AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


"Littérature à petite ...et grande vapeur !"....

Liste créée par fanfanouche24 - 26 livres. Thèmes et genres :

J'aime par dessus-tout les voyages en train... un temps suspendu, avec la magie de se laisser dériver au fil des paysages qui défilent devant nos yeux...un temps hors du temps ! Une sélection vagabonde au fil des "trains de mon coeur" ...dont celui évidemment de Corse... mais aussi tout écrit qui nous transporte dans cet univers si particulier des rails et des cheminots !!! --------Ce 25 juin 2018... j'ai repris cette liste à la suite du conflit français des cheminots envers les changements voulus par le gouvernement Macron... *** le 11 janvier 2017- Actualisé le 25 juin 2018


1 Train de Corse, train rebelle : La singulière histoire du chemin de fer insulaire
Paul Silvani
3 critiques 1 citation

"Extrait du livre : Un peu partout, les restes rongés par la rouille d'une plaque tournante qui servait à remettre la locomotive dans la direction voulue, de châteaux d'eau dans lesquels on stockait le précieux liquide ensuite versé dans les chaudières pour y produire la vapeur destinée à entraîner les pistons, des grues dont le bras horizontal a depuis des décennies perdu la manche d'alimentation, qui ont aujourd'hui le triste aspect de dérisoires cafetières... Et ces bâtisses en ruines (sauf à Vizzavona et Ajaccio) portant le nom à peine lisible de «Buffet», où se rassemblèrent tant de gens depuis l'ouverture du réseau au trafic, à partir de 1886-87, jusqu'à la substitution complète des trains à vapeur par les autorails en 1947. L'arrêt au buffet, dont la Compagnie des chemins de fer départementaux (CFD) confiait la gestion contre redevance annuelle à des particuliers, était plus qu'une habitude, un véritable rite. Ces établissements, souvent rustiques, avaient été créés dans les stations au temps où les passagers s'y rendaient à pied, souvent après de longues marches. On s'y restaurait sur le pouce en attendant le train, où l'on en descendait pendant les arrêts (signalés sur les horaires) pour boire un café ou un verre de vin. Les trains omnibus reliaient Ajaccio et Bastia en sept ou huit heures, la durée des arrêts dans les gares était de l'ordre d'une dizaine de minutes, sauf à Corte - une demi-heure, le temps de prendre un repas..." Ajouter à mes livres
2 Chemin de Fer
Michel Joiret
6 critiques 12 citations

"Un circuit sur la moquette : rails, motrice, quatre wagons, la gare, le sifflet? Une enfance comme un voyage perpétuellement fantasmé. Jusqu'à ce que la famille se dédouble, deux chambres en alternance, plus de place pour le circuit et presque plus d'enfance? La retraite venue, Valentin Duvalois restaure son rêve : un appartement proche de la gare du Midi, les songeries sur un quai d'où il ne partira jamais, le précieux album des coupons mauves d'autrefois? Les départs et les arrivées des autres accélèrent le passage des jours...." Ajouter à mes livres
3 Les Rougon-Macquart, 17 : La bête humaine
Émile Zola
90 critiques 144 citations

Ajouter à mes livres
4 Train de nuit pour Lisbonne
Pascal Mercier
51 critiques 96 citations

Ajouter à mes livres
5 La France en train - cheminots et voyageurs (1880-1980)
Clive Lamming
1 critique

Ajouter à mes livres
6 La Fille du train
Paula Hawkins
1249 critiques 372 citations

"Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu'elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l'être par le passé avec son mari, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu..." Ajouter à mes livres
7 Trains de rêve
Claude Mossé
"Deux lanternes rouges à l'arrière du dernier wagon s'éloignent à l'extrémité du quai... Deux yeux en signe d'au revoir... Pourquoi éprouve-t-on dans les gares un sentiment de nostalgie, une impression d'impalpable horizon qu'on ne ressent pas dans les aéroports ? Le Transsibérien parcourant dix mille kilomètres, un quart de la planète, n'a jamais cessé de susciter l'étonnement des voyageurs qui découvrent que la Sibérie de Michel Strogoff et de la taïga est une terre prométhéenne dont Gobi, sur la voie rejoignant Pékin, est un caillou désertique jeté dans une immense contrée aux visages changeants. La Russie d'Asie est née d'une épopée ferroviaire où se prépare le monde du XXIe siècle... Mythe aussi que le Venise Simplon Orient-Express, ultime vestige de l'Orient-Express voulu par un esprit génial, trop peu connu du grand public, Georges Nagelmackers. Ce Belge, en un temps où l'Europe n'existait pas, parvint à faire franchir les frontières de nations souvent adversaires à un train de luxe où flotte encore le parfum des stars qui l'empruntèrent, des diplomates qui y transportèrent des secrets d'Etat et des espions dont Agatha Christie fit son miel... A travers les vitres de l'un ou l'autre train, sur la lagune de Venise la Sérénissime ou les rives du lac dieu Baïkal, près d'Irkoutsk, le passager renoue les fils de la Nature et des Hommes. Le Transsibérien, le VSOE... Après avoir achevé la dernière page de ce beau livre, accompagné d'un DVD tourné en 2007, comment résister à l'envie de boucler les valises ?" Ajouter à mes livres
8 Contes du chemin de fer
Hamid Ismaïlov
5 critiques 3 citations

"Contes du chemin de fer. La vie a bien changé à Guilas, paisible bourgade d'Ouzbékistan, depuis que le train s'y arrête : les tribus d'Asie centrale, les voyageurs de toutes origines, et bientôt les populations déportées par le régime communiste y côtoient les autochtones, forcés de s'habituer à leurs nouvelles conditions de vie. Pendant la Seconde guerre mondiale, période sur laquelle s'ouvre cette étonnante polyphonie, le coeur de la petite ville bat à l'auberge de la gare : les bras cassés qui sont restés à l'arrière - Oumareli l'Usurier, réformé pour avoir pris seize kilos pendant son séjour en prison, Tolib le Boucher, si maigre qu'on lui confie le ravitaillement du village, et Koutchar la Tchéka, le représentant de la police politique - y égrènent ragots et anecdotes. Exilés, adultères, orphelins, profiteurs, aventuriers et mendiants de tous poils défilent en une chronique débridée, véritable plongée ethnographique dans un microcosme où l'arrivée du train n'a pas été le seul traumatisme. Le matérialisme historique a en effet pulvérisé la vieille tradition soufie et les habitudes culturelles profondément ancrées d'un islam traditionnel : maintenant, il faut choisir entre bigamie et déportation, transformer les postes de fonctionnaires en charges héréditaires, bref, les petits arrangements avec le communisme sont la matrice de multiples histoires, tragiques ou grotesques, qui s'enchaînent comme autant de motifs dans le tapis. Car c'est bien le charme et la singularité de ce livre exubérant, construit à la manière des contes des Mille et une Nuits, que de faire émerger de la juxtaposition des histoires un univers singulier et d'inviter son lecteur à un éblouissant voyage au pays des contes et légendes d'une Asie centrale méconnue." Ajouter à mes livres
9 Gare du Nord
Joy Sorman
4 critiques 4 citations

"Joy Sorman s'est installée pendant une semaine Gare du Nord pour écrire ce livre. Convaincue qu'il suffit d'attendre pour que quelque chose surgisse, le lundi 2 mai à 16h40, elle voit successivement apparaître Brice Hortefeux puis une adolescente qui tient par la main un hamster? et voilà son texte lancé. Entre enquête et collection de coïncidences, Paris Gare du Nord est la mise en récit d'un lieu gigantesque et des foules qui le traversent. Une nouvelle manière de dire notre monde contemporain, avec précision, humour et sensibilité. " Ajouter à mes livres
10 Les Pas perdus
Denise Bonal
2 critiques 8 citations

Ajouter à mes livres
11 La petite gare
Iouri Kazakov
1 citation

Ajouter à mes livres
12 Matins bleus
Jean-Marie Laclavetine
5 critiques 6 citations

"Le roman commence vers 6 heures du matin dans une grande gare de chemin de fer, quelque part en France, et s'achève le même jour vers 17 heures. Entre temps, que s'est-il passé ? Rien, c'est-à-dire tout. L'essentiel. La vie. Une multitude de personnages se seront croisés, ignorés, frôlés, touchés, aimés, disputés. À côté de ces étoiles filantes, un certain nombre de trajectoires vont s'entrecroiser, et même, à l'occasion, entrer en interaction. Que ce soit Ange, le peintre qui travaille tout en haut de l'immense verrière, la kiosquière encombrée de son ex-amant, son fils, une jeune fugueuse avec son chien ou un couple de comédiens qui ont raté leur train, tous vont avoir affaire les uns aux autres, qu'ils le veuillent ou non.Naturellement, le Destin se charge allègrement d'embrouiller les fils de ces histoires multiples, au grand dam des protagonistes. Mais qui incarne ce Destin ? Le mystérieux narrateur, qui lui aussi vit dans cette gare, ou cette mouette ricanante qui ne cesse de survoler la scène ?Un roman très original et très prenant, où l'auteur démontre avec virtuosité que le simple et le banal peuvent tout aussi bien déboucher sur le dramatique que sur le merveilleux, par le jeu d'enchaînement successifs aussi logiques qu'inattendus. --Ce texte fait référence à l'édition " Ajouter à mes livres
13 La gare centrale
Thomas Compère-Morel
2 critiques 1 citation

Ajouter à mes livres
14 En Gare De Limoges-Benedictins Instantane
Fabrice Varieras
3 critiques 5 citations

"Hommage à un monument, véritable symbole de la ville de Limoges, En gare de Limoges-Bénédictins. Instantanés est le fruit du regard porté au présent par un reporter de gare, passionné par cette architecture qui a déjà traversé des décennies et qui semble appelée à franchir les siècles. La gare de Limoges-Bénédictins est photogénique, à n’en pas douter. Elle est autant un lieu de vie trépidant qu’un incroyable « geste » architectural et décoratif. Sa silhouette remarquable, inscrite au cœur du tissu urbain limougeaud, a déjà inspiré de nombreux photographes et cinéastes." Ajouter à mes livres
15 Railway bazaar
Paul Theroux
2 critiques 2 citations

Suggestion de kickou...ce 12 janvier 2017 Ajouter à mes livres
16 Un train de glace et de feu - La mano negra en Colombie
Ramón Chao
16 citations

" "Colombie, 15 novembre - 31 décembre 1993. Dans un train fait de bric et de broc, une centaine de saltimbanques français et colombiens se proposent de réhabiliter les trains de passagers, pratiquement inexistants dans ce pays..." Ajouter à mes livres
17 La poésie du rail : Petite apologie du voyage en train
Baptiste Roux
3 critiques 23 citations

"La collection "Petite philosophie du voyage" invite Baptiste Roux, professeur agrégé de lettres, à partager son attrait pour la singulière poésie du voyage en train. Lorsque le paysage devient durée et les passagers des compagnons de route, lorsque la vitre renvoie, sur le monde qui défile au rythme vibrant de la machine, sa propre image face à l'ailleurs." Ajouter à mes livres
18 Histoire des voyages en train
Wolfgang Schivelbusch
"Par Javier Caletrío (Sociologue)12 Novembre 2013 Ce grand classique des études sur les transports analyse l?avènement du chemin de fer, devenu symbole de la vie industrielle en Europe, et éclaire l?évolution parallèle de l?aspect technologique et du contexte culturel, économique et spatial dans lequel il a été inventé et développé." Ajouter à mes livres
19 Le roman de l'Orient-Express
Vladimir Fédorovski
7 critiques 12 citations

"Plus qu'un train de rêve, l'Orient-Express est le symbole d'une Europe qui s'est faite avant l'heure, de Paris à Istanbul, en passant par Venise et Prague. Au cours du XXe siècle, il fut le théâtre d'événements politiques décisifs. Ainsi, dans la voiture n° 2419 aménagée en bureau pour le maréchal Foch, fut signé à Rethondes l'armistice du 11 novembre 1918. Plus de vingt ans après, la France capitulait face à Hitler, dans le même wagon. Des amants célèbres, des espions furent aussi des familiers de ce train, propice aux intrigues et aux aventures. A travers l'évocation de personnages emblématiques - Diaghilev, Mata-Hari, Lawrence d'Arabie, Marlene Dietrich -, c'est toute la magie de l'Orient-Express que fait revivre l'auteur. Ce livre s'inscrit dans le droit-fil du triptyque de Vladimir Fédorovski : Le Roman de Saint-Pétersbourg, Le Roman du Kremlin et Le Roman de la Russie insolite." Ajouter à mes livres
20 La Chine à petite vapeur
Paul Theroux
5 critiques 5 citations

"La Chine à petite vapeur, c'est la Chine de 1986, celle de Deng Xiaoping, premier successeur de Mao, avec ses étudiants pétillants de Coca-Cola, ses chirurgiens experts en rafistolage, ses taxis amateurs de Beethoven et ses moines tibétains. Du désert de Gobi aux glaces de la frontière sibérienne, des côtes méditerranéennes au Tibet, Paul Theroux la sillonne en train. En wagon de nuit pour Pékin, en rapide pour Canton, en express pour Shanghaï, en omnibus pour Langxiang. Les paysages défilent, stupéfiants. " C'est moins un pays qu'un univers entier. " Theroux hante les villes et se fond dans les paysages. Ses questions réveillent toujours, son ?il ne dort jamais. Il mêle le reportage à l'histoire, le spleen à la jubilation. A la fin de son périple, l'écrivain globe-trotter prie : " Faites que je revienne un jour. " Nous y partons..." Ajouter à mes livres
21 Patagonie Express
Paul Theroux
1 critique 3 citations

"Hiver 1978. L'Américain Paul Theroux cherche le soleil. " Il m'apparut qu'un chemin se déroulait sans interruption de ma maison de Medford au grand plateau de Patagonie, au sud de l'Argentine. " C'est le début d'une odyssée ferroviaire. Plus souvent en tortillard qu'en wagon-lit, mais toujours dans le compartiment littérature. Theroux va traverser le Mexique, le Guatemala, le Salvador, le Costa Rica, Panama, la Colombie, l'Equateur, avant d'entrer en Patagonie, contrée " préhistorique ". Chaque page ouvre sur un mystère, une couleur, un paysage, une rencontre - telle celle avec Borges en Argentine. Theroux a inventé une forme aventureuse. Avec lui, le monde saute aux yeux, pour reprendre sa place, où ou ne l'avait jamais vu." Ajouter à mes livres
22 Voyage excentrique et ferroviaire autour du Royaume-Uni
Paul Theroux
3 critiques

"Des ports croupissants, des mines abandonnées, des usines sinistrées, l'odeur du poisson à Weymouth, la lumière galloise, le courage des femmes de l'Ulster... Theroux a traversé cinq cents cités et villages dans ce {Voyage} (1986) défini par Kenneth White comme une analyse spectrale de Angleterre". C'est drôle, et sans complaisance: "L'âme d'un pays tend à suinter vers ses régions côtières." Ajouter à mes livres
23 Trains de l'extrême
Clive Lamming
"Ce sont les trains les plus lourds du monde, tel celui de Mauritanie qui est aussi le plus long, ou les plus chers comme le Transsibérien dont la facture a fait vaciller la fortune des tsars, ou encore les plus luxueux, à l'image du Train Bleu déversant sur la Côte d'Azur rois, princes et grands de ce monde, banquiers et milliardaires. Ce sont aussi les trains les plus démunis comme ceux du Tiers Monde, ou grimpant à des altitudes record tels ceux des Andes, de l'Himalaya ou du Tibet, à moins qu'ils n'aillent se perdre dans les plaines sans fin de Russie ou de Mongolie, qu'ils ne roulent dans les fournaises d'Afrique ou sous les froids glaciaux de l'Alaska. Des trains qui circulent également pendant des jours et des nuits, toutes sirènes hurlantes, dans l'Ouest américain, ou qui murmurent discrètement dans les hauts pâturages alpestres de l'Oberland suisse. Bref, tous ces trains de l'extrême, nous fascinent, emportant dans leur roulement sonore et incertain nos rêves d'enfant. Nous les avons aimés en lisant Jules verne, en les découvrant au cinéma dans l'obscurité des petites salles de quartier, ou lors des premiers voyages internationaux des années 1960 lorsque le coût des transports le permettait encore. Puis, plus tard, nous les avons parfois retrouvés... Parfois, mais pas toujours, car ils disparaissent dans un Tiers Monde qui se démunit de plus en plus du nécessaire, comme ils disparaissent des pays " riches " qui sacrifient le meilleur d'eux-mêmes et de leurs trains sur l'autel du tout béton, du tout pétrole et du tout rentable. Mais, comme les héros des grandes tragédies wagnériennes, ils ne meurent jamais vraiment. Et si leur mort est annoncée, ils réapparaissent toujours, sortant des fumées obscures encore crachées par, des locomotives brûlantes et huileuses qui vacillent mais avancent, roulant avec une étrange assurance sur des voies tracées au bord de précipices insondables - des précipices toutefois moins profonds et moins dangereux que ceux créés par les oublis des grands décideurs économistes de notre temps. Cet ouvrage est une riposte à ces oublis, désireux de faire revivre ces trains que les bilans comptables essaient de gommer. C'est aussi une puissante incitation au voyage par l'esprit et dans la réalité ferroviaire de notre temps, toujours aussi forte et présente." Ajouter à mes livres
24 Attention au départ !
Gérard de Cortanze
1 critique 3 citations

"Sept écrivains en partance... Ils empruntent le thème des transports en commun pour imaginer de courtes histoires saisissantes. De la rencontre amoureuse sur un quai de gare au voyage fantasmé en train avec son amante, en passant par des trajets mystérieux en métro et inquiétants en car, les sept nouvelles ici rassemblées rappellent que l'inattendu peut surgir au coin de la route, au bout du quai.Une soixantaine de brèves complètent le recueil, ce sont autant de clins d'oeil et de touches d'humour." Ajouter à mes livres
25 Tangente vers l'est
Maylis de Kerangal
74 critiques 57 citations

Proposition de Lolokili... Ajouter à mes livres
26 La bataille du rail : Cheminots en grève, écrivains solidaires
Patrick Bard
3 critiques 8 citations

Ajout le 25 juin 2018 "Nous avons tous un rapport particulier avec le train, des souvenirs d'échappées belles, de rencontres cocasses, de paysages qui défilent, de baisers échangés sur un quai de gare, de voyages qui ont changé une vie. C'est le cas d'une trentaine de plumes de la littérature française, qui souhaitent intervenir, au moyen de la fiction, en soutien à la grève engagée par les cheminots. Car la lutte des cheminots n'est pas une lutte corporatiste, elle cristallise au contraire l'idéal de solidarité, concrétisé par des services publics, de tout un peuple. Les droits d'auteur seront reversés aux caisses de grève." Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          448