AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782823602067
252 pages
Éditeur : Editions de l'Olivier (09/01/2014)
3.25/5   14 notes
Résumé :
Nous sommes à New York, dans les années 70. Jen Fain, une jeune journaliste, se met à raconter les petits et les grands événements de sa vie, mais aussi ses fantasmes, ses rêves, ses souvenirs. Et lorsque cette chronique intime entre en collision avec le monde extérieur, le récit de Jen s’apparente alors à une série d’instantanés photographiques, mélancoliques ou
ironiques, œuvre de l’esprit vif d’une femme à la perception singulière.
Faits divers, a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BMSierre
  21 avril 2015
Cette journaliste nous entraîne dans une Amérique de tous les jours. Il s'agit de chroniques, souvent drôles, de simples faits, parfois de quelques lignes. Mais il y a toujours un humour et un zeste de dérision sur cette Amérique où certaines personnes se prennent tellement au sérieux. HS
Commenter  J’apprécie          20
ruedesecoles
  21 avril 2014
Renata Adler, comme Nora Ephron, racontent la vie et les pensées qui l'accompagnent comme si demain sera toujours un autre jour. Sensible, caustique et généreux.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (4)
Culturebox   13 février 2014
Dans ce roman en forme de chroniques de la vie ordinaire (ou pas), Renata Adler porte un regard aigu et décalé sur l'Amérique des années 70.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LaLibreBelgique   04 février 2014
Publié aux Etats-Unis en 1976, "Hors-bord" est désormais accessible aux lecteurs francophones. Où Renata Adler, plume acérée du "New Yorker", dépeint une époque désenchantée. Hors norme.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Liberation   14 janvier 2014
Hors-bord, le titre annonce le découpage et le tempo : roman à toute allure et par fragments, qui regarde en arrière pour mieux fuir en avant.
Lire la critique sur le site : Liberation
Telerama   08 janvier 2014
Assemblés selon une logique poétique très personnelle, [...] les centaines de fragments qui composent Hors-bord dessinent le portrait mouvant, ironique et plus qu'attachant d'une génération de bonne volonté, aimable et désorientée, étourdie, voire égarée, dans un monde privé de centre et de sens.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   21 octobre 2014
À l’agonie » voulait tout dire et ne rien dire – en général, dans l’attente d’une mise en examen ; à l’hôpital, l’agonie physique était en général appelée « inconfort ». « Problème » et « tragédie personnelle » voulaient dire crimes. « Serein » et « déconnecté de la réalité » signifiaient que le locuteur essayait de se dédouaner en suggérant que son patron était fou. « Il a suffisamment souffert » voulait dire que, si l’on continue l’enquête, on va finir par découvrir que nos amis sont mouillés dans l’affaire. Une quantité suffisante de souffrance, dans la vie publique, consistait sans doute à perdre la face, ou son poste, ou, avant cela, à se faire prendre, ou à avoir vécu dans la peur de se faire prendre, ou à commettre des crimes ou à avoir voulu en commettre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   21 octobre 2014
Tous les entraîneurs font des scènes – comme si ces fractures, ces cicatrices, ces grognements, ces coups, ces claudications et ces nez cassés en valaient vraiment la peine. Ils croient peut-être que le hockey sur gazon pour les filles, le football pour les garçons les aideront à mieux appréhender leur vie d’adulte. Ces entraîneurs, hommes ou femmes, ont toujours eu des disciples. En fait, de tous ceux qui ont été en pension dans une grande école progressiste ces années-là, je ne connais personne qui, sur ces terrains de sport, n’ait pas souffert d’une blessure ou d’une défiguration sans gravité mais à jamais handicapante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   21 octobre 2014
Le problème avec les mots croisés du journal du dimanche est que, arrivé à la moitié, vous pouvez vous retrouver à suivre la trace d’un esprit que vous abhorrez. Je commence, comme la plupart des gens, par les définitions à trous, « 53 vertical…-lyre » et je continue avec les mots dont je suis sûre. Je m’aperçois que si j’arrive à remplir rapidement le coin supérieur gauche, je suis incapable de finir la grille. Je ne sais pas pourquoi. Il faut attaquer en premier le centre de la grille ou bien ça ne marche pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   21 octobre 2014
Je connaissais quelqu’un qui s’endormait en comptant, non pas des moutons, mais les gens contre qui il avait une dent – certains petits tyrans de son enfance, des assistantes de l’école maternelle, et même des nounous, des patrons, des employés, toutes les personnes malveillantes rencontrées jusque-là. Une fois rassemblés dans son esprit, il les passait au fusil-mitrailleur. S’il avait oublié quelqu’un, il devait recommencer depuis le début. Les rassembler une fois de plus. Les fusiller. Il dormait plutôt bien
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   21 octobre 2014
Les hommes pouvaient discuter de royalties, d’herbe, de sexe, de scénarios et de politique. Les filles, abandonnées à leur sort, fille, espace, fille, espace, fille, espace – quatre jeunes femmes et quatre chaises vides à la plupart des tables –, avaient plutôt l’air absent, effrayé. La gent masculine semblait réticente à aller se coucher. L’addition posait toujours problème. Certains habitués faisaient comme si elle n’existait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
autres livres classés : années 70Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Renata Adler (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Dieux et Déesses de la Mythologie Grecque

Déesse de la sagesse, je suis la protectrice d' Athènes, je protège les héros dans leur quête et je suis la patronne des Artisans

Déméter
Aphrodite
Héra
Athéna

10 questions
249 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie grecque , dieux grecsCréer un quiz sur ce livre