AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Lointaines merveilles (17)

nadiouchka
nadiouchka   16 septembre 2017
La ville était ceinte d’une haute barrière de poteaux pointus. Des gardes surveillaient l’unique entrée. J’avais entendu parler de ces camps où l’on rassemblait des villageois cubains pour les empêcher d’aider l’Armée de Libération. Les occupants de ces camps étaient appelés les reconcentrados*. C’est Agustin qui le premier nous avait décrit ces lieux sans eau ni nourriture où on laissait mourir les Cubains de faim et de maladies.
* Reconcentrés. Terme à l’origine de l’expression anglaise concentration camp, camp de concentration.
P.218
Commenter  J’apprécie          130
nadiouchka
nadiouchka   07 août 2017

Cette femme cubaine, si belle, si héroïque, si généreuse, facile à aimer, étoile à contempler, bouclier pour résister.
José Marti
Préface
Commenter  J’apprécie          110
Mladoria
Mladoria   28 juin 2017
C'est toujours comme ça avec les jeunes. Des marmites qui bouillonnent vite, puis, un beau jour, le feu s'éteint et ce qui reste, c'est la personne qu'ils vont devenir.
Commenter  J’apprécie          70
nadiouchka
nadiouchka   08 août 2017
Nous nous taisons. Nous savons que notre nouveau fidel n’a rien envoyé, qu’il n’est pour rien dans la préparation de ces plats. Ces jeunes révolutionnaires prennent Fidel pour Santa Clo (Santa Claus, Père Noël) ou Dieu en personne. Je retiens un rire alors que j’imagine el commandante, en toque de chef, les bras plongés dans les entrailles d’un poulet. P.239
Commenter  J’apprécie          30
LadyDoubleH
LadyDoubleH   06 août 2017
Je veux épouser un homme qui ne ressemble pas à un piège à ressorts.
Commenter  J’apprécie          30
Sophie_Bazar
Sophie_Bazar   29 mai 2017
Et qu'y a-t-il de plus terrifiant pour une enfant que de douter de sa mère, de découvrir ses défauts, de la considérer comme un être humain, et non plus comme une déesse ?
Commenter  J’apprécie          30
ondelune
ondelune   02 juillet 2017
Quand l'éclair jaillit de nouveau, la pièce s'illumine, le chant reprend, plus fort 'YE OBA YANA YANA. Quelque part des femmes crient. Un bébé en couches, les pieds nus, s'accroche à une longue jupe de coton. Il lève ses bras couleur ocre pour qu'on le prenne. Des fleurs d'hibiscus, rouge et jaune, tourbillonnent par terre en clapotant comme des poissons hors de l'eau.
Commenter  J’apprécie          10
marnchoups
marnchoups   09 octobre 2016
Je me souviens d'une histoire que ma mère m'a racontée il y a bien longtemps, à propos d'une autre tempête.
Elle s'appelait Illuminada Alonso, mais ses amis à Santiago de Cuba la surnommaient avec affection Lulu. Lulu perdit les eaux un matin de juillet 1881 sur le Thalia qui avait quitté le port de Boston deux jours plus tôt, en partance pour Cuba. Elle n'avait parlé à personne de ses douleurs qui avaient duré toutes la nuit, en pensant que si elle les ignorait , elles finiraient par disparaître. Lulu ne voulait pas accoucher sur un navire, si loin de Cuba.
Commenter  J’apprécie          10
huehuetenanga
huehuetenanga   06 août 2017
Il existe un type de silence si profond qu'il remue l'âme, donne le sentiment d'être un réfugié, comme si on naissait à une nouvelle vie qui a rien à voir à celle qui l'a précédée. Ce sentiment ne dure qu'un instant, mais il est aussi troublant qu'un cauchemar.
Commenter  J’apprécie          00
huehuetenanga
huehuetenanga   06 août 2017
J'en suis arrivée à cette partie de mon histoire que je ne peux raconter. Dans toute confession vient ce moment décisif ou l'on peut choisir de mentir et de sauver la face. C'est comme se tenir au bord du précipice, il suffit d'un simple pas dans le vide pour que la chute se produise, impossible à arrêter.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

    Autres livres de Chantel Acevedo (1) Voir plus




    Quiz Voir plus

    Famille je vous [h]aime

    Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

    chien
    père
    papy
    bébé

    10 questions
    1046 lecteurs ont répondu
    Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre