AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782259304900
160 pages
Éditeur : Plon (29/10/2020)
4.16/5   61 notes
Résumé :
Vous étiez mon entraîneur. Je venais d’avoir quinze ans. Et vous m’avez violée.

Il aura fallu trente ans pour que ma colère cachée se transforme enfin en cri public. Vous avez détruit ma vie, monsieur O., pendant que vous meniez tranquillement la vôtre. Aujourd’hui, je veux balayer ma honte, la faire changer de camp. Mais je veux aussi dénoncer le monde sportif qui vous a protégé, et vous protège encore à l’heure où j’écris ces lignes. Quand j’ai voul... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 61 notes
5
11 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

prune42
  16 novembre 2020
La patineuse Sarah Abitbol plusieurs fois championne de France de patinage artistique en couple, sur le podium aux championnats d'Europe et du monde, nous livre le drame qu'elle a vécu pendant plusieurs années à partir de ses 15 ans, quand son entraîneur, Monsieur O., a abusé sexuellement d'elle. Pendant longtemps, elle a caché à ses proches ce qu'il se passait jusqu'au jour où suite à une blessure qui l'immobilise, elle se confie à son petit ami. Elle sombre alors dans la dépression, angoisse de sortir de chez elle, n'arrive pas à porter plainte contre son agresseur. Elle va constater que dans le monde du sport, il faut taire certaines vérités et le soutien viendra de personnalités qui ont vécu la même chose qu'elle.
A la parution de ce témoignage, j'étais curieuse de le découvrir car on en a entendu beaucoup parler par les médias.
Ce témoignage glaçant de 150 pages environ se lit rapidement. Il permet de vivre de l'intérieur les viols répétés subis par la jeune adolescente et de partager les horreurs qu'elle a vécues des années durant, enfouies pendant longtemps puis réactivées brutalement. Ces viols et agressions sexuelles sont d'autant plus horribles qu'ils se produisaient quasiment devant témoins, dans des lieux où l'agresseur aurait pu être à tout moment démasqué. C'est même incroyable que la vérité n'ait pas éclaté avant. Malheureusement, les actes dont il est ici question n'ont pas été punis par la Justice, faute d'avoir été connus à temps.
Il est vraiment temps que les victimes osent parler, même des années après, pour que cessent ces actes inqualifiables de la part d'adultes qui ont le pouvoir sur des jeunes qui leur sont confiés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
legoergosum
  11 mars 2020
Après l'affaire Polanski lors de la cérémonie des Césars (oh ! la prestation mesquine et lamentable de Florence Foresti ! ) voici les révélations de Sarah Abitbol sur des actes perpétrés sur elle, jeune adolescente, par une "personne ayant autorité", en l'occurrence son entraîneur. La victime ayant tout juste quinze ans au moment des faits, on pourrait qualifier ces agissements d'actes de pédophilie. Pire, ces actes se sont répétés pendant plusieurs années . La jeune patineuse, très douée, mais visiblement sous l'emprise de cet homme, et terrorisée à l'idée de voir s'envoler ses rêves de championne si elle dévoilait les faits, a attendu des années pour révéler ce qu'elle avait subi, laissant finalement ces actes impunis, puisque le livre paraît trente ans après les faits, et qu'il y a désormais prescription.
On peut se demander comment Sarah a pu garder, pendant de si longues années, un secret aussi lourd à porter ... à tel point qu'il lui a valu , tant sur son plan personnel que sur celui de sa jeune carrière, des aléas multiples... Phobies, telles que la peur de l'avion, découragement à la veille d'une compétition majeure, cauchemars, psychothérapies multiples, antidépresseurs bien sûr, voici une jeune vie profondément affectée par les actes d'un homme qui continue, et c'est sans doute cela le pire, d'encadrer le patinage féminin ... en toute impunité.
Beaucoup d'empathie à l'égard de cette femme, cette jeune mère résolue à faire cesser, grâce à son livre, l'omerta sur les agressions sexuelles dans le monde du sport féminin, et cela surtout pour sa fille , et toutes celles qui pourraient être exposées à ce genre d'actes ignobles, et bien sûr, s'agissant de Sarah, pour son honneur et sa reconstruction.
Le parallèle avec l'affaire Polanski était dicté par l'actualité, je n'ai aucun jugement à porter sur ce grand cinéaste, je dirai simplement que l'on ne sonne pas l'hallali sur quelqu'un qui, d'une part, n'est pas présent, et d'autre part, signe un film remarquable sur un événement majeur , l'affaire Dreyfus, intrusion au coeur de l'injustice ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
d1404micado
  10 mars 2020
L'auteure témoigne avec beaucoup d'honnêteté et de force fasse aux cicatrices jamais refermées que laisse une pareille violence.
C'est une battante qui se confie à nous, une femme qui a aussi peur, peur de décevoir, peur de perdre ses fans, peur de faire du mal à ses proches.
Elle témoigne avec courage de ce qui gangrène le sport depuis toujours. Bravo
Commenter  J’apprécie          130
gege255
  10 février 2020
Ce livre est un document plutôt saisissant sur le milieu du patinage artistique et ses déviances.
L'auteur a été la victime durant deux ans de viols par son entraineur, lequel était a priori réputé pour ses relations "inappropriées" (pour reprendre ses termes en réponse au livre) : écoeurant.
Comment peut-on accepter que ce genre d'évènements puisse arriver ? et surtout qui savait ?
Très intéressant, il ne peut éviter d'apporter des interrogations sur le sport et ses pratiques.
Sans compter qu'il est clairement dit ici en filigrane que c'est totalement truqué, ce que tout le monde sait finalement..
Un très bon livre, à charge, qui sera probablement suivi d'une enquête (même si il y a prescription) et de nouvelles révélations.
Commenter  J’apprécie          80
aurelievdm
  21 septembre 2021
Je ne connaissais pas du tout cette sportive de haut niveau. Une publication sur un groupe Facebook dont je fais partie m a donné envie de le lire.
Sarah, patineuse professionnelle, plusieurs fois médaillées nous raconte ce que lui a fait subir un de ses entraineurs pendant 2 ans. Attouchements, viols,.... elle nous raconte également les conséquences sur sa vie 30 ans après les faits.
Mais aussi le silence et la protection qui entoure ces monstres.
Un témoignage poignant d une femme qui essaye de se reconstruire après toutes ces horreurs.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 février 2020
Depuis, les médicaments et les souvenirs ne m’ont plus quittée. J’ai consulté des thérapeutes, des psychologues, des hypnotiseurs, des sophrologues… Lorsque des images ressurgissent, de moi et de ces gestes dégoûtants, j’essaie, comme on me l’a appris, de plaquer des images positives. Je visualise souvent un grand lac, avec un bateau au milieu. Je respire profondément, je m’allonge, je fais du yoga, je prends un bain, je mets de la musique. J’ai noté dans un grand cahier, à l’encre violette, des pages et des pages de conseils puisés dans Le moine qui vendit sa Ferrari, le livre de Robin S. Sharma : « Quand tu as une pensée négative, projette tout de suite une pensée opposée », « On peut faire des miracles avec un esprit fort et discipliné », « Ou bien tu contrôles ton esprit, ou bien c’est lui qui te contrôle »…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   23 février 2020
C’est comme les mots. Certains ont vrillé. Ils ont aujourd’hui encore une résonance insupportable. Vous m’avez dit « Je t’aime », monsieur O., quand vous avez abusé de moi. Sachez que je n’ai quasiment jamais pu dire « Je t’aime » à un homme, ni même à ma propre fille. À mes oreilles, ce mot est sale, insupportable. Alors je le contourne. Le dire en anglais, « I love you », c’est plus simple pour moi. Ce ne sont pas les mêmes sons, du coup ce n’est pas votre voix que j’entends quand je le prononce. En parlant de sons… Savez-vous que quand la radio diffuse « Everything I Do », de Bryan Adams, qui tournait en boucle à l’époque, je coupe ? C’est plus fort que moi. Ma fille Stella me demande chaque fois pourquoi. Je lui réponds que ça me rappelle de très mauvais souvenirs. Je n’ai pas encore eu le courage de lui expliquer lesquels, elle n’a que huit ans. Mais il va falloir que je le fasse, maintenant que j’écris ce livre.
Ce n’est pas facile de dire à quarante-quatre ans qu’on a été violée à quinze ans. Je n’ai d’ailleurs jamais prononcé ce mot, sauf une fois devant ma psy, quatorze ans après.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   23 février 2020
Ce que ces lettres désignent était trop inconcevable, trop répugnant, infiniment trop honteux pour être exprimé par la petite fille que j’étais encore. Je l’avais donc mis par écrit, de façon cachée et codée. Comme une protestation aussi dérisoire que vitale.
 
P pour « pelotée »
T pour « touchée »
S pour « sucée »
C pour « coucher »
Monsieur O., vous étiez mon entraîneur. Je venais d’avoir quinze ans. Et vous m’avez violée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   23 février 2020
Comme toutes les petites filles, j’ai rêvé du prince charmant. J’ai espéré le bonheur d’un premier amoureux. C’est important, dans la vie d’une femme, la découverte des corps avec quelqu’un que l’on aime. Vous me l’avez gâchée. Vous avez cassé quelque chose de fondamental en moi, je ne sais pas vraiment mettre un mot précis dessus. Je n’ai pas très envie d’exposer ici ma vie intime, ni celle de ceux qui la partagent, mais je vois bien que je dois le faire un peu, pour vous aider à comprendre. Par exemple, je ne supporte pas qu’on me touche le bout des seins. Vous vous souvenez que vous me les mordiez jusqu’au sang ? Eh bien, trente ans plus tard, les cicatrices sont toujours là, monsieur O., au sens propre comme au sens figuré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   23 février 2020
Je devrais être heureuse, monsieur O., mais je n’y arrive pas. Je suis une handicapée de la vie, murée dans l’angoisse. Dans ma tête, je suis une proie. À quinze ans, j’ai dormi en dehors de chez moi, j’ai été vulnérable, et vous en avez profité. Aujourd’hui encore, dès que je sors de la maison, j’ai peur. J’ai horreur d’aller dans les lieux que je ne connais pas. L’inconnu est forcément synonyme de danger. Je ne peux pas voyager seule. Conduire une voiture sans quelqu’un à mes côtés m’a longtemps été impossible. Prendre l’avion est une torture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Sarah Abitbol (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Abitbol
Sarah Abitbol vous parle de son récit intime et puissant : "Un si long silence".
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
211 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre

.. ..