AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782330141806
128 pages
Actes Sud (14/10/2020)
4.02/5   46 notes
Résumé :
Tumee grandit dans un quartier de yourtes, en banlieue d’Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie. Depuis toute petite, elle est passionnée par la contorsion, un art qui exige de longues heures d’entraînement, de répétitions sans relâche des mêmes figures. Heureusement, à l’école de cirque, elle peut compter sur sa partenaire Arioma pour lui donner la force de persévérer, et d’inscrire un jour son nom dans le Guinness Book en battant le record du monde de la position... >Voir plus
Que lire après Tumee, l'enfant élastiqueVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 46 notes
5
6 avis
4
2 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Quelle jolie surprise que ce petit roman sur l'initiation d'une jeune contorsionniste ! Nous l'avons découvert un peu par hasard, attirés par son titre amusant et la curiosité d'en savoir plus sur la Mongolie. Fort bien nous en a pris.

« Des filles souples, il y en avait des tas.
Des filles souples et obstinées, il y en avait pas mal.
Des filles souples, obstinées et aussi créatives qu'Arioma et moi, il n'y en avait pas tant que ça. »

On le découvre à la première page, il s'agit de battre un record du monde. Tumée est prête, mais le défi semble surhumain. Il n'en a pas fallu plus pour captiver mes enfants, très adeptes du Guinness Book dont ils possèdent plusieurs éditions (sans doute les livres les plus lus de notre bibliothèque). Autant vous dire que nous n'avons fait qu'une bouchée du reste du livre, habilement construit en allers-retours entre ces instants de dépassement de soi qui n'en finissent pas de se dilater et les souvenirs qui affluent dans l'esprit concentré de Tumée. Une histoire captivante qui nous transporte dans une banlieue d'Oulan-Bator, capitale de la Mongolie et nous fait découvrir la vie en yourte, les écoles de contorsion, mais aussi les drames qui frappent les éleveurs de troupeaux dans les steppes et les mineurs dans le sud du pays. On apprend une foule de choses au passage, mais on le remarque à peine tant l'intrigue est prenante.

« Dehors, la vie palpite. Mais ici, tout est suspendu. »

Entrer dans la tête d'une contorsionniste, par la magie des mots, est vraiment une expérience singulière : pourquoi pousser ainsi son corps au-delà de ses limites, comment y parvient-on ? Que recherche le public ? Manifestement très bien documenté, ce récit est fascinant.

« Je me suis souvenue qu'un jour, mon père m'avait dit que ce qui faisait la différence entre deux contorsionnistes, c'était la volonté. Mais en serrant Arioma puis Yömör dans mes bras, je me suis dit que si la volonté comptait, l'amitié, elle, était là pour nous aider à tenir bon et à nous relever. »

Le roman est porté par ses beaux personnages, à commencer par Tumée : douée, mais surtout persévérante, riche de ses amitiés et de l'amour de ses parents. Cette lecture nous a donné envie de revoir l'excellent film La jeune fille et son aigle, un autre récit initiatique mettant en avant une jeune prodige mongole.

Un roman addictif, émouvant, qui vient élargir notre horizon. Voilà de quoi nous donner envie de découvrir très vite les autres livres de Marion Achard !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
Commenter  J’apprécie          394
Quelle bonne surprise que ce bref roman dont ni la couverture ni le titre ne me tentaient ! Tumee, l'enfant élastique se raconte à la première personne. On la rencontre à 15 ans, dans les chapitres titrés, se préparer à battre le record de la position de Marinelli. On suit son parcours depuis ses 4 ans, son apprentissage, sa vie de famille et ses amitiés dans les chapitres numérotés. On la voit, dès son plus jeune âge, pratiquer ce que l'on appelle la contorsion mongole sous la houlette de son père, passionné par cette discipline ancestrale très exigeante. Grâce à son oncle Gerelt, elle fréquente une première école de contorsion où elle rencontre Arioma, qui deviendra son binôme et avec laquelle elle partage le rêve d'être engagée par un cirque étranger, idéalement le Cirque du soleil, bien sûr. Les déboires de la famille obligeront Tumee à changer d'école et on constatera que la vie n'est pas facile pour cette petite fille.
***
Marion Achard explique, à la fin du roman, que, en 2019, elle a passé plusieurs semaines en Mongolie et visité plusieurs écoles de contorsion à Oulan-Bator. le lecteur ressent cette expérience dans la manière dont elle relate le difficile et douloureux apprentissage des enfants. On perçoit toujours l'importance et le respect accordés à la discipline par le peuple mongol. L'autrice présente aussi la vie de famille de Tumee avec le surprenant télescopage entre l'irruption de la modernité et l'archaïsme de la vie quotidienne, par exemple la participation à Mongolia's got talents et l'absence d'eau courante dans les yourtes, entre autres. La romancière évite tout misérabilisme en présentant Ariona comme une enfant de la classe moyenne : ses préoccupations quotidiennes diffèrent de celles de Tumee, ce qui permet de nous présenter d'autres aspects de la vie à Oulan-Bator. L'amitié des deux petites filles et l'attention qu'elles se portent aideront Tumee à traverser la difficile épreuve de la mort de son père. Il me semble que les enfants seront aussi curieux et ravis que moi de ce dépaysement.
***
Pour en savoir plus sur la contorsion mongole : https://themongolianproject.wordpress.com/2014/02/05/contorsion-mongole-patrimoine-en-danger/
En lice pour le prix des Incorruptibles 2023, niveau CM2/6e
Commenter  J’apprécie          260
"Pousse", "place", "tendent", " relachent" et "mes dents se serrent".
On ne visualisera pas toujours les positions de l'héroïne mais l'auteure nous fera en tous cas toujours ressentir le travail important du corps, avec des verbes expressifs qui le feront peut-être un peu craquer.
L'épreuve est lente, demandera de la discipline, de la patience.
On se demande à chaque fois en lisant si le corps suivra jusqu'au bout.

Tumee est une jeune ado mongole d'Oulan-Bator.
Elle a un talent: elle est contorsioniste. Elle le tient de son père, qui déja lorsqu' elle était tout petite, lui montrait des figures, les pieds en l'air, la tête en bas et bien d'autres encore.
Tumee en a fait sa passion et son don, oui, rêvant d'en faire aussi métier. Elle a entendu parlé du fameux " Cirque du Soleil" qui voyage dans le monde et Tumee voudra en être.

Mais tout d'abord, il y a le véritable apprentissage et le perfectionnement. Nous la suivrons, son amie Arioma et elle, dans leur école, jour après jour.
Rêvent-elles éveillées où seront-elles prêtes pour un autre monde que le quotidien?

L'auteure Marion Achard nous remettra dans la réalité de son héroïne, la vie des yourtes abandonnée, le froid dans les campagnes qui traversent les habitations en terre séchée.
Et les cours à l'école du cirque ne seront pas gratuits et il y aura des charges pour la famille, ainsi il y aura aussi la formation en onglerie rapide de la mère pour gagner rapidement de l'argent, l'emploi de convoyeur du père pour les mines de charbon qui lui feront faire des heures de route, et enfin une heure de trajet en bus pour Tumee, aller-retour après l'école jusqu'à l'école du cirque. N'aurions-nous pas plutôt envie, nous, de ne rien faire en fin de journée?
Ce n'est clairement pas la même vie que la votre, chers jeunes lecteurs.

L'aventure fera des va et vient du passé au présent, ce dernier point corsant l'affaire par un record à battre pour la jeune fille si elle veut figurer dans le " Guinness des Records".
Stop.
Nous nous sommes octroyés une pause sur notre lecture.
Nous étions à cet instant curieux de la motivation de l'héroïne à participer à de telles épreuves. Est-ce simple de signaler un record et est-ce que cela paiera de figurer au Guinness des Records?
Nous avons chercher sur le web.
"... Pour demander au Guinness de reconnaître votre record, vous devez remplir un formulaire sur le site en expliquant le record que vous voulez créer ou battre. Cette demande sera analysée par un collège :

En cas de refus, vous recevez une réponse dans les 3 jours avec des conseils pour améliorer votre demande et re-postuler plus tard.

Si votre record est accepté, le délai de réponse peut aller jusqu'à 12 semaines avant d'avoir le feu vert…

Ensuite, vous recevrez une liste détaillée de preuves à fournir pour que le record soit homologué après réalisation. Sachez également que les enfants de moins de 13 ans devront fournir une autorisation parentale.

Est-ce que ça rapporte de l'argent ?

Généralement non, sauf si par exemple, vous battez un record Olympique, là vous serez rémunéré par les sponsors et votre fédération, mais pas par le Guinness.

Pour le reste : le Guinness ne vous rémunère jamais pour votre record, ne le finance pas et ne vous rémunérera pas non plus pour utiliser votre nom ou votre image dans le livre. En bref, figurer au Guinness, c'est uniquement pour la gloire..."
(https://www.rtbf.be/info/societe/onpdp/detail_figurer-au-guiness-des-records-pour-la-gloire-pas-pour-l-argent?id=9408630)

Tumee a une dizaine d'années et elle veut être la meilleure.
Nous savons que l'argent ne sera pas toujours ponctuel au rendez-vous et cela créera un peu de tension dans le roman. Il faudra bien que cet exploit lui ouvre des portes.
Cela va être un facteur déterminant pour mettre les projets en place et les maintenir.

Ça ne sera pas simple pour Tumee de seulement croire en son talent.
Le récit est un concentré d'humilité, la jeune héroïne se pliera au sens propre et littéral du terme, aux contraintes qui s'imposeront à elle en plus de l'école et il y en aura quelques unes, déja et bien plus que pour les jeunes filles de son âge.
Avec les postures qui la soumettront et la feront maitriser son souffle, supporter, mais aussi profiter de son exploit, nous aurons l'impression que l'incroyable est possible et que Tumee pourra plier aussi le monde à ses projets, à force de travail.

Le roman est assez court et cultive un véritable attrait chez le lecteur.
Le récit n'en fera pas trop, pour nous émouvoir, nous comprenons de façon simple les enjeux et nous apprécions. Nous y penserons, le retiendrons peut-être dans un coin de notre tête lorsque nous verrons ces acrobates à l'écran ou sous un chapiteau nous offrir leurs figures impossibles, des moments de grâce sur un temps très courts. La magie du cirque, ce sont quelques minutes d'émerveillement pour des heures de travail.
Bravo.
Commenter  J’apprécie          40
Sukh et Tula sont les parents de Tumee, ils ont un petit terrain à Oulan-Bator ou ils ont installé leur yourte après des années de vie dans les steppes. Lorsque Tumee se met à s'entraîner après avoir vu la star nationale de la contorsion mongole, Deglii, son oncle Gerelt propose de l'inscrire à une école de cirque dans la classe de M. Batbold. Elle y rencontre Arioma qui va devenir sa meilleure amie et sa partenaire de chorégraphie. Cependant, le père de Tumee travaillant dans une mine, il ne parvient plus à payer les cours, surtout quand il y a un mouvement de grève puis un effondrement de la mine. Tumee part dans une autre école, Pyramid cool avec la vieille Tsengee ; par amitié, Arioma la suit et elles préparent ensemble une chorégraphie pour l'émission Mongolia's got talents avec la complicité d'un ami Yomor. Elles y sont remarquées et vont devenir célèbres.
Artiste de cirque, Marion Achard crée et joue ses spectacles avec sa compagnie, Tour de cirque. Depuis 2012, elle a publié aux éditions Actes Sud junior Pourquoi je suis devenu une fille et Des petits trous au bout des doigts dans la collection Premier roman, Tout seuls dans la collection Roman ado, Trop de chefs, pas assez d'Indiens et Je veux un chat et des parents normaux - le journal de Taloula dans la collection 9-12.
Marion Achard a bénéficié d'une mission Stendhal de l'Institut français durant l'été 2019 et elle est allée pendant plusieurs semaines dans les écoles de cirque d'Oulan-Bator à la rencontre des enfants et des adolescentes contorsionnistes. Ce roman a par ailleurs fait l'objet d'un atelier participatif avec le réseau de lecture publique de Couserans Pyrénées.
Il s'agit d'un petit roman de découverte de la vie de jeunes filles en Mongolie pratiquant de manière intensive le contorsionnisme afin d'intégrer les prestigieuses compagnies de cirque du monde entier. Marion Achard a choisi le destin d'une jeune fille pauvre dont les parents ont quitté la steppe pour rejoindre Oulan-Bator ; le père est mineur et meurt dans un accident et la mère peine à gagner suffisamment d'argent pour subvenir à leurs besoins. La réussite de la jeune héroïne est donc une absolue nécessité pour assurer la survie de la famille. La construction romanesque est classique avec une intrigue principale, le tournage vidéo d'une pose acrobatique extrême pour le livre Guinness des records et au fur et à mesure des quatre minutes de la pose acrobatique, des souvenirs retracent le parcours de la jeune fille.
Commenter  J’apprécie          50
Tumee vit à Oulan-Bator depuis que ses parents ont quitté les steppes quand elle avait trois ans. Son père a depuis trouvé un travail difficile de Conducteur pour des mines de charbon. Depuis quelques années Tumee est dans une école de cirque avec son ami Arioma, et s'exerce inlassablement dans l'espoir d'être plus tard artiste au Cirque du Soleil. Les deux amies intègrent un jour une école moins onéreuse, et la directrice détecte immédiatement leurs talents : elle les inscrit à Mongolia's Got talent…
Un roman court qui nous entraîne en Mongolie aux côtés d'enfants contorsionnistes. Les allers retours présent- passé empêchent de s'attacher totalement aux personnages, et on aurait aimé que le roman soit plus long, donc plus détaillé.
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Je me suis souvenue qu’un jour, mon père m’avait dit que ce qui faisait la différence entre deux contorsionnistes, c’était la volonté.
Mais en serrant Arioma puis Yömör dans mes bras, je me suis dit que si la volonté comptait, l’amitié, elle, était là pour nous aider à tenir bon et à nous relever.
Commenter  J’apprécie          160
Des filles souples, il y en avait des tas.
Des filles souples et obstinées, il y en avait pas mal.
Des filles souples, obstinées et aussi créatives qu’Arioma et moi, il n’y en avait pas tant que ça.
Commenter  J’apprécie          60
Dehors, la vie palpite. Mais ici, tout est suspendu.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Marion Achard (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Achard
Marion Achard raconte l'histoire de ses deux grands-tantes, Lisou et Mylaine, parentes de Simone Veil. Lisou échappera à la rafle mais Mylaine n'aura pas cette chance et vivra la terrible expérience des camps. En septembre 1943, pour tenter d'échapper aux nazis, la famille de Lisou est obligée de se cacher dans un chalet, à douze kilomètres de Grenoble. En février 44, le destin la rattrape. Grâce au sacrifice de sa grande soeur, Mylaine, Lisou échappera à la rafle et pourra prévenir ses parents miraculeusement absents ce jour-là. Lisou vivra cachée jusqu'à la fin du conflit. Ce livre est son histoire.
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : https://www.editions-delcourt.fr/ https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://www.instagram.com/delcourt.bd/ https://twitter.com/DelcourtBD
Achetez cette BD : -Amazon : https://www.amazon.fr/dp/2413077650/ref=nosim?tag=editidelco-21 -leslibraires.fr : https://www.leslibraires.fr/livre/23348867-1-quand-la-nuit-tombe-lisou-toni-galmes-delcourt -placedeslibraires.fr : https://www.placedeslibraires.fr/livre/9782413077657-quand-la-nuit-tombe-lisou-marion-achard-toni-galmes/ -Fnac : https://www.fnac.com/a19344100/Marion-Achard-Quand-la-nuit-tombe-Lisou#omnsearchpos=1 -Cultura : https://www.cultura.com/p-quand-la-nuit-tombe-t01-quand-la-nuit-tombe-lisou-9782413077657.html -BDfugue : https://www.bdfugue.com/quand-la-nuit-tombe-lisou -Canal BD : https://www.canalbd.net/canal-bd_catalogue_detail_--9782413077657 -Momie.fr : https://www.momie.fr/product/show/9782413077657/quand-la-nuit-tombe-t01-quand-la-nuit-tombe-lisou
+ Lire la suite
autres livres classés : mongolieVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (92) Voir plus



Quiz Voir plus

Des petits trous au bout des doigts

Comment s'appelle la personne victime du diabète ?

jules
julien
aucune bonne reponse
tom

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Des petits trous au bout des doigts de Marion AchardCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..