AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Alexandre-Marius Jacob


"J'ai vu le monde et il n'était pas beau". Alexandre Jacob (1879 -1954), anarchiste français et cambrioleur ingénieux dont Maurice Leblanc s'inspira pour créer le personnage d'Arsène Lupin.


1 Pourquoi j'ai volé
Alexandre Marius Jacob
"Pourquoi j'ai volé" est un texte et une adresse de Marius Jacob au tribunal d'Amiens en 1905. C'est une confession perturbante pour notre socle moral social, un réquisitoire contre la société de l'époque, de la part de celui que l'on considérait comme un cambrioleur anarchiste dont la vie haute en couleurs, pour la petite histoire, fut l'une des sources d'inspiration de Maurice Leblanc, présent au procès, pour le personnage d'Arsène Lupin. Et il n'est nul besoin d'être voleur pour le lire ! Ajouter à mes livres
2 Travailleurs de la nuit
Alexandre Marius Jacob
3 citations

Précédé de l'adresse que le cambrioleur Jacob prononça à son procès en 1904, ce texte écrit en prison relate avec verve les derniers jours de liberté de Jacob en même temps qu'il donne un aperçu saisissant du milieu illégaliste de la 'Belle Epoque'. Ce texte écrit de la main d'un des plus ingénieux cambrioleur de tous les temps, doublé d'un militant libertaire plus que désintéressé et extrêmement lucide, se lit comme un véritable polar - ou, pour mieux dire, un polar véridique. Ajouter à mes livres
3 Ecrits (1CD audio)
Alexandre Marius Jacob
2 citations

Ajouter à mes livres
4 Écrits, volume 2
Alexandre Marius Jacob
4 citations

« Envisagée sous l'angle d'une humanisation relative, cette réforme serait évidemment souhaitable. Les prisonniers échappant aux brimades, aux abus de pouvoir dont ils sont victimes, ce serait un progrès. Mais le problème n'en resterait pas moins entier. Vu de haut, c'est la structure sociale tout entière qu'il faudrait changer. Dans l'état actuel des choses, j'estime que la vindicte exercée dans les établissements pénitentiaires constitue une des plus grandes abominations de l'époque et je crie : à bas les prisons, toutes les prisons ! » Ajouter à mes livres
5 A bas les prisons, toutes les prisons !
Alexandre Marius Jacob
« Envisagée sous l'angle d'une humanisation relative, cette réforme serait évidemment souhaitable. Les prisonniers échappant aux brimades, aux abus de pouvoir dont ils sont victimes, ce serait un progrès. Mais le problème n'en resterait pas moins entier. Vu de haut, c'est la structure sociale tout entière qu'il faudrait changer. Dans l'état actuel des choses, j'estime que la vindicte exercée dans les établissements pénitentiaires constitue une des plus grandes abominations de l'époque et je crie : à bas les prisons, toutes les prisons ! » Ajouter à mes livres
6 Alexandre Marius Jacob : Le forçat intraitable
Jacques Colombat
3 critiques 5 citations

« Il y a bien longtemps qu?on n?avait vu aux assises un beau voleur, un voleur accompli, un voleur de métier ayant la fierté de son art et comme un orgueil professionnel. Voulait-on citer un type de brigand? Il fallait remonter aux classiques du droit commun, à Mandrin, à Cartouche : c?était bien loin. Le XIXe nous avait donné Vidocq mais celui-là avait mal tourné, il avait fini dans la police. Jacob {...} pourrait finir d?autre sorte. {?} Mais il est indispensable d?essayer de tracer la silhouette de cet accusé qui restera comme le type du bandit joyeux. {?} Jacob est un blagueur, un « gavroche » de la Canebière. On n?est pas anarchiste quand on s?appelle Marius, qu?on a dans la voix, dans l?allure, dans le geste, la gaieté méridionale et un débordant besoin de rigolade. Jacob avoue tous les brigandages qu?il a commis. Il est voleur, c?est son métier et il prétend le connaître. {?} Mais où l?on retrouve vraiment en lui, non le cabot de cours d?Assises, mais le voleur de nuit, c?est quand, {?} on retrouve dans l?énergie de son attitude, dans le feu de son regard, le chef de bande. On cesse de rire et l?on s?inquiète. » Le Figaro 14 mars 1905 Ajouter à mes livres
7 Les vies d'alexandre jacob (1879-1954), mousse, voleur, anarchiste, bagnard...
Bernard Thomas
1 critique 1 citation

Né à Marseille le 29 septembre 1879, Alexandre Marius Jacob explore de nombreux métiers avant ses 18 ans. Mais, surtout, il est anarchiste, un de ces anars au grand coeur devenu voleur par conviction afin de redistribuer l'argent des riches aux pauvres. Lors de l'une de ses innombrables parties de monte-en-l'air, il se sent obligé de remettre les meubles et les objets dérobés au lieutenant de vaisseau Viaud après s'être aperçu qu'il s'agissait de... Pierre Loti. Une autre fois, il va donner deux lingots d'or à une vieille marquise dans la dèche. Avec ses hommes, les " Travailleurs de la nuit ", il met au point de nouvelles techniques de cambriolage dont la " décentralisation " des opérations par le chemin de fer pour brouiller les cartes de la police. 150 " actions " et de substantiels bénéfices plus tard, il est arrêté à Abbeville et condamné aux travaux forcés à perpétuité en 1905, l'année où paraît L'Arrestation d'Arsène Lupin, premier volet de l'oeuvre célèbre de Maurice Leblanc. Bagnard en Guyane, aux îles du Salut pendant un quart de siècle, véritable modèle de Papillon, il tente dix-sept fois de s'évader. Libéré le 30 décembre 1928, il devient, par amour de la liberté, marchand-forain, un métier qu'il invente. Ajouter à mes livres
8 Jacob
Bernard Thomas
Ajouter à mes livres
9 Alexandre Marius Jacob, voleur et anarchiste
Jean-Marc Delpech
En ce début de XXe siècle, la criminalité augmenterait dans des proportions inquiétantes. La France a peur et la Belle Époque n?est qu?un leurre. Tout en haut, une bourgeoisie arrogante et triomphante. Tout en bas, la masse des traîne-misère et l?ordre répressif. Pas bouger, le pauvre ! Sinon, prison, bagne, échafaud. Le droit de vivre ? Il ne se mendie pas pour le voleur Alexandre Jacob. Le droit de vivre ? Il se prend, nom d?une pince-monseigneur ! Avec Jacob et sa bande, le vol se pratique de manière industrielle et la rapine devient politique. Travailleurs de la nuit, maison anarchiste fondée en 1900. Mais l?honorable entrepreneur de démolition sociale va payer cher ses atteintes à la propriété. Ajouter à mes livres
10 Le travailleur de la nuit
Léonard Chemineau
32 critiques 40 citations

Alexandre Jacob a connu un destin hors du commun. Son gang de cambrioleurs, surnommé "Les Travailleurs de la nuit" par les journalistes, a écumé la France entière, défrayé la chronique, et Jacob, qui laissait sa carte avec un mot d'humour à ses victimes, distribuait ses butins énormes aux nécessiteux, vivant modestement. Il aurait inspiré Arsène Lupin. Auparavant, il a couru le monde, depuis son plus jeune âge, comme mousse et marin. Il en a retiré une vision du monde personnelle et de solides convictions anarchistes. Il ne supporte pas l'injustice et l'hypocrisie. Mais son engagement politique le conduit en prison et à ne plus pouvoir travailler, ce qui le jette dans la carrière criminelle. Après un procès retentissant, où il insulte les juges et les jurés, menacés de mort par ses complices, il est condamné à finir sa vie au bagne, à Cayenne. Mais ce serait mal le connaître de penser qu'il se plierait à une telle sentence... Il trouvera même le moyen de rentrer... Ajouter à mes livres
11 Alexandre Jacob : Journal d'un anarchiste cambrioleur
Gaël Henry
3 critiques 1 citation

Alexandre Marius Jacob (né en 1879) est un homme à la destinée extraordinaire ! Il aura sillonné les mers du globe, embrassé la cause anarchiste, constitué une " équipe de travailleurs de la nuit " créditée de près 500 cambriolages dans les demeures bourgeoises et les églises (pour donner aux pauvres), transformé son procès en tribune politique et survécu au bagne de Cayenne où il passa 22 ans... Ajouter à mes livres
12 Le voyage de Phil
Patrick Pécherot
1 critique

Depuis leur rencontre, Phil, l'adolescent malade, et Anselme, le vieux bouquiniste, sont inséparables. Mais Phil a lu tous les Arsène Lupin et Anselme ne sait plus quoi lui conseiller. Heureusement il se souvient qu'il a retrouvé un vieux document où l'inspirateur du personnage d'Arsène Lupin révèle d'une manière codée où il aurait caché son trésor. Et les voilà partis en Normandie dans le vieux side-car d'Anselme. Mais comment décrypter ce document et retrouver le trésor, et surtout comment aider ces Roms avec lesquels ils sympathisent , (enfin.. surtout Phil et Yovana, une jolie adolescente qui ne se moque pas du crâne chauve de Phil...) Ajouter à mes livres
13 Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur : Portrait d'un anarchiste (1879-1954)
Jean-Marc Delpech
1 critique

Suggestion de Pierre31. Honnête ? « Qui est conforme ou qui se conforme aux règles de la morale, de la probité, de la loyauté » nous dit le Petit Larousse. Mais de quelle morale peut-il s?agir dans une société régie par le capitalisme triomphant et soutenue par le principe de la lutte des classes ? « Qui ne vole pas, ne fait ni escroquerie, ni détournement » ajoute le Petit Robert. Hypocrite et légale ambiguïté qui transforme l?honnête homme en mouton social, en bon citoyen. Ce à quoi le non citoyen Jacob Alexandre Marius (1879-1954), ex matricule 34777, peut répondre en 1932 : « Il y a une erreur, disons le mot, un mensonge capital. Celui-ci : la délinquance est l?exception, l?honnêteté la règle. » Loin, très loin des clichés de l?extraordinaire aventurier, l?histoire de l?honnête Travailleur de la nuit, du « cas témoin de l?illégalisme » (selon l?expression de l?historien Jean Maitron) s?inscrit de toute évidence dans le cadre d?une guerre sociale pensée et menée au nom de l?idéal anarchiste à la fin du xixe siècle, une époque que d?aucuns à fortiori ont osé qualifier de Belle. L?histoire de Jacob finit par éclairer celle de tout un mouvement. Et l?irrévérencieux cambrioleur, qui porte haut le verbe libertaire, est appelé à payer très cher ses atteintes à la divine et bourgeoise propriété. Mais le bagne et ses iniquités ne peuvent briser un être probe, loyal et moral... un honnête homme. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          3215