AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226324078
Albin Michel (10/05/2017)
3.56/5   89 notes
Résumé :
Benedict, Eva, Sylvie et Lucien sont inséparables depuis leurs années de fac à Bristol. Leur diplôme en poche, ils vont, pour la première fois, se disperser.
Eva part à Londres où l'attend un poste dans la finance ; Benedict reste à Bristol pour suivre son doctorat. Quant à Sylvie et Lucien, fidèles à leurs rêves, ils entament une vie plus bohème, faite d'art et d'aventure.
A l'approche de la trentaine, leurs liens autrefois si forts se distendent. L... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
3,56

sur 89 notes

Bristol , été 1995 : c'est le début d'une profonde amitié entre Eva , Benedict, Sylvie et Lucien . de leurs années de fac , jusqu'en 2015 , l'auteur s'attachera à leurs pas et nous fera vivre leur évolution personnelle , professionnelle et amoureuse . Ils sont complétement différents, auront des trajectoires différentes, feront des pauses , passeront à côté de l'essentiel , de leur amitié ( ou plus) mais finiront par se retrouver .

Benedict vient d'un milieu huppé, pas Eva . Tous les deux bossent énormément , pas Lucien qui préfère l'argent facile .

Sa soeur, Sylvie deviendra surement une peintre célèbre, Eva parait moins charismatique .

Mais la vie réserve des surprises et Londres en regorge . Il y a ceux qui foncent et ceux qui stagnent , ceux qui osent et ceux qui se "perdent en route .

C'est un roman qui se lit "tout seul" , et qui de façon très légère soulève énormément de thèmes . Vingt ans multiplié par quatre vies : forcément vous vous reconnaitrez dans un des portraits, un des moments, une des situations . C'est comme la vie, il y a des hauts , des bas , des passages intenses d'autres plus lents .

J'ai lu beaucoup de romans sur le même thème, celui-ci n'est pas le plus original, le plus vibrant, ni le plus marrant, mais il est très agréable .

Commenter  J’apprécie          430

Ils sont inséparables depuis leurs premières années de fac, Benedict, Eva, Sylvie et Lucien sont quatre jeunes adultes très différents, mais qui adorent plus que tout être ensemble. Benedict est un jeune homme de bonne famille plutôt discret qui est passionné par les sciences, Eva se cherche beaucoup (que ce soit au niveau de son physique mais aussi concernant son avenir), Sylvie est une femme magnifique qui a totalement confiance en son avenir : elle sera artiste et son frère Lucien, plus âgé, est un coureur de jupons qui ne pense qu'à faire la fête et à se faire de l'argent de façon plutôt illégale. On découvre ses personnages pendant l'été 1995, c'est la fin de la fac pour Eva et Sylvie et c'est l'heure des séparations. Benedict continue la fac pour préparer un doctorat, Eva part à Londres découvrir le monde de la finance et Lucien et Sylvie partent à la découverte du monde. Chacun prenant un chemin différent, arriveront-ils à garder intacte cette relation si particulière ?

Dans un Eté invincible, on suit ses personnages pendant vingt années. On suit leurs cheminements personnels mais également professionnels. le personnage d'Eva est le personnage que l'on suit le plus souvent. A travers elle, on découvre le dur monde de la finance où la moindre faute peut être fatale et où la vie privée est inexistante.

Un Eté invincible est un roman beaucoup plus profond que ce que l'on peut penser au premier abord. On y découvre des personnages très touchants et très travaillés. Ce que j'ai réellement apprécié, c'est que ce roman et ses protagonistes nous paraissent réel. La vie des personnages n'est pas toute rose. On a beau avoir des envies et des rêves étant jeunes, arrivée dans la vie adulte, tout ne se passe pas forcément comme on l'espérait. La relation qui lit ses quatre personnages ne sera pas sans embûches non plus. Chacun ayant sa vie et de nouvelles priorités, il devient de plus en plus difficile pour eux de se comprendre mais pourtant dès qu'un problème arrive, vers qui pensent-ils se tourner en premier pour trouver du réconfort ?

Un Eté invincible fut une très belle découverte. J'ai beaucoup aimé suivre l'évolution et la vie de ces différents personnages. On se reconnaît dans chacun d'entre eux, dans leurs vies, leurs décisions et surtout dans leurs erreurs. Bref, j'ai beaucoup aimé !

Reçu dans le cadre d'une Masse Critique, je remercie Babelio et les éditions Albin Michel pour l'envoi de cette jolie découverte.

Commenter  J’apprécie          320

Quatre amis : Benedict, Lucien, Eva, et Sylvie, sont d'inséparables amis depuis le début de leurs années de fac.

Bristol: été 1995. Allongée sur le dos, Eva regarde le ciel , la sensation du soleil sur sa peau associée au vin et à l'épaule de Lucien lui rappelle qu'elle a passé le dernier de ses examens de première année le matin même.

Le lendemain elle rentrera chez elle pour les vacances , dans deux mois , elle sera de retour à la fac. ....

Leur diplôme en poche, pour la première fois, ils vont se disperser: Eva, ambitieuse et déterminée part à Londres pour embrasser une carrière dans le business et la finance , salle des marchés , monde des traders,, auquel certains chapitres sont consacrés , ( je n'y ai pas compris grand chose....) .

Elle travaillera d'arrache - pied jusqu'à la crise de 2008...

Benedict qui vient d'un milieu huppé reste à Bristol pour y préparer un doctorat.

Sylvie et Lucien ,frère et soeur, fidèles à leurs rêves, entament une vie plus bohème consacrée à la peinture pour Sylvie, à des activités troubles liées à l'aventure , la décontraction, accessoirement, à la vente de drogue pour Lucien..

Ils ont eu une mère alcoolique .

Peu à peu la vie les séparera, leurs liens très forts se distendront ....

Ils affronteront , chacun à leur manière de terribles obstacles qui mettront à mal pour un temps cet«  été invincible » qui les a liés à jamais .

Sylvie s'adonne à ses rêves et à sa passion pour l'art, Eva l'aidera, ...

Lucien est désespérant de naïveté et de je m'en foutisme.....

Grâce à une plume alerte et addictive , infinie tendresse ,pointe d'humour et dérision bienvenues , l'auteure écrit de belles histoires de vies , du temps qui passe.

Elle dévoile les attentes, la vulnérabilité des personnages , tous attachants.

C'est un mélange doux amer de nostalgie, émotion, naïveté , hymne vibrant à l'amitié , la vraie, l'unique , celle qui résiste au fil des ans dans les galères comme dans les bons jours.

L'auteure analyse , décortique , fouille à l'aide d'un style simple et efficace lors de chapitres courts : 33 , un certain nombre de sujets contemporains : Classes sociales , politique , système financier outrancier, handicaps, amitié , relations familiales , alcool, rencontres, art et science ...

Entre la tranquillité des collines languedociennes , la rumeur des salles de marché à Londres, dans les années 90 se dérouleront jusqu'en 2015 une vingtaine d'années d'amitié.

Qu'avons - nous fait de nos rêves? Question éternelle !

Quelle est la force de l'amitié ?

Un récit agréable , puissant hommage à l'amitié !

Traduit de l'anglais par Anouk Neuhoff chez Albin Michel.

Commenter  J’apprécie          290

Roman abandonné au bout d'une centaine de pages.

J'ai eu l'impression de lire une caricature de roman, quelque chose de mal écrit, avec des passages dignes d'un Harlequin, d'un Danielle Steel ou d'un Gavalda dans ses mauvais jours.

L'histoire de ces quatre amis de fac qu'on va suivre pendant quelques années me tentait, mais le style à la fois simpliste et tarte, sans oublier les nombreux clichés m'ont très vite rebuté.

Commenter  J’apprécie          355

Un grand merci à Babelio et aux éditions Albin Michel pour cette masse critique privilégiée…

Alice Adams signe ici une jolie variation sur le thème de la bande de potes que l'on suit au fil des années. Si le propos n'est pas d'une folle originalité, le charme de ce livre tient à la personnalité des protagonistes, tous attachants, chacun à sa façon et à la plume de l'auteur. J'ai souvent été soufflée par la justesse avec laquelle, en quelques mots, elle réussit à poser les sentiments et les tourments de ses personnages.

Égrenant le temps au fil des chapitres (une ou deux dates pour chaque année) l'auteur retrace les hauts et les bas, les amours et les déceptions, les rêves et les réveils, parfois brutaux, souvent cruels, le tout restant empreint d'une douceur très « british ».

Une lecture légère qui ne manque assurément pas de profondeur.

À découvrir!

Commenter  J’apprécie          280


critiques presse (1)
Lexpress   07 août 2017
Un été invisible regorge de moments de comédie et de scènes plus poignantes. Ici, tout le monde se cherche, hésite, se trompe. La bande des quatre se perd parfois de vue ou se dispute. Sans jamais que ce qui les unit ne se brise. Aucun doute, Alice Adams refera parler d'elle.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Elle n'avait pas son appareil avec elle - il était déjà emballé avec le reste de ses affaires -, aussi essaya-t-elle de photographier mentalement la scène : Lucien, ses yeux brillant d'une sombre lueur, Sylvie, ses cheveux flamboyant au soleil tel un halo radioatif, et à côté d'eux, Benedict se tournant vers elle sur fond de ciel bleu clair et, la surprenant à le regarder, lui adressant son grand sourire de travers. Retiens bien cette image, s'enjoignit-elle. Tout est sur le point de changer, mais, par pitié, faites que je conserve cet instant.
Commenter  J’apprécie          180
...je vais te dire une chose que mon père me disait toujours: tu es ce que tu fais. Pas ce que tu penses ni même ce que tu dis que tu feras, mais ce que tu fais bel et bien. Alors chaque mère d'un bébé handicapé qui plonge dans le désespoir au milieu de la nuit et envisage de décamper, ou qui nourrit des pensées plus noires, genre, si seulement mon enfant était mort, puis qui se lève le matin et aime et dorlote cet enfant, voilà qui elle est. C'est une mère qui se lève le matin et aime et dorlote son enfant. Le reste ne compte pas.
Commenter  J’apprécie          150
J'imagine qu'on aura plus beaucoup d'occasions de faire ça, dit Eva en s'allongeant et en s'appuyant sur ses coudes. Traînasser rien que tous les deux, je veux dire, sans rien faire de spécial, juste se balader en bavardant. C'est sans doute ce qui se passe quand on grandit. Les gens s'éloignent chacun de leur côté. Parfois, quand je vois mon boulot, mon appart, ma voiture, je n'en reviens pas que certains m'aient prise pour une adulte et m'aient laissée avoir tout ça. Et pourtant on y est, pas vrai? Nous sommes des grandes personnes aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          130
Oh que oui l'argent a de l'importance. Il dicte l'endroit où on habite, l'instruction qu'on reçoit, il permet de diagnostiquer son cancer avant qu'il ait la taille d'un morse et d'éviter la thrombose en ne voyageant pas en classe économique. Oui, il y a des choses que l'argent ne peut pas acheter, mais j'aime mieux continuer à pleurer sur ces choses à l'arrière d'une Mercedes que sur la selle d'un vélo.
Commenter  J’apprécie          160
«  Dans cette lumière et ce silence, des années de fureur et de nuit fondaient lentement. J’écoutais en moi un bruit presque oublié, comme si mon cœur, arrêté depuis longtemps , se remettait doucement à battre.
Et maintenant éveillé, je reconnaissais un à un les bruits imperceptibles dont était fait le silence : la basse continue des oiseaux, les soupirs légers et brefs de la mer au pied des rochers, la vibration des arbres, le chant aveugle des colonnes, les froissements des absinthes, les lézards furtifs » ...
Commenter  J’apprécie          110

autres livres classés : carrièreVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus




Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre