AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de idevrieze


idevrieze
  09 février 2017
Comme une envie de détente.

Comme vous le savez, je suis assez exigente en Fantasy Urbaine. Et s'il y a bien une période où je suis très indulgente, c'est Décembre parce que je suis tellement fatiguée que je pourrai comprendre toute l'intrigue sans problème et Juillet-Août parce que de la bit lit sur la plage, ça a son charme. Début Décembre, je me suis dit que c'était un peu le moment de lire le deuxième tome de la fille du soleil noir, alors que j'avais lu le premier tome en Juillet (vous voyez, il y a de la suite dans les idées).

Ce qui est pas mal dans ce genre de sagas, c'est qu'on retient assez facilement l'histoire donc pas de temps d'adaptation pour les premières pages. Je sais qui est la nana, de quoi elle est capable et je suis prête à entamer une enquête. Parce que c'est aussi son job, d'enquêter.


Un tome pour entamer un deuil.

Je savais aussi que Jayné (dont je déteste le nom) avait du mal parce qu'au début du premier tome, elle découvre que son oncle préféré est mort et que en gros, il lui laisse tout plein de trucs. Elle fait donc l'inventaire des appartements à travers le monde pour fuir la douleur. Ensuite, quand ils découvrent qu'à la Nouvelle Orléans, il y a des démons et qu'il y a un appartement de son oncle aussi... On se doute bien que ça allait nous occuper tout le second tome.

Ensuite, et bien que dire d'autre ? C'est une histoire de démon, il y a une enquête, des rebondissements. Un roman d'action et de fantasy urbaine assez classique que j'aime lire pendant des périodes où mon cerveau a besoin de relâche. Il a fait son job. Les grandes vacances, c'est en Août pour moi. Donc vous savez ce que je ferai à ce moment là sur une plage de Bretagne :)
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus