AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Bonnefoy (Traducteur)
EAN : 9782070419326
336 pages
Éditeur : Gallimard (04/07/2001)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 271 notes)
Résumé :
H2G2, Tome 05

Pauvre Arthur Accroc! Apprendre qu'on est devenu père sans avoir... enfin rien fait pour ça, voilà de quoi ébranler le flegme le plus involontaire de toute la Galaxie! Suffisamment, en tout cas, pour aller se saouler sur une lointaine planète, dans un modeste bar tenu par une légende - toujours! vivante du rock' n roll...

Pas de panique! Car l'imprévisible Guide galactique, décidément irremplaçable, dévoilera enfin tous le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  31 août 2019
En tournant la dernière page de ce cinquième volume je n'ai absolument aucune idée de ce que je vais bien pouvoir écrire dessus. Ce doit être le décalage multidimensionnel ? Sais pas.
L'histoire commence avec une Tricia McMillan qui n'a pas pris la poudre d'escampette avec Zaphod sur une Terre qui n'a pas été détruite par les Vogons. La violoncelliste d'Arthur a disparu et il se retrouve sur la planète Lamuella à faire des sandwiches. Sa petite routine va être chamboulée avec l'arrivé de Trillian (la Tricia McMillan qui a pris la poudre d'escampette avec Zaphod peu avant la destruction de la Terre par les Vogons) venue lui déposer leur fille Aléa. De son côté, Ford Perfect mène son enquête sur les nouveaux propriétaires du Guide.
Je ne vais pas en dire plus, mais mis à part quelques bons mots et un énième crêpage de chignon entre Arthur et Ford (que j'ai trouvé plutôt divertissant), j'ai été choquée par le grand final.


Challenge défis de l'imaginaire 2019
Commenter  J’apprécie          285
colimasson
  04 octobre 2012
Difficile de dire qu'on ouvre le cinquième et dernier volume de la trilogie du Voyageur galactique avec appréhension. Même si Douglas Adams a pu se montrer relativement décevant sur les deux volumes précédents, l'originalité et l'humour indéniables de sa prose ont toujours réussi à persuader le lecteur de ne jamais lâcher la série en cours de lecture. Mais pour achever ces aventures galactiques, un sursaut de la folie et de la loufoquerie caractéristiques du premier volume ne se refuseraient pas.

Le nouveau prototype du Guide du Voyageur Galactique indique que nous évoluons selon une quantité de dimensions dont nous n'avons même pas l'idée –la cinquième dimension étant à la base de la probabilité. Son existence devient évidente lorsqu'on ouvre la première page de Globalement inoffensive et qu'on se met à turbiner de plein pot pour appréhender le plaisir que suscitera le chant final du Guide.

Comme d'habitude, Douglas Adams démarre en fanfare. Caractéristique de ses textes : le lecteur s'en prend plein les mirettes lorsqu'il débute sa lecture mais, tôt ou tard, le rythme commence à faiblir. S'essoufflera-t-il dès les premiers chapitres ? On obtient le résultat décevant des troisième et quatrième volumes. Commencera-t-il à boiter une fois que la moitié du parcours aura été effectuée ? On obtient le résultat agréable du deuxième volume. Ne faiblira-t-il pas ? Alors, on se trouve devant le prodige du premier volume.

Dans le cas de Globalement inoffensive, Douglas Adams rivalise d'inventivité. Il exploite le thème des univers parallèles, propice à la mise en place de casse-têtes insolubles, de paradoxes vertigineux et de quiproquos jubilatoires. Tous les possibles sont convoqués et lorsque les univers parallèles, qui n'auraient jamais dû croiser leur chemin, se confondent sur la marche de l'espace-temps, nos personnages préférés de la série se trouvent encore plus malmenés que d'habitude. Douglas Adams en profite pour placer, l'air de rien, quelques réflexions métaphysiques dignes de la physique quantique la plus élaborée, dans un contexte d'asile spatial où tout le monde finit par se taper dessus.

De descriptions saugrenues en divagations ravagées, Douglas Adams se rappelle malheureusement un peu trop tôt qu'il doit faire avancer son intrigue, et aux deux-tiers du livre, il élude la fantaisie au profit de l'action. Ce même processus avait déjà été à la base de la déception qu'il avait pu être légitime de ressentir au cours de la lecture des volumes précédents. le dernier tiers du livre se fait plus terne. La progression devient plus difficile. Clopin-clopant, on parvient à la conclusion qui, non contente d'achever le volume, achève également la série du Voyageur Galactique. Et alors ? On regrette d'avoir pris place dans l'univers qui présente visiblement la conclusion la plus décevante de la trilogie. Mais il serait dommage de renier tout le plaisir apporté globalement par la lecture des cinq volumes à cause d'un simple soufflé raté. En définitive, Douglas Adams apparaît comme un écrivain qui, sans être génial, n'en reste pas moins talentueux et doté d'une écriture et d'un humour qui lui confèrent une singularité certaine.
Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Luniver
  25 juin 2016
Après des mois de tergiversations, me voilà enfin arrivé au terme de cette série : il faut dire que la qualité me semblait déclinante au fur et à mesure des tomes, et avoir découvert qu'Adams n'envisageait qu'une trilogie avant d'être commercialement poussé à la prolonger ne m'incitait pas particulièrement à la confiance.
L'histoire se passe cette fois-ci dans notre univers, mais avec des personnages capables de se déplacer sur d'autres dimensions que nos quatre habituelles : l'espace et le temps. Désormais, on peut également voyager sur l'axe de la probabilité, ce qui est plutôt pratique puisqu'on peut toujours découvrir un univers parfaitement conforme à nos attentes.
J'ai été moyennement convaincu par ce dernier volume : quelques uns de mes personnages préférés, tel Marvin le robot dépressif (qui a été remplacé par un robot perpétuellement heureux, nettement moins passionnant), sont totalement absents de l'histoire. le récit lui-même est un peu décousu, et des morceaux d'intrigue sont souvent développés sans être utilisés dans la suite, et sans avoir ce côté drôle et absurde qui les rendaient agréables dans les premiers volumes.
Je gardais quand même une bon souvenir de cette série en général, mais globalement on peut se contenter de lire uniquement le premier pour en retirer toute la saveur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
BaronBreton
  09 septembre 2012
Voilà le Grand Final de la saga H2G2 de Douglas Adams !
Après un tome 1 grandiose, des tomes 2 & 3 plus que décevant, un tome 4 qui remontait le niveau décevant des deux précédents (et peut être plus proche d'un Dick Gently?), on peut quand même douté d'un Grand Final.
Et ça se confirme... H2G2 reste sympa grâce à Arthur et Ford mais ce qui a été lancé dans le 4, avec le personnage de Fenchruch et les dauphins est tombé dans un trou scénaristique, Zaphod et Marvin sont totalement absent du tome au passage (!!!) même si l'on gagne vers la fin un clone inversé de Marvin.
Arthur et Ford tente de tenir cet ultime tome sur leurs épaules comme ils le peuvent (l'un avec sa fille l'autre avec sa réaffectation au sein du Guide) et ça marche !... mais ça ne suffit pas quand même...
Je sais je sais, je spoile, je suis évasif mais là il y avait de quoi faire avec le renouveau du tome précédent et ça ne marche pas assez. Je passerai sur la légende du rock qui est anecdotique, inutile et qui n'est même pas un passage comique.. On a toujours des chapitre de folie, surtout autour du Guide lui même ou de certaines histoires de l'univers et ses races mais çe ne fait rien avancer le plus souvent et ça manque trop de folie ou de non- sens (ça fait plus court d'étude).
Il faut toutefois reconnaître qu'Adams arrive à retomber sur ses jambes pour son intrigue et qu'il boucle comme il le faut cette boucle scénaristico-temporelle-spatiale dont la fin est logique et inévitable !
Mais c'est "triste" de voir que le 1er tome est le meilleur et se suffit quasi à lui tout seul. Ce dernier tome devient juste suffisant mais pas assez convaincant malgré le 4ème qui avait su me recaptiver.

PS : à noter le vrai-faux 6ème tome de 'Encore une chose...' écrit par Eoin Colfer d'après les notes d'Adams nommé 'Le Saumon du doute' (qui devait être le 3ème Dirk Gently). Je verrai bien car bon après ce tome et le syndrome post Dune... Bah, je doute...
PPS : finalement je n'étais pas prêt à tout et n'importe quoi pour ce tome V...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ubikson
  01 août 2012
Dernier tome de la Trilogie en Cinq Volumes !
Et de loin, le plus compliqué !
Résumons : La Terre a été détruite. Mais en fait non. Tricia McMillan (alias Trillian) a quitté la Terre avec Zaphod six mois avant sa destruction. Mais en fait non.
Arthur a trouvé l'amour de sa vie. Mais en fait non.
Ce cinquième et dernier tome est assez complexe parce qu'il se bagarre avec des réalités alternatives et embrouillent un peu plus le lecteur, tout en gardant de bonnes idées de base.
Pour faire simple, disons qu'Arthur va devoir s'occuper de l'enfant qu'il a eu avec une femme qu'il n'a jamais touché, cette enfant souhaitant retourner sur la Terre pour retrouver sa mère qui n'est pas vraiment sa mère, cette dernière quittant la Terre pour des extra-terrestres amnésiques, Ford découvrant que la Rédaction du Guide a été racheté afin de le rendre rentable et enfin, enfin, enfin, on découvrira le mystère de "Stravomulla Beta"
Se noyant quelque peu dans le domaine des univers parallèles, mais aussi de la presse et des medias, Globalement Inoffensive est bel et bien le dernier tome de la série (même si un tome 6 est paru après, écrit par un autre auteur), la conclusion étant assez claire à ce sujet.
Je ne dirais pas que ce dernier tome est décevant, mais la confusion augmente à chaque volume, tant et si bien que si on n'enchaine pas les 5 livres dans l'ordre, on perd très rapidement pied. Effectivement, H2G2 est une très bonne série, mais une fois un tome terminé, il n'en reste pas forcément grand chose, si ce n'est qu'on a passé un bon moment (et c'est déjà pas mal).
H2G2 s'achève, et avec tout le respect que j'ai pour Douglas Adams, un tome de plus aurait peut-être été de trop.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
SciFiUniverse   12 septembre 2011
La série Le Guide Galactique est enfin conclue sur une bonne note, 8 ans après Salut, et encore merci pour le poisson et 10 après La vie, l'univers et le reste.
Au final, Le Guide Galactique est un cycle d'anthologie, un classique qui a traversé les décennies sans perdre une ride. Cette SF humoristique n'a encore pas été égalée.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
leluezleluez   27 août 2012
Non, dit la vieille. C’est l’histoire de ma vie. Voyez-vous, la qualité de l’avis qu’un individu est susceptible de fournir doit être confrontée avec la qualité de la vie qu’il a effectivement menée. À présent, si vous parcourez ce document, vous remarquerez que j’y ai souligné toutes les décisions importantes pour mieux les faire ressortir. Toutes sont indexées avec références croisées. Vous voyez ? Tout ce que je puis vous suggérer c’est que, si vous prenez des décisions exactement opposées au genre de celles que j’ai prises, vous aurez alors peut-être une chance de finir vos jours…» Elle marqua une pause et s’emplit les poumons pour mieux crier : «… ailleurs qu’au fond d’une vieille grotte puante comme celle-ci ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
colimassoncolimasson   20 octobre 2012
- […] les règles sont là sans trop qu’on sache trop pourquoi. Elles n’ont aucune espèce de sens en dehors de leur logique interne. Mais que l’on s’avise de les appliquer, toutes sortes de processus se mettent en branle et vous commencez à découvrir toutes sortes de choses sur les gens. En astrologie, il se trouve que les règles concernent les étoiles et les planètes, mais elles pourraient aussi bien concerner les canes et les canards, peu importe. Ce n’est jamais qu’une façon de réfléchir à un problème qui permet de mieux en faire émerger la structure. Plus il y a de règles, plus elles sont détaillées, plus elles sont arbitraires, mieux cela vaudra. C’est comme lorsqu’on jette une poignée de fine poussière de graphite sur une feuille de papier pour révéler des empreintes cachées. Cela vous permet de déchiffrer les mots inscrits sur la feuille précédente du bloc. Le graphite en soi n’a aucune importance. Ce n’est qu’un moyen de révéler les empreintes. Ainsi, voyez-vous, l’astrologie n’a aucun rapport avec l’astronomie. Mais bien avec une réflexion des gens sur les gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
leluezleluez   30 août 2012
Il y avait à peu près trois autres clients dans la salle, installés aux tables devant une bière. À peu près trois. Certains vous auraient dit qu’ils étaient trois, exactement, mais ce n’était pas le genre de la maison, pas le genre d’établissement où l’on se sent des envies d’être précis à ce point.
Commenter  J’apprécie          220
Dude76Dude76   13 mai 2010
" Votre univers vous semble étendu. Étendu dans le temps, étendu dans l'espace. C'est à cause des filtres au travers desquels vous le percevez. Mais j'ai été conçu sans aucun filtre, ce qui veut dire que je perçois le micmac général qui contient tous les univers possibles mais n'a, en soi, aucune extension dimensionnelle. Pour moi, tout est possible. Je suis omniscient et omnipotent, extrêmement vaniteux et, pour couronner le tout, je suis présenté dans un emballage autoporteur fort pratique. À vous de découvrir ce qu'il y a de vrai dans les assertions ci-dessus."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
colimassoncolimasson   19 décembre 2012
« Quoi encore ? dit Ford.
- Qu’est-ce que vous avez dit ?
- J’ai dit : quoi encore ? répéta Ford, irrité.
- Ouais, c’est bien ce que j’avais cru », dit l’homme en oscillant légèrement. Il laissa échapper sa pochette d’allumettes. Sa bouche s’agitait mollement. Puis il porta la main à son front.
« Excusez-moi, dit-il, j’essaye désespérément de me rappeler quelle drogue je viens de prendre, mais ce doit être une de celles conçues justement pour vous en empêcher. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Douglas Adams (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Douglas Adams
Sciences et fictions, une chronique radio dédiée aux sciences et à la science-fiction, présentée par Manuella Yapas. Quinzième numéro, consacré aux extraterrestres dans la science-fiction (Radio Plus, le 1er février 2017). Manuella Yapas est une conteuse professionnelle. Elle propose des spectacles en intérieur comme à l'extérieur, et anime également des ateliers conte. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.manuellayapas.fr/ Ou sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/manuellayapasconteuse La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62
LE NOUVEAU PROGRAMME DE SVT CYCLE 4 - 2016 https://www.snes.edu/IMG/pdf/bo_programmes_college_c4_svt_26-11-2015_dec2015.pdf
BIBLIOGRAPHIE - "Histoires vraies", de Lucien de Samosate - "Le Conte du coupeur de bambous", traduit par René Sieffert - POF, 1992 - "Le Cycle de Mars", d'Edgar Rice Burroughs - "Martiens, go home!", de Fredric Brown - "Solaris", de Stanislas Lem - "Le Guide du voyageur galactique", de Douglas Adams
FILMOGRAPHIE - "2001, l'Odyssée de l'espace", réalisé par Stanley Kubrick - la saga "Star Wars", créé par George Lucas - "Alien", créé par Ridley Scott - "ET l'extra-terrestre", par Steven Spielberg - "District 9", par Neill Blomkamp
TV - la série "Star Trek" - la série "Doctor Who" - "Classification des extraterrestres", réalisé par Denis van Waerebeke
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

La grande question sur la vie, l'univers et le reste

Quelle est la réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste ?

Un peu plus à l'ouest
La réponse est contenue dans la question
Try and be nice to people, avoid eating fat, read a good book every now and then, get some walking in, and try and li...
42

1 questions
454 lecteurs ont répondu
Thème : H2G2, tome 1 : Le Guide du voyageur galactique de Douglas AdamsCréer un quiz sur ce livre

.. ..