AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791035302221
Éditeur : La Geste Editions (01/10/2018)

Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Cette bande dessinée raconte la correspondance d’un couple durant la Grande Guerre de 1914-1918. Le roulement du tambour annonce la mobilisation générale. C’est la guerre. Pour Marthe et Paul
Devin, c’est le signal angoissant du départ pour leurs obligations respectives : Paul doit rejoindre son bataillon dans les Ardennes, Marthe s’engage comme infirmière bénévole à Sedan. Ils laissent
derrière eux leurs filles Jeanne et Elisabeth qui continuent leur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
beatriceferon
  01 février 2019
Août 1914. Il fait beau, ce sont les vacances. Paul, Marthe et leurs enfants profitent de la maison qu'ils possèdent sur l'île d'Oléron. Soudain retentit le roulement d'un tambour : le crieur public annonce la mobilisation générale pour le lendemain. Paul doit rejoindre à Haudainville le bataillon dont il est le commandant. Quant à Marthe, elle est infirmière bénévole à Sedan.
Dominique Abit a eu l'idée de publier la correspondance que se sont échangée ses arrière-grands-parents, séparés pendant les quatre années de la Grande Guerre.
Il confie ces précieux documents à Emmanuel Beaudry qui se charge d'en tirer un scénario. Quant à Celadone, elle mettra en images la vie des époux pendant cette triste période. Et c'est curieux, car il y a un énorme décalage entre les terribles événements qu'ils traversent et la douceur du trait de l'artiste, ainsi que les jolies couleurs pastel qu'elle a utilisées.
De temps en temps apparaissent des vignettes en grisaille qui traitent de l'Histoire avec un grand H, alors que celle de nos personnages se décline en teintes dragée.
En dépit de son air doux, Marthe a un caractère bien trempé. Elle ne se laisse pas impressionner par un détachement de soldats ennemis qui veulent arrêter la charrette dans laquelle elle transporte un blessé. Malgré les balles qui sifflent à ses oreilles, elle fait face avec courage.
De son côté, Paul est gravement blessé, ce qui donne aux auteurs l'occasion de nous montrer une opération à cette époque, et cela fait froid dans le dos.
Les auteurs ont choisi quelques faits marquants qui évoquent la progression du temps pendant la durée de la guerre. Au début, Oléron offrait son cadre idyllique aux membres de cette famille, nous les y retrouverons quatre ans plus tard. Les deux fillettes ont grandi, elle pêchent, jouent de la musique et s'occupent du jardin. Par chance, leurs parents ont survécu et viendront les y retrouver.
L'album s'ouvre et se ferme sur des photos des vrais protagonistes de cette histoire et nous permet d'entrevoir l'un des feuillets de cette correspondance, rédigée à l'encre violette d'une écriture élégante et soignée. Ce qui me frappe, c'est que Marthe, en pleine tourmente, garde quand même l'espoir. Elle transmet un peu de joie en ornant sa lettre du dessin d'un bouton de rose et d'un brin de muguet séché.
J'ai trouvé cette bande dessinée touchante, puisqu'elle est ancrée dans le réel et elle m'a plu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
raph731
  23 décembre 2018
J'aimerai commencer cette critique en remerciant La Geste Editions pour sa participation à Masse Critique. Cette opération permet de découvrir des auteurs, des éditeurs ou des publications qu'on n'aurait pas la possibilité de voir sur les étales !
A l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, La Geste Editions publie un trésor conservé par la famille Abit : la correspondance d'un couple, Paul et Marthe Devin, qui sont leurs aïeux. C'est le format de la bande dessinée qui a été choisi pour retranscrire leur histoire. S'appuyant sur les archives familiales, notamment épistolaires, Emmanuel Beaudry a rédigé le scénario. Quant à la réalisation des dessins, la tâche a été confiée à Céladone. J'ai trouvé qu'ils étaient simples, sans fioritures. La dessinatrice se concentrant sur l'action et non sur l'environnement. Par exemple, le cadrage des personnages est très rapproché ce qui permet de les inscrire simplement dans un fond bleu.
Pour ce qui est du scénario, j'ai trouvé celui-ci déséquilibré et certains faits auraient dû être plus longuement évoqués. En effet, 44 planches sont consacrées à l'année 1914. Alors que les années 15 et 17 sont occultées. Pourtant à la fin de l'année 1914 un évènement dramatique, à la fois physique et psychologique, touche Paul Devin mais trop peu d'éléments sont fournis sur les répercutions. En janvier 1918, Marthe est envoyé dans le camp d'Holzminden (Allemagne), ces camps de la Première Guerre mondiale sont peu connus. Selon moi, si les auteurs avaient consacré quelques planches sur ces camps, cela n'aurait pas été superflu. Finalement, le format d'une B.D. de 58 planches est-elle adaptée ? Une série composée de 5 tomes (un volume pour chaque année du conflit) ou un roman graphique n'aurait-il pas été plus approprié ?
En résumé, cette publication permet au plus grand nombre de découvrir le témoignage d'un couple durant le premier conflit mondial à travers une bande dessinée. Difficile de porter un jugement sur les illustrations car le ressenti est propre à chaque personne. Quant au déroulement de l'histoire, celui-ci se trouve prisonnier du format : 58 planches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TheClo
  16 janvier 2019
Été 1914, la guerre éclate en France. A Oléron, où ils sont en vacances avec leurs filles, Paul et Marthe sont appelés à rejoindre le conflit. Paul en tant que chef de bataillon et Marthe en tant qu'infirmière.
Le couple doit se séparer, mais pendant ses quatre années, ils continueront à s'écrire, à se raconter leurs difficultés, leurs craintes et leurs espoirs de se retrouver. Cette correspondance, c'est ce qui a permis l'écriture de cette bande dessinée.
Tout d'abord, je remercie Babelio et les éditions La geste de m'avoir envoyer cette bande dessinée. Je n'en lis pas beaucoup, mais celle-ci m'attirait particulièrement: l'histoire, la guerre, une correspondance entre un couple séparé, tout me plaisait. Cependant, on refermant cette bande dessinée je suis restée un peu sur ma faim...
Premièrement, il est écrit sur la couverture qu'il s'agit d'une correspondance du couple pendant la guerre, cependant il n'y a pas de correspondance à proprement parlé, on ne les voit pas s'écrire ou se lire. La correspondance est sous forme de narration, à la fois pour Marthe que pour Paul. Ils nous racontent leurs histoires comme ils la raconteraient dans une lettre.
La bande dessinée a pour thème la guerre, j'ai toujours trouvé ce thème très émouvant. Mais le fait que les personnages de cette bande dessinée aient vraiment existé et qu'ils soient présentés au début, rajoute encore plus de réel et d'émotions lors de la lecture.
Malheureusement, j'ai trouvé que tout allait trop vite dans le déroulé de l'histoire, on n'a pas vraiment de détails sur les événements, cela manque de profondeur. Par exemple on passe de décembre 1914 à février 1916 sans savoir ce qu'il se passe entre ses dates. Bien sûr il y a quelques rappels de ce qu'il se passe avant, grâce à une colorimétrie différente, mais cela ne suffit pas.
La bande dessinée se lit extrêmement vite et n'a finalement pas le temps de nous emporter dans l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ilo21
  13 janvier 2019
Je remercie Babélio et les éditions BD la geste pour l'envoi de cette BD. le thème et l'histoire m'attiraient particulièrement. Nous sommes le 1er août 1914, c'est la mobilisation, l'appel dans les rangs. C'est l'histoire d'un couple qui doit se séparer. Paul part sur le front à Haudainville pour encadrer des hommes. Marthe, elle, va soigner les blessés de la guerre à Sedan. Sur la couverture, il est indiqué "Correspondances d'un couple pendant la Grande guerre " . Et pourtant, j'ai l'impression qu'on n'y voit aucune correspondance.. Certes, la BD retrace le quotidien de chacun. Mais c'est tout.
J'ai trouvé cette BD très superficielle, pas assez précise , peu profonde alors pourtant que l'histoire est belle est difficile. le graphisme ne m'a pas non plus emballé. Toutefois, élément important, il s'agit d'une histoire vraie. L'auteur ayant écrit le scénario grâce à des archives familiales. Ainsi, je m'attendais à une BD plus prenante, plus émouvante.
Commenter  J’apprécie          00
Rosabella26
  24 février 2019
Une bande dessinée succincte. Les auteurs nous proposent un ouvrage retraçant sans égarement la vie de Paul et Marthe. Un livre à se procurer à l'intention des jeunes enfants. Quant aux lecteurs avertis, ils ne seront peut-être pas séduits.
Vous pouvez retrouver ma chronique complète sur mon blog.
Lien : https://lemondeenchantedeses..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Rosabella26Rosabella26   24 février 2019
Si tu veux faire mon bonheur Marguerite Marguerite... Si tu veux faire mon bonheur... Marguerite donne moi ton cœur.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1567 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre