AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812608528
Éditeur : Editions du Rouergue (08/04/2015)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 51 notes)
Résumé :
Dans Konnichiwa, Martin ! un petit français reçoit un matin une lettre venue du Japon, dans le cadre d'un échange de correspondants entre écoles. À travers cette lettre qu'il ne peut pas déchiffrer, le petit garçon s'évade, rêve et fait la découverte de ce pays si loin du sien et qu'il ne connaît pas. Dans Salut, Hikaru ! une élève japonaise rédige une lettre à un correspondant français, aidée de sa grand-mère qui connaît bien ce pays et l'aime beaucoup. Elle aussi ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
Lagagne
  31 mai 2015
Ayant apprécié le précédent livre lu dans cette collection, je n'ai pas hésité à prendre ce petit "Boomerang" quand je suis tombée dessus. Bien m'en a pris !
Un bel échange épistolaire s'amorce dans ce petit roman à 4 mains. Mais l'objet n'est pas le contenu des lettres que s'envoient 2 enfants que tout sépare, en apparence. L'objet est plutôt comment transmettre ce qui fait son univers, comment faire part de son quotidien à qui cela est particularité, comment faire passer ses émotions à quelqu'un qui ne parle pas la même langue.
A l'inverse, l'autre partie consiste à réfléchir à comment recevoir, accepter des mots qu'on ne connaît pas, une culture qui n'est pas la sienne, comment s'ouvrir à l'autre, comprendre des choses qui nous sont étrangères.
Un très joli moment, tout en finesse.
Commenter  J’apprécie          190
orbe
  05 avril 2015
Deux enfants entament une correspondance scolaire. L'un habite au Kyoto au Japon, l'autre vit dans un petit village des Alpes françaises.
Tout les sépare, tout les rapproche. Chacun à sa manière tente de dessiner en quelques lignes sa vie, son portrait. Chacun se demande ce qu'il est possible de raconter, comment aborder au mieux cette première fois, cette rencontre épistolaire.

La petite filles est à l'origine de cet échange puisque c'est elle qui a demandé à pouvoir écrire à un étranger. La France est le pays de coeur de sa grand-mère qui ne peut plus parler mais qui se souvient encore de son passage à Paris..
Cette correspondance est donc un moyen pour Hikaru de rester proche d'elle, de permettre cette transmission, d'accepter cet héritage.
A l'inverse, Martin est d'abord déçu de recevoir une lettre écrite dans des idéogrammes qu'il est incapable de lire ! C'est l'intérêt des autres élèves et de son professeur qui vont donner de la valeur à ce premier message et déclencher son envie de prendre la plume et de répondre..

Un très joli livre qui utilise l'idée de l'échange épistolaire pour évoquer la découverte d'un pays par un tiers. C'est en dépassant les stéréotypes et les idées préconçues que chacun va tracer son propre chemin et dessiner une rencontre unique !
L'histoire est accompagnée par une magnifique couverture et des illustrations intérieures réalisées par l'infographiste Védric Cailhol.

Une écriture agréable, un livre boomerang en écho qui fonctionne et une envie qui se développe chez le lecteur d'avoir à son tour la chance d'écrire à tous gens de tous les pays du monde :-)
A lire !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
laseynesurlivre
  13 février 2016
Hikaru vit à Kyoto et souhaite correspondre avec un français … c'est ce que va lui permettre sa maîtresse, par un échange de lettres. Sa lettre va être reçue par Martin, qui vit dans les Alpes. Chacun va essayer, à sa manière, de faire son portrait, et de décrire son pays. Ce livre est particulier car il a été écrit par deux auteurs, Gilles Abier et Antoine Dole. On peut choisir de commencer par une ou par l'autre de ces histoires, et c'est ce que je trouve sympathique. Ce n'est pas le premier titre de cette collection, boomerang, et elle semble fonctionner puisqu'un nouveau titre vient d'être publié, à savoir « Je suis né sous la terre » d'Alex Cousseau. J'ai bien aimé cet échange culturel, les questionnements que les deux personnages principaux peuvent avoir pour appréhender l'autre, les démarches et les demandes d'aides qu'ils ont pu requérir. Martin, au début, ne veut pas de cette correspondance, mais petit à petit, l'aide et le soutien de ses proches lui permettent de s'investir. C'est un beau livre, très court, facile à comprendre, que je conseille à tous mes camarades.
(Maïssa)
Ce roman parle de deux enfants, Hikaru qui habite à Kyoto au Japon et Martin qui habite dans les Alpes françaises. Ils correspondent ensemble. Hikaru a choisi la France par rapport à sa grand-mère qui adore la France. Chacun parle de sa culture et comment il vit dans son pays. Mais le problème c' est que Hikaru écrit en japonais et Martin ne comprend pas…
dans le livre, il y a certaines choses que j'ai aimées : les deux enfants sont différents, ils parlent de leur culture, et j' ai appris comment on vit au Japon et dans les montagnes.
Ce que je n 'ai pas aimé dans le livre c 'est que il ne parle pas trop d'eux.
(Sirine)
J'ai bien aimé ce livre car il s'agît d'un échange entre deux enfants de culture différente au bout de la terre. Ils n'ont pas la même écriture, la même langue, mais au fil du texte, ils arrivent à se comprendre. Cela n'a pas été facile au début, Martin ne comprenait pas ce que lui disait Hikaru, mais petit à petit, la découverte de l'autre, emmène le lecteur dans de nouvelles contrées. (Hassiba)
C'est l'histoire d'Hikaru et Martin. Ce sont deux personnages qui s'envoient des lettres qui décrivent leur pays. Hikaru parle des cerisiers, de l'histoire de sa grand mère et Martin parle de la montagne et des vaches. Cela les rapproche et peut être qu'ils pourront se rencontrer. La grand-mère d'Hikaru adore la France et accompagne sa petite fille pour déchiffrer la lettre qui est écrite dans une langue qu'elle ne connaît pas.
J'aime bien ce livre car il nous apprend des choses sur le Japon. C'est très bien expliqué. Les histoires sont très courtes, et la présentation en recto verso est très originale. (redwane83500)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ptitemarjo
  27 avril 2015
Un nouveau titre de la collection boomerang qui se lit dans les 2 sens.
Cette fois-ci, une histoire de correspondance entre 2 enfants de cultures différentes et aux écritures très diverses. Martin est en France, Hikaru au Japon.
Une belle histoire toute en simplicité, en finesse, sur la façon de voir son environnement, les images du pays de l'autre.
Commenter  J’apprécie          140
6eCousteau
  04 décembre 2015
C est un roman qui parle de deux enfants qui reçoivent une lettre d'un autre pays et Martin tombe sur le Japon et les deux enfants se répondent.
J'ai adoré ce livre car il est captivant, original, rêveur et j'adore le Japon, ça m'a fait rêver
5/5
Fabien

Ce roman parle de deux enfants qui correspondent ensemble. L'un du Japon et l'autre de la France. Ils expliquent ce qu'il y a en France et au Japon.
J'ai bien aimé car les deux enfants correspondent d'un pays à l'autre. Et ils n'ont pas la même langue.
Je le conseille à ceux qui aiment le Japon et lire.
4/5
Sharon

C'est un roman qui parle de deux enfants qui s'envoient des lettres. Et ça s'appelle"Konnichiwa, Martin! / Salut Hikaru !"
J'ai beaucoup aimé parce que j'adore le Japon et je trouve fantastique que deux enfants s'écrivent sans se connaître et avec un langue différente.
Je le conseille à ceux qui aiment le Japon, aux rêveurs et à ceux qui aiment lire des petits livres.
5/5
Chirel

C'est un roman écrit par deux auteurs (Antoine Dole et Gilles Abier). le livre parle d'une correspondance entre Hikaru qui est est japonais et Martin qui est français. Ce sont deux élèves de primaire.
J'ai aimé car le thème est bien et j'aime bien le Japon mais je suis restée sur ma fin .
Je le conseille aux personnes qui n'aiment pas l'action.
3/5
Assya
C'est un roman qui parle de deux enfants qui correspondent avec des lettres alors qu'ils ne sont pas dans le même pays.
Je n'ai pas aimé car il n'y a pas d'action, c'est très ennuyeux et décevant et je n'aime pas le thème.
Je conseille ce livre à ceux qui aiment la correspondance entre 2 pays.
1/5
Alexandre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   02 avril 2015
L'écriture d' Hikaru me raconte son pays. Je me demande à quoi il ressemble en vrai, ce pays où l'on dessine pour dire aux gens des choses qui nous semblent importantes, où les lettres sont des collines, les mots des paysages, les phrases un horizon.
Commenter  J’apprécie          210
cdiwalloncdiwallon   27 septembre 2015
Là-bas, les gens ont les yeux plissés. C'est comme s'ils cherchaient constamment à apercevoir quelque chose. J'imagine que leurs visages restent figés comme ça, à essayer de voir les uns à l'intérieur des autres ce qu'il y a de bon en chacun. C'est pour ça que c'est écrit que "Japon" veut dire "le pays d'origine du soleil". Personne ne voudrait louper sa naissance, dans un sourire, un regard, ou dans un simple geste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
leslecturesdeValleslecturesdeVal   16 mai 2015
Avec leur alphabet de 26 lettres, les Français forment des syllabes, qui donnent des mots. c'est la directrice qui me l'a confirmé. Son mari lui enseigne le français. [...]
[...]J'aime pas joindre leurs consonnes à leurs voyelles. Je crains d'être impolie . Comment savoir si elles ont envies d'être collées l'une à l'autre ? Et si elles ne s'apprécient pas ? Ici, nos signes gardent leurs distances. Ils se côtoient sans se mêler. [pages 8-9]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PtitmoussePtitmousse   18 mars 2018
Avec leur alphabet de 26 lettres, les Français forment des syllabes, qui donnent des mots. [...] J'aime pas joindre leurs consonnes à leurs voyelles. [...] Ici, nos signes gardent leurs distances. Ils se côtoient sans se mêler.
- Comme nous quand on se dit bonjour, a déclaré ma mère [...].
Peut-être que les Français s'embrassent pour se saluer parce que leurs lettres se touchent pour s'exprimer ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Classe63MonsejourBdxClasse63MonsejourBdx   16 décembre 2015
"Sous le premier mot, quelqu'un a écrit des lettres au crayon de papier, elles forment quatre syllabes :"KON-NI-CHI-WA !"
Quand j'essaie de les lire, elles font une musique dans ma tête, une petite mélodie. Ce mot "KONNICHIWA" , qu'Est-ce qu'il peut bien vouloir dire?
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Gilles Abier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Abier
Vidéo de Gilles Abier
autres livres classés : correspondantVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Konnichiwa, Martin ! Salut Hikaru !

Pourquoi Martin ne veut-il pas la lettre du Japon ?

Car il ne comprend pas l'écriture
Car il préfère la Chine
Car il n'aime pas les petites îles

8 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Konnichiwa, Martin ! / Salut, Hikaru ! de Gilles AbierCréer un quiz sur ce livre