AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266239462
352 pages
Pocket (14/03/2013)
3.97/5   1762 notes
Résumé :
D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain, de l'autre il y a Lætitia et David. Deux couples, voisins et amis, fusionnels et solidaires, partageant le bonheur d'avoir chacun un petit garçon du même âge. Maxime et Milo grandissent ensemble, comme des jumeaux. Jusqu'au drame. Désormais, seule une haie sépare la culpabilité de la vengeance, la paranoïa de la haine...

"Barbara Abel n'a pas son pareil pour distiller l'angoisse, manipuler le lecteur, multiplier... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (468) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 1762 notes

marina53
  19 juin 2015
Une violente dispute éclate entre Laëtitia et Tiphaine à propos des enfants. Une accusation de trop, des menaces d'avertir les flics, c'en est trop pour Tiphaine. La gifle part et s'abat violemment sur Laëtitia. David, le mari de cette dernière, met fin à cette querelle. Le couple rentre chez lui, Tiphaine dans la maison mitoyenne séparée par une haie...
7 ans plus tôt, les deux couples, d'un côté Laëtitia et David, de l'autre, Tiphaine et Sylvain sont amis et qui plus est, voisins. L'amitié est parfaite, ils s'entendent à merveille, partageant les bonheurs et les petits malheurs du quotidien. Leur amitié déjà fusionnelle sera renforcée par l'arrivée de leurs petits garçons à trois mois d'intervalle. Ces derniers, presque frères, complices et joueurs, font le bonheur de chacun. Jusqu'au jour où un drame surgit mettant à mal la confiance, le respect et l'affection qu'ils se portaient...
Dès les premières pages, l'on sait qu'un terrible drame a séparé les deux couples. Fini l'entente parfaite, place aux reproches, à la rancoeur et à la défiance. Quel événement tragique a pu ainsi les diviser? Barbara Abel, avec son premier chapitre évidemment accrocheur, attise la curiosité du lecteur, témoin privilégié de cette spirale. Efficace et redoutable! L'on en vient évidemment à douter de ces deux couples, l'auteur jouant au chat et à la souris. Des couples pourtant attachants au premier abord. En effet, chacun traine son lot de casseroles, tels qu'un passé d'ex-taulard toxicomane pour David, la perte soudaine des parents de Laëtitia et une rencontre malsaine entre Tiphaine et Sylvain. Malgré une fin trop rapide, ce roman sombre, porté par une écriture riche, nous entraîne dans les tréfonds de l'âme humaine.
L'on se cache Derrière la haine...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1000
missmolko1
  02 octobre 2012
Tout d'abord je tiens tout particulièrement a remercier les éditions fleuve noir pour cet envoi. En effet, j'ai eu la chance de remporter un concours organisé par la maison d'édition. Il est rare que les concours soient ouverts aux lecteurs hors de France métropolitaine alors un grand merci a Fleuve noir de penser aux lecteurs qui sont expatriés.
Derrière la haine est un roman vraiment passionnant. Pour vous donnez une idée, j'ai commencé ce livre ce matin à neuf heure et à midi moins le quart, je refermais la dernière page. Et oui, impossible de suspendre ma lecture, il fallait que j'aille au bout.
L'histoire commence par une dispute entre voisines qui visiblement se déteste puis nous revenons sept ans en arrière et découvrons deux couples voisins mais pas seulement. Ils sont en effet bien plus que ça. le fait d'avoir le même age, d'avoir des centres d'intérêt commun ont fait qu'ils sont devenus très amis et passent énormément de temps ensemble. Une fois chez l'un, une fois chez l'autre. Les jeunes femmes tombent enceintes a trois mois d'intervalle l'une de l'autre se qui ne fait qu'accentuer leur complicité. La vie et les années passent et puis un jour un drame survient. En quelques secondes, la vie de ces deux couples bascule complétement et laisse place a la haine, aux rancoeurs, à la jalousie et aux mensonges.
Jusqu'à la dernière page, je me suis demandée ce qui allait finir par arriver. On s'en cette haine monter petit a petit et l'on est témoin impuissant de cette fin qui ne peut qu'être tragique.
Le pire avec ce roman, c'est que les personnages sont des gens comme monsieur et madame tout le monde, des gens comme vous et moi, de très gentils voisins comme on aimerait tous en avoir, a qui l'on rend service, avec qui on passe de bons moments et sur qui on sait que l'on peut compter. Mais une chose est sur c'est qu'après avoir lu ce roman, on ne regarde plus ses voisins de la même façon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          860
latina
  12 octobre 2015
Derrière la haine, il y a ...la souffrance ? La haine ? L'amour ?
Barbara Abel distille bien le doute, en tout cas.
Ce roman noir où elle nous raconte sans détours l'histoire de ces 2 familles sans histoire, voisins et amis, m'a emmenée au bout de la haine. A partir de la mort accidentelle de l'enfant d'une de ces 2 familles, les rancoeurs et les secrets se déchainent.
Eh bien, je peux dire que je ne pouvais pas me détacher de l'histoire. A peine avais-je 5 minutes devant moi, que je m'y replongeais avec avidité, comme une droguée.
Et pourtant :
Les cent premières pages m'ont paru si longues, si « nunuches », si « tout va bien, on s'aime, on a un enfant, on a des amis super qui ont un enfant du même âge, tout va bien, on s'aime, tout le monde s'entend bien, on s'invite les uns chez les autres, on se confie ses petits secrets, tout va bien, on s'aime, on trouve du réconfort dans ses amis quand on a de gros chagrins, tout va bien, on s'aime ... »
Et puis, la psychologie ... mwoui, à part que je n'ai jamais senti d'empathie pour aucun des personnages.
Et puis le style, assez quelconque.
Je continue ?
Bref : je me disais que j'étais bien fait avoir...Abel un jour, Abel surtout pas toujours.
Et puis, tout doucement, tout tendrement, sans faire d'histoires, je me suis laissé prendre au jeu...Quelque chose se grippe, soudain. La mort de l'enfant d'un des 2 couples, et plus rien ne fonctionne. Evidemment, allez-vous me dire. Mais ici, c'est plus « méchant ». L'hystérie guette.
J'étais curieuse de connaitre LE moment où tous les rouages qui se grippaient dangereusement allaient sauter (si tant est que les rouages sautent...je ne m'y connais guère en mécanique).
Donc, insidieusement, Abel m'a agrippée. Et même si son style ne casse pas trois pattes à un canard, même si on croit tout connaitre de la psychologie ordinaire de personnes (qu'on croit) qui nous ressemblent, tout s'enchaine, tellement bien, qu'on arrive à se demander : mais finalement, qu'y a-t-il derrière la haine ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8010
Deslivresalire
  06 août 2019
Deux couples, voisins d'une maison mitoyenne, seulement séparée par une haie de jardin, qui s'entendent à merveille malgré leurs différences et leur vécu.
Deux couples que la providence a mis en contact et dont la proximité améliore les relations et les renforce.
Deux couples, dont le bonheur d'avoir un enfant vient quasiment en même temps.
Deux couples dont les bambins, Maxime et Milo, jouent et grandissent ensemble, comme des frères...
Et subitement, un drame, de ceux dont on ne se remet pas...
Ce qui faisait leur bonheur ; proximité, amitié, enfants, devient alors tout à coup le ferment de leur malheur. Et cela va les emmener très loin...
A mon avis :
Ce thriller est d'une simplicité biblique et pourtant d'un impact psychologique certain.
Une histoire banale d'amitié dans laquelle chacun de nous pourrait se retrouver, vire au cauchemar, progressivement, insidieusement, non seulement par cet événement dramatique qui leur tombe dessus, mais aussi et surtout par la transformation psychologique de certains des personnages principaux.
Et finalement, derrière cette apparente simplicité se cache quelque chose de plus profond, de plus sombre.
On ne le voit pas venir, on déplore certaines interprétations des protagonistes, sans savoir qui des uns ou des autres a raison : de la parano, de l'instinct ? Qui est dans le vrai ?
On ne le découvre que dans les dernières pages et on reste estomaqué par cette fin à laquelle on ne veut pas croire...
Il s'agit vraiment d'un très bon thriller, bien amené et qui nous entraîne dans une atmosphère familiale de bonheur partagé, puis nous en arrache pour mieux nous faire découvrir la véritable psychologie des personnages.
Je suis resté accroché de la première à la dernière page, malgré la légèreté apparente du début du récit, car la profondeur des personnages permet d'entrer dans l'histoire sans ennui, d'autant plus que le premier chapitre nous met tout de suite sur la piste d'une dégradation de leurs relations à venir.
352 pages parcourues en un clin d'oeil et qui placent Barbara Abel parmi les écrivains à découvrir sans attendre.
Elle a donné une suite à ce récit : "Après la fin". Vite vite me le procurer !!!
Retrouvez d'autres avis sur d'autres lectures sur mon blog :
https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
Lien : https://blogdeslivresalire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          723
Yggdrasila
  12 octobre 2020
Faut-il se méfier de nos voisins ?
Avec ce roman, Barbara Abel nous plonge au coeur d'un thriller psychologique haletant.
Nous suivons deux couples voisins : d'un côté Laëtitia et David, de l'autre Tiphaine et Sylvain. Ils partagent une forte amitié, tout comme leurs jeunes enfants Milo et Maxime.
Mais cette trop grande proximité ne risque-t-elle pas de virer au cauchemar ?
Cette lecture est un vrai page turner. On se retrouve embarqué dans une sorte de huis-clos domestique où tout dérape après un drame.
Ces deux maisons mitoyennes séparées par une simple haie reflétaient le bonheur, mais elles vont vite devenir des lieux de hantise, de crainte et d'obsession.
La psychologie des protagonistes va s'effriter jusqu'à ne plus avoir de limite.
On passe très vite de la bienveillance à la jalousie et de l'amour à la haine. Entre les disputes, les menaces, la rancoeur et la culpabilité, on se demande jusqu'où le ressentiment et la rivalité peuvent conduire une personne.
L'auteure aborde judicieusement des thèmes douloureux comme le deuil et la dépression. Ses personnages sont extrêmement bien développés et son intrigue est rondement menée.
Vous l'aurez compris, Barbara Abel entraîne son lecteur dans une histoire impossible à lâcher.
Pour preuve, j'enchaîne directement avec la suite : Après la fin, que je me réjouis de découvrir.
Une excellente lecture à ne pas rater !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          605


critiques presse (1)
LeSoir   18 juin 2012
Sans faillir, [Barbara Abel] mène le lecteur par le bout du nez au sommet d'une haine vertigineuse. Et vers le pire, inimaginable, même si on est prévenu dès la première page.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (177) Voir plus Ajouter une citation
lalyMlalyM   10 août 2022
Il disait "le bon chemin" parce qu'à ses yeux "le droit chemin" n'existe pas, c'est un leurre, un mirage qu'on fait miroiter aux enfants pour les faire rentrer dans le rang. Ne pas dépasser. Ne pas se faire remarquer. Marcher droit devant, baisser la tête, ne pas regarder sur le côté.
Tu parles !
Rien n'est droit dans l'existence. La vie ressemble à un immense terrain accidenté, parsemé d'obstacles, de virages et de détours, une sorte de labyrinthe bourré de pièges dans lequel la ligne droite n'existe pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CasmotteCasmotte   07 août 2022
- (...) Mon fils est mort, Laetitia! Mon petit garçon, l'être que j'aime le plus au monde, celui sans qui je ne suis plus rien est mort quasiment sous tes yeux. (...) Qu'as-tu fait pour l'empêcher de se tuer? (...)
Tiphaine l'accusait du pire. Sa plus chère amie, sa plus fidèle alliée, sa presque sœur lui imputait ce que personne au monde ne pouvait souhaiter à son pire ennemi.
Commenter  J’apprécie          10
genougenou   04 octobre 2015
L’amitié est une force dont nul ne peut prétendre pouvoir se passe. On a besoin d’amis, comme on a besoin de manger, de boire ou de dormir. L’amitié, c’est un peur la nourriture de l’âme : elle ravitaille le cœur, elle sustente l’esprit, elle nous comble de joie, d’espoir et de paix. Elle est la richesse d’une vie. Et le gage d’une certaine idée du bonheur.
Commenter  J’apprécie          531
marina53marina53   19 juin 2015
Quand la certitude d'être à l'abri du malheur se fendille inexorablement, comme un éclat qui entraîne des fissures à l'âme que l'on tente de colmater, (…) on ferme les yeux pour ne plus voir, ne plus sentir, ne plus penser, dérisoires tentatives d'échapper au désastre par la seule force de sa volonté.
Commenter  J’apprécie          570
sosotesssosotess   29 juin 2016
L'amitié est une force dont nul ne peut prétendre pouvoir se passer. On a besoin d'amis, comme on a besoin de manger, de boire ou de dormir. L'amitié, c'est un peu la nourriture de l'âme : elle ravitaille le coeur, elle sustente l'esprit, elle nous comble de joie, d'espoir et de paix. Elle est la richesse d'une vie. Et le gage d'une certaine idée du bonheur.
Commenter  J’apprécie          311

Videos de Barbara Abel (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barbara Abel
Mustapha par Barbara Abel 13 mars 2021 En prison parce qu'il sont migrants ? En prison pour avoir aidé des migrants ?
Barbara Abel nous partage un extrait du témoignage de Mustapha, un des inculpé.e.s du Procès de la Solidarité dont l'appel a lieu en mars et avril 2021.
autres livres classés : voisinsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Derrière la haine" de Barbara Abel.

Quel cadeau le parrain de Milo offre-t-il au garçon pour ses 4 ans ?

un ballon de foot
une petite voiture
des gants de boxe

10 questions
102 lecteurs ont répondu
Thème : Derrière la haine de Barbara AbelCréer un quiz sur ce livre