AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Sur la piste du yeti

Liste créée par Alzie - 19 livres. Thèmes et genres : tibet , voyages , yeti , bande dessinée , singes , Gorilles , zoologie , essai , documentaire , ethnologie , Everest , himalaya

"Abominable homme des neiges", vraiment ? Lisons ce qu'en dit le tintinologue Michel Serres : "Tintin au Tibet dit le plus limpidement du monde la morale la plus forte et la plus profonde qui ait jamais été dite sous le ciel et pour les hommes : que l'abominable est bon et qu'il se conduit comme aucun civilisé ne le ferait, avec douceur et charité." ("Hergé mon ami", ed. Moulinsart/Le Pommier, 2016, p. 116) Liste consacrée au yéti ou au migou popularisé par Tintin ; aux grands singes aussi, et à quelques expéditions et voyages sur le Toit du monde.


1 Yéti : du mythe à la réalité
Reinhold Messner
1 critique

Reinhold Messner nous livre ici le fruit de ses recherches : une enquête passionnante et une aventure dépaysante menées par un homme d'exception.C'est un soir de juillet 1986, au crépuscule, dans une vallée perdue de l'Himalaya, que Reinhold Messner croise pour la première fois une créature effrayante qui lui rappelle les récits colportés par les Sherpas sur le yeti. Cette furtive rencontre marque le début d'une aventure qui durera plus de dix années au cours desquelles Reinhold Messner, aimanté par le mythe qui entoure la mystérieuse créature, traquera celle-ci dans tout l'Himalaya. Du Népal au Bhoutan, du Ladakh au Baltistan, du Tibet oriental au nord de l'Inde, Reinhold Messner sillonne les régions les plus reculées, visite les monastères les plus retirés et mène auprès des peuplades montagnardes une véritable enquête policière et scientifique pour tenter de démêler le mythe de la réalité. Le yeti, cet abominable homme des neiges popularisé par Tintin en Occident est-il un immense singe, une sorte de King-Kong tibétain, un hominien encore inconnu de la classification zoologique ou encore un ours Ajouter à mes livres
2 A la Poursuite du Yeti
Jean-Paul Debenat
Dans cet ouvrage, Jean-Paul Debenat s?appuie sur les travaux de chercheurs issus d?horizons divers. Citons entre autres Reinhold Messner, un explorateur-alpiniste célèbre ; Odette Tchernine, poète et écrivain qui s?est penchée sur le cas de l?Homme Sauvage dès 1970 ; Zhou Guoxing, directeur adjoint du Muséum d?Histoire Naturelle de Beijing, qui étudie le phénomène depuis presque quarante ans? Encouragé par le Dr. Bernard Heuvelmans, fondateur de la Cryptozoologie, et fasciné par l?érudition de cet esprit universel, Jean-Paul Debenat propose sa propre vision des Hommes Sauvages d?Asie, Yéti du Népal/Tibet, Almasty du Caucase ou Yeren de Chine. TABLE DES MATIÈRES : Le Yéti : années 50 - Expéditions au Népal - Les livres des petits êtres - Le Yéti et l?ethnomédecine - Les temps intercalaires et les coupures du Temps - Dasaï, Dasain ou Dashain - Sur les traces d?un mythe - La fête de Dumje - L?hirsute - Le Yéti selon Messner - Une simple rencontre - Découvertes - La ténacité de Messner - Aparté - D?abord, la Sibérie - Ensuite, le Kazakhstan - Enfin, la Mongolie - Les Diogènes himalayens - Un regard en arrière - L?énigme des crinières tressées - Mythe et réalité - Les conclusions de Marie-Jeanne Koffmann - L?expédition Almasty 1992 - L?enquête de Grover Krantz - La Chine d?aujourd?hui et l?Homme Sauvage... Ajouter à mes livres
3 La mémoire du Yéti
Véra Frossard
Ce livre est l'histoire d'une rencontre avec un mythe. Il s'attache à conserver la mémoire des histoires et légendes racontées par les habitants de l'Himalaya sur le yéti. Il y avait une urgence à garder ces témoignages avant qu'ils ne tombent dans l'oubli, car la tradition en pays sherpa est orale et l'animal a disparu depuis une trentaine d'années. Ajouter à mes livres
4 Les aventures de Tintin, tome 20 : Tintin au Tibet
Hergé
93 critiques 58 citations

En vacances dans les Alpes, Tintin reçoit une lettre de Tchang dans laquelle il lui annonce sa prochaine visite. Le lendemain, le journal annonce l'écrasement de l'avion dans lequel il prenait place, dans l'Himalaya. Suite à cette annonce, Tintin fait un rêve où il voit Tchang vivant, l'appelant au secours. Il décide de partir à sa recherche, accompagné d'Haddock. C'est ainsi qu'ils retrouvent l'épave, mais point de traces de Tchang. Tintin trouve alors une grotte où il a gravé son nom, ce qui prouve qu'il est vivant. Après avoir été accueillis dans une lamasserie et reçu la vision d'un moine, ils se rendent à l'endroit indiqué et retrouvent Tchang, qui avait été recueilli par le yéti. Publié en 1960, Tintin au Tibet est sans aucun doute l'album le plus personnel d'Hergé, et aussi celui où Tintin est le plus humain. Il faut dire qu'à l'époque, Hergé venait de divorcer et traversait une profonde crise de conscience. En particulier, tous les rêves qu'il faisait étaient en blanc. Cette période de questionnement a donc profondément marqué l'album. Ajouter à mes livres
5 Hergé mon ami
Michel Serres
3 critiques 7 citations

« Sous la forme d?une humble monnaie, ce livre veut rendre à Hergé une partie des trésors qu?il m?a donnés : enchantement de l?enfance, rêves de jeunesse, méditations pendant l?âge mur et cette belle amitié dont je crois que, comme son ?uvre, elle n?aura pas de fin. » Ces études et portraits, parus en 2000, reviennent augmentés de nouveaux textes et de photos émouvantes ! La mise en pages a été entièrement repensée. Voici comment Michel Serres évoque les textes qui manquaient : « Il me parut qu?il en manquait au moins deux, l?un, facile à écrire, sur l?histoire générale de l??uvre et des contemporains ethnologues, dont l?évolution, parallèle à celle de Georges Remy, le disculpe vite de certaines critiques perfides ; l?autre, difficile, impossible même à rédiger, sur l?amitié, la nôtre en particulier. Comme tels étaient le titre du livre et la réalité, je ne pouvais pas ne pas la confesser. Je m?y essayai, le lecteur trouvera sa véracité voilée par une émotion retenue. » MS Ajouter à mes livres
6 Album Expo : Au Tibet avec Tintin
Collectif
Catalogue pour tintinophile averti. Ajouter à mes livres
7 Histoire vraie de l'homme qui cherchait le yéti
Gabi Martinez
3 critiques

A la fin des années 1980, Jordi Magraner, zoologue franco-espagnol, monte une expédition. Toute scientifique qu'elle soit, elle paraît incroyable : Magraner part à la recherche du « barmanou », aussi appelé yéti dans d'autres régions du monde, au coeur des montagnes d'Afghanistan. Gabi Martinez a enquêté sur cet explorateur hors du commun et nous livre le récit palpitant et hautement romanesque de cette histoire vraie. Pendant des années, Jordi Magraner arpente les montagnes du nord du Pakistan et d'Afghanistan. Il est convaincu que la théorie de l'évolution de Darwin n'explique pas pourquoi l'être humain parle et a une conscience. Il se dit qu'il existe bien un chaînon manquant, qu'il pourrait s'agir du barmanou. Il est un fervent apôtre de la cryptozoologie, ce courant qui étudie les animaux dont l'existence est sujette à caution. En partant à sa recherche, il découvre la fascinante communauté kalash, ces hommes blonds aux yeux bleus, de tradition païenne. Il devient l'un des leurs. En lutte constante avec les institutions françaises et pakistanaises, il travaille pour le Musée d'Histoire Naturelle de Paris, rencontre Massoud, dirige l'Alliance Française de Peshawar? Mais quand les États-Unis envahissent l'Afghanistan, l'atmosphère devient irrespirable. Il est accusé de pédophilie et d'espionnage. Assassiné en 2004 au Pakistan, le crime n'a pas été élucidé et son corps n'a pas été rapatrié. Jordi Magraner est un personnage issu d'un autre monde, pareil à ces écrivains explorateurs du XIXe siècle. Un personnage anachronique, résolument romanesque, qui rappelle par moments le Limonov d'Emmanuel Carrère. Ajouter à mes livres
8 Le Yeti et autres bipèdes poilus
Patrick Leroy
1 citation

Après le succès des deux tomes consacrés au Dahu, Patrick Leroy, dans une nouvelle étude, se penche (mais pas trop); sur le Yeti et ses cousins comme l'Almasty, 1e Migö, le Bigfoot, le Bar-manu, le Yowie et bien d'autres. Le problème n'est pas de savoir si ce bipède à poils existe ou non, mais de déterminer s'il appartient au genre pongidé ou hominidé. En clair, est-ce un singe ou un type comme vous et moi ? De l'évolution de l'homme à la présence du Yéti au c?ur de notre société, l'auteur tente de répondre à cette pertinente et angoissante question. Ajouter à mes livres
9 Chroniques cryptozoologiques t2 sur les traces du yeti (1996)
Richard D. Nolane
1 critique

Après "Monstres des lacs et des océans", Richard D. Nolane poursuit son enquête passionnée dans les domaines ignorés par la science officielle. Depuis un demi-siècle en effet, d'innombrables témoignages et des indices concrets font état de l'existence de grandes créatures à l'apparence simiesque dans plusieurs contrées reculées du monde. La plus célèbre est le Yéti, qui hante les hauteurs de l'Himalaya. Mais "l'Abominable Homme-des-neiges" ne doit pas éclipser ses cousins de Chine, du Caucase et d'Amérique du Nord. Et parmi eux se trouvent peut-être les ultimes descendants des Néandertaliens supposés disparus depuis plus de 30000 ans. Si la poursuite des hominoïdes reliques reste une des préoccupations essentielles de la cryptozoologie, elle s'emploie aussi à déterminer si d'autres grands animaux préhistoriques n'auraient pas survécu jusqu'à une époque récente ou même jusqu'à nos jours. La découverte de l'okapi et du coelacanthe a montré que ceci n'a rien d'invraisemblable, bien au contraire, et que l'on doit se poser la question : Combien d'espèces vivantes, aujourd'hui encore niées, sortiront-elles bientôt de leur clandestinité ? Ajouter à mes livres
10 Sauvages et velus
Jean Roche
Ajouter à mes livres
11 Tchang et le yeti
Sandrine Willems
Mais lorsque le Yéti se retourna vers moi, les larmes avaient lavé ses yeux de toute férocité. Il dut penser que je ressemblais un peu à ses petits. Il s'agenouilla près de moi, et au lieu de m'étrangler, se mit à m'épouiller. Or cette première marque de tendresse, des mères envers leurs bébés, est celle aussi qui en fait de vrais singes. Et tandis qu'il farfouillait dans mes cheveux - sans y trouver grand-chose, car il faisait trop froid pour les poux - il approcha sa bouche, qui n'avait rien d'une gueule, de mon oreille. Et il la lécha, doucement, et moi je comprenais, peu à peu, que ce n'était pas pour y goûter : le Yéti me donnait son premier baiser. Ajouter à mes livres
12 Gorilles - Portraits intimes
Florence Perroux
1 critique 1 citation

« Croiser le regard d un grand singe est une expérience singulière qui laisse rarement indifférent. Pour peu qu on s y attarde, une drôle de sensation vous envahit : ce regard induirait-il plus que ce qu il veut bien laisser paraître ? Quelles pensées insondables peuvent donc cacher ces faciès étonnamment humains ? » Côtoyant et photographiant les anthropoïdes depuis plusieurs années, Sébastien Meys et Florence Perroux ont eu envie de nous faire découvrir ou redécouvrir le plus impressionnant mais aussi le plus sensible de nos cousins simiesques : le gorille. Chacun de ces doux géants possède un tempérament et une histoire propres. Abordés ici comme autant d individus particuliers, ils nous dévoilent aussi les particularités de leur espèce. Menaçant. Dangereux. Agressif. Ces qualificatifs violents, communément associés aux gorilles, révèlent une profonde méconnaissance de ces primates imposants mais si réservés. Altruisme, empathie, rire, utilisation d outils : voilà qui leur convient mieux ! Entre Homo et Gorilla il n y a pas de différence de nature, tout juste de forme et de complexité. Ajouter à mes livres
13 Les grands singes : L'humanité au fond des yeux
Pascal Picq
1 critique 1 citation

Gorilles, chimpanzés, orangs-outans, bonobos : les grands singes photographiés ici ont tous un visage, témoignage visuel de leur identité personnelle, face-à-face qui se révèle dans leur proximité avec nous, les hommes. Ces portraits éveillent une réflexion portée par des spécialistes de l?évolution à la fois anthropologues, philosophes et épistémologues ; un autre regard qui évite le piège d?un anthropomorphisme mièvre et invite à repenser l?émergence de l?individu et de la personne dans la nature. Pascal Picq est paléoanthropologue au Collège de France. Il a notamment publié Au commencement était l?homme et Les Tigres. Dominique Lestel enseigne l?éthologie cognitive à l?École normale supérieure. Il est entre autres l?auteur de L?Animal singulier. Ajouter à mes livres
14 Le voyage en Asie centrale et au Tibet
Michel Jan
1 critique 1 citation

Samarkand, Boukhara, Khiva... Kachgar, Dunhuang, Lhassa... Route de la soie, monts Célestes, désert du Gobi, passes de l'Himalaya... Cités fabuleuses et espaces grandioses du coeur de l'Asie sont "d'un autre monde", celui que traversèrent et où vécurent en nomades des voyageurs venus d'Occident. A travers l'histoire, ils eurent en commun la volonté de découvrir les secrets de l'Asie centrale ou du Tibet, malgré les formidables obstacles que leur opposèrent la nature et les hommes. Nos intrépides voyageurs, témoins ou acteurs de ces siècles passés, rapportent par leurs écrits (dont beaucoup étaient tombés dans l'oubli et d'autres étaient restés inédits) la dimension humaine d'un monde demeuré longtemps inaccessible. Ajouter à mes livres
15 Un horizon infini : Explorateurs et voyageurs français au Tibet 1846-1912
Samuel Thévoz
Peu reconnus par la critique postcoloniale, souvent assimilés sans nuances aux enjeux géopolitiques du Grand Jeu en Asie centrale à la même période, les récits des explorateurs français du Tibet manifestent pourtant des traits culturels spécifiques dont on se propose ici de mener l?archéologie. Missionnaires, aventuriers, nobles bannis, scientifiques républicains, diplomates, officiers coloniaux, intellectuels et orientalistes éclairés indiquent tous que la culture de l?exploration dont, de 1846 à 1912, ils sont les représentants se conçoit intrinsèquement comme une culture paysagère. Aussi révèlent-ils une évolution originale des savoirs sur le Tibet et des représentations du paysage tibétain qui se découvre progressivement à eux. La description du paysage participe ainsi globalement d?une histoire des sensibilités et d?une histoire des sciences, ce que l?on peut appeler une géosensibilité. Mais la description scientifique du paysage, liée à la pratique du voyage et à une confrontation à l?ailleurs, ne doit pas masquer le primat expérientiel qui lui donne sens. C?est ainsi que le paysage, en tant qu?expérience vécue, en vient à jouer le rôle d?une médiation interculturelle invitant à un renouvellement des questionnaires des explorateurs. Par ailleurs, la description scientifique participe tout autant de différents orientalismes, de différentes perceptions d?un Tibet associé par les voyageurs à un « paysage sacré ». La diversité dont ceux-ci témoignent, mais aussi les croisements de représentations issues d?autres cultures de l?exploration du Tibet ? la tradition anglo-saxonne en premier lieu ?, nous plongent aux origines de l?« image du Tibet » qui, au loin de la rencontre vivante des explorateurs ? la Première Guerre, la Convention de Simla et l?avènement du Guomindang marquent le terme de la culture française de l?exploration du Tibet ?, se cristallisera et s?unifiera dans l?imaginaire occidental du XXe siècle. Ajouter à mes livres
16 Les Portugais au Tibet : Les premières relations jésuites, 1624-1635
Hugues Didier
1 critique

Ce livre rassemble sept récits des premiers Européens à pénétrer au Tibet. Il s?agit de pères jésuites portugais qui, persuadés de retrouver les «chrétiens perdus» du mythique Cathay, avaient entrepris d?atteindre le Toit du Monde. António de Andrade et ses compagnons parvinrent au prix d?efforts inouïs à atteindre les royaumes du Tibet central et occidental. Malgré un accueil favorable des souverains locaux, un dialogue difficile s?engage avec les lamas, en langue persane, par le truchement de marchands musulmans hostiles... Les malentendus se multiplient et la mission est finalement un échec. Ces textes, de grande qualité littéraire, sont aussi des récits de voyage fascinants, par la description détaillée des royaumes de l?Inde du Nord, et surtout des montagnes de l?Himalaya que ces religieux franchirent en sandales, soumis au mal des montagnes et aveuglés par la lumière des neiges et celle de leur foi... Ajouter à mes livres
17 Sur le toit du monde. Hors-la-loi et aventuriers au Tibet
Peter Hopkirk
1 critique 1 citation

Voici une passionnante histoire de la découverte du Tibet, depuis le milieu du XIXe siècle jusqu'à l'arrivée des Gardes rouges, l'histoire de ces hommes et de ces femmes qui se lancèrent à l'assaut de Lhassa la mystérieuse pour s'en disputer les secrets, les trésors et la gloire. Ajouter à mes livres
18 Souvenirs d'un voyage à travers la Tartarie et le Tibet (suivis de "L'Empire chinois")
Évariste Régis Huc
3 critiques 2 citations

Le soleil était sur le point de se coucher, quand nous achevâmes de descendre les nombreuses spirales de la montagne. Nous débouchâmes dans une large vallée, et nous aperçûmes à notre droite Lhassa, cette célèbre métropole du monde bouddhique. Cette multitude d'arbres séculaires, qui entourent la ville comme d'une ceinture de feuillage ; ces grandes maisons blanches, terminées en plate-forme et surmontées de tourelles ; ces temples nombreux aux toitures dorées, ce Bouddha-La, au-dessus duquel s'élève le palais du Talé-Lama..., tout donne à Lhassa un aspect majestueux et imposant. A l'entrée de la ville, les Mongols que nous avions connus en route, et qui nous avaient précédés de quelques jours, vinrent nous recevoir et nous inviter à mettre pied à terre dans un logement qu'ils nous avaient préparé. Nous étions au 29 janvier 1846 ; il y avait dix-huit mois que nous étions partis de la Vallée-dés-Eaux-Noires. Quatre-vingt-cinq ans avant Alexandra David-Néel, deux missionnaires français, parviennent, après un long périple à travers la steppe mongole, à atteindre Lhassa, la capitale Tibétaine. Grand classique du XIXe siècle, le récit des pérégrinations des pères Huc et Gabet nous entraîne avec verve, bonhomie et humour, à la redécouverte de trois mondes à jamais disparus, une Mongolie sauvage, une Chine impériale, un Tibet interdit. Ajouter à mes livres
19 Les soldats de l'Everest
Wade Davis
1 critique 5 citations

Le 6 juin 1924, 7 000 m d'altitude : deux hommes quittent leur camp perché sur une vire de glace. Objectif : le sommet de l'Everest, encore jamais gravi. On ne les reverra pas vivants. Avec George Mallory, âgé de 37 ans, le monde perd le meilleur alpiniste britannique de sa génération. Qui sont ces hommes partis, quelques années après la Première Guerre mondiale, au coeur d'un Himalaya inconnu des cartes ? C'est ce que nous raconte Wade Davis, qui nous emmène de l'Angleterre aux Indes, des tranchées de 14-18 aux confins encore inexplorés du Tibet, des sables ensanglantés d'Irak et de Gallipoli aux sommets immaculés de l'Himalaya. Intrigues diplomatiques entre la Grande-Bretagne et la Russie tsariste et bolchévique, négociations secrètes entre le Raj indien et le Dalaï-lama : l'aventure de l'Everest ne fut pas qu'un haut fait de l'alpinisme ; après une victoire militaire qui laissait les vainqueurs aussi exsangues que les vaincus, elle représenta, pour les rares soldats revenus vivants mais à jamais meurtris, et pour un pays qui avait perdu toute foi en lui-même, un puissant symbole d'espoir et de rédemption nationale. Grâce à Wade Davis, nous découvrons ces hommes remarquables qui ont mené cette aventure à bien, anciens soldats pour la plupart, géographes, médecins, explorateurs, naturalistes et alpinistes. Ils ont parcouru à pied, à dos de mule et de cheval des milliers de kilomètres dans un territoire jamais exploré, affrontant les chaleurs de l?Inde et les rigueurs glacées du Tibet, l'oeil fixé sur un nouveau Graal : le sommet de l'Everest. Wade Davis a reçu de nombreuses distinctions comme la Golden Medal of the Royal Canadian Geographical Society (2009), la Lowell Thomas Medal (2002), la Explorers Medal (2011) ou encore la David Fairchild Medal for Plant Exploration (2012). En 2012, ce livre a remporté le prix Samuel Johnson, la plus haute distinction britannique pour un ouvrage de non-fiction. Il a été traduit en Chine, au Japon, en Hollande et en Espagne. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          150

Ils ont apprécié cette liste