AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Véronique Adam (Autre)
EAN : 9782807002487
220 pages
Éditeur : M.E.O. (01/09/2020)
3.57/5   7 notes
Résumé :
Cécile, obscure professeur de violon, plaquée par un compagnon qui réussit mieux qu'elle dans la musique, est une jeune femme frustrée, aigrie, manquant de confiance en elle. Ses amies lui offrent pour son trente-cinquième anniversaire un abonnement à une salle de sport qui va donner à sa vie un tour inattendu. L'amitié d'une monitrice va l'amener à mettre ses préjugés de côté et lui faire découvrir un univers pour lequel elle ne s'imaginait pas faite. La rencontre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Eric76
  09 octobre 2020
Elle est nulle, Cécile !
Elle est nulle en tout. A trente-cinq ans, elle a déjà l'intime conviction d'être passée à côté de sa vie.
Quelque-soit l'endroit où elle se trouve, Cécile a toujours cette impression troublante que sa place est ailleurs. Elle en fait trop ou pas assez. Elle ne suit jamais le mouvement.
Qui n'a pas, avec plus ou moins d'intensité, ressenti cette sensation de décalage avec les autres qui enferme, dévalorise, et fait baisser la tête.
Ce sont ces atermoiements du quotidien, ces grandes bouffées d'espérance ne débouchant sur rien, ces fragilités dévoilées, qui rendent Cécile si humaine, drôle, et attachante.
Tout commence par un cadeau d'anniversaire offert par les copines de toujours. le genre de cadeau dont Cécile se serait bien passée. Elle remercie gentiment ses copines hilares, mais son sourire est de façade. A l'intérieur, elle fait une grande grimace. Ce cadeau lui ressemble si peu : un an de cours de fitness à cette violoniste de profession, éloignée de tout ce qui ressemble de près ou de loin au sport, aux agitations, et aux repas équilibrés. « Pas faite pour », tout simplement…
Elle ira bon gré mal gré et, à son grand étonnement, ces cours de fitness changeront son existence. Pas de grands bouleversements, pas de nouveaux départs, mais la grisaille du quotidien disparaîtra au profit de couleurs plus chatoyantes.
Une tranche de vie bien sympathique racontée par une Cécile si aimante, si pleine de vie, si plein d'espoir.
Un grand merci à Babelio et aux éditions M.E.O pour ce dynamique cadeau, ce qui ne veut pas dire pour autant que je vais me mettre au fitness demain matin.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          861
sylviedoc
  09 octobre 2020
Merci à l'équipe de Babelio ainsi qu'aux éditions M.E.O. pour l'envoi de ce roman en Masse Critique privilégiée. J'étais très enthousiaste à l'idée de le lire, car par certains aspects Cécile, l'héroïne, et moi avons des points communs. Quand elle dit
"... je les imagine trop bien, ces "autres", celles qui y vont, "à la salle". Une concentration de pétasses siliconées en minishort et top fluo, se trémoussant au cours de je ne sais quel phénomène de mode à l'allure de superstar. Et les mecs bodybuildés se matant chaque millimètre de muscle dans les miroirs, se faisant des clins d'oeil à eux-mêmes pour se rassurer, comme s'ils risquaient, à force de souffler comme des boeufs, que le peu de cerveau qu'il leur reste leur sorte par les narines.
Non, décidément, j'en suis plus que convaincue, le sport, ce n'est pas pour moi !"
Je crois m'entendre il y a 8 ans, quand mon compagnon m'a offert un an d'abonnement à la salle de sport du coin, pour mon anniversaire, tout comme Laurence et Jessica l'ont fait pour leur amie Cécile. Et j'étais tout aussi déconfite qu'elle, persuadée de ne jamais apprécier cet univers de machos suants et de midinettes plus occupées à comparer leurs tenues et leurs implants qu'à travailler réellement leur cardio.
Et bien sûr tout comme Cécile, j'ai rapidement dépassé ces à-priori réducteurs pour me mettre à apprécier réellement et même à attendre avec impatience ces moments où les endorphines montent, où l'on a envie de se dépasser et d'en faire "juste encore un peu plus" pour voir si on en est capable... Alors bien sûr j'ai croisé des "Barbie", comme elle les appelle, et des paquets de muscles qui se font (réellement) des mimiques et des clins d'oeils dans les miroirs tout en poussant des ahanements grotesques (d'ailleurs parfois je m'amuse à les imiter, il faut voir leurs mines !). Mais je rencontre aussi très régulièrement des "Ginette", un autre personnage secondaire du roman, une mamie qui vient tous les jours entretenir sa forme sur un vélo, et d'autres adhérents dont la seule ambition est de se vider la tête et passer un moment "pour soi" après une journée de boulot. J'ai aussi eu la chance d'avoir affaire à des coaches qui prennent vraiment leur boulot à coeur et tiennent compte de tes petits bobos, de tes objectifs plus ou moins avoués (quand tu dis "raffermir" et que tu penses "virer cette bouée autour de mon ventre"), et te concoctent des programmes personnalisés aux petits oignons ! Cécile quant à elle est coachée par Véro, les deux personnages doivent être en partie autobiographiques je pense. En effet, Véronique Adam a été violoniste comme Cécile, avant de se reconvertir avec succès dans le fitness.
Là où nos points communs s'arrêtent, c'est que Cécile a 35 ans, sort d'une liaison longue et dévalorisante avec Joaquim, également violoniste, et qu'elle n'a plus aucune vie sociale au moment où débute le récit. Elle se sent nulle, dans son boulot comme dans ses relations avec les autres et se rabaisse sans arrêt. Et petit à petit, le sport va lui apporter de la confiance en elle, et le courage de débuter une nouvelle relation avec Danny, un autre abonné qui vient lui aussi de vivre une séparation.
Et c'est là que je me suis sentie un peu trompée sur la marchandise, parce que la romance prend de plus en plus d'importance dans le récit, et ce n'est pas ce que j'attendais. Je pensais plutôt à un récit sur la reprise en main de son existence au plan professionnel et personnel, sur l'estime de soi,
sur la façon dont la pratique d'un sport peut permettre de s'affirmer. Il y a de ça, mais par le biais de la relation amoureuse essentiellement.
Un autre détail qui ne m'a pas trop plu : les deux copines à l'origine du cadeau sont vraiment caricaturales, on se demande comment Cécile peut les apprécier si elle les voit réellement comme ces bécasses qui n'ont que des préoccupations superficielles et s'expriment comme des adolescentes attardées : "Tu vas voir chéééééééérie, le cours de Manu est juste topissime, et lui est juste, mmmmmmh, trop craquant..." et encore j'ai pas mis tous les "é" ! Agaçant, sans plus.
Mais au final, je reste sur une impression très positive, on sent bien que l'auteure maîtrise parfaitement les deux univers qu'elle décrit, et pour cause puisque sa propre vie en est faite. Les descriptions de certains personnages sont parfaitement crédibles, je les voyais réellement, et j'ai bien ri ! Et je suis totalement en accord avec l'approche du sport telle que la préconise Véro, la coach, cela m'a paru tout-à-fait conforme à ce qui se pratique actuellement dans ma salle.
Un bon moment, une lecture fluide et agréable, et sur ce, je file "à la salle" !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3817
verobleue
  28 septembre 2020
Livre reçu à l'occasion de Masse Critique grâce aux Éditions M.E.O., je les en remercie, "Pas faite pour" de Véronique Adam, est le premier livre d'une auteure belge, violoniste à la base et devenue pro de fitness.
C'est un roman dans la tendance « Feel good » qui se lit très facilement et qui est très agréable, plein d'humour. L'auteur nous emmène dans le quotidien d'une trentenaire bruxelloise, peu sûre d'elle, à la recherche de l'amour et qui, dans la pratique d'un sport, trouvera des réponses à son mal-être. Elle va s'étonner, se dépasser, trouver des amitiés, entamer une histoire d'amour, sortir de sa zone de confort en s'étonnant de la richesse qu'elle retire de la pratique sportive. L'auteur nous emmène à Bruxelles dans le quartier Matongé où je me suis retrouvée avec bonheur.
Une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          122
claudoc
  22 septembre 2020
« Pas faite pour », c'est le titre du premier roman de Véronique Adam et le moins qu'on puisse dire c'est que l'auteure est bien « faite » pour écrire, car on ne s'ennuie pas une seconde à la lecture de ce livre sorti en cette rentrée de septembre aux éditions M.E.O.
Cécile, la narratrice, est un personnage attachant. Une prof de violon, un peu paumée, solitaire, timide, toujours dans l'ombre de ses deux amies, Laurence et Jess. Pour son anniversaire, celles-ci lui offrent un abonnement d'un an dans une salle de fitness. Vraiment, c'est risible, pense Cécile, mais elle finit par aboutir dans la salle, et là, miracle, elle découvre un autre univers. Sa vie en est chamboulée.
Entre histoire d'amour romantique et fine observation de la vie actuelle de la génération 30 – 40 ans, le lecteur est emporté. J'ai tourné les pages ce weekend sans pouvoir me détacher du personnage de Cécile, et le style de l'auteure n'y est pas étranger. de l'humour, des formules percutantes, des phrases rapides et rythmées, bien en phase avec l'ambiance d'une salle de sport. Véronique Adam signe un premier roman bien abouti, et ce n'est pas un hasard si les états d'âme de la prof de violon et de l'athlète en salle sont si bien rendus puisque l'auteure les connaît « de l'intérieur », étant elle-même violoniste et championne de fitness.
Je gage qu'elle ne s'arrêtera pas en si bon chemin et qu'un deuxième opus succédera à ce roman vraiment très réussi.
Je ne suis pas au bout de ma pile de lectures automnales, mais je donne déjà le « maillot jaune » à Véronique Adam, et je ne puis que vous encourager à courir chez votre libraire pour l'acheter ou à le commander directement sur le site des éditions M.E.O.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
adtraviata
  12 octobre 2020
Véronique Adam signe ici un premier roman nourri de sa propre expérience : elle-même est violoniste de formation et a joué dans différentes tournées et événements télévisés puis elle s'est passionnée pour le fitness dont elle a fait son nouveau métier et où elle s'est illustrée au plan sportif. Je crois que j'ai choisi ce livre parce que, comme l'héroïne Cécile au début du roman, je me sens aussi éloignée du fitness et de toute autre envie sportive qu'elle. Mais le cadeau offert par ses amies va finir par prendre beaucoup de place dans sa vie et par carrément la transformer. Elle va gagner en confiance en elle, son regard sur les autres va changer en positif et elle va même rencontrer l'amour, pas le grand amour de toute une vie mais une relation suffisamment forte pour participer à sa métamorphose.
C'est un roman qui peut paraître feel good mais qui illustre bien la vie des jeunes femmes actuelles, leur vie trépidante et pourtant lassante, leurs amitiés, leurs amours qu'elles n'hésitent pas à remettre en question pour un mieux (ou pas – l'ex-compagne de Danny semble rester dans un modèle assez traditionnel étouffant… pour l'homme). Il est intéressant aussi pour l'ouverture d'esprit renouvelée de Cécile grâce à sa coach Véro (tiens, tiens, la coach s'appelle Véronique 😉 non,non, les adeptes du fitness ne pensent pas qu'à leurs muscles.)
Une année de vie racontée avec fluidité par Véronique Adam.
Lien : https://desmotsetdesnotes.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
sylviedocsylviedoc   09 octobre 2020
... je les imagine trop bien, ces "autres", celles qui y vont, "à la salle". Une concentration de pétasses siliconées en minishort et top fluo, se trémoussant au cours de je ne sais quel phénomène de mode à l'allure de superstar. Et les mecs bodybuildés se matant chaque millimètre de muscle dans les miroirs, se faisant des clins d'oeil à eux-mêmes pour se rassurer, comme s'ils risquaient, à force de souffler comme des boeufs, que le peu de cerveau qu'il leur reste leur sorte par les narines.
Non, décidément, j'en suis plus que convaincue, le sport, ce n'est pas pour moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          168
verobleueverobleue   23 septembre 2020
J'aime observer les gens dans la rue, surtout dans mon quartier. Matonge est un lieu hors du temps, où d'un côté les "blancs" se bousculent dans les magasins aux grandes enseignes, et de l'autre les "blacks" prennent le temps de vivre, envahissent les trottoirs, emplissent l'air de leurs voix fortes et joyeuses. Les uns s'énervent sur les autres d'être trop "relax", les autres s'amusent de voir les uns s'agiter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
verobleueverobleue   23 septembre 2020
Le verre de rouge, c'est comme la cigarette. Ça donne l'impression de faire quelque chose, ça occupe. On se sent moins désœuvrée.
Commenter  J’apprécie          80
verobleueverobleue   23 septembre 2020
Suivre, c'est ma spécialité.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : violonVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
848 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre