AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782708703599
298 pages
Editions Présence Africaine (11/01/2012)
3.93/5   7 notes
Résumé :


La flèche de Dieu (Arrow of God) est le deuxième grand roman de Chinua Achebe. L'action se situe après la Première Guerre mondiale, en pays ibo. Au centre de l'oeuvre : l'entreprise de dépossession de l'Afrique par le pouvoir colonial.

A travers les conflits dramatiques qui opposent le grand prêtre d'Ulu, Ezeulu, et le capitaine britanique T.K. Winterbottom, c'est-à-dire le pouvoir et la culture traditionnels de l'Afrique et la puissa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
aouatef79
  12 juin 2019
" La Flèche de dieu", est le deuxième grand roman de l 'écrivain Nigérian ,Tchicua Achebe .Ce livre a pour contexte l 'entre-deux-guerres dans une contrée rurale igbo sous administration coloniale , les britanniques accentuent peu à peu leur emprise sur les populations de la région .Ce roman acquiert sa force et sa puissance tout d 'abord par la richesse de sa description de l'univers Ibo ( populations du sud-est du Nigéria ) au début des années vingt du siècle passé .L 'organisation familiale et sociale , les divinités ,les guerres tribales , le rôle des rumeurs et des palabres , les cérémonies de mariage ,de deuil ou du culte nous sont décrits dans leur complexité et leurs influences réciproques .Ces sociétés "indigènes" vont être confrontées à l 'arrivée des colons anglais . C 'est la fin d'un monde qui s 'accompli devant nos yeux , avec l'inéluctabilité d 'une destinée qui semble décidée par les dieux .Si Ezeulu ,le grand prêtre du dieu Ulu se voit
comme son messager , il se demande aussi si les "hommes blancs" eux-mêmes ne seraient pas les flèches d 'Ulu .Mais en choisissant de punir les villageois d 'Umuaro ,il a causé l'abandon du culte d 'Ulu par les villageois
et leur conversion au christianisme : ne serait-il donc pas malgré lui la flèche de dieu chrétien ?
On ne peut qu 'admirer tout le talent de Tcicua Achebe qui nous donne
à lire un très beau roman
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4010
Gangoueus
  31 décembre 2013
La flèche de Dieu reprend le thème de la confrontation, le choc entre deux visions du monde qu'a imposé la colonisation du sud-est du Nigeria. Ce sujet occupe déjà toute l'attention de Chinua Achebe dans son roman de référence, Things fall apart (éd.Heinemann). le traitement est cependant tout autre et à mon avis beaucoup plus riche dans le texte qui fera l'objet de notre analyse.
Le contexte
Nous sommes dans l'entre-deux-guerres dans une contrée rurale igbo sous administration coloniale. Les britanniques accentuent peu à peu leur emprise sur les populations de la région par, à la fois, la progression rampante de la christianisation d'une frange de certains clans, la mise en place d'une nouvelle organisation sociale dont les premiers à investir l'espace possèdent de fait une longueur d'avance sur les autres et, enfin, la création de chefferies montées de toute pièce en milieu igbo connu pour l'éparpillement et l'autonomie de ses différents clans.
Les personnages
Il m'est difficile de produire cette chronique sans faire référence à son premier roman. Ma lecture s'est effet faite en opposant les deux romans. Deux figures dominent La flèche de Dieu. Ezeulu le prêtre de la divinité Ulu, leader spirituel du clan, est décrit avec minutie par Chinua Achebe. Son univers, sa famille, son ami Akwebwe expliquent un homme ancré dans un savoir ancestral mais qui est en même temps le père polygame d'une grande famille. Comme, dans son premier roman, Chinua Achebe n'enjolive pas le personnage. Quoique respecté, ses relations avec son entourage ne sont pas parfaites, faites de rupture générationnelle, de gestion de situations triviales au sein de sa famille : jalousie, rivalités, incompréhensions. le lecteur s'amusera à aimer cette figure austère mais ô combien attachante. C'est aussi un homme rancunier qui rejette les divisions dans lesquelles son clan s'enfonce. Ses choix sont contestés et suscitent des controverses. Comme, par exemple, le fait d'envoyer son enfant au catéchisme anglican, avec le projet d'avoir un oeil à l'intérieur du système qui se met en place et qui bouscule les valeurs de son groupe. Mais, à l'image des vieux du village, chargés de l'oralité qui leur donne une longueur d'avance sur beaucoup, il est difficile de lire dans le jeu d'Ezeulu. C'est un personnage visionnaire qui veut comprendre ce qui se passe. Contrairement à Okwonkwo qui n'a pas les outils d'interprétation. On me dira que les périodes ne sont pas les mêmes. A raison. La seconde figure de ce roman, quoique moins présente est celle du capitaine Winterbottom, administrateur colonial de la contrée. Homme solitaire. C'est un homme de terrain, droit dans ses bottes, peu enclin aux compromissions de toutes sortes. Autour de lui, se forme un jeune administrateur anglais. C'est le monde très restreint du cercle colonial que décrit Chinua Achebe par son biais.
Le propos de Chinua Achebe
Ce roman est intéressant parce qu'il complète le propos déjà très nuancé d'Achebe dans le monde s'effronde. La force de son écriture est là. Il n'y a pas les méchants colons d'un côté et des autochtones dociles et écrasés de l'autre. Winterbottom et Ezeulu se ressemblent beaucoup en dépit d'un rapport de forces disproportionnées les opposant. Leurs solitudes se ressemblent. Leurs capacités à se projeter en avant aussi. Ezeulu m'interpelle par ses travers et la farouche colère qui le ronge quant aux divisions profondes qui détruisent les clans dont il a la charge spirituelle. Il a une hauteur d'âmes qui lui permet de résister à la séduction du pouvoir que les européens veulent lui donner. Mais, il ne lâche rien concernant les membres de son clan, décidé à les faire plier par tous les moyens à la logique du rassemblement.
Ezeulu offre par sa perspicacité, sa lucidité et sa spiritualité, un cheminement plus intéressant qu'Okonkwo dont le suicide est symptomatique de l'abdication de nombre d'élites africaines face à une confrontation culturelle, économique, militaire avec l'autre. le final laisse toutefois songeur et réduit l'optimisme du nigérian. Ulu a le dernier mot. La dernière flèche du dieu frappe celui qui les décochait en son nom. Mais, on se demande si Achebe y croit vraiment. Une réflexion très riche, portée par ce parler imagé, chargé de paraboles et de proverbes employés dans les fameuses joutes verbales si passionnantes pour ceux qui y ont encore accès.
Lien : http://gangoueus.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
aouatef79aouatef79   12 juin 2019
Lors qu 'on serre la main et que la secousse se ressent au-delà du coude , c 'est que cette poignée de main est devenue autre chose .
Commenter  J’apprécie          170
tolstoievskitolstoievski   04 décembre 2017
Je préfère avoir affaire à un homme qui jette une pierre et prépare sa tête à la recevoir, plutôt qu'à un homme qui crie à la bagarre et qui, le moment venu, tremble et se met à faire des selles avant l'heure.

Chapitre XV.
Commenter  J’apprécie          60
TiboLexieTiboLexie   24 octobre 2021
"Lorsqu'il aime quelqu'un, la richesse coule dans sa maison comme l'eau dans une rivière ; ses ignames sont aussi géantes que des êtres humains, ses chèvres mettent bas par trois à la fois et ses poules pondent neuf oeufs le même jour."
Commenter  J’apprécie          50
aouatef79aouatef79   13 juin 2019
Le seul médicament contre le vin de palme est le pouvoir de dire non .
Commenter  J’apprécie          170

Videos de Chinua Achebe (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chinua Achebe
"Things Fall Apart" by Chinua Achebe, Part 2: Crash Course Literature 209.
In which John Green concludes teaching you about Chinua Achebe's Things Fall Apart. You'll learn about the historical contexts of Things Fall Apart, including 19th century colonization and 20th century decolonization. We're going to learn a little bit about Achebe's childhood between two cultures, cover Okonkwo's sad, sad end, and even learn a little about The Babysitters Club.
autres livres classés : nigeriaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le monde s'effondre

Lequel de ces noms ne désignent pas un personnage du livre?

Okonkwo
Unoka
Umuofia
Ekwefi

9 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Tout s'effondre de Chinua AchebeCréer un quiz sur ce livre