AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Morris (Antécédent bibliographique)
ISBN : 288471135X
Éditeur : Lucky Luke (16/09/2004)

Note moyenne : 3.18/5 (sur 101 notes)
Résumé :
Lancé à la poursuite d’un dangereux hors-la-loi, Brad Carpett, Lucky Luke participe à un rodéo au cours duquel Jolly Jumper rencontre une irrésistible jument, Province, venue du Québec. L'amour pointe son museau et tout est détraqué : Lucky Luke laisse lamentablement filer son bandit tandis que Jolly Jumper, éperdument amoureux, n'est plus que l'ombre de lui-même. Il faut réagir. L'homme qui tire plus vite que son ombre décide donc d'emmener son cheval déprimé au Ca... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Kassuatheth
  04 août 2016
Je n'aime pas. Je n'y retrouve ni le Québec du 19e siècle, ni même un Québec caricaturé du 19e siècle.
Pour me comprendre, imaginez que Lucky Luke se retrouve dans l'un de vos villages de l'époque, transformé en une village du far West. Imaginez vos châteaux transformés en saloon ou représentés sous l'aspect d'une maison cossue du sud esclavagiste. Imaginez vos bourgeois avec des 6 coups et que lors de vos disputes vous vous lancez des crêpes bretonnes ou de la bouillabaisse.
La police montée ne faisait pas respecter la loi au Québec. La North West Mounted Police pour l'appeler par son vrai nom avait été créé en 1873 pour policier les territoires du nord ouest (devenus par la suite le Manitoba, la Saskatchewan...).
Si l'auteur compte sur l'utilisation de personnages du 20e siècle pour mettre du piquant dans son histoire, il a raté son coup. de plus mettre des "criss" dans la bouche d'une dame du 19e siècle et un tabarnak dans la bouche d'un personnage de la même époque n'est pas mieux. Je n'ai pas fait de recherches pour vérifier quand nous avons commencé à sacrer mais ce n'est pas à cette époque.
Son insistance sur Céline Dion et la poutine est devenue lourde à la longue. Qu'on vienne surtout pas me dire que je n'ai pas le sens de l'humour. Les créateurs de Lucky Luke m'ont habitué à un peu plus de finesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
Noctenbule
  20 novembre 2016
J'avais envie de relire tous les Lucky Luke dans l'ordre. Bêtement j'ai réservé lé tome 1 à la médiathèque avec le nom de ce héros solitaire. Qu'elle n'a pas été ma surprise lorsque j'ai ouvert la bd et que j'ai découvert des dessins aboutis. Mes souvenirs de jeunesse étaient-ils si erronés?
Il se trouve qu'il y a plusieurs tomes 1 selon l'édition et l'adaptation. C'est pour cela qu'en haut de la bande dessinée c'est noté "Les aventures de Lucky Luke d'après Morris". le mystère était résolu. Mais alors qui est alors à l'écriture et au dessin? Nous avons Achdé d'un côté, qui maîtrise de façon assez extraordinaire l'univers des aventures de Lucky Luke. Par contre, côté scénario, c'est l'humoriste Laurent Gerra au commande. Je me souviens que cela avait fait polémique de le trouver à cette place. Je n'aime pas son humour et encore moins ces imitations. Alors l'attente n'était pas très grande.
Lucky passe la frontière pour aller à la Belle Province, le surnom du Québec. C'est également le nom de la jument qui a bouleversé le coeur de Jolly Jumper. Pendant que le cheval fougueux charme sa belle, son maître va mener l'enquête pour savoir pourquoi la ville est pillée. Qui est cet horrible homme qui achète tous les commerces? Qui sont ces malfaiteurs qui attaquent les diligences? Son sens de la justice est appelé et il va tout faire pour que soit de nouveau normal.
L'histoire peut paraître ordinaire. Mais qu'est-ce que cela a été pénible à lire. Déjà beaucoup de texte à lire ce qui me semble différent des précédents tomes. Puis ce qui m'a beaucoup gêné se sont les jeux de mots que j'ai trouvé facile et en trop grosse quantité. Et enfin, se sont les références à Céline Dion, Bernard Henry Levystrauss, Robert Charlebois, José Bové, les magasins Leclerc.. que j'ai trouvé inapproprié. Je ne lis pas un livre de caricature, je voulais lire une aventure d'un cow-boy solitaire. Au moins cela m'a donné une vraie motivation de relire les vrais Lucky Luke et à partir du tome 1. Parfois, les suites sont bien toutefois cela reste bien rare. Combien y a t'il fallu d'Astérix pour se rapprocher des premiers tomes?
Une histoire bien décevante pour un retour aux bande dessinée de mon enfance. Il me reste à redécouvrir le vrai tome 1 des aventure de mon cow-boy solitaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bdelhausse
  08 août 2016
Le titre joue (évidemment) sur le nom donné au Québec, la Belle Province. Mais ici, c'est aussi un cheval, une jument qui fait perdre la tête à Jolly Jumper.
L'idée est séduisante. Mettre Jolly Jumper au centre du récit... hélas, ce n'est pas ce que l'on a. Lucky Luke reste le personnage central.
Le dessin, d'abord. Carton quasi plein, à mon avis. Achdé a bien analysé le trait de Morris, sa conception des cases, les couleurs, les mouvements, les décors... on est en pays de connaissance.
Côté scénario, je l'ai dit, le pitch peutêtre porteur. Il y a d'ailleurs quelques gags qui m'ont fait rire. Par exemple, voir Lucky Luke relooké par le tailleur Jean-Paul Gauthier qui revisite la chemise jaune, le foulard rouge, etc.
Sinon, on est dans une sorte de Asterix chez les Belges à la mode western québecois...une tripotée de gags, souvent répétitifs (comme l'usage de "maudit"), rarement de haut niveau.Céline, R'né, Charlebois et sa bière, le vocabulaire spécifique... mais cela ne parvient pas à troubler la pauvreté du scénario, la platitude des gags.
J'ai souvent eu le sentiment de me trouver dans un sketch de Laurent Gerra, que j'apprécie assez. Mais je n'ai jamais retrouvé l'esprit de Lucky Luke. Les auteurs essaient de récupérer les ingrédients qui ont fait le succès de la série, comme Rantanplan, Jolly Jumper qui cuisine, etc. Mais cela ne prend pas. de plus, je n'ai pas suffisamment ressent L Histoire derrière l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fannyvincent
  14 mars 2016
Un album de Lucky Luke avec au scénario...Laurent Gerra ?! Gloups, pourquoi l'ai-je emprunté ? Laurent Gerra, on ne peut vraiment pas dire que ce soit ma tasse de thé rayon humour. Mais allez courage, chevauchons vers la belle province au côté de Jolly Jumper. Au final ? Un album plutôt bavard (un peu trop à mon goût...), quelques clins d'oeil inutilement appuyés (c'est bon, on a compris pour Céline Dion, ça va...), mais cela reste un honnête album. Et puis le Québec, j'adore ! Franchement cela aurait pu être pire...c'était Laurent Gerra au scénario quand même !
Commenter  J’apprécie          100
Fab72
  13 juillet 2014
Quelle agréable surprise que cet album de Lucky Luke signé Achdé et Gerra ! Il s'inscrit dans la pure tradition de l'oeuvre de Morris. Loin d'être juste « un épisode de plus », son histoire dépaysante et riche en détails comiques le place même parmi les meilleurs albums de la série. « La Belle Province » est le surnom du Québec mais aussi le nom de la jument dont Jolly Jumper est tombé amoureux. C'est à cause d'elle que notre cow-boy (vacher ou bouvier de ce côté-ci de la frontière) se retrouve au Québec, loin du Far West américain. L'Histoire vue par les auteurs de ce petit bout de France en terre anglophone, ses singularités linguistiques et culturelles (la langue de Molière quelque peu modifiée) m'ont beaucoup fait rire. Dans la lignée des Morris/Goscinny, on y trouve de sympathiques caricatures (Céline Dion en chanteuse de cabaret accompagnée de son René au piano, un certain Bernard Henry Levystrauss mélange du philosophe BHL et de Levi Strauss l'inventeur du blue-jeans). Au détour d'une case, on croise également Guy Lux en animateur de rodéo (évidemment), le chanteur Robert Charlebois (couleur locale oblige) ainsi qu'un lointain cousin Québécois de José Bové tout aussi attaché à sa terre. Même Rantanplan a sa part de gloire. En effet, un aubergiste, le voyant enroulé entre deux couvertures comme une saucisse, crée le célèbre hot-dog (chien-chaud) ! Comme de coutume, les auteurs ont aussi intégré au récit un personnage historique en la personne de Louis-Adélard Sénécal, promoteur du chemin de fer au Québec. Cependant, l'histoire du « méchant banquier et sa bande qui veulent faire main basse sur la vallée » est plus classique. Mais il fallait bien une trame pour lier le tout. Je n'ai pas lu d'autres albums post-Morris. Avec celui-ci, la relève est (très bien) assurée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
fannyvincentfannyvincent   13 mars 2016
(Lucky Luke) Jolly Jumper, arrête de rire bêtement et viens plutôt me délivrer !
Commenter  J’apprécie          50
JangelisJangelis   18 janvier 2017
[Lucky Luke, dans sa baignoire]
Je retire ce que j'ai dit sur ce pays. Quel luxe ! Les hôtels sont modernes : ils changent l'eau du bain entre chaque client, ici.
Commenter  J’apprécie          10
PonielPoniel   30 mars 2014
Faites chauffer le sirop d'érable et les plumes !
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Achdé (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Achdé
Troisième journée de Festival à Angoulême avec deux rencontres jeunesse : Achdé pour Lucky Luke et Mayana Itoïz pour le Loup en slip, deux expositions au Musée de la Bande Dessinée : Jean Harambat (Prix René Goscinny 2017), Futuropolis (avec Florence Cestac)... et lors de la remise de prix, la standing ovation pour Pierre Christin, prix René Goscinny 2018.
autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3446 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre