AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Yvan Fauth (Autre)
EAN : 9782266306935
272 pages
Éditeur : Pocket (12/11/2020)
3.89/5   121 notes
Résumé :
Les grands noms du thriller français mettent nos sens en éveil.

Treize auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d’ordre est le même pour tous : nous faire tendre l’oreille en nous proposant des récits qui jouent avec les différentes définitions de l’audition.

Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (64) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 121 notes
5
24 avis
4
29 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

Yggdrasila
  09 février 2020
C'est en errant dans les rayons de livres que je suis tombée par hasard sur ce recueil de nouvelles. En voyant tous ces grands noms du thriller tels que Barbara Abel, Karine Giebel, Maud Mayeras, Cédric Sire et bien d'autres, je ne pouvais que m'enthousiasmer à l'idée de lire une de leurs histoires.
Le thème principal de l'ouvrage est « l'audition ».
Deaf :
Une histoire de braqueurs en fuite avec une femme en otage. En parallèle, un jeune couple sourd s'échappe d'un centre pour vivre librement son amour. Les deux histoires se croisent avec le drame qui les guette...
J'ai beaucoup aimé l'ambiance générale de cette nouvelle écrite par Barbara Abel et Karine Giebel. Les personnages d'Anne et David sont attachants. Même si l'histoire est courte, elle est très immersive. Par contre, la fin est assez prévisible. 4,5/5
Archéomnésis :
Dans un futur lointain, deux personnes communiquent dans une réunion privée sur le passé de la planète terre...
Je n'ai pas pris de plaisir à lire cette histoire de science fiction. Cependant, le thème de l'audition prend tout son sens à la fin de la nouvelle. Jérôme Camut et Nathalie Hug ont une manière assez originale d'avoir traité le thème. 2/5
Tous les chemins mènent au hum :
Le hum, un bruit d'acouphènes qui survient en touchant une très faible partie de la population. Paul va tenter de s'en débarrasser car les messages qui lui sont envoyés sont plutôt dérangeants...
J'ai apprécié cette courte histoire de Sonja Delzongle. On suit Paul, un père de famille qui souffre de ce bruit permanent dans sa tête. L'horreur de la situation est bien décrite par l'auteure. Je ne m'attendais pas à cette fin. 3,5/5
Ils écouteront jusqu'à la fin :
Un violoniste réputé s'apprête à faire un voyage en Russie pour aller voir une chose extrêmement rare. Mais elle peut se révéler dangereuse...
Je découvre l'écriture de François-Xavier Dillard et j'ai beaucoup aimé son style. Son histoire m'a happée au début, mais j'ai ressenti une baisse d'intérêt vers la fin. 3,5/5
Bloodline :
Une infirmière soigne un homme à la suite d'un accident. Elle ne semble pas encore remise de la perte de sa soeur jumelle dans des conditions dramatiques quelques temps auparavant. Une histoire de rancune et de manipulation...
Je n'ai pas spécialement accrochée avec cette nouvelle de R.J. Ellory. Je me suis ennuyée à la lecture de celle-ci en ayant hâte de passer à la suivante. 2/5
Un sacré chantier :
Une femme doit se rendre au commissariat pour répondre à une convocation suite à un drame qu'elle a vécu. Sa confrontation ne se passe pas très bien et le bruit du chantier alentour perturbe davantage la situation...
Je découvre encore un auteur que je ne connaissais pas. Cette fois il s'agit de Nicolas Lebel. L'histoire se lit bien et le message de l'auteur est très clair, sauf que la fin est un peu trop abrupte à mon goût. 2,5/5
Zones de fracture :
Une femme vit une histoire extra conjugale. Elle veut annoncer à son mari qu'elle souhaite divorcer. Mais le destin va en décider autrement...
Une nouvelle très bien écrite par Sophie Loubière. Sa façon de raconter est originale en traitant les différents points de vue des protagonistes jusqu'à la chute finale. Une de mes histoires préférées du recueil. 4,5/5
Échos :
Un petit garçon Charlie, a une audition très sensible. Il a perdu son petit frère Lucas. Malgré son absence, il semble ressentir des choses que ses parents ne perçoivent pas...
Une nouvelle assez courte de Maud Mayeras. Elle décrit bien le sentiment de solitude que vit Charlie. La fin est imprévue et surprenante. Agréable à lire mais sans plus. 3/5
La fête foraine :
Un couple décide de passer quelques jours de vacances aux Îles Canaries. À distance, ils font d'abord la location d'un appartement sur un site de particuliers. Arrivés sur place, ils vont avoir quelques surprises...
J'ai vraiment aimé cette nouvelle, surtout en imaginant que c'est une histoire en partie vraie comme le précise l'auteur au début. Je l'ai trouvée à la fois amusante et touchante. Mais étant donné le thème principal de l'ouvrage, on se doute de la fin. Une des histoires qui m'a le plus marquée et qui m'a donnée envie de découvrir d'autres écrits de Romain Puértolas. 4,5/5
Quand vient le silence :
Alors qu'il a trop bu, un homme renverse une jeune femme sur la route un soir. Sa vie conjugale n'est pas au beau fixe et le drame va tout compliquer...
J'ai aimé l'ambiance au début de cette nouvelle de Laurent Scalese, jusqu'au départ de la famille à la montagne. La tournure de l'histoire avec le côté extrasensoriel ne m'a pas convaincue. 2,5/5
Le diable m'a dit... :
Un écrivain de best sellers doit vivre avec le souvenir de sa femme assassinée. Mais douze ans plus tard le passé le rattrape...
Cette nouvelle se lit très bien et on reconnaît le style de Cédric Sire. le rebondissement final est surprenant. L'auteur traite bien le thème de l'audition à sa manière avec une ambiance sombre, comme à son habitude. 4/5
Les différentes définitions de l'audition sont bien respectées par tous les auteurs.
Chacun traite le thème en restant fidèle à son propre style (pour ceux que je connaissais).
Mais comme dans beaucoup de recueils de nouvelles, les histoires restent assez inégales dans l'ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          594
sylviedoc
  07 avril 2021
Même si je ne suis pas une grande adepte des nouvelles, quand elles sont réunies et présentées par Yvan Fauth (@Gruz sur Babelio), il m'est difficile de résister ! Cette collection sur le "Noir" dont chaque volume est axé sur un sens différent est particulièrement attractive, les meilleures plumes du genre s'y trouvent réunies, parfois en duo, comme c'est le cas pour les deux premiers récits. Contrainte à respecter : chaque histoire doit donner une large place à l'ouïe.
Barbara Abel et Karine Giebel (rien de moins que deux de mes auteures préférées, quand même !) ont co-écrit "Deaf", où se mêlent l'histoire d'un couple de jeunes fugueurs sourds qui craint d'être séparé, et celle d'une mère prise en otage par des braqueurs et coincée dans le coffre de leur véhicule. Terrifiant, je me suis mise dans la peau de cette femme et me suis rongé les ongles d'angoisse ! Une de mes nouvelles préférées, suffisamment longue pour bien l'apprécier.
On passe à "Archéomnésis" de Jérôme Camut et Nathalie Hug, qui eux ont l'habitude d'écrire ensemble leurs romans, comme "Islanova" par exemple.
Le registre est très différent, on est plus dans la science-fiction. Une réunion virtuelle entre un "gardien" terrien, une femme décédée depuis longtemps, un tricentenaire, une Intelligence Artificielle et une jeune femme envoyée avec des milliers d'autres pour coloniser une nouvelle planète. le thème du son est bien présent, mais pas vraiment en accord avec le reste du recueil à mon avis, j'ai trouvé ce récit assez inintéressant, et ne m'y suis pas attardée.
"Tous les chemins mènent au "hum" " de Sonia Delzongle (encore une de mes chouchoutes). Là, on revient au coeur du sujet avec cet homme qui souffre de Bruit dans la tête, tout comme d'autres malheureux "humeurs" comme on les surnomme, répartis dans des endroits précis sur la Terre. Ce qui pourrait n'être qu'un banal problème d'acouphènes va se révéler un véritable fléau... Une quinzaine de pages seulement, mais une histoire complète et bien construite, pari réussi pour ma part. Cette nouvelle est d'ailleurs développée dans un roman : "Le dernier chant"
"Ils écouteront jusqu'à la fin" de François-Xavier Dillard, un auteur que je ne connais pas encore, mais dont je note le nom. Sa nouvelle est construite en plusieurs chapitres et conte l'histoire d'un violoniste virtuose que sa quête d'une oeuvre inédite de Tchaïkovski va mener aux frontières de la folie, et bien plus loin encore pour ses auditeurs... Une histoire surprenante et originale, dont j'ai apprécié la chute, même si je l'ai vue venir.
Ensuite arrive "Bloodline", de R.J. Ellory, l'histoire de soeurs jumelles, Janine et Carole, très fusionnelles comme le sont souvent les jumeaux. Janine est sourde, ce qui n'empêche pas une totale compréhension mutuelle. L'histoire alterne entre des souvenirs, en italique, et le temps présent où un homme se fait violemment percuter par une voiture et est pris en charge à l'hôpital par Carole, infirmière. J'ai aimé cette histoire de "liens du sang" que rien ne rompt, cet amour indéfectible d'une soeur prête à tout pour sa jumelle. Les passages en italique sont particulièrement touchants.
On change de registre avec "Un sacré chantier", de Nicolas Lebel, dont je n'avais jamais rien lu, et si je me base sur cette nouvelle, je ne lirai rien. Elle est très courte, elle parle d'une femme qui est convoquée au commissariat, où elle va se retrouver confrontée à son patron contre lequel elle a porté plainte pour agression sexuelle. le commissariat est en travaux, et le bruit engendré va perturber l'entretien... Bon, la façon dont la jeune femme est traitée est très choquante, mais à part cela, je ne comprends pas bien ce que ce texte vient faire là, excepté le bruit ambiant il ne rentre pas vraiment dans les critères.
Heureusement, ensuite on enchaîne avec "Zones de fracture" de Sophie Loubière. Même si je n'avais pas particulièrement apprécié "Cinq cartes brûlées", son dernier roman, cette nouvelle d'une quarantaine de pages, racontée de cinq points de vue différents est plaisante et aboutie. On entendra la victime, qui n'a rien "entendu venir" justement, son mari, qui a entendu trop tard, sa fille, qui ne supporte plus ces bruits-là, son amant, qui n'a pas tout compris, et le témoin de la scène qui n'a pas tout vu mais a tout entendu. Une nouvelle bien construite qui fait partie des meilleures du recueil à mon avis.
"Echos" de Maud Mayeras, (dont j'ai hâte de lire la dernière parution : "Les Monstres") prend la suite avec son héros Charlie, un petit garçon de 7 ans qui souffre d'hyperacousie, et dont le grand frère Lucas est mort écrasé par un chauffard. Mais voilà, un an plus tard Charlie entend Lucas qui pleure en appelant leur maman, elle qui est partie après le drame...
Sans doute la plus noire de ces histoires, qui m'a littéralement fait frémir.
Avec "La fête foraine" de Romain Puertolas, on change à nouveau complètement d'univers, c'est bien plus léger, ce qui permet de souffler un peu ! Romain et Patricia ont loué un appartement par le biais d'une de ces plateforme que nombre d'entre nous utilisent, ils ont choisi de passer des vacances en amoureux aux Canaries. L'appartement est vaste, très lumineux et surtout...très sonore ! Où l'on se dit qu'il faut parfois se méfier des petites annonces. C'est drôle, rafraîchissant au milieu de toute cette noirceur et même si l'on voit gros comme une maison où l'auteur va en venir j'ai souri de bon coeur.
L'accalmie est de courte durée, "Quand vient le silence" de Laurent Scalese se charge de nous remettre dans un bain sombre et glauque. Xavier vient de se faire virer comme un malpropre de son boulot et il a noyé sa rancoeur dans l'alcool avec un copain avant de rentrer chez lui en voiture, bien éméché. Une silhouette surgit dans la nuit, il ne peut éviter la collision. Mais la jeune fille qu'il a heurté est encore vivante...
C'est l'histoire d'une vengeance horrible, glaciale, avec une touche de fantastique, ça vous prend aux tripes et vous laisse hébété, tous vos sens en déroute.
Et ce n'est pas avec "Le diable m'a dit...", de Cédric Sire, que vous allez reprendre vos esprits ! Joan, écrivain, a perdu sa femme Dahlia dans d'horribles circonstances 12 ans auparavant, tuée par un maniaque qui laissait toujours le même message auprès de ses victimes : " le diable m'a dit de le faire". Après celui de Dahlia, les meurtres ont pris fin, mais Joan vient seulement de retrouver goût à l'écriture quand il est brutalement enlevé et séquestré dans un endroit où le seul son est celui de l'eau qui s'écoule. Ce son est une allusion aux endroits où ont été retrouvés les cadavres autrefois, toujours immergés dans des lacs, des rivières ou dans le réservoir du château d'au pour Dahlia. La suite relate le face-à-face (aveugle) entre Joan et son ravisseur, jusqu'à l'explosion finale.
J'ai moyennement apprécié, certains éléments sont à la limite de l'incohérence, mais l'ambiance est prenante.
Et nous voici au bout de ce recueil très varié, avec d'excellentes surprises et deux ou trois déceptions. La plupart de ces nouvelles sont fort bien construites et n'ont pas engendré chez moi de frustration même si certaines sont très courtes. Je félicite Yvan Fauth d'avoir réussi à rassembler tous ces talents autour de cette thématique pas si évidente. Comme il l'explique en introduction, le sens de l'ouïe revêt une importance particulière pour lui qui souffre d'acouphènes et d'hyperacousie, mais qui a réussi à transformer ce handicap en élan positif.
Ma note un peu mitigée est due aux trois nouvelles qui m'ont moins "parlé", mais à peine "Ecouter le Noir" terminé je me suis précipitée à la médiathèque pour y récupérer " Regarder le Noir", que je me réjouis de découvrir très bientôt !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          387
isabelleisapure
  07 juillet 2019
Le bruit, le silence, le danger, la peur, la mort, autant de thèmes abordés dans ces 11 nouvelles.
13 écrivains unissent leurs talents pour nous procurer quelques délicieux moments de frissons littéraires.
J'ai eu plaisir à retrouver Karine Giebel qui s'associe à Barbara Abel pour nous plonger dans une histoire glaçante.
Je ne suis pas particulièrement adepte des nouvelles, j'en lis très peu, mais lorsqu'elles sont de cette qualité, j'en redemande !
Merci à NetGalley et aux Editions Belfond.
Commenter  J’apprécie          350
Zazaboum
  18 septembre 2020
Premier recueil de nouvelles noires par 13 auteurs sous la direction d'Yvan Fauth, il est composé de 11 nouvelles sur le thème de l'audition. Un sujet qui le touche de près, souffrant d'hyperacousie et je peux vous dire que c'est l'enfer !
Globalement j'ai aimé mais moins que “Regarder le noir” peut-être parce que le sujet est plus difficile à traiter, plus abstrait. Malgré tout je m'aperçois que je prends goût aux nouvelles et plus particulièrement aux recueils de nouvelles.
Les meilleures pour moi ont été : “Ils écouteront jusqu'à la fin” de François-Xavier Dillard et “Quand vient le silence” de Laurent Scalèse.
Celles que j'ai le moins appréciées et qui sont limites hors sujet : “Archéomnésis” de Jérôme Camut et Nathalie Hug et “Un sacré chantier” de Nicolas Lebel.
Une jolie découverte d'auteur, Cédric Sire avec “Le diable m'a dit” !
1 - “Deaf” - Barbara Abel et Karine Giebel 4,5★
2 - “Archéomnésis” - Jérôme Camut et Nathalie Hug 3★
3 - “Tous les chemins mènent au hum” - Sonja Delzongle 4,5★
4 - “Ils écouteront jusqu'à la fin” - François-Xavier Dillard 5★
5 - “Bloodline” - R. J. Ellory 4,5★
6 - “Un sacré chantier” - Nicolas Lebel 2,5★
7 - “Zones de fracture” - Sophie Loubière 4,5★
8 - “Echos” - Maud Mayeras 3,★
9 - “La fête foraine” - Romain Puértolas 3,5★
10 - “Quand vient le silence” - Laurent Scalèse 5★
11 - “Le diable m'a dit” - Cédric Sire 4★
Je suis très admirative de ces auteurs qui se plient au jeu des figures imposées et que l'on apprécie ou pas, je trouve ça brillant et sympathique ! J'attends le suivant avec impatience !
CHALLENGE MAUVAIS GENRE 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
Giraud_mm
  22 août 2019
Un recueil de nouvelles noires, à l'initiative d'Yvan Fauth, sur le thème de l'audition. Des textes rédigés par quelques uns des grands noms du thriller.
Le résultat est inégal :
- j'ai beaucoup aimé : Deaf, de Barbara Abel et Karine Giebel, (même si la fin est un peu prévisible) ; Bloodline, de R. J. Ellory ; Zones de fracture, de Sophie Loubière
- J'ai bien aimé : un sacré chantier, de Nicolas Lebel (une cause d'actualité) ; le diable m'a dit, de Cédic Sire
- J'ai moins aimé : Tous les chemins mènent au hum, de Sonja Delzongle ; Echos, de Maud Mayeras ; Quand vient le silence, de Laurent Scalese
- Je n'ai pas aimé : Archéomnésis, de Jérôme Camut et Nathalie Hug ( je ne suis pas un adepte de la science fiction) ; ils écouteront jusqu'à la fin de François-Xavier Dillard (le surnaturel, comme la science-fiction...) ; La fête foraine, de Romain Puèrtolas
Mais cela se laisse agréablement lire.
Lien : http://michelgiraud.fr/2019/..
Commenter  J’apprécie          340

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
YggdrasilaYggdrasila   06 février 2020
De nos jours, l’écriture romanesque était censée être une annexe de l’épanouissement personnel. Et on n’était pas à l’abri d’un best-seller ! De plus en plus de gens sautaient le pas, ç’avait l’air si facile, si évident.
Sauf que non.
L’auteur autoproclamé avait beau se torturer les méninges, il était (déjà) à court d’inspiration. Sans parler des trois emmerdeuses de service : la syntaxe, l’orthographe et la grammaire. Après chaque relecture, il aboutissait à la conclusion que c’était (très) mauvais !
Il aurait voulu être Jack Malcombe ou Stephen King.
Il n’était que Xavier Deckard.

(Extrait de Quand vient le silence, de Laurent Scalese).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
YggdrasilaYggdrasila   04 août 2019
Asservi ? Perverti ? Pollué, moribond, silencieux à mort, sali à jamais... Non colonisé, c’est bien.
D’où le vieux proverbe : Là où l’humain passe, la nature est dégueulasse.

(Extrait d’Archéomnésis, de Jérôme Camut et Nathalie Hug).
Commenter  J’apprécie          270
leolechatleolechat   23 septembre 2019
Pour la première fois de ma vie, le silence m'effraie. Je l'ai toujours trouvé reposant et de bonne compagnie. Mais aujourd'hui, c'est un ennemi, une menace. Je réalise combien il doit être difficile de vivre dans un silence complet.
Etre sourd au monde, à la voix des autres, aux cris de victoire et aux clameurs de la foule, aux rires des gens qu'on aime, aux sanglots de désespoir.
Au chant des oiseaux, au bourdonnement des abeilles, au ronronnement d'un chat ou aux hurlements des loups.
A la mélodie du vent, au tumulte d'un torrent, au clapotis des vagues ou au bruit de la pluie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
YggdrasilaYggdrasila   20 octobre 2019
Les plus belles promesses sont celles qu’on n’est pas certain de pouvoir tenir et qu’on finit par réaliser.

(Extrait de Tous les chemins mènent au hum, de Sonja Delzongle).
Commenter  J’apprécie          234
bgnbgn   14 janvier 2020
Tous mes problèmes étaient résolus. Je te jure que je l’ai regretté… au point que j’en ai perdu la capacité à écrire pendant toutes ces années…
(Le diable m’a dit… de Cédric Sire)
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Barbara Abel (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barbara Abel
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Les Petits plats dans les grands de Henriette Walter aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/1038413-article_recherche-les-petits-plats-dans-les-grands.html • Carnaval de Ray Celestin et Jean Szlamowicz aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/40420-nouveautes-polar-carnaval.html • Mascarade de Ray Celestin aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/105314-nouveautes-polar-mascarade.html • Mafioso de Ray Celestin et Jean Szlamowics aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/1017633-nouveautes-polar-mafioso.html • Haute fidélité de Nick Hornby et Gilles Lergen aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/73375-poche-haute-fidelite.html • Un mariage en dix actes de Nick Hornby aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1038668-article_recherche-un-mariage-en-dix-actes.html • Et les vivants autour de Barbara Abel aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/1035750-nouveautes-polar-et-les-vivants-autour.html • La Préhistoire du sexe de Timothy Taylor aux éditions Bayard https://www.lagriffenoire.com/1038669-article_recherche-la-prehistoire-du-sexe.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsrobertlaffont #editions1018 #editionscherchemidi #editionsstock #editionsbelfond #editionsbayard
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Derrière la haine" de Barbara Abel.

Quel cadeau le parrain de Milo offre-t-il au garçon pour ses 4 ans ?

un ballon de foot
une petite voiture
des gants de boxe

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : Derrière la haine de Barbara AbelCréer un quiz sur ce livre

.. ..