AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782876913455
320 pages
Éditeur : First (05/03/1997)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 13 notes)
Résumé :
LE PRINCIPE DE DILBERT
Les employés les plus incompétents sont systématiquement promus aux postes où ils se révèlent le moins dangereux
l'encadrement.
Etre dilberté. N erbe transitif. Etre exploité et opprimé par son patron. » Wired
« Le meilleur livre de management que j'ai jamais lu.
Wall Street Journal
« Toutes les calamités ont leur barde. Pour la guerre de Troie, il y avait Homère. Pour la crise de l'emploi, il y aura d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Rusen
  20 décembre 2015
Le créateur de Dilbert nous propose sa vision du monde de l'entreprise à travers divers chapitres agrémentés de bandes dessinées et revenant, entre autres, sur le management, la communication, les normes, le reengineering ou sur les différentes façons de faire semblant de travailler.
Souvent drôle et bourré d'anecdotes venant autant des lecteurs de Dilbert que de Scott lui-même, le bouquin tire à boulet rouge sur un peu tout et n'importe quoi et tout le monde y reconnaîtra au moins un peu de sa boite et un peu de ses collègues.
Sympa !
(Par contre, la traduction française me semble assez hasardeuse.)
Commenter  J’apprécie          30
twinckel
  18 mars 2018
Le monde de l'entreprise, ses codes, ses absurdités. C'est drôle, ça fait du bien et ça permet de relativiser quand on se promène dans son entreprise et qu'on constate les mêmes travers.
Petit bémol, je trouve la traduction pas à la hauteur.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   04 septembre 2019
Toute la technologie qui nous entoure, toutes les théories du management, les modèles économiques qui prédisent et guident notre comportement, la science qui nous permet de vivre jusqu'à quatre-vingts ans, tout cela est le fruit de l'imagination d'un minuscule pourcentage de personnes intelligentes déviantes. Les autres dépensent toute leur énergie à faire du sur-place.
Le monde est trop complexe pour nous. L'évolution n'a pas suivi. Grâce à l'imprimerie, les déviants intelligents sont parvenus à conserver la trace de leur génie sur le papier et à le communiquer sans avoir à le transmettre par les gènes. L'évolution a été court-circuitée. Nous avons reçu la connaissance et la technologie avant l'intelligence.
Notre planète est peuplée de près de six milliards de cornichons qui vivent dans une civilisation conçue par quelques milliers de déviants fabuleusement intelligents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   04 septembre 2019
Prenons un exemple. Admettons que le fauteuil de bureau de votre patron soit cassé et qu'il n'y ait pas de budget pour le remplacer.

Le plus probable est donc que votre patron va:
A. S'asseoir par terre jusqu'au vote du prochain budget.
B. Se servir d'une simple chaise de bureau en dépit de l'image dégradante qu'elle lui confère.
C. Retarder l'embauche occasionnée par le départ d'un membre du groupe, redistribuer les tâches concernées aux "meilleurs atouts" et se servir de l'argent ainsi économisé pour s'acheter un fauteuil.

En tant que salarié, on aime à penser qu'on a davantage d'importance que le mobilier de bureau. Mais le test de la "plus haute probabilité" montre bien que ce n'est pas le cas. Pour être réaliste, mieux vaut se situer plutôt vers le bas de l'échelle hiérarchique des fournitures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   04 septembre 2019
Heureusement, les ingénieurs ont un atout dans leur manche. Ils sont largement reconnus comme d'excellents partis pour le mariage: intelligents, fiables, salariés, honnêtes et très utiles dans la maison. S'il est vrai que beaucoup de gens normaux préféreraient ne pas sortir avec un ingénieur, la plupart nourrissent l'espoir d'en trouver un pour s'accoupler. Car il produira des enfants à son image qui auront des emplois grassement rémunérés bien avant de perdre leur virginité.
Sur le plan de l'attirance sexuelle, les ingénieurs du sexe masculin arrivent à maturité plus tard que les autres; c'est entre trente-cinq et quarante-neuf ans qu'ils deviennent de véritables bombes sexuelles. Il suffit de regarder les exemples suivants:
- Bill Gates
- MacGyver
- Etc...
Les ingénieurs du sexe féminin deviennent irrésistibles à l'age nubile et le demeurent jusqu'à environ une demi-heure après leur mort clinique. Un peu plus s'il fait chaud ce jour-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   04 septembre 2019
Une bonne campagne publicitaire est conçue pour un public précis. Il y a notamment une énorme différence entre le genre de message qui marche pour les hommes et celui qui marche pour les femmes.

Les hommes sont des êtres prévisibles. Ce qui facilite la recherche d'un message efficace. Toutes les campagnes réussies visant les hommes incluent l'un des deux messages suivants:
1. Ce produit vous permettra de sortir avec des mannequins.
2. Ce produit vous permettra de gagner du temps et de l'argent, ce dont vous aurez besoin si vous voulez sortir avec des mannequins.

Comparées aux hommes un peu simples d'esprit et bestiaux, les femmes sont beaucoup plus compliquées. Votre message publicitaire doit s'adresser à l'éventail plus large de leurs centres d'intérêts intellectuels et de leurs préférences esthétiques. Pour être plus précis, il doit dire:
1. Si vous achetez ce produit, vous serez un mannequin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   04 septembre 2019
Le segment de marché le plus important est celui des "riches imbéciles", ainsi nommé en raison de la tendance de ces clients à acheter n'importe quoi sans se préoccuper ni du coût ni de l'utilité de leur achat. Si vous pouvez vendre suffisamment d'unités aux riches imbéciles, vos coûts de production à l'unité diminueront. Ensuite vous pourrez baisser vos prix et vendre aux pauvres stupides, et là vous ferez du volume.
Mieux vaut éviter de concevoir un produit pour les pauvres intelligents ou les riches intelligents. Les premiers trouvent toujours un moyen de vous voler votre produit tandis que les seconds vous rachètent d'abord votre entreprise et vous licencient ensuite. En règle générale, les gens intelligents constituent un segment de marché embarrassant. Heureusement, ils n'existent pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

>Gestion et services connexes>Gestion de services connexes>Réussite dans les affaires (57)
autres livres classés : managementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16521 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre