AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070628032
128 pages
Éditeur : Gallimard (05/11/2009)
4.24/5   368 notes
Résumé :
Il y a autant d'embrouilles autour d'Aya que de moustiques à Abidjan. Mamadou fait le génito pour la femme du prof de biologie tandis que Félicité, soupçonnée d'être riche, est séquestrée au village par son père. De son côté, Grégoire, le gars moisi, a été recruté par l'Église réformée de Dieu « aucun malade ». Et les Sissoko sont à la recherche de leur fils Moussa, qui a disparu dans la savane avec l'argent de la famille. Pendant ce temps à Paris, Innocent, l'avent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 368 notes
5
9 avis
4
16 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Myriam3
  02 janvier 2018
Grâce à ce tome et Innocent, nous voici à Paris, toujours dans les années 70: que signifie être homo et Ivoirien en France? Innocent a encore beaucoup à apprendre et porte bien son nom.
Le tome met aussi l'accent sur les sectes religieuses et leurs rouages, et on découvre enfin un Moussa plus raisonnable et adulte qui fait le bien autour de lui.
Après quelques années d'abstinence, j'ai eu envie de retrouver Aya et ses amis. J'aime le côté saga ivoirienne et la multitude de personnages évoluant ensemble, sans oublier le traditionnel lexique et la recette en fin de roman!
Commenter  J’apprécie          270
cuisineetlectures
  01 août 2013
Aya est estomaquée par ce qu'elle vient de voir : Mamadou sortant d'un immeuble en compagnie de la femme de son professeur de biologie ! Perdue dans ses pensées, elle se fait renverser par une voiture. Rien de grave mais le chauffeur est un jeune homme qui va la raccompagner chez elle… Mais Aya a du caractère et elle va mettre en place une opération rocambolesque menée tambour battant pour récupérer Félicité.
Pourtant elle reste meurtrie par la tentative de viol dont elle a été victime… Son professeur de biologie ne paie rien pour attendre !
Grégoire, lui, toujours prêt à tout pour avoir la belle vie, il devient prêcheur pour « l'église réformée de Dieu – aucune maladie ». Tout un programme qui rapporte pas mal d'argent à ce comédien né dans un pays aux multiples croyances.
Moussa reste introuvable. Ses parents partent à sa poursuite habillés en treillis militaires. Ils vont de village en village et constate l'immense popularité de leur fils déjà parti plus loin…dépenser allègrement l'argent de ses parents. Leur périple est assez rocambolesque. le père fulmine et la mère se désespère, les scènes désopilantes s'enchainent pour notre plus grand plaisir !
Tandis qu'à Paris Innocent emménage chez Seb un jeune bobo homosexuel. Ils unissent leurs solitudes faces aux préjugés sociaux et familiaux. Ils connaissent les même tourments qu'Albert à Youpougon qui décide lui de camoufler la vérité en se mariant bientôt à Isodorine.
On a hâte de connaître la suite…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Stemilou
  02 mars 2010

Ah voilà le tome 5, le dernier en date de la série « aya de yopougon », bien des choses se sont passées durant les quelques années que couvrent les quatre premiers tomes mais on va seulement revenir sur le 4ème tome :
- Félicité (la jeune fille recueillie par la famille d'Aya) a été « kidnappée » par son père biologique qui croit fermement qu'elle est devenue riche suite à son apparition sur plusieurs panneaux publicitaire de la ville, il va la séquestrée au village. Mais Aya de l'entend pas de cette oreille et est fermement décidée à retrouver Féli.
- On a clos le tome 4 sur l'image de Mamadou accompagné de la femme d'un professeur de biologie sortant d'un immeuble bras dessus bras dessous. A-t-il une maitresse alors même qu'il cherche à reconquérir Adjoua ?
- Innocent, on l'a laissé lui aussi dans une situation particulière à Paris où il a du mal à s'habituer au temps et aux gens
- Gervais, le collègue de travail d'Ignace, le père d'Aya, va présenter sa nouvelle compagne à sa mère, Jeanne (nouvelle compagne qui n'est qu'autre que l'ex maitresse du père d'Aya avec qui il a eu 2 enfants) mais la mère de Gervais, soit disant malade, va en faire voir de toute les couleurs à la jeune femme
- Les Sissoko sont toujours à la recherche de leurs fils Moussa qui s'est fait la belle avec l'argent de son père et parcours la Côte d'Ivoire
Voilà pour le résumé succinct des dernières aventures de Yop City. Alors évidemment on retrouve tout le monde dans le tome 5 et on voyage entre Paris et Abidjan. Alors que va-t-il se passer ?
Aya va-t-elle se venger de son professeur qui lui fait des avances ou plutôt du chantage sexuel (en échange il propose de lui augmenter ses notes) ?
Est-ce que Feli va pourvoir repartir à Yopougon ? Est-ce que Jeanne va s'adapter à sa nouvelle vie et nouvelle belle-mère ? Moussa sera-t-il retrouver ? Beaucoup de question et des réponses à découvrir dans le tome 5.

Commençons pas Innocent, se pauvre bougre fraichement débarqué à Paris pour vivre sonhomosexualité au grand jour, sous la pluie. Et bien tout ne va pas si mal pour lui puisqu'il trouvera rapidement un « appartement » enfin une chambre de bonne et un boulot mais le plus est qu'il va rencontrer un jeune homme Sébastien lors d'une altercation dans le quartier gay. Sébastien va en faire son colocataire et va découvrir la civilisation ivoirienne et ses mets. Il sera d'ailleurs déçu de savoir que l'homosexualité n'est pas si bien vu que ça en France. Mais le moment le plus extraordinaire est la scène où Inno chasse les pigeons dans un parc à coup de pierres pour le dîner et apprenant que c'est interdit s'écrit « Eh vraiment, Hein. Pigeon qu'on cherche au pays avec torche pour braiser, là, ici blanc prend ça pour faire décoration. »
Retournons à Abidjan. Ayant découvert le secret de Mamadou, Aya ne fait guère attention à la voiture qui arrive et se fait renverser par un charmant jeune homme qui viendra régulièrement chez elle prendre de ses nouvelles. A-t-elle enfin trouvé l'âme soeur ? Il faudra attendre le tome 6 pour le savoir car tome 6 il y aura c'est certain. C'est elle d'ailleurs qui va prendre l'initiative de re-kidnapper Félicité et la ramener à la maison !
Félicité qui est séquestrée au village par son père mais sa mère va prendre son parti et la rassurer. le problème qui se pose et que son père veut la marier avec un homme du village. Rien de réjouissant.
Grégoire, vous vous souvenez de Grégoire le parigo, et bien celui-là va être recruté par l'Eglise Réformée de Dieu aucun Malade. Relooking oblige il va arborer une superbe crinière et prêcher dans les églises promettant la guérison de tous les maux. Charlatans !! Lui et ses nouveaux « amis » s'en vont donc arnaquer les gens fringués comme James Brown.
Moussa quant à lui continu de vivre la belle vie, entre hôtel de luxe et fiesta mais une surprise nous attend car rien de ce qui est présenté n'est réellement autrement dit Moussa réserve une surprise à ses parents !
Mais la super surprise vient d'Albert, homosexuel refoulé qui pour sauvé l'honneur en ramenant Isidorine chez ses parents, le problème est son physique que l'on qualifierait d'ingrat tel que le Hyacinthe, le père d'Albert, le dit « Ma belle-fille là est mal laide ! On te la donne cadeau avec de l'argent dessus, tu refuses. »
Aaahh !!! un pure délice que cette série, plusieurs sujets sont encore abordés tels que l'homosexualité, le mariage forcé, les charlatans… mais aussi le courage de ces femmes qui font tout pour s'en sortir alors même que ceux qui sont censé « porter la culotte » ne font rien d'autre que boire du Koutoukou.
Ce que j'aime particulièrement dans cette série ce sont les expressions crues et superbes tels que :
- La diarrhée ne rate pas le cul
- Faites des remontrances aux excréments, ils continuent de puer
Et bien d'autres…
On passe d'une ville à une autre, d'un personnage à un autre à un rythme d'enfer, les problèmes trouvent leurs solutions. Des dialogues et des dessins colorés. Un régal à l'africaine!!!

Lien : http://www.stemilou.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Ziliz
  08 mai 2012
Pas de surprise sur les thèmes récurrents de la série : Côte d'Ivoire entre Abidjan et les villages, hommes veules, infidèles et vénaux, face à des femmes volontaires et battantes qui ne s'en laissent pas conter. Humour, toujours, dans les reparties hautes en couleur du cru, a fortiori lorsque les épouses remettent leur mari en place, ou les hommes en général. Et le graphisme reste très agréable.

- - - SPOILERS PROBABLES !
A part ça, les aventures continuent, riches en rebondissements : les parents de Moussa le cherchent toujours, il s'est recyclé d'une manière surprenante. Grégoire aussi, d'ailleurs, mais dans un autre registre... Innocent poursuit sa découverte de Paris, sans avoir perdu de sa candeur, d'où des réactions et réflexions amusantes. Nos trois héroïnes - Aya, Adjoua et Bintou - toujours solidaires entre elles, ont fort à faire pour se battre pour/contre les hommes indélicats... Mais halte là, gardons un peu de suspense ! - - -

Attention, il faut être très attentif lors de la lecture, on change de personnages et de cadre presque à chaque page. Il est en outre préférable de lire les 6 tomes dans un laps de temps court : vu les détails foisonnants, on oublie vite et on s'y perd.
Postface passionnante de Marguerite Abouet sur le développement des religions en Côte d'Ivoire : "Ils se proclament du jour au lendemain pasteur, prophète, évangéliste, révérend, apôtre, berger et j'en passe... Ils prêchent souvent l'évangile de la prospérité. Ils promettent l'argent facile et les guérisons miraculeuses. Mais comme rien ne se fait sans rien, les fidèles doivent semer pour récolter, c'est à dire donner toutes leurs économies pour recevoir." (p. 113)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
petitsoleil
  08 décembre 2012
toujours de bonne qualité, les BD de la série Aya de Yopougon
même si l'humour reste très présent, et les phrases des hommes et des femmes du village sont toujours aussi imagées, la suite de l'histoire d'Innocent à Paris est très émouvante, et vient en contrepoint, avec des remarques étonnées sur la vie des Blancs ... sur l'homosexualité pas forcément bien vue en France, sur les pigeons que les gens nourrissent et ne mangent pas ... sur le patron qui fait beaucoup travailler Innocent mais lui refuse finalement une embauche légale (comme Innocent le dit lui-même, "j'ai compris ô. Eh ! Déjà que je suis noir, si je travaille au noir, là, c'est pas bon.")
pendant ce temps, le petit bobby grandit, Adjoua a pris un nouveau départ avec son maquis et Bintou avec les conseils "en affaires féminines", Aya essaie d'élaborer un plan pour ramener Félicité au village, les Sissoko recherchent toujours leur fils Moussa, Mamadou et d'autres personnes (les pasteurs des nouvelles églises et sectes, dont l'église "Aucun malade") essaient de gagner de l'argent par tous les moyens
à noter, en plus du désormais rituel "bonus ivoirien" à la fin (recettes ivoiriennes et conseils), il y a dans ce tome 5 une double-page de résumé sur les principaux personnages
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
miladomilado   05 mai 2015
- Monsieur Sissoko, dans les circonstances extraordinaires, il faut savoir employer des moyens extraordinaires.
- Et qu'est-ce que tu vas faire d'extraordinaire, là ?
- Nous allons surprendre en encerclant le village.
- À trois ? Ce serait en effet très extraordinaire, Binda.
Commenter  J’apprécie          231
petitsoleilpetitsoleil   08 décembre 2012
- J'ai compris ô. Eh ! Déjà que je suis noir, si je travaille au noir, là, c'est pas bon.
- C'est pas ca, Inno. Il doit te faire une promesse d'embauche. Avec ça tu vas à la préfecture demander une carte de séjour.
- Eh Seb, si je vais à la préfecture, ils vont me rapatrier ô.
- Si tu restes comme ça sans papiers, aussi !
Ton visa est périmé depuis longtemps, Innocent.
- Eh, l'étranger est mal accepté, dêh !
- Mais il a des droits, Inno. Ton patron, s'il tient à toi, te fera cette promesse d'embauche.
- Seb, je lui fais à moi seul tout son bénéfice. Je vais le voir de ce pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ZilizZiliz   08 mai 2012
- Maman, comment tu as pu épouser un ininstruit comme papa, même ?
- Bintou, le bouc pue mais les chèvres ne le repoussent pas. Tu sais que chez nous, la femme doit accepter de garder son mari malgré tout.
- En tout cas, c'est votre génération. Nous on les gère. (p. 65)
Commenter  J’apprécie          130
ZilizZiliz   08 mai 2012
Ils se proclament du jour au lendemain pasteur, prophète, évangéliste, révérend, apôtre, berger et j'en passe... Ils prêchent souvent l'évangile de la prospérité. Ils promettent l'argent facile et les guérisons miraculeuses. Mais comme rien ne se fait sans rien, les fidèles doivent semer pour récolter, c'est à dire donner toutes leurs économies pour recevoir. (p. 113)
Commenter  J’apprécie          80
petitsoleilpetitsoleil   08 décembre 2012
- Mais !? Je croyais qu'ici là, c'était normal d'être gay !
- Oh non ! Si mes parents l'apprenaient ils ne me parleraient plus.
- Yacô, Seb !
- Y a pas mort d'homme, Inno. C'est juste que j'en ai assez de leur mentir.
- Seb, je sais que quelqu'un qui n'a pas de soutien, là, est souvent victime d'injustice ô.
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Videos de Marguerite Abouet (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marguerite Abouet
Une web série originale pour s'immerger dans l'univers intime des créatrices et créateurs de littérature jeunesse.
Avec Marguerite Abouet , écrivaine, scénariste et réalisatrice.
La pause Kibookin est une production du Salon du livre et de la presse jeunesse avec le soutien de la Sofia et du Centre Français d'exploitation du droit de Copie.
autres livres classés : côte d'ivoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Aya de Yopougon 1

Dans quelle ville se déroule l'action ?

A Abidjan
A Ouagadougou
A Johannesburg
A Bamako

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Aya de Yopougon, tome 1 de Marguerite AbouetCréer un quiz sur ce livre

.. ..