AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Policier Tom Douglas tome 1 sur 2
EAN : 9782714457608
448 pages
Belfond (06/11/2014)
3.74/5   97 notes
Résumé :
Sir Hugo Fletcher vient d'être retrouvé mort dans son lit, nu, attaché dans une position des plus équivoques. Chargé de l'enquête, Tom Douglas, fraîchement débarqué au sein de la police londonienne, s'interroge : ce crime sulfureux ne colle pas avec l'image respectable de Fletcher, richissime philanthrope connu pour son engagement au sein d'Allium, une association qui aide à soustraire de jeunes immigrées de l'Est à la prostitution. Alors que les médias s'emparent d... >Voir plus
Que lire après Illusions fatalesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 97 notes
5
5 avis
4
11 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis
« Illusions fatales » est le premier roman de Rachel Abbott (publié en 2011), il vient de sortir en poche le 18 aout 2020 aux éditons charleston.
Sir Hugo Fletcher vient d'être retrouvé mort sans son lit, nu, attaché dans une position des plus équivoques. Ce crime ne colle pas avec l'image de l'homme respectable, généreux que la presse lui donne. L'inspecteur Tom Douglas va devoir mener l'enquête pour découvrir le véritable visage de Sir Hugo Fletcher et ainsi trouver le meurtrier. Même si on se doute de l'identité du coupable, j'avais besoin de comprendre qui était vraiment cet homme. On découvre jusqu'à la dernière page ses horribles secrets, quel pervers et manipulateur il a été. Au final ce crime était « presque parfait » comme ce roman…
Commenter  J’apprécie          260
Au cours d'un début d'une partie érotique, un homme est assassiné par une femme. Mais ce n'est pas n'importe qui. C'est Lord Hugo Fletcher, bien connu des médias pour ses actions, grâce à sa fondation, pour les femmes étrangères esclaves sexuelles. La police arrive sur les lieux et doit avertir la seconde femme d'Hugo, Lady Laura Fletcher, qui rentre d'Italie. Laura ne ressemble plus à la belle femme des débuts de son mariage.

Lors de l'annonce de sa mort, elle semble avoir beaucoup de choses à cacher. Par contre, lorsque son ancienne amie et ex belle-soeur, Imogen, avec qui elle est fâchée, arrive à la propriété, la colère transparait sur ses traits et dans ses paroles.

Comme dans toute enquête, la principale suspecte est l'épouse. Mais bon nombre de suspects vont arriver car Hugo n'est pas l'homme que l'on croyait.

Le début m'avait semblé très prometteur avec ce meurtre dans des conditions sordides et surtout la personnalité d'Hugo qui émerge très facilement dans ces premières pages. Hugo a voulu jouer au plus fin, mais il a été pris à son propre piège, avec un meurtre mené de main de maître. Ce prologue annonçait une suite très forte mais j'ai vite déchanté. Ce n'est pas assez psychologique au niveau de la tension des personnages, de l'enquête. Suite au meurtre d'Hugo dans les conditions effectuées, on imagine très vite et très bien à quel genre de personnage on a fait affaire.

Même si Laura explique dans ses lettres tout ce qui peut se passer entre elle et son mari, ça a duré quand même 10 ans, cette tension que l'on souhaite n'existe pas. Est-ce dû aux termes employés, à la traduction – dont je trouve les phrases mal tournées -, aux phrases superficielles des personnages ? Je ne sais pas. On dirait un roman pour adolescent et non pour un amateur de thrillers. C'est tout de même bien dommage. Car avec ce qui lui arrive, le lecteur aurait pu être transporté dans un univers beaucoup plus noir avec cet homme qui torture psychologiquement toutes ses victimes et elles sont nombreuses. C'est insidieux quand même cette torture. Alors même si Laura a voulu lui donner toutes ses chances – elle semble un peu niaise au départ, trop amoureuse, heureuse également du confort procuré par l'argent car elle pensait qu'il faisait tout pour elle et surtout parce qu'elle aimait sa fille, elle a mis du temps, comme toujours avec les victimes, pour connaître à qui elle avait affaire. Et le drame de l'auteur c'est de ne pas avoir su nous donner l'atmosphère propice, au gré des révélations faites dans les lettres, et surtout lorsque Laura a découvert la vraie nature d'Hugo, qu'elle a été enfermée. Mais il ne fallait pas en dire trop pour que le suspense dure un tant soit peu, surtout que Tom et Laura semblent avoir beaucoup d'affinités. Ils ont de la compassion l'un pour l'autre. Car Tom s'est également confié sur ses problèmes personnels. On pourrait dire qu'ils sont devenus amis lors de cette enquête. Je trouve quand même que c'est un peu tiré par les cheveux qu'il ne reste pas suffisamment en retrait, voulant changer l'approche policière que l'on peut retrouver dans les romans. En tous les cas, la police avec ses personnages est assez perspicace et chacun a sa propre approche.

Malgré le drame vécu par Laura et surtout cette vision d'horreur que nous apprenons à la fin, elle ne veut pas trop en dire. Comme toutes les victimes de sévices psychologiques, elle se sent coupable de ne pas avoir réussi à sauver toutes ces femmes., elle éprouve de la honte. Mais, assez, vite, elle est libérée, retrouvant un peu la santé. Et surtout, une seule personne la maintient en vie. Avec cette libération, elle va se retrouver, être qui elle est vraiment et contourner la manipulation encore exercée par Hugo même mort.

J'avais des doutes concernant le coupable. Mais, même si ce coupable doit être condamnée, on ne peut absolument pas lui reprocher ce crime pratiquement parfait. Je dis pratiquement car la police n'a pratiquement pas d'indices, se focalisant plutôt sur l'amie de Laura, même si les preuves ne sont pas forcément tangibles.

Le roman oscille donc entre le présent (l'enquête), le passé (les lettres avec les révélations de Laura) et des passages en italique. Ceux-là nous font nous interroger. Qui est cette personne qui semble enfermée ? Les détails sont révélés au fur et à mesure car la prisonnière se dévoile.

On va tout de même laisser du temps à l'auteur puisque c'était son premier roman. En espérant que les suivants, déjà deux publiés, sont beaucoup plus intenses, niveau thriller.
Lien : https://jelistulisillit.word..
Commenter  J’apprécie          40
"Illusions fatales" est le 3e livre de Rachel Abbott que je lis .
J'avais apprécié les deux précédents et j'ai aimé celui-ci aussi .
Dès le début , j'ai été saisi par l'intrigue , plus par l'histoire de Laura
que par l'enquête elle-même .
Cette jeune femme croit avoir rencontré le Prince charmant en la personne de Sir Hugo , homme beau , riche , charmant et courtois , connu pour son oeuvre philanthropique . Rapidement , Laura découvre que son mari est un être pervers , manipulateur , dépravé , immoral et psychotique .
Quand le corps d'Hugo est retrouvé , les soupçons se portent immédiatement sur son épouse ...mais elle était en Italie au moment du meurtre . Qui est la meurtrière et quel est le mobile ?
Peu à peu , le lecteur découvre l'enfer que Laura a vécu avec son mari
et en apprend plus sur la famille de ce lord .
Dans un style simple , sans aucun détail inutile , Rachel Abbott entretient le suspense jusqu'à la dernière page où l'on apprend la vérité , et les horribles secrets du mari .
Une bonne histoire .
Commenter  J’apprécie          80
Sir Hugo Fletcher vient d'être retrouvé mort dans son lit, nu, attaché dans une position des plus équivoques.

Chargé de l'enquête, Tom Douglas, fraîchement débarqué au sein de la police londonienne, s'interroge : ce crime sulfureux ne colle pas avec l'image respectable de Fletcher, richissime philanthrope connu pour son engagement au sein d'Allium, une association qui aide à soustraire de jeunes immigrées de l'Est à la prostitution.

Mais qui est donc ce mystérieux sir Hugo qui vient d'être assassiné dans une mise en scène sexuelle?. On le découvre peu à peu au fil des lettres écrites par sa seconde femme Laura qu'elle n'aura jamais envoyées. Personnage pervers qui détruit ce qui l'entoure, l'horreur grandit à chaque page. On en arriverait à pardonner à son assassin ! En déplit d'un style un peu trop familier, voire simpliste, on est pris dans les toiles de cet engrenage haletant qui jette un voile trouvblant sur les violences d'un pervers narcissique et manipulateur... Idéal pour l'été...
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          123
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de thriller !

Sir Hugo Fletcher, un riche homme connu de tous, est retrouvé mort, nu et attaché à son lit. À la tête d'une association caritative ayant pour but de sauver des prostituées de l'Est, il est bien vu de tous. Alors qui pouvait lui en vouloir au point de le tuer ?

La victime, Hugo Fletcher, est un homme détestable. Et plus la police creuse dans sa vie, plus on découvre un homme manipulateur, qui souhaite un contrôle total sur son entourage. Ce qu'on découvre nous plonge davantage dans l'horreur.

L'auteure exploite le sujet des violences conjugales psychologiques. Celle qu'on ne peut pas voir, celle du harcèlement morale, du rabaissement de l'autre. Laura était une femme épanouie avant de rencontrer Hugo. Mais à ses côtés, la vie est devenue déprimante, elle a perdu toute confiance en elle, au point de croire qu'elle est devenue folle.

J'ai aimé l'alternance des points de vue des Laura, des lettres qu'elle a écrit pour sa meilleure amie mais qui ne les a jamais envoyé et le suivi de l'enquête policière. J'ai particulièrement aimé les lettres qui retrace la vie du couple dès ses débuts et permettent de comprendre ce qu'a vécu Laura.

J'ai beaucoup aimé Tom Douglas, l'inspecteur fraîchement arrivé à la Scottland Yard. Il a beaucoup d'empathie pour les autres. J'ai vu que l'auteure a écrit d'autres romans avec cet inspecteur, je compte bien les lire.

Côté enquête, j'ai eu quelques soupçons dès le début mais difficile d'être sûre car l'auteure nous brouille avec de fausses pistes. Et l'enquête s'avère plus complexe qu'elle n'a paru au début, car sir Fletcher avait finalement de nombreux ennemis. Je n'ai donc pas vraiment été surprise au dénouement final.

Ce n'est pas un coup de coeur, mais j'ai tout de même passé un bon moment avec ce thriller que j'ai apprécié. A découvrir !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Un jour j'ai vu un film sur le thème de la maltraitance et quelqu'un m'a dit que je n'avais rien compris au sujet. Maintenant je sais exactement ce qu'elle voulait dire. Ce ne sont pas que des actes de terrer, de la cruauté physique ou l'obéissance forcée sous la menace. Dans ces cas-là séparer le bien du mal est facile, même si beaucoup de gens maltraités n'arrivent pas à réagir. Mais la destruction silencieuse et inexorable de l'estime de soi c'est bien plus sinistre - c'est une violation de l'âme. C'est ce qu'Hugo m'a fait.
Commenter  J’apprécie          40
Mon corps le décevait. Je sais que je ne suis pas parfaite, peut-être un peu plus épaisse que ce qui est à la mode, mais je ne suis pas si mal ! Et lui, il avait l’air absolument dégoûté. Je n’y comprenais rien. Ce qu’il a dit ensuite m’a frappée comme une tonne de briques.
« Tu m’as trompé, et je le répète, tu me déçois profondément. »
Il s’est retourné vers la fenêtre comme s’il n’y avait plus rien à dire.
En y repensant, je sais qu’il aurait été naturel que je sois en colère – mais ça ne marche pas comme ça quand quelqu’un que vous aimez vous fait ressentir que vous avez fait une erreur. On se sent désespéré. Du moins c’est comme ça que je me suis sentie.
Commenter  J’apprécie          10
Certaines de ces filles sont tellement bêtes. On leur donne une deuxième chance et elles la gâchent. Très occasionnellement, nous en avons une qui vole la famille, mais c’est assez rare. On a eu le cas d’une fille qui avait couché avec le mari. Ça nous est retombé dessus parce que la femme, bien sûr, avait préféré perpétuer le cliché du mari séduit contre sa volonté. Certaines retournent dans la rue pour gagner plus d’argent. D’autres se contentent de laisser un mot et de disparaître on ne sait où. Et puis il y a celles qui sont enlevées dans la rue par l’un des gangs auxquels elles pensaient avoir échappé.
Commenter  J’apprécie          10
 Ils prennent les filles les plus quelconques et les refont de la tête aux pieds. Ils transforment de vilains petits canards en cygnes. On leur refait le nez, le menton, on enlève les poches sous les yeux, liposuccion, implants mammaires, toutes sortes de facettes dentaires, on leur enlève quasiment la peau pour la faire repousser, épilation au laser, implants capillaires si nécessaire, et quand ils ont créé un être humain complètement différent de ce qu’il était au départ, on le confie à la coiffeuse et à la maquilleuse. C’est remarquable, sauf que ces femmes finissent par toutes se ressembler.
Commenter  J’apprécie          10
Au début, son objectif était d’aider les jeunes filles qui avaient fui leur foyer à cause d’abus familiaux et qui finissaient dans la rue. Elles n’avaient que la prostitution comme moyen de survie. La fondation s’intéressait seulement aux filles juridiquement assez âgées pour quitter leur domicile avec le consentement des parents. Elle enquêtait sur chaque cas, mais si les filles ne voulaient vraiment pas rentrer chez elles, elle faisait ce qu’il fallait pour obtenir l’accord des parents – je ne sais pas trop quelles menaces subtiles on servait aux parents abusifs qui refusaient
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Rachel Abbott (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rachel Abbott
Cela fait maintenant dix ans que Rachel Abbott fait trembler ses lecteurs avec ses thrillers psychologiques ciselés qui tiennent en haleine jusqu?à la dernière page... L'écrivaine britannique compte déjà 3 millions d?exemplaires vendus et 20 traductions à son actif depuis "Illusions fatales" dans lequel apparaît pour la première fois l'inspecteur chef Tom Douglas qui revient dans tous les titres publiés. Il est grand temps que cette auteure d'abord auto-éditée nous révèle ses secrets d'écritures... BePolar mène l'enquête en direct du festival Quais du polar 2019 !
Découvrez toutes les interviews de Quais du Polar : https://www.bepolar.fr/Web-TV-Quais-du-Polar-2019-178
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (338) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2786 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..