AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Les romans sélectionnés pour le Renaudot 2017

Liste créée par Bibalice - 17 livres. Thèmes et genres : prix littéraires

Voici une première liste de romans sélectionnés par les jurés du Renaudot 2017.


1 Le fou du roi
Mahi Binebine
7 critiques 12 citations

Je suis né dans une famille shakespearienne. Entre un père courtisan du roi pendant quarante ans et un frère banni dans une geôle du sud. Il faut imaginer un palais royal effrayant et fascinant, où le favori peut être châtié pour rien, où les jalousies s?attisent quand la nuit tombe. Un conteur d?histoires sait que le pouvoir est d?un côté de la porte, et la liberté de l?autre. Car, pour rester au service de Sa Majesté, mon père a renoncé à sa femme et ses enfants. Il a abandonné mon frère à ses fantômes. Son fils, mon frère, dont l?absence a hanté vingt ans ma famille. Quelles sont les raisons du « fou » et celles du père ? Destin terriblement solitaire, esclavage consenti? Tout est-il dérisoire en ce bas monde ? Mon père avait un étrange goût de la vie. Cela fait des années que je cherche à le raconter. Cette histoire, je vous la soumets, elle a la fantaisie du conte lointain et la gravité d?un drame humain. Ajouter à mes livres
2 Mes pas vont ailleurs
Jean-Luc Coatalem
12 critiques 26 citations

Mai 1919. Victor Segalen est retrouvé mort, couché dans un petit bois, au c?ur du Finistère. Partant du mystère qui entoure la mort de Segalen, suicide ? accident ?, Jean-Luc Coatalem suit les empreintes de l?écrivain-voyageur, breton, comme lui, Brestois, aussi. Militaire, marin et poète, auteur d?une ?uvre labyrinthique que, de son vivant, personne n?aura soupçonnée. En 1903, Segalen pélerine sur les traces de Gauguin, aux îles Marquises. En 1905, à Djibouti, sur celles de Rimbaud. En 1909, il traverse la Chine, en jonque, en train et à cheval, et il recommencera. En 1910, il se risque dans le dédale de la Cité interdite de Pékin, derrière un séduisant jeune homme, espion et amant de l?impératrice. Puis il réside seul à Hanoi, rêve au Tibet, et achète son opium. Il meurt à quarante et un ans, dans la forêt légendaire du Huelgoat, un Shakespeare à la main, la jambe entaillée, au-dessus d?un Gouffre, loin de son épouse et de cette autre femme qu?il aime. Revisitant l??uvre de Segalen, les lettres à ses deux amours, ses nombreux voyages, Coatalem fait apparaître les résonances, nombreuses, la complicité littéraire et l?écrivain compagnon, composant par ces prismes mêlés, le roman de sa vie, au plus près d?un Segalen vivant et vibrant. Ajouter à mes livres
3 Un certain M. Piekielny
François-Henri Désérable
128 critiques 127 citations

«"Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny..." Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à "une souris triste", Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s?en est toujours acquitté : "Des estrades de l?ONU à l?Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l?Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n?ai jamais manqué de mentionner l?existence du petit homme", raconte-t-il dans La promesse de l?aube, son autobiographie romancée. Un jour de mai, des hasards m?ont jeté devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka. J?ai décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d?un certain M. Piekielny.» Ajouter à mes livres
4 Le déjeuner des barricades
Pauline Dreyfus
36 critiques 38 citations

Quel peut bien être le point commun entre une révolution et un palace ? Entre mai 68 et un immeuble de 1838 ? Le point commun est que, en mai 68, le personnel de l'hôtel Meurice, en grève, occupe les locaux. Et ce 22 mai de l'an révolutionnaire où ce roman se passe est le jour où, à déjeuner, doit avoir lieu la remise d'un prix littéraire, le fameux prix Nimier, à un jeune auteur encore inconnu, Patrick Modiano. Et voici, dans le huis clos des pièces lambrissées et des salons dorés, une comédie mordante que n'aurait pas reniée Nancy Mitford.Sous la houlette altière et légèrement alcoolisée de la milliardaire Florence Gould, qui finance le prix, nous nous faufilons parmi les membres du jury, Paul Morand, Jacques Chardonne, Bernard Frank et tant d'autres. Le lauréat arrivera-t-il auréolé de la fumée des bombes ? Les cocktails seront-ils Molotov ? Dans cette satire trépidante des vanités bien parisiennes du temps où la littérature comptait plus que tout, passent aussi des personnages émouvants, comme ce vieux notaire de province rongé par un cancer, qui promène son ombre mélancolique entre le tintement des verres de champagne et les réclamations de « rendre le pouvoir à la base ». Pauline Dreyfus nous entraîne au galop dans une folle journée où le tragique se mêle à la frivolité. Ajouter à mes livres
5 La disparition de Josef Mengele
Olivier Guez
303 critiques 190 citations

1949 : ancien médecin SS à Auschwitz, coupable d'expérimentations atroces sur les déportés, Josef Mengele s'enfuit en Argentine. 1979 : après trente ans de traque, il meurt mystérieusement au Brésil. Caché derrière divers pseudonymes, protégé par ses réseaux et par l'argent de sa famille, soutenu à Buenos Aires par une communauté qui rêve du Quatrième Reich, Mengele croit d'abord pouvoir s'inventer une nouvelle vie... En Allemagne, l'heure est à la reconstruction, l'Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier. Mais la traque reprend, menée par le Mossad puis par le chasseur de nazis Simon Wiesenthal. Avec l'aide de sympathisants, Mengele trouve un temps refuge au Brésil, auprès d'un couple de Hongrois, dans une ferme reculée. Son errance ne connaîtra plus de répit. De planque en planque, entouré d'une meute de chiens, perché sur le mirador qu'il a fait construire pour guetter les dangers qui le menacent, isolé, déguisé, dévoré d'angoisse, Mengele finira noyé sur une plage brésilienne. Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet international trente ans durant ? De quelles complicités en Allemagne de l'Ouest et en Amérique du Sud a-t-il bénéficié ? L'histoire est inouïe, elle est dérangeante. La barbarie nazie y croise la modernité des années 1960 et 1970, et nos ambiguïtés occidentales : que faire des hommes qui ont commis le mal ? La disparition de Josef Mengele est une plongée au coeur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d'opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l'argent et l'ambition. Voici l'odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre. Ajouter à mes livres
6 Innocence
Eva Ionesco
15 critiques 12 citations

Elle s'appelle Eva, elle est adorable avec ses boucles blondes et ses bras potelés. Une enfant des années 70. Ses parents se séparent très vite. Dès lors, sa mère l'enferme dans un quotidien pervers et éloigne le père par tous les moyens en le traitant de « nazi ». Photographe, elle prend Eva comme modèle érotique dès l?âge de quatre ans, l'oblige à des postures toujours plus suggestives, vend son image à la presse magazine. Emportée dans un monde de fêtes, de déguisements et d?expériences limite, entre féerie et cauchemar, la petite fille ne cesse d?espérer et de réclamer l?absent qui seul pourrait la sauver de son calvaire. Mais sa mère, elle-même fruit d?un inceste, maintient l?enfant-objet sous emprise et attendra deux ans avant de lui annoncer la disparition de son père. Enfin, à l?adolescence, le scandale explose. Comment survivre parmi les mensonges, aux prises avec une telle mère, dans une société qui tolère le pire ? Une seule voie, pour Eva devenue adulte mais restée une petite fille en manque d?amour : mener l?enquête sur son père, tenter de reconstruire ce qui a été détruit. Une expérience vertigineuse. Ajouter à mes livres
7 La serpe
Philippe Jaenada
187 critiques 79 citations

Un matin d?octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n?est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l?unique héritier des victimes. Deux jours plus tôt, il a emprunté l?arme du crime aux voisins. Pourtant, au terme d?un procès retentissant (et trouble par certains aspects), il est acquitté et l?enquête abandonnée. Alors que l?opinion publique reste convaincue de sa culpabilité, Henri s?exile au Venezuela. Il rentre en France en 1950 avec le manuscrit du Salaire de la peur, écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud. Jamais le mystère du triple assassinat du château d?Escoire ne sera élucidé, laissant planer autour d?Henri Girard, jusqu?à la fin de sa vie (qui fut complexe, bouillonnante, exemplaire à bien des égards), un halo noir et sulfureux. Jamais, jusqu?à ce qu?un écrivain têtu et minutieux s?en mêle? Un fait divers aussi diabolique, un personnage aussi ambigu qu?Henri Girard ne pouvaient laisser Philippe Jaenada indifférent. Enfilant le costume de l?inspecteur amateur (complètement loufoque, mais plus sagace qu?il n?y paraît), il s?est plongé dans les archives, a reconstitué l?enquête et déniché les indices les plus ténus pour nous livrer ce récit haletant dont l?issue pourrait bien résoudre une énigme vieille de soixante-quinze ans.. Ajouter à mes livres
8 Le chemin des fugues
Philippe Lacoche
5 critiques 4 citations

À soixante ans, Pierre Chaunier est un journaliste à l'ancienne, incurable nostalgique du monde d'avant. Hussard rouge, il porte à la boutonnière sa nostalgie des Trente Glorieuses et son dégoût des nouvelles technologies. Récemment quitté par une jolie chanteuse, Pierre pensait s'en sortir à coups de Prozac. Peine perdue. Il s'est remis à la Pucelle, une bière pression artisanale, a découvert les vins bio. Des cuites entre copains suivent. Des conquêtes d'un soir apparaissent. Une rencontre fulgurante avec l'Orangée de Mars, envoûtante dame brune, n'en finit pas de hanter le narrateur. Mais dans les aubes blêmes de sa chère Picardie, les réveils de Pierre sont de plus en plus difficiles... Le Chemin des fugues explore l'intimité d'êtres fragilisés par notre «bel aujourd'hui», tout en poursuivant une impossible beauté, celle qui peut sauver le monde et le c?ur des hommes. Ajouter à mes livres
9 Toutes les familles heureuses
Hervé Le Tellier
15 critiques 21 citations

« Je n'ai pas été un enfant malheureux, ni privé, ni battu, ni abusé. Mais très jeune, j'ai compris que quelque chose n'allait pas, très tôt j'ai voulu partir, et d'ailleurs très tôt je suis parti. Mon père, mon beau-père sont morts, ma mère est folle. Ils ne liront pas ce livre, et je me sens le droit de l?écrire enfin. Cette étrange famille, j?espère la raconter sans colère, la décrire sans me plaindre, je voudrais même en faire rire, sans regrets. Les enfants n?ont parfois que le choix de la fuite, et doivent souvent à leur évasion, au risque de la fragilité, d?aimer plus encore la vie. » H.L.T. Ajouter à mes livres
10 Fief
David Lopez (II)
85 critiques 77 citations

Quelque part entre la banlieue et la campagne, là où leurs parents avant eux ont grandi, Jonas et ses amis tuent le temps. Ils fument, ils jouent aux cartes, ils font pousser de l?herbe dans le jardin, et quand ils sortent, c?est pour constater ce qui les éloigne des autres. Dans cet univers à cheval entre deux mondes, où tout semble voué à la répétition du même, leur fief, c?est le langage, son usage et son accès, qu?il soit porté par Lahuiss quand il interprète le Candide de Voltaire et explique aux autres comment parler aux filles pour les séduire, par Poto quand il rappe ou invective ses amis, par Ixe et ses sublimes fautes d?orthographe. Ce qui est en jeu, c?est la montée progressive d?une poésie de l?existence dans un monde sans horizon. Au fil de ce roman écrit au cordeau, une gravité se dégage, une beauté qu?on extirpe du tragique ordinaire, à travers une voix neuve, celle de l?auteur de Fief. Ajouter à mes livres
11 L'empereur à pied
Charif Majdalani
12 critiques 9 citations

Au milieu du xixe siècle, un homme apparaît avec ses fils dans les montagnes du Liban. Il s?appelle Khanjar Jbeili, mais on le surnommera vite l?Empereur à pied. Il est venu pour fonder un domaine et forger sa propre légende. Sa filiation ne tarde pas à devenir l?une des plus illustres de la région. Mais cette prospérité a un prix. L?empereur a, de son vivant, imposé une règle à tous ses descendants : un seul par génération sera autorisé à se marier et à avoir des enfants ; ses frères et s?urs, s?il en a, seront simplement appelés à l?assister dans la gestion des biens incalculables et sacrés du clan Jbeili. Serment ou malédiction ? Du début du xxe siècle à nos jours, les descendants successifs auront à choisir entre libre arbitre et respect de l?interdit. Ouverts au monde, ils voyageront du Mexique à la Chine, de la France de la Libération aux Balkans de la guerre froide, en passant par Naples, Rome et Venise, pourchassant des chimères, guettés sans cesse par l?ombre de la malédiction ancestrale. Jusqu?à ce que, revenu sur le sol natal, le dernier de la lignée des Jbeili rompe avec le passé et ses interdits, à l?aube du xxie siècle. Mais à quel prix ? Ajouter à mes livres
12 Le songe du photographe
Patricia Reznikov
10 critiques 17 citations

En 1977, Joseph a quinze ans et tente de fuir une famille où règnent le silence et l?incompréhension. Accueilli dans la maison de l?Impasse des artistes, près du Parc Montsouris à Paris, il trouve sa place dans une tribu d?originaux, tous exilés au passé douloureux : Sergueï, le vieux Russe blanc, Magda, la Viennoise rescapée de la guerre, Angel, le peintre cubain, et la mystérieuse Dorika, sur lesquels veille Sándor, un Hongrois caractériel et généreux, obsédé de photographie. Au récit de leurs histoires terribles et merveilleuses, Joseph panse ses blessures et fait l?apprentissage de l?amour. Éducation sentimentale et esthétique, réflexion sur la solitude et l?exil, mais aussi ode à la photographie du XXe siècle, celle d?André Kertész ou d?August Sander, ce roman empreint d?humanisme baroque et de poésie, nous transporte dans une Mitteleuropa pétrie de culture et de nostalgie. Ajouter à mes livres
13 Mécaniques du chaos
Daniel Rondeau
24 critiques 28 citations

Tout commence avec une adolescente somalienne, Habiba, rescapée d'un naufrage sur les côtes maltaises. Elle sera, avec Grimaud, archéologue français résidant en Tunisie, et Harry, jeune orphelin d'une banlieue parisienne, l'un des trois fils rouges de cette fresque qui nous conduit en Somalie, en Ethiopie, en Turquie, en Irak, en Lybie, en Algérie, en Egypte et surtout en France?A Paris, dans le secret des services, Bruno tente d'infiltrer les réseaux terroristes. En Libye, Grimaud feint de s'engager dans un trafic d'?uvres d'arts qui le conduira à Londres. A cinq kilomètres de Paris, arpentant une de nos cités, Harry écoute, regarde, enregistre, et ne rend des comptes qu'à « Patron M'Bilal », l'homme qui règne sur tous les trafics. A Kobané, dans le désert brûlant qui borde la Syrie, Levent, en mission pour services secrets turcs, rencontre un haut dignitaire de l'Etat Islamique? Objectif : France !Des rues d'Istanbul aux ruines d'une antique cité pillée par des islamistes, de Tunis aux banlieues françaises désertées par la République, Daniel Rondeau noue et dénoue l'écheveau du chaos contemporain où affairisme, politique et religion s'interpénètrent. Ajouter à mes livres
14 Nos années rouges
Anne-Sophie Stefanini
6 critiques 3 citations

À Paris, Catherine s?est battue avec ses amis communistes pour l?indépendance algérienne. En septembre 1962, elle se rend à Alger. Elle veut enseigner, aider le gouvernement de Ben Bella à bâtir un pays libre. Elle est grisée par l?inconnu, cette vie loin des siens : elle explore la ville chaque jour, sûre qu?ici tout est possible. C?est le temps des promesses : Alger devient sa ville, celle de sa jeunesse, de toutes ses initiations. En 1965, Catherine est arrêtée par la Sécurité militaire : le coup d?État de Boumediene chasse du pouvoir Ben Bella. Catherine et ses amis sont interrogés. En prison, face à celui qui l?accuse, elle se souvient de ses élans politiques et amoureux, de ce qu?elle a choisi et de ce qu?elle n?a pas voulu voir. Qui étaient vraiment ces «pieds-rouges» dont Catherine faisait partie ? Quelle femme est-elle devenue ? Ajouter à mes livres
15 L'Art de perdre
Alice Zeniter
325 critiques 540 citations

L?Algérie dont est originaire sa famille n?a longtemps été pour Naïma qu?une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ? Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu?elle ait pu lui demander pourquoi l?Histoire avait fait de lui un « harki ». Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l?été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus depuis longtemps de l?Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ? Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l?Algérie, des générations successives d?une famille prisonnière d?un passé tenace. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d?être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales. Ajouter à mes livres
16 Nos richesses
Kaouther Adimi
152 critiques 135 citations

En 1935, Edmond Charlot, 20 ans, ouvre une librairie à Alger avec la volonté de promouvoir de jeunes écrivains de la Méditerranée sans distinction de langue ou de religion. En 2017, Ryad, 20 ans, étudiant à Paris, n'éprouve qu'indifférence pour la littérature. De passage à Alger, il doit vider de ses livres un local, tâche qui est étrangement compliquée par la surveillance du vieil Abdallah. Ajouter à mes livres
17 Indocile
Yves Bichet
14 critiques 1 citation

Septembre 1961. Théodore, 18 ans, rend régulièrement visite à son ami Antoine dans un hôpital militaire de la région lyonnaise. Il lui parle, lui fait écouter de la musique. Antoine ne répond jamais, et pour cause ! Il est dans le coma après avoir été blessé en Algérie. Au même moment, Théo rencontre Mila, une jeune femme mystérieuse : silhouette androgyne, crâne rasé, une longue cicatrice autour du cou… Un peu funambule, un peu magicienne. Ils vont s’aimer instantanément, avec la fougue et l’innocence de la jeunesse. Mais Théo doit bientôt partir à l’armée, puis à la guerre. Il déserte : son insoumission est un délit, il risque la prison. De Lyon au Sud de la France, du lac de Paladru à la Suisse, sa cavale ne fait que commencer… Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          92

Ils ont apprécié cette liste