AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330050828
Éditeur : Actes Sud Junior (06/05/2015)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 90 notes)
Résumé :
Une mère possessive au point d'éloigner toutes les petites amies de son fils. Une autre dévorée d'ambition prête à tout pour que sa fille devienne championne de tennis. Celle intrusive au point de pourrir la vie sociale de son rejeton sur Facebook. Mais aussi un fils agacé et méprisant qui a honte de sa mère... Cinq nouvelles qui malmènent le cliché de l'amour maternel et filial. Des personnages qui se croisent au fil des nouvelles. Une écriture jubilatoire et morda... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (61) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  04 avril 2018
J'ai lu que dans son dernier ouvrage 'Le champ de bataille', Jérôme Colin
« évoque avec une sorte de drôlerie dépressive cette nuit fatale où la bête dévore l'innocence [de votre enfant] pour en régurgiter un adolescent. » *
Dommage collatéral : l'adolescence de votre cher petit vous métamorphose, vous aussi (dans ses yeux, et parce que vous ripostez, forcément). De bonne fée douce et sucrée, vous devenez sorcière.
Bête, méchante (forcément, vos exigences, c'est juste pour l'emmerder), trop pauvre pour ses caprices consuméristes, vieille, grosse, moche - poils et pustules sont en option...
Les mères étouffantes, malsaines, envahissantes, cruelles - j'en passe - mises en scène ici par Gilles Abier rappellent celles de Claire Castillon... Ces deux auteurs ont une même façon de crier 'Mère, je vous hais/aime !'
L'auteur frappe fort et habilement : dans ce 'presque' recueil de nouvelles, la frontière est floue entre coupable et victime.
Qui, de l'ado ou de la mère, est responsable de cette situation désastreuse et visiblement inextricable ? Qui fait le plus de mal à l'autre ? Qui manipule ? Qui prétend aider sincèrement l'autre ?
Quoi qu'il en soit, tous ces êtres (parents et jeunes) sont en souffrance, d'une manière ou d'une autre.
Joli retournement dans le dernier chapitre, troublant, qui invite encore plus à réfléchir à la responsabilité de chacun lorsqu'une relation à deux s'enlise.
Ouvrage intéressant à proposer à partir de quatorze ans. Ces histoires montrent bien les points de vue, et comment chacune des deux parties peut être toxique, plus ou moins consciemment.
Une lecture à 4 z'yeux, chez nous, qui a eu le mérite de susciter des échanges mère-fille.
___
* https://www.lexpress.fr/culture/livre/le-champ-de-bataille-de-l-adolescence_1996283.html
♪♫ aaah, l'amour ! (attention, humour très noir)
https://www.youtube.com/watch?v=XHagoUQ6GUU
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
trust_me
  16 juin 2015
Cinq nouvelles faisant voler en éclat l'image d'Épinal de la maman aimante et pleine de tendresse. Cinq nouvelles à chute dont l'amertume vous reste longtemps en bouche. Oui, il est possible de faire interner une maman trop possessive. Oui, une maman d'athlète de haut niveau, prête à tout pour la carrière de sa progéniture, n'est jamais loin de dérailler. Oui, un enfant peut avoir honte de sa mère trop moche, trop bête et trop pauvre, au point de vouloir se faire adopter. Et non, il ne faut jamais accepter sa mère comme amie sur Facebook. Surtout quand elle est prête à déballer votre intimité sans retenue.
Les narrateurs sont ici les enfants. Des enfants sans pitié, plein de rancoeur, prêts à tout pour se débarrasser d'une génitrice qui, selon eux, les empêche de grandir et de se construire. Je dis bien selon eux car Gilles Abier ne jettent pas en pâture au lecteur des mères au comportement « indéfendable ». Point ici de manichéisme, au-delà des apparences, les victimes ne sont pas forcément celles que l'on croit. du moins pas toujours. Les ados qui s'expriment ici sont à un point de rupture dans la relation avec leur mère. Problème de communication, d'aspirations devenues tellement différentes que le fossé s'étant creusé semble ne jamais pouvoir être comblé.
Un texte en particulier m'a mis mal à l'aise. Pas celui où une fille traite sa mère de salope, ni celui où une autre la considère comme « vicieuse et perverse », mais celui qui a pour titre « Trois raisons ». Sans doute parce qu'il est trop plein de mépris, de dédain, de moqueries gratuites. Parce qu'avoir aussi peu de considération pour celle qui vous a donné la vie est difficile à accepter, même si cette nouvelle, comme toutes les autres, sonne affreusement juste.
C'est incisif, sans fioriture. Abier maîtrise l'art de la nouvelle, il va à l'essentiel et ne s'embarrasse pas de précautions inutiles. Il cogne et ça fait mal, mais c'est ça qui est bon ! Dérangeant et réaliste, ce recueil vous marque au fer rouge, profondément.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
ClassBook
  05 décembre 2016
Un très bon livre
Ce livre parle de quartes adolescents, deux filles et deux garçons, qui ont tous une mère possessive comme pratiquement toute les mères du monde... Par exemple, une mère est tellement possessive avec son fils qu'elle arrive à éloigner toutes les petites amies de son fils. Ce livre raconte cinq nouvelles plus intéressantes les unes que les autres mais certaines sont quand même un peu sadiques à mon goût.
J'ai adoré lire ce livre, je le recommande vraiment pour passer un bon moment, pour rigoler ect...
Mike
--------------
Ce livre a été écrit pas Gilles Abier spécialisé dans des livres pour jeunes et adolescents. Ce livre est un recueil, il est constitué de différentes histoires courtes avec pour thème général : La relation d’une mère avec leurs enfants. Les histoires de ce recueil sont selon moi plutôt exagérées, la relation des parents avec leurs enfants est vraiment beaucoup trop caricaturale pour moi. La manière dont Gilles Abier raconte ces différents récits est plutôt facile à lire, on arrive a bien comprendre les histoires, ce livre ne demande pas trop de réflexion, à la première lecture nous arrivons à bien comprendre l’histoire.
Certaines situations présentées dans ces récits sont assez courantes mais la majorité des faits sont trop exagérés. La manière de l’écriture est vraiment présentée pour des cas extrême. Après avoir lu ce livre, l’image de la bonne mère rempli de tendresse se fait oublier tellement les mères présentes dans ces récit sont horribles avec leurs fils. Au cours de l’histoire, on peut se poser la question sur le fait de savoir qui est au final les méchants, si c’est la mère ou l’adolescent.
Mon avis sur ce livre est mitigé car l’histoire en elle-même était assez courte et facile à comprendre mais les exagérations des différents récits m’a un peu moins plus.
(Victor)
--------------
Quand la haine envers une mère est plus forte que l'amour
«  Comment je me suis débarrassé de ma mère » est un livre, divisé en cinq parties, qui nous raconte les relations mère-enfant de deux filles et de deux garçons. Dans chaque partie, on constate que l'enfant hait sa mère pour de multiples raisons telles que la possessivité, une trop forte ambition ou encore juste parce qu'elle est laide. Dans tous les cas, ces enfants vont décider de se débarrasser de leur mère, c'est à vous de découvrir comment...
Ce livre m'a moyennement plu car ce n'est pas vraiment le genre de livres qui me plaisent, cependant, je pense qu'il est idéal pour les personnes n'aimant pas lire des romans. Ce qui m'a déçue est surtout le fait que en lisant la première histoire je pensais qu'il n'y en avait qu'une seule, à la fin de celle-ci j'attendais une suite. Ce que j'ai apprécié par contre, c'était le fait que l'on peut s'identifier aux différentes histoires sans aller jusqu'à l'extrême. Ce livre peut également aider certains ados, leur permettre de lire et de comprendre ce qu'il y a écrit car c'est un vocabulaire adapté à ceux-ci. Il y a également certains mots anglais, cela permet donc de s'enrichir. Les différentes histoires sont aussi captivantes, on a envie de connaître une suite, d'aller plus loin dans la lecture. Mais pour moi l'amour d'une mère est ce qu'il y a de plus beau sur Terre, je ne suis donc pas d'accord avec les enfants, surtout le troisième qui n'aime pas sa mère car elle est laide et différente.
« Une joie incroyable l'envahissait sous mes yeux. Elle n'a jamais été aussi belle..»( deux dernières lignes ). Cette citation fait partie de la troisième histoire, elle fonctionne comme une chute car tout au long de l'histoire l'enfant trouve sa mère laide et sans joie, et au moment où elle décide de signer le contrat (que vous découvrirez par vous même) il voit de la joie sur son visage mais également de la beauté.
(Elma)
******************
Une relation houleuse
Des mères toutes plus pires les unes des autres, des relation mère-enfants houleuse allant jusqu'à vouloir ne plus jamais voir sa mère. Ce livre nous présente cinq nouvelles parlant chacunnes d'une relation entre la mère et son enfant. La première nous présente une mère trop possessive au point d'éloigner toute ses petites amies, la suivante nous raconte l'histoire d'une mère trop ambitieuse et qui veut que sa fille réussisse sa ''carrière'' dans le domaine du tennis. La troisième nouvelle, quand à elle, nous fait part de la relation entre une mère et son fils qui trouve que sa mère est laide. La quatrième nous parle d'une mère qui empiète sur la vie sociale et privée de sa fille et la dernière rassemble tous ces personnages. Mais comment ces adolescents vont se débarrasser de leur mères ? Vont-ils être heureux sans leur mères ?
J'ai bien aimé ce livre. En effet, le language utilisé par l'auteur n'est pas compliqué à comprendre. J'ai bien aimé le fait que Gilles ABIER sépare son histoire en cinq nouvelles présentant toutes une histoire entre une mère et son enfant. On peut se reconnaître dans au moins une de ces histoires, et cela m'a vraiment plu. J'ai bien aimé la plume de l'auteur, le fait qu'il rende son texte accessible aussi bien aux enfants qu'aux adultes.
La relation qu'entretiennent ces mères et ces enfants est touchante et permet de comprendre qu'il ne faut pas faire souffrir sa mère en l'abandonnant ou bien en faisant autre chose, mais qu'il faut profiter de sa mère. Ce livre peut peut-être aider des adolescents qui veulent se débarrasser de leur mères.
Voici le passage qui m'a marqué :
'' Elle se tourne vers son fils qui séloigne au bord du lit.
Tu crois vraiment que ce sera mieux ailleurs ? Dans une autre famille ? Mais tu seras obligé de te laver les dents. De ranger tes jouets. Tu pense que ça m'amuse de venir jusqu'ici chercher du travail ?''
Ce passage m'a plu car il montre bien que dans n'importe quelle famille il y aura des règles à respecter et donc il faut accepter sa mère comme elle est.
(Davina)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
book-en-stock
  10 avril 2017
Chaque nouvelle met en scène une relation complexe entre une mère et un de ses enfants: mère abusive, obsédée par la réussite de son enfant, vivant une passion par procuration, voyant son enfant comme un faire-valoir, ou alors trop possessive.
Les réactions des personnages sont vives, violentes, à fleur de peau. Soudain un élément déclenche l'ouverture d'esprit nécessaire à la vision de la vérité de la part de l'adolescent(e). le mensonge, la trahison apparaissent dans toute leur ampleur et monstruosité. le retour en arrière est alors impossible. le point de rupture est atteint.
La dernière nouvelle rassemble les enfants de chaque nouvelle devant l'effroyable possible, avec ce qui pourrait être un retournement de situation, quoique.
L'écriture est percutante, le récit rythmé, sans concession. On ne fait pas dans le sentimentalisme. L'auteur donne la parole aux adolescents, n'offrant qu'un seul point de vue catégorique. Ce sont ces ados qui font les choix, qui régissent peu à peu leur propre vie face au drame existant ou en devenir. Ces histoires ont un fond plutôt sombre, parfois dérangeant, mais avec une touche tellement réaliste que la crédibilité demeure entière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Gr3nouille2010
  23 août 2015
Ce recueil comporte quatre nouvelles sur quatre personnages différents ayant pour seul point commun une mère envahissante. Deux filles et deux garçons racontent pourquoi et comment ils se sont débarrassés de leurs mères.

Entre une mère déprimée et possessive, une autre qui déborde d'ambition pour sa fille, une qui est simplement insignifiante aux yeux de son fils et une dernière qui rend la vie impossible à sa fille sur les réseaux sociaux principalement, chacun y va de sa petite vengeance et de son envie de se débarrasser définitivement d'elles. Toutes les raisons et toutes les issues sont différentes, certaines plus compréhensibles que d'autres.
J'ai eu du mal à accepter les raisons de la nouvelle qui concerne la mère insignifiante pour son fils. Elle est juste moche et fade à ses yeux, mais j'ai du mal à comprendre qu'on ait envie de se débarrasser de sa mère pour ces raisons-là. Mise à part cette nouvelle, les idées sont bien trouvées et les chutes sont logiques même si on ne sait jamais à quoi s'attendre sur le coup.
Les nouvelles ont beau être courtes, elles donnent suffisamment de quoi se mettre sous la dent et sont écrites de manière à ce qu'on ait toujours envie de découvrir la chute finale.
La plus grosse surprise est pour la cinquième nouvelle, un petit bonus où tous les personnages se retrouvent au même endroit et où le sujet est tourné un peu plus différemment que précédemment.

Les personnages, que ce soient les mères ou les ados, sont tous très différents et bien développés. On les cerne facilement sans que cela gâche la surprise de fin. On peut autant se mettre facilement à la place des mères qui pensent toujours bien faire et en deviennent envahissantes, qu'à la place des ados qui n'en peuvent plus de les supporter.

Un livre à dévorer à n'importe quel âge parce qu'il concerne un peu tout le monde finalement et est tellement percutant qu'il fait réfléchir sans même que l'on ne le veuille. Des récits aussi émouvants que sombres et pertinents.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   01 avril 2018
[...] de la troisième à la quatrième, [...] j'ai porté avec assurance un appareil dentaire. Inutile de préciser qu'avoir les dents couvertes de métal - moins cher mais aussi efficace que la céramique - n'est pas des plus discrets. Même si tu ris la main devant la bouche, il y a toujours une greluche pour te surnommer 'Râpe-carotte'. Même si tu réussis à articuler sans bouger les lèvres, un abruti pour te traiter d' 'Arrache-couilles'.
(p. 92)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
ZilizZiliz   03 avril 2018
Le matin du troisième jour, ma mère en a eu assez de surprendre sa mère fouiller dans son sac, lire ses talons de chèques, se servir dans le frigo. Après avoir déposé sa valise sur le palier, elle lui a annoncé, sans préambule, combien elle la trouvait aigrie, jalouse et frustrée.
- Je crois qu'il est temps que tu arrêtes de nous faire chier. Et pas la peine de tirer sur la corde de la culpabilité, j'accepte les conséquences que mes enfants ne voient plus leur grand-mère.
(p. 98)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
JuinJuin   03 mai 2016
UN CONSEIL ! N'ACCEPTE JAMAIS ta mère comme amie sur facebook. Même si elle te fixe avec insistance pendant le dîner après t'avoir demandé si tu as bien reçu son invitation. Prétends que tu n'es pas scotchée à ton profil vingt-quatre heures sur vingt-quatre, que tu es sollicitée sans arrêt par des inconnus, ou que tu l'as zappée par inadvertance (....) Dis n'importe quoi, mais ne clique pas ! (p85)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          144
orbeorbe   20 septembre 2015
J'avoue que, depuis trois mois, je ne crois plus un mot de ce que tu dis.
Depuis que je sais que tu es fourbe et manipulatrice.
J'aurai mis quinze ans à m'en rendre compte.
Commenter  J’apprécie          160
leslecturesdeValleslecturesdeVal   21 mai 2015
-Qui est cette charmante jeune fille?
-C'est Amélie, maman.
Et là malgré moi, comme pour la provoquer, j'ai ajouté:
-Mon amoureuse.
Le sourire de ma mère s'est crispé.
Et puis, ôtant délicatement l'écharpe du cou d'Amélie, ma mère s'est adressée à moi. D'une voix douce.
- Elle m'a l'air gentille mais elle n'est pas très jolie.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Gilles Abier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Abier
Vidéo de Gilles Abier
autres livres classés : relation mère-enfantVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Comment je me suis débarrassé de ma mère

Est-ce que tous les enfants réussissent à se débarrasser de leurs mères

Oui
Non

4 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Comment je me suis débarrassé de ma mère de Gilles AbierCréer un quiz sur ce livre
.. ..