AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de AllieVanTassel


AllieVanTassel
  09 juin 2017
J'ai passé un très bon moment de lecture avec Rose Soie, qui dépeint l'ambition d'une jeune femme alors que sa condition féminine du XIXe ne lui permet que difficilement. Rose de Saulnay est passionnée de couture et possède un très grand talent dans ce domaine, ce que ne manquent pas de lui faire remarquer ses proches, excepté son mari, Charles, violent et calculateur. le couple souffre d'une différence de centres d'intérêts, et ne possède que de moments rapprochés lors des repas, des soirées mondaines ou encore lors des devoirs conjugaux. Cette relation sans passion et sans amour tout simplement ne convient pas à Rose, qui rêve de s'épanouir dans sa vie sentimentale autant que dans la couture. C'est lorsqu'elle va faire la rencontre du couturier Alexander Wright que tout va se bousculer dans la tête de notre héroïne. Elle qui était jusque-là soumise à son mari, comme ce que lui dictait la société de l'époque, va se sentir pousser des ailes, qui vont l'amener progressivement à reprendre sa vie en mains. La société évolue avec elle et par conséquent la loi du divorce se remet en place, ce qui non sans peine et sans crainte, va permettre à Rose de s'émanciper de son malheur. Dans ce roman se dégage une force émanant de la femme, qui souhaite sortir de son statut de femme au foyer bonne à engendrer des rejetons afin de pouvoir, au même titre que les hommes, avoir une situation professionnelle et une place dans la société. J'ai aimé rencontrer cette femme forte, qui, soutenue par ses véritables amies, constitue à cette époque une belle vision du féminisme au sens où on l'entend aujourd'hui. Certains passages peuvent paraître parfois un peu trop "optimistes" pour l'époque, mais l'auteur ne cesse de faire comprendre au lecteur que la société de cette époque est en constant mouvement, ce qui rend plausibles tous ces changements révolutionnaires pour cette héroïne, notamment à la fin du siècle. J'ai aimé que les difficultés que Rose a pu rencontrées soient détaillées, à commencer par le fait de vivre avec un mari qui la dégoûte (notamment les scènes de soumissions sexuelles, qui m'a fait penser à celle rencontrée dans Une Vie de Maupassant), le fait qu'elle soit profondément chrétienne, ce qui l'empêche de ne pas éprouver de remords face à ses sentiments naissants pour le célèbre couturier (ce qui permet à l'auteur de mettre en place une dualité interne assez intéressante, puisque souvent vécue par les femmes de l'époque, nous le savons bien) et le fait qu'elle doit se constituer une contenance face à une société, avide de rumeurs et de colportages en tous genres. Dans ce roman, j'ai également aimé retrouver la passion de l'auteur pour la couture, qui est très bien retranscrite ici et qui donne envie de nous y intéresser à notre tour. En plus d'avoir été profondément immersif, ce roman possède différentes allusions à tout un imaginaire collectif, tel qu'Au Bonheur des Dames de Zola ou encore plus récemment l'histoire d'amour entre Jack et Rose de Titanic, et permet au lecteur de s'imaginer très facilement les personnages et de comprendre plus avant leur psychologie. Je conseille ce livre à tous les amoureux du XIXe siècle, car même s'il ne s'agit pas là d'un écrit du siècle en question, il s'agit d'un texte écrit par une passionnée, ce qui est très communicatif et plaisant.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus