AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702153585
Éditeur : Calmann-Lévy (08/05/2013)

Note moyenne : 3/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Elle, c'est Brune. Lui, c'est Léonard.
Ils s'adorent, en toute amitié.
Enfin, Léonard l'adore, mais Brune n'y voit que de l'amitié.
Pour un animateur radio, il a du mal à se faire entendre.
Normal : niveau drague, c'est un prince charmant déguisé en Benny Hill.
Ses textos voilés lui feront-ils ouvrir les yeux ?

Elle c'est Prunelle, l'amie de Brune. Elle vient de rencontrer Simon, carrément odieux.
Par mail, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Ambages
  18 avril 2016
C'est mignon et léger. On sait pourquoi on choisit un livre d'Agnès Abécassis, une envie d'humour, d'auto-dérision, une envie de rire, tout simplement. Et c'est là que j'ai été un peu déçue car Week-end surprise est bien moins drôle que les Tribulations d'une jeune divorcée. En revanche, la description des jumeaux à l'adolescence par leur mère est drôle et rassurante. Ça me fait du bien de savoir que les salles de bains sont aussi monopolisées des heures -et des heureeees- autant par les adolescents que les adolescentes. Question d'équité entre mères ;)
« Et que je te sculpte mes cheveux chaque matin devant le miroir tel un Rodin du follicule, pour leur donner le mouvement exact d'un coup de vent reçu lors d'une balade mélancolique et exaltée un soir d'orage sur la colline. »
Commenter  J’apprécie          150
Ladoryquilit
  18 octobre 2017
Brune est une maman célibataire, une maman de jumeaux ados bourrés d'humour et de répartie qui n'hésitent pas parfois à la faire tourner en bourrique. Brune est amie avec Prunelle qui vient de rencontrer Simon par mail qui a l'air particulièrement odieux, mais bizarrement tout autant attirant. Brune adore Léonard son fidèle ami, mais Léonard lui aime vraiment Brune, mais ne sait pas se faire comprendre. Brune, c'est une femme dépassée avec des journées qui lui paraissent trop courtes, des crises de nerfs et de rires qui se succèdent et surtout cette folle envie d'évasion le temps d'un week-end avec ses enfants pour souffler un coup.
C'est un des rares romans d'Agnès Abécassis que je n'avais pas encore lu et que ma soeur m'avait offert il y a maintenant quelque temps. Un week-end, je l'ai sorti de ma PAL et je l'ai lu d'une traite avec bien souvent un petit rire qui m'échappait.
Brune est donc notre sacrée héroïne, cette maman célibataire a des journées bien remplies et une vie qui l'est tout autant. Entre crises de nerfs, crises de rires et pétages de plombs, ses enfants et ses amis ne sont jamais bien loin. Heureusement, Brune est bourrée d'humour et ne se laisse pas vaincre par la morosité. On passe donc une semaine à ses côtés à travers Week-end surprise et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça déménage !
Ici, avec Brune et sa joyeuse bande, on retrouve tout ce qui fait qu'on aime Agnès Abécassis. Des personnages drôles, mais tellement attachants, des situations cocasses et des bourdes qui ponctuent les chapitres qui nous font éclater de rire, une bonne dose d'amour, d'amitié et une famille unie. Tout pour un moment de détente, une lecture bien plaisante qui nous met le sourire aux lèvres.
Quand on ouvre un roman d'Agnès Abécassis, on sait pour quoi on le fait : pour une bonne dose d'humour qui va nous faire rire et sourire ! Week-end surprise, c'est (encore) le cas ! Dès les premières pages, le ton est donné, Agnès Abécassis a une fois de plus aiguisée sa plume pour offrir un roman plein d'humour, de tranches de vie qui reflètent le quotidien de chacun et qui offre surtout des petites phrases assassines qu'on approuve entièrement.
Week-end surprise est un roman frais, léger qui se lit rapidement et qu'on dévore même littéralement. L'écriture d'Agnès Abécassis est toujours aussi vive, amusante et surtout tendre. À travers l'histoire de son héroïne et tout cet humour, l'auteure réussit toujours derrière cela à offrir une histoire qui touche aussi le lecteur avec des scènes de vie qui nous rappellent notre quotidien et qui apportent un peu de baume au coeur...
N'hésitez pas à vous plonger dans Week-end surprise, le temps d'une lecture vous vous laisserez porter par Agnès Abécassis à la rencontre de Brune et vous partagerez avec elle un excellent moment qui vous donnera un sourire aux lèvres et vous mettra de bonne humeur pour toute la journée.
Week-end surprise d'Agnès Abécassis est disponible aux Éditions le Livre de Poche.
Lien : Https://ladoryquilit.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
stokely
  18 septembre 2015
Je suis restée sur ma faim avec cette lecture déja ce livre se lit très rapidement en à peine 2 heures il est terminé. Je n'ai pas eu d'attachement pour les personnages, pas eu de sourire alors certes la chick litt est plus légère que les polars que je lis d'habitude mais Agnès Abécassis m'a habituée à mieux.
Comme dit un précédent commentaire vite lu et vite oublié.
Commenter  J’apprécie          100
chevrieraudrey34
  21 août 2013
C'est donc confortablement installée dans mon canapé, sous une certaine masse de couvertures, la tête enfouie dans quelques moelleux oreillers que j'entame la lecture de ce roman. La magie abécassienne va-t-elle opérer ?
Et ben oui, et ce dès les premières pages. Je retrouve la plume incisive, l'humour, la vision de la vie, les petites phrases assassines mais oh combien justes que toute femme prononce. le talent d'Agnès est intact. Je souris, je corne les pages, me retrouve dans quelques situations, rigole à gorge déployée. Qui de nous toutes n'a jamais téléphoné à sa meilleure amie, un soir en pleine déprime, et qui finit par raccrocher avec le sourire aux lèvres, car une amie ça vous donne le sourire même quand vous n'en pouvez-plus ?
Qui d'entre nous n'a pas mis vingt plombes avant de s'apercevoir que ce mec est en fait l'homme de notre vie ?
Qui n'a jamais fait un voyage en train, et se coltine les enfants insupportables qui hurlent dans tout le wagon, vous fatiguant avant même que vos vacances soient commencées ?
C'est tout l'art d'Agnès. Nous faire rire des situations les plus cocasses, les plus habituelles aussi. Elle a ce don, rare, de vous livrer une critique de Grey's Anatomy à pleurer de rire. Je ne sais si je vais pouvoir continuer à regarder ma série préférée sans penser à Agnès. Notre vie nous paraît morne, sans grand intérêt, sans trop d'humour. Confiez-là à Agnès et par son super pouvoir d'auteure, elle vous livrera une semaine à mourir de rire qui se clôture par un week-end surprise. Brune en est la preuve, et on se délecte de sa folle semaine, pas si ordinaire que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Taylor
  15 mai 2013
Brune est une maman solo qui élève sa douce progéniture qui se trouve être au nombre de deux et répondant aux doux noms de Néo et Nestor. le quotidien n'est pas simple quand l'argent ne coule pas à flot et qu'il faut malgré tout garder le cap. Comme beaucoup de femmes dans sa situation, elle préfère tout donner à ses enfants quitte à s'oublier un peu elle-même.
Seulement à ce rythme, c'est le pétage de plomb assuré. Alors rien de tel qu'un petit week end organisé en deux temps trois mouvements et c'est parti pour la découverte.
J'ai trouvé l'héroïne très mature : attention je n'ai pas dit grabataire car elle sait s'amuser, rire, profiter des moments intenses avec ses enfants. Mais par rapport aux autres personnages des précédents romans, je lui ai trouvé un caractère plus posé.
Alors bien sur il lui arrive des catatrophes, elle commet des bourdes et s'en sort toujours avec de l'humour. J'ai beaucoup aimé le personnage de la grand-mère et leur histoire à la fois pittoresque et tendre. Les amis de Brune et ses jumeaux forment une petite tribu bien sympathique et nous démontrent que les liens du coeur sont aussi forts que les liens du sang.
et puis les romans d'Agnès ne seraient pas les romans d'Agnès sans des réparties et des scènes d'une cocasserie sans nom.
Week end surprise est drôle, frais et d'une tendresse infinie à l'image de son auteur. Je n'ai qu'un seul reproche c'est que ce soit trop court, j'aurais voulu prolonger le moment passé avec cette joyeuse bande de fous
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MikishanMikishan   25 juin 2013

De : Simon Lambert
A : Prunelle Oldfield

Conasse.

De : Prunelle Oldfield
A : Simon Lambert

Abruti.

De : Simon Lambert
A : Prunelle Oldfield

Vous ne me demandez même pas pourquoi je vous traite de connasse ?

De : Prunelle Oldfield
A : Simon Lambert

Parce que vous êtes un abruti ?

De : Simon Lambert
A : Prunelle Oldfield

Salope.

De : Prunelle Oldfield
A : Simon Lambert

Ah, vous m'emmerdez, à la fin. Allez voir ailleurs si j'y suis. Sur 3615 motscruspourpervers par exemple . Ils font une promo pour les malades atteints de la Tourette en ce moment. Profitez-en ! Et restez-y .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AmbagesAmbages   17 avril 2016
Émergeant de son lit, la trace de l'oreiller encore imprimée sur sa figure, je le trouvais si chou qu'avant qu'il n'atteigne la salle de bains, je m'approchai de lui, le pris dans mes bras et l'embrassai en faisant exprès de gober ses bonnes joues de bébé. Il me lança un regard flegmatique et constata froidement :
— Maman, quand tu m'embrasses, tu me fais penser à cette actrice, là, comment c'est son nom, déjà ?... Ah oui : Alien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
stokelystokely   18 septembre 2015
N'écoutant que ma panique, j'entrepris sauvagement la montée de l'esscalier, gravissant les marches à la vitesse d'un guépard implacable jusqu'au premier palier, d'une pouliche fringante jusqu'au deuxième, d'un lapin se hâtant jusqu'au troisième, d'un teckel toussant sa bronchite jusqu'au quatrième, d'une tortue crachant son emphysème jusqu'au cinquième, et mécroulai au sixième, tel un escargot en bout de course râlant dans un filet de voix (et de bave) : "Allez-y, les gars, continuez sans moi". (p95)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
prune42prune42   02 février 2015
Pour une femme les gestes de plaisir et d'agression sont exactement les mêmes. Un baiser reçu d'un homme pour qui son coeur bat est un délice, un baiser reçu d'un inconnu est une brutalité... Une caresse reçue de celui qu'elle espère est un enchantement, une caresse reçue contre sa volonté est une violence...
Commenter  J’apprécie          30
bbpoussybbpoussy   06 février 2017
Impressionnée malgré moi, je serrai les fesses et avançai d'un pas qui se voulait conquérant, mais qui s'avérait flageolant. C'est dans ces moments-là qu'on regrette, étant ado, de s'être acharnée sur les chorégraphies de Madonna au lieu de travailler son moonwalk.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Agnès Abécassis (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Abécassis
Ecoutez ce coup de coeur France Bleu pour le livre-objet d'Agnès Abécassis, Assortiment de friandises pour l'esprit ou l'art de positiver au quotidien.
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13093 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
. .