AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
4,16

sur 160 notes
5
13 avis
4
23 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
Winter-
  17 juillet 2022
Si vous avez déjà été celui qui a été laissé derrière ou si vous avez déjà eu des regrets de perdre le contact avec quelqu'un qui est maintenant parti, ce manga a une bonne chance de vous frapper comme un camion.

Le style est assez bon, détaillé et avec un bon flux, même s'il manque de style individuel ( je déteste le design du personnage nain, essayez-vous de me dire qu'il n'enlève littéralement jamais son casque et ses plaques d'épaule, même quand il vit seul dans les bois ?). C'est une fantaisie japonaise ordinaire, avec des elfes, des nains et des monstres, et des villages qui parsèment comme des banlieues japonaises, offrant des produits et de la nourriture aux voyageurs sans aucune preuve de production.

Il est difficile d'expliquer ce que c'est que de lire ceci ; le mieux que j'ai à offrir, c'est qu'il donne au lecteur un sens vif du passage du temps, car Frieren perd ses compagnons de voyage héroïques, et gagne un apprenti mage qui grandit d'une jeune fille à une jeune adolescente de seize ans au cours de ce volume.

Ce n'est pas que de l'élégie et de la mélancolie. Il y a de l'humour doux, de la magie, une bataille, et l'exploration plus profonde par Frieren d'un monde auquel elle a négligé de prêter attention lors de son voyage précédent. C'est l'un des mangas les plus frappants que j'ai pu lire depuis un certain temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
deidamie
  24 mai 2022
"Bonjour les Babélionautes! Aujourd'hui, c'est jour de post Masse Critique! Merci à Babelio et aux éditions Ki-oon sans qui rien n'aurait été possible.
-Ouais. Sinon t'aurais acheté le bouquin comme toulmonde, hein...

-Oui, bon! Frieren, tome 1, un manga signé Yamada Kanehito au scénar' et Abe Tsukasa au dessin, traduction Géraldine Oudin.

Or donc, mission accomplie! Frieren, une elfe dont la longévité excède de loin celle des humains et des nains, vient de sauver le monde avec sa troupe de joyeux aventuriers. Les co-équipiers se séparent. Des années plus tard, elle prend conscience, choquée, que les humains vivent bien moins longtemps qu'elle... pourquoi n'a-t-elle pas pris la peine de mieux connaître ses camarades?

-Le dessin ne brille pas par sa folle originalité...

-Non, mais il reste joli et harmonieux! J'aime beaucoup l'ambiance médiévisante des villes et des maisons. Ce manga aime la joliesse, moi aussi: on va s'entendre! Et le point fort de ce premier tome, à mon sens, demeure le travail du temps!

-Le travail du temps, mais qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre! Tu prends du beurre à température ambiante, tu ajoutes de la farine, et ne travaillez pas trop le temps, sinon la pâte devient friable?

-C'est ça, moque-toi. Ce que je voulais dire, c'est qu'il est bigrement intéressant de voir le passage du temps par les yeux de Frieren, pour qui dix ans représentent si peu! J'adore les planches qui montrent ses occupations sur des années, découpées en petits carrés muets et silencieux, sans manquer d'humour! Et la conclusion du tome offre une belle perspective sur les années écouées.

J'adore aussi l'ambiance mélancolique de l'histoire. Il y a un côté apaisant dans cette narration.

-Et bien moi, je suis plus dubitative que toi, Déidamie!

-Ah bon?

-Et oui! Parce que ce premier tome ne répond pas à AUX grandes questions.

-Lesquelles?

-Est-ce que cette qualité va se maintenir ensuite? ou est-ce que le manga va prendre une direction déplaisante? Combien de temps et de tomes va durer la série? Je sais pas si t'es au courant, Déidamie, mais à mon âge, j'en ai vu des premiers tomes prometteurs qui ouvraient une série trop longue ou décevante! Je ne me laisserai plus avoir! Et je te préviens, si ça continue 25 tomes, c'est NON! On n'a plus l'âge ni la place pour ces folies, et je dis folie pour être polie...

Frieren est un bon premier tome, avec des personnages attachants et un angle original.

Est-ce qu'il va maintenir le cap? Je ne sais pas."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
Lesvoyagesdely
  06 mars 2022
« Frieren » a fait beaucoup de bruit, Kioon semble le porter très haut et croire en lui, et j'ai bien envie de faire de même.
Du jamais vu en monde de fantasy, nous commençons après la bataille, après 10 ans de combats, ce qui n'est quand même pas rien. Ils ont dû faire équipe, traverser vents et marées, faire face, et sans doute apprendre à se connaître. Mais ici, ils rentrent au pays, nous arrivons après la bataille, mais aussi faisons connaissance avec eux à ce moment là.

Himmel, le héros. Eisen, le guerrier. Heiter, le prêtre et Frieren, la mage. Leur quête parle aux gens lisant ce type d'ouvrage et aux gameurs jouant à ce type de jeux.
Frieren porte l'histoire, et j'imagine que c'est elle qui est symbolisée dans le « I » de la couverture et après chaque numéro de chapitre.
Frieren, l'elfe, le temps passe différemment pour elle, ainsi elle n'avait pas pris conscience de certaines choses mais va y être confronté de plein fouet. Pendant tout le tome 1, elle ne semble pas changer physiquement d'un iota, alors que tous les autres autours sont impactés. Il sera fait de séparations et de retrouvailles, de réflexions sur le temps qui passe.

Frieren n'a plus vraiment de quête, un voyage précis à faire, mais elle se promène au grès de ses envies, de ses impulsions, ou de ce qu'elle pense devoir faire.
C'est à travers des souvenirs que nous verrons ce qu'ils ont traversé tant sur le plan humain que les combats menés, et j'imagine que cela sera exploité tout de long et très intéressant.
Frieren a l'air aussi un peu froide au premier abord, mais elle ne l'est pas tant que cela. A force de passer du temps ensemble, ils s'étaient plus ou moins cernés.

Frieren va également faire une nouvelle rencontre, un peu orienté par une ancienne, et ce ne sera sans doute pas la dernière.
C'est rare et précieux de pouvoir voir le monde d'après, ce que les gens ressentent, pensent, savent, comment ils vivent maintenant, mais aussi la fameuse action du temps qui passe inlassablement sans qu'on ne puisse rien y faire, qui peut entraîner certains oublis.

Pour finir, ce n'est que le début, nous verrons ce que ça donnera par la suite, comment cela se développera, ce qu'on nous proposera. L'idée est très plaisante et très prometteuse. le graphisme est une pure merveille, il n'est pas rare de s'arrêter et de l'admirer, de regarder le paysages, les étoiles avec eux. Au fur et à mesure, nous découvrons l'univers qui semble prometteur et nous émerveille par moment. Nous avons déjà découvert un peu de bestiaire dont un animal craquant, et une fleur avec un nom très poétique qui n'est pas sans importance.

C'est touchant, doux, amer, beau, triste, plein d'espoir. Un mélange de sentiments nous envahi, et ce sera sans doute un énorme plaisir que de suivre Frieren dans ce monde d'après, de voir les liens relationnels et leurs influences du passé, et de sa vie de maintenant, ainsi que de découvrir l'univers et toute sa richesse. le temps qui passe inexorablement nous donnera aussi bien des émotions.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Tachan
  17 mars 2022
J'ai découvert Ki-oon à leurs débuts dans les années 2000 avec le titre de Dark Fantasy : Ubel Blatt, qui m'a faite vibrer jusqu'au bout. J'étais moi aussi dans une période "fantasy" et j'ai été ravie d'en découvrir un de qualité en mangas. Les années ont passé, l'éditeur a diversifié son catalogue mais il revient enfin à ses premiers amours avec Frieren, un titre dont la réputation l'a précédé et qui propose une toute autre fantasy que celle de son aîné.

Série en cours et à succès au Japon, Frieren compte déjà là-bas 5 tomes alors que les deux premiers viennent de sortir chez nous dans une double édition simple et collector de toute beauté (avec artbook exclusif). Ki-Oon a vraiment mis les petits plats dans les grands pour faire une grosse campagne de promo autour de ce titre, en lequel ils croyaient, ce qui en a fait le meilleur lancement de l'éditeur à ce jour ! Bravo à eux et merci pour cet engagement de passionnés qui fait si bien vivre le manga. Certains éditeurs pourraient prendre exemple ;)

Mais en quoi Frieren est-il différent des titres d'héroïc-fantasy que nous avons sur le marché ? Pourquoi le travail de Kanehito Yamada et Tsukasa Abe sort du lot ? Quand on jette un oeil rapide à l'oeuvre sans la lire, on a l'impression d'un manga du genre assez lambda où le dessin est assez typé fantasy et où les archétypes du genre : mage, guerrier, démon... sont bien repris. Pourquoi retient-il tant notre attention ? Tout simplement parce que, chose rare, il offre une vraie réflexion sur ce qu'il se passe après qu'une quête ait été menée à bien. C'est la première fois que je vois ça en manga !

Le lecteur est donc surprise d'être pris à contre-pied d'emblée et toute la dynamique du titre repose sur cela dans ce premier tome. L'histoire démarre par un premier chapitre qui pourrait être le dernier dans un univers d'héroïc-fantasy classique. Puis il embraye sur une vaste fresque lente et philosophique sur la notion du temps qui passe, des souvenirs et des relations entre les gens. C'est atypique. On a l'habitude des univers de fantasy un peu feel good, on a plusieurs titres de ce genre chez nous, mais ici c'est encore autre chose. Les auteurs proposent un titre où la clé est la nostalgie, la mélancolie et c'est superbe !

On est pour cela confronté à une héroïne qui fait aussi un peu contre-emploi. En effet, Frieren est une elfe qui peut vivre très très longtemps. Elle n'a donc pas la même relation au temps et aux autres. Elle a un côté très froid, voir passif, qui tranche en fait avec ce qu'on attend d'une héroïne en fantasy. Il y a ainsi une dichotomie fort intéressante entre sa passivité apparente face aux sentiments et sa nécessité croissante de ressentir ceux-ci et d'y être confronté à travers ses nombreuses belles relations présentes ou passé. C'est très singulier.

Avec elle, nous allons aussi vivre une aventure un peu hors du temps ou du moins une aventure où celui-ci ne se mesure pas de la même façon que d'habitude. Mais loin d'en ressentir une accélération malaisante quand on passe d'une décennie à l'autre, grâce à une magnifique narration muette - oh que j'aime ce procédé -, on a plutôt l'impression d'être propulsé face à la beauté d'un éphémère qui s'étire. Cela m'a subjuguée ! le temps qui passe n'est donc que l'occasion de se remémorer des souvenirs et d'en construire de nouveaux. Cela peut avoir l'air banal sur le moment, cela n'en sera que plus chérit par la suite et encore plus si c'est vécu avec des gens qu'on aime.

Le ton est donc volontiers très tendre dans cette histoire. L'émotion nous prend sans prévenir alors qu'on aurait pu s'attendre à quelque chose de très froid. Mais voir notre héroïne rester la même tandis que ses amis vieillissent prend aux tripes. Chaque chapitre est ainsi l'occasion d'une douce aventure rappelant un bout de la quête initiale depuis longtemps finie avec nostalgie. C'est comme un jour sans fin, un long voyage sans but, du moins en apparence, mais où les rencontres et les souvenirs feront tout !

Avec ce premier tome, à l'habillage de qualité, Ki-Oon me fait très plaisir en revenant à ses premiers amours mais de manière originale et rassurante. Cela détonne oui et non dans le paysage manga français car c'est en plein dans la lignée des titres feel good qu'on commence à voir fleurir dans le genre, mais Frieren a aussi un petit truc en plus avec son héroïne à contre-emploi et son exploitation d'un joli décor très classique d'héroïc fantasy pour proposer une réflexion plutôt philosophique sur la vie. C'est un superbe voyage.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


SaigneurDeLivres
  08 mars 2022
Grosse sortie pour Kioon qui nous présente avec panache ce nouveau manga. le premier volume à déjà le droit à son édition collector. Bel objet d'ailleurs car on a le droit à un petit artbook (cartonné s'il vous plaît).
En ce qui concerne ce premier volume, c'est une belle surprise. Nous accompagnons Frieren, une elfe appartenant à une compagnie d'aventuriers qui vient d'apporter la paix en tuant le roi des démons. La quête prend fin et l'histoire commence donc dans cet "après". Un thème que je trouve intéressant où l'on plonge ponctuellement dans les souvenirs de Frieren.
Les dessins sont vraiment beaux et le personnage de Frieren me plaît beaucoup.
Kioon croit beaucoup en ce nouveau manga et j'ai aussi envie d'y croire !
Commenter  J’apprécie          50
Idiosyncrazy
  07 mars 2022
J'ai été attiré par ce manga la fois par la couverture, mais aussi par la mention du succès connu par l'oeuvre au Japon, ainsi que par le résumé.

Le dessin est très beau, avec beaucoup de détails, et il n'est pas rare que l'on s'attarde sur certaines cases pour admirer les visuels. Les personnages sont bien différents les uns des autres et les décors sont bien remplis.

J'ai apprécié l'histoire dans le sens où c'est la première fois que je lis un manga dans lequel le lecteur arrive après les aventures du groupe d'aventuriers, une fois que tout est terminé après 10 ans de péripéties et de combats dont nous ne connaissons rien. Ce premier tome nous permet de mieux cerner la personnalité de Frieren, qui paraît froide au premier abord, mais qui dévoile ses souvenirs au fur et à mesure et prend conscience, en discutant avec ses anciens compagnons d'armes, de la valeur de l'amitié. Au fur et à mesure du récit, nous en apprenons un peu plus sur le passé de Frieren et sur sa manière d'appréhender le temps qui passe différemment des humains.

L'ensemble de ce manga est très touchant, sans tomber dans le niais ; les relations se tissent progressivement entre les différents personnages, e manière naturelle et réaliste. Chaque personnage possède son caractère bien défini mais pas cliché comme dans la plupart des mangas où les caractères sont très basiques. Il n'y a pas vraiment de but bien défini à cette histoire, ce manga se classe plus à mon sens dans le genre de la tranche de vie, qui est un genre que j'apprécie beaucoup. Un excellent premier tome en tout cas ; je lirai avec plaisir la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bouma
  05 juillet 2022
J'ai démarré cette nouvelle série sans vraiment savoir à quoi m'attendre. Au final, ce premier tome pose l'intrigue et le personnage principal de Frieren, une elfe qui adore collectionner les sorts en tout genre.
Le côté intéressant de l'histoire vient du parti pris du mangaka de la commencer là où les autres l'arrêtent, c'est-à-dire après avoir gagner la bataille. Que deviennent alors les héros ? Surtout quand leur espérance de vie n'est pas la même ?
Le début peut sembler un peu long à se mettre en place mais pour ma part j'ai bien aimé ce rythme qui permet de bien cerner l'univers. Mon cher et tendre a eu plus de mal et mon ado a carrément laissé tombé. Dommage car je crois que la série pourrait lui plaire.
Une bonne série de fantasy, avec tous les codes du genre, qui montre à quoi ressemble la vie après la bataille !
Lien : http://boumabib.fr
Commenter  J’apprécie          40
Pris
  23 mars 2022
J'ai un peu hésité avant d'acheter ce premier tome: la série aura-t-elle une fin? sera-t-elle publiée en France?
Vu le lancement de la très bonne maison d'édition, j'ai finalement décidé de répondre oui à ces deux questions.
Pas de regret pour ce premier tome qui commence après la bataille et la victoire des héros: un demi-siècle après le victoire, l'elfe immortelle retrouve ses compagnons pour un rendez-vous qu'elle leur avait fixé. Elle dit alors adieu à l'un d'entre eux, Himmel le Brave et regrette de l'avoir si peu connu. A partir de là toutes ses aventures sont datées avec ce décès comme référence: le temps signifie peu pour elle, mais pas pour ceux qui l'entourent et elle décide de consacrer son temps à mieux connaître les humains qu'elle croise. Elle recroise ses amis vieillissants et s'attache à une jeune magicienne, protégée de Heiter, qui l'accompagne dans ses aventures.
Une ambiance nostalgique soulignée par un très joli dessin.
Commenter  J’apprécie          40
Sachikochi
  15 mars 2022
Une nouveauté intrigante, et originale à la douce ambiance. La fin est le début de cette histoire, et à tous les niveaux. Frieren est assez attachante puisqu'elle prend conscience des différences et du temps qui passe trop vite, où elle n'a pas assez profité, de belles valeurs sont mises en avant. J'aime beaucoup l'alternance entre passé et présent, qui permet un bon développement des personnages.
Commenter  J’apprécie          40
AleixeiIvanov
  13 juillet 2022
Je trouve ce manga très original car on commence cette histoire à la fin d'une autre ce que je trouve franchement bien ... Je conseille ce manga pour les personnes qui apprécie les jeu de rôle car on trouve une elfe , un nain , un chevalier , un prêtre etc...en tout cas je trouve que c'est l'un de mes livres préférés en 2022 !!!
Commenter  J’apprécie          33


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1151 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre