AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782213700670
400 pages
Éditeur : Fayard (30/03/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Lynsey Addario est une jeune photographe au moment des attentats du 11-Septembre. Ayant déjà travaillé en Afghanistan, elle est sollicitée pour couvrir l'invasion américaine. Elle saisit l'opportunité et décide de faire sien le métier de photoreporter de guerre, et se fait bientôt un nom au sein de cette profession d'hommes.Au cours de sa carrière, Lynsey Addario a photographié le peuple afghan avant et après le début du règne des Talibans, les victimes civiles et l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
QueLire
  13 mai 2016
Lynsey Addario, vocation : photographe de guerre
Lynsey Addario est une photographe de guerre dont le travail a été plébiscité à plusieurs reprises. Elle parcourt le monde pour immortaliser la réalité et les conditions de vie des habitants de pays qui ne connaissent que rarement la paix. Ses photographies illustrent les articles et reportages qui paraissent dans le Times, le New York Times ou encore le National Geographic. Sa vie est une course contre la montre, être là, dans les moments chaotiques, prendre des clichés pour que la vérité soit connue du plus grand nombre. Être là, s'exposer au danger pour qu'on n'oublie pas ceux qui vivent sous les bombes ou sous le poids d'une dictature. Pour Lynsey Addario, être photographe de guerre, c'est bien plus qu'un métier, c'est la conviction que ce qu'elle fait est nécessaire, c'est sa vie.
De la précarité d'un emploi rémunéré à la mission à la satisfaction de voir son travail reconnu
Comme la plupart des freelances, Lynsey a dû se battre pour décrocher ses premières missions. Elle fait ses premières armes en Argentine où elle débute comme photographe au Buenos Aires Herald. Elle n'a aucune formation de photographe, mais l'envie et la passion prennent le dessus sur cette lacune. En 2000, elle part en Afghanistan. Son sujet : La vie sous le régime des talibans. C'est avant le 11 septembre 2001, à l'époque, l'Afghanistan ne faisait pas encore la une des journaux. Dès lors, elle est présente là où le peuple est en danger : Darfour, Syrie, Sud Soudan, Irak, Libye, Liban, Congo...
Une vie privée reléguée au second plan
Lynsey Addario travaille pour les plus grands journaux et magasines, gagne le Prix MacArthur qui lui permet de poursuivre ses travaux sans avoir à se préoccuper des frais engendrés par ses voyages. Elle fait ce qu'elle aime, mais en amour, rien n'est simple. Si la jeune femme vit des histoires passionnées, elle mettra longtemps avant de trouver celui qui acceptera ses nombreuses et longues absences, qui comprendra que le danger fait partie des risques du métier, qui saura l'encourager dans les moments difficiles. Lynsey n'est définitivement pas le genre de femme qu'un homme est certain de retrouver chaque soir en rentrant du travail. Elle évoquera dans son livre, la vie d'autres femmes journalistes pour qui le travail est un frein non seulement à une vie de couple traditionnelle, je dis traditionnelle et non pas épanouie, car pour ces amoureuses de liberté, une vie de couple épanouie passe par l'acceptation du conjoint de les voir quitter le foyer pour de longs mois, mais aussi à la maternité.
Mon avis :
Les habitués du blog savent que je suis une accro à ce genre de témoignages et que tout ce qui touche à la guerre et aux populations victimes de celle-ci aussi. Ce livre est profondément bien fait, déjà, la traduction est parfaite. le style est fluide et l'on a réellement l'impression que Lynsey Addario nous raconte sa vie. Ensuite, j'ai aimé le parcours de cette photographe. de la jeune fille qui aime prendre des photos, à la photographe professionnelle mondialement reconnue, il y a des étapes, des coups de chance, des circonstances et énormément de rencontres qui font qu'elle pourra évoluer jusqu'à atteindre l'excellence. Son caractère aussi, elle en a, c'est certain, mais là où l'on pourrait croire qu'une femme en zone de guerre se masculinise pour éviter les dangers, Lynsey reste féminine. D'ailleurs, ce statut de "femme" l'a aidée à nouer des contacts avec des hommes, parfois même des chefs de guerre, qui la voyait comme une femme « traditionnelle », et donc, leur méfiance étant moindre vis-à-vis d'elle. Il y a eu aussi le récit de l'enlèvement dont elle et quelques collègues masculins ont été victimes, les confidences sur la douleur ressentie lorsque le téléphone sonne pour annoncer le décès d'un confrère, la façon dont elle est tiraillée entre son besoin viscéral de retourner dans ces pays où tout peut arriver et la peine qu'elle inflige à ses proches.
« Tel est mon métier » de Lynsey Addario entre dans ma catégorie « Coup de coeur » pour :
— le sujet passionnant
— le récit d'une vie dédiée à une cause exceptionnelle
— La fluidité du texte qui rend la lecture agréable
— La personnalité de cette photographe de guerre

Lien : http://que-lire.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Alice_vn
  09 avril 2016
Je ne connaissais pas Lynsey Addario (elle a gagné certains des plus grands prix pour ses photo...), il faut dire qu'il est assez rare de savoir précisément de qui est une photo qu'on voit dans la presse (enfin en tout cas moi, je regarde rarement le nom). Donc j'ai choisi ce livre un peu au hasard, je trouvais intéressant d"avoir un avis qui ne soit pas à proprement parlé journalistique sur les différents conflits qui ont lieux dans le monde actuellement.
Lynsey a été en Afghanistan faire des reportages sur la vie quotidienne des femmes sous le régime taliban, elle a couvert la guerre en Irak qui a vite dégénéré en guerilla contre l'occupation américaine, elle était en Libye juste après le soulèvement contre Kadhafi, et va régulièrement au Darfour.
Par le récit de ses reportages, elle décrit la vie quotidienne des gens pendant des conflits, une vision plus humaine et réelle que les informations qu'on peut avoir au 20h sur l'avancé de tel ou tel bataillon et la libération de telle ville. Là c'est du concret. Des bombes explosent aux quatre coins de Bagdad, les habitants du Darfour marchent des kilomètres dans le désert pour essayer d'atteindre les camps de réfugiés, les Afghanes tiennent des écoles clandestines pour les filles... Lynsey a un point de vue extérieur et en même temps très proche de ses sujets.
Et elle vit elle-même des situations particulières, rare femme photographe de guerre dans des pays musulmans où le simple fait d'être en compagnie d'un homme qui n'est ni de sa famille ni son mari est compliqué.
Un témoignage intéressant, à la fois sur le métier de photographe de guerre et sur le monde contemporain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
OREILLYS
  01 janvier 2018
Récit sans censure d'une photographe de guerre.
On découvre les évènements qui ont bouleversé ce début de siècle, la place des femmes dans ce monde masculin. C'est un récit qui se lit tout seul et un beau témoignage de ce que l'on ne voit pas.
Commenter  J’apprécie          40
Christie71
  01 août 2018
un livre où l'on apprend beaucoup sur les conflits en Moyen-Orient. Peut-être mieux que ce que les médias nous communiquent....
J'ai apprécié sa lecture. J'apprécie tout autant la description du métier de reporter. Dur, dur !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
QueLireQueLire   12 mai 2016
Tandis que nous roulons en direction de la frontière syrienne, je songe à la personne que j'étais en 2003 : une jeune femme qui ne rêvait que de parcourir le monde pour raconter en images la vie des gens et leurs souffrances. J'étais insatiable dans ma quête de vérité, et j'allais au-devant du danger sans penser aux conséquences, persuadée que, si mes intentions étaient pures et si je me concentrais sur mon travail, tout se passerait bien. Ma foi envers mon métier est peut-être intacte, mais chaque rencontre avec la mort et chaque ami perdu m'ont rendue plus prudente. J'ai appris à tenir compte de ma propre mortalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

autres livres classés : tagsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
159 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre