AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


La grève dans les livres

Liste créée par Bibalice - 24 livres. Thèmes et genres : grève , syndicats , pénurie

Voici une liste de quelques livres dans lesquels il est question de grève.


1 Last Exit to Brooklyn
Hubert Selby Jr
40 critiques 48 citations

Citation extraite d'une des nouvelles : "Il avait été nerveux quand il lui avait fallu parler aux hommes au meeting au commencement de la grève, mais il avait été heureux aussi à ce moment-là ; et depuis il s'était senti vraiment quelqu'un quand les camions avaient explosé, ouais? ouais, il avait été vraiment heureux cette nuit-là et le lendemain avec la photo dans le journal? ouais, c'était à ce moment-là qu'ils avaient commencé à savoir qui il était réellement." Ajouter à mes livres
2 La grève : Atlas shrugged
Ayn Rand
27 critiques 41 citations

Extrait d'une critique de Nolok : "LE livre du libéralisme. Un pavé de plus de 1000 pages, racontant l'histoire de personnages voulant réaliser le rêve de leur vie, dans un monde croulant sous le poids des normes, de bien-pensance, bref : de limites à la liberté individuelle. " Ajouter à mes livres
3 Les Rougon-Macquart, tome 13 : Germinal
Émile Zola
202 critiques 206 citations

"Le roman est le soulèvement des salariés, le coup d'épaule donné à la société qui craque en un instant : en un mot, la lutte du capital et du travail. C'est là qu'est l'importance du livre, je le veux prédisant l'avenir, posant la question qui sera la plus importante du vingtième siècle" Zola à propos de Germinal. Ajouter à mes livres
4 La grève des bàttu ou Les déchets humains
Aminata Sow Fall
17 critiques 7 citations

Kéba-Dabo avait pour tâche, en son ministère, de " procéder aux désencombrements humains ", soit : éloigner les mendiants de la Ville en ces temps où le tourisme, qui prenait son essor, aurait pu s'en trouver dérangé. Et son chef, MourNdiaye, a encore insisté : cette fois, il n'en veut plus un seul dans les rues ; et ainsi fut fait. Mais les mendiants sont humains, et le jour où, écrasés par les humiliations, ils décident de se mettre en grève, de ne plus mendier, c'est toute la vie sociale du pays qui s'en trouve bouleversée. A qui adresser ses prières ? À qui faire ces dons qui doivent amener la réussite ? Avec humour, avec gravité aussi, Aminata Sow Fall dénonce dans ce roman les travers des puissants et donne un visage aux éternels humbles, du Sénégal ou d'ailleurs. Ajouter à mes livres
5 Grève générale !
Jack London
3 critiques 1 citation

Dans Le Rêve de Debs, une nouvelle d’anticipation, Jack London ranime le spectre de la grève générale. Un matin, les notables de San Francisco s’éveillent et constatent qu’ils n’ont plus aucun employé pour les servir. Chauffeurs, cuisiniers, jardiniers, femmes de ménage, tous se sont mis en grève illimitée à l’appel du syndicat. Bientôt, les vivres manquent et la détresse des possédants progresse. Mais l’armée veille au grain. La Révolution attendra… Ajouter à mes livres
6 Quand la révolte gronde
Anne Lecap
3 critiques 1 citation

En 1936, Emilie, quinze ans, quitte sa grand-mère pour travailler à l'usine. Dès le premier jour, elle doit faire face à une discipline de fer, un travail exténuant et un salaire de misère. Bientôt, un jeune cheminot va tout changer : il lui parle de dignité, de grève, de congés payés. Le coeur battant, Emilie s'engage à ses côtés dans le combat solidaire des travailleurs, malgré les risques qu'elle encourt. Ajouter à mes livres
7 Un homme est mort
Etienne Davodeau
49 critiques 12 citations

Des milliers d'ouvriers travaillent sur les chantiers. 1950. C'est la grève. Les chantiers sont immobilisés, les ouvriers de l'Arsenal rejoignent le mouvement. De violents affrontements surviennent lors des manifestations. Le 17 avril, le drame se produit. La police tire sur la foule, blessant plus de vingt personnes et tuant un homme. Édouard Mazé. Ajouter à mes livres
8 Le Seigneur des porcheries
Tristan Egolf
80 critiques 89 citations

Citation : "La grève avait amené les ordures, les ordures avaient amené les asticots, les asticots avaient amené les rats, les rats avaient amené les chiens, les chiens avaient amené l'attrapeur de chiens, l'attrapeur de chiens avait rempli la fourrière, la fourrière avait débordé, les chiens avaient été piqués, leurs corps avaient rempli des sacs, et les sacs avaient atterri dans les rues, amenant plus de mouches, etc., ad infinitum...C'était une impasse complète, dit-il. Et il ne semblait pas y avoir de solution en vue." Ajouter à mes livres
9 Thèses sur le concept de grève
Éditions Lignes
1 critique 7 citations

Ce livre fait de la grève, successivement, en 23 thèses, un sacrifice fait au soleil, acte de perte et d’orage (Bataille), un balbutiement et un saut par-dessus le savoir (Kleist), l’empêchement d’un devenir-message pour l’empereur (Kafka), une action (Arendt), le nom réel et conspué de la démocratie (Rancière), l’abolition d’une séparation (Marx), le rétablissement d’une possible foule (Foucault), un orgueil revenu, remontant (Montaigne), le mythe (Sorel), les têtes de MM. Foulon et Bertier (Chateaubriand), un scandale (Kristin Ross), le point culminant de l’existence des sociétés modernes, soulevées soudain à une sorte d’incandescence transformante (Caillois), la Hollande engloutie (Claudel), l’invention de l’impossible (Bergson), le commencement (Péguy), une écharde ouverte dans la chair de l’Histoire (Benjamin), etc. Ajouter à mes livres
10 Grèves : Un siècle de conflits ouvriers en france
Daniel Wolfromm
1 critique 1 citation

A partir d'une collection de cartes postales, unique au monde, et d'images signées par les plus grands photographes, tels Willy Ronis, Robert Capa, David Seymour, cet ouvrage met en perspective un siècle de conflits sociaux en France. Au-delà des scènes de violence ou de solidarité, des bannières et des gestes de protestation, l'aventure de la grève est une véritable conquête de la liberté et de la dignité dans le monde du travail, un enjeu social toujours d'actualité. Choisies pour leur qualité plastique et leur dimension humaine, ces photographies offrent une vision inédite et vivante du mouvement ouvrier. Ajouter à mes livres
11 Nous ne sommes rien soyons tout !
Valerio Evangelisti
3 critiques 1 citation

Sur proposition de Pecosa : "Dans l?Amérique troublée des années vingt s?est développé un puissant mouvement syndical. Eddie Lombardo, jeune Italo-américain d?abord tenté par le proxénétisme, entame une carrière de mouchard au service du patronat. Violent, totalement dépourvu de morale, Eddie ? qui se fait appeler Florio pour rompre avec sa famille « communiste » ? gravit rapidement les échelons de l?International Longshoremen?s Association, organisation du port de New York bien connue pour ménager les intérêts des armateurs plutôt que ceux des dockers. Maître ès chantage et extorsion, aussi doué pour déclencher une grève que pour y mettre fin, il n?hésite jamais à rendre « service » à ses puissants protecteurs mafieux ni à utiliser les femmes pour satisfaire ses pulsions perverses, quitte à s?en débarrasser ensuite le plus cyniquement du monde.Mais avec la guerre, l?Amérique change, et le syndicat du crime avec elle. Eddie a beau avoir passé sa vie à étouffer les « rouges », le délire maccarthyste ne le sert pas. Devenu encombrant, trop voyant du fait de ses moeurs effrayantes, il perd la confiance des parrains. Or dans ce monde-là, mieux vaut ne pas se retrouver seul.Livre ambitieux sur l?ascension et la chute d?un odieux second couteau de la mafia, fresque dépeignant des décennies de luttes sociales récupérées par les criminels, Nous ne sommes rien, soyons tout ! renoue avec l?essence même du noir : l?Amérique de la Dépression, du syndicalisme gangrené, des politiciens véreux et des immigrés qui feront le lit du gangstérisme." Ajouter à mes livres
12 La bombe
Frank Harris
3 critiques 8 citations

Sur proposition de Pecosa : Chicago, Haymarket Square, 4 mai 1886 : alors que s?achève un meeting politique réunissant des centaines d?ouvriers, la police lance un assaut brutal pour disperser la foule. Soudain, une bombe explose, tuant huit policiers et en blessant plusieurs dizaines d?autres. Cet événement à l?immense retentissement, Rudolph Schnaubelt en est le témoin privilégié. Fraîchement débarqué d?Allemagne, ce jeune homme cultivé, sans le sou mais décidé à conquérir l?Amérique, fait rapidement l?apprentissage d?une réalité qui lui glace le sang : de New York à Chicago, il découvre la tragique condition des ouvriers, surtout quand ils sont, comme lui, étrangers. Mais comment se dresser face aux injustices dans cette société conservatrice avide de profits où la presse est aux ordres et la répression policière, sanglante ? Tiraillé entre son engagement pour la cause ouvrière aux côtés de Louis Lingg, un militant anarchiste charismatique, et sa passion pour la belle Elsie, Rudolph va faire un choix qui changera à jamais le cours de sa vie et celui de l?Histoire. Ajouter à mes livres
13 En un combat douteux
John Steinbeck
19 critiques 38 citations

Sur proposition d'Oliv : "- Le soleil va bientôt se coucher. A la nuit, ceux de la ville vont peut-être laisser passer nos hommes, mais nous, ils nous arrêteront. Ils veulent notre peau. Alors, je veux que tu t'en ailles, dès que la nuit tombera, et que tu retournes en ville. - Pourquoi ? Mac le regarda de côté, puis fixa de nouveau son regard sur le sol. - Quand je t'ai amené ici, dit-il, je croyais que j'étais très fort, et je suis persuadé maintenant que tu en vaux dix comme moi, Jim. S'il m'arrive quelque chose, on trouvera facilement vingt types qui pourront me remplacer. Mais toi, tu as du génie pour ce genre de travail. Le parti ne peut pas te sacrifier ainsi ; pour une petite grève de rien du tout. Ce ne serait pas raisonnable." Ajouter à mes livres
14 Dans le désordre
Marion Brunet
67 critiques 30 citations

Sur proposition de petitsoleil : "Ils sont sept. Sept qui se rencontrent en manif, dans la révolte, dans le désordre, refusant la vie qu'on leur impose. Ils décident de vivre ensemble, en squat et en meute. Et au coeur de la meute, il y a Jeanne et Basile, qui découvrent l'amour, celui qui brûle et transporte." Ajouter à mes livres
15 La grève des moutons
Jean-François Dumont
3 critiques 2 citations

Sur proposition de AS76 : "Rien ne va plus à la Ferme du Bout du Pré. Lassés d'être tondus, une fois l'hiver venu, les moutons passent à l'action et se mettent... en grève ! Les chiens de berger parviendront-ils à maintenir l'ordre au sein de la ferme divisée ? Le cortège des moutons en colère devrait leur donner du fil à retordre..." Ajouter à mes livres
16 La Grève
Murielle Szac
5 critiques 2 citations

Sur proposition d'AS76 : "Mélodie, treize ans, mène sa vie de collégienne dans le nord de la France. Comme beaucoup de filles de son âge, elle s'oppose à sa mère, méprise son père inscrit aux abonnés absents, ne s'intéresse pas à l'école, aime surtout sortir avec ses copains. Mais un jour tout bascule : l'usine dans laquelle travaille sa mère va fermer. Une grève éclate. Commence alors pour Mélodie une formidable aventure au cœur de l'usine occupée. Elle y découvre un monde inconnu, plein de passions et de rencontres surprenantes. Plongée au cœur de ce combat, Mélodie apprend la révolte. Mais elle ignore à quel point cette lutte va bouleverser sa vie... D'une plume tendre et réaliste, Murielle Szac brosse ici le tableau poignant des derniers jours de l'usine qui faisait vivre toute une ville. " Ajouter à mes livres
17 L'hiver du mécontentement
Thomas B. Reverdy
87 critiques 114 citations

L’Hiver du mécontentement, c’est ainsi que le journal le Sun qualifia l’hiver 1978-1979, où des grèves monstrueuses paralysèrent des mois durant la Grande-Bretagne. Ajouter à mes livres
18 La révolte des cocottes
Adèle Tariel
1 critique

Sur proposition de AS76 : Charlotte et les quarante poules de la basse-cour en ont assez d'être les seules à ranger le nid, couver les ?ufs et surveiller les poussins, pendant que Hadoc le coq et les poulets se prélassent et paradent la crête en l'air. Les poulettes manifestent, couvrent le cocorico matinal de leurs caquètements et font la grève des ailes. Cela cloue le bec d'Hadoc qui accepte de négocier. Ajouter à mes livres
19 Le château des animaux, tome 1 : Miss Bengalore
Xavier Dorison
41 critiques 12 citations

Rire, c'est déjà ne plus subir. Ajouter à mes livres
20 L'établi
Robert Linhart
14 critiques 32 citations

Sur proposition de pvd : L'Etabli, ce titre désigne d'abord les quelques centaines de militants intellectuels qui, à partir de 1967, s'embauchaient, " s'établissaient " dans les usines ou les docks. Celui qui parle ici a passé une année, comme 0. S. 2, dans l'usine Citroën de la porte de Choisy. Il raconte la chaîne, les méthodes de surveillance et de répression, il raconte aussi la résistance et la grève. Il raconte ce que c'est, pour un Français ou un immigré, d'être ouvrier dans une grande entreprise parisienne. Ajouter à mes livres
21 Pétrole !
Upton Sinclair
16 critiques 37 citations

Sur proposition d'Adenolia : "Sept cents pages d'idéalisme, empreintes de toutes les composantes du roman d'éducation : on sent qu'Upton Sinclair aspire à donner vie à la chimère de la littérature américaine de tout temps, the great American novel, le grand roman américain à l'échelle du pays-continent qui, une fois pour toutes, s'inscrira dans l'histoire littéraire. " (Extraits de la préface d'Olivier Barrot) Ajouter à mes livres
22 Bartleby le scribe
Herman Melville
84 critiques 56 citations

Sur proposition de Gteisseire : Je préférerais ne pas? : telle est la réponse, invariable et d?une douceur irrévocable qu?oppose Bartleby, modeste commis aux écritures dans un cabinet de Wall Street, à toute demande qui lui est faite. Cette résistance absolue, incompréhensible pour les autres, le conduira peu à peu à l?isolement le plus total. Ajouter à mes livres
23 Querelle
Kevin Lambert
11 critiques 1 citation

Sur proposition de SPQR : Une grève éclate dans une scierie du Lac St Jean, dans le nord canadien. Derrière une apparente solidarité ouvrière, l?ennui et la dureté de la lutte, que seules rompent les nuits dans les bowlings et karaokés, révèlent les intérêts plus personnels de chacun. Parmi ces ouvriers, il y a Querelle, magnifique colosse venu de la capitale, et Jézabel, issue d?une lignée rebelle de mère en fille. Doux et charnels, ces héros incarnent la liberté, la jouissance et la joie sauvages, hors des lois du marché et de l?aliénation familiale ou sexuelle. Au gré des sabotages, des duels et des ivresses, la colère s?empare des grévistes et les événements se conjuguent dans un conflit généralisé aux allures de vengeance sociale. Ajouter à mes livres
24 Et quelquefois j'ai comme une grande idée
Ken Kesey
71 critiques 68 citations

Sur proposition de SPQR : "Sometimes a Great Notion", 1964 ; traduction française "Et quelquefois j'ai comme une grande idée", 2013. Alors que la grève installée à Wakonda étrangle cette petite ville forestière de l'Oregon, un clan de bûcherons, les Stampers, bravent l'autorité du syndicat, la vindicte populaire et la violence d'une nature à la beauté sans limite. Mené par Henry, le patriarche incontrôlable, et son fils, l'indestructible Hank, les Stampers serrent les rangs... Mais c'est sans compter sur le retour, après des années d'absence, de Lee, le cadet introverti et rêveur, dont le seul dessein est d'assouvir une vengeance. Au-delà des rivalités et des amitiés, de la haine et de l'amour, Ken Kesey, auteur légendaire de Vol ..., réussit à bâtir un roman époustouflant qui nous entraîne aux fondements des relations humaines. C'est Faulkner. C'est Dos Passos. C'est Truman Capote et Tom Wolfe. C'est un chef-d' oeuvre. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          3422