AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782897194703
Éditeur : LEs Editions Ecosociété (23/04/2020)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Nous sommes de plus en plus nombreux à comprendre qu’il n’y aura pas de « développement durable » et à envisager la « décroissance » comme seule manière d’arrêter la catastrophe en cours. Mais que porte ce mouvement et courant de pensée aux visages multiples? Synthèse claire et originale des réflexions qui s’inscrivent dans cette perspective, Guérir du mal de l’infini est aussi un convaincant plaidoyer pour refuser la croissance et envisager la transitio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ErnestLONDON
  21 août 2020
Yves-Marie Abraham, professeur de sociologie à HEC Montréal, entreprend une synthèse critique des théories de la croissance et de celles de la décroissance qui commencent à se diffuser sous différentes formes. Il débroussaille ainsi un chemin pour une transition depuis un monde organisé autour de l'entreprise vers un monde des communs, nous rapprochant de la liberté et de l'égalité promises. Outre des clés de compréhension, il offre des pistes de stratégie pour sortir d'un monde destructeur, injuste et aliénant.
(...)
Il démontre, en une brillante synthèse, comment la théorie économique dominante qui nous conduit aveuglément droit à notre perte, et pointe les erreurs de la plupart des courants décroissants. Il dessine une voie raisonnable et atteignable pour une transition vers un « Commun-monde ». Lecture fortement stimulante.
ARticle complet sur le blog :
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          250

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ErnestLONDONErnestLONDON   14 août 2020
Si nous voulons vraiment cesser d’aggraver la catastrophe écologique (…) la seule solution est de produire moins qu’on ne le fait aujourd’hui. Il faut non seulement renoncer à la croissance, mais réduire la quantité de matière et d’énergie que nous consommons ainsi que la quantité de déchets que nous générons.
Commenter  J’apprécie          141
ErnestLONDONErnestLONDON   20 août 2020
La catastrophe que nous vivons est la conséquence d’un excès de puissance et de volonté de maîtrise de la nature de la part d’une fraction de l’humanité. Ce n’est pas en cherchant à augmenter encore cette puissance et le contrôle des “processus naturels“ que les choses vont s’arranger. 
Commenter  J’apprécie          130
ErnestLONDONErnestLONDON   12 août 2020
Une croissance infinie dans un monde fini est impossible. Il faut donc renoncer à cette utopie absurde et dangereuse, variante ultime de l’histoire du scieur assis à l’extrémité de la branche qu’il est en train de couper
Commenter  J’apprécie          110
ErnestLONDONErnestLONDON   16 août 2020
Cette course est inhérente à ce qu’on appelle le “capitalisme“ et (…) dans une large mesure elle constitue un piège dans lequel nous sommes toutes et tous, y compris les humains qui semblent en tirer les plus grands bénéfices.
Commenter  J’apprécie          100
ErnestLONDONErnestLONDON   13 août 2020
Le processus économique tend à réduire inéluctablement la qualité des ressources naturelles qu’il mobilise ; le recyclage à l’infini est une impossibilité physique. Il n’y a donc pas de marchandises “propres“, qu’elle qu’en soit la recette.
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : décroissanceVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
139 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre