AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Achdé (Autre) Jul (Autre)
EAN : 9782884714655
48 pages
Éditeur : Lucky Luke (23/10/2020)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Le cow-boy solitaire découvre une région encore inexplorée en 75 ans d’aventures : la Louisiane et le Sud profond des États-Unis !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
HORUSFONCK
  23 octobre 2020
Le Lucky luke nouveau est arrivé!
Sitôt acquis, sitôt lu et à relire encore.... Et à chroniquer de suite!
L'actualité n'attend pas.
Un héritage dont il se serait fort bien passé, emmène notre cow-boy en Louisiane.
La guerre de sécession est finie depuis cinq années, et les noirs sont libres... Libre, mais vivant dans la peur du Ku-klux-klan, des persécutions et des lynchages.
Lucky Luke a hérité d'une riche plantation de coton (L'or blanc de l'époque) mais désire céder l'entreprise à ceux qui la font vivre: Les esclaves affranchis.
Car Lucky Luke le preux ne mange pas de ce pain (blanc)-là!
Bien entendu, le cow-boy qui tire plus vite que son ombre va se heurter aux propriétaires des plantations voisines....
Rajoutez à ce récit parfois poignant un marshall noir, les Dalton, les Cajuns, et un grand coup de vent (oh la fine allusion...) et vous obtenez un bel album trop court (c'est là son seul défaut) dans ses quarante-six pages.
Et bien sûr, avec quelques clins d'oeil aux légendes du sud et d'ailleurs.
Un album, aussi, "sur le fil" pour garder la retenue qui sied aux belles causes sans tomber dans le pathos ou la leçon d'histoire.... le genre de récit qui peu vite tourner au "casse-gueule" et à l'embourbement pire que dans les bayoux!
Alors, merci à messieurs Jul et Achdé d'avoir offert cette belle tranche d'aventures du cow-boy loin de chez lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
Imaginoire
  25 octobre 2020
Quel grand plaisir nostalgique que de se plonger à nouveau dans un album de Lucky Luke, cowboy du far west, ayant survécu à son regretté créateur pour nous partager ses aventures toujours très actuelles scénaristiquement.
Cette fois, et après un premier voyage sur le Mississipi, notre héro solitaire revient en pays Cajun suite à un étrange héritage qui en fait l'homme le plus riche de Louisiane. Il se retrouve à la tête d'une exploitation de coton faisant vivre près de 1200 âmes dans ce sud des Etats Unis où l'esclavage est aboli depuis 5 années mais où le racisme est toujours présent et violent avec la présence du KKK. N'étant pas intéressé par l'argent, sa décision ne plaira pas à ses voisins propriétaire d'exploitation d'or blanc.
Un album de Lucky Luke n'en serait pas un sans la présence des quatre frères Dalton traqués cette fois par celui qui fut le premier Marshall noir américain, Bass Reeves qui permet de rendre hommage à l'ensemble des cowboys afro-américains ayant construit la légende de l'Ouest mais trop souvent oubliés des westerns.
Comme bien souvent, le seul reproche que je ferai à ce nouvel album est sa taille, trop courte, sur le modèle des albums d'antan.
Un grand bravo à Jul qui signe le scénario aux nombreuses références actuelles et à Achdé aux commandes des illustrations.

Lien : https://imaginoire.fr/2020/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
Myriam3
  05 novembre 2020
Coup de coeur pour ce dernier Lucky Luke! J'avais trouvé sympa l'idée de notre cowboy en visite à Paris, mais là j'adore celle de son héritage d'une plantation de coton en Louisiane!
Nous voilà donc partis pour une fois dans le Sud et ses bayous, ses parfums d'orchidées, ses champs de coton mais aussi ses esclaves fraîchement affranchis et le Ku Klux Klan. Bien sûr les Daltons ne manquent pas à l'appel.
Outre les rencontres qu'on y fait et que je ne citerai pas pour garder le plaisir de la découverte, l'humour parfois un peu potache mais efficace, j'ai apprécié les références historiques et surtout, surtout j'ai adoré certaines illustrations telles que celle en couverture, un vrai régal pour les yeux.
Lucky Luke y apparaît, fidèle à son caractère qui semble prendre de l'épaisseur au fil du temps, comme le justicier de tous et toutes, ouvert, progressiste, intelligent et toujours à l'aise dans les situations périlleuses.
Coup de coeur, je vous dis!
Commenter  J’apprécie          200
belette2911
  22 novembre 2020
Lucky Luke, comme beaucoup de personnages de littérature, n'a pas le droit de prendre des vacances ou de se reposer : même dans le trou du cul du far-west, il arrive encore à tomber sur des personnes qu'il connaît bien et adios le repos !
Alors, les Dalton, ils font partie du décor, s'ils ne s'évadent pas, ce n'est pas un vrai Lucky Luke.
Par contre, le premier Marshall Noir, Bass Reeves, lui, on ne l'avait jamais vu dans le petit monde du cpw-boy qui tire plus vite que son ombre.
Oui, Bass Reeves, ou le River Bass de la bédé du même nom et qui est plus politiquement correct dans un Lucky Luke que dans la version de Darko Macan et Igor Kordey.
Lucky Luke qui se frotte au racisme du Sud, l'idée est bonne et louable, mais j'ai l'impression qu'on a survolé le sujet sans vraiment entrer dedans et qu'on s'est perdu en cours de route.
Nous sommes dans un Lucky Luke, je comprend que les gars du KKK doivent être caricaturés comme le furent les Indiens, la Cavalerie, les éleveurs, les bandits… Nous sommes là pour rigoler après tout et se moquer de ces gens est une bonne méthode.
Donc, qu'on en fasse des zozos de carnaval ne me dérange absolument pas. Dans l'univers de Lucky Luke, les Méchants sont plus bêtes que méchants, mais c'est la manière dont on résout le problème qui m'en pose un.
Le Deus Ex Machina qui réglera le problème de cet album marchait du temps de Morris et Goscinny mais moins dans les nouvelles aventures… Nous avions manqué de profondeur dans le scénario et j'aurais préféré que l'on règle le problème de manière moins… (titre d'une chanson fort connue sur le Rocher).
En 46 pages, Lucky Luke ne passera pas longtemps dans sa plantation, aura peu de soucis comparé à l'histoire du fermier mit du barbelés sur la prairie ou au milieu des O'Hara et des O'Timmins ou face à un juge et son ours apprivoisé…
On survole le tout, on essaie de bourrer un max de références connues (qui sont amusantes, je ne dis pas le contraire), mais ça nous éloigne du sujet principal : la plantation de coton, l'or blanc du Sud.
Pire, les Dalton feront même tapisserie et nous éloignerons une fois de plus de la plantation pour nous mettre face à des Cajuns et leur manière de parler particulière. Une grande référence du Sud, mais en 46 pages, il faut faire des choix drastiques ou faire plus court.
La présence des Dalton donnera quelques scènes d'humour, notamment leur évasion et leur entrée dans les marais, mais de ce fait, l'auteur survolera le sujet des plantations et des esclaves Noirs qui ne l'étaient plus, tout en l'étant encore.
Même eux sont caricaturés à l'extrême et aucun ne ressort du lot pour rester dans nos mémoires comme est resté Sam, le meilleur verseur de café du Mississippi et du Missouri réunis !
Nous sommes loin des albums de Morris/Goscinny de chez Dupuis où les personnages étaient marquants, fort en gueule, sympathiques, amusants, hauts en couleur, mauvaise foi… Des personnages que l'on n'oublie jamais, qui reste dans nos mémoires, autant les méchants flamboyants tel Joss Jamon que les gentils ou les loufoques. de cet album, je ne retiendrai personne !
Un album qui n'est pas mauvais, loin de là, qui possède de l'humour, des situations cocasses, des petites références à des personnages de notre époque et littéraires, un album qui partait d'une bonne intention mais qui n'arrive jamais vraiment à conclure dans le coton à force de se disperser un peu partout pour arriver à tout caser en 46 pages.
Mais au moins, je ne pourrai pas leur reprocher comme dans les autres albums, de mettre en scène des dialogues de films connus (Les Tontons Flingueurs et Rabbi Jacob) pour « Les Tontons Dalton » et « La Terre promise » sans rien inventer de neuf.
Comme je ne suis pas mauvaise joueuse, je lirai encore les nouvelles aventures de Lucky Luke mais mon or blanc à moi restera les albums du duo Morris/Goscinny qui seront très difficile à égaler.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Marti94
  29 novembre 2020
Je suis sous le charme de notre cow-boy engagé pour une juste cause.
Lucky Luke a l'habitude de défendre la veuve et l'orphelin mais pas de grandes causes comme la lutte contre le racisme et la ségrégation des noirs aux États-Unis.
Alors j'ai adoré ce nouvel album « Les aventures de Lucky Luke d'après Morris, tome 9 : Un cow-boy dans le coton ».
Lucky Luke va se retrouver en Louisiane ayant hérité d'une exploitation de coton. Mais plutôt que de devenir patron il préfère léguer la terre à ceux qui la cultivent. Cela ne va pas plaire aux autres propriétaires terriens blancs membre du KKK qui font régner la terreur sur la population noire malgré l'abolition de l'esclavage.
J'ai été très émue à certains moments mais, malgré la gravité de la situation, Achdé et Jul réussissent à faire rire notamment grâce aux incorrigibles Dalton.
J'ai particulièrement apprécié leur passage dans le bayou et l'accueil des Cajuns. Je suis allée en Louisiane et j'ai quasiment rencontré les mêmes.
Et puis c'est une première pour moi car j'ai téléchargé l'album sur ma liseuse Kobo et j'ai pu le lire entièrement, planche par planche, ce que je n'avais jamais réussi à faire jusque-là.
Je trouve cet album essentiel puisqu'il rappelle des moments sombres de l'histoire qui font écho à l'actualité. Heureusement, la note d'espoir finale fait du bien.
Lu en novembre 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (2)
LeSoir   09 novembre 2020
Lucky Luke s’aventure dans les champs de coton, en pays sudiste, une contrée plus sauvage que l’Ouest, effroyable de bêtise et de racisme.
Lire la critique sur le site : LeSoir
SudOuestPresse   26 octobre 2020
Dans "Un cow-boy dans le coton", Lucky Luke est confronté au racisme. Et pour les spécialistes de l’histoire américaine, c’est plus ou moins réussi.

Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Marti94Marti94   28 novembre 2020
L’or qui attire les aventuriers ici n’existe pas dans le sud… dans le sud, l’or est blanc et c’est la source d’encore plus de richesse et d’encore plus de souffrance… ce n’est pas un métal…
« L’or blanc », c’est le coton !!
Commenter  J’apprécie          00
Marti94Marti94   28 novembre 2020
C’est fou ce que le temps file avec un bon bouquin…
Commenter  J’apprécie          20
Marti94Marti94   28 novembre 2020
La guerre de sécession est terminée et l’esclavage des noirs aboli, mais les cicatrices sont toujours fraiches…
Commenter  J’apprécie          00
HORUSFONCKHORUSFONCK   23 octobre 2020
- Et si pour changer, on cultivait du tabac?
- Chut! Lucky Luke a arrêté la cigarette!
Commenter  J’apprécie          150
mandrake17mandrake17   24 octobre 2020
- Je suis Quincy Quaterhouse; nous possédons la plantation voisine de la vôtre depuis deux cents ans...
- Vous faites plus jeune.
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Achdé (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Achdé
Cette année encore, Gérard Collard et les libraires de la Griffe Noire vous proposent à l'approche des fêtes de fin d'année, plusieurs idées cadeaux sous forme de coffrets :
https://www.lagriffenoire.com/455-coffret.html

COFFRET POLAR GRAND FORMAT Avant les diamants (Dominique Maison) - La gestapo Sadorsky (Romain Slocombe) - Prendre un enfant par la main (François-Xavier Dillard) https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-polar-gf.html

COFFRET POLAR FORMAT POCHE de bonnes raisons de mourir (Morgan Audic) - Un autre jour (Valentin Musso) - 1793 (Niklos Natt Och Dag)
https://www.lagriffenoire.com/100778-coffret-polar-poche.html

COFFRET HISTOIRE GRAND FORMAT Churchill (Andrew Roberts) - L'aiglon (Laetitia de Witt) - J.E. Hoover confidentiel (Anthony Summers)
https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-histoire-gf.html

COFFRET HISTOIRE FORMAT POCHE La véritable histoire des 12 Césars (Virginie Girot) - La route de la soie (Peter Frankopan) - La goûteuse d'Hitler (Rosella Postorino) https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-histoire-poche.html •
COFFRET LITTÉRATURE FRANÇAISE GRAND FORMAT le tailleur de Relizane (Olivia Elkaim) - Ce qu'il faut de nuit - La Manufacture de livres - Laurent Petitmangin) - Rosa Dolorosa (Caroline Dorka-Fenech)
https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-litterature-francaise-gf.html •
COFFRET LITTÉRATURE FRANÇAISE POCHE Rien n'est noir (Claire Berest) - le baiser (Sophie Brocas) - Venise à double tour (Jean-Paul Kauffmann)
https://www.lagriffenoire.com/132522-coffret-litterature-francaise-poche.html

COFFRET LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE GRAND FORMAT Les autres américains (Laila Lalami) - le rouge n'est plus une couleur (Rosie Price) - Walker (Robin Robertson
https://www.lagriffenoire.com/132720-coffret-coffret-litterature-etrangere-gf.html

COFFRET LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE FORMAT POCHE Taxi Curaçao (Stefan Brijs) - Dévorer le ciel (Paolo Giordano) - Grace (Paul Lynch)
https://www.lagriffenoire.com/132538-coffret-litterature-etrangere-poche.html

COFFRET DÉTENTE GRAND FORMAT Les 7 ou 8 morts de Stella Fortuna (Juliet Grames) - Les corps conjugaux (Sophie de Baere) - Les 3 filles du Capitan (Maria Duenas)
+ Lire la suite
autres livres classés : CotonVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16379 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..