AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791092512175
Éditeur : Elenya (19/02/2014)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
La Grande Utopie. Une société dirigée par l’Empire, où tout est parfait et chaque être évolue au quotidien dans une harmonie exemplaire.
Pourtant, les dirigeants de Nemesis semblent vouloir aller toujours plus loin dans la recherche de la perfection. Pour atteindre cette excellence, le Conseil Utopique décide alors de remonter le temps pour modifier le cours de l’Histoire et prévenir certaines erreurs passées.
Êtes-vous prêts à faire ce voyage et en as... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
autogrobiaphie
  22 avril 2014
Je le dis tout de suite, haut et fort, Nemesis est un texte trop court. Ceinwynn nous emmène dans un univers steampunk bien à elle. Ce n'est ni notre passé, ni notre futur, peut-être même pas notre planète. Une ville, Nemesis, sous la coupe d'une dictature qui ne dit pas son nom. Les quatre philosophes sont prêt à tout pour permettre à la Grande Utopie, qui plonge le peuple dans un bonheur asservi, de perdurer. Même jouer avec le temps.
L'histoire est cohérente, fluide, et nous voilà embarqués dans cette aventure de construction de machine spatio-temporelle sans nous en rendre compte. La psychologie des principaux personnages est fouillée, et leur description... Oh que j'aimerai voir cette sublime Rebecca dans son corset et ses jupes à froufrou...
Et même si vous n'êtes pas des habitués du steampunk, l'histoire prend le dessus sur l'univers, même s'il en respecte les codes.
Bref, de quoi ravir de nombreuses et nombreux lectrices et lecteurs.
Commenter  J’apprécie          20
InhumaineAeternam
  12 février 2017
J'ai longuement hésité entre "bon" et "satisfaisant". Au début, ce livre m'a emportée dans l'univers de Nemesis et de la Grande Utopie car il s'agissait d'un nouveau monde à découvrir. Les premiers personnages à apparaître sont sympathiques, on pourrait presque s'y attacher. Je pense que le problème principal vient de la taille du livre car il est assez court et il ne permet pas de se plonger complètement dans le récit. La fin m'a laissée un peu sceptique, je l'ai trouvée trop rapide, un peu bancale. J'aurais aimé une plus grande progression dans les expériences sur les changements des événements du passé et sur les automates en temps normal. Les deux univers plus ou moins parallèles sont étranges et ils pourraient être développés pour faire quelque chose de plus entraînant.
Pourtant, j'ai quand même bien aimé lire ce livre, je l'ai dévoré rapidement sans m'arrêter parce que j'avais vraiment envie de lire la fin. Mais cette fin n'était pas ce à quoi je m'attendais et j'ai eu un peu de déception, même si, au final, je pense le relire juste pour l'univers qui a été créé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Lanto_OnirinaLanto_Onirina   10 mars 2014
Un petit sourire sadique se dessine sur son visage lorsqu’il démarre la machine. La création du vortex se fait normalement et la machine disparaît. Aristide se retrouve alors dans une sorte de tunnel de lumière : le vortex temporel. Il a l’impression que le temps autour de lui s’est totalement arrêté. Il n’entend plus aucun son : ni ceux du tableau de bord, ni ceux de la chaudière. C’est un peu comme s’il était suspendu dans l’espace et que plus rien n’existait. Pourtant l’odeur de la combustion est bien présente, seul élément sensible qui l’empêche de se croire annihilé. Sa vue ne lui est d’aucun secours, la lumière du vortex est beaucoup trop aveuglante pour qu’il garde les yeux ouverts. L’expérience est bien différente de ce qu’il pensait. L’alchimiste imaginait son voyage comme celui d’un train roulant à toute vitesse où il verrait défiler des images. Il n’y en a aucune et l’impression de vitesse est nulle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lanto_OnirinaLanto_Onirina   23 février 2014
Le jour n’est pas encore levé sur Nemesis. La capitale de l’Empire dort encore, les lampadaires à gaz en forme d’étoiles et de lune éclairent les rues d’une lumière vacillante. Tout est calme : la Grande Utopie veille. Depuis l’avènement de l’Empire voilà une cinquantaine d’années, rien ni personne n’est venu troubler la perfection utopiste : la sublime philosophie a tout balayé sur son passage et elle l’a fait sans même que la population ne se sente oppressée. Une première dans l’histoire de l’Humanité ! La Grande Utopie n’est pas une dictature, non ! C’est le progrès, l’ascension de la civilisation vers la perfection, c’est le but ultime de l’Homme, l’harmonie suprême.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lanto_OnirinaLanto_Onirina   10 mars 2014
« La Maison des Plaisirs » se situe dans une ruelle calme à quelques pas du centre-ville. Rien ne la différencie d’une maison bourgeoise classique avec sa belle façade en briques rouges et ses encadrements de fenêtres en bois blanc. Aucune enseigne ne vient trahir les activités de la maison. On y accède par un chemin de pierre qui sépare une pelouse impeccablement entretenue. La porte d’entrée est entourée de rosiers grimpants du plus bel effet. Le jardin arrière est composé d’arbres et de massifs de fleurs. Un petit banc permet de profiter du calme et de la fraîcheur du lieu. À l’intérieur tout respire le bon goût et une certaine aisance matérielle. « La Maison des Plaisirs » n’est pas un bouge comme il a pu en exister avant l’avènement de l’Empire. Il n’est pas question de culpabiliser ceux qui viennent ici. Au contraire, ils ont l’impression que l’Empire les comprend et les soutient. Un peu comme s’ils faisaient partie d’un club privé. Là encore c’est une idée de Pierre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lanto_OnirinaLanto_Onirina   10 mars 2014
— Bonjour monsieur, voici ce que vous aviez demandé.
— Merci miss Alice, comment cela fonctionne-t-il ?
— C’est très simple, dès que vous serez chez vous lisez le texte à voix haute et terminez avec cette formule magique : « Abracadabra et la pluie choira ».
Sur un dernier signe de remerciement l’homme quitte la boutique, le parchemin fermement tenu contre lui. Miss Alice quant à elle sourit quand elle repense à la formule magique et à la remarque qu’elle vient de se faire à ce sujet dans son laboratoire. Ce n’est pas méchant après tout et elle trouve ça amusant de temps en temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Ceinwynn (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3181 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre