AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253259470
Éditeur : Le Livre de Poche (16/01/2019)

Note moyenne : 3.22/5 (sur 171 notes)
Résumé :
Toutes les filles rêvent-elles de se marier ? Oui.
... Sauf celles qui l'ont déjà été !

Déborah vit avec Henri, son nouvel amoureux.
De nature enjouée, elle a un caractère facile, si l'on excepte son goût pour les commérages intempestifs ou sa jalousie de pieuvre. La moindre femelle qui s'approche de son homme, et elle perd tout contrôle: c'est la scène de ménage assurée !

Malgré tout, Henri le blagueur est amoureux de son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  17 février 2019
Bof, bof, vraiment pas terrible.
Certes, il n'est pas dans mes habitudes de débuter un billet par ce type d'appréciation mais je pense qu'en la circonstance c'est à la hauteur du roman.
Après cinquante premières pages franchement drôles et dans le ton, le fil narratif s'emmêle inexorablement dans du grand n'importe quoi, jouant jusqu'à l'usure la corde de la nostalgie des eighties et multipliant les clichés et les lieux communs jusqu'à en devenir difficilement lisible.
La chick-lit recèle quelques bons moments bien supérieurs à "Au secours, il veut m'épouser !". Pour ma part, je ne pense pas recroiser un jour la route d'Agnès Abécassis.

Challenge MULTI-DÉFIS 2019
Commenter  J’apprécie          391
Biancabiblio
  21 mai 2014
Je vais débuter ce billet par une confidence : il y a quelques années j'ai acheté plusieurs romans de filles comme on dit pour me remettre à la lecture avec des choses légères. Bien mal m'en a pris car ils attendent depuis des années dans ma PAL et lorsque j'en extrais un, ça se révèle une véritable catastrophe !
En tout cas, c'est la seconde fois que je lis un roman d'Agnès Abécassis, et la dernière, tellement je les trouve sans intérêt. Toubib or not toubib était vraiment très mauvais, celui-ci est un peu mieux (toute proportion gardée) mais vraiment je ne comprends pas l'engouement autour de cette romancière qui ne m'arrache pas un rire, à peine un sourire. On peut en tout cas s'accorder elle et moi de n'avoir pas du tout le même humour !
Trentenaire divorcée et mère de deux petites filles, Déborah est désormais réfractaire au mariage (comme je la comprends !). Pourtant son nouvel amoureux Henri, père divorcé d'une adolescente, qui supporte tant bien que mal sa jalousie excessive, serait pourtant prêt à refaire le grand plongeon avec elle. Mais Déborah a bien trop de questions existentielles, de doutes qui la taraudent… d'autant que ses deux meilleures amies, Roxane et Daphné, avec qui elle fait des soirées pyjama en chantant des vieux tubes des années 80, connaissent des tensions dans leurs vies conjugales. L'une s'ennuie, l'autre angoisse d'avoir son premier enfant.
Sur un postulat de départ intéressant : réussir une famille recomposée, oser aimer à nouveau après un divorce, s'interroger sur le couple, la vie conjugale et le mariage, Agnès Abécassis tombe dans la facilité et ne nous propose qu'une succession d'anecdotes souvent poussives et de clichés, un ramassis de lieux communs de la première à la dernière page.
Lire la suite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Adel89
  26 janvier 2017
Quelle déception....
J'ai adoré les 2 premiers chapitres pendant lesquels j'ai beaucoup rie, mais ensuite j'ai attendu, attendu, attendu, que l'intrigue, ou plutôt le sujet du roman soit abordé, mais rien, je n'ai pas trouvé le but de cette histoire...
Je m'étais faite une idée de ce livre en relation avec le titre mais il ne s'est rien passé....
Dommage...
Commenter  J’apprécie          100
Carmendb
  28 septembre 2018
Je ne m'attendais pas à ce que partager l'ordinaire de Déborah, une divorcée mère de deux enfants, en passe de reconstruire sa vie avec Henri, divorcé également et père d'une adolescente, soit si drôle ! Je ne me suis pas ennuyée une minute !
Le titre d'abord prête à sourire, car le cliché habituel veut que ce soit les femmes qui recherchent la sécurité avec la bague au doigt. Mais ici, Déborah, échaudée par l'échec de son premier mariage, hésite…
A travers des anecdotes tirées du quotidien, Agnès Abecassis nous raconte avec beaucoup d'humour et de tendresse tout ce qui fait partie de notre vie : les relations pas toujours faciles au sein d'un couple, la jalousie chronique de la femme face à l'innocente ( ?) incompréhension de l'homme, la mauvaise foi évidente de l'une (ou de l'autre !), les moments passés avec les copines (ou les copains), au café, dans les boutiques pour du shopping, les soirées pyjama, (ou autour d'une table de poker). Leurs problèmes sont bien ceux de notre temps, les avantages et les inconvénients d'avoir épousé un mari plus jeune (ou plus vieux), de s'ennuyer à la maison, même avec des enfants, quand on a connu l'excitation d'un boulot passionnant, de recevoir une belle-mère tyrannique, de supporter une belle-fille adolescente toujours boudeuse ou de se retrouver pour des vacances pour le moins inattendues en Bretagne dans la maison de famille prêtée par un copain !
On s'amuse bien avec ce roman plein de bonne humeur et on rit souvent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LylyVine
  28 décembre 2012
Une très bonne comédie, qui, plus d'une fois, a très décrit dans le détail bon nombres de situations dans lesquelles je me suis retrouvée.
Parfois un peu caricatural (la soirée pyjama pour les femmes, et la partie de poker pour les hommes), j'ai quand même beaucoup aimé lire ce livre.
Pourtant, vu le dernier livre que j'ai lu d'elle (toubib or not toubib), j'avais quelques appréhensions. Mais dès les premières pages, le ton est donné et on rigole souvent du comportement de la narratrice.
Mon passage préféré? les vacances en Bretagne.. Osez me dire que cela ne vous est jamais arrivé !!!!!
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
babbab   01 septembre 2010
La notoriété, c'est un truc qui me laissa songeuse.
Qu'on m'explique pourquoi des gens se pâment d'admiration devant des types payés des fortunes pour faire les boulots les plus agréables du monde : fredonner des play-back, écrire des histoire de gosses qui vont à l'école (des sorciers), faire les guignols devant une caméra ... C'est vrai, quoi. Pourquoi ne demande-t-on jamais une photo dédicacée au médecin qui a opéré de l'appendicite soon enfant et, par la même, lui a sauvé la vie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Adel89Adel89   17 janvier 2017
N'empêche, si je me suis tricoté un collant de peau d'orange depuis qu'on sort ensemble, ce n'est pas à cause de mon "inconstance". Non monsieur.
Henri a arrêté de fumer lorsqu'il m'a rencontrée (un petit pas pour lui, un grand pas pour son haleine). J'ai pensé naïvement, moi qui n'avais jamais tenu un bâtonnet qui pue entre les doigts, que je deviendrais alors sa seule drogue, son unique objet de plaisir et de vice.
Que nenni. L'homme, en phase de sevrage, a dû compenser l'absence de sa chère nicotine par de la nourriture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LipetteLipette   25 octobre 2017
Aaaah, tout le monde a tout ce qu'il veut, je peux enfin me plonger dans la lecture vivifiante de mon Marie-Claire. Ah, ben non. Henri, sans doute attiré par l'absence d'activité frénétique sur mon carré de sable, débarque, s'ébroue au-dessus de mon magazine, et m'interroge :
- Mais comment font les nanas pour lire toutes ces conneries ?
Agacée, je lève la tête, baisse mes lunettes de soleil, et lâche :
- Figure-toi que « les nanas » portent les enfants, les élèvent, se tapent travail à l'extérieur et gestion des tâches ménagères, trouvent du temps pour leur p'tit mari et se farcissent la belle-famille. Cela demande une organisation sans failles, une responsabilité de tous les instants et des nerfs d'acier. Alors quand elles peuvent s'octroyer un moment de détente, bizarrement, elles évitent de se plonger dans un rapport sur les fluctuations économiques en Asie du Sud-Est. Les hommes, par contre, lisent tous les jours le journal en se donnant l'air important. Pour « savoir ce qui se passe dans le monde », comme ils disent. Et alors ? Et ensuite ? En quoi cela influence-t-il leur journée ? En rien. Les hommes sont des enfants qui jouent à être de grandes personnes. Les femmes n'ont pas le temps de jouer, elles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bbpoussybbpoussy   04 mars 2017
Fébrilement, je passe une main sur le sol, histoire de retrouver la boîte en carton et confirmer ce que je soupçonnais déjà : vu le nombre de calories pour cent grammes, j'ai le choix entre supporter la honte et le déshonneur en silence ou bien expier en pratiquant deux cent soixante-treize heures de ce vélo d'appartement, acheté il y a des mois à cause d'une pub télé, que je n'ai pas encore eu le temps d'étrenner (je mène une vie de dingue).
J'opte pour la seconde option. Juré, sur la tête de Richard Virenque, je m'y mets dès demain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bbpoussybbpoussy   05 mars 2017
Il ne voit pas le bon côté des choses : notre relation est si forte que c'est le seul mâle que j'autorise à me contempler dans tout l'éclat de ma nudité épidermique. C'est-à-dire sans fond de teint, les dents pas brossées, et aussi sexy qu'un cactus. Il devrait être fier.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Agnès Abécassis (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Abécassis
Ecoutez ce coup de coeur France Bleu pour le livre-objet d'Agnès Abécassis, Assortiment de friandises pour l'esprit ou l'art de positiver au quotidien.
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14890 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..