AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


" Livres de chevet,...d'une vie, à emporter sur une île déserte !!..."

Liste créée par fanfanouche24 - 15 livres. Thèmes et genres :

Un sujet en or, que Clara Lévy, professeur en sociologie de la Littérature a abordé dans "Le Roman d'une vie; les livres de chevet et leurs lecteurs"... (cerise sur le gâteau , publié par la maison d'édition développée par mon ancien patron, expert en livres anciens,M. Pierre Berès : Les éditions Hermann] ... J'ai eu le plaisir de pouvoir écouter cette chercheuse ce soir à la médiathèque d'Issy-Les-Moulineaux... sur cet essai et ouvrage publié en 2015... Je l'ai aussitôt emprunté, le sujet me passionnant... Alors je "sévis" avec une nouvelle liste pour faire part de cet essai très captivant... et mettre en valeur nos livres "chouchous"... dignes de l'île déserte... ! Je me suis demandé quel serait mon livre de chevet... c'est_à-dire un livre préféré, magique, où l'on pioche à tous moments de la vie, qui vous réconforte... et je songe à un très beau texte d'un auteur-ex-libraire-poète, que j'apprécie immensément... je souhaite nommer, Patrick Cloux...avec "Dans l'amitié du merveilleux " "L'amour inouï des mots, (....) Cingria irradie parce qu'il sait. Il nous fascine par ce qu'il donne. Il nous touche car il est humble. Je prie en lui, et c'est sublime. Je suis même obligé d'interrompre ses livres pour pouvoir respirer. (...) Une danse de joie en ce grand rayonnement d'être qu'il nous offre à chacune de ses pages. Long poème en prose, il touche à tout, parle de tout, établit la longue suite d'un inventaire du monde, où nous l'attendons, silencieux et ravis." (p.89) Mais la question du LIVRE DE CHEVET reste bien embarrassante... car pour ma part, plusieurs ouvrages de chevet pourraient alterner, et des auteurs -phares [ comme Christian Bobin, Patrick Cloux, Thomas Vinau...] selon les périodes et mon état d'esprit !!? Liste participative... si vous le souhaitez... Par contre cruel dilemme: il ne faut proposer qu'UN seul titre !!! [*** le 27 novembre 2018 ]
+ Lire la suite


1 Le roman d'une vie: Les livres de chevet et leurs lecteurs
Clara Levy
1 critique 7 citations

"Dis moi ce que tu lis ? et ce que tu aimes lire plus que tout ?, je te dirai qui tu es ! À l'heure où recule la lecture d'ouvrages, résistent pourtant encore de très forts lecteurs et certains qui érigent un ouvrage au rang de « livre de chevet ». Ce livre de prédilection, pouvant même être celui de « toute une vie », est celui auquel on revient constamment. L'enquête dont les résultats sont ici présentés est fondée sur une centaine d?entretiens approfondis menée auprès de lecteurs entretenant une relation intense avec leur livre de chevet. Sont mis ici au jour les mécanismes, en particulier sociaux, qui fondent le lien unissant le lecteur à son livre de chevet (modalités de rencontre avec ce livre, puis diverses formes d?attachement qui se nouent progressivement...). La manière dont le livre de chevet devient « le livre d?une vie » est ensuite explorée, et en partie expliquée à partir des résonances identitaires que le lecteur y trouve ou y projette." Ajouter à mes livres
2 Les livres de ma vie
Henry Miller
6 critiques 60 citations

Ajouter à mes livres
3 La bibliothèque du Docteur Lise
Mona Thomas
4 critiques 21 citations

"La bibliothèque du docteur Lise est l?histoire d?un cancérologue, de nos jours, à Paris, qui vivrait moins bien, qui soignerait moins bien sans la compagnie des livres. Pas tout à fait récit, pas tout à fait essai ni roman, ce texte généreux et inventif à l?humour vif met en scène le docteur Lise dans son quotidien hospitalier, face aux malades, aux familles, aux questions graves parfois inconvenantes que posent toutes les étapes de la maladie. C?est avec l?aide de grands écrivains comme Philip Roth, Thomas Bernhard, Norman Mailer, Céline, Tolstoï, Henry James, Cormac Mac Carthy, Malcolm Lowry, Franz Kafka ou Robert Antelme (pour n?en citer que quelques-uns) que le médecin approche au plus juste l?âme et le corps humain et saisit de l?intérieur les incarnations de la douleur, la peur, la honte, la frustration, la déchéance mais aussi le désir, le sexe et le scandale de la mort. De même, le docteur Lise mesure le point commun entre l?art de soigner et l?art d?écrire : l?absence de jugement, qui fait que chaque patient se doit d?être « considéré comme une personne, voire un personnage, et pas uniquement un malade ». Mais outre le fait que la littérature aide le docteur Lise à mieux soigner, elle étanche aussi le besoin de poésie et de beauté de cette femme de cinquante ans, cigarette aux lèvres, dissidente à sa façon, que la machine hospitalière pourrait broyer. Peu disposée à se soumettre aux discours dominants que subit la profession et aux conditions de travail parfois irrecevables, le docteur Lise, en brandissant la voix et le souffle des écrivains, donne vie et sens à chacun de ses gestes, et un visage à chacun de ses patients." Ajouter à mes livres
4 Relire. Enquête sur une passion littéraire
Laure Murat
11 critiques 67 citations

Ajouter à mes livres
5 La Tournée d'automne
Jacques Poulin
51 critiques 41 citations

"fanfanouche24 --- 28 octobre 2013 J'aurai pu me dispenser d'une einième critique sur ce très beau livre de Jacques Poulin, que j'ai découvert grâce justement aux commentaires lus par hasard sur ce texte, par plusieurs "babéliens".... Mais avec un titre pareil, difficile de contourner en cette belle saison automnale, aux couleurs flamboyantes et nostalgiques, cette histoire pleine de tendresse. Comme le dit joliment Moan, c'est un livre "très doux"... car il raconte une belle histoire qui rassemble la destinée sympathique d'un homme vieillissant qui va faire avec passion sa dernière tournée de Bibliobus, faire à cette occasion une très belle rencontre en la personne de Marie, qui s'occupe d'un groupe d'artistes qui parcourt le pays...Marie et notre "biblioman" vont sympathiser, devenir complices, s'attacher l'un à l'autre... Le groupe d'artistes va louer un bus scolaire avec l'aide de notre ami... et le suivre, tout en donnant leurs spectacles au fil de la route, pour financer leur voyage. Ce récit est plein de douceur, de poésie, les livres sont le moteur et le lien entre les êtres... avec de magnifiques descriptions de la nature. (...) " Ajouter à mes livres
6 Au bon roman
Laurence Cossé
51 critiques 66 citations

Ajouter à mes livres
7 Le Petit Prince
Antoine de Saint-Exupéry
995 critiques 812 citations

Ajouter à mes livres
8 Sur la lecture
Marcel Proust
15 critiques 34 citations

"Marcel Proust se souvient de ses lectures d'enfant - celles faites au coin du feu, lové dans un fauteuil, et que personne ne venait déranger. Celles, encore, faites la nuit, lorsqu'il lui était impossible de quitter ses héros. Selon Proust, la lecture doit toute la vie rester un acte magique, une source d'émotion. Véritable clé pour lire et comprendre À la recherche du temps perdu, ce texte, qui servit de préface à la traduction de Sésame et les lys de Ruskin, met déjà en place ce qui deviendra la poétique proustienne." Ajouter à mes livres
9 Le Libraire de Sélinonte
Roberto Vecchioni
8 critiques 3 citations

"Dans la petite ville de Sélinonte, en Sicile, un étrange libraire essaie en vain de faire aimer la lecture aux habitants qui le prennent pour le diable. Seul le jeune Nicolino, surnommé " Frullo ", aime l'entendre lire à haute voix ses textes préférés. Agenouillé entre deux piles de livres, le jeune garçon vient en cachette chaque soir à la librairie afin de l'écouter. Mais, quand ce dernier est agressé, toute la ville commence à perdre l'usage de la parole. Seul l'adolescent semble échapper à cette malédiction... Récit fantastique sur le thème de la perte du sens, Le Libraire de Sélinonte est servi par une écriture limpide et poétique." Ajouter à mes livres
10 La Survivance
Claudie Hunzinger
47 critiques 62 citations

"Jenny et Sils, un couple de libraires, sont soudain contraints de rendre les clefs de leur librairie et de l?endroit où ils vivaient. Tout loyer étant devenu trop élevé, il ne leur reste qu?une solution : partir s?installer dans une maison perdue, en ruines, dans la montagne au-dessus de Colmar. Avec leurs cartons de livres, une ânesse et une chienne, ils vont devoir s?acclimater à cette nouvelle existence. Il va s?agir de survivre aux intempéries, à une vie plus que frugale de Robinson Crusoé du XXième siècle, exclus de la société matérialiste, tandis que derrière eux, ils ont laissé un monde en péril. D?étranges visiteurs, plus ou moins hostiles, s?inviteront, notamment un troupeau de cerfs qui fascine Jenny. Jenny et Sils, unis par des années de complicité et de tendresse, et par leur passion pour les livres (elle est fascinée par Aby Warburg et sa célèbre bibliothèque) et la géologie (il a pour livre de chevet le De re metallica de Georg Agricola) traverseront avec grâce et vigueur cet exil forcé. Ce livre parle du pouvoir des livres dans notre vie à une époque où pèse sur l?édition la menace de l?arrivée du livre numérique. Il parle aussi de la nature, d?une vie rude, au plus près des éléments où il est question de désir, d?énergie et d?une vraie poésie." Ajouter à mes livres
11 Dans l'amitié du merveilleux
Patrick Cloux
1 critique 36 citations

"Parce que les livres comptent pour moi presque un peu trop, j'ai eu envie d'écrire quelque chose dans l'amitié du Merveilleux, précisant ce que je sens, qui lie la faculté de s'émerveiller à une certaine forme de désarroi et de précarité. Depuis bientôt dix ans, je suis libraire et je vois trop de lecteurs désabusés ou simplement déçus. En tout cas, pas assez reliés à ce quelque chose qui s'apparente à la magie, et n'en est pas, mais qui fait que dans la grande liberté de l'imaginaire, on aime un livre plus que tout. Aussi ai-je eu envie de donner corps à quelques passions, à quelques grands attachements littéraires et émotifs, où j'ai cru me réconcilier. J'aimerais en transmettre une part, donner envie de les lire. Ce livre est une modeste proposition, plus promenade qu'apologie, attentive surtout à révéler, à souligner ces quelques enchantements. C'est avant tout un remerciement à la vie d'être pour moi ce qu'elle est. C'est-à-dire ce qu'on en fait lorsqu'on la rêve." Ajouter à mes livres
12 Le Grand ordinaire : Chronique du quotidien
Patrick Cloux
1 critique 22 citations

Fanfanouche24 : " (...)Une pépite dénichée dans mon « antre livresque » habituelle, la Librairie Tschann , bd. du Montparnasse, de Patrick Cloux, dont j?ai déjà lu avec grand enthousiasme des flâneries littéraires [cf. « Dans l?amitié du merveilleux »] et un hommage joyeux à des libraires passionnés et passionnants, situés aux quatre coins de la France [cf. « Mon libraire, sa vie, son ?uvre »] Un texte différent? mais qui met toujours à une place de choix l?amour de la littérature, de l?écrit et de certains écrivains , éloignés des tapages médiatiques? Dans cet ouvrage, j?ai savouré le plaisir de découvrir trois noms : Jacques Borel , Naomi Lazard?et Haldas « Fermés, je me dis que c?est ainsi qu?ils devraient rester désormais, les livres, tous les livres, presque tous, et toutes ces fois où c?est la tentation inverse qui l?emporte. L?admiration, la passion des autres : là aussi , la longue entrave, jamais oubliée, la naissance si longtemps remise. Mortel, ça peut être mortel, je le sais ; je l?ai vécue, cette insatiable curiosité, cette ouverture à la voix des autres, périlleuse, quand on est si peu sûr de sa propre voix, cette réceptivité. Et rien n?y peut : ivre jusqu?à la fin d?accueillir, de découvrir ! [ Jacques Borel, un voyage ordinaire] (p.28) « L'écrit est source d'une réelle assomption. A la suite d'un incendie, il y a quelques années, j'ai perdu une partie de ma bibliothèque. Le sentiment physique qui m'en reste fut celui sur le coup d'un grand silence qui en moi s'enfonçait. Tant de paroles, annotées, soulignées au crayon, des éditions introuvables aujourd'hui. Rien de compensable en termes financiers, mais terriblement, comme à la mort de quelqu'un qu'on aime, l'absence d'une personne d'élection, très cultivée, ayant une vie pleine d'une mémoire unique, au-delà de celle où nous pataugeons. Le sens du livre est logé dans ce vide. (p.136) » Un écrit que je lis de manière inhabituelle, au hasard, par extraits, avançant, revenant en arrière, relisant tel ou tel passage. A picorer, à savourer, sans retenue !!... Patrick Cloux , dans ce livre, m?évoque beaucoup l?univers et le style de Christian Bobin. Comme ce dernier, l?auteur-libraire , par ses mots, le vocabulaire choisi, transforme le quotidien, l?infiniment modeste ou anodin, en miracle, en poésie?nous poursuivons son « amitié du merveilleux »?qui ne peut que nous enchanter !" Ajouter à mes livres
13 Comme un lundi (Carnet de bord assis tout au bord du temps)
Thomas Vinau
6 critiques 36 citations

"Comme on ferme les yeux Je voudrais garder quelque chose de ce que je vis. Garder quelque chose de Maintenant . D'aujourd'hui. De ce moment. Le temps est en sable. (...) Je sais que je vais tout perdre. On finit toujours par perdre ces Maintenant. (...) Je voudrais juste en garder quelque chose. Quelque chose de vivant. Autre chose que la conscience que j'en ai. Autre chose que la chose que la peur de le perdre. C'est la raison pour laquelle j'écris ces mots. Ce n'est pas de la littérature. C'est de l'amour. J'écris comme on ferme les yeux en embrassant quelqu'un. (p. 16)" Ajouter à mes livres
14 Lettre ouverte à ma bibliothèque
Eric Bonnargent
2 critiques 6 citations

"Un vieil homme exprime ce qu'une bibliothèque symbolise pour lui. Reflet de l'âme de celui qui l'a constituée, chacun des livres qu'elle abrite permet d'ouvrir l'esprit et peut devenir pour celui qui le lit un ami cher qu'il est possible de retrouver à tout instant." Ajouter à mes livres
15 Les livres de leur vie (11 petit livrets)
Centre national d'art et de culture Georges Pompidou
5 citations

"Les livres de leur vie- Christian Bobin : On va vers quelqu'un qu'on aime, qui est dans la vie vivante, et on lui dit: "Tiens, tu devrais lire ça, c'est pour toi, ça m'a tellement plu." A ce moment là, ce qu'on donne est de le première importance, c'est comme une lettre d'amour (...) Cette transmission du livre est une des choses les plus fragiles et les plus vives qui soient." (p. 22) Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          430