AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Laurence Viallet (Traducteur)
EAN : 9782918034001
219 pages
L. Viallet (18/03/2010)
3.75/5   4 notes
Résumé :
II est nécessaire de chanter, à savoir d'être fou, car autrement il nous faut vivre avec les normaux, les demi-mesureurs, les faux derches, les nieurs de réalité, les tueurs de rire. Il est nécessaire d'être fou, à savoir de chanter, car il est impossible à un chevalier, ou à quiconque, de lancer une attaque victorieuse contre les propriétaires de ce monde. Cette nuit je suis folle, conclut fièrement don Quichotte.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MarianneL
  26 avril 2013
Je ne me sens qualifiée ni pour noter, ni pour commenter … et à peine pour lire ce Don Quichotte de Kathy Acker, un livre paru en 1986, traduit et édité en 2010 par Laurence Viallet. Néanmoins, je le fais malgré tout car on ne peut pas ne pas parler de ce livre stupéfiant.
Une femme devenue folle suite à un avortement, se lance dans une quête aventureuse, elle veut aimer. Sur son lit d'hôpital, sa Rossinante, elle devient la chevalier – nuit (knight – night), à la fois homme et femme ; elle devient don Quichotte et part dans sa quête en compagnie de Saint-Siméon, un Sancho Pança qui est un chien, une quête pour aimer et trouver quelqu'un à aimer.
Au cours de ce texte, il-elle pourfend les stéréotypes masculins-féminins, mais aussi l'Amérique des enchanteurs malins, celle de Nixon-Kissinger-Reagan, une Amérique dans laquelle les hommes deviennent des chiens, avec pour arme le texte, la liberté d'une écriture sans contraintes, qui abat les barrières morales et les piétine à dessein.
C'est un texte difficile, très acrobatique, polymorphe, successivement récit picaresque, poème, discussion entre jeunes filles, lettre d'amour, dialogue sur les théories littéraires, texte pornographique, un texte parfois extrêmement drôle dans lequel Kathy Acker intègre un patchwork de textes classiques – Sade, Beckett, Shakespeare, Durrell, Conrad … - qu'elle découpe, malaxe et défigure, un texte sans narration, qui tout à coup emporte, arrête dans ses fulgurances.
«Seize heures avant de te revoir. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16. Je peux compter jusqu'à seize, mais tu n'auras certainement pas envie de me voir. Si je te vois, j'aurais envie de toi. Si je ne te vois pas, je mourrai. Je deviens dingue. Je me fous d'écrire. Je veux juste du temps. Je peux éradiquer cette nuit en abrutissant mes yeux de travail, de calcul mental, de télé abêtissante : tu m'as sauté dans les bras, folie : je t'attendrai éternellement si tu veux bien venir à moi, car le temps n'existe plus jusqu'à ce que je te voie. L'amour créé le temps et la vie. Je dois être aveugle : tu es pauvre. Ta vie est un désastre. Plus tu désires quelque chose, plus tu t'en prives. Toi : mon cauchemar ; je m'en fous. Tu m'as conquise.»
«Les hommes c'est tout à la fois des chiens et des crânes. Les hommes tout comme les chiens ont besoin de s'alimenter et d'être au chaud. Les crânes n'ont besoin ni de l'un ni de l'autre.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MarianneDesroziersMarianneDesroziers   10 juin 2010
Quand elle eut fini de rédiger ces enseignements profonds, étant vieille et épuisée, elle réaffirma sa croyance en l'inexistence de l'amour humain et mourut.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : études littérairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
985 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre