre le coup d?état franquiste : il n?y avait pas seulement le militant et le « commissaire politique », mais aussi un homme qui, jusqu?au bout, a sincèrement cru qu?il était possible de vaincre l?ennemi... Nous étions en train de terminer ce livre quand nous avons appris la mort de Joan Sans Sicart, le 30 septembre à 9h45. Nous le savions malade depuis cet été mais son état a ensuite très vite empiré. Nous avons alors commencé une course contre la montre pour qu?il puisse voir son livre avant de mourir. Un tirage en numérique a été rapidement fait et envoyé... il l?a reçu la veille de sa mort et ses enfants nous on dit toute son émotion. Ajouter à mes livres
61 Pour le bien de la révolution
Albert MINNIG
1 citation

L?Yverdonnois Albert Minnig et le Zurichois Edi Gmür sont deux des centaines de Suisses volontaires dans les milices espagnoles, en 1936-1937, mais ils sont parmi les rares à y avoir tenu un journal. Soixante-dix ans plus tard, leurs textes sont réédités ici avec une préface et des commentaires permettant de mieux comprendre le contexte et l?importance de ces engagements militants. Ajouter à mes livres
62 L'anarchisme en personnes
Laurent Patry
Au plus près du mouvement et des personnes engagées autour du drapeau noir qui, depuis bientôt deux siècles, semble n?avoir rien perdu de ses couleurs... Tel est l?objectif de l?ensemble d?entretiens que nous avons recueillis ici. Ajouter à mes livres
63 IRL 90 Quand les chemins se multiplient l’anarchie n’est pas loin
Atelier de création libertaire
EN 1973 SORTAIT LE PREMIER NUMÉRO D?IRL (INFORMATIONS RASSEMBLEES A LYON). Le petit noyau de libertaires post-soixante-huitards qui s?était réuni pour le publier va s?élargir et, de journal local, IRL va devenir un journal « hexagonal ». Son sous-titre en profite donc pour se changer en : « Informations et Réflexions Libertaires ». 88 numéros furent publiés par la suite. Avec un tirage de quelques 1 500 exemplaires et 400 abonnés, la revue réalisée par des bénévoles pouvait survivre économiquement. Mais, après avoir joué un rôle dans le renouveau de l?anarchisme en France, et notamment celui montrant l?existence d?un anarchisme non-dogmatique et contemporain voulant se confronter aux questionnements et aux pratiques d?aujourd?hui, la revue IRL, arrête ses publications en 1990 peu de temps après la chute du mur de Berlin. Les rédacteurs de la revue qui, en parallèle, animaient l?Atelier de création libertaire, firent en effet le choix de s?investir davantage dans cette maison d?édition qu?ils avaient créée en 1979. Depuis, l?ACL a organisé plusieurs colloques, publié des dizaines de livres et participé à de nombreux débats, rencontres, salons du livres, etc. Dix ans après l?arrêt d?IRL, nous avons eu envie de publier symboliquement un nouveau numéro. Les textes que nous vous présentons ici sont le fruit d?un appel à contribution paru dans notre Lettre de l?ACL de l?automne 2001, ainsi que de quelques démarches que nous avons faites auprès de nos amies. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          354