AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2017028355
Éditeur : Hachette (13/09/2017)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 23 notes)
Résumé :
McKenna est ravie de pouvoir participer à la soirée organisée par une fille populaire du lycée : l'anniversaire d'Olivia. Ce soir là, une nouvelle, Violet, propose de jouer à Léger comme une plume et raide comme la mort. La règle veut que chacun imagine la mort d'une personne présente. Quelques jours après, Olivia meurt dans un accident de voiture, exactement comme le prédisait Violet lors du jeu.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  28 septembre 2018
McKenna est nouvellement populaire, depuis qu'elle a enlevé son appareil dentaire, a remplacé ses lunettes par des lentilles et perdu quelques kilos. Elle fait maintenant partie du groupe d'Olivia, la fille la plus connue du lycée. A l'occasion de la fête d'anniversaire de cette dernière, les filles jouent à Léger comme une plume, raide comme la mort sous l'initiative de Violet, une nouvelle. Dans ce jeu macabre, Violet prédit la mort de trois des filles. Ce n'est qu'un jeu n'est-ce pas ? Pourtant, Olivia meurt exactement dans les circonstances prédites par Violet. Qui est vraiment Violet ?
Le résumé est un peu étrange et fait penser que le surnaturel sera bien présent dans cette histoire. Ca commence très légèrement avec cette fête d'anniversaire entre filles, ce quotidien à la maison, au lycée... mais il y a une impression de malaise, un passé lourd. McKenna n'est pas parfaite, elle renie ses anciennes copines, trouve dures les décisions de sa mère.
On bascule dans une autre dimension au moment de l'accident d'Olivia : de la peur, de l'appréhension, des questions... Entre le mystère et l'enquête menée par McKenna, le suspens mène rapidement. J'ai aimé le côté surnaturel, les histoires de fantômes mais les histoires de lycéens, j'suis plus ta copine même s'il est intéressant de connaitre le quotidien de lycéens américains (leur indépendance précoce, les longues distances à parcourir, l'alimentation...). Ce tome 1 finit d'une étrange façon et donne envie de savoir comment va réagir McKenna et ses amis pour sortir de cette étrange malédiction...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
BOOKSANDRAP
  15 octobre 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/10/15/leger-comme-une-plume-raide-comme-la-mort-zoe-aarsen/

Quand un jeu malsain vire au drame…
Imaginez vous, entourée de vos plus proches amies. Il est tard, vous avez envie de vous faire peur. Lassées des sempiternelles histoires de fantômes, quelqu'un lance l'idée d'un jeu un peu morbide… « Léger comme une plume, raide comme la mort ». le but est de raconter comment un autre joueur doit mourir… mais là où tout devient étrange c'est quand finalement tout se réalise… Coïncidence ou forces surnaturelles ?

J'ai tout de suite été intriguée par le résumé. J'adoooore vraiment ce genre d'histoires un peu glauque, dans un lycée, avec une bande d'ados qui ont tout pour elles et qui ne mesurent pas réellement les enjeux de leurs actes. J'avais envie de découvrir comment l'auteure allait basculer son histoire de base assez classique on va pas se le cacher, dans l'horreur et le thriller adolescent. Je dois avouer que j'ai passé un très bon moment. Ce n'est pas LA lecture effroyable de l'année, ce n'est clairement pas un coup de coeur mais c'est un bon bouquin qui m'a happée et m'a complètement tenue en haleine toute une après-midi. C'était déjà pas difficile de me séduire de prime abord étant donné que c'est totalement ma came mais alors en période d'Halloween c'était carrément la meilleure période. Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais généralement je me méfie beaucoup des livres « Wattpad ». Je fais rarement de bonnes surprises, j'accroche généralement pas au style et c'est très souvent de grosses déceptions. J'ignorais au départ que ce bouquin en était issu et ce fût finalement une bonne chose. Cela m'a vraiment permis de m'y plonger en essayant d'éloigner au maximum les aprioris que j'aurais pu avoir pour finalement passer un super moment en compagnie de McKenna.

Je trouve l'intrigue du roman bien ficelée. Si vous apportez beaucoup de soin au fil conducteur d'un roman, dans le fait que ça ne parte pas dans tout les sens, vous ne serez, je pense, pas déçue par cette histoire.
Dès le début, j'ai trouvé que l'auteur nous emporte dans son univers avec beaucoup de simplicité. On apprends à faire connaissance avec notre héroïne, qui, après une transformation physique se mets à fréquenter le groupe de filles populaires de son école. Bien que ce soit pas mal cliché de ce côté-là, je n'ai pas été dérangée forcément par cet aspect un peu niais qu'on peut retrouver. Pour le coup même si certains détails étaient très attendu et très cliché donc, ça restait fait de manière assez simple et pas horripilantes, où en tout cas pas assez pour que personnellement je sois dérangée, alors que je déteste ça. Au contraire j'ai trouvé la plume assez mature par moments, assez prenante.
Malheureusement j'ai trouvé que c'était assez long à se mettre en place.
Il faut bien passer les 150 premières pages pour découvrir quelque chose de nouveau, pour aller au delà de ce qu'on apprends simplement dans le résumé. Les 150 premières pages relatent simplement la quatrième de couverture, ni plus ni moins et ça c'était terriblement dommage. On assiste à cette fameuse soirée pyjama durant l'anniversaire d'Olivia et puis après son décès. Même si je n'ai pas forcément été dérangée par ce manque d'action ça a quand même mit un petit coup au rythme dans le sens où sans s'ennuyer, on passait les chapitres en sachant où on allait. J'aurais aimé être davantage poussée et surprise par le récit durant cette première partie.

Ça reste une lecture assez creepy, assez dérangeante qui plaira je pense aux ados et adultes qui aiment se faire un peu frissonner !
Alors qu'on se le dise ce n'est pas à proprement parler effrayant. Vous n'allez pas faire des nuits blanches mais « léger comme une plume » à ce côté très sombre, très bizarre et mystique qui mets mal à l'aise vous voyez ? le personnage de Violet, qui reste au coeur de ce cauchemar et de tout ces terribles maux est particulièrement énigmatique. Je l'ai trouvé très bizarre, très dangereuse et indéchiffrable. Je ne peux décemment dire que je l'ai aimé car on ne la connait pas vraiment et on apprends pas non plus énormément de choses sur elle, mais c'est un personnage intéressant qui je l'espère sera davantage exploité et exploré dans le second tome !
Et puis le roman prends une tournure que je n'aurais pas forcément choisi : celle du paranormal.
D'ordinaire j'aurais clairement râler par ce tournant que prends la seconde partie du livre, mais pas aujourd'hui. Je ne saurais expliquer, mais ça l'a fait avec moi, pour une fois. Vous savez que ce n'est pas forcément ce que je préfère, néanmoins j'aime tellement l'idée de départ de ce thriller young adult que je ne me suis pas détachée ni laissée influencer par ce pan de l'intrigue qui prenait de plus en plus de place. Alors c'est vrai, ça m'a un peu refroidi, ça m'a moins plu, mais j'ai tout de même aimé. On aborde les esprits, tout ce folklore des forces occultes, des fantômes, de la voyance… Je reste mitigée sur cette seconde partie qui emmène tout de même son lot de surprises et qui est plus riche en action que la première. On est constamment entre réalité et illusion, sans savoir où on posait les pieds. C'était très angoissant par moments d'imaginer à quel point ça peut paraître crédible.

Pour résumer, je vous le recommande sans grande hésitation car j'ai passé un réel bon moment ! Je n'ai pas été déçue par l'intrigue ni par la plume de l'auteure que je ne connaissais pas du tout. C'est une jolie découverte pour ce mois d'Octobre, à la fois bien glauque, macabre et creepy comme je l'attendais. Bien évidemment je reste un peu sceptique par le côté surnaturel qui devient très présent dans la seconde partie du roman, mais n'ayez crainte si vous n'êtes pas friands comme moi de ce genre de choses, cela passe très bien tout de même tant on est pris par l'histoire ! Je vous le recommande si vous tombez dessus ou s'il vous fait de l'oeil, j'ai passé un agréable moment et j'ai hâte de découvrir le second tome qui paraître si je ne me trompe pas, en Janvier 2018 ! Affaire à suivre ;)

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nenvyal
  27 octobre 2017
Le résumé me tentait bien et même si, ce roman est classé dans la catégorie « jeunesse », j'attendais un peu plus de « frayeur » ou au moins quelque chose d'haletant. En fait, c'est trop long mais heureusement qu'un petit suspense arrive. Je pensais que c'était qu'un tome, nop, y en a un second. Je n'étais pas contente de cette information au début mais vu la suite, pour développer c'est mieux. Ça n'empêche pas les longueurs malheureusement.
Le résumé donne vraiment envie, McKenna joue à un jeu, le soir de l'anniversaire d'une de ses « amies », qui se nomme « Léger comme une plume… raide comme la mort ». Rien que ça, donne envie hein ? *-* Malheureusement, quelques jours après ce jeu, une des histoires racontées par Violet sur la mort d'une des participantes est avérée. Olivia meurt dans un affreux accident de voiture. Est-ce que Violet a un pouvoir surnaturel ? Comment elle a pu le deviner ? Est-ce que ça va arriver aux autres participants ? Après la mort d'Olivia, qui était la fille le plus populaire, Violet commence à l'être. Que veut-elle réellement ? Qui est-elle vraiment ? Est-elle vraiment responsable ? Est-ce réel, une hallucination ou complètement dans la tête de notre héroïne ? Veux que ça soit réel (enfin dans le livre hein !).
McKenna est le prototype typique des adolescentes qui se sent mal dans sa peau et qui veut devenir populaire jusqu'à oublier totalement qui elle est. Après avoir enlevée ses bagues (aux dents) et maigrit, voici une toute nouvelle jeune femme qui arrive au lycée, en première. Elle voit enfin son rêve réalisée, être populaire puisqu'elle est remarquée par la fameuse Olivia. McKenna devient le produit typique d'une certaine réalité où la superficialité est mise en avant, où les apparences sont plus importantes pour être connues et s'oublier totalement pour plaire à certaines personnes qui n'ont rien à foutre de vous si vous n'êtes pas comme eux. Alors oui avant, elle était une victime, qui a voulu s'enlever cette étiquette qui lui collait à la peau. Elle subissait les railleries, les moqueries, toute la méchanceté que des gosses peuvent faire. Pas de violence physique mais surtout verbale. Ce qui est sympa, à part cette popularité, les populaires ne sont pas totalement des garces, c'est un peu atténués dans le roman. Pour plaire, McKenna fait super attention à ce qu'elle dit et ne dit pas, aux relationnels jusqu'à oublier et saquer ses amis véritables et ses connaissances. La mort d'Olivia et certains événements vont lui faire poser des questions et nous voyons un mini changement de comportement. Elle commence à être plus elle-même et à se trouver voire même à s'émanciper. Elle se questionne et devient un peu « folle » d'ailleurs. Les événements la changent, la forment, la moulent jusqu'à ce qu'elle sache ce qu'elle veut, aimerait et est parfois, un peu extrême.
Son entourage n'est pas fameux avec une mère à côté de la plaque et un père psychiatre qui n'est pas doué et trop cliché. En fait, je n'accroche pas aux conseils parentaux dedans, c'est un peu stupide et parfois cliché. J'ai du mal à expliquer. Ses parents, se sont deux abrutis même si le père se rattrape une fois… J'avais envie d'aller dans le roman et de traiter la mère de tous les noms. Aucune excuse pour être aussi stupide et de pas voir les soucis de sa fille. Alors ouais, elle « s'inquiète » mais bonjour les discussions. Pas de couille. Oops.
Trey est le voisin, ami d'enfance qui va l'aider dans sa quête de vérité. Mais même si je l'ai beaucoup apprécié car les conventions ne sont pas son type, il est nature, tel qu'il est, y a quelque chose qui cloche chez lui. Il accepte très facilement l'explication et des petits détails me font poser des questions sur cet individu. J'espère vraiment que je me trompe, sinon McKenna va péter un câble.
J'étais septique en commençant le roman et en apprenant qu'il y aurait un deuxième tome. C'est très long à se mettre en place, au moins 100-150 pages, avant que les éléments de l'intrigue arrivent. On débute en voyant une héroïne qui veut juste être populaire en s'oubliant. Petit à petit, on la découvre, elle se pose davantage de question et commence à se trouver. McKenna a peur, est angoissée et tout ça la pousse à s'affirmer. Parallèlement, on voit le pourquoi d'un second tome (espérons que ça sera aussi le dernier), des détails nous font de l'oeil et des hypothèses – des nouvelles – se font très vite. On voit que la petite histoire de « prédiction » des morts de certaines personnes, va beaucoup plus loin. D'ailleurs, on aimerait empêcher ce qu'il va arriver surtout à l'événement majeur où tout commence, c'est haletant à cette période. Des pistes sont lancées sans confirmation et qu'est-ce que j'étais frustrée. Les sujets sur les croyances, et la vie et la mort sont abordés subtilement. Un rythme s'installe après un événement. le suspense commence à être présent, avec un tempo « doux » souvent. Je tournais vite les pages et pourtant, je l'ai lu en 10 jours tellement j'étais dedans et je n'étais pas dans le roman. Des passages qui nous prennent, qui nous font interroger, sentir des émotions (en fonction du contexte, d'ailleurs ça se sent dans mon avis), et malheureusement des passages qui traînent en longueur et qui servent certains à l'histoire. Ces derniers alourdissent un peu le livre et m'ont fait couper mon rythme. le petit manque de peps qui fait toute la différence. Au moins, l'intrigue est plus prenante au fur et à mesure et s'atteste.
Qu'est-ce qui se cache derrière tout ça ? Est-ce réel ou dans la tête de notre héroïne ? le passé de McKenna est intrigant. Pourquoi ? Qu'est-ce qui se cache derrière cet horrible événement ? Est-ce que des personnages jouent double-jeu ?

Après un début à râler tout ce que je sais car c'était long et que les choses n'arrivaient pas assez vite, j'ai mieux apprécié la suite où la cadence augmente entre suspense, pique de curiosité et d'une histoire plus complexe qu'elle en a l'air.
Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Booksandcovers
  29 janvier 2018
Quand j'ai lu le résumé il m'a intrigué tout de suite, les livres un peu sombre j'aime beaucoup ça. Les avis que j'ai vu étaient encourageant et pour mon grand bonheur je l'ai eu à Noël. 
Nous suivons McKenna qui s'est transformée pendant l'été et qui rentre en première, grâce à ses transformations McKenna intègre le groupe populaire d'Olivia. 
Le début est long à se mettre en place et rien ne ce passe, nous suivons la bande d'adolescentes clichées dans leurs vies d'étudiantes complètement banales. Je pense que pour situer un peu je dis bien un peu, les personnages c'était nécessaire mais vraiment long à mon gout.
Arrive la soirée d'anniversaire d'Olivia, la nouvelle arrivante en même temps que McKenna propose de jouer à un jeu Léger comme une plume, raide comme la mort. Violet imagine donc la mort d'Olivia et des autres filles. Jusqu'au jour où Olivia meurt exactement comme l'avait prédit Violet.
Et là, on peut dire que l'histoire démarre, enfin, il m'a encore fallu 50 pages pour vraiment rentrer dans l'histoire qui est vraiment très bonne à la base mais, peut-être un peu jeunesse pour moi. J'ai tellement entendu d'avis sur ce livre comme quoi il faisait peur, que c'était dur de le lire la nuit, je m'attendais donc à avoir au moins un frisson, et pourtant pas du tout. L'histoire est sombre certes mais, pas de frayeur pour moi. 
En ce qui concerne les personnages, ils ne sont pas fouillés plus que ça, c'est dommage je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages à part Trey c'est le seul qui je trouve, n'est pas cliché et je l'aime vraiment bien. 
Les 150 dernières pages sont bien menées 
et l'action est tout de même là.
Je lirais le tome 2 car je suis vraiment curieuse de savoir comment l'auteur va continuer son histoire, l'évolution de McKenna. C'était quand même une bonne lecture, certaines choses me manqué mais, j'ai bien aimé c'est simple, fluide. . 
Pour finir ce livre m'a fait penser sur certains points à la série Pretty Little Liars que j'aime beaucoup
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Gr3nouille2010
  31 octobre 2017
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, mais ça se lit finalement plutôt bien et c'est surtout très prenant quand l'intrigue démarre vraiment ! Il me manque quelques réponses mais, apparemment, il y aura un deuxième tome, j'a donc hâte de le découvrir même s'il risque d'être tout aussi dense que le premier.
Nouvellement populaire au lycée, après avoir bien maigri, mis des lentilles de contact et fait enlever son appareil dentaire, McKenna fait donc maintenant partie de la bande d'Olivia, Candace, Mischa et Violet. Sa nouvelle vie lui plait, jusqu'à la soirée d'anniversaire d'Olivia... Violet, une nouvelle en ville, propose de jouer à "Léger comme une plume, raide comme la mort" et prédit la mort de trois filles présentes. Si, au début, tout n'était qu'un jeu, la réalité va vite tourner au cauchemar. En effet, Olivia est morte dans les mêmes conditions décrites par Violet... Comment est-ce possible ? Pourquoi ? Comment faire pour tout arrêter alors que d'autres vies sont potentiellement en jeu ? McKenna et Trey, son voisin, décident de tout faire pour y mettre un terme...
Les cent premières pages, à peu près, sont assez difficiles à lire. J'ai persisté parce que ça se lisait relativement bien mais il n'y avait rien qui m'embarquait vraiment, je me demandais sans cesse quand l'intrigue allait démarrer. Ce sont les détails qui gâchent un peu le rythme de départ. J'ai trouvé qu'il y avait trop de détails sur tout et ils sont souvent peu intéressants. mais dès la soirée d'anniversaire d'Olivia, tout s'accélère progressivement. Les nombreux détails sont moins présents ou, en tout cas, sautent moins aux yeux. Il faudra attendre encore un peu pour que ça s'accélère réellement mais l'intrigue commence réellement à partir de là et ce n'est que du plaisir jusqu'à la fin ensuite !
On sent très rapidement la tension envahir l'atmosphère. Plus Violet gagne en popularité, plus ses révélations lors du jeu pèsent dans notre esprit. Bon, dans ce genre de roman, j'ai déjà lu mieux mais clairement, on est rapidement dedans et même si on n'a pas forcément peur, on ressent la tension et on ne peut pas s'empêcher de tourner les pages pour découvrir ce qu'il va se passer, c'est de plus en plus addictif.
Ce roman m'a beaucoup fait penser aux films Destination finale. Ce n'est pas vraiment pareil mais je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser régulièrement pendant ma lecture ; le genre assez prévisible dans l'ensemble (pas dans les détails) mais où l'on passe un très bon moment.
La fin est tout simplement terrible ! Je ne l'ai pas vu venir... pas comme ça. Je suis donc bien contente qu'il y ait un deuxième tome de prévu ! Mais aussi parce qu'il reste des questions sans réponses, notamment au sujet de Trey... J'espère juste qu'il sera moins dense que ce premier tome, pour y prendre bien plus de plaisir mais, dans tous les cas, je sais que je le lirai quand même, parce que ça en vaut la peine !
Les personnages sont assez clichés, du moins c'est un peu ce que je voyais dans les films d'horreur américains quand j'étais ado... Déjà on a les bandes : les populaires, les geeks, les nazes qui sont rejetés... Et on a un personnage féminin qui est prête à tout pour entre dans le groupe des populaires, McKenna pour ce roman. Elle s'est métamorphosée en un été et a lâché ses meilleures amies pour se retrouver avec des filles superficielles, mais que tout le monde aime. On passera le fait que ça ne la dérange jamais, ou presque, d'avoir laissé tomber ses vraies copines, parce qu'elle en parle malgré tout... Une fois que l'on est donc, nous aussi, dans ce groupe de populaires, on échappe pas aux clichés propres à chacun : Olivia est la chef du groupe, elles lui obéissent toutes, la suivent et la craignent ; Candace est la plus vive, en fait, pour bien la situer... elle m'a fait penser à Barbie pendant un bon moment à cause de son attitude, sauf que, heureusement, une fois qu'Olivia n'est plus là, on se rend compte qu'elle est loin de tout ça ; Violet vient de débarquer, elle est donc toute timide et discrète ; Mischa, pour moi, est un peu un mélange d'Olivia et Candace. Ces filles sont détestables au premier abord, bien qu'elles ne soient pas tout à fait des garces. Mais, bizarrement, après la mort d'Olivia, tous les personnages changent un peu, évoluent, grandissent... comme si c'était le fait d'avoir un meneur qui les rendait comme ça... Là où je veux en venir, c'est qu'elles sont finalement intéressantes à suivre, malgré les apparences du début.
Un bon thriller que j'ai adoré découvrir malgré un départ long et assez difficile dans le sens où il faut être tenace... C'est pourquoi je préfère largement insisté sur le fait qu'il ne faut pas lâcher ! Oui, c'est dense (moins par la suite), oui c'est cliché (un peu moins par la suite également) mais ça devient tellement prenant ! On finit par avoir toujours envie de découvrir la suite, de trouver des réponses à nos questions, et on se prend à vouloir arrêter ce massacre également parce que les événements deviennent très intenses et la fin n'est qu'un concentré de tension et de haine (oui, on en veut terriblement à l'auteure quand on arrive aux derniers mots) !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   07 février 2019
Quand je repense à la soirée d'anniversaire d'Olivia Richmond,mes attentes étaient si naïves que c'en est pathétique.C'était notre deuxième semaines de cours en première,une semaine avant le gala d'automne.depuis la veille de la rentrée,mes préoccupations se limitaient à une chose : savoir si un garçon mignon m'inviterait au gala. Cette année-là était censée être mon année à moi.Pendant l'été,on m'avait enfin retiré les bagues que je portais depuis la quatrième,révélant ainsi au grand jour de magnifiques dents blanches et alignées.Et puis, j'avais passé l'été en vacances avec mon père et sa femme,Rhonda, en Floride. Rhonda m'avait aidée à perdre les neufs kilos qui m'obligeaient à porter des vêtements grande taille au collège et au début du lycée.Lorsque je suis rentrée dans le Wisconsin à la fin des vacances,ma mère m'a longuement regardée,comme pour intégrer ma nouvelle apparence,et a enfin accepté de m'acheter des lentilles de contact.Pour la première fois depuis qu'on m'avait déclarée myope en CE2,mon visage n'était pas caché par des lunettes.

J'étais donc en première prête à briller.De façon totalement inattendue et presque magique, j'étais devenue jolie.

Très jolie même.Comme si quelqu'un avait agité une baguette magique au-dessus de ma tête durant l'été pour opérer une lente transformation.J'étais suffisamment jolie pour savoir,à quelques jours de la rentrée,alors que je faisais du shopping avec ma mère pour acheter des nouvelles tenues,que les autres élèves du lycée me remarqueraient.Mon année de première serait l'année où l'on parlerait de McKenna Brady,et on le ferait avec admiration,pas avec dédain.

Et effectivement,les gens m'avaient remarquée.

Avant,Olivia Richmond ne m'aurait jamais jamais invitée à sa fête d'anniversaire.D'ailleurs elle s'était moquée deux fois depuis le début du lycée.Mais en première,tout a changé.Elle m'a observée dans la cafétéria le jour de la rentrée,l'air confus,comme si elle essayait de comprendre pourquoi je ressemblais soudain à quelqu'un qui devait s'assoir à sa table avec las filles populaires plutôt qu'à celle,nettement moins enviée,des portes-drapeaux de la fanfare du lycée.Puis elle s'est approchée de moi dans le couloir pour me dire:

-Sympa,ton sac.

Mon sac Urban Outfitters bon marché en faux cuir n'avait absolument rien de sympa.Mais j'en savais suffisamment sur les codes sociaux pour comprendre que son compliment n'avait pas grand chose à voir avec mon accessoire.Elle m'avait adressée la parole comme seule une blonde cool et désinvolte peut le faire pour me montrer qu'elle appréciait ma transformation.Le lycée Weeping Willow était petit et n'importe quelle nouvelle mignonne était au cœur de tous les potins,qu'elle soit nouvellement mignonne(comme moi) ou nouvelle au lycée (comme Violet). Olivia savait parfaitement que,si elle recrutait les filles mignonnes dans sa clique,aucunes d'elles n'oserait lui faire de l'ombre.

Il y avait des avantages à être la plus populaire du lycée.Le plus enviable était qu'Olivia Richmond bénéficiait de l'attention pleine et entière de Pete Nicholson,un grand blond bronzé qui était aussi la star de l'équipe de basket.Le plus lourd à porter étant que toutes les filles rêvaient de ressembler à Olivia: certaines auraient fait n'importe quoi pour être ne saurait-ce qu'invitées à pénétrer le cercle illuminé de sa présence.Avant d'arriver en première,je n'aurais jamais aspirer à rejoindre les rangs de la clique d'Olivia et je lui étais incroyablement reconnaissante de m'avoir accueillie.Faire partie de leur groupe me suffisait.Personnellement,je n'aurais jamais imaginé vouloir détrôner Olivia.

Et pourtant,ce rêve n'était apparemment pas inconcevable pour d'autres.Peut-être qu'une nouvelle en ville,qui n'avait pas vécu ici assez de temps pour comprendre qu'Olivia était notre reine depuis la maternelle.Une fille comme Violet,qui aurait pu penser qu'il était possible de détourner d'Olivia tout ce qu'elle possédait pour en profiter soit même.

Son rôle de présidente du conseil des élèves.

Son titre de capitaine d'une de nos équipes de sport féminine.

Pete.

Je n'ai jamais eu la possibilité d'être plus populaire qu'Olivia.Je n'ai d'ailleurs jamais eu l'occasion d'essayer puisqu'elle est morte seulement quatre semaines après le début de mon nouveau look au lycée.Elle est morte la semaine qui a suivie son anniversaire.Olivia n'a pas vécu assez longtemps pour pouvoir faire son entrée au gala d'automne habillée de sa robe en dentelle ivoire,un gloss brillant couleur barbe-à-papa aux lèvres et le bras de Pete autours des épaules.

Une image qui nous aurait toute rendues jalouses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Shan_ZeShan_Ze   22 septembre 2018
Ca faisait plus de deux mois que mon père m'avait emmenée passer mon permis en Floride, et trois mois de plus que j'avais fait ma conduite accompagnée en seconde. J'étais honteusement rouillée et j'avais l'impression de ne pas être du tout qualifiée pour conduire jusqu'àGreen Bay puis en revenir dans une voiture bien plus sophistiquée qu'aucune de celles que j'avais conduites auparavant.
Commenter  J’apprécie          80
CielvariableCielvariable   07 février 2019
Dans ce jeu, un des participants avait pour rôle d’inventer une histoire élaborée sur la mort future d’un des joueurs qui, lui, s’allongeait sur le sol. Les autres participants s’agenouillaient autour de la personne allongée au sol et glissaient le bout de leurs doigts sous son corps. À la fin de l’histoire, qui était en général soit remarquablement gore soit suffisamment ridicule pour que tous en rient, tout le monde, sauf le joueur allongé, se mettait à déclamer « Léger comme une plume, raide comme la mort » en élevant la personne étendue au sol vers le plafond sans utiliser rien d’autre que la plus légère des pressions du bout de leurs doigts. Je n’avais jamais compris comment ça marchait parce que, pendant mon enfance, les quelques fois où j’avais joué et où l’hypnose avait réussi, le corps s’était élevé sans effort au-dessus des têtes. Inévitablement, l’état d’hypnose était interrompu par un des participants, ce qui gâchait l’effet pour tout le monde, et le corps du malheureux qui flottait dans les airs s’écrasait au sol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
elleaimelireelleaimelire   09 avril 2018
La cave est devenue silencieuse un moment pendant que les filles se fixaient des yeux. Sans un mot, j'ai compris que Mischa cédait. J'ai regardé Violet et, quand je l'ai trouvé en train de me dévisager avec l'air de quelqu'un qui savait parfaitement pourquoi je ne voulais pas entendre ma propre fin dans un incendie, ça m'a complètement déstabilisée. Elle savait pour Jennie. J'en étais convaincue et ça me faisait froid dans le dos. Je me suis assise d'un coup et je me suis écartée d'elle le plus possible, ayant momentanément oublié ma peur de perdre ma popularité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   07 février 2019
Personnellement, je n'aurais jamais imaginé vouloir détrôner Olivia.

Et pourtant, ce rêve n'étant apparemment pas inconcevable pour d'autres. Peut-être pour une fille nouvelle en ville, qui n'avait pas vécu ici assez de temps pour comprendre qu'Olivia était notre reine depuis la maternelle. Une fille comme Violet, qui aurait pu penser qu'il était possible de détourner d'Olivia tout ce qu'elle possédait pour en profiter elle-même.

Son rôle de présidente du conseil des élèves.

Son titre de capitaine d'une de nos équipes de sport féminines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : surnaturelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1690 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre