AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791028105389
Éditeur : Bragelonne (14/11/2018)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Je m’appelle Irini. Mes parents m’ont abandonnée.
Je m’appelle Eleanor. Quand ma sœur avait trois ans, mes parents l’ont abandonnée. Moi, ils m’ont gardée.
Deux sœurs. Deux vies séparées. Une seule et même famille, unie par un atroce secret.
Irini n’avait que trois ans lorsqu’elle a été abandonnée par ses parents. Sa sœur, elle, est restée. Ils lui ont préféré cette sœur tyrannique, destructrice et méchante.
Vingt ans ont passé. Une n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Elodieuniverse
  11 décembre 2018
El et Irène, deux soeurs, une relation impossible...
L'ambiance de ce thriller est pesante dès le début. On nous donne le portrait d'El comme le monstre de l'histoire. On entre dans une relation ambiguë entre ces deux soeurs, parfois malsaine. J'ai souvent été mal à l'aise durant ma lecture, en équilibre entre plusieurs sentiments. L'amour? La haine? Irène aime autant sa soeur qu'elle la déteste.
J'ai beaucoup aimé me poser des questions sur les secrets de cette famille même si j'ai trouvé le milieu du livre un peu long. Les révélations finales sont quant à elle à la hauteur de l'histoire. Bref, c'est un bon thriller psychologique. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          320
EstelleRokweel
  12 novembre 2017
Seulement 378 pages et pourtant j'ai eu beaucoup de mal à lire ce livre.
Quelque chose m'ennuyait autant que la météo écossaise déplorable décrite, même si en même temps j'avais envie de découvrir la chute, alors j'ai tenu bon.
Pour ce qui est de comprendre les motivations des parents d'Irène, on devine dès les premières lignes que la soeur gardée est névrosée et dangereuse, donc il n'y a aucune surprise, bien que l'on évoque à peine la pathologie d'Eléanore.
Ce que je ne saisis pas, c'est l'absence totale de contact entre ses parents et Irène pendant toutes ces années. Il s'agit de toute évidence de protection, mais dans ce cas, un journal intime aurait pu être tenu secrètement et découvert lors des obsèques, un tas de lettres caché chez le notaire pour révéler à Irène les circonstances de son abandon. Tout aurait pu être fait pour qu'un jour Irène réalise que son abandon avait été un choix difficile mais nécessaire.
Ou encore mieux ! El aurait pu être internée à vie et Irène élevée par ses parents ! Seule option valable finalement ... mais alors là il n'y aurait peut-être pas eu d'histoire à raconter, pas de livre à écrire.
Bon et puis les téléfilms regorgent déjà de fictions à cette sauce: une soeur cinglée qui sort de l'asile après de longues années d'internement et qui décide de se venger par jalousie sur la pauvre soeur qui a eu le malheur d'être heureuse et de réussir sa vie. Bref je m'égare ! Revenons à Irène !
Son enfance auprès de son oncle et de sa tante aurait pu lui être particulièrement douce eu égard à ce qu'ils savaient sans aucun doute, mais non, là on a une jeune femme paumée qui a grandi dans une famille où elle ne s'est jamais sentie à sa place ni même aimée, un peu comme le célèbre Harry Potter, sans le placard sous l'escalier.
Cependant, il faut le dire, bien que la chute soit moyenne, on a droit à quelques bonnes surprises, notamment sur l'identité de certains personnages. Mais dans l'ensemble on reste sur sa faim.
Pour moi ce n'est pas un thriller psychologique, car ce n'est pas le lecteur qui est baladé et qui a le cerveau retourné, c'est uniquement Irène. Je ne me suis posée aucune question. J'ai été simple spectatrice pendant les 378 pages. On a presque l'impression d'en savoir plus sur Irène qu'elle-même.
Je ne dis pas que j'ai passé un mauvais moment de lecture, mais cette histoire n'est pas assez bien racontée selon moi. Je ne dis pas non plus que j'aurais fait mieux car je me sens tout bonnement incapable d'écrire un roman, mais je pense que d'autres personnes ayant lu le manuscrit bien avant sa publication ont forcément eu le même sentiment que moi. Dommage que ces gens aient gardé le silence car moi je ne garderai pas un souvenir mémorable de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
coquinnette1974
  11 novembre 2018
Sisters de Michelle Adams m'a été envoyé par les éditions Bragelonne via net galley.
Éléonore et Irène sont soeurs.
Un jour, l'une des deux (Irène) est séparée de sa famille et envoyée chez sa tante. Leurs parents ont préférés garder la méchante soeur, dangereuse : Éléonore....
Irène n'a plus de contacts avec ses parents ; mais a de temps en temps des nouvelles de sa soeur...
Un jour leur mère meurt et les deux soeurs se retrouvent...
Pourquoi donc se sont t'ils séparés de Irène, la gentille soeur.. A cause de sa dysplasie de la hanche ?
Beaucoup de questions se posent.. Irène trouvera t'elle la vérité ?
Amatrice de thrillers psychologique, le résumé de celui-ci me tentait énormément. Malheureusement, j'ai été déçue.
Je m'attendais à du suspense, à être baladé entre les convictions d'Irène et la vérité..
Mais en fait Sisters est un roman assez plat. j'avais deviné la vérité quasiment dès le début.
L'histoire n'est pas très crédible, ce n'est pas toujours bien ficelé. Je n'ai pas détesté toutefois j'ai été assez dubitative tout au long de ma lecture.
Je n'ai pas vraiment accroché aux personnages, et l'ensemble est selon moi assez moyen.
Il est vrai qu'amatrice de thrillers psychologiques, je suis vraiment exigeante avec ce genre de romans !
Je mets seulement trois étoiles, je ne peux pas mettre plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Annabelle19
  07 août 2018
Sisters est un roman au premier abord assez intrigant, avec une intrigue qui se pose et qui promet des secrets de famille et des révélations aussi tordues qu'inattendues. Malheureusement, le récit n'a pas tenu ses promesses pour moi, et j'ai vite fini par trouver le temps long. Il y a un gros creux au milieu du récit, et en fait je devrais même dire que le roman est construit entre creux où l'on s'ennuie et brefs sursauts d'action.
Tout s'accélère sur la fin où le roman arrête enfin de tourner autour du pot, mais je dois dire que je n'ai pas été complètement convaincue par les révélations apportées. Parce qu'au fond, on se doute dès le début de la raison pour laquelle Irène a été abandonnée. On voit plus ou moins venir le truc dès les premières pages, et pourtant il faut en attendre 300 de plus juste pour avoir la confirmation que les choses sont exactement ce qu'on pensait. Je m'attendais évidemment à un gros choc dans les dernières pages, quelque chose que je n'aurais pas vu venir, trop focalisée sur la solution évidente. Mais il s'avère que cette solution évidente est à peu près la seule que l'auteur a à nous proposer. Alors oui, il y a bien quelque chose, mais... bof. ça ne m'a pas fait tomber de ma chaise, et la manière dont c'est amené est si lente qu'une fois encore, on comprend tout avant que les révélations aient fini de tomber. ça donne l'impression que l'héroïne est lente à la détente parce qu'elle ne pige rien.
Pour ce qui est des personnages, je ne peux pas dire qu'Irène m'ait vraiment touchée. Je l'ai trouvé un peu trop geignarde, elle s'apitoie souvent sur son sort, elle se laisse balader trop facilement et ses réactions sont souvent discutables. Je n'ai pas vraiment éprouvé de compassion pour elle. El est plus intéressante, mais son côté délirant et incontrôlable aurait plus être plus poussé, là, il est plus souvent suggéré que montré.
L'intrigue repose sur des bases que j'ai trouvées fragiles : difficile de croire au fait que les parents (surtout la mère) aient abandonné totalement une fille qu'ils aimaient, alors qu'elle n'avait que 3 ans, et qu'ils se sont astreints à ne plus avoir aucun contact avec elle pendant tout ce temps. D'autant plus qu'il a dû vite devenir évident pour tout le monde qu'El et Irène avaient recommencé à se voir régulièrement. Pourquoi les parents ne sont pas intervenus pour prévenir Irène et la protéger à ce moment-là ?
La relation entre les deux soeurs est pourtant fascinante, en elle-même. Cette relation qu'elles se sont construites, entre amour et haine, entre attirance et répulsion, est plutôt bien développée et expliquée tout au long du roman.
En bref, Sisters repose surtout sur le lien complexe et tordu entre Irène et El, mais autour de ça, l'intrigue peine à avancer. C'est poussif, c'est souvent prévisible et le comportement de certains personnages secondaires n'est pas toujours cohérent. La plupart des "secrets" que l'auteur s'efforce de garder cacher sont trop évidents pour que le lecteur se creuse vraiment la tête pour les deviner. On en vient même à être exaspéré quand les personnages parlent par énigme ou à demi-mots pour conserver un suspense inexistant. Dans le genre thriller psychologique, on a quand même vu mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesdHatchi
  28 novembre 2018
Dans le genre un peu « creepy » Sisters commence sur les chapeaux de roues. Au premier abord, on se doute qu'on va tomber sur un thriller psychologique un peu comme les autres. Prenant, intriguant et même parfois effrayant. Et puis on entre dans l'histoire. Celle d'une sororité entre deux jeunes femmes plutôt…marquées par la vie. Une jeune femme qui manque terriblement de confiance en elle et une grande soeur complètement barge. Je vais être franche avec vous, j'ai voulu balancer ce livre contre un mur un nombre incalculable de fois. Non pas qu'il soit mauvais (loin de là), mais entre la grossophobie, l'homophobie, le langage irrespectueux et un personnage complètement antipathique, j'ai eu du mal. Beaucoup de mal.
On découvre tout d'abord Irène. C'est une jeune trentenaire qui n'a pas toujours eu la vie facile. Abandonnée par ses parents lorsqu'elle était enfant, recueillie par sa tante et ayant une relation plus que bizarre avec sa soeur, elle mène pourtant une vie assez banale en tant que médecin. La nuit où elle reçoit un appel de sa soeur lui disant que leur mère est morte, c'est plus fort qu'elle : elle accourt. Parce qu'Irène a besoin de savoir des choses, d'apprendre qui elle est réellement et de trouver des réponses à ses pourquoi. Elle a passé sa vie ballotée et abandonnée par tout le monde. Irène est un personnage attachant, quoi qu'un peu énervante par moments. Au fur et à mesure que l'histoire avance, on la découvre sous un nouveau jour. Ces quelques jours passés chez sa famille. Sa vraie famille. Tout ça va la changer, mais également changer son futur. Bien plus qu'elle ne l'aurait imaginé.
« Parce que ses actes sont en nous, et nous sommes en eux. Nous formons ce qu'on appelle une famille »
Parlons peu, mais parlons du personnage le plus psychopathe que j'ai découvert ces dernières années. À première vue, Eleanor a tout pour elle. Grande, belle, élancée, attirante. Bref, le physique elle l'a. Oui, mais Eleanor est COMPLETEMENT déjantée. du genre…vraiment ! Menace de mort, regards appuyés, paroles plus que limites. C'est bien simple, je l'ai dé-tes-té. Et elle ne fait rien pour arranger son cas tout au long du roman. Elle est sombre et perchée. Avec Irène, sa soeur, elle a une relation un peu…bizarre. le genre de relation qu'on n'a pas du tout envie d'avoir avec sa soeur. Des baisers volés et une violence verbale à gogo (coucou la grossophobie !) Pour faire court : ELEANOR IS A CREEP !
En soit, Sisters est le genre de thriller psychologique qui vous fait passer un bon moment (si vous omettez l'ulcère qui se forme dans votre estomac en avançant dans votre lecture…), mais ça reste assez plat par moments. C'est le premier roman de l'auteure, je veux bien ne pas être trop indulgente, mais on est quand même sur une histoire qui part clairement en cacahuète. Alors oui, c'est un thriller. C'est très très sombre. Mais il y a parfois des sujets abordés de telle manière qu'ils m'ont énervés. Les personnages ont certaines paroles qui m'ont fait hérisser les poils. Croyez-moi, les histoires avec des secrets de famille comme ça, il ne faudrait pas que j'en lise tous les jours sinon je vais frôler la crise cardiaque. Michelle Adams a cette plume qui vous fait aimer et détester son histoire en même temps. C'est parfois un peu trop cru, mais c'est…addictif. Et c'est ce qui rend l'histoire aussi rapide à lire.
Lien : https://leslecturesdhatchi.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
ExulineExuline   05 décembre 2018
Ils s'étaient retrouvés piégés avec moi, comme un chaton qu'on trouve au fond du jardin et dont on ne veut pas, mais qu'on n'a pas le cœur de laisser mourir de faim. alors vous le prenez, et vous faites semblant d'aimer les chats, sait-on jamais ? A force, peut-être que ça finira pas prendre pour de bon.
Commenter  J’apprécie          00
ExulineExuline   05 décembre 2018
Nous attendons que le pire arrive à nos semblables, et nous allons nous asseoir aux premières loges, en salivant d'avance au spectacle, pauvres tarés frustrés et voyeurs que nous sommes.
Commenter  J’apprécie          00
ExulineExuline   05 décembre 2018
Une fois qu'une erreur est commise, on ne peut l'effacer. Tout ce qu'on peut faire, c'est essayer de se frayer un chemin à travers le bordel innommable qu'on a laissé derrière.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 juin 2017
El est ma sœur. Mon unique sœur. Elle appartient à une portion de ma vie qui ne m’a laissé que peu de souvenirs. Ceux que j’ai conservés sont flous, comme si je les regardais à travers une vitre inondée par une pluie battante. J’ai du mal à évaluer la part de réalité qu’ils conservent pour moi. En trente ans, ils ont eu le temps de se métamorphoser.
Ma nouvelle vie, celle dans laquelle je suis encore engluée aujourd’hui, a commencé lorsque j’avais trois ans et cinq mois. C’était un jour clair de printemps. Les dernières neiges étaient en train de fondre et les animaux dans les forêts voisines s’aventuraient hors de leurs tanières. J’étais enveloppée dans un épais manteau de laine, sous une telle superposition de vêtements que mes articulations étaient verrouillées. La femme qui m’a donné la vie m’enfilait une paire de moufles rouges sans dire un mot. Souvenir d’une fillette de trois ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 juin 2017
J’ai l’impression de me cacher, et je déteste ça. Comme si je devais avoir honte d’être ici. Je suis venue avec un objectif, et je vais l’atteindre. Alors je ramasse les lambeaux de confiance qu’il me reste, et me laisse guider par les voix, persuadée que, si je pouvais parler un peu à mon père, ça irait déjà mieux. Je suis assez proche pour distinguer les échos d’une conversation, mais pas assez pour en comprendre les mots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Michelle Adams (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michelle Adams
Nous avons profité du passage à Paris de Michelle Adams pour l'interviewer sur son premier roman, Sisters, déjà édité dans 12 pays. ------- Infos éditoriales : Traduction : Nicolas Jaillet - Photographie de couverture : © Tijana Moraca / Trevillion Images ? Création : Fabrice Borio Disponible en grand format et en numérique. Irène avait trois ans quand ses parents l?ont abandonnée. Sa soeur Éléonore, en revanche, ils l?ont gardée. Mais leur mère vient de mourir et Éléonore l?a retrouvée. En acceptant d?assister aux funérailles, Irène espère comprendre enfin ce qui s?est passé trente ans plus tôt. Elle croyait que ses parents ne voulaient plus d?elle. Et si la vérité était plus terrible encore ?
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Michelle Adams (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1509 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..