AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791026235163
241 pages
Librinova (12/06/2019)
3.7/5   15 notes
Résumé :
À l'aube de ses soixante-dix ans, Étienne Landais, homme solitaire, simple et discret, succombe à une attaque. Sam, voisin de vingt ans son cadet, est en charge de vider et de vendre sa maison.

S'acquitter de sa tâche entraîne Sam dans l'univers intime de son aîné. Fidèle à son engagement, il commence à pousser les portes, à sonder l'ombre et les recoins.

Le défunt laissait croire avoir parcouru en ligne droite la seule vingtaine de kil... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,7

sur 15 notes
5
1 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Kittiwake
  10 septembre 2019
Dès les premières lignes, les personnages jouent de leur charme et se lancent dans une opération de séduction plutôt réussie. le narrateur, quadragénaire, mais en quête d'autre chose, sans même en avoir conscience, et son voisin, décédé depuis peu, mais dont on revivra l'histoire en parcourant les cahiers qu'il a laissés en évidence, et que le lecteur découvrira en chapitres alternés.
Ils ont beaucoup de similitudes ces deux là, même si une génération les séparent. Même si leur histoire familiale et leurs parcours sont très différents, les mêmes questions se posent à l'âge adulte, lorsqu'ils se retrouvent sur le ring de la vie. C'est presque un roman d'apprentissage, bien que l' »apprenti » est atteint la quarantaine.
On aura l'occasion de se ressourcer en même tant que notre personnage, sur les chemins de l'île de Groix, et de revivre l'histoire de l'industrie du biscuit à Nantes.
La complexité des liens qui se tissèrent entre occupants et occupés malgré les interdits, pendant la deuxième guerre mondiale est évoquée avec beaucoup de finesse.
Ce roman sensible et envoutant aurait mérité un titre et une couverture plus attrayants.

Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          630
lyoko
  19 septembre 2019
J'ai beaucoup aimé ce roman. Je me suis immédiatement prise d'amitié pour Etienne, cet homme au coeur pur. Un homme comme on en fait peu avec son honnêteté naive mais si attachante.
Il faut reconnaitre que l'on trouve quelques maladresses dans certaines formulations. Et j'ai senti l'auteur s'approprier son texte et ses personnages au fils des pages. Malgré tout ce roman se lit très bien.
Pour moi, même si l'écriture est très importante, je pense que c'est la façon de faire aimer ses personnages par le lecteur , de les faire vivre, d'avoir une histoire prenante qui fait d'un auteur un bon auteur.
On peut avoir les meilleures formulations, la meilleure orthographe et grammaire au monde, si on ne sait pas donner vie a ses mots et à ses personnages on ne peut intéresser le lecteur.
Et je crois sincèrement que la force de Jérôme Abranel réside dans cela. Il m'a fait aimer son histoire , m'a donné envie de connaître la vie d'Etienne, cet homme si juste, si pur et au fond si humain.
J'ai donc été conquise par ce premier roman, et je compte bien garder un oeil attentif sur l'auteur ( que je remercie pour sa confiance)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          572
sylvaine
  09 août 2019
Un coeur pur Jerôme Abranel Librinova juin 2019
#UnCoeurPur #NetGalleyFrance.
Quand Jerôme Abranel m'a sollicitée pour découvrir son premier roman paru en auto-édition chez Librinova je n'ai pas hésité. C'était en plus demandé si gentiment que je ne pouvais qu'accéder à sa sollicitation. Un premier roman , un thème qui me parlait que demander de plus?
Tout d'abord l'histoire. Nantes. Lorsque Etienne Landais décède, ses affaires sont en ordre. En homme organisé et prévoyant il a confié aux uns et aux autres les diverses tâches qui leur reviennent. C'est ainsi que, Sam son ancien voisin, devenu un proche est l' exécuteur testamentaire chargé de vider sa maison, de la vendre afin d'acquitter les droits de succession charge à lui de donner objets et meubles si besoin . C'est ainsi que Sam récupère des carnets ...et les clefs d'une maison à l'Ile de Groix .Ce que Sam ne sait pas encore c'est que la lecture de ces carnets va changer sa vie ou plutôt changer le regard qu'il porte sur sa vie. Une histoire attachante, prenante qui nous entraine dans les pas d'un homme malmené par la vie mais qui a su garder le coeur pur et un regard bienveillant sur les autres. Suivre le parcours d'Etienne c'est aussi remonter dans le temps , dans un monde tout proche mais qui nous semble si loin.
Je me suis vraiment plu en compagnie de Sam et d'Etienne, plus qu'une envie aller passer quelques jours sur l'île de Groix.
Voilà pour l'histoire. Parlons à présent de l'écriture. Nous avons affaire à un premier roman. Même si ce roman se lit vite, agréablement , il subsiste certaines lourdeurs dans la tournure des phrases, par exemple des doubles négations intempestives . Certains passages sont plus aboutis que d'autres, ont ils été plus travaillés ou ont ils coulés de source sous la plume de l'auteur? Jerôme Abranel a déjà un joli brin de plume, à lui d'acquérir ce petit quelque chose en plus qui ravira sans réserves ses lecteurs.
Un grand merci à Jerôme Abranel et à Librinova pour ce partage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Cer45Rt
  23 juillet 2019
On l'a dit et répété maintes fois : les premières oeuvres sont rarement les meilleures. Si l'on veut s'en convaincre, il suffit de lire "Platonov", d'Anton Tchekhov ou "Le vin des morts", de Romain Gary. Ce ne sont pas de mauvaises oeuvres ; elles sont toutes deux prometteuses ; mais, certes, elles ne font que préfigurer la suite de l'oeuvre de ces deux écrivains. Je pense qu'il en est de même pour ce premier roman publié-qui est aussi une première oeuvre, si je ne m'abuse-même s'il serait tout de même exagéré, je pense, de dire que cet auteur va devenir un Gary ou un Tchekhov ; je pense que ses prochains romans seront de bons romans, mais, qu'il ne seront pas, certes, à ranger au même niveau que les oeuvres de ce génie nommé Tchekhov ou que celles de cet auteur très talentueux qu'est Gary ( quelle que soit le sentiment personnel qu'on a et que j'ai vis-à-vis de ces oeuvres ). Déjà, vers la fin du livre, on sent un vrai talent. Néanmoins, on sent-ou, du moins, j'ai senti-beaucoup moins de talent durant le reste du livre ; encore que l'histoire, l'intrigue est intéressante ; mais j'ai eu plus de difficultés en ce qui concerne le style de l'auteur-qui évolue, heureusement, au fil des pages. Il y avait pourtant des phrases bien écrites, mais aux phrases bien écrites succédaient des phrases moins bien écrites. Il y avait des phrases un peu lourdes, avec des formules artificielles, qui sonnaient faux. Cela a entaché ma lecture durant une grande partie du livre-jusqu'à ce que l'auteur abandonne cette manière d'écrire. Et alors, ma lecture se fit plus intéressé et j'eus plus de plaisir ; l'intensité fut au rendez-vous, le style amélioré me fut agréable et mon intérêt, un peu somnolent jusqu'alors, devient plus vif.
Un auteur prometteur ( et très aimable, en outre ), même s'il y a quelques défauts dans ce premier roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
lunatic57
  17 juillet 2019
Lorsque Etienne est retrouvé mort, Sam sait ce qui l'attend. En effet, il avait accepté d'être le légataire universel de son voisin. C'est malheureusement l'occasion d'en savoir davantage sur le vieil homme. Qui est cette femme mystérieuse présente au cimetière lors des obsèques? Qu'elle a réellement été la vie d'Etienne, cet homme solitaire sans famille ni amis? Les cahiers de souvenirs d'Etienne, vont permettre à Sam ainsi qu'a nous lecteurs de passer une partie de 20ème siècle en sa compagnie : l'occupation, sa naissance, son enfance, l'absence de ses parents, une famille de substitution, les mensonges, les trahisons, les révélations. En parallèle, on découvre Sam, sa vie amoureuse et professionnelle dans lesquelles il ne semble pas s'épanouir. Etienne amène Sam sur l'île de Groix. Il a laissé au notaire une consigne indiquant à Sam une petite maison qu'il louait et où il souhaiterait qu'il passe un peu de temps. le moment idéal pour se ressourcer, faire le point sur sa vie, sur ses attentes. le moment idéal pour donner un nouveau tournant à sa vie. Comme un dernier cadeau ou clin d'oeil d'Etienne.
J'ai vraiment été happée par ce roman que j'ai lu en une petite soirée. L'alternance entre le présent, les souvenirs de Sam et la lecture des cahiers du défunt rend le récit très dynamique. Je ne me suis pas ennuyée du tout, appréciant les diverses rebondissements dans la vie d'Etienne. Les personnages sont attachants, plein d'humanité. J'ai aimé ce roman, à la façon d'une quête initiatique. L'idée de cette recherche de bien-être et ce besoin de garder un coeur pur.
Un très joli moment de lecture, une bien belle découverte. Entre Bretagne et Allemagne, vous vous arrêterez sur l'île de Groix en bonne compagnie. Je lis souvent dans les romans de Lorraine Fouchet: « Qui aime Groix, voit sa joie ». Pour aller au delà du sens premier de cette citation, je peux affirmer que Jérôme Abranel ne contredit pas ce dicton. Et je referme ce roman avec la même satisfaction qu'en lisant les romans de Lorraine Fouchet. C'est dire comme ce texte est de qualité. Il aurait été dommage de ne pas le lire.
Ma notation :
Un premier roman bien réussi. On pardonne à l'auteur quelques maladresses tant le récit est de qualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Cer45RtCer45Rt   23 juillet 2019
-A vaincre sans péril…
-... Oui, je suis au courant, on triomphe sans gloire. Oui, mais on triomphe quand même.
Commenter  J’apprécie          40
mariannette34mariannette34   27 juillet 2019
« Un roman est comme un archet, la caisse du violon qui rend les sons, c'est l'âme du lecteur ».
Commenter  J’apprécie          10
Cer45RtCer45Rt   16 juillet 2019
J'ignorais son nom.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : premier romanVoir plus

Autres livres de Jérôme Abranel (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3114 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre